Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Sujet / Message Exportations Russe

le Sam 6 Mar - 13:14
20:03 02/03/2010
MOSCOU, 2 mars - RIA Novosti
Sur le même sujet

* Afghanistan: Moscou refuse d'envoyer ses troupes, mais pas de livrer des armes (Défense)
* Armes: la Russie augmente ses exportations vers l'Amérique latine (Lavrov)
* Armes: le Vietnam bientôt le plus gros client de la Russie (expert)
* Importations d'armes: la Russie cherche à rattraper son retard (Défense)
* Armes soviétiques: la Russie pourrait signer un accord de maintenance avec l'OTAN (journal)
* Armes russes pour les unités d'élite: des pays de l'OTAN parmi les clients (Rosoboronexport)

L'Inde, la Chine, l'Algérie, le Venezuela et le Vietnam sont actuellement les principaux importateurs d'armements russes, a confié mardi à RIA Novosti le directeur adjoint du Service fédéral de coopération militaire et technique Alexandre Fomine.

Ces cinq pays "sont actuellement nos principaux partenaires dans le domaine de la coopération militaire et technique", a-t-il indiqué.

M. Fomine n'a pas exclu que le Vietnam puisse arriver en deuxième position dans cette liste.

"Nous considérons le Vietnam comme un partenaire très important et développons notre coopération avec ce pays", a déclaré le directeur adjoint du Service fédéral.

En 2009, Moscou et Hanoï ont signé un contrat portant sur la vente à ce pays asiatique de six sous-marins diesels-électriques et la construction d'infrastructures pour leur exploitation dans l'ancienne base navale russe de Cam Ranh. Selon les experts, le montant du contrat s'élève à 4 milliards de dollars. En 2010-2011, la Russie livrera également au Vietnam huit chasseurs Su-30MK2 pour un montant d'environ 400 millions de dollars.
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Sujet / Message Re: Exportations Russe

le Mer 31 Mar - 18:29
Quelles opportunités à l'export pour le PAK FA ?

Le chasseur-bombardier furtif américain domine pour l’instant ce marché qui n’en est d’ailleurs pas vraiment un. Interdit à l’exportation en dehors des Etats-Unis, l’appareil sera peut-être décliné dans une version export avant l’arrêt de sa production en 2011. En attendant, Sukhoï compte bien être un concurrent digne de ce nom. Compte tenu de son développement déjà partagé avec l’Inde, le PAK FA est résolument tourné vers la conquête de nouveaux marchés pour redonner ses lettres de noblesse à l’industrie aéronautique russe.


Si l’Inde se portera acquéreuse de 250 avions qui seront rebaptisés pour l’occasion FGFA, le marché est largement porteur aux yeux de Moscou. "Pour ce qui est des appareils de ce type, il y a un marché pour plus de mille exemplaires", a dit Mikhaïl Pogosian, directeur du constructeur Sukhoï. Ainsi, la Russie devrait produire plus de mille chasseurs furtifs dans les prochaines quarante années. Des appareils destinés à leur propre armée, à celle de l’Inde mais aussi à de nouveaux marchés export. Le PAK FA sera alors la seule alternative au F-22 Raptor et donc sur une offre américaine. Ceci si l’avion de Lockheed Martin est dérivé dans une version à cet effet. Cependant, le Raptor a été développé il y une dizaine d’années alors que le PAK FA devrait rentrer en service opérationnel d’ici cinq ans. D’aucun critiquent le manque de maitrise de l’industrie russe qui renait petit à petit de ses cendres. Et pourtant, on connait la détermination de Moscou, et le PAK FA semble être un appareil en phase d’aboutissement. Malheureusement, on n’a pas encore beaucoup de détails sur les performances de l’avion.

L’Asie en ligne de mire.

Si l’appareil aura déjà fort à faire avec ces deux armées, le PAK FA a de fortes ambitions à l’export et ce, notamment en Asie. Pour cet article, nous nous concentrerons sur deux pays pourtant sous influence américaine, le Japon et la Corée du sud. En effet, ces deux exemples sont intéressants puisque l’attitude de Washington leur a profondément déplu ces derniers temps. Et ce, surtout sur les dossiers F-22 et F-35. Ainsi, le Japon n’a pas du tout apprécié que les Etats-Unis n’acceptent pas de vendre des exemplaires du chasseur furtif. Alors que le pays se sentait l’un des grands alliés des Américains, notamment en tant que tête de pont pour une stratégie de contre-influence face à la montée en puissance chinoise, Tokyo fulmine.

Aeroplans - F-22 RaptorLes Japonais envisageraient le PAK FA mais en profitent également pour faire pression sur le F-22.

Pour Washington qui semble sous-estimer l’esprit japonais, le refus d’une telle exportation aura des conséquences. Ceci même si une version export est à l’ordre du jour au Pentagone. Forts de cette situation tendue entre Tokyo et Washington, Moscou sera à l’affut d’un coup médiatique hors-norme. Ainsi, puisque seulement deux offres s’affronteraient sur le marché les Japonais envisageraient de s’équiper du FGFA russe.

D'autant plus que le PAK FA est moins cher puisque le coût unitaire devrait avoisiner les 70 millions d’euros tandis que le F-22 ressortirait autour des 180 millions de dollars. Il s'agit là de prix dans leurs versions actuelles et non de celles qui seront proposées à l'export. Le PAK FA se positionne même mieux que le F-35 Lightning II qui coûterait autour de 80 millions d’euros si le coût unitaire Aeroplans - Su T-50 PAK FA et F-22 Raptorne dérape pas trop encore. Or, en dehors de son prix attractif surtout en période de crise, les Japonais ont officiellement formulé une préférence pour un chasseur bombardier furtif de ce type plutôt que d’un appareil comme le F-35 pour répondre à leurs menaces.

Le F-22 Raptor présente lui aussi des avantages en termes de coûts puisque le personnel nécessaire à sa préparation est réduit de moitié par rapport à celui nécessaire pour un F-15 Eagle. De fait, l’appareil peut voler deux fois plus longtemps que son prédécesseur avant toute période de maintenance. Enfin, il peut être prêt au combat en un tiers du temps autrefois nécessaire pour le F-15. Mais nul doute que Sukhoï travaille sur ces mêmes problématiques, mais une quinzaine d’années plus tard.

Le fidèle allié sud-coréen intéressé par l’offre russe.

Selon les médias sud-coréens, le pays serait lui aussi potentiellement intéressé par un achat de PAK FA russes. Un tel choix, s’il avait lieu, serait une énorme surprise pour la Corée du Sud pourtant largement encline à acheter du matériel amériAeroplans - F-15 Eaglecain. A regarder leur flotte d’avions de combat, il n’y a pas de doutes : 60 F-15E Strike Eagle (encore en cours de livraison), 180 F-16C/D fabriqués sous licence par KAI, 147 F-4 Phantom II et bien-sûr 174 F-5E Tiger II qui seront bientôt remplacés par des FA-50. Cependant, l’achat de F-35K pourrait très bien être repensé en fonction de cette nouvelle donnée qu’est le PAK FA.

Pour les médias coréens il n’y en tout cas pas de doute pour que la version export du PAK FA soit proposée à Séoul. Selon eux, les Russes seraient d’ailleurs en train de gagner du terrain en tentant de vendre des Su-35 et MiG-35. La Russie qui possède une dette autour de 7 milliards de dollars vis-à-vis de la Corée du Sud pourrait profiter de transferts de technologies et de la vente de ses appareils pour combler sa facture. Mais attention, on se souviendra de l’échec de la vente de Rafale en Corée du Sud au profit du F-15 pour remettre l’influence américaine en place à Séoul. Ceci alors que les transferts de technologies français étaient bien plus importants que ceux proposés par Washington.

Et pour le reste du monde.

Sukhoï, qui tout comme Lockheed Martin n’exportera pas son Aeroplans - Su T-50 PAK FAappareil en version complète pourrait également intéresser d’autres pays à travers le monde. Souvent, ce seraient de proches alliés de Washington eux aussi désabusés par l’attitude américaine sur le dossier F-22. Parmi eux, l’Australie s’inquiète de voir sa domination aérienne se réduire après 2010. C’est cela qui a poussé la RAAF à envisager l’achat de F-22 Raptor. Des efforts restés sans réponse positive face au protectionnisme américain et surtout au manque de version exportable du chasseur. L’Australie, qui participe aussi au programme JSF (F-35) ne veut pas perdre du terrain en Asie du Sud-est alors que d’autres puissances se dotent de technologies des plus récentes. Ainsi, si la situation ne se débloquait pas aux États-Unis, Canberra pourrait très bien se rapprocher de Moscou et de son PAK FA.

En attendant tout marché export, le FGFA russe devra encore parcourir un bon bout de chemin. Mener à bien sa campagne de mise en service opérationnel reste sa priorité d’autant plus que le programme est ambitieux. Mais Moscou met les moyens pour conquérir ce marché en attendant une très probable réaction américaine qui ne souffrira pas de laisser le champ libre aux Russes. Nous devrions y voir plus clair avant 2011, date de l’arrêt de la production du F-22 pour les besoins de l’Air Force.

Michael Colaone.

http://www.aeroplans.fr/Aviation-militaire/opportunités-export-sukhoi-pak-fa.html
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Sujet / Message Re: Exportations Russe

le Mer 31 Mar - 18:36
MOSCOU, 29 mars - RIA Novosti

Le matériel de guerre naval constitue 10% à 14% des armements fournis par l'agence russe d'exportation d'armes, Rosoboronexport, lit-on dans un communiqué de l'agence diffusé lundi à l'occasion de l'ouverture du salon d'armements navals DIMDEX à Qatar.

"Ces deux dernières années, le matériel de guerre naval a atteint 10-14% des exportations de Rosoboronexport", indique le document.

Le 2e Salon international de la défense maritime DIMDEX 2010 se déroule à Doha du 29 au 31 mars et expose près de 130 produits de 35 pays, dont la Russie.

"Nous espérons que le salon de Doha nous fournira l'occasion de rencontres et de négociations constructives avec les représentants de la Marine qatarie, mais aussi avec les responsables militaires d'autres pays du Golfe", a déclaré le directeur général adjoint de l'agence Viktor Komardine cité dans le communiqué.

Le document souligne que les chantiers russes offrent à leurs clients plus de 50 types de bâtiments de surface et de sous-marins: depuis les destroyers déplaçant jusqu'à 8.000 tonnes jusqu'aux vedettes de patrouille et aux sous-marins de très faible tonnage.

La Russie est traditionnellement le premier exportateur mondial de vedettes lance-roquettes et de vedettes de patrouille. Ainsi, dans les années 1960-1990, le pays a en fourni à l'étranger deux fois plus que la Grande-Bretagne, la France, la Suède, la Norvège, l'Espagne et l'Italie réunies.

On connaît également les missiles antinavires russes Moskit-E (code OTAN: SS-N-22 Sunburn), Klab (877EKM), Iakhont (SS-N-26) et Uran-E (SS-N-25 Switchblade).
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Sujet / Message Re: Exportations Russe

le Mar 6 Avr - 15:52
La Russie livrera des chasseurs à l'Algérie et à l'Ouganda.

MOSCOU, 5 avril - RIA Novosti

L'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a conclu des contrats de livraison de seize chasseurs Su-30MKI (A) à l'Algérie et de six Su-30MK2 à l'Ouganda pour un montant total de près de 1,2 milliard de dollars, annonce lundi le journal Vedomosti citant une source au sein de l'agence.

Des chasseurs polyvalents russes Su-30MKI sont également fournis à l'Inde (230 avions sont commandés, plus de 120 sont déjà livrés). Des chasseurs Su-30MKM sont fournis à la Malaisie (18 unités). En outre, des contrats supplémentaires portant sur la livraison d'un lot de 42 chasseurs russes à l'Inde ont été conclus cette année.

Selon les analystes, depuis le début de l'année, Rosoboronexport a conclu des contrats de livraison d'armements pour un montant total de près de 7,5 milliards de dollars.

Selon le directeur de l'agence fédérale Anatoli Issaïkine, le montant total des contrats conclus en 2009 s'est élevé à 15 milliards de dollars.
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Sujet / Message Re: Exportations Russe

le Ven 14 Mai - 16:11
11 mai - RIA Novosti

L'agence russe d'exportation d'armements, Rosoboronexport, a réalisé selon les estimations préliminaires un chiffre d'affaires de 3,5 milliards de dollars depuis le début de l'année en cours, a annoncé mardi aux journalistes le directeur de l'agence Anatoli Issaïkine.

"Le chiffre d'affaires s'élève à 3-3,5 milliards de dollars. On constate une augmentation par rapport à la même période de l'année précédente", a-t-il répondu aux journalistes, interrogé sur les recettes du groupe en 2010.

"Cette année nous envisageons d'augmenter nos fournitures, nous ne prendrons pas de retard", a souligné M.Issaïkine.

Lors d'une conférence de presse au siège de RIA Novosti en janvier 2010, le directeur de Rosoboronexport avait déclaré qu'en 2009 l'agence avait conclu des contrats pour 15 millions de dollars et avait vendu pour 7,4 milliards de dollars d'armements, soit 10 % de plus qu'en 2008.
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Sujet / Message Re: Exportations Russe

le Ven 2 Juil - 19:19
La Russie pourrait livrer des armes au Yemen pour plus de 1 md USD.

La Russie et le Yémen pourraient conclure un contrat de livraison d'armements pour plus de 1 milliard de dollars, a confié jeudi à RIA Novosti le directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes Igor Korotchenko.

Ce contrat a fait l'objet des négociations menées mercredi à Moscou par le président yéménite Ali Abdullah Saleh.

"Son montant peut dépasser 1 milliard de dollars", a déclaré M.Korotchenko, ajoutant que "le Yémen était intéressé par une large gamme d'armements et de matériel de guerre".

Selon l'expert, ce pays arabe souhaite acquérir jusqu'à 30 chasseurs MiG-29 SMT, des hélicoptères d'assaut Mi-35 et Ka-52, des hélicoptères de transport Mi-17, des chars T-72M1, des systèmes antichars Kornet-E, jusqu'à 20 lance-roquettes multiples Smerch et des véhicules de combat BMP-3.

"Le Yémen est en outre intéressé par la mise en place d'une défense antiaérienne sur la base de systèmes S-300PMU et S-300PMU1 qui pourraient être prélevés sur les stocks de l'armée russe", a affirmé M.Korotchenko.

D'après lui, le Yémen voudrait également moderniser le matériel de guerre qu'il avait acquis à l'époque de l'URSS, notamment son parc des véhicules blindés BRDM-2 dont le nombre dépasse actuellement 1.000 unités.

"Les livraisons éventuelles d'armements russes rendent actuelle la formation de spécialistes militaires yéménites en Russie, y compris à l'académie de l'Etat-major général", a souligné le directeur du centre d'analyse.

"Loin de rompre l'équilibre des forces, ces livraisons contribueront à stabiliser la situation dans la région", a-t-il conclu.

Le président de la sous-commission de la Douma pour la coopération militaire et technique, Mikhaïl Nenatchev, estime pour sa part que la coopération entre Moscou et Sanaa a d'excellentes perspectives d'avenir. Selon lui, le Yémen pourrait également acheter du matériel naval, notamment des vedettes rapides de type Molnia et les utiliser pour combattre la piraterie dans le golfe d'Aden.

RIA/NOVOSTI 1er juillet 2010
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Exportations Russe

le Ven 11 Mar - 19:19
La Russie espère 9,5 milliards de dollars de vente d’armes en 2011

Suite à la résolution votée le 27 février dernier par le Conseil de sécurité des Nations unies imposant un embargo sur les armes destinées au régime du colonel Kadhafi, le président russe, Dmitri Medvedev, a pris un décret interdisant « la vente, la livraison et le transfert depuis la Fédération de Russie vers la Libye (…) de tout type » de matériel militiare.

Selon un responsable de l’industrie russe de l’armement, cette mesure représenterait un manque à gagner de 4 milliards de dollars pour Moscou. Un chiffre à comparer aux 44,3 millions de dollars concernant les livraisons de matériels militaires français pour 2009…

Cependant, et malgré cette perte, la Russie espère augmenter ses ventes d’armes cette année, lesquelles devraient atteindre les 9,5 milliards de dollars. « Les perpectives pour 2011 dépassent les chiffres de 2010. Je pense que ce sera une hausse importante » a confié Anatoli Isaikin, le patron de Rosoboronexport, l’entreprise publique russe chargée de l’exportation de matériels militaires.

En 2010, l’industrie russe de l’armement a exporté pour 8,6 milliards de dollars d’armes, dont 40% d’avions et d’hélicoptères. Les principaux clients sont l’Inde, l’Algérie et la Chine.

opex360.com

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Exportations Russe

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum