Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Dim 29 Avr - 16:29 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Wilaya V , héroïque et martyre
Jeu 29 Mar - 23:40 par Sphinx

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mai 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le clan des DAF

Aller en bas

Sujet / Message Le clan des DAF

Message par Sphinx le Ven 12 Fév - 21:55

La famille Belkheir et ses valets de tueurs 6

Pendant ces années, Aboulker, ayant tiré les leçons de l’été 1985, va devoir se retourner sur la SM laquelle en véritable professionnelle a toujours constitué une force parallèle à celle de l’état car elle est composée d’éléments universitaires compétents et expérimentés: La nomination à la tête de la SM en juillet 1981 du colonel Lakhal Ayat (il deviendra général un peu plus tard), ancien DAF rattaché à la fameuse base de l’Est avec Khemiyess, éliminera tous les anciens par une purge sans précédent dans les annales. Aboulker et ses traîtres peinaient durement en cette période à cause des diverses oppositions savamment orchestrées. Ils allaient recruter à tour de bras de jeunes diplômés mais inexpérimentés ce qui donnait alors au pouvoir un double avantage: l’inaptitude du moment de ces jeunes fraîchement promus à des postes inouïs de pouvoir comprendre, recouper, synthétiser et projeter dans l’avenir les scénarios mis en place et enfin permettre de souffler aux taupes qui continuaient le travail tranquillement pour la première fois depuis longtemps. Quelques années plus tard, ces officiers mûris par la vie reconnaîtront dans des écrits la valeur de leurs anciens collègues “ remerciés “ et comprendront la manipulation cynique dont ils avaient été l’objet de la part des DAF. Il faut enseigner aux générations futures que la stratégie essentielle de destruction sur laquelle s’était basé le clan Aboulker était le retour à la réactivation et la remise en place du régionalisme à outrance alors que cette même déviation avait déjà existé pendant la révolution mais avait été systématiquement combattu valant à ses adeptes le passage devant le peloton d’exécution; Cette méthode avait été créé par les officiers du 2ème Bureau français pour briser l’union des forces révolutionnaires de l’Algérie combattante.

Après avoir été élu le 7 Février 1979 comme président du pays, Khemiyess /Aboulker allaient faire quitter Merbah de son poste de chef de la SM au profit de son adjoint le colonel Nourredine Zerhouni dit Yazid. Merbah avait cru dans la promesse apparemment ferme faite par Khemiyess de le nommer en tant que ministre de la Défense Nationale; Merbah n’avait pas tenu compte de la duplicité et de la perfection de comédien du transfuge de l’armée française, art si bien maîtrisé que cela lui avait permis de monter tous les échelons pour devenir le chef incontestable de toute cette mafia; On venait de couper définitivement à Merbah le cordon ombilical avec la SM en le nommant astucieusement au poste de secrétaire général du Ministère de la Défense pour l’occuper aux tâches administratives harassantes; Pendant ce temps, Khemiyess/Aboulker centralisaient à leurs avantages toutes les informations des services de renseignement. Le clan des DAF allait encore se renforcer par un autre DAF, le Cdt Ghéziel Abbas lequel remplacera Aboulker [au poste de secrétaire du Haut Conseil de Sécurité (HCS)] pour lui permettre de devenir l’inamovible et puissant Chef de Cabinet de la Présidence. Abbas Ghéziel , dit « sergent Poncho Garcia», était un inconditionnel, un fervent admirateur de Khemiyess mais était connu pour être intellectuellement extrêmement limité ce qui plus tard causera son élimination du clan Belkheir à cause de son incapacité notoire d’aller dans le sens des instructions quelque fois sophistiquées de ses parrains.

N’empêche que Poncho Garcia, bête et discipliné, avait su demander une “ prime “ de démobilisation 10 millions de dollars sans compter les 10 millions de dollars versés par Khemiyess/Aboulker en récompense à la participation de la répression d’Octobre 1988 (cette même prime avait été versée à tous les généraux “ méritants “) sans oublier la part du “ gâteau “ récupéré auprès du fabuleux trésor de guerre de “ Zéggar Messaoud “, proche ami de Boumédiène (A traiter plus tard). Le 15 Juillet 1980, Merbah libérait le poste de Secrétaire Général de la Défense pour devenir Vice-ministre de la Défense Nationale, chargé du soutien aux industries militaires suite aux différents accrochages lors de leurs rencontres politiques; Khemiyess/Belkheir évaluant le danger imminent des amis militaires de Merbah, allaient lui faire croire dans sa prochaine nomination au poste suprême de Ministre de la Défense Nationale: les DAF avaient compris que Merbah ne voulait pas d’un coup d’état militaire mais plutôt d’une prise de pouvoir en toute légalité . A une question intempestive d’un proche qui lui déclarait être fin prêt pour le débarrasser définitivement de cette équipe de traîtres en deux heures de temps, il avait répondu son intention d’éviter de faire couler le sang innocent des enfants de l’Algérie à cause du virus régional déjà inoculé dans l’ANP.

Il est impérativement nécessaire de rappeler à tout peuple ayant déjà subi une colonisation impérialiste l’utilisation par l’ennemi de la politique de division populaire en installant et en nourrissant le régionalisme tribal et l’esprit de clan. Ces signes sont des avertissements précurseurs d’une contre révolution dont les effets seront mortels pour tous les enfants du pays. Ces signes sont des avertissements précurseurs d’une contre révolution dont les effets seront mortels pour tous les enfants du pays.

Rappelons qu’au cours de la lutte de libération nationale, cette méthode contre-révolutionnaire avait été couramment utilisée par le 2ème bureau français en particulier par le Capitaine Paul Alain Léger, juif berbère marocain, parti avec des faux papiers d’algérien musulman en Irak, il se fera recruter sur place par le FLN suite à son ultra nationalisme affiché, il suivra un stage d’officier dans une académie militaire de quelques mois pour rejoindre le maquis intérieur de la willaya III du Colonel Amirouche [Allah yarhamo Shouhadaouna]; Faisant même le coup de feu contre les français, il avait récolté une moisson d’informations de noms, structure opérationnelle, méthode de combat, liaisons et transmissions etc... pendant 6 mois pour enfin aller rejoindre l’armée française qui allait déclencher une véritable extermination du maquis sans aucun précédent dans l’histoire contemporaine. Cne Léger était capable de parler couramment l’arabe dialectal, le kabyle, le chaoui en plus du français; Son collègue et disciple Raymond Niart , juif pied-noir, deviendra en 1962 le patron de la DST qu’il façonnera selon la méthode d’infiltration et d’intoxication appliquée dans le maquis; Cela expliquerait en partie la continuité de l’implication de la DST avec les taupes algériennes au détriment de la DGSE hiérarchiquement plus rigide et coupé de la réalité multiconfessionnelle pied-noir.

Pour sa part, Merbah continuait d’asseoir sa position de chef au sein de L’ANP et se voit destitué de son poste de Secrétaire Général de la Défense au profit du colonel Mustapha Belloucif le 15 Juillet 1980, officier de valeur et nationaliste ayant mal tourné sous les coups tortueux de Aboulker; Ce nouveau chef militaire avait des relations parentales avec la mère du Président; Ce dernier, toujours maître dans la comédie “del Arte“ avait réussi à faire croire son désintéressement en la politique et son intention d’abandonner la présidence au profit de Merbah qui devait se charger de la passation du pouvoir en temps voulu. Bon gré, mal gré, Merbah acceptait la nomination de vice-ministre de la Défense Nationale, chargé du soutien aux industries militaires et cela afin de charger administrativement les journées du présumé futur dauphin ; En juillet 1981, le Colonel Medjdoub Lakhal Ayat (un autre DAF, ex-sergent-chef français et ancien membre de la base de l’Est, voir Harbi ) est nommé à la tête de la SM en remplacement du Colonel Zerhouni appelé à d’autres fonctions. Ancien “tankiste“, il ne possédait pas d’intelligence vive et fine nécessaire dans le monde du renseignement international; Entraîné à exécuter les basses besognes, il avait l’habitude de se déplacer avec une mallette rempli de billets de grosse coupure en devises fortes dans le cas d’une fuite en cas d’un éventuel soulèvement général. En vérité, sa connaissance des secrets criminels du régime l’affolait au point qu’il allait prendre comme second le Cdt Smain pour le règlement de tous les problèmes techniques. Ainsi, « ils » avaient commencé l’utilisation d’inoculation de bactérie manipulée en laboratoire pouvant entraîner la mort avec des signes de troubles cliniques graves tel que méningite, septicémie, hémiplégie etc... Provoquant une maladie fréquemment associée à une infection intercurrente fragilisant le système immunitaire rendant la victime complètement inopérante dans sa vie professionnelle. Beaucoup d’officiers, cadres, hauts responsables, intellectuels avaient été concernés par ce programme spécial tels que l’écrivain Rachid Mimouni , le Colonel Hauffmann et bien d’autres .

Cette méthode d’élimination s’utilisait dans des cas spéciaux de disparition mortelle silencieuse.

L‘Afrique du sud et Israël avaient été les premiers pays en 1980-81 à utiliser cette arme silencieuse. Comment et par qui cette nouvelle et secrète technologie avait-elle été importé en Algérie dans le plus grand silence, le plus grand secret ?

Le 25 Octobre 1984 est une date à écrire en rouge en ce qui concerne la bassesse, la traîtrise du régime bi céphalée unique dans notre histoire car le pouvoir algérien venait d’atteindre le point de non retour sur le plan international. L’arrestation à Lyon de Ibrahim Abdelkader Saâdé en réalité Georges Ibrahim Abdallah, puissant dirigeant des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises, possédait un vrai passeport algérien délivré par le général Ayat, chef de la SM avec l’accord de Belkheir/Khemiyess; Les libanais avaient l’habitude de coopérer avec les officiers de la SM pour lutter contre l’invasion des sionistes au Liban frère mais cette fois-ci, Boumediene n’y était plus, c’était l’équipe sioniste Belkheir/Khemiyess qui tenaient les commandes; Le Libanais avait été particulièrement opérationnel entre 1976 et 1982 car il était soupçonné d’avoir commandé l’assassinat de plusieurs responsables américains CIA , israéliens MOSSAD et même français DST; Il avait pour mission principale la jonction et la coordination avec le groupe d’extrême gauche Action Directe qui faisait peur à Belkheir/Khemiyess car ce groupe comportait quelques éléments algériens très actifs (ex : Hamami Mohand ) La famille de Ibrahim Georges Abdallah allait enlever un diplomate français, Mr Gilles Sydney Peyrolles pour l’échanger contre ce dernier; Une fois de plus, Ayat contactait son officier traitant à Beyrouth qui allait s’engager personnellement auprès des FARL pour libérer le français immédiatement se portant garant que Paris relâchera Georges Ibrahim; Tout cela n’était que supercherie de la part de Paris et Alger: les FARL avaient libéré Gilles Peyrolles mais Paris gardait en prison Georges Ibrahim; Ayat venait de condamner à mort son officier à Beyrouth mais il s’en sortit vivant car les Libanais lui témoignaient de la confiance et du respect . En réalité, le juge Alain Marsaud devait libérer le chef des FARL qui maintenait être Algérien et non Libanais rendant ainsi la condamnation impossible; Pourtant une seule et unique solution subsistait: le témoignage personnel du chef de la SM, à savoir le Général Ayat qui allait prendre l’avion personnel de Khemiyess, le G III Gruman à partir de la base de Boufarik pour confirmer devant les autorités judiciaires françaises :

1 Le Général Lakhal Ayat avait délivré le passeport dans son propre cabinet et l’avoir remis en mains propres à Georges Ibrahim Abdallah

2 Georges Ibrahim Abdallah lui avait déclaré partir en France pour mener des opérations criminelles sur le territoire français contre les intérêts français, américains, israéliens.

3 Le Général Lakhal Ayat avait mis à la disposition de Georges Ibrahim Abdallah l’avion présidentiel G III Gruman de Boufarik pour déposer le chef des FARL au Bourget.


Après cela, Georges Ibrahim Abdallah était condamné conformément à la procédure judiciaire française et restait en prison.

Après cela, le Général Lakhal Ayat, fièrement, reprenait incognito le vol retour sur la base de Boufarik;

Après cela, Yves Bonnet était remplacé en juillet 1985 par Rémy Pautrat à la tête de la DST.

Après cela, voila comment une opération de coopération SM/DST/MOSSAD est bouclée vite fait et bien fait avec un grand esprit de sacrifice révolutionnaire de la part du pouvoir algérien.


A suivre…

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8031
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum