Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sujets similaires
    Sondage
    Derniers sujets
    » nouvelle grille de lecture du monde
    Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

    » Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
    Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

    » dépenses militaires mondiales
    Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

    » algerian barkhane la citadelle
    Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

    » cabale
    Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

    » Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
    Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

    » L'emir Abdelkader et le monde antique ....
    Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

    » Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
    Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

    » BRICS
    Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

    » LA MATRICE DU TERRORISME
    Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

    » La science du transhumanisme
    Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

    » la guerre de syrie
    Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

    » la chine nouveau joueur en afrique
    Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

    » Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
    Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

    » Les exercices militaires russo-biélorusse
    Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

    » l'inde nouveau joueur ?
    Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

    » Birmanie
    Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

    » divulgation ET sommes nous prets ?
    Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

    » la lachété comme le courage seraient hereditaires
    Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

    » Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
    Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

    » le mouton de l'aid
    Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

    » Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
    Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

    » Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
    Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

    Galerie


    Mars 2019
    DimLunMarMerJeuVenSam
         12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930

    Calendrier Calendrier

    Connexion

    Récupérer mon mot de passe


    Benyoucef Benkhedda

    Aller en bas

    Sujet / Message Benyoucef Benkhedda

    Message par Sphinx le Lun 28 Déc - 2:08

    Benyoucef Benkhedda (1920-2003) était un homme politique algérien. Pharmacien de formation, ancien militant du MTLD, il fut le deuxième président du gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) durant la guerre d'Algérie jusqu'à l'indépendance du pays en 1962.



    Éducation et engagement nationaliste

    Benyoucef Benkhedda est né à Berrouaghia (wilaya de Médéa) le 23 février 1920. Fils d’un Cadi, il fréquente l’école coranique et l’école française. Il rejoint ensuite le lycée Duveyrier (aujourd'hui lycée Ibn Rochd) à Blida où il fait la connaissance de plusieurs pionniers du nationalisme algérien dont Mohamed Lamine Debaghine, Saad Dahlab, Abane Ramdane, Ali Boumendjel et M’hamed Yazid. «Vous êtes des couteaux qu’on aiguise contre la France!» leurs répétait inlassablement le Proviseur du lycée.
    Après l’obtention de son baccalauréat il entre à la faculté de médecine et de pharmacie d’Alger en 1943 et après interruption des études, obtient le diplôme de pharmacien en 1951. Il adhère au Parti du peuple algérien (PPA) en 1942. Une année après, il est arrête et torturé dans les locaux de la DST pour avoir fait campagne contre la conscription des algériens pour combattre l’Allemagne dans le cadre de l’affaire dite « des insoumis de Blida ». Il sera libéré 8 mois après.

    Lutte dans la guerre d'indépendance

    Il est membre du Comité Central du PPA-MTLD en 1947 et en devient le Secrétaire Général de 1951-1954. Arrêté en Novembre 1954, il est libéré en Mai 1955, et rejoint le Front de libération nationale (FLN) quelques semaines après. Il devient le conseiller assistant de Abane Ramdane à Alger. En Août 1956, il est désigné par le Congrès de la Soummam membre du CNRA et du CCE avec Abane, Larbi Ben M'hidi, Dahlab et Krim Belkacem. Avec Abane et Ben M’hidi il constituera le triumvirat politico-militaire qui dirigera l’organisation de la Zone Autonome. Alger était alors Capitale de la Résistance.

    Il seconde directement Abane Ramdane dans le lancement et la réalisation de plusieurs projets dont le journal «El Moudjahid», la création de l’UGTA, l’hymne national « Kassaman ». Il échappe miraculeusement aux mains des « paras » du Général Massu et quitte la capitale après l’assassinat de Ben M’Hidi par les soldats de Bigeard. Il se rend à l’étranger au nom du FLN et accomplit plusieurs missions. Visite des capitales arabes 1957-1958, Yougoslavie, Londres (1958), Amérique latine (1960) ou encore la Chine à 2 reprises.

    En août 1961 il est désigné président du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA). Il achève les négociations avec la France commencées par le Gouvernement Ferhat Abbas et proclame le cessez-le-feu la veille du 19 mars où la France reconnaît officiellement l’intégrité de l’Algérie, le Sahara compris et la souveraineté nationale. Il est accueilli par la population algéroise en liesse le 3 juillet 1962, jour de la reconnaissance officielle de l’indépendance de l’Algérie par la France.

    Engagement politique pour la démocratie

    Il vit comme un drame personnel la crise de l’été 1962 entre le GPRA et Ahmed Ben Bella soutenu par l'« armée des frontière » surarmée et se retire volontairement au profit de ce dernier pour éviter « un bain de sang fratricide ». En 1976, il signe avec 3 anciens dirigeants de la lutte de libération (Ferhat Abbas, Hocine Lahouel, Kheir-Eddine) un manifeste qui réclame une Assemblée nationale constituante élue au suffrage universel, pour définir une charte nationale. Les 4 signataires sont alors placés en résidence surveillée et leurs biens confisqués.

    Sous le gouvernement Chadli Bendjedid qui a proclamé le multipartisme, il fonde avec Abderahmane Kiouane, et des anciens amis du mouvement national, « El Oumma » qui se fixe comme objectif la Proclamation du 1er Novembre, c'est-à-dire: « L’État Algérien indépendant souverain et démocratique dans le cadre des principes Islamiques »

    Le but d’« El Oumma » est d’œuvrer pour un rassemblement entre les islamistes et les nationalistes partisans d’un projet de société islamique. Le président Liamine Zeroual qui succède au Président Chadli promulgue une loi interdisant l’usage de la constante « Islam » par les partis sous peine de dissolution. « El Oumma » s’auto dissous. En même temps il fonde avec Cheikh Ahmed Sahnoune « le Tadhamoune » dont le but est de dénoncer l’état d’exception et les violations graves de droits de l’homme qui ont suivi le coup d’État militaire de janvier 1992.

    Reconnaissance populaire et nationale

    Après une longue maladie il décède à son domicile à Alger le 05 Dhou El Hidja (4 février 2003). Une foule nombreuse l’accompagne au cimetière de Sidi Yahia où il est enterré au côté de son compagnon de toujours Saad Dahlab. En son honneur, l'université d'Alger porte son nom.

    wikipedia

    __
    "Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
    3

    .、スフィンクス、


    Spoiler:


    Sphinx
    Sphinx
    Adminstrateur
    Adminstrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 8037
    Age : 33
    Emploi/loisirs : Mat
    Humeur : Peu importe.
    Date d'inscription : 19/12/2008
    Localisation : S.B.A

    Revenir en haut Aller en bas

    Sujet / Message Re: Benyoucef Benkhedda

    Message par Sphinx le Lun 28 Déc - 2:33

    benkhada,le premier discour de 1962

    [url]