Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Drone americain

Aller en bas

Sujet / Message Drone americain

Message par gianni-7 le Ven 5 Mar - 0:37

le drone americain PREDATOR

Le RQ-1 Predator est un drone de l'armée de l'air des États-Unis d'Amérique d'altitude de croisière moyenne et de longue autonomie.

Présentation
Il a été conçu afin d'assurer le renseignement de combat et la surveillance de zone et il est le premier du genre en service d'où sa désignation selon la réglementation du Département de la Défense : R pour reconnaissance, Q pour indiquer qu'il s'agit d'un drone et 1 pour le premier de cette nouvelle génération d'appareil .
Pour ses besoins, la CIA a développé une version armée qui fut ensuite également commandée par l'US Air Force. Cette version armée est appelée MQ-1 Predator, M pour multi-rôle.
116 sont en service dans l'USAF en janvier 2009 et celle-ci prévoit d'en recevoir 38 durant l'année fiscale 2009
Équipement

Afin d'assurer sa mission de reconnaissance et d'observation, le Predator est équipé de différents capteurs :

  • Capteur électro-optique Versatron Skyball Model 1, opérant dans les bandes visible et infra-rouge. Ce capteur est équipé d'une tête mobile pouvant regarder à 360 degrés sous le fuselage ;
  • Capteur radar Westinghouse 783R234 à ouverture synthétique ;
  • Transmission de données en temps réel par satellite.

Versions



  • RQ-1 Predator A, version de reconnaissance
  • MQ-1 Predator A, version armée (2 AGM-114 Hellfire)
  • MQ-9 Reaper (Predator B), évolution du MQ-1 remotorise avec un turbopropulseur.
  • MQ-1C Sky Warrior version lourde du Predator B.
  • Predator C Avenger, version reconnaissance et combat, aux capacités furtives considérablement améliorées.

Historique


Anecdote


Des insurgés irakiens ont réussi à pirater ce drone grâce à une faille découvert dans le système
gianni-7
gianni-7
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 29
Emploi/loisirs : etudiant/ la zik , le cinema , l'armée ...
Humeur : cool
Date d'inscription : 16/06/2009
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par gianni-7 le Ven 5 Mar - 0:44

gianni-7
gianni-7
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 29
Emploi/loisirs : etudiant/ la zik , le cinema , l'armée ...
Humeur : cool
Date d'inscription : 16/06/2009
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Syfou le Ven 5 Mar - 11:14

Salut giani j'ai déplacé le sujet vers la bonne rubrique Smile

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par gianni-7 le Ven 5 Mar - 15:10

ah ok merci
gianni-7
gianni-7
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 29
Emploi/loisirs : etudiant/ la zik , le cinema , l'armée ...
Humeur : cool
Date d'inscription : 16/06/2009
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Syfou le Ven 5 Mar - 15:13

pas grave !

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 8:59

General Atomics MQ-9 Reaper

Le General Atomics MQ-9 Reaper (en anglais, "reaper" correspond ici à "Faucheuse", l'allégorie de la mort) est un drone de surveillance et de combat construit par General Atomics pour l'US Air Force, l'US Navy, l'Aeronautica Militare et la Royal Air Force.

La version pour l'US Air Force

En octobre 2001, l'US Air Force signa un contrat avec General Atomics pour l'acquisition de deux Predator B-003 en vue d'évaluation. Le premier fut livré en 2002 et reçut le nom de Reaper. La désignation d'Altair reste pour les deux prototypes initiaux ou une version non armée destinée à la NASA.

Le MQ-9 dispose de 6 pylones d'emport de charges. Les pylones intérieurs peuvent emporter une charge de 680 kg chacun, les pylones centraux 270 kg et les pylones extérieures 90 kg. Un MQ-9 avec deux réservoirs supplémentaires de 450 kg de carburant chacun et 450 kg d'armement peut voler 42 heures.

Les munitions emportées sont les bombes guidées laser GBU-12 Paveway II, les missiles air-sol AGM-114 Hellfire et les missiles air-air AIM-92 Stinger. Des tests sont en cours pour l'emport de bombes GBU-38 JDAM

MQ-9 Reaper



La version pour l'US Navy

General Atomics a développé une version pour l'US Navy appelée "Mariner" dans le cadre du programme BAMS (Broad Area Maritime Surveillance = Surveillance maritime à grande distance). L'emport de carburant a été augmenté pour permettre des missions de 49 heures. Cette version a aussi été adaptée aux porte-avions avec des ailes repliables, un train d'atterrissage plus compact et plus solide, une crosse d'appontage, une surface ventrale lisse, six pylones d'emport pour une charge totale de 1.360 kG; Mais c'est le RQ-4 Global Hawk qui a été retenu.

Le service US des douanes et des frontières a commandé une autre version navale du MQ-9.

La version pour la NASA

La NASA a évalué les divers prototypes du MQ-9 , notamment dans le cadre du programme ERAST

Ikhana est le nom donné à un drone MQ-9 non armé reçu en novembre 2006. Ikhana a été modifié pour diverses missions et expériences, dont des analyses des contraintes mécaniques que subit l'appareil pendant le vol[13]. Il a été pour cela équipé de 3000 micro-capteurs à fibre optique, dont 2000 sur les ailes (extrados). Le but premier de ce drone est l'étude du vol suborbital, mais Ikhana a aussi été utilisé pour surveiller les incendies de Californie d'octobre 2007

Version pour la sécurité intérieure US

Le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis a commencé à utiliser un "Predator B" pour la surveillance des frontières le 2 octobre 2005. Mais le 25 avril 2006, l'appareil s'est écrasé dans le désert de l'Arizona suite à une erreur humaine. Dans l'intervalle, il avait réalisé 959 heures de vol et il était partie prenante dans 2.309 arrestations, la saisie de 4 véhicules et de 13 tonnes de marijuana. En raison de ces succès un second appareil est entré en service le 18 octobre 2006

Le département US de surveillance des frontières dispose maintenant de 5 MQ-9 opérationnels. L'un est basé dans le Nord Dakota et les quatre autres dans l'Arizona. Ils sont équipés de radar à synthèse d'ouverture Lynx de General Atomics et de caméras dans les rayons visibles et infrarouges de la société Raytheon.

Version britannique

Depuis 2007, la Royal Air Force utilise trois MQ-9 Reaper en Afghanistan. Le 9 novembre 2007, le Royaume Uni a annoncé son intention d'acquérir 10 appareils supplémentaires.

Autres versions

L'Australie, l'Allemagne, la France, l'Italie et la Turquie s'intéressent à l'appareil.


http://fr.wikipedia.org/wiki/General_Atomics_MQ-9_Reaper

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 9:03

Controleurs de drone sur la base de Balad, Irak, 20/4/2005


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 9:04

La version pour l'US Air Force


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 9:07

version NASA Ikhana


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 9:09

Le MQ-9 du département US de surveillance des frontières


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 9:11

version NASA Altair


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 3 Sep - 9:13

Décollage d'un MQ-9 taking en Afghanistan


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 14 Nov - 23:56

MQ-1C Warrior

Le MQ-1C Warrior est un drone de combat développé par le constructeur General Atomics pour l'US Army. Il est parfois appelé Sky Warrior. Il est dérivé du M/RQ-1 Predator



Développement

En 2002, l'US Army a lancé un appel d'offres pour un drone ERMP (Extended-Range Multi-Purpose = Multi Role à Longue Portée), avec l'objectif de remplacer le MQ-5 Hunter. Deux avions ont été proposés : une version améliorée du MQ-5 Hunter et le Warrior qui a remporté l'appel d'offres en août 2005 avec un contrat de 214M$. L'US Army a l'intention de commander 11 systèmes, composés chacun de 12 appareils Warrior et 5 stations de controle au sol. L'US Army comptait utiliser la désignation MQ-12 pour l'appareil, mais le département de la défense US a retenu MQ-1C.

Conception

Le Warrior est du type MALE (Medium Altitude Long Endurance = Moyenne Altitude et Longue Autonomie) avec une envergure accrue. Son moteur est un turbopropulseur "Centurion" Heavy Fuel Engine (HFE) développé par la société Thielert qui donne de meilleures performances à haute altitude, une meilleure fiabilité et une maintenance plus facile. Il a une autonomie de 36 heures.

Le nez de l'avion a été agrandi pour héberger un Radar à ouverture synthétique. Un système d'acquisition de cible multi-spectral AN/AAS-32 est aussi emporté sous le nez de l'appareil. Le Warrior emporte une charge de 1.280 kg. Il peut être armé avec des missiles air-sol AGM-114 Hellfire et des bombes guidées GBU-44/B Viper Strike.

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Droit_De_l'Homme le Lun 21 Fév - 8:48

Bientôt l’ère des drones miniatures


Comment surveiller un adversaire avec le plus de discrétion possible et sans en avoir l’air? L’idéal serait sans doute de disposer d’un oiseau qui, muni d’une mini caméra, pourrait s’approcher d’un objectif sans éveiller l’attention. En effet, rien n’est plus inoffensif qu’un moineau…

Aussi, la Darpa, l’agence de recherche et développement du Pentagone, a imaginé un drone ayant l’apparence d’un colibri. Et c’est ce qu’a réussi à faire la société AeroVironment, au terme de cinq années de travail.

Ce mini-drone, appelé « Hummingbird Nano » en raison de sa ressemblance avec à un colibri, peut voler pendant 8 minutes à une vitesse approchant les 18 km/h. Propulsé par un moteur alimenté par une pile et équipé d’une caméra et de moyens de communications, il a un envergure de 16,5 cm pour une masse de seulement 19 grammes. Il peut planer, voler latéralement et aller d’avant en arrière.

Pour ce programme, le Pentagone a dépensé 4 millions de dollars. Il ne s’agit là que d’un prototype et il faudrait compter encore 10 ans pour qu’un tel matériel puisse être utilisé en opération.

http://www.opex360.com/

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Droit_De_l'Homme le Lun 18 Avr - 6:45

Echec d’un prototype du drone Global Observer



Coup dur pour la société américaine AeroVironment. Le 1er avril dernier, sur la base d’Edwards, en Californie, les essais du drone Global Observer se sont soldés par un échec, le prototype s’étant écrasé après 18 heures de vol.

Le programme Global Observer consiste à développer un drone pouvant rester à une altitude de 65.000 pieds pendant jusqu’à 7 jours, grâce à 8 moteurs dont l’alimentation électrique est assurée par des générateurs fonctionnant avec de l’hydrogène liquide. L’objectif est de disposer, à terme, d’un appareil capable de faire du renseignement et de servir de relai pour les télécommunications.

« Les essais en vol d’une solution innovante comme le Global Observer consistent à pousser les frontière de la technologie et des conventions » a commenté Tim Conver, le patron d’AeroVironment, qui produit aussi les micro-drones WASP, qui équipent notamment les forces spéciales françaises.

Un autre prototype du Global Observer peut prendre la suite de celui qui a été détruit lors du 9ème essai du programme. Mais AeroVironment n’a plus le droit à l’erreur puisque une grande part du financement du projet a d’ores et déjà été dépensée. Et la concurrence peut mettre à profit le temps perdu pour avancer ses pions.

D’autres projets de drones dit HALE (High Altitude Longue Endurance) sont dans les cartons de Boeing, Lockheed-Martin et Qinetiq. En juillet 2010, l’entreprise britannique a ainsi fait voler son Zephyr, fonctionnant à l’énergie solaire, pendant 14 jours (précisément 336 heures, 22 minutes et 8 secondes).

La division Phantom Works de Boeing travaille sur deux projets. L’un se rapproche de celui d’AeroVironment, avec le Phantom Eye, puisque l’appareil fonctionne avec de l’hydrogène liquide. Les moteurs du second, SolarEagle, sont alimentés en énergie grâce à des panneaux solaires.

Enfin, le programme le plus ambitieux en la matière est celui porté par Lockheed-Martin, avec le Vulture. Ce drone HALE devrait être capable de rester en l’air pendant 5 ans à 65.000 pieds, grâce à des panneaux solaires et des batteries qui prendraient le relai pendant la nuit.

zonz militaire-opex360

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Sphinx le Lun 6 Aoû - 2:02


Un drone pour les porte-avions américains

Un exemplaire du Northrop Grumman X-47B, un drone spécialement conçu pour les porte-avions de l'US Navy, est présenté aux journalistes le 31 juillet sur la base aéronavale de Patuxent River, dans le Maryland. Cet avion de combat sans queue et sans pilote dispose d'une autonomie de plus de six heures et d'un rayon d'action de 3.200 km. Actuellement en phase d'essais, le drone sera testé à partir de 2013 sur les porte-avions américains. Ce sera la première fois que des avions sans pilotes seront lancés et récupérés par un porte-avions.

Photo ci-dessous: le centre de contrôle aérien de la base de Patuxent River, d'où est piloté de drone pendant les essais.

En savoir plus :

- La présentation du X-47B et les photos et vidéos de l'avion sur le site de Northrop Grumman (en anglais).



http://blogs.afp.com/geopolitique/?post/2012/08/03/drone-us-navy-x47b

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Sphinx le Sam 15 Déc - 23:24

Dans un document exclusif publié sur son site, le journal américain révèle les ratés des missions d’espionnage américain dans la région et en Afrique. Deux crashs ont été enregistrés à l’aéroport international des Seychelles.

Le Washington Post publie sur son site les images d’accidents de drone à l’aéroport international des Seychelles. Le 4 avril 2012, un militaire sous contrat et sans expérience a tenté de faire voler un drone à l’aéroport international de nos voisins. Le MQ-9 Reaper, qui vaut $ 8,9 millions et qui n’était pas armé, s’est écrasé en raison d’un téléguidage approximatif. Conséquence : le drone a traversé toute la piste et s’est écrasé en mer.

Le journal note que ce crash a eu lieu sur un aéroport qui accueille un demi million de passagers par an, pour la plupart des touristes. «Il n’y a eu aucun blessé, mais c’était le second accident du même genre avec un Reaper en cinq mois et dans les mêmes circonstances», souligne Le Washington Post. La publication américaine s’est procurée des images et des documents d’un rapport d’investigation menée par l’US Air Force.

Ces accidents sont les plus récents d’une série de crashs de drone militaire à proximité des aéroports civils. Ils remettent sur le tapis la question des risques que posent ces avions sans pilote qui effectuent des missions d’espionnage en dehors des zones de guerres.

Les erreurs de pilotage à distance, des pannes mécaniques, le manque de coordination avec la tour de contrôle des aéroports civils et des «bugs» dans le cerveau même de ces appareils, sont les problèmes récurrents dont souffrent ces drones américains.



Suite à lire:
http://www.lexpress.mu/story/45039-espionnage-le-washington-post-revele-plusieurs-crashs-de-drone-de-l-ocean-indien.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par ZIGHOUD le Mar 25 Déc - 22:32

Peter W. Singer, l’homme qui murmurait à l’oreille des militaires américains

Patrick Vallelian | L'Hebdo



Cyberguerre, drones, privatisation des armées, usages militaires de l’imprimante 3D : rencontre avec Peter W. Singer, spécialiste du futur de la guerre.


Peter W. Singer en Virginie, en novembre 2010 (Miller Center/Flickr/CC)
(De Washington) Avec sa chemise un peu trop large, son costard légèrement trop grand, ses cheveux courts, son sourire en coin et sa cravate serrée, Peter W. Singer passerait en cette fin de mois d’août pour un universitaire fraîchement débarqué de sa campagne et perdu dans les couloirs de la Brookings Institution – l’un des think tanks les plus anciens à Washington DC et de ceux qui comptent dans la capitale américaine.

Mais qu’on ne s’y trompe pas. L’homme n’a rien d’un débutant puisque, à 38 ans, il dirige depuis 2006 l’Institut de réflexion sur la défense du XXIe siècle de la Brookings. Mieux encore, il y a neuf ans, il fut le plus jeune chercheur à entrer dans la vénérable institution washingtonienne et, aujourd’hui, il est considéré aux Etats-Unis et plus largement dans le monde anglosaxon – étrangement, ses livres ne sont pas traduits en français – comme l’un des meilleurs spécialistes du futur de la guerre.

Redouté pour son indépendance d’esprit et parce qu’il aurait, dit-on, le talent rare de parler à l’oreille des militaires américains. Comme d’autres à celle des chevaux...

« Je ne fais jamais de concessions »

La comparaison le fait sourire, alors que cet auteur à succès, dont la plume noircit notamment les pages « opinion » du New York Times, ferme la porte de son petit bureau qui donne sur la très passante avenue de Massachusetts, au centre de la capitale américaine.

« Disons que je n’ai pas peur de donner mon avis. Et que cela intéresse nos militaires », souligne celui que le magazine Foreign Policy a classé dans la liste des 100 principaux penseurs [PDF] de notre temps :

« Mais je ne fais jamais de concessions. Ni aux politiques, ni aux militaires, ni aux milieux académiques. »

Un exemple ? Dernièrement, il a fusillé le rapport [PDF] sur l’avenir du complexe militaro-industriel américain de Stephen Fuller. Ce professeur d’économie de l’université George Mason, près de Washington DC, y expliquait que plus d’un million d’emplois sont menacés par les futures coupes de l’administration Obama dans le budget de la défense : quelque 500 milliards de dollars d’économie ces dix prochaines années dans un budget qui a englouti, rien qu’en 2011, 711 milliards de dollars.

Singer n’a alors fait qu’un bond sur sa chaise en lisant le document de Mason. « Je ne pouvais pas laisser passer de tels mensonges basés sur aucune analyse sérieuse, qui affirmaient sans preuve que l’Etat du Delaware allait perdre 65 emplois. Et pourquoi pas 35 ou 90 ? », lance Singer, qui a travaillé comme coordinateur dans la task force « politique de défense » du candidat Obama en 2008.

« Aucun journaliste n’a même osé questionner le travail de Fuller, pourtant payé par l’Association américaine de l’industrie aérospatiale (AIA) qui défend les intérêts des constructeurs d’avions de chasse et de drones notamment. »

Pourquoi un tel aveuglement ? Parce qu’il fallait à tout prix lancer un débat politique, même avec de faux chiffres et des informations fallacieuses. Que les médias sont des entreprises privées qui vivent de la publicité, notamment de l’armement. Et que, aux Etats-Unis comme ailleurs, qui paie commande, ironise le jeune chercheur.

« Plus libre qu’un journaliste »


« Corporate Warriors : The Rise of the Privatized Military Industry » de Peter W. Singer
Et lui, dont le poste dépend aussi de financements extérieurs ?

« A la Brookings, on est immunisé contre toute influence négative. Financière ou politique... C’est ce qui m’intéresse ici. Je me sens beaucoup plus libre qu’un journaliste. »

Et ça se sent dans le ton de ses trois livres. Ecrits avec talent, minutie et humour, ils sont critiques, ironiques, mais font mouche à chaque fois.

La raison en est simple : ils ont une longueur d’avance. Singer fut ainsi un des premiers chercheurs à se pencher sur la privatisation des armées et ses dérives (« Corporate Warriors : The Rise of the Privatized Military Industry », Cornell University Press, 2003).

A l’époque, personne ou presque ne parlait des Halliburton (premier fournisseur de l’armée américaine) ou Academi (ex-Blackwater, société militaire privée).

Résultat : l’ouvrage, tiré à l’origine à 500 exemplaires, a connu de nombreuses rééditions et traductions. Il a désormais passé la barre des 40 000 ventes.

Drones et autres robots


« Wired for War » de Peter W. Singer
Puis, ce fils d’un ancien officier de l’armée américaine, membre du JAG (Judge Advocate General’s Corps, soit la justice militaire américaine), s’est attaqué à l’épineux problème des enfants soldats (« Children at War », Pantheon, 2005) avant de s’atteler aux questions juridiques, techniques et politiques posées par les drones et autres robots sur le champ de bataille (« Wired for War », Penguin, 2009).

Et son prochain ouvrage ? « Je planche depuis plusieurs mois sur la cyberguerre. Une vraie spécialité américaine », plaisante-t-il. Vraiment ?

« Il est évident que nous sommes derrière le virus Stuxnet qui a attaqué les infrastructures nucléaires iraniennes. Mais là, je sèche encore. Je suis trop occupé depuis quelques mois par un projet lancé ce printemps en partenariat avec le département de la Défense. »

Son nom ? NeXTech, qui n’est autre qu’un espace de réflexion sur les nouvelles technologies de la guerre. Ainsi, Singer invite à des ateliers des experts militaires bien sûr, mais aussi des historiens, des chercheurs en sciences politiques, des scientifiques de tous domaines, des juristes, des patrons d’industrie ou des membres d’ONG. Leur objectif : identifier les technologies existantes qui feront faire un bond au monde comparable à celui provoqué par l’apparition des ordinateurs individuels dans les années 1980.

« Peu de monde avait compris ce que les PC allaient changer dans notre mode de vie. Ni l’armée, ni les groupes des droits humains. Il n’y a pas eu de réflexion. Nous avions une technologie, mais nous ne savions pas trop quoi en faire. Et je ne vous parle même pas de nos politiciens dont certains ne savent même pas utiliser un ordinateur ou un smartphone.

Avec NeXTech, nous voulons anticiper les changements à venir et réfléchir déjà aujourd’hui aux conséquences politiques ou légales de ces armes. »

Construire des armes à la maison

Et devinez quoi ? Au-delà de la robotique qui devrait aboutir à une miniaturisation à l’extrême des drones – vive les mouches tueuses –, de l’intelligence artificielle qui permettra aux armes de prendre seules des décisions, des lasers qui remplacent déjà les bombes, des armes biologiques comme les virus faits sur mesure, c’est l’impression 3D qui a retenu l’attention des futurologues de NeXTech.

« Grâce à cette technologie récente et en plein boom, nous pouvons déjà construire nos armes à la maison. Ce qui n’était plus possible depuis l’époque de Guillaume Tell. Des plans du fusil M16 sont déjà téléchargeables sur le Net. Cela pose des tas de questions sur le contrôle des armes aux frontières qui n’est plus possible. »

Les chaînes logistiques seront également bouleversées. Il ne sera par exemple plus nécessaire de passer par la case « usine » pour fabriquer des pièces de rechange pour les avions. Peter W. Singer note :

« Imaginez qu’un de vos F/A-18 tombe en panne sur un porte-avions perdu dans l’océan Pacifique. Aujourd’hui, il vous faudra des semaines pour fabriquer et acheminer la pièce en question. Cela vous coûtera des centaines de milliers de dollars alors que, avec l’impression 3D, c’est quasiment instantané. Un soldat sur le terrain pourra ainsi “imprimer” sa nouvelle arme ou un drone. Mais cela vaudra aussi pour les terroristes qui, du coup, seront plus difficilement contrôlables. »

Des applications médicales et humanitaires

Un peu « téléportation à la “Star Trek” » tout de même, cette affaire ? Pas plus que le sous-marin ou l’avion au début du XXe siècle. « A l’époque aussi, tous les spécialistes affirmaient que ces armes ne seraient jamais utilisables militairement. Et pourtant... », lâche Singer, qui a servi de consultant « militaire » pour le prochain « Call of Duty : Black Ops 2 », jeu vidéo qui emmènera les joueurs faire la guerre en 2025.

« L’armée US a déjà déployé en Afghanistan des laboratoires mobiles dotés d’impression 3D. »

Pour lui, cette nouvelle techologie va modifier profondément notre manière de consommer. « Nous reviendrons à une production de proximité. » Elle pourra aussi être utilisée sur le terrain humanitaire, imagine le futurologue :

« C’est une réponse possible à une situation de catastrophe après un tremblement de terre, lorsque les routes et les infrastructures sont détruites. Cela prend des semaines, des mois à remettre en état. Au lieu d’envoyer du matériel sur place, il suffira de l’imprimer. En peu de temps, on peut fournir des outils, des pièces pour réparer les réseaux électriques ou télécoms... On divise massivement le temps de reconstruction. »

Et on ne parle même pas des applications médicales. Il est déjà possible aujourd’hui de répliquer à l’identique des fémurs, des articulations du genou ou des mâchoires. Copier un cœur ou des poumons ne serait plus qu’une question de temps...

Dettes et sécurité nationale

Mais revenons sur le champ de bataille... et les défis de l’armée américaine, qui restera encore de nombreuses années le gendarme du monde, prévoit le directeur de l’Institut de la défense du XXIe siècle à la Brookings :

« Nous avons 16 000 milliards de dollars de dettes. L’enjeu de notre sécurité est là. Ce n’est pas jouable à long terme. Il faudra économiser. Revoir notre rôle dans le monde. »


Des militaires américains écoutent un discours d’Obama à Fort Stewart, le 27 avril 2012 (David Goldman/AP/SIPA)
Bien sûr, les Etats-Unis devront aussi se frotter à terme à une Chine en pleine expansion militaire – et ce n’est pas le Japon, qui s’oppose à Pékin pour le contrôle des îles Senkaku/Diaoyu, qui dira le contraire. Peter W. Singer admet :

« C’est un vrai souci. D’autant que les USA et la Chine se regardent en chiens de faïence depuis quelques années. Une guerre n’est pas inévitable. Mais la course actuelle aux armements et une mauvaise estimation de la conjoncture pourraient aboutir à la même situation explosive qu’avant la Première Guerre mondiale. »

Des questions que Singer aimerait voir aborder lors de la campagne présidentielle actuelle. Or, rien n’est dit ou presque au sujet du futur de la sécurité américaine « alors que nous sommes en guerre depuis douze ans... », s’énerve-t-il presque.

« Des robots ont remplacé les ouvriers »

Autres sujets absents : l’indépendance énergétique ou l’état de l’économie américaine qui traverse une restructuration « historique » :

« Etonnamment, nos entreprises créent plus de richesse qu’il y a dix ans. Elles sont plus puissantes, plus solides aussi. Or dans le même temps, elles n’arrivent plus à créer des emplois, notamment de bas niveau et le chômage augmente. »

Pourquoi ?

« Simplement parce que des robots ont remplacé les ouvriers. Prenez l’exemple de nos usines d’automobiles qui étaient en faillite en 2009. Aujourd’hui, grâce notamment à l’intervention de l’administration Obama, elles vendent plus de véhicules qu’avant cette grave crise. Or, Detroit [le berceau de l’automobile américaine, ndlr] ne sera plus jamais Detroit. Les emplois perdus ne seront plus recréés. »

L’école, pas la guerre

Au total, sept millions de postes peu ou pas qualifiés ont disparu ces dernières années aux Etats-Unis, estime Peter W. Singer, qui ne voit qu’une seule solution pour inverser la tendance : renforcer l’éducation qui ne devrait pas être un business, mais un droit.

« L’accès aux universités ruine nos jeunes. Après leurs études, ils doivent rembourser plusieurs dizaines de milliers de dollars. Un non-sens si on pense que la formation a toujours été la force de frappe des Etat-Unis. »

Encore un point qui n’est pas débattu au cours de cette campagne décevante, entre un Obama très – trop – défensif et un Romney « souvent malhonnête intellectuellement », regrette le directeur de l’Institut de réflexion sur la défense du XXIe siècle de la Brookings.

« Au lieu d’envoyer les Américains à la guerre, il faut les envoyer à l’école se former. »

Car c’est à l’école que le futur d’un pays se façonne, estime Singer. Pas sur les champs de bataille.

PUBLIÉ INITIALEMENT SUR
L'Hebdo
ALLER PLUS LOIN
Sur Rue89
Les Etats-Unis et leurs alliés jouent à la cyberguerre
ZIGHOUD
ZIGHOUD
Membractif
Membractif

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 51
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : ALGERIE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Drone americain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum