Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Affaire Jonathan Pollard

le Lun 29 Mar - 1:35
En Amérique, les djihadistes sont mieux traités que Jonathan Pollard !

Il y a maintenant 25 ans que Jonathan Pollard – après avoir été condamné à vie pour espionnage en faveur d'Israël – croupit, abandonné de presque tous dans des prisons américaines. Rappelons que Jonathan Pollard est la seule personne dans toute l’histoire des États-Unis à avoir reçu une peine de prison à vie pour avoir espionné au profit d’un allié de l’Amérique. Nous sommes face à une....


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

incroyable injustice car la peine de prison de Jonathan Pollard est totalement disproportionnée par rapport aux peines requises dans d’autres cas d’espionnage dont les États-Unis furent aussi la cible. Prenons comme exemple le cas de Michael Schwartz (il n’est pas juif) qui a espionné au profit de l’Arabie Saoudite.

Schwartz fut seulement renvoyé de la Navy sans être condamné à un seul jour de prison . Il y a aussi le cas de Peter Lee qui a espionné les États-Unis au profit de la Chine et qui lui non plus n’a pas été condamné à séjourner dans les geôles américaines (sources : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous pouvons dire que l’Amérique – qui aime tant donner des leçons de morale à tout le monde – est depuis 25 ans coupable d’un crime odieux en retenant en otage, dans des conditions infectes, Jonathan Pollard alors que des terroristes musulmans détenus un temps à Guantanamo ont été libérés par les États-Unis souvent au nom des «droits de l' homme» ou à cause de décisions de justice ineptes !

Les services de renseignements américains estiment pourtant qu' au moins 20% des suspects libérés de Guantanamo sont retournés vers le Djihad, en particulier en Afghanistan (tel Abdul Qayyum par exemple).Dès lors, les troupes américaines sont confrontées aux terroristes relâchés sur ordre du gouvernement US et du kafkaïen système judiciaire américain.

Eh oui, de dangereux terroristes musulmans sont donc libérés alors que Jonathan Pollard meurt à petit feu en prison sans espoir de libération ! Deux poids deux mesures ! Il faut en conclure que la cause de cette détention à vie est politique, Jonathan Pollard est lourdement puni pour l’exemple. Les États-Unis espèrent ainsi décourager tout citoyen juif américain de passer des informations sensibles à l’Etat hébreu.

Paradoxalement, l’Amérique se méfie plus des services de renseignements israéliens que de l’espionnage pratiqué par des pays et entités hostiles à l’Oncle Sam. Jonathan Pollard est donc devenu un prisonnier politique en Amérique car l’extrême sévérité de sa peine n’est en rien conforme aux décisions de justice prises d' habitude dans ce genre d’affaires. Dès lors, nous répétons que seule une raison politique peut-être invoquée pour expliquer la détention à vie de Jonathan !

Les Américains jouent depuis 25 ans les vierges outragées dans cette affaire d’espionnage alors que chacun sait que la CIA, la NSA et autres services de renseignements américains ne cessent d’espionner Israël. Que dire aussi du comportement des différents gouvernements israéliens qui n’ont jamais vraiment levé le petit doigt pour faire sortir Jonathan Pollard de l’enfer carcéral dans lequel il se trouve depuis tant d’années.

Pollard est l’éternel oublié de toutes les tractations qui ont lieu entre l’Amérique et Israël. Sur qui peuvent donc encore compter Jonathan Pollard et sa famille pour obtenir une libération? Eh bien, disons-le tout de suite, sur personne tant qu'un Premier ministre de l' État hébreu et tous les israéliens ne se mobiliseront pas avec force pour sauver un homme condamné à vie alors qu' il n'a tué personne. La place de Jonathan Pollard est chez lui, entouré des siens.

Par:Frédéric Sroussi

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum