Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sujets similaires
    Sondage
    Derniers sujets
    Qatar Sam 1 Juil - 21:12ZIGHOUD15
    allemagne Sam 1 Juil - 21:10ZIGHOUD15
    Moyen - orientDim 12 Mar - 9:08ZIGHOUD15
    Stupidité arabeLun 6 Mar - 15:03ZIGHOUD15
    Abane Ramdane dit AliMar 25 Aoû - 20:27Sphinx
    Meilleurs posteurs
    8022 Messages - 43%
    5687 Messages - 30%
    2215 Messages - 12%
    1184 Messages - 6%
    1142 Messages - 6%
    207 Messages - 1%
    128 Messages - 1%
    94 Messages - 0%
    87 Messages - 0%
    73 Messages - 0%
    Galerie


    Juillet 2017
    DimLunMarMerJeuVenSam
          1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031     

    Calendrier

    Connexion

    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Sphinx
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Masculin
    Nombre de messages : 8022
    Age : 31
    Emploi/loisirs : Mat
    Humeur : Peu importe.
    Date d'inscription : 19/12/2008
    Localisation : S.B.A

    Sujet / Message Sionisme et sioniste

    le Lun 1 Fév - 23:50
    Rappel du premier message :

    Le sionisme est une idéologie politique nationaliste prônant l'existence d'un centre spirituel, territorial ou étatique peuplé par les Juifs, en général en Palestine[1]. Sur un plan idéologique et institutionnel, le sionisme entend œuvrer à redonner aux Juifs un statut perdu depuis l'Antiquité, à savoir celui d'un peuple regroupé au sein d'un même État.

    Le mouvement sioniste est né à la fin du XIXe siècle, parmi les communautés ashkénazes d'Europe centrale et orientale sous la pression des pogroms, mais aussi en Europe occidentale, à la suite du choc causé par l'affaire Dreyfus – qui compte parmi les motifs du lancement du Congrès sioniste par Theodor Herzl. Bien qu'ayant des caractères spécifiques du fait de la dispersion des Juifs, cette idéologie est contemporaine de l'affirmation d'autres nationalismes en Europe.

    Le sionisme doit son nom au mont Sion, colline sur laquelle fut bâtie Jérusalem.

    Terminologie

    La terminologie a une certaine importance pour comprendre le sionisme. Elle n'est pas toujours neutre, et peut avoir des implications politiques.

    Eretz Israël

    La tradition biblique désigne sous le nom d'Eretz Israël (Terre d'Israël) la terre promise par Dieu au peuple juif, terre des deux royaumes israélites (voir Royaume d'Israël et Royaume de Juda).

    C'est dans la Bible :

    un terme politique, c'est la terre donnée aux Juifs pour s'y installer, puis à partir du roi Saül pour s'y construire un État ;
    un terme religieux, car renvoyant à une promesse divine ;
    un terme géographique. La définition géographique donnée par la Bible est d'ailleurs floue : dans certains textes bibliques, on parle de la Terre promise comme allant « depuis le fleuve d’Égypte [le Nil] jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate[2] » (soit de l'Égypte à l'actuel Irak), d'autres se limitent à une zone comprise entre la mer et le fleuve Jourdain.
    À partir du début du sionisme, le terme va prendre une dimension moins religieuse et plus politique : c'est le territoire revendiqué pour la recréation d'un État juif.

    Au cours du XXe siècle, la question de l'appartenance de la Jordanie (surtout de sa partie occidentale) à Eretz Israël a fait débat au sein du mouvement sioniste (voir le chapitre La scission des sionistes révisionnistes (1925-1935)).

    Au début du XXIe siècle, ce terme désigne généralement l'État d'Israël et les territoires palestiniens occupés durant la guerre des Six Jours en 1967 : la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.

    Par principe, la plupart des tendances politiques du mouvement sioniste considèrent que Eretz Israël appartient de droit au peuple juif (pour des raisons au moins historiques, voire pour des raisons religieuses chez les sionistes religieux).
    Mais toutes les tendances du mouvement sioniste ne revendiquent pas un État juif sur la totalité de Eretz Israël : certaines sont favorables à un certain degré de partage avec les Palestiniens, d'autres y sont hostiles.

    Israël

    Le terme d'Israël est à l'origine le second nom du petit-fils d'Abraham, Yaaqov (Jacob), fils d'Isaac.

    Par extension, la Torah désigne sous ce nom la population supposée descendre d'Israël, désignée fréquemment comme Bnei Yisrael : « les fils d'Israël », ou les « Enfants d'Israël ».

    Enfin, un troisième sens est apparu, reprenant le nom du peuple pour désigner le royaume d'Israël de l'antiquité, puis à l'époque contemporaine l'État créé en 1948.



    Palestine

    Dans les textes non bibliques, le terme de « Palestine » (Palaïstinê) apparaît pour la première fois sous la plume de l'historien grec Hérodote, au Ve siècle av. J.-C., en référence au peuple des Philistins, habitant la région côtière de la Méditerranée (de l'actuelle région de Tel-Aviv jusqu'à l'actuelle frontière égyptienne, en incluant la bande de Gaza). Sous la domination romaine, le terme a pris un sens plus large pour finalement englober toute la région.

    Avant les révoltes juives et notamment la chute du Second temple en 70, la Judée forma une province distincte, gouvernée par un légat propréteur (plus tard consulaire), qui commandait en même temps les troupes d'occupation.

    Après les révoltes juives de 132-135, la destruction complète de la Ville sainte, la fondation de plusieurs colonies grecques et romaines en Judée, le nouveau nom de Ælia Capitolina donné à Jérusalem (dont l'entrée est interdite aux juifs) manifestent le refus de l'Empire romain d'accepter le maintien d'une nation juive en [Judée]. La région perd son autonomie et est intégrée dans la province de « Syrie-Palestine » (Syria Palæstina).

    wikipedia


    Dernière édition par sphinx le Sam 1 Mai - 21:38, édité 1 fois

    __
    "Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
    3

    .、スフィンクス、


    Spoiler:



    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Nombre de messages : 5687
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Mer 1 Sep - 2:06
    Politique sioniste

    Chronologies

    02/11/1917
    Publication de la déclaration Balfour, sous la forme d’une lettre adressée par le secrétaire aux colonies, à Lord Rothschild, chef de la communauté juive anglaise.

    Cher Lord Rothschild,
    J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

    « Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non-juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les juifs jouissent dans tout autre pays. »
    Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

    Arthur James Balfour
    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Nombre de messages : 5687
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Mer 1 Sep - 2:15
    Les courants du Sionisme

    1•Sionisme politique versus Sionisme pragmatique
    2•Les débuts du Sionisme socialiste
    3•Le révisionisme


    •Sionisme politique versus Sionisme pragmatique

    1897 à 1904
    Sous la présidence d’Herzl, le mouvement sioniste est caractérisé par la domination des politiques sur les pragmatiques, deux tendances qui ont profondément marqué les premières décennies du sionisme sur la stratégie à suivre :
    - Les pragmatiques ont déjà plusieurs années d’activité lorsque le premier congrès est convoqué. Pour cette tendance, l’Etat Juif doit se construire par un effort de longue haleine pour augmenter la population juive d’Eretz Israël : Achat de terrains, création de colonies agricoles, développement de l’activité économique. - Herzl n’a pas inventé le sionisme, mais il est le premier grand sioniste politique. Pour lui, le Sionisme progressera si les Juifs se prennent au sérieux et militent parmi les nations pour obtenir une chartre qui garantirait le futur Etat Juif et qui permettrait un développement illimité.
    Herzl et le mouvement sioniste mettront l’essentiel de leurs efforts dans l’obtention de cette chartre. Une fois la chartre obtenue, l’élan du sionisme sera irrésistible : plus rien n’empêchera les riches de donner pour le foyer national, les terres pourront être rachetées par milliers de dounam, et l’immigration se fera plus facilement.

    03/07/1908
    Révolte des « Jeunes Turcs » dans l’Empire ottoman. Le Sultan est contraint de rétablir la constitution de 1876, créant un nouveau parlement. Cette révolution donne de l’espoir aux sionistes.

    1911
    Les deux tendances sionistes se réconcilient et adoptent le programme du sionisme synthétique qui donne la place, tant à l’effort continu de colonisation, qu’à celui fait en vue d’obtenir une chartre. Le scientifique allemand Otto Warburg succède à David Wolffsohn comme président. Warburg sera Prix Nobel de médecine en 1931, pour ses découvertes sur la respiration cellulaire et les systèmes enzymatiques

    •Les débuts du Sionisme socialiste

    1905


    Des Olim de Russie fondent en Eretz Israël du Hapo’el Hatzaïr (Le Jeune Ouvrier), le premier parti socialiste sioniste. La lutte des classes est délaissée à la faveur du socialisme agricole, moyen de libération de l’homme. Inspirés des idées de Tolstoï, le Hapo’el Hatzaïr trouve un véritable maître à penser dans Aharon David Gordon (1856-1922).
    Né en Russie, A.D Gordon est très tôt un membre du mouvement Hibbat Sion. Il fait son Aliyah en 1904. Il vit à Petah Tikva et à Rishon LeSion avant de s’installer en Galilée en 1919. Il vivra alors dans le kibboutz Degania, où il mourra en 1922.
    A.D Gordon passera le plus clair de ses journées à travailler la terre, écrivant son œuvre philosophique et poétique la nuit. Pour lui, le principal changement de l’être juif passe par le travail de la terre. Il ne fait pas référence aux classes ni aux mouvements sociaux. L’unité de sa philosophie est la Kvoutsa, le groupe, qui s’installe à un endroit et se délivre de sa condition exilique en délivrant la terre de sa torpeur :
    « Le peuple Juif a été complètement dénaturé et emprisonné entre les murailles des villes pendant presque 2 000 ans. Nous avons été habitués à presque tous les styles de vie, excepté une vie de labeur – un labeur fait de notre initiative et pour notre plaisir. Cela demandera les plus grands efforts de rendre ce peuple normal à nouveau. Il nous manque le principal ingrédient à la vie nationale. Il nous manque l’habitude du travail… Car c’est le travail qui lie un peuple à son sol et à sa culture nationale.[…]
    En venant rétablir notre chemin parmi les nations de la terre, nous devons être sûrs d’emprunter la bonne voie. Nous devons créer une nouvelle personne, une personne humaine dont l’attitude envers les autres personnes est emprunte de fraternité et dont l’attitude envers la nature et ce qu’elle contient est inspirée des sentiments nobles de créativité aimant la vie. » A.D. Gordon, Nos Tâches futures, 1920

    1907


    Premier congrès des Poalé Sion (les Ouvrier de Sion), mouvement principal du sionisme socialiste. Le Poalé Sion naît à la suite du refus du BUND, le parti communiste juif, d’accepter le sionisme. Le Poalé Sion fait donc une synthèse des idées marxistes et sionistes : oui au socialisme, mais dans le cadre national du peuple Juif, dans un foyer national en Eretz Israël. Oui au sionisme, mais uniquement sur les bases d’un projet social. Le principal idéologue des Poalé Sion est Ber Dov Borochov. Dans son idéologie, le socialisme sans le sionisme ne transformera pas les Juifs. Peuple majoritairement bourgeois, c’est seulement dans le cadre d’une société séparée que les Juifs retrouveront la physionomie d’un peuple normal, où la classe prolétaire pourra obtenir la place qui lui revient.
    Comme de nombreux sionistes, Borochov s’oppose à ce que les Juifs émigrent dans d’autre pays qu’Eretz Israël. Toutefois, son argumentation n’est pas nationaliste, elle est socialiste :
    « Au lieu d'aller dans des pays au développement économique trop élevé pour les immigrants juifs, il faut partir dans des pays dont le niveau de développement est largement inférieur à la production juive, de sorte que les juifs prennent une position dominante dans ce pays et ne restent pas confinés dans des travaux marginaux comme c'était le cas dans les anciennes communautés juives et les pays d'émigration. Il est nécessaire que la transmigration juive se défasse de son caractère de simple immigration et devienne une colonisation. »
    De même que Ahad HAam insiste sur la transformation culturelle que le sionisme doit insuffler à la vie juive, Borochov met en avant la transformation sociale que le sionisme va produire sur les masses juives.

    1920
    La Histadroute (Organisation), centrale syndicale, est fondée par le Hapoel Hatzaïr et le Achdut Ha'avoda (anciennement Poalé Sion).

    1930
    Le Hapoel Hatzaïr et le Achdut Ha'avoda fusionnent et donnent naissance au Mapaï, Mifleguete Poalé Israël (Le Parti des Travailleurs d’Israël), rapidement dominé par Ben Gourion.



    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Nombre de messages : 5687
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Mer 1 Sep - 2:31
    Le révisionisme

    01/11/1923


    Jabotinsky publie son célèbre article : La « Muraille d'acier » dans laquelle est exprimée l’essentiel de la doctrine révisionniste en matière de gestion du « problème » arabe. Son regard est éminemment réaliste. Aucune illusion n’est entretenue sur la possibilité de parvenir à un accord avec les Arabes :
    « Les Arabes de Palestine n'accepteront jamais la transformation de la Palestine arabe en un pays à majorité juive ».
    Bien qu’Eretz Israël appartienne au peuple Juif, le retour des Juifs y est un mouvement de colonisation :
    « Que le lecteur passe en revue tous les exemples de colonisation dans d'autres contrées. Il n'en trouvera pas un seul où elle se soit faite avec l'accord des indigènes. »
    La pensée de Jabotinsky n’a rien de raciste. Sa pensée ne se laisse pas déborder par les sentiments :
    « Sur le plan émotionnel, j'éprouve à l'égard des Arabes les mêmes sentiments qu'envers les autres peuples : une indifférence polie. »
    Il n’envisage pas non plus d’expulser les Arabes :
    « Sur un plan politique, [...] je considère qu'il est absolument impossible d'expulser de quelque manière que ce soit les Arabes de Palestine, où vivront toujours deux peuples. » Pour Jabotinsky, seul le mépris des Arabes peut faire croire que l’on parviendra à un accord avec eux. Les prémisses morales de la muraille d’acier sont des prémisses de respect : « Ils sont aussi fins psychologues que nous. On peut leur raconter ce qu'on voudra, ils lisent aussi bien dans notre cœur que nous dans le leur ».
    La solution de cette réalité, c’est la « muraille d’acier ». S’imposer par la force. Ne laisser transparaître aucune faiblesse aux yeux des arabes. Compter sur la force d’une armée juive pour imposer une réalité dans laquelle la supériorité stratégique des Juifs résignera les Arabes à un accord.

    1925


    Création du Betar (Brit Trumpeldor – Alliance de Trumpeldor) le mouvement de jeunesse du sionisme révisionniste. Le Betar s’inspire des idées de son fondateur, Jabotinsky sur l’importance de l’aspect militaire dans la vie nationale : Entraînements paramilitaires, uniformes, parades, défilés rythment la vie de ce mouvement qui est autant un mouvement paramilitaire qu’un mouvement de jeunesse. Le Betar fera des centaines de milliers d’adhérents, principalement parmi les masses d’Europe orientale. En 1939, le Betar de Pologne compte 100 000 adhérents. Son dirigeant est Menahem Begin.

    1925


    Jabotinsky crée l'« Union mondiale des sionistes révisionnistes » ayant son siège à Paris. Le révisionnisme, c’est la révision de la politique britannique en Palestine mandataire, qui a amputé les deux tiers de ce qui devait former le foyer national Juif pour en faire un Etat arabe dirigé par la dynastie hachémite. Mais le révisionnisme ne se positionne pas dans le sionisme uniquement sur cette question. Si son programme demande l’établissement d’un Etat Juif sur les deux rives du Jourdain, il propose aussi l’établissement d’une société basée sur le libéralisme économique, par opposition aux idées socialistes qui dominent à l’époque la vie du Yishouv juif, et sur le libéralisme politique, inspirée du modèle anglais.

    1935


    Les révisionnistes quittent l’Organisation Mondiale du Sionisme devant son refus de revendiquer ouvertement un Etat Juif. Pour Jabotinsky, la rupture avec la Grande-Bretagne est déjà consommée, et il convient, pour le bon fonctionnement du Yishouv juif selon la « muraille d’acier », d’affirmer avec clarté que le but des sionistes est l’établissement d’un Etat Juif. La gauche y est opposée, elle qui cherche encore un compromis avec la Grande-Bretagne. Jabotinsky crée la « Nouvelle Organisation Sioniste », organisation rivale de celle que les révisionnistes viennent de quitter, mais qui n’en aura jamais l’importance.

    Source:Histoire des juifs.com
    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Nombre de messages : 5687
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Mer 1 Sep - 2:40
    Diaspora juifs


    ¤ France
    ¤ Etats-Unis
    ¤ L'Empire byzantin

    ¤ Algérie

    ¤ Maroc
    ¤ Tunisie
    ¤ Egypte
    ¤ Grande-Bretagne
    ¤ Espagne
    ¤ Allemagne
    ¤ Pologne
    ¤ Russie
    ¤ Italie
    ¤ Autriche
    ¤ Hollande
    ¤ Irak
    ¤ Iran
    ¤ Arabie
    ¤ Syrie
    ¤ Turquie
    ¤ Yemen
    ¤ Roumanie
    ¤ Ukraine
    ¤ Lituanie
    ¤ Grèce

    Les Juifs en Algérie - Chronologie

    1817
    Rabbi Shmouel Abbou monte d’Algérie en Eretz Israël. Consul d’honneur de la France, il aide à l’acquisition de terres à Rosh Pina, une des premières localités fondées par les Juifs à l’époque moderne, en 1887.

    1830


    La France conquiert l’Algérie. Le général de Bourmont et le Dey d'Alger signent un acte de capitation qui garantit le respect par les français de toutes les religions. Les Juifs d’Algérie obtiennent ainsi l’égalité avec les Musulmans et ne sont plus considérés comme des Dhimmis.

    Dhimis?Allez vers le droit musulman:

    http://www.intervalle-dz.com/religionsrites-et-pratiques-f10/le-droit-musulman-t2194.htm
    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Nombre de messages : 5687
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Mer 1 Sep - 3:16
    Suite:Les Juifs en Algérie - Chronologie

    1865


    Napoléon III émet un décret qui permet aux Juifs et aux Musulmans d'Algérie qui le désireraient de devenir citoyens français.

    07/11/1870
    Crémieux, ministre de la justice dans le premier gouvernement de la troisième république, émet un décret qui octroie aux Juifs d’Algérie la nationalité française. Il sont environ 35 000 à l’acquérir. Le décret s’exprime dans ces mots : « Les Israëlites indigènes des départements de l'Algérie sont déclarés citoyens français ; en conséquence, leur statut réel et leur statut personnel seront, à compter de la promulgation du présent décret, réglés par la loi française. Toutes dispositions législatives, décret, règlement ou ordonnance contraires sont abolis ».

    01/05/1898


    Emeutes antisémites à Alger. Suite aux émeutes, Edouard Drumont est élu député de cette ville.

    08/11/1942
    Opération Torch : 400 résistants français, dont environ 300 Juifs, arrêtent les généraux de Vichy et neutralisent pendant 15 heures le 19ème corps d'armée vichyste d'Alger. Cette action de résistance facilitera grandement la tâche du débarquement des alliés.

    08/11/1942



    Les alliés débarquent en Algérie. Le général Giraud, sur lequel les américains se reposent jusqu’à ce que le général de Gaulle prenne les affaires en main, réabroge le décret Crémieux, déjà abrogé par Pétain en 1940.
    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Nombre de messages : 5687
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Sam 6 Nov - 19:56
    Le vrai visage du sionisme: temoignage d'un juif

    [url][/url]
    avatar
    Invité
    Invité

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Sam 6 Nov - 21:52
    Le sionisme est un mouvement d'extrémiste politique de juifs d'origine des pays de l'est, qui applique au peuple palestiniens ce que les nazis leurs ont fait. L'élève à largement dépasser sont maitre. La seul raison du sionisme c'est une hégémonie expansive d'un pseudo grand Israël sur les pays arabe de la Palestine illégalement occuper voisin.
    avatar
    Droit_De_l'Homme
    Adm
    Adm
    Masculin
    Nombre de messages : 1184
    Age : 36
    Emploi/loisirs : Universel
    Date d'inscription : 22/07/2010
    Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Lun 24 Jan - 4:22
    LE CINQUIEME PROTOCOLE

    Le cinquième Protocole s'exprime comme suit :

    " Quel genre de gouvernement peut-on donner aux sociétés pénétrées de toutes parts par la corruption, au milieu desquelles les richesses ne s'acquièrent que par les surprises de tricheries astucieuses, où règne la licence des moeurs, où la moralité est maintenue par des châtiments et non par des principes acquis, où les sentiments patriotiques et religieux sont remplacés par des idées cosmopolites ? Quelle autre forme de gouvernement peut-on donner à de telles sociétés si ce n'est la forme despotique que je vais vous décrire ;

    Il faut que nous créions une centralisation très ferme du gouvernement de façon à tenir entre nos mains toutes les forces sociales. Ensuite nous réglerons automatiquement, par de nouvelles lois, toutes les fonctions de la vie politique de nos sujets. Ces lois aboliront les uns après les autres tous les privilèges et toutes les franchises, et notre règne sera marqué par un despotisme si majestueux qu'il sera en état d'écraser, en tout temps et en tout lieu, les récalcitrants ou les mécontents.

    On nous dira que le despotisme dont je parle ne s'accorde pas avec le progrès moderne, mais je vais prouver le contraire :

    Au temps où les peuples considéraient leurs souverains comme une pure manifestation de la volonté divine, ils se soumettaient sans murmure à l'autorité des monarques, mais du jour où nous leur avons suggéré la notion de leurs propres droits, ils commencèrent à considérer leurs souverains comme de simples mortels, l'onction sacrée cessa d'être regardée comme divine par le peuple auquel nous avons enlevé sa foi ; dès que nous eûmes ébranlé la croyance en Dieu, le pouvoir fut jeté au ruisseau, il devint la propriété publique dont nous nous emparâmes. De plus, l'art de gouverner les masses et les individus au moyen de théories, de grandes phrases, de soi-disant préceptes de vie sociale, d'étiquette et de toutes sortes d'artifices dont les Goïm ne peuvent saisir ni comprendre le but, cet art est une des particularités de notre génie administratif nourri d'analyse, d'observation et de telles subtilités de raisonnement que, dans ce domaine, nous ne pouvons avoir de rivaux, non plus que dans celui de l 'élaboration des plans d'activité politique et de solidarité.

    A notre connaissance, la seule société capable de lutter avec nous dans cette science serait celle des jésuites. Mais nous sommes parvenus à la discréditer aux yeux de la foule stupide, comme étant une organisation apparente, tandis que nous sommes restés dans la coulisse, tenant occulte notre organisation.

    En outre, qu'est-ce que cela pourra bien faire au monde que celui qui doit devenir son maître soit le chef de l'église catholique ou un despote du sang de Sion ? Mais à nous, le " Peuple élu ", la chose ne peut être indifférente.

    Une coalition universelle des Goïm aurait pu, à un moment donné, avoir raison de nous .Mais nous sommes désormais protégés de ce côté par des dissensions si profondément enracinées chez eux, qu'on ne peut plus les extirper. Nous avons mis en conflit leurs intérêts personnels et nationaux et aussi leurs haines de religion et de race, tous sentiments entretenus par nous dans leurs coeurs depuis de longs siècles. Grâce à cela, aucun Etat n'obtiendra nulle part de secours pour nous combattre, parce que chaque Etat croira qu'une coalition contre nous lui sera personnellement désavantageuse. Nous sommes trop puissants, il faut compter avec nous.

    Les puissances ne peuvent conclure le moindre traité sans que nous n'y participions secrètement.

    Le Seigneur a dit : " Par moi règnent les rois . " Nos prophètes nous ont dit que nous avons été choisis par Dieu Lui-même pour régner sur toute la terre. C'est pourquoi Dieu nous a doués de génie ; il faut que nous puissions mener à bonne fin notre tâche qui est la conquête du monde par des moyens pacifiques. S'il se trouvait un génie dans le camp ennemi , il pourrait cependant, nous combattre, mais un nouveau venu ne pourrait se mesurer à de vieux lutteurs de notre espèce et le combat serait entre nous d'une nature si désespérée que le monde n'en a encore jamais vu de semblable. Il est déjà trop tard pour leur génie

    Actuellement , tous les rouages des mécanismes gouvernementaux sont mis en mouvement par un moteur qui est entre nos mains ; ce moteur , c'est l'or. La sceince de l'économie inventée par nos Sages a déjà prouvé que la puissance du capital surpasse le prestige de la couronne .

    Le capital pour avoir le champ libre., doit obtenir le monopole de l'industrie et du commerce. Ceci est en voie d'être réalisé, dans toutes les parties du monde, par une main invisible. Un tel privilège donnera un pouvoir politique aux industriels qui, s'enrichissant de profits excessifs, opprimeront le peuple. De nos jours, il importe plus de désarmer complètement les peuples que de les mener à la guerre, d'utiliser à notre profit les passions qui s'éveillent que de les éteindre, de saisir et d'interpréter les idées des autres dans le sens voulu par nous plutôt que de les supprimer .

    Le problème essentiel et secret de notre gouvernement est d'affaiblir l'esprit public par la critique, de lui faire perdre l'habitude de la réflexion qui détermine une opposition à surmonter, d'orienter ses forces vers la vaine éloquence.

    De tous temps, les peuples, comme les individus, ont pris les paroles pour des actes. Ils se contentent des apparences et font rarement attention si les promesses touchant la vie sociale ont été tenues. C'est pourquoi dans le seul but de parader, nous avons organisé des institutions présentant une belle façade, c'est à dire des loges maçonniques qui démontreront éloquemment leur contribution au progrès.

    Nous nous sommes approprié la physionomie de tous les partis à tendances libérales et nous leur avons fourni des orateurs qui ont tant parlé qu'ils ont fatigué leurs auditeurs et les ont dégoûtés d'eux ;

    Afin de prendre en main l'opinion publique, il faut la rendre perplexe et exprimer de toutes parts tant d'opinions contradictoires que les Goïm non initiés soient perdus dans leur labyrinthe et finissent par conclure qu'il vaut mieux ne pas avoir d'opinion politique, que les questions politiques ne doivent pas être connues du public sous leur vrai jour, que cela appartient à celui-là seul qui dirige.Ceci est le premier secret.

    Le second moyen de réussir à gouverner est de multiplier les coutumes, habitudes, passions, conventions populaires, de telle façon que personne ne puisse plus rien démêler dans ce chaos et que, par suite, les hommes voyant tout sous un aspect différent et donnant à toute chose une interprétation personnelle, cessent de se comprendre réciproquement.

    Sur un tel terrain, l'inimitié des Goïm les amènera à se trahir entre eux à notre profit. La différence des points de vue est la meilleure créatrice des malentendus et des haines. Par ce moyen, nous sèmerons les dissensions dans tous les partis ; nous désagrégerons toutes les forces collectives qui refusent de nous obéir et de se soumettre à nous, et nous découragerons toute initiative personnelle, susceptible d'entraver notre oeuvre.

    Il n'y a rien de plus dangereux que l'initiative personnelle ; si elle est géniale en quoi que ce soit, elle peut avoir plus d'action que n'en auraient les millions d'individus parmi lesquels nous avons jeté la dissension. Nous devons éduquer les Goïm de telle façon que, devant toute tâche qui exigerait une initiative personnelle, les bras leur tombent de découragement

    La pression émanant de la liberté d'action que nous avons inculquée aux Goïms, affaiblit les forces quand elle se heurte à la liberté d'autrui ; il en résulte de sérieux échecs, des déceptions et des secousses morales.

    Tout cela à la fin des fins, nous servira à lasser les Goïm à ce point que nous les obligerons à nous offrir le pouvoir international, pouvoir qui, par ses tendances et sa préparation, est susceptible d'englober sans heurts toutes les forces gouvernementales du monde et de former un supergouvernement. Alors, à la place des souverains régnants, nous mettrons un dictateur que tous considèreront comme l'administration supergouvernementale : Ses mains s'étendront dans toutes les directions, comme des tenailles, et son organisation sera si colossale qu'elle ne pourra manquer de dominer les peuples du monde ".

    LIVRE
    La domination juive
    http://rami.tv

    __
    flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

    人間の権利


    Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
    Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
    Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
    Un frère humain sans défauts.

    "L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


    avatar
    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Masculin
    Nombre de messages : 5687
    Age : 34
    Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
    Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
    Date d'inscription : 11/01/2010
    Localisation : Dans un autre repère !

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Mer 1 Fév - 13:33
    Iran : Le Chantage Des Juifs Sionistes Menace La Stabilité Economique Et La Paix Mondiales



    Israël est dans l’incapacité - malgré son armement ultra moderne cadeau de son parrain US - d’attaquer avec succès l’Iran. Le sachant il s’emploie depuis plusieurs mois à utiliser le chantage à une attaque militaire pour obtenir des sanctions économiques des US et de l’UE encore plus drastiques contre Téhéran agissant exclusivement pour défendre ses seuls intérêts politiques hégémoniques ethnocentriques dans la région indifférent aux répercussions mondiales sur les populations à 99%+++ non juives : déstabilisation voire effondrement de l’économie mondiale avec flambée pour commencer à 120 150 euros du baril de pétrole forte tension régionale pouvant dégénérer en guerre mondiale.70 raffineries de pétrole en Europe touchées par cette décision stupide d’embargo.


    Israël dans l’incapacité d’attaquer avec succès militairement l’Iran

    Depuis des mois le régime colonial juif sioniste agite la menace d’une attaque militaire contre les installations nucléaires de l’Iran en représailles au développement du programme nucléaire pacifique iranien parce que les Juifs sionistes veulent absolument conserver leur hégémonie régionale nucléaire - militaire tout le monde le sait incluse l’AIEA soumise au dictat de son principal financeur les US - dans une partie du monde où les populations les considèrent comme des intrus des colons qu’il faut au mieux à terme intégrer au sein des populations autochtones locales en l’occurrence les Palestiniens en Palestine au pire pour les plus fanatiques les renvoyer d’où ils viennent (majoritairement d’Europe des US et d’Afrique du Nord).

    Malgré son armement ultra moderne fourni gracieusement par son Parrain américain- grâce aux taxes prélevées sur les citoyens américains que les élus du Congrès US et le président lui-même corrompus par les Lobbies juifs sionistes US distribuent généreusement à Israël - le régime juif sioniste est dans l’incapacité de mener une attaque militaire réussie contre les installations nucléaires iraniennes.

    Selon un article du Wall Street Journal d’Adam Entous et Julian E. Barnes du 28/01/2012, intitulé «Pentagon Seeks Mightier bomb vs.Iran «

    les planificateurs de guerre au Pentagone sont arrivés à la conclusion que leurs bombes conventionnelles même les plus puissantes ne pourraient détruire les installations nucléaires iraniennes profondément enfouies et dont les fortifications ont été renforcées tel le centre d’enrichissement de Fordow prés de la mosquée de Qom un site sacré dans l’Islam Shi’ite. Les bombes Bunker Buster (Massive Ordnance Penetrator - MOP dont certaines ont été délivrées en Israël ) les plus puissantes testées sont incapables de détruire ces installations nucléaires souterraines iraniennes. Seules des bombes nucléaires le pourraient.

    Le Pentagone s’est précipité auprès du Congrès pour obtenir en secret des financements pour la fabrication (par Boeing Co) de MOP encore plus puissantes alors que certains experts considèrent que des bombes conventionnelles quelque soit leur puissance ne pourront détruire ces installations nucléaires souterraines iraniennes.

    Dans son discours de l’Union prononcé mardi dernier Obama vient de réaffirmer comme son prédécesseur G.W.Bush que «toutes les options sont sur la table».

    Ceci inclut-il compte tenue des conclusions tirées par le Pentagone sur l’inefficacité des MOP actuelles que l’option d’une attaque nucléaire - US ou Israélienne ou des deux car ils coopèrent étroitement l’un n’agissant pas sans l’autre - est envisagée ?

    « Aucun doute que l’Amérique est déterminée à empêcher que l’Iran obtienne une arme nucléaire et je ne retirerai de la table aucune option pour y parvenir » a déclaré Obama.

    Même avec une capacité de pénétration renforcée les MOP pourraient endommager sérieusement les installations nucléaires souterraines de l’Iran mais pas les détruire complètement selon les dires du Secrétaire américain à la Défense, Léon Panetta, interviewé par le WSJ.

    Ce qu’a confirmé un officier supérieur du Pentagone les planificateurs de guerre pensent selon lui que même renforcées les MOP ne pourront pas détruire leur cible et que la seule option est le recours à des bombes nucléaires tactiques.

    Panetta et son prédécesseur à la Défense US Robert Gates ont affirmé qu’une frappe militaire conventionnelle au mieux retarderait le programme nucléaire iranien de quelques années.

    Donc si les US première puissance mondiale en matière d’armement (production utilisation exportation) reconnaissent être incapables de détruire les installations nucléaires souterraines iraniennes il en va de même de l’armée israélienne moins bien équipée.

    Le Régime sioniste utilise le chantage pour obtenir des US et de l’UE des sanctions encore plus contraignantes

    Les deux armées US et israélienne coopèrent étroitement en ce qui concerne l’Iran. Par conséquent à Tel Aviv on sait pertinemment qu’actuellement une attaque contre les installations nucléaires souterraines de l’Iran seront vouées à l’échec ce d’autant plus que de nombreux facteurs inconnus rentrent aussi en ligne de compte.(Défense aérienne iranienne, qualité des fortifications etc…)

    Donc la politique du régime juif sioniste vise - en concertation avec l’administration Obama et les dirigeants des états membres de l’UE serviles - à « faire monter la mayonnaise » en ce qui concerne les menaces d’attaques en Iran. Cela inclus également toutes les manœuvres et exercices conjoints ou «jeux de guerre» dont ceux US-Israël dernièrement annoncés en fanfare concernant le déploiement des systèmes de missiles anti missiles en Israël et ailleurs.

    Tout ceci procède d’un scénario « hollywoodien » servant de base à une monstrueuse propagande médiatique mondiale pour obtenir par ce chantage mafieux gain de cause.

    Plus de sanctions drastiques contre l’Iran ou bien nous les attaquons avec toutes les conséquences imprévisibles que cela comporte.

    Les Iraniens ne sont pas dupes qui ont qualifié toutes ces manœuvres de « guerre psychologique » mais restent néanmoins extrêmement vigilants en se préparant à toute éventualité.

    Ce n’est pas quand ils aboient que les Juifs sionistes sont les plus dangereux.

    Sur la scène politique mondiale le régime sioniste ne défend que ses intérêts politiques coloniaux ethnocentristes et n’a que faire des 99%+++ d’êtres humains non juifs peuplant la planète. Même l’éventualité d’un grand nombre de « dommages collatéraux » non juifs ne les concernent pas insensibles qu’ils sont à « l’Autre » le Goy.

    Le chantage des Juifs sionistes est une menace pour la stabilité économique et la paix mondiales

    Sous l’emprise des puissants lobbies juifs sionistes activement engagés dans une course contre la montre en soutien à une guerre contre l’Iran mais conscients de l’impossibilité actuelle de lancer une attaque militaire conte ses installations nucléaires souterraines une véritable guerre économique a donc été déclarée à l’Iran dont les effets boomerang commencent déjà à se faire sentir principalement en Europe zone la plus touchée actuellement par la récession économique qui va d’ailleurs continuer en 2012. Les prix à la pompe ont flambé et ce n’est que le début. Cela affecte peu les US et Israël ce dernier important majoritairement son pétrole d’Azerbaïdjan.

    En réponse aux nouvelles sanctions drastiques prises contre ses exportations de pétrole et sa Banque Centrale, le parlement iranien travaille sur un projet de loi visant à stopper toutes les exportations de pétrole vers les pays de l’UE dont la décision d’embargo devait prendre effet dans six mois le temps de remplacer ces importations de pétrole iranien. Les Gardiens de la Révolution se sont déclarés prêts à ratifier toute loi qui protège les intérêts de l’Iran donc mettre au service de l’application de cette loi leur expertise militaire notamment en matière maritime.

    Certains pays comme la Grèce 30% d’importation de pétrole iranien), l’Italie (8%) , L’Espagne (12%) particulièrement dépendants du brut iranien et très vulnérables économiquement vont les premiers ressentir durement l’effet boomerang de ces sanctions.

    En Grèce la coalition des partis de gauche a dénoncé la décision de l’UE d’embargo du pétrole iranien l’accusant de s’aligner sur les politiques va en guerre des US et d’Israël et de se montrer hypocrite sur le nucléaire israélien qu’elle ne dénonce pas réaffirmant l’opposition de la coalition à toute nucléaire militaire pour n’importe quel pays.On parle déjà de famine en Grèce du jamais vu depuis l'occupation nazie pendant la seconde guerre mondiale.Après la dictature de l'Allemagne nazie, la dictature financière de l'UE dominée par l'Allemagne post nazie.Non seulement les US sont sous dictat juif sioniste mais également l'Allemagne qui a équipé - et continue de le faire - Israël de sous marins nucléaires.

    En Italie Selon des déclarations faites à Bloomberg par le directeur des raffineries de pétrole en Italie, Piero De Simone, à la tête d’Unione Petrolifera, l’embargo de l’UE sur le pétrole iranien va avoir comme conséquence la fermeture de 70 raffineries de pétrole en Europe. Il s’est également dit inquiets du fait que les importateurs asiatiques qui eux n’appliqueront pas les sanctions pourront importer le pétrole iranien le transformer et vendre les produits transformés aux Européens réalisant au passage une plus value importante.

    « Des pays asiatiques qui n’appliquent pas l’embargo peuvent acheter le pétrole iranien à prix réduit et nous vendre des produits raffinés bon marché « a-t-il ajouté.

    « Les Iraniens devront exporter leur production quelque part et je suis sûr qu’ils trouveront des acheteurs ». L’Inde a d’ailleurs déclaré qu’elle n’appliquerait pas l’embargo idem pour la Chine ces deux pays vont payer avec leur monnaie ou de l’or contribuant ainsi à affaiblir le pétro dollar.

    Le directeur exécutif de Shell (Royal Dutch Shell) a tenu des propos allant aussi dans ce sens. Pour lui ce sont les acheteurs de pétrole qui vont pâtir des sanctions de l’UE contre le pétrole iranien.

    « D’un point de vue purement commercial les perdants sont les consommateurs car finalement cela produit plus de volatilité et fait monter le prix du pétrole » a déclaré Peter Voser au Forum Economique Mondial de Davos vendredi.

    En début de semaine le FMI a également déclaré que l’embargo contre le pétrole iranien provoquerait une hausse de 20 à 30% du prix du brut sur le marché mondial.

    En obéissant servilement aux US et à Israël l’UE ne défend pas les intérêts des populations européennes se montre ainsi une fois de plus incapable d’assurer un avenir décent aux populations de ses états membres. En fait l’UE participe même volontairement de la déstabilisation économique voire des menaces sur la paix mondiales que les Juifs sionistes ont provoquées de par leurs attitudes coloniales raciales ethnocentriques.

    Les Juifs sionistes défendent leur hégémonie politique ethnocentriste au détriment des autres populations à 99+++% non juives (Goyim)

    Son chantage mafieux à une attaque militaire contre l’Iran ayant réussi Israël exige désormais encore plus de sanctions contre l’Iran.

    Présent lui aussi à Davos le ministre de la guerre israélien, Ehud Barak, a renouvelé publiquement le chantage juif sioniste à une attaque militaire contre les installations nucléaires iraniennes.

    Barak a déclaré : » Même le président américain et des dirigeants d’opinion ont dit qu’il ne fallait enlever de la table aucune option et qu’on doit empêcher l’Iran de devenir nucléaire »

    « Pour nous c’est urgent car les Iraniens se dirigent délibérément vers ce que nous appelons une zone d’immunité d’où pratiquement aucune opération chirurgicale ne peut les bloquer »

    Le régime juif sioniste manipule le programme nucléaire pacifique iranien pour couvrir la perpétuation de ses crimes de guerre contre les Palestiniens renforçant la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem.

    Cette vaste campagne politique de guerre à la fois médiatique et économique dissimule à peine la volonté des Juifs sionistes d’assurer coûte que coûte - y compris en provoquant la mort de centaines de milliers de non juifs car un embargo pétrolier touche d’abord les populations civiles comme on l’a vu avec celui imposé à l’Irak de Saddam Hussein - leur hégémonie politique ethnocentrique raciste au détriment non seulement des populations régionales mais aussi des populations d’autres pays car la flambée du prix du brut aura des conséquences mondiales comme l’a déclaré le FMI.

    Sont visés par les Juifs sionistes 99%+++ de Non Juifs (Goyim).

    Cette discrimination voire ce racisme juif sioniste à l’égard des Goyim - que l’on voit à l’œuvre y compris au niveau légal contre les populations non juives de la Palestine occupée par le régime colonial sioniste - doivent être dénoncés pour ce qu’ils sont inclus et surtout par les Juifs eux-mêmes qui n’y reconnaîtront pas les enseignements du Judaïsme toutes tendances confondues mais bien au contraire une négation par le régime colonial sioniste du Judaïsme dans sa quête morale de reconnaissance et de respect de l’Autre.

    Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que les autres te fassent.

    http://planetenonviolence.org

    __
    « Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


    http://algerie-institution.blog4ever.com

    avatar
    Sphinx
    Adminstrateur
    Adminstrateur
    Masculin
    Nombre de messages : 8022
    Age : 31
    Emploi/loisirs : Mat
    Humeur : Peu importe.
    Date d'inscription : 19/12/2008
    Localisation : S.B.A

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    le Sam 16 Juin - 0:00
    Un ex-soldat israélien veut devenir Palestinien


    Andre Pshenichnikov, 23 ans Crédits photo : Ariel Schalit/AP

    Le jeune Andre Pshenichnikov explique vouloir rejoindre «la résistance palestinienne». Une démarche qui suscite la suspicion tant côté israélien que palestinien.

    «Je hais le sionisme». L'explication a le mérite d'être claire. Andre Pshenichnikov, un jeune juif de 23 ans, veut renoncer à sa nationalité israélienne pour devenir Palestinien.

    http://www.lefigaro.fr/international/2012/06/14/01003-20120614ARTFIG00776-un-ex-soldat-israelien-veut-devenir-palestinien.php

    __
    "Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
    3

    .、スフィンクス、


    Spoiler:


    Contenu sponsorisé

    Sujet / Message Re: Sionisme et sioniste

    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Sujets similaires
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum