Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sujets similaires
    Sondage
    Derniers sujets
    » nouvelle grille de lecture du monde
    Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

    » Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
    Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

    » dépenses militaires mondiales
    Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

    » algerian barkhane la citadelle
    Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

    » cabale
    Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

    » Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
    Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

    » L'emir Abdelkader et le monde antique ....
    Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

    » Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
    Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

    » BRICS
    Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

    » LA MATRICE DU TERRORISME
    Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

    » La science du transhumanisme
    Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

    » la guerre de syrie
    Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

    » la chine nouveau joueur en afrique
    Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

    » Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
    Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

    » Les exercices militaires russo-biélorusse
    Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

    » l'inde nouveau joueur ?
    Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

    » Birmanie
    Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

    » divulgation ET sommes nous prets ?
    Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

    » la lachété comme le courage seraient hereditaires
    Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

    » Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
    Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

    » le mouton de l'aid
    Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

    » Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
    Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

    » Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
    Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

    Galerie


    Mars 2019
    DimLunMarMerJeuVenSam
         12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930

    Calendrier Calendrier

    Connexion

    Récupérer mon mot de passe


    Mostefa Ben Boulaïd

    Aller en bas

    Sujet / Message Mostefa Ben Boulaïd

    Message par Sphinx le Mer 24 Fév - 23:52

    Mostefa Ben Boulaïd (1917-1956) (en arabe مصطفى بن بولعيد), dit également Mustapha Ben Boulaid, est un commandant de la zone 1 dans les Aurès, un militant nationaliste algérien ainsi qu'un des chefs historiques du Front de libération nationale (FLN) durant la guerre d'Algérie, surnommé le Père de la Révolution Algérienne.



    Mostefa Ben Boulaïd est né le 5 février 1917 à Arris au sein d'une famille chaouia aisée des Aurès, région montagneuse du nord est algérien. En 1939, il accomplit le service militaire obligatoire et est mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale. Pendant la campagne d'Italie, en 1944, il se distingue par son courage, ce qui lui vaut la médaille militaire et la croix de guerre.

    Démobilisé au grade d'adjudant, il regagne sa ville natale, il milite dans les rangs du Parti du peuple algérien (PPA). Il joue un rôle important dans l'Organisation spéciale (Algérie) l'(OS), à l'intérieur de laquelle il mène une intense activité de formation politique et militaire des jeunes. Il commence à se procurer des armes en les achetant avec ses propres deniers et participe à l'hébergement des militants pourchassés par les autorités. Il supervise personnellement la distribution des armes à ces militants. En 1948, il participe aux élections de l'Assemblée Algérienne et obtient une large victoire. Cependant, les résultats sont falsifiés par les autorités françaises.

    Il est l'un des fondateurs du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA). Il préside la « réunion des 22 » du 25 juin 1954 à Batna, qui vise à établir une vision uniforme autour de la question du déclenchement de la lutte armée. Il est responsable de la zone I des Aurès, lieu qui mobilise fortement l'armée française et connu pour avoir payé un lourd tribut pendant la guerre d'Algérie. Il est l'un des membres du « Comité des six » chefs insurrectionnels. Il est à la direction des opérations du déclenchement de la Guerre d'Algérie du 1er novembre 1954 dans la région des Aurès.

    En 1955, il se rend en Libye pour approvisionner les militants en armes. Il participe aux deux batailles d’Ifri el blah et Ahmar Khaddou.



    __
    "Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
    3

    .、スフィンクス、


    Spoiler:


    Sphinx
    Sphinx
    Adminstrateur
    Adminstrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 8037
    Age : 33
    Emploi/loisirs : Mat
    Humeur : Peu importe.
    Date d'inscription : 19/12/2008
    Localisation : S.B.A

    Revenir en haut Aller en bas

    Sujet / Message Re: Mostefa Ben Boulaïd

    Message par Sphinx le Mer 24 Fév - 23:57

    Il est arrêté le 11 février 1955 en Tunisie et est condamné à mort par le tribunal de Constantine, puis emprisonné à la prison centrale de Constantine. Il s'en évade en novembre 1955 avec plusieurs autres détenus dont Tahar Zbiri — un des auteurs du coup d'État manqué en 1967 contre Houari Boumediene — et ce grâce à la complicité d'un gardien de prison, Djaffer Chérif, issu de sa région natale. Au cours de cette évasion un de ses compagnons chute, se blesse et sera par la suite guillotiné. C'est en commun accord, au tirage au sort, que l'ordre d'évasion s'est déroulé.


    Photo prise après son arrestation en Tunisie (11 février 1955), Ben Boulaïd réussit à transmettre un message symbolisant l'unité avec ses deux pouces.

    Mostefa Ben Boulaïd décède le 22 mars 1956 avec Abdelhamid Lamrani — un de ses proches collaborateurs — dans le maquis à la suite de la détonation d'un poste radio piégé parachuté par l'armée française d'après la version officielle.
    Héros national, dans les Aurès et dans le reste de l'Algérie, son buste orne les places principales de Batna et de Arris.


    Postérité

    Une allée porte son nom ainsi qu'un lycée à Batna. L'une des plus grandes avenues de Annaba, boulevard Bertagna, qui relie le Cours de la Révolution (anciennement Cours Bertagna) aux quartiers Saint-Cloud, Plaisance et Kouba, et aux plages de Chapuis et Toche, porte également son nom.
    L'aéroport de Batna porte son nom.



    wikipedia

    __
    "Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
    3

    .、スフィンクス、


    Spoiler:


    Sphinx
    Sphinx
    Adminstrateur
    Adminstrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 8037
    Age : 33
    Emploi/loisirs : Mat
    Humeur : Peu importe.
    Date d'inscription : 19/12/2008
    Localisation : S.B.A

    Revenir en haut Aller en bas

    Sujet / Message Re: Mostefa Ben Boulaïd

    Message par Syfou le Jeu 18 Aoû - 1:36

    Mostefa Ben Boulaïd , le « Père de la Révolution algérienne »

    Les héros sont souvent des gens simples. Ni mythes ni légendes. Avant tout, des hommes et des femmes. Zighoud Youcef, Larbi Benmhidi, Benboulaid , Benyahia Belkacem,Amirouche,Didouche ,Hassiba Benbouali, et plusieurs d’autres sont des principaux dirigeants de la guerre d'indépendance


    Mostefa Ben Boulaïd (1917-1956), est un commandant de la zone 1 dans les Aurès, un militant nationaliste algérien ainsi qu'un des chefs historiques du Front de libération nationale (FLN) durant la guerre d'Algérie, surnommé le « Père de la Révolution algérienne ». Mostefa Ben Boulaïd est né le 5 février 1917 à Arris au sein d'une famille chaouia aisée des Aurès, région montagneuse du nord est algérien. En 1939, il accomplit le service militaire obligatoire et est mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale. Pendant la campagne d'Italie, en 1944, il se distingue par son courage, ce qui lui vaut la médaille militaire et la croix de guerre.Démobilisé au grade d'adjudant, il regagne sa ville natale, il milite dans les rangs du Parti du peuple algérien (PPA). Il joue un rôle important dans l'Organisation spéciale (Algérie) l'(OS), à l'intérieur de laquelle il mène une intense activité de formation politique et militaire des jeunes.

    Il commence à se procurer des armes en les achetant avec ses propres deniers et participe à l'hébergement des militants pourchassés par les autorités. Il supervise personnellement la distribution des armes à ces militants. En 1948, il participe aux élections de l'Assemblée algérienne et obtient une large victoire. Cependant, les résultats sont falsifiés par les autorités françaises.Il est l'un des fondateurs du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA). Il préside la « réunion des 22 » du 25 juin 1954 à Alger, qui vise à établir une vision uniforme autour de la question du déclenchement de la lutte armée. Il est responsable de la zone I des Aurès, lieu qui mobilise fortement l'armée française et connu pour avoir payé un lourd tribut pendant la guerre d'Algérie. Il est l'un des membres du « Comité des six » chefs insurrectionnels. Il est à la direction des opérations du déclenchement de la Guerre d'Algérie du 1er novembre 1954 dans la région des Aurès.

    En 1955, il se rend en Libye pour approvisionner les militants en armes. Il participe aux deux batailles d’Ifri el blah et Ahmar Khaddou. Il est arrêté le 11 février 1955 en Tunisie et est condamné à mort par le tribunal de Constantine, puis emprisonné à la prison centrale de Constantine. Il s'en évade en novembre 1955 avec plusieurs autres détenus dont Tahar Zbiri — un des auteurs du coup d'État manqué en 1967 contre Houari Boumediene — et ce grâce à la complicité d'un gardien de prison, Djaffer Chérif, issu de sa région natale. Au cours de cette évasion un de ses compagnons chute, se blesse et sera par la suite guillotiné.

    C'est en commun accord, au tirage au sort, que l'ordre d'évasion s'est déroulé.Mostefa Ben Boulaïd décède le 22 mars 1956 avec Abdelhamid Lamrani — un de ses proches collaborateurs — dans le maquis à la suite de la détonation d'un poste radio piégé parachuté par l'armée française d'après la version officielle.Héros national, dans les Aurès et dans le reste de l'Algérie, son buste orne les places principales de Batna et de Arris.Le buste de Mostefa Benboulaïd à Arris dans la wilaya de Batna.Une allée porte son nom ainsi qu'un lycée à Batna. L'une des plus grandes avenues d'Annaba, boulevard Bertagna, qui relie le Cours de la Révolution (anciennement Cours Bertagna) aux quartiers Saint-Cloud, Plaisance et Kouba, et aux plages de Chapuis et Toche, porte également son nom. L'aéroport de Batna porte son nom.

    http://reflexiondz.net

    __
    « Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


    http://algerie-institution.blog4ever.com

    Syfou
    Syfou
    Adminstrateur
    Adminstrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 5687
    Age : 36
    Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
    Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
    Date d'inscription : 11/01/2010
    Localisation : Dans un autre repère !

    Revenir en haut Aller en bas

    Sujet / Message Re: Mostefa Ben Boulaïd

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum