Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Aller en bas

Sujet / Message Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Sphinx le Lun 14 Sep - 1:44

Le Secret Intelligence Service (SIS), également connu sous la dénomination de MI6 (à l’origine Military Intelligence [section] 6), est le service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni.

Il existe au Royaume-Uni deux principaux services de renseignements :
l
e MI5 a pour mission de protéger le Royaume-Uni de toute attaque intérieure au pays ;
le MI6 a pour but de protéger le pays de toute attaque terroriste extérieure au pays et de conduire des activités d’espionnage à l’extérieur du Royaume-Uni, contrairement au MI5 chargé de la sécurité à l’intérieur des frontières.
Le MI6, comme le MI5, fut créé en octobre 1909 lors de la fondation du Secret Service Bureau, dont il est l’un des départements. Son premier directeur fut Sir Mansfield Smith-Cumming (1859-1923, KCMG, CB), qui, abandonnant fréquemment le « Smith », utilisait son initiale « C » comme nom de code. Cet usage fut perpétué par tous les directeurs du SIS qui lui succédèrent.

Première Guerre mondiale

Le premier test significatif pour l'organisation eut lieu avec la Première Guerre mondiale durant laquelle elle rencontra un succès mitigé. Le SIS fut incapable de pénétrer l'Allemagne, mais connut néanmoins quelques succès notables en espionnage militaire et commercial, essentiellement grâce à un réseau d’agents dans les pays neutres, les territoires occupés et la Russie

L'entre-deux-guerres

Après la guerre, les moyens du SIS furent largement réduits et l'organisation s'appela le MI6 à partir de 1921. Celui-ci commença à opérer principalement à travers un système de coopération, parfois contrainte et forcée, avec le service diplomatique. La plupart des ambassades se virent dotées d'un Passport Control Officer, qui était en fait le responsable du SIS pour ce pays. Ceci permit aux agents du MI6 de bénéficier d'une couverture et d’une certaine immunité diplomatique, mais le système dura probablement trop longtemps et dans les années 1930 ne trompait plus personne.
Dans l'immédiat après-guerre et durant la plus grande partie des années 1920, le MI6 se souciait surtout du communisme et de la Russie soviétique en particulier. Le SIS, outre des opérations d’espionnage plus traditionnelles, soutint et encouragea à la fois les tentatives de Sidney Reilly de renversement du régime communiste (qui était vaguement associé au SIS jusqu’à sa capture), ainsi que celle de Boris Savinkov.
Cumming mourut en 1923 et fut remplacé en tant que « C » par l'amiral Sir Hugh Sinclair (1873-1939), dont les historiens s'accordent à dire qu'il fut un directeur nettement moins efficace. Il n’était pas incompétent, mais n’avait pas la force de caractère de Cumming et se révéla incapable d'imposer le respect et l'obéissance à ses troupes de manière aussi efficace que son prédécesseur.
De même que le reste de la communauté de l'espionnage et plus généralement du gouvernement, le MI6 tourna son attention durant les années 1930 vers l'Allemagne nazie. Son succès fut de nouveau relativement modeste. Bien qu'il parvint à établir des sources relativement fiables au sein du gouvernement et de l’amirauté allemande, ses informations étaient probablement moins complètes que celles fournies par le réseau rival de Robert Vansittart, le sous-secrétaire permanent du Foreign Office.
Hugh Sinclair mourut en 1939 et fut remplacé par le lieutenant-colonel Sir Stewart Menzies (1890-1968, KCMG, CB, DSO, MC) qui fut de l'avis général[Qui ?] un directeur très ordinaire. Le MI6 ne retrouva pas de directeur à la mesure d’un Cumming avant Sir Dick White (1906-1993, KCMG, KBE) , après la guerre.


Seconde Guerre mondiale

Durant la Seconde Guerre mondiale, le MI6 fut surpassé par plusieurs autres initiatives, dont l’effort de cryptographie entrepris par le GC&CS (le bureau responsable de l’interception et le déchiffrage des communications étrangères) à Bletchley Park, le système de « double-jeu » mis au point par le MI5 afin de fournir des informations erronées aux Allemands, ainsi que les travaux de l’unité de reconnaissance photographique. Il fut également affecté par les activités du Special Operations Executive (SOE), ce qui tendait à accroître le danger pour ses propres agents.

L’opération la plus célèbre durant la guerre fut un échec spectaculaire connu sous le nom d'incident de Venlo, durant lequel le MI6 fut complètement trompé par des agents de l’Abwehr prétendant être des officiers haut placés de l’armée impliqués dans un complot contre Adolf Hitler. À la suite d’une série de rencontres entre les agents du SIS et les « conspirateurs », durant lesquels les plans des SS d’enlever les agents britanniques furent contrariés par la présence de la police néerlandaise, un rendez-vous fut organisé sans policiers et deux agents du MI6 furent capturés par les SS. Cet échec ternit considérablement la réputation du service.


Dernière édition par sphinx le Dim 9 Mai - 2:24, édité 2 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Sphinx le Lun 14 Sep - 1:47

La Guerre froide

En 1946, le MI6 absorba ce qui restait de la Special Operations Executive, répartissant son personnel et le matériel entre les différentes divisions opérationnelles et le nouveau Directoire de l'entraînement et du développement pour la préparation à la guerre (DEWP). L'accord de 1921 a été adapté aux unités géographiques et opérationnelles sous le nom de « Sections de production », régulées par des contrôleurs, eux-mêmes sous l'égide d'un directeur de la production. Les sections en mouvement devinrent des « Sections logistiques » et furent placées sous le commandement d'un Directoire logistique.

Les actions menées par le MI6 envers l'URSS furent fortement compromises par la Section de contre-espionnage R5 (Post-War Counter-Espionage Section) dirigée pendant deux ans par Kim Philby. Bien que les dégâts occasionnés par Philby aient été atténués par son transfert à la direction d'une station de Turquie, il retourna au Royaume-Uni et devint officier le liaison à l'ambassade américaine. Il dénonce au régime de Enver Hoxha les opérations de déstabilisation de l'Albanie (projet Valuable) menées conjointement par le Royaume-Uni et les États-Unis sous forme de commandos (les Pixies) infiltrés de 1949 à 1951[1]. Philby quitta le bureau et prit sa retraite en 1953 après l'échec de ses amis et camarades des Cinq de Cambridge.
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) 120oxg9
Le MI6 fit également les frais d'un officier impliqué dans des opérations à Vienne et à Berlin, qui se « retourna » et rejoignit les forces soviétiques, après avoir été détenu par la Chine durant la Guerre de Corée. George Blake simula une évasion depuis la prison chinoise et rentra au pays, où il devint un peu comme un héros au sein du bureau. Ses autorisations de sécurité furent réactivées, puis il reprit son poste en 1953 à Vienne. Il participa à l'Operation Gold des Britanniques (construction d'un tunnel à Berlin). Il fut finalement identifié après avoir fait échouer la construction du tunnel, traduit en justice pour espionnage puis envoyé en prison. Il s'en échappa en 1964 et s'enfuit en URSS.
En dehors de ces coups bas, le MI6 redevint efficace au cours des années 1960, grâce à une meilleure sécurité et des infiltrations réussies. Oleg Penkovsky photographia pendant deux ans plusieurs milliers de documents soviétiques, dont les manuels des missiles de l'Armée rouge qui permirent aux analystes du NPIC de reconnaître le déploiement des SS4 MRBM et des SS5 IRBM à Cuba en octobre 1962. D'autres opérations suivirent.
Dans les années 1970, le MI6 recrute Oleg Sergeivich Gordievsky, exfiltré de Moscou en 1984. L'impact réel des opérations du MI6 durant la seconde partie de la Guerre froide reste inconnu. On ne peut cependant ignorer l'efficacité de leurs infiltrations, notamment au Politburo, et de leurs informateurs, dont un membre du Second Directoire en chef du KGB qui leur envoya des informations sur la mobilisation des Forces alpha de 1991, qui leur assura une victoire.
Dans le même temps, le MI6 participe à la structure ad hoc de coopération policière européenne TREVI, fondée en 1976 à l'initiative du ministre des Affaires étrangères britannique, James Callaghan.
Le MI6 participa à des opérations politiques, renversant le gouvernement de Mohammad Mossadegh (qui voulait nationaliser le pétrole) en Iran en 1953 (avec la collaboration de la CIA, Opération Ajax), la mise à l'écart de Patrice Lumumba au Congo en 1961, et le déclenchement d'un conflit interne entre les groupes paramilitaires Libanais vers la fin des années 1980, ce qui les occupa assez pour que les otages soient libérés.
Nombre d'espions ont quitté le MI6. Ils ont pour la plupart retrouvé un travail dans le civil, ou ont été mutés à l'étranger. Vers la fin des années 1990, un ancien espion nommé Richard Tomlinson écrivit l'histoire de sa vie. Le MI6 tenta d'empêcher la publication, mais le livre est toujours disponible en ligne, gratuitement.

De la fin de la Guerre froide à aujourd'hui

Depuis 1994, les activités du MI6 sont l’objet de l’attention du Comité parlementaire de renseignement et de sécurité (Parliament's Intelligence and Security Committee).
Le 6 mai 2004, John Scarlett (KCMG-2007, OBE-1987) , précédemment directeur du Joint Intelligence Committee, remplaçait Sir Richard Dearlove KCMG, OBE à la tête du MI6. Scarlett est une personne habituée des écrans de télévision au Royaume-Uni suite à son témoignage dans l'enquête Hutton (relative au décès de l'expert en armement accusant le gouvernement britannique d'avoir falsifié le rapport sur les armes de destruction massive en Irak). Sa nomination est inhabituelle, car ce rôle demande une exposition médiatique faible pour des raisons de sécurité. Par exemple, aucune photographie de son prédécesseur n’est connue en dehors de la photographie de sa remise de diplôme universitaire.
Depuis le 12 octobre 2005, le MI6 possède un site web officiel, lequel donne un historique du service, ainsi que des offres de carrière. Les futurs agents sont formés au Fort de Monkton près de Porton Down.

Directeurs

1909 – 1923 : Sir Mansfield Smith-Cumming
1923 – 1939 : Amiral Hugh Sinclair
1939 – 1952 : Lieutenant-colonel Stewart Menzies
1953 – 1956 : Sir John Sinclair
1956 – 1968 : Sir Richard White
1968 – 1973 : Sir John Rennie
1973 – 1978 : Sir Maurice Oldfield
1979 – 1982 : Sir Dick Franks
1982 – 1985 : Sir Colin Figures
1985 – 1989 : Sir Christopher Curwen
1989 – 1994 : Sir Colin McColl
1994 – 1999 : Sir David Spedding
1999 – 2004 : Sir Richard Dearlove
2004 - 2009 : Sir John Scarlett
Sir John Sawers sera le nouveau directeur à partir de novembre 2009

wikipédia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Sphinx le Sam 9 Jan - 15:00

Special Operations Executive:

Le Special Operations Executive (en français, « Direction des opérations spéciales ») est un service secret britannique qui opéra pendant la Seconde Guerre mondiale (créé le 19-22 juillet 1940 par Winston Churchill et dissous le 30 juin 1946), avec pour mission de soutenir les divers mouvements de résistance, au départ ceux des pays d'Europe occupés par l'Allemagne, et progressivement ceux de tous les pays en guerre, y compris en Extrême-Orient. Il eut aussi une action dans les pays faisant partie de l'Axe, et eut des sections dans les pays neutres (Espagne, Syrie, etc.).

Objectifs des opérations:

Les Britanniques cherchent à orienter l'activité des résistants des pays occupés dans un sens qui contribue à la réalisation de leurs plans de guerre globaux. L'activité des résistants revêt plusieurs formes :

en matière d'action :
sabotages pour contrer le dispositif de guerre : sabotages d'installations militaires, industrielles ou ferroviaires ;
opérations destinées à inquiéter, déstabiliser, affaiblir l'ennemi, au cœur des pays occupés : attentats, assassinats, déraillements de convois de troupes.
en matière de renseignement :
obtention de renseignements sur les plans de l'ennemi : les intentions générales, les mouvements de troupes prévus ou constatés.
désinformation de l'ennemi.
Le SOE est l'organisation chargée de l'action, dans l'attente de la reprise des opérations militaires. Pour ce faire, il doit, pour chaque pays concerné, procéder par étapes :

commencer par s'assurer de l'existence effective d'une résistance, et prendre contact avec ses membres ; au besoin, susciter la création de groupes de résistance ;
maintenir le contact, après qu'il a été établi ;
fournir aux résistants les moyens nécessaires pour mener la lutte contre l'ennemi : l'encadrement (organisation en réseaux, direction des réseaux, méthodes de lutte clandestine, désignation des missions, protection et évasion des résistants en danger), le matériel (les armes, les munitions et les explosifs, les vêtements, la nourriture, etc.) et l'argent.

Techniques utilisées pour les opérations:

Pour réaliser ses opérations, le SOE a développé différentes techniques de guerre clandestine :

Transports. Il s'agit d'acheminer et de déposer dans les pays occupés les agents et les matériels (conteneurs, armes et munitions, documents, argent, etc.), ainsi que de récupérer et de rapatrier en Angleterre des agents en fin de mission ou en danger, des soldats, des résistants ou des personnalités (par exemple : André Dewavrin, Jean Moulin, Jean de Lattre de Tassigny et François Mitterrand).
Opérations maritimes. Pendant les premiers mois de son activité, le SOE n'a comme choix que la voie maritime, dans les limites imposées par l'amirauté : barques de pêche bretonnes, vedettes lance-torpilles, felouques méditerranéennes, sous-marins, bateaux de marchandise armés, etc. permettent des débarquements individuels ou des ramassages pour les sections F et RF, ou des évasions, soit pour la ligne VAR de la section DF (la ligne se termine par une traversée depuis la côte nord de Bretagne), soit pour la section EU/P (felouques avec équipages polonais), de Gibraltar à la Côte d'Azur, d'Afrique du Nord en Corse, de Corse en France ou en Italie. Opérations aériennes. C'est la RAF qui assure les transports aériens pour le compte du SOE, comme pour tous les services spéciaux britanniques. Le plus souvent, les vols ont lieu de nuit, par ciel clair et en période de pleine lune, de façon à faciliter la navigation à vue et le repérage précis des lieux de destination des parachutages et des atterrissages.
Parachutage. Cette méthode est utilisée pendant toute la guerre pour l'acheminement des armes et dans les premiers temps pour celui des agents. Lorsque l'agent ne dispose pas de comité de réception au sol, on parle de parachutage à l'aveugle. Le premier agent parachuté de cette façon est Georges Bégué, dans la nuit du 5-6 mai 1941, dix mois après la formation du SOE.
Atterrissage. Pour améliorer l'efficacité (précision et sécurité) par rapport au parachutage, le SOE fait atterrir des avions derrière les lignes ennemies. Mais en plus, des résistants avertis par message codé émis par la BBC forment un comité de réception : celui-ci prépare un balisage lumineux au sol (en L) pour indiquer au pilote l'endroit et le sens de l'atterrissage ; il accélère les transferts ; il réceptionne les nouveaux arrivants ; il aide l'avion à redécoller et il efface les traces sur le terrain. Cette méthode est surtout utilisée en France zone nord, avec le Westland Lysander (voir l'image ci-contre). C'est dans la nuit du 4-5 septembre 1941 que le premier agent SOE à être acheminé de cette façon, Gerry Morel, atterrit près de Chateauroux, le Lysander étant piloté par Nesbitt-Dufort. Autre avantage de la méthode, l'avion peut être chargé à nouveau pour son retour et remmener ainsi des personnes ou des documents (courrier, rapports, plans) en Angleterre. Pour améliorer encore la précision des atterrissages, le SOE utilise de nouveaux appareils :
le système Eureka-Rebecca qui permet aux pilotes de poser leur avion sur un point précis[note .
Le S-phone, ancêtre du talkie-walkie, qui rend possibles à partir de fin 1942 les liaisons radio entre les avions et les comités de réception.

.../...

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Sphinx le Sam 9 Jan - 15:09

Émissions radio cryptées. L'opérateur radio, surnommé familièrement le pianiste, dispose d'un appareil portatif et d'un quartz (dont la fréquence lui est spécifique) fournis par le SOE, avec lesquels il transmet des informations en morse, après les avoir cryptées de façon que le SOE soit seul à les comprendre. Il travaille sous risque permanent : il doit transmettre assez longtemps pour passer tous les messages nécessaires et doit éviter de se faire localiser par l'ennemi, qui utilise des voitures radiogoniométriques ou procède à des coupures de courant sélectives. Le premier message radio d'un agent de la section F fut envoyé vers Londres par Georges Bégué le 9 mai 1941.
Jeux radio. Au premier degré, cette technique consiste à retourner des opérateurs radio ennemis arrêtés en Grande-Bretagne pour espionnage, et à leur dicter les messages à émettre, mensongers mais que l'ennemi croit authentiques. Dans la lutte psychologique constituée par l'utilisation de telles méthodes de désinformation par le SOE et par l'ennemi, il est admis que « le rempart de mensonges » édifié par les Britanniques a contribué efficacement à tromper les Allemands, notamment sur des éléments stratégiques clés tels que le lieu et la date du débarquement. Cet élément de supériorité britannique complète celle obtenue par l'organisation secrète Ultra, par laquelle les Britanniques lisent à livre ouvert, sans que les Allemands s'en doutent, leurs messages militaires secrets codés par les machines Enigma.
Envoi par la BBC de messages personnels codés. Georges Bégué prenant conscience des difficultés auxquelles les opérateurs radio vont se heurter, suggère d'utiliser la BBC, qui transmet déjà des messages personnels, pour transmettre des messages personnels codés en rapport avec l'action des réseaux. Les modalités sont mises au point à Londres. C'est en septembre 1941 que le premier message « Lisette va bien », en passant à la BBC, annonce à Georges Bégué, qui est le seul à pouvoir le comprendre, que l'opération aérienne convenue est imminente.
Appareils truqués et explosifs. Des dispositifs spéciaux développés et fabriqués par le SOE permettent aux agents et aux résistants de camoufler les objets dangereux (transformés en objets courants) ou de perpétrer les sabotages ou les attentats planifiés :
Crayon allumeur à retardement,
Pipe, comportant un compartiment caché (pouvant contenir des documents secrets) et une boussole,
Crayon, renfermant une lame,
Porte-mine, servant de pistolet,
Pistolet silencieux,
Explosifs spéciaux : mines, charges creuses, retardateurs, engins explosifs aimantés.
Construction de fausses identités : réalisation de faux papiers (cartes d'identité, cartes de rationnement, certificats, extraits d'actes de naissance etc.) ; réfection d'amalgames dentaires selon une composition conforme aux techniques du pays ; confection de vêtements selon le style du pays, la mode du moment ; préparation de fausses histoires individuelles ; etc.
Semelles en caoutchouc en forme de pieds, que l'agent attache sous ses chaussures, faisant croire que les empreintes sont celles d'habitants de la région marchant pieds nus.
Graisses abrasives : des additifs indésirables font gripper les moteurs, les mécanismes de locomotives, etc.
Motocyclettes miniatures pliables (Welbike), pouvant se ranger dans un conteneur type C, utilisable par les parachutistes.
Submersibles (Welman).
Pilules de cyanure de potassium (pilule « L »), permettant à un agent de se suicider dans les situations ultimes.

Profil et préparation des agents:

Politique. L’opposition résolue aux puissances de l’Axe est naturellement indispensable. Des membres exilés ou échappés des forces armées de certains pays occupés sont des sources évidentes d’agents. C'est particulièrement vrai de la Norvège et des Pays-Bas. Dans d’autres cas (Français loyaux envers Charles de Gaulle, Polonais), la loyauté des agents s'exerce d'abord envers leurs chefs ou leur gouvernement en exil, et ils considèrent le SOE comme un moyen d’arriver à leurs fins. Cela a pu parfois créer de la méfiance et tendre les relations avec le Royaume-Uni.
Connaissance du pays et de la langue. Dans la plupart des cas, la qualité première exigée est une profonde connaissance du pays où l’agent va opérer, de manière qu’il se conduise en toutes circonstances comme un véritable ressortissant et qu’il n’y ait aucun doute possible sur l’identité artificielle que lui a fabriquée le SOE. Une pratique courante de la langue est requise si l’agent doit passer pour un natif de ce pays. La double nationalité est souvent un attribut apprécié, particulièrement dans le cas de la France. Dans d’autres pays, en particulier dans les Balkans, un moindre degré de pratique de la langue peut convenir, car les groupes de résistance concernés sont déjà en rebellion ouverte et n’ont pas à y vivre clandestinement.
Goût pour l’action militaire. Ce goût se trouve aussi bien chez certains officiers de l’armée régulière que chez d'autres qui ne connaissent de l'action que celle du temps de la guerre.
Caractère. Avoir des nerfs d'acier. Savoir au besoin ne compter que sur soi. Avoir l'esprit d'équipe. Avoir l'esprit de décision et de réelles qualités de diplomate et de négociateur. Résister à des interrogatoires brutaux. Savoir vivre dans la clandestinité, en ayant intégré à fond une identité et une histoire personnelle fabriquées de toutes pièces par le SOE, et s'en souvenir dans le moindre détail (fausse famille, anciens professeurs, villes natales fictives, etc.) sans risque de se couper. Pouvoir vivre dans la perspective permanente d'être arrêté et torturé, de mourir seul et sans reconnaissance, ou avec la perspective d'être soupçonné de trahison, sans possibilité de démenti. Toutes ces qualités étaient repérées, puis testées et développées dans des écoles d’entraînement spécial du SOE dans lesquelles la plupart des agents recrutés sont passés.

Critères indifférents:

Le respect des conventions sociales de l’époque n'est pas pris en compte. Dans son combat contre l’Axe, le SOE ignore ces conventions. Il peut employer sans problème des gens qui ont un casier judiciaire ou des rapports défavorables de l’armée, des communistes, des homosexuels connus, des nationalistes anti-britanniques, etc. Bien que certains d’entre eux constituent un risque, il n’y a pratiquement pas de cas connu d’un agent SOE qui soit passé à l’ennemi sans réserves.
L'origine sociale n'est pas prise en compte. Le recrutement couvre toutes les classes sociales : ancienne aristocratie, bourgeoisie, origine ouvrière (c'est le cas de la majorité des agents de la section F). Quelques-uns même viendraient de la pègre.
Le sexe n'est pas pris en compte. Au début, les femmes sont cantonnées dans les tâches non opérationnelles, comme c'est le cas dans les autres services secrets ou dans les armées. À partir d'avril 1942, après quelques exemples dérogatoires, sous l'impulsion de Colin Gubbins et après approbation de Winston Churchill, le SOE recrute des femmes, en les intégrant dans un service militaire de transport, le First Aid Nursing Yeomanry (FANY) avant leur affectation définitive dans les réseaux comme courriers ou opératrices-radio. Certaines y brilleront par leur caractère (énergie, enthousiasme, endurance, minutie). En outre, il leur est plus facile de changer d'aspect physique, de ne pas éveiller les soupçons et d'éviter les contrôles.
Le métier n'est pas pris en compte. Bien que le goût pour l’action militaire soit un critère important, des gens de tous métiers ont servi le SOE sur le terrain.
La nationalité n'est pas prise en compte. Cependant, dans le cas particulier de la France, le critère de la langue évoqué plus haut conduit à une représentation importante de Canadiens et de Mauriciens.

.../...

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Syfou le Mer 3 Mar - 15:31

un agent du MI6 inculpé pour avoir divulgué des techniques d'espionnage

Un ancien agent du MI6, services de renseignements extérieurs britanniques, possédant la double nationalité britannique et néerlandaise, a été inculpé mercredi à Londres pour divulgation d'information sur les techniques d'espionnage.

Daniel Houghton, âgé de 25 ans, a comparu mercredi devant un tribunal de Westminster, à Londres, pour se voir officiellement signifier son inculpation de deux chefs d'accusation.

Le premier concerne le vol, entre le 1er septembre 2007 et le 31 mai 2009, de dossiers électroniques détaillant les moyens utilisés par le MI6 pour soutirer des informations. Le deuxième concerne la divulgation effective de ces techniques, lundi.

L'agent avait été arrêté lundi à Londres.

Daniel Houghton, vivant dans le nord de la capitale britannique, n'a parlé au tribunal que pour confirmer ses identité, âge et domicile. Il a été maintenu en détention jusqu'à une nouvelle audience fixée au 11 mars au même tribunal.

http://www.lemonde.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Syfou le Sam 18 Sep - 21:37

Confusion :Quand les anglais font pas différence ente le caca et la nouriture What a Face

proprete
Quand maturité physique et psycho affective sont réunies, les enfants peuvent intégrer .... Le caca n'est pas une partie du corps, c'est la partie de nourriture qui n'est pas utile pour lui. ... Il y a une grande différence entre proposer et imposer. ... il ne l'a pas fait exprès, il a encore du mal à se contrôler. ...

les services secrets mettent en garde contre de nouvelles menaces terroristes

Les militants républicains irlandais dissidents pourraient lancer de nouvelles attaques contre la Grande-Bretagne, a averti le directeur général du MI5 (renseignements intérieurs), ajoutant qu'Al-Qaïda continue à représenter "une vraie menace".

Jonathan Evans, qui s'adresse rarement au public, a mis en garde dans un discours jeudi soir contre la menace grandissante que représentent la Somalie et le Yémen, ajoutant que des terroristes pouvaient prendre pour cible les jeux Olympiques de Londres en 2012.

Il a observé une "hausse continue de l'activité terroriste et de l'ambition" des républicains dissidents en Irlande du Nord au cours des trois dernières années.

"Même si la campagne des dissidents se concentre à présent sur l'Irlande du Nord, nous ne pouvons pas exclure la possibilité qu'ils étendent leurs attaques à la Grande-Bretagne".

Plus de 30 attaques ou tentatives d'attaques par des groupes dissidents républicains opposés au processus de paix en Irlande du Nord ont été recensées cette année, contre 20 pour l'ensemble de l'année dernière, a-t-il noté.

L'Armée républicaine irlandaise (IRA), bras armé historique de la cause républicaine, a renoncé à la violence et l'Irlande du Nord est entrée dans un processus de paix qui a débouché en 2007 sur un gouvernement partagé entre catholiques et protestants. Mais des groupes dissidents continuent à prôner la violence.

Le MI5 consacre cependant l'essentiel de ses efforts au "terrorisme international", en particulier à celui lié à la nébuleuse d'Al-Qaïda.

"Le fait que l'on mette au jour des complots réels assez régulièrement montre qu'Al-Qaïda et des groupes qui lui sont liés ont toujours l'intention d'attaquer la Grande-Bretagne".

Même si ceux qui sont encouragés à commettre des attaques en Grande-Bretagne "n'ont pas le savoir-faire ou la personnalité pour devenir des terroristes crédibles", a tempéré le chef du MI5.

La menace de groupes liés à Al-Qaïda basés en Somalie et au Yémen est en augmentation, alors que celle issue de groupes pakistanais, représente maintenant moins de 50% des complots.

Jonathan Evans a encore souligné que les jeux Olympiques de 2012 à Londres représentaient un défi sans précédent en termes de sécurité.

"Nous ne devrions pas sous-estimer le défi consistant à assurer la sécurité des jeux Olympiques dans un environnement où le risque terroriste est élevé, ce qui constitue une première", a-t-il souligné.

msn.com


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Sphinx le Mar 7 Déc - 11:04

Une espionne russe à Westminster

Le MI5 dit avoir démasqué une espionne russe au cœur du Parlement britannique. L'assistante du député Lib-Dem Mike Hancock aurait travaillé pour les services secrets russes, ce que l'élu dément.

Un parfum de Guerre froide plane sur les bords de la Tamise. Une assistante parlementaire a été arrêtée la semaine dernière à Londres. Cette jeune Russe de 24 ans est accusée d'avoir travaillé pour les services secrets de son pays. Elle avait été embauchée par le député libéral-démocrate, Mike Hancock, membre de la commission de la défense de la chambre basse.

A ce poste, Katia Zatouliveter n'avait pas accès à des documents secrets. Mais Mike Hancock est élu de Portsmouth, qui abrite une importante base de la Royal Navy. Il a posé plusieurs questions au gouvernement sur l'armement nucléaire britannique. Mais son assistante avait tout d'un "argent dormant", selon les services secrets britanniques. Elle aurait d'ailleurs postulé pour un emploi dans une entreprise de défense outre-Manche. Le MI5 aurait alors alerté les responsables de ses activités cachées.

En attente d'expulsion

Le parlementaire, lui, nie tout. "Ce n'est pas une espionne russe. Je ne connais rien à l'espionnage, elle fait l'objet d'un arrêt d'expulsion", explique-t-il dans un communiqué. Il a assuré que le MI5 n'avait jamais évoqué cette possibilité en sa présence. "Personne n'a produit une quelconque preuve selon laquelle elle présenterait une menace pour le Royaume-Uni", a-t-il encore souligné à la BBC. Mike Hancock aurait rencontré Katia Zatouliveter en Russie et l'a embauché comme collaboratrice, il y a trois ans. Elle aurait passé avec succès les contrôles de sécurité très stricts imposés par Westminster.

Mais aujourd'hui, le MI5 considère que sa présence au Royaume-Uni n'est "pas propice à la sécurité nationale". Après avoir été interpellée jeudi, elle a été placée en centre de rétention en vue d'une expulsion. D'après le Sunday Times, qui a révélé l'affaire, la ministre de l'Intérieur, Theresa May, a approuvé la sanction frappant la jeune Russe après avoir été informée de la teneur de ses agissements. Cette nouvelle affaire pourrait jeter un froid dans les relations entre Londres et Moscou.

http://www.lejdd.fr


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6) Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum