Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Forces armées grecques

le Sam 17 Avr - 11:48
L’armée grecque est relativement nombreuse et bien équipée par rapport à l'importance de cette nation : ses effectifs en 2006 sont de 80 000 militaires professionnels, 98 000 conscrits et 291 000 réservistes.

Les forces armées grecques bénéficient depuis toujours d’une forte attention politique accordée aux questions de sécurité et d’un programme de modernisation de large amplitude qualitative et quantitative entamée dans les années 1990 ainsi que d’une focalisation émergente sur les opérations de protection nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique et psychologiques.

Mais cette armée est encore lourde et, à certains égards, à considérer comme relevant des schémas de la guerre froide. Il y a une disproportion entre le nombre d’hommes et l’équipement le plus moderne à cause de la conservation d’armements largement dépassés dans l’armée de terre et elle a un déficit important en termes de pensée stratégique.

Histoire:

L'armée grecque est créée le 1er avril 1822 (calendrier julien) par une loi. Il est décidé que l'armée serait composée d'une infanterie lourde, d'une infanterie légère, d'une artillerie de siège, d'une artillerie de campagne, d'une cavalerie lourde, d'une cavalerie légère et d'un corps du génie.

Elle a eu un rôle politique important dans ce pays notamment avec le coup d'État du 3 septembre 1843 et le coup de Goudi de 1909.

Le pays au sein de la Ligue balkanique participa aux guerres balkaniques de 1912-1913.

En 1918, il rejoignit le camp des Alliés durant la Première Guerre mondiale. Cela permit à ses troupes d'entrer aux côtés des troupes françaises dans Constantinople et de faire sonner les cloches de Sainte-Sophie. L'armée grecque fit aussi partie du défilé de la victoire sur les Champs-Élysées à Paris le 14 juillet 1919.

Lors de la Guerre gréco-turque de 1920-1921, la Grèce perd de façon désastreuse.

L'influence de l'armée sur la vie politique du pays devient de plus en plus forte à partir des années 1930.

À partir du 28 octobre 1940 commence ce que appellera la guerre italo-grecque l’Italie fasciste tente d’envahir la Grèce à partir de l’Albanie mais l’armée italienne est repoussée jusqu’à ses bases de départ ; cela contraint l’Allemagne nazie d’intervenir le 6 avril 1941 dans la bataille de Grèce à partir de la Bulgarie. Malgré l’aide de l’armée britannique, le pays est entièrement occupé le 28 avril. La bataille de Crète, fin mai 1941, mettra un terme à cette campagne.

En 1944, le pays est libéré mais plonge dans la guerre civile grecque qui se termine en 1949 par la victoire de l’armée gouvernementale aidée par le Royaume-Uni et les États-Unis sur les partisans communistes.

En 1952, la Grèce rentre dans l’OTAN, en même temps que la Turquie.

En avril 1967, un Coup d'État militaire instaure le «régime des Colonels ».

En juillet 1974, suite à une tentative de la Grèce de renverser par un coup d’État le gouvernement de Chypre, la Turquie envahit celle-ci, ce qui conduit à des affrontements militaires avec les forces grecques envoyées d’urgence sur l’île pour contrer cette invasion. On est alors très proche d’une guerre ouverte entre ces deux alliés des États-Unis qui parviennent à éviter l’escalade. Les militaires grecs se retirent alors de la vie politique après cette crise.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées grecques

le Sam 17 Avr - 11:55
Stratégie

Membre de l’OTAN et l’Union européenne, la stratégie des forces armées grecques repose sur trois éléments : la suffisance défensive qui vise l’introduction de nouvelles technologies comme alternative à la course aux armements avec la Turquie, la riposte graduée selon laquelle chaque situation de crise doit être traitée de façon appropriée, prompte, sélective et effective et la zone de défense combinée entre la Grèce et Chypre, face à la Turquie.

À la différence des autres pays européens, la fin de la guerre froide n’a pas réduit le danger de conflit pour la Grèce. Depuis la seconde moitié des années 1960, la menace turque s’est progressivement substituée à toute autre menace. Ainsi, alors que le Pacte de Varsovie disparaissait, l’ennemi de l’Est est toujours présent dans la pensée des Grecs.

Ces deux pays se sont trouvés à sept reprises dans une situation de crise grave ou au bord du conflit armé depuis la Seconde Guerre mondiale (1955, 1963-1964, 1967, 1974, 1976, 1987,1996), depuis le pogrom contre les habitants grecs d’Istanbul en septembre 1955 jusqu’à la crise des îlots Imia (ou Kardak en turc) en 1996.

Les problèmes bilatéraux non résolus concernent principalement la démilitarisation des îles grecques de la mer Égée proche de la Turquie, la question du plateau continental de la mer Égée, la question des eaux territoriales et de l’espace aérien et enfin le contrôle opérationnel de la mer Égée dans le cadre des exercices militaires de l’OTAN.

La diplomatie grecque tente depuis le début du XXIe siècle de résoudre ces problèmes en aidant la Turquie à intégrer l’Union européenne pour diminuer la tension bilatérale.

Budget

Le budget de la défense est élevé, avec des dépenses militaires équivalant à entre 4 et 5 % de son produit national brut (4,12 % en 2003 soit le taux le plus élevé de toute l’Union européenne, en partie à cause des tensions avec la Turquie).

La course aux armements que se livrent la Grèce et la Turquie implique pour Athènes l’obligation de suivre le rythme des dépenses militaires d’Ankara, mais les changements diplomatiques et les réalités budgétaires conduisent à une politique systématique et graduelle de désescalade, avec comme objectif de les stabiliser à en dessous de 3 % du PNB.

Statistiques sur les dépenses militaires

1988 : 1 355 millions d’euros : 5,1 % du PNB
1992 : 2 452 millions d’euros : 4,3 % du PNB
1995 : 3 438 millions d’euros : 4,3 % du PNB
2000 : 5 921 millions d’euros : 4,9 % du PNB
2003 : 6 309 millions d’euros : 4,1 % du PNB

Bureau général de la défense grecque

L'état major des forces grecques est le Bureau général de la défense grecque — Γενικό Ἐπιτελεῖο Ἐθνικῆς Ἄμυνας

Site du ministère de la défense :http://www.mod.gr/

Wikipedia

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum