Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Dim 29 Avr - 16:29 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Wilaya V , héroïque et martyre
Jeu 29 Mar - 23:40 par Sphinx

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mai 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Patriotes et gardes communaux

Aller en bas

Sujet / Message Patriotes et gardes communaux

Message par Syfou le Sam 3 Avr - 9:33

Bref historique sur le patriotisme


Source:Wikipedia

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Sphinx le Ven 30 Juil - 1:12

تحويل 30 بالمائة من سلك الحرس البلدي إلى الشرطة البلدية الجوارية

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

بقية العناصر ستوجه إلى القطاعات العسكرية لمكافحة الإرهاب

أنهت منذ أيام قليلة، اللجان الأمنية التي يشرف عليها ضباط سامون من النواحي العسكرية، عمليات جرد وإعداد القوائم الإسمية لأعوان الحرس البلدي، وكذا إطارات هذا الجهاز عبر كافة المديريات الولائية، قصد تحويلهم إلى شبه عسكريين ملحقين بالقطاعات العسكرية
العملياتية؛ على أساس ما تمّ التوصل إليه بين رئاسة الحكومة ممثلة في شخص الوزير الأول أحمد أويحيى، ووزارة الدفاع الوطني ممثلة بشخص الفريق أحمد قايد صالح قائد أركان الجيش، بعد فشل مشروع تحويل عناصر الحرس البلدي بالكامل إلى شرطة بلدية جوارية بالنظر إلى عددهم الكبير الذي تجاوز الـ100 ألف عنصر.

وحسب ما علمته الشروق اليومي من مصادر متتبعة لهذا الملف، فإن القوائم الإسمية لسلك الحرس البلدي الذي تمّ بعثه سنة 1995، في إطار تكثيف الجهود الأمنية الرامية إلى محاربة الإرهاب والتصدي له، لاسيما على مستوى البلديات والمناطق الجبلية النائية. تمت مراجعتها وتحديد الفئات والعناصر التي سيتم الإستغناء عنها، كالأعوان كبار السن بإحالتهم على التقاعد وتسوية معاشاتهم، والمصابين في العمليات الإرهابية بإعاقات جسدية تحول دون القيام بواجباتهم القتالية على أكمل وجه، مع منحهم امتيازات فيما يتعلق بالحصول على القروض لمساعدتهم على بعث مشاريع إستثمارية مصغرّة.
أما العناصر غير المنضبطة، فقد تمّ الأخذ بمضمون ملفاتها التأديبية والقرارات الصادرة عن لجان الانضباط الولائية. ذات المصادر، أكدت بأن هذه العناصر التي كانت ضمن الطلائع الأولى أثناء التواجد المكثف للجماعات الإرهابية المسلحة بالولايات الأكثر تضرّرا من العمليات الإرهابية، لن يتم الإستغناء عنها بشكل جماعي، بل سيتم غربلتها وتحويل الأغلبية الساحقة منها إلى مديريات تنفيذية أخرى على علاقة بالعمل الذي كانت تقوم به في سلك الحرس البلدي. وفي هذا الإطار رجحت مصادرنا أن يتم إلحاقها مثلما صرّح به وزير الداخلية والجماعات المحلية دحو ولد قابلية بمحافظات الغابات، خاصة مع الخبرة الميدانية التي اكتسبتها هذه العناصر خلال محاربتها للإرهاب بالمناطق الجبلية.. في حين سيتم تحويل 30 بالمائة من عناصر هذا السلك الحاملين لمستوى السنة الثالثة ثانوي فما فوق الذين خضعوا إلى تكوين تأهيلي بمركزي ورڤلة وبشار، مع مطلع العام القادم إلى الشرطة البلدية، وتحويل المندوبيات الولائية للحرس البلدي إلى مديريات للشرطة الجوارية.
فيما سيتم إلحاق 70 بالمائة من العناصر بالقطاعات العسكرية العملياتية كشبه عسكريين بعقود لمدة سنة قابلة للتجديد، على شرط أن يكونوا مؤهلين وقادرين على مواصلة العمل العسكري ضد عناصر الجماعات الإرهابية المسلحة، وهذا قبل نهاية السنة الجارية


ياسر عبد الحي

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8031
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Police communale Algérienne

Message par Syfou le Lun 25 Oct - 4:36

La création d’une police communale passe par la mise en œuvre du code communal

Le ministre de l’intérieur Dahou Ould Kablia a affirmé que la création d’une police communale restera au stade de projet jusqu’à l’adoption et la mise en œuvre du code communal. Il a indiqué que le département de l’intérieur s’apprête à préparer le statut du nouvel organisme et à lancer une réflexion autour de sa gestion et ses prérogatives

Le ministre de l’intérieur et des collectivités locales Dahou Ould Kablia a révélé que le projet de création d’une police communale pourra être concrétisé immédiatement après l’adoption par le parlement et l’entrée en vigueur du code communal, car c’est ce dernier qui permet la création du nouvel organisme qui dépendra de la sûreté nationale tout en associant la commune
Ould Kablia a expliqué qu’il serait possible d’intégrer des agents de la garde communale à la police communale, en précisant que la décision ne pourra être prise qu’après consultations avec la tutelle, c’est-à-dire le ministère de la défense. Il est possible d’étudier la question et de signer une convention entre l’intérieur et la défense pour le transfert d’une partie des éléments de la garde communale à la police communale après leur avoir assuré des stages de formation, a indiqué le ministre à Echorouk
D’autre part, des sources bien informées ont révélé que la direction générale de la garde communale a commencé à adresser des correspondances à toutes les directions à travers le pays afin de mettre à jour le recensement réalisé auparavant dans les rangs de ce corps. La direction générale a également demandé des données techniques sur l’armement et les munitions et autres détails au sujet des équipements utilisés au niveau des détachements
Cette démarche intervient après les réunions décidées par les comités opérationnels au niveau du ministère de la défense dont une des recommandations était de transférer 24 agents sous tutelle de la défense et les utiliser dans la sûreté de proximité des communes. Ce chiffre équivaut au quart du nombre des agents de la garde communale qui est actuellement de 94 mille sur l’ensemble du territoire national.
Echorouk online

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Daûphin_zz_47 le Lun 7 Mar - 14:42

Des milliers de gardes communaux manifestent à Alger

Des milliers de gardes communaux venus de plusieurs provinces algériennes, occupent depuis lundi matin la Place des Martyrs à Alger, ont constaté sur place des correspondants de l'agence Xinhua.

Lundi en fin de matinée, les gardes communaux ont réussi à forcer le dispositif de police et à marcher jusqu'au siège de l'Assemblée populaire nationale (APN, chambre basse du parlement algérien), situé non loin de la Place des Martyrs.

Les manifestants demandent notamment l'augmentation des salaires, ainsi que l'amélioration de leurs conditions de vie.


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 11 Mar - 13:05

Ce que le pouvoir ne pourra pas acheter

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Peut-on envisager un changement du système sans se pencher sur le terrible héritage des violences des années 1990 ? Non, selon les proches des victimes et des forces qui ont participé à la lutte antiterroriste. Vérité, justice et dignité demeurent des revendications qui transcendent les clivages... et les générations.

Les violences massives des années 1990 ne cessent de rattraper l’actualité – et la conscience – nationale. L’inédite démonstration de force des gardes communaux à Alger, la semaine dernière, revendiquant dignité et un meilleur statut social en regard de leurs sacrifices, en est un émouvant exemple. Mais ils ne sont pas les seuls, et les colères remontent aux oreilles chauffées de l’Etat, de partout : les patriotes démobilisés, les familles de victimes du terrorisme abandonnées, les proches de disparus harcelés, les licenciés «politiques», les internés des camps du Sud…

Les revendications de ces catégories – officiellement englobées dans «les victimes de la tragédie nationale» – semblent connaître un nouveau souffle au profit du tsunami de contestations qui secoue le pays - et toute la région. Même spécifiques à chacune de ces douleurs, on retrouve souvent des motifs communs, comme la dignité, la reconnaissance d’un statut, la demande de la vérité et de la justice. C’est dire que l’armada de textes d’applications de la charte pour la paix et la réconciliation – «approuvée» par référendum en septembre 2005 – et la propagande n’ont pas réussi à cicatriser des plaies béantes. Comme le font souligner les associations de victimes auteur d’une contre-charte en septembre 2010, la charte pour la paix et la réconciliation «ne peut être considérée comme le texte fondateur d’une paix solide et d’une réconciliation saine et durable.

La persistance de la violence, ces dernières années, montre que la charte de 2005 n’a pas atteint le but affiché par ses promoteurs. Il n’en pouvait être autrement avec un texte qui prône l’oubli et consacre l’impunité, s’inscrivant ainsi dans la tradition du régime de déni de l’histoire et de la mémoire, et de mépris des attentes et des besoins du peuple algérien en général et des victimes en particulier». Et c’est cette «tradition du régime» qui se révèle avec précision dans sa gestion du passif des violences massives. «Pour préserver l’unité sacrée de la nation, il a fallu passer par des raccourcis, éviter les règlements de comptes, juguler les profondes dissensions idéologiques qui ont brisé longuement le corps social et maintenir la cohésion des forces de sécurité», assure-t-on officiellement.

Traumatisme

Dans l’esprit des hauts cadres du système, «justice» équivaut à «règlement de compte», et «vérité» signifie «se déjuger». Sans oublier que la non-continuité de l’Etat n’est pas le principe le plus marquant de nos dirigeants. C’est dans cet esprit que la volonté d’occulter puis de «gérer» à la hussarde la décennie des violences (qui se poursuivent à une autre échelle d’intensité) a été adoptée et imposée à la société. Et les catégories de victimes ne sont pas les premières à faire jonction entre les colères actuelles et leurs revendications : les autorités puisent dans ces mêmes violences l’un de leurs arguments favoris pour casser les mouvements de contestation.

«La société est fatiguée par tant de violence, la société ne veut pas replonger dans le chaos des années 1990…» disent-ils. Mais si le moindre sondage renseigne effectivement sur le profond traumatisme de la société, il n’en demeure pas moins que, d’un côté, la dynamique contestataire semble intacte (l’actualité le prouve) et que, d’un autre côté, les dénis de justice, d’équité et de vérité, exacerbés par les violences massives, restent aussi fortement ressentis par la société. La Coalition d’associations de victimes (CFDA, SOS Disparus, Djazairouna et Soumoud) estimait la semaine dernière que «la revendication de vérité et de justice ne concerne pas uniquement les victimes directes des violations des droits de l’homme commises durant le conflit des années 1990. Comme le respect des droits de l’homme et des libertés publiques, l’égalité sociale et la lutte contre la corruption, la vérité et la justice sur les crimes du passé concernent l’ensemble de la société algérienne. Elles sont une question centrale dans la lutte pour la fin du régime actuel, la démocratie et la mise en place d’un Etat de droit dans notre pays».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 12 Mar - 12:53

Les gardes communaux livrés au mépris des pouvoirs publics

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le corps de la garde communale connaît ces derniers jours des soubresauts provoqués par un mal longtemps contenu et «apprivoisé».

Le vent de colère qui souffle sur tout le pays n’a pas manqué de toucher cette composante des forces de lutte contre le terrorisme : 10 000 gardes communaux ont pu manifester cette semaine à Alger où, pourtant, les marches demeurent interdites. C’est que le mal que vit la garde communale est profond. Il est le «fruit de l’injustice et du mépris» que n’ont eu de cesse d’afficher envers eux les pouvoirs publics.
La garde communale, un corps paramilitaire, a été créée au milieu des années 1990. Elle compterait aujourd’hui quelque 90 000 éléments actifs, auxquels s’ajoutent des dizaines de milliers d’autres écartés, tués, blessés et partis à la retraite.


ENGAGEMENT ET SACRIFICE


L’article 69 de la loi de finances complémentaire 2010 vient mettre un terme à un débat qui s’annonçait houleux et difficile, tant il devait trancher le sort de ce corps à la lumière de la «paix retrouvée, grâce à la réconciliation nationale». Cette loi prévoit l’ouverture, dans les écritures du Trésor, d’un «fonds pour le financement du redéploiement des agents de la garde communale». Mais ce «redéploiement» vient ajouter une couche supplémentaire au mécontentement larvé des gardes communaux. Ils ont justement manifesté pour dire qu’ils ne se laisseront pas faire aussi facilement, mais aussi et surtout pour faire entendre leurs revendications. Nous nous sommes rapprochés de quelques-uns de ces combattants dans la wilaya de Boumerdès pour voir de près de quoi ils se plaignent. Ici, le corps de la garde communale compte aujourd’hui 1524 éléments répartis sur 59 détachements dans les 33 communes du département. Comme leurs collègues à l’échelle nationale, ils dénoncent cette «terrible injustice qui fait de nous de la chair à canon», pour reprendre les propos d’un élément de l’est de la wilaya de Boumerdès qui a requis l’anonymat. «On nous a mis, ces jours-ci, en quartier consigné, pour nous empêcher de protester et d’aller marcher à Alger. Mais viendra le jour où le pouvoir s’apercevra qu’il avait commis une grosse erreur en nous considérant comme des citoyens de seconde zone», ajoute-t-il.


Car dans cette région particulièrement touchée par le terrorisme islamiste, les gardes communaux ont été à l’avant-garde de la lutte antiterroriste. Plus d’une centaine d’entre eux ont trouvé la mort dans des embuscades ou des attentats terroristes les ciblant directement. «C’est sur nous que les forces de sécurité comptent lors des opérations de ratissage et dans la lutte antiterroriste en général, car nous avons une bonne connaissance du terrain. Vous pouvez vous-même le constater : nous sommes toujours au-devant. Au niveau des points de contrôle routier, nous sommes toujours aux extrémités, tandis que les autres corps de sécurité se mettent au milieu. Au demeurant ceci ne pose pas de problème parce que nous nous sommes engagés pour cela. Ce qui est inacceptable, c’est de faire de nous un genre de citoyens bons uniquement pour la mort», déplore Saïd, qui travaille depuis 10 ans dans la région des Issers. Il rappelle que le 14 février dernier, une centaine de gardes communaux, exerçant dans la région de Boumerdès, ont organisé un sit-in devant le siège de la wilaya pour réclamer leurs droits.
L’action a été rééditée au début de ce mois de mars juste avant la marche organisée à Alger. Le premier noyau de la garde communale dans la wilaya de Boumerdès a été formé par 7 citoyens, en 1994, dans des conditions particulièrement difficiles. Il s’agissait de Arous Lounès, Dafal Mohamed, Guessiouer Saïd, Amarache Mohamed, Dorbane Mohamed, Rafaâ Ali et Doukhandji Mohamed, ancien moudjahid. Seuls Arous, Rafaâ et Doukhandji sont encore de ce monde.


«Trahis et abandonnés»


Dafal et Guessiouer ont été enlevés par les terroristes, torturés durant 22 jours, puis tués, avant même la mise sur pied de cette première cellule. Ils venaient tout juste de finir une formation accélérée sur les armes automatiques et ils n’étaient pas encore armés.
Les terroristes sont venus les chercher à leur domicile. Dorbane, lui, sera tué en 1996 en allant récupérer leurs os dans un maquis de Beni Amrane, après qu’un terroriste repenti leur eut indiqué l’endroit où ils avaient été abandonnés. L’un des fondateurs de ce noyau, Arous Lounès, se rappelle : «Juste après nous, un moudjahid a lancé le groupe d’Ouled Moussa, à l’ouest de la wilaya.» Mais tous ces gens se sentent aujourd’hui «trahis et abandonnés, tandis que les ennemis de la patrie bénéficient d’un traitement de faveur». Pendant que l’Etat parle de leur «versement» dans d’autres métiers, les gardes communaux axent le débat sur leur situation induite par «l’injustice et le mépris». «Depuis le milieu des années 1990, nous travaillons sans aucun statut. Nous sommes tous des contractuels soumis au diktat des autorités. Beaucoup de nos collègues ont été licenciés juste pour avoir dénoncé certaines pratiques ou pour avoir osé réclamer un minimum de droits», nous affirme un autre garde communal de Chabet.


Un autre ayant exercé la fonction de chef de détachement relève : «Après 16 ans de service dans le corps et avec un total de 38 ans de travail, je suis parti en retraite avec 26 000 DA par mois pour une famille de 10 enfants. Pis, il y en a qui sont partis en retraite avec 10 000 DA par mois. C’est honteux !» Ces hommes ne se plaignent pas seulement de n’avoir rien gagné, mais surtout d’avoir «tout perdu». «J’étais cadre dans une entreprise en 1994. En m’engageant dans la lutte antiterroriste, j’ai dû abandonner ma maison au village, mes terres, mes projets et tout ce que j’avais. Lorsque des terroristes nous ont attaqués en 1999, un de mes enfants a été grièvement touché et garde à ce jour une balle dans son corps. Pire, suite à l’attentat ayant ciblé l’entreprise Razel, en juillet 2008, mon fils, qui travaillait comme agent de sécurité, a été arrêté et emprisonné durant près d’une année. Cette ultime insulte à ma famille m’a beaucoup touché. Je suis parmi les pionniers de la lutte antiterroriste dans la wilaya de Boumerdès, mais on arrête mon fils pour terrorisme !», dénonce M. Arous. Notre interlocuteur insiste que les gardes communaux n’ont même pas droit à un mois de congé annuel : «De 1995 à 1999, on nous accordait 15 jours de congé par année. De 2000 à 2010, on est passés à 21 jours. Aujourd’hui, on décide de dissoudre, simplement, ce corps.»


L’injustice et l’exploitation dans ce corps est telle que «plus de 3000 éléments ont été radiés du corps dans la wilaya de Boumerdès», selon une source bien informée. «On s’est même permis de mettre dehors des victimes du terrorisme qui ont été déclarées relativement invalides, avec seulement quelques centaines de dinars par mois. Et certains ont mis deux ans pour régler leur situation avec l’assurance sociale», s’indigne un autre garde communal. M. Arous s’élève contre le manque de considération et l’ingratitude affichée à l’adresse de ces hommes : «Aujourd’hui, on se retrouve dans une situation inadmissible. Ma fille, par exemple, mariée à un autre garde communal, n’a pas où abriter ses enfants. Les autorités les ont chassés d’un sous-sol à Ammal et c’est un cousin qui a mis à sa disposition une habitation précaire au village», déplore-t-il.


Et de s’interroger : «Devrait-on laisser s’exposer à l’insécurité un garde communal, père de famille, qui touche moins de
20 000 DA par mois dans l’Algérie d’Al aïza oua al karama ?» Les gardes communaux, avec qui nous avons discuté, sont unanimes à réclamer une «nette augmentation des salaires, l’établissement d’une prime de risque conséquente, l’augmentation de la prime de panier, le solde de comptes au départ à la retraite et l’augmentation des retraites pour les éléments qui sont déjà sortis». Ils insistent aussi sur le congé annuel et les journées de récupération. Si jamais le corps venait à être dissous, les gardes communaux réclament un départ en retraite anticipée, refusant ainsi d’être «virés» dans d’autres secteurs ou intégrés dans d’autres corps. Ils disent attendre du concret de la part de l’Etat, bien que bon nombre se disent sceptiques et interprètent les propos de Daho Ould Kablia comme «une réponse négative à nos doléances». «En écartant les revendications d’indemnisation et de revalorisation des retraites, l’Etat refuse de reconnaître que beaucoup d’injustices ont été commises à notre égard», nous dit-on. «De toute manière, on ne va pas s’arrêter en si bon chemin», concluent nos interlocuteurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Daûphin_zz_47 le Lun 4 Avr - 11:44

Alger : Des milliers de gardes communaux déterminés à marcher sur la Présidence

Les gardes communuaux maintiennent leur mobilisation à Alger. Prés de 3000 de leurs camarades ont passé la nuit de dimanche à lundi à la Place des Martyrs à Alger. Lundi matin, ils ont observé un nouveau sit-in au même endroit et selon les représentants des gardes communaux, des centaines de leurs camarades vont rejoindre la capitale pour marcher jusqu'au siège de la Présidence.

"Nous attendons l'arrivée de nos camarades qui sont encore bloqués dans les wilayas de l'intérieur du pays. Nous voulons réunir plus de 15.000 éléments pour organiser notre marche. Nous devons être nombreux pour déjouer l'impressionnant dispositif policier qui nous empêche de manifester", explique lundi à elwatan.com, Nourredine, un garde communal originaire de Tiaret.

Selon notre interlocuteur, les gardes communaux sont déterminés à poursuivre chaque jour leur protestation à Alger et ce jusqu'à la satisfaction entière de leurs revendications. "Chaque jour, nous allons nous rassembler à la Place des Martyrs. Nous camperons au coeur de la Capitale jusqu'à ce que les pouvoirs publics prennent enfin en charge nos doléances", assure Nourredine.

Pour rappel, Dimanche, une délégation des gardes communaux a été reçue par le directeur des contentieux auprès de la présidence de la République à qui elle a remis un recours concernant toutes les propositions avancées par le ministère de l'Intérieur.

Et dans un communiqué rendu public dimanche, le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a appelé les gardes communaux au respect de leurs engagements tels que définis dans leurs statuts, notamment dans l'article 11, qui interdit, selon le département de Ould Kablia, formellement aux gardes communaux de "recourir à la grève ou à toute forme d'arrêt de travail".

"Tout acte collectif, contraire à l'ordre, fera l'objet de sanctions conformément aux dispositions de l'article 12 du code pénal", avertit le communiqué du ministère de l'Intérieur. Pour leur part, les gardes communaux ont décidé d'ignorer ces menaces et de se concentrer uniquement sur leur mobilisation. Celle-ci ne cesse de se renforcer en dépit de la démonstration de forces des services de sécurité.

Abderrahmane Semmar

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Daûphin_zz_47 le Lun 16 Mai - 13:10

S’agissant du corps de la garde communale:

Le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel a affirmé hier en marge d’une visite effectuée à la wilaya de Batna que le dossier des gardes communaux a été étudié et toutes leurs revendications étaient prises en charge notamment le départ en retraite après 15 ans de service, tandis que les prérogatives de désarmement de ces gardes communaux relèvent des autres parties de tutelle.

Le Dgsn asouligné que la question des gardes communaux est agrandie à cause du manque de dialogue et que les dossiers des radiés de ce corps qui ont demandé leur réintégration seront étudiés cas par cas. Il a également tenu à expliquer que la Dgsn a une mission à accomplir dans le cadre d’une stratégie nationale globale et n’a pas de stratégie propre à elle, celle-ci œuvre donc en harmonisation avec la stratégie publique de l’Etat.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Syfou le Dim 21 Aoû - 2:19

Deux gardes communaux algériens tués par des éléments armés à Boumerdès et Ain Defla

Deux gardes communaux algériens ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi par des éléments armés à Zaatra, wilaya de Boumerdès (50 km à l'est d'Alger) et à Ain Defla (146 km à l'ouest de la capitale), rapporte samedi la presse locale.

Dans la localité de Zaatra, le chef de détachement de la garde communale de cette localité a été assassiné par un groupe armé quelques minutes avant la rupture du jeûne, précisent les journaux.

La victime "s'apprêtait à regagner son domicile sis à Zaatra lorsqu'il a été pris pour cible par trois éléments armés qui ont tiré sur lui plusieurs coups de feu avant de prendre la fuite", indique la même source.

Le deuxième garde communal a été tué par des éléments armés à Bordj Emir-Khaled, wilaya de Aïn Defla, précise la même source, ajoutant que le corps de la victime a été évacué à la morgue de l'hô pital de Khemis Miliana.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par abdelmalek le Dim 21 Aoû - 10:23

ce n'est pas juste:les gardes communaux doivent recevoir la dime de leur sacrifice quelque soit X
quant a MAO:il avait dit aussi que le peuple a le gouvernement qu'il mérite. la science ne peut donner que la science;
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Sphinx le Lun 17 Oct - 0:27

Un garde communal tué accidentellement à Tissemsilt

Selon une source sure, un garde communal exerçant dans la localité de Sidi-Berradjaa commune de Bordj-El-Emir Abd El Kader à l’extrême nord-est de la wilaya de Tissemsilt a perdu la vie à cause précise-t-on d’une balle perdue. La même source ajoute que le défunt a reçu une balle « amie » lorsque son collègue s’apprêtait à vérifier son arme et une balle s’échappa et toucha mortellement le garde communal au niveau du bassin, l’hémorragie qu’il a subi et l’éloignement du poste de contrôle situé dans une région ceinturée de forêt ont vraisemblablement aggravé la situation, son corps a été transféré à l’hôpital de la ville et les services de la gendarmerie ont ouvert une enquête pour situer les responsabilités.

A.Ould El Hadri
Samedi 15 Octobre 2011

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8031
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par abdelmalek le Mer 19 Oct - 10:34

c'est un corps qui a donné beaucoup a la nation:il ne faut pas oublier.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 23 Sep - 14:54

Les gardes communaux n'auront pas le statut de police communale (Ould Kablia)

ALGER - Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, a tranché samedi à Alger au sujet d’une éventuelle transformation du corps des gardes communaux en police communale, en affirmant que ce statut n’aura pas lieu.

"Les gardes communaux n’auront pas le statut de police communale et si on doit procéder à la création de cette police, cela se fera avec de nouveaux recrutements parmi les jeunes citoyens", a indiqué M. Ould Kablia lors d’une rencontre au palais des nations avec les walis des wilayas du centre, du sud et des Hauts-plateaux du pays.

Il a précisé que cette police communale, une fois créée, sera dotée de son propre statut avec des "prérogatives clairement définies" et des "missions basiques" liées eu respect de l’urbanisme et de l’environnement pour que l’autorité de l’Etat "soit respectée".

M. Ould Kablia a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de passer à l’action concernant la poursuite de la mise en oeuvre du programme présidentiel.

"Il n’y a plus de temps à la réflexion. Le président de la République a initié tout un programme et notre rôle aujourd’hui est de définir une stratégie pour passer immédiatement à l’action", a-t-il soutenu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Syfou le Dim 21 Oct - 22:00

La G/C en plein action extincteur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Sphinx le Dim 4 Nov - 22:13

..L’intégration partielle des éléments de la garde communales dans les rangs d l’armée ..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8031
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Syfou le Lun 4 Mar - 22:27

G/C defaut 2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
----
Patriotes defaut 2




__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Patriotes et gardes communaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum