Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Service général du renseignement et de la sécurité belge

Aller en bas

Sujet / Message Service général du renseignement et de la sécurité belge

Message par Sphinx le Jeu 26 Nov - 22:16

Le Service Général du Renseignement et de la Sécurité ou SGRS est un des deux services de renseignement de la Belgique. Son homologue civil est la Sûreté de l'État, dépendante du Ministère de la Défense.

Histoire et compétences

Un organe de coordination a été créé, l'OCAM (Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace) par la Loi du 10 juillet 2006. Cette loi charge l'OCAM de l’analyse de la menace en matière de terrorisme et d’extrémisme, sur base notamment des informations et renseignements fournis par le SGRS et la Sûreté de l'Etat. L’OCAM est placé sous l’autorité conjointe des Ministres de la Justice et de l’Intérieur.
Le Chef du SGRS (Officier Général 3 étoiles, actuellement le Vice-Amiral Michel Hellemans) est également le sous-chef d'état-major Renseignement et Sécurité (Assistant Chief of Staff Intelligence and Security – ACOS IS).
Les missions du SGRS sont déterminées à l'article 11 de la « Loi organique des services de renseignement et de sécurité » du 30 novembre 1998 (Moniteur Belge du 18 décembre 1998).
Les agents de ce service exercent dans la discrétion afin de garantir, entre autres, la sécurité des Belges expatriés ou pour prévenir des menaces étrangères sur les Belges et leurs intérêts. Ils sont dès lors tenus au secret professionnel. Les effectifs et l’organigramme du SGRS sont tenus secrets. Le SGRS se tient à l’écart de la vie publique.
Le SGRS est contrôlé de près par un comité de contrôle (le Comité R, dépendant du Parlement), disposant d'un site web et publiant des rapports sur le fonctionnement même dudit service ainsi que de son homologue civil, la Sûreté de l'État.

Divisions

Le SGRS est composé de quatre divisions : Div I; renseignement (extérieur), sécurité, Div CI; renseignement de sécurité (contre-ingérence). Div A; division d'appui assure les aspects liés au fonctionnement du Service (personnels, finances, logistique, communications, Attachés de Défense dans les ambassades…)et Div S; assurant la sécurité militaire et l'octroi des habilitations de sécurité.

Renseignement

La division du renseignement du SGRS a pour missions : de rechercher, d'analyser et de traiter le renseignement relatif à toute activité qui menace ou pourrait menacer l'intégrité du territoire national, les plans de défense militaires, l'accomplissement des missions de la Défense, la sécurité des ressortissants belges à l'étranger ou tout autre intérêt fondamental du pays. Les produits d'analyse et autres évaluations sécuritaires sont transmis aux plus hautes autorités de l'État.
La division du Renseignement du SGRS est donc responsable du recueil du renseignement, aussi bien sur le plan stratégique qu'opérationnel. Dans ce cadre, la recherche du renseignement est essentiellement axée sur l'étranger. Le renseignement stratégique vient en appui du processus de prise de décision des responsables politico-militaires.
Le renseignement opérationnel est principalement destiné aux Composantes, et selon le cas, aux commandants d'unités en opération extérieure.

Sécurité

La division Sécurité du SGRS est chargée de la sécurité militaire du personnel appartenant au département de la Défense, ainsi que de la sécurité des installations militaires, de l'armement, des munitions, des équipements, des plans et documents et des systèmes informatiques et de communication.
Cette mission porte également sur la protection du secret lié aux engagements internationaux de la Belgique ou lié à l'accomplissement des missions de la Défense. La Division Sécurité est également responsable de l'exécution d'enquêtes de sécurité, précédant l'octroi d'une habilitation de sécurité. Une telle habilitation est requise pour la prise de connaissance d'informations classifiées. Ces habilitations peuvent être délivrées au personnel militaire ou civil du département de la Défense ou, dans le cadre d'un contrat commercial, au personnel d'une firme privée.
Toutes les activités liées à la sécurité sont centrées sur les forces armées belges et sur les installations militaires alliées en Belgique. Si nécessaire, elles peuvent être exercées au profit d'unités belges qui sont déployées à l'étranger.

Renseignement de sécurité

Le SGRS emploie des militaires et des civils pour recueillir des informations dans le cadre de la contre-ingérence : rechercher, collecter et exploiter toute information en matière d'espionnage, sabotage, terrorisme et subversion qui forme ou peut former une menace pour les intérêts de la Défense, l'exécution des missions de la Défense ou les plans de défense militaires.

[b]Appui [/b]

La division Appui a pour missions : l'appui général dans le domaine du personnel et des finances, de la sécurité interne, du training, de la logistique et du transport ainsi que des systèmes d'information et de communications.

wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service général du renseignement et de la sécurité belge

Message par Sphinx le Mer 2 Déc - 0:47

Révélation des effectifs du renseignement militaire belge

(Belga) Le chef du Service général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) de l'armée, le vice-amiral Michel Hellemans, vient de révéler les effectifs de son service - une donnée jusqu'ici jalousement gardée secrète par le ministère de la Défense -, ont indiqué mardi des parlementaires, confirmant une information de presse.




Le SGRS compte actuellement 619 membres, a affirmé l'officier en commission de la Justice de la Chambre mardi dernier, en réclamant davantage de personnel pour l'application des méthodes particulières d'enquête quand la nouvelle loi entrera en vigueur. L'amiral Hellemans a ajouté qu'il était très difficile de conserver ses employés car les salaires sont plus attrayants dans le civil. "Et avec la nouvelle loi, j'ai besoin de davantage de personnes. Mais avec les économies à la Défense, cela ne réussira peut-être pas", a-t-il souligné, selon le journal 'Gazet Van Antwerpen'. Plusieurs parlementaires ont confirmé mardi que l'amiral Hellemans avait bien cité le chiffre de 619 personnes. Les effectifs du service de renseignement de l'armée ont été régulièrement accrus au cours des quinze dernières années, d'abord à la suite de la mort de dix Casques bleus belges au Rwanda en avril 1994, puis après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Bien que considérés comme confidentiels, ils étaient jusqu'ici estimés à un demi-millier de personnes. (ROJ)

http://www.skynet.be

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service général du renseignement et de la sécurité belge

Message par Sphinx le Ven 22 Jan - 22:57

Arsenal renforcé pour les services de renseignements

Le Sénat a adopté, par 46 voix pour, 11 contre et 1 abstention, le projet de loi qui encadre l’utilisation de méthodes de recueil de données par les services de renseignement, telles que les écoutes téléphoniques.

L’adoption définitive de ce texte met fin à un processus législatif entamé il y a de nombreuses années et qui, les ministres de la Justice se succédant, n’avait jusqu’ici jamais abouti, faute de pouvoir concilier les droits à la sécurité et à la liberté.

Auteur du texte voté jeudi, le sénateur Hugo Vandenberghe (CD&V) a souligné que la Belgique était le dernier pays européen à pouvoir mettre des méthodes particulières telles que les écoutes téléphoniques à disposition de ses services de renseignement.

Outre la N-VA, les Verts ont voté contre un texte qu’ils continuent à juger intrusif.

Les deux services de renseignements belges, Sûreté de l’Etat (civil) et Service général de renseignement et de sécurité (militaire), vont ainsi disposer de méthodes plus incisives d’enquête : la loi les habilite désormais à recourir à des méthodes « spécifiques » (observation de lieux privés inaccessibles au public, inspection d’objets fermés dans des lieux publics, identification de l’expéditeur et destinataire d’un courrier, identification d’abonné et usager de moyens de communication électroniques) et des méthodes dites « exceptionnelles » (intrusion dans le domicile ou bureau d’un avocat, médecin ou journaliste et inspection d’objets fermés s’y trouvant, usage de faux noms et fausse sociétés, ouverture de courrier, écoutes, intrusion dans un système informatique).

Ces méthodes exceptionnelles ne peuvent être utilisées que dans des cas extrêmes, et seront placées sous contrôle d’une commission administrative composée de magistrats indépendants.

D’après Belga

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service général du renseignement et de la sécurité belge

Message par Syfou le Lun 11 Juil - 0:51

Les services secrets... balancent





Le rapport annuel de l’institution souligne le retour des anarchistes et les pieuvres islamistes

BRUXELLES La Sûreté de l’État, versant civil de nos services secrets, s’est livrée lundi à son principal, sinon unique, exercice de communication extérieure avec la publication de son second rapport annuel.

Le document détaille les thématiques qui ont occupé ce service au cours de l’année 2009, mais sans révéler aucune information sensible.

En matière de renseignement, la Sûreté a ainsi poursuivi son travail d’analyse des extrémismes politiques au nord comme au sud du pays, et ce aussi bien à droite qu’à gauche. “L’année 2009 a vu la scène anarchiste revenir au premier plan”, observe le rapport, citant notamment des campagnes menées contre les prisons ou les centres fermés.

L’année 2009 ayant été celle du renouvellement de l’Exécutif des musulmans de Belgique, la Sûreté de l’État a pu constater à cette occasion une “intensification des tentatives d’ingérence tant de la part de la mouvance islamique que de certains pays” , même si elle estime que cette influence fut au final “somme toute plutôt limitée”.

Particulièrement attentive à l’activité d’extrémistes islamistes en Belgique, la Sûreté note à cet égard une évolution, à savoir leur dispersion en dehors des grands centres urbains où ils se concentraient jusque-là. “Les villes et communes de petites tailles ont elles aussi observé (en 2009) des expressions islamiques extrémistes structurées”, souligne le texte.

À côté de ces missions d’intelligence, la Sûreté de l’État mène aussi des enquêtes de sécurité (lors du recrutement de fonctionnaires à des fonctions sensibles) et assure à l’occasion la protection de personnalités, lors de la visite de chefs d’État ou de ministres en Belgique, notamment. Elle a ainsi assuré pas moins de 159 missions de ce type en 2009.

La lecture attentive du rapport permet enfin d’apprendre que les services secrets belges ont procédé à 36 recrutements en 2009. Le chiffre total de ses effectifs n’y est pas livré, à l’inverse de son budget : 34 millions d’euros pour le personnel et 8,5 millions pour ses opérations.

http://la-valise-ou-le-cercueil.over-blog.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service général du renseignement et de la sécurité belge

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum