Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 1 Nov - 21:44 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Lun 30 Oct - 15:52 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Jeu 19 Oct - 13:59 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Jeu 5 Oct - 12:58 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

» Renseignement et Internet
Lun 14 Aoû - 12:33 par ZIGHOUD15

» Négociations au Proche-Orient
Lun 14 Aoû - 12:21 par ZIGHOUD15

Galerie


Décembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet / Message Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Syfou le Mar 27 Avr - 15:29

Armée tunisienne

L'armée tunisienne, officiellement appelée armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي), est l'armée de la Tunisie. Fondée le 30 juin 1956, elle compte un personnel régulier de 35 000 personnes dont 27 000 dans l'armée de terre.

Très peu impliquée dans la vie politique du pays, elle participe à des activités civiles de développement et de lutte contre les catastrophes naturelles et à des opérations militaires de maintien de la paix sous couvert des Nations unies.

Industrie militaire


Hammouda Pacha est le premier bey à doter le pays d'une industrie militaire avec la création d'une fonderie moderne de canons à la Hafsia, vers 1810, dans un quartier en plein centre de la médina de Tunis. Celle-ci est de petite taille mais fournit les forts et la marine du pays en petits canons jugés assez efficaces d'après les commentateurs de l'époque. Toutefois, pour assurer la fourniture de la nouvelle armée tunisienne, Ahmed I Bey dote le pays de plusieures manufactures modernes sur le modèle européen autour de 1840 :

une draperie à Tebourba, comprenant 400 ouvriers dont 48 qualifiés et quatre ingénieurs français et utilisant des machines importées d'Angleterre, placée sous l'autorité du caïd Mahmoud Ben Ayad ;
deux tanneries à Mohamedia et dans l'enceinte de la kasbah dont les ouvriers proviennent de l'artisanat tunisien ;
une deuxième fonderie de canons construite sur la route du Bardo, en complément de celle de la Hafsia équipée de machinerie européenne, pour équiper totalement les régiments d'artillerie sans qu'il soit plus nécessaire d'importer des canons ;
une fabrique d'armes légères, dans la caserne de Sidi Ismail à Tunis, où travaillent des artisans des corporations tunisiennes même si les quantités produites et la qualité des fusils sont médiocres ;
plusieurs mines exploitant le salpêtre à Gafsa et le plomb à Téboursouk et Béja ;
deux poudreries à la kasbah de Tunis et à El Jem ;
une importante minoterie moderne est installée à Djedeida afin d'assurer les besoin en vivres alors que la manutention de la Dabdaba, près de la kasbah de Tunis, comprend une boulangerie industrielle et une huilerie à presses hydrauliques.
Vers 1865, plusieurs de ces usines sont démontées ou laissées à l'abandon lors de la crise financière qu'elles contribuent à engendrer.

Enseignement

On crée en 1834, au sein du palais du Bardo, une école militaire appelée École polytechnique. Plusieurs instructeurs français et italiens y enseignent les sciences et techniques militaires et certains professeurs de l'Université Zitouna, comme le réformateur Mahmoud Kabadou, l'arabe. Elle est fermée au lendemain de la révolte de la mejba en 1864 et le début de la crise financière.

Au lendemain de l'indépendance

En 1956, environ 9 500 hommes qui servaient dans l'armée française rendent possible la mise sur pied rapide d'un régiment interarmes décidée le 21 juin de cette année. Les équipements nécessaires sont mis à la disposition du jeune État alors que 25 officiers, 250 sous-officiers et 1 250 soldats sont transférés de l'armée française à l'armée tunisienne[5]. Le 30 juin, l'armée tunisienne est officiellement fondée par décret. L'intégration de la garde beylicale, l'apport des conscrits du service militaire, rendu obligatoire en janvier 1957, et le rappel des réservistes lui permettent de passer de trois à douze bataillons et de 2 300 à 20 000 hommes en 1961. 60 % des forces servent alors à la surveillance des frontières.

Les unités combattent pour la première fois contre l'armée française en 1958 après l'intrusion de cette dernière dans le sud du pays en tentant de chasser les combattants algériens[réf. nécessaire]. Toutefois, la plus grande bataille de l'armée tunisienne après sa création reste la crise de Bizerte où plus de 600 hommes tombent au cours des combats contre les forces françaises.

La marine fondée en 1958 reçoit ses premiers navires dès l'automne 1959. Quant à l'armée de l'air, elle acquiert ses premiers avions de combat en 1960. Si les fournisseurs de l'armée tunisienne sont extrêmement nombreux, les États-Unis restent les plus grands pourvoyeurs de l'armée de terre et de l'air. Quant à la formation des cadres, d'abord assurée par les écoles militaires françaises et américaines, elle est progressivement confiée aux écoles militaires nouvellement créées.

Le 10 janvier 1957, une loi interdit à tout militaire d'être membre d'un groupement ou d'un parti politique. Toutefois, le 7 novembre 1987, le Premier ministre, le général Zine el-Abidine Ben Ali, prend le pouvoir. Abdelhamid Escheikh et Mustapha Bouaziz, officiers supérieurs, occuperont par la suite des postes ministériels.

Le 30 avril 2002 aux environs de 18h15, la direction de l'armée de terre — le général de brigade Abdelaziz Skik qui avait dirigé le contingent tunisien au Cambodge, deux colonels-majors, trois colonels, quatre commandants, deux lieutenants et un adjudant-chef — disparaît dans un accident d'hélicoptère non loin de la ville de Medjez el-Bab.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Syfou le Mar 27 Avr - 15:58

Service national

L'armée tunisienne est en partie une armée de conscription. Les jeunes hommes sont appelés à se rendre sous les drapeaux à l'âge de vingt ans, tout comme les femmes depuis mars 2003.

Les soldats effectuent un service militaire complet d'une durée d'un an. Néanmoins, seul une petite partie des jeunes appelés effectuent réellement leur service national (25 à 30 %). Depuis 1978, ils peuvent choisir une affectation individuelle de 15 à 25 jours suivie par la ponction d'une partie de leur salaire pendant les onze mois restants au profit d'un fonds du service national. Ils sont ensuite placés en réserve jusqu'à l'âge de 35 ans.

Commandement et organisation

État-major


Conformément à l'article 44 de la constitution, le chef suprême des forces armées est le président de la République tunisienne. Depuis 1987, il s'agit de Zine el-Abidine Ben Ali.

En novembre 2007, l'état-major se compose de la manière suivante : le chef d'état-major de l'armée de terre est le général de corps d'armée Rachid Ammar, celui de l'armée de l'air est le général de brigade Mahmoud Ben Mohamed et celui de la marine nationale est le contre-amiral Tarek Faouzi Larbi.

Le chef du renseignement militaire est le général de brigade Mansour Haddad, le directeur du génie militaire est le général de brigade Mohammed Hédi Abdelkafi et le directeur de la sûreté militaire est le général de brigade Mohamed Meddeb.

Grades


L'armée tunisienne est composée des corps des officiers, des sous-officiers et des hommes du rang.

Officiers

Officiers généraux (armées de terre et de l'air et marine) :
Général de corps d'armée (OF-10) ;
Général de division (OF-9) ;
Général de brigade ou contre-amiral [OF-8] ;
Colonel-major ou capitaine de vaisseau major (OF-7) ;
Officiers supérieurs :
Colonel ou capitaine de vaisseau (OF-6) ;
Lieutenant-colonel ou capitaine de frégates (OF-5) ;
Commandant ou capitaine de corvettes (OF-4) ;
Officiers subalternes :
Capitaine ou lieutenant de vaisseau (OF-3) ;
Lieutenant ou enseigne de 1re classe (OF-2) ;
Sous-lieutenant ou enseigne de 2e classe (OF-1).
Sous-officiers [modifier]
Adjudant-major (OR-9) ;
Adjudant-chef [OR-8] ;
Adjudant (OR-7) ;
Sergent-chef (OR-6) ;
Sergent (OR-5).

Militaires du rang

Caporal-chef (OR-4) ;
Caporal (OR-3) ;
Soldat de première classe (OR-2) ;
Soldat de deuxième classe (OR-1).

Missions

La mission de l'armée tunisienne consiste officiellement à défendre le pays contre toute attaque étrangère, pour permettre le développement d'une contre-attaque diplomatique et susciter l'intervention de l'ONU[5], protéger les ressortissants tunisiens partout dans le monde et participer aux missions de maintien de la paix.

Soutien au développement

Les interventions portent notamment sur l'aménagement de pistes, la construction de logements, le raccordement de plusieurs groupements d'habitation aux réseaux d'eau potable et d'électricité, la construction de ponts et le forage de puits[10]. L'armée contribue également à la réalisation du campus universitaire de Gafsa et à la construction de l'aéroport de Gabès.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Syfou le Mar 27 Avr - 16:09

Maintien de la paix

La Tunisie participe dès les années 1960 à des missions de maintien de la paix, que ce soit sous les auspices de l'Organisation des Nations unies ou dans le cadre des mécanismes de l'Union africaine. Ainsi, l'armée tunisienne a participé à de nombreuses missions[11] parmi lesquelles :

Congo (1960-1963) : 2 261 soldats (1 100 à partir de 1962) participent au remplacement de l'armée coloniale belge ;
Éthiopie-Érythrée (1977-1978) ;
Sahara occidental (1991-1997) : neuf officiers s'y rendent comme observateurs du cessez-le-feu entre le Maroc et le Front Polisario ;
Cambodge (1992-1993) : un contingent de 850 hommes participe au désarmement des groupes armés, protège les réfugiés et soigne plus de 10 000 Cambodgiens. Une soixantaine d'hommes supplémentaires participe à la mission de l'ONU dans ce pays ;
Somalie (1993-1994) : des soldats assurent la sécurité des installations de l'ONU tandis que des médecins dispensent des soins à la population ;
Rwanda (1993-1995) : 60 hommes font partie des observateurs africains au début de la guerre civile. En 1994, un contingent de 826 soldats se déploie au nord-ouest du pays ;
Burundi (1994) ;
Haïti (1994-1995) ;
Namibie (1994-1997) ;
Comores (1997-1998) ;
Kosovo (1999) ;
République démocratique du Congo (2000- ) : 27 officiers y travaillent en tant qu'observateurs tandis que plus de 200 militaires assurent la sécurité du siège du commandement de l'ONU et des personnalités présentes sur place.
Pour leur dévouement et leur bravoure, 1 545 militaires tunisiens ont reçu la médaille du maintien de la paix.

Enseignement supérieur

La formation supérieure militaire en Tunisie s'inspire de l'organisation de la formation des ingénieurs dans le pays et donc du modèle français.

Les jeunes élèves-officiers sont admis pendant deux ans dans l'une des écoles préparatoires aux académies militaires (Bizerte, Sousse et Sfax) où l'enseignement scientifique est calqué sur celui des facultés des sciences, de sciences juridiques et politique et des instituts préparatoires aux études d'ingénieurs locaux. Les élèves officiers reçoivent en parallèle une formation militaire commune. Ensuite, les élèves-officiers sont orientés vers des formations à l'étranger ou à l'une des académies militaires nationales :

Académie militaire de Fondok Jedid (armée de terre) ;
Académie navale de Menzel Bourguiba (marine nationale) ;
École de l'aviation de Borj El Amri (armée de l'air).
Après un stage effectué en service comme sous-lieutenants, les élèves-officiers en sortent lieutenants.

La Tunisie dispose également d'une école de capitaines, d'une école d'état-major, d'une école de guerre et d'un institut de défense nationale. L'armée a par ailleurs développé, depuis le début des années 1970, un système de formation professionnelle dont bénéficient aussi bien les appelés que des jeunes civils désireux de suivre une formation au sein de l'armée.

Équipements

Chars de combats
140 M113 de type A1 et A2 ;
110 Fiat-Otobreda 6614 (it) ;
24 Saladin ;
18 EE-9 Cascavel ;
18 EE-11 Urutu ;
45 AML-90.

Chasseurs de combats et chasseurs légers

12 chasseurs F-5 (F-5E et F-5F) ;
11 Aermacchi MB-326 (5 MB-326B, 3 MB-326K[12] et 2 MB-326L).

Jet d'entraînement et d'appui feu

12 Aero Vodochody L-59 Albatros (acquis en 1995 en République tchèque)

Transport

10 Lockheed C-130 Hercules : 7 de type C-130B, 2 de type C-130H et 1 de type C-130E ;
1 Falcon 20 ;
3 LET-410 ;
2 Aeritalia G.222.

Hélicoptères

5 SA-342 Gazelle ;
15 AB-205 ;
10 UH-1H ;
3 S-61R ;
10 HH-3 ;
1 AS-365B ;
11 Alouette II/III ;
6 AS-350.

Troupes paramilitaires

Brigades de l'ordre public (BOP) : 2 000 hommes ;
Garde nationale : 7 000 hommes.

Traités ratifiés

Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel : la Tunisie signe le traité d'interdiction des mines anti-personnel le 4 décembre 1997 et le ratifie le 9 juillet 1999. Auparavant, le pays n'avait pas produit ou exporté de mines et en utilisa pour la dernière fois en février 1980. L'armée tunisienne procède, le 4 septembre 2003, à la destruction de son dernier lot de mines (2 331 unités sur un total de 18 259). La Tunisie devient ainsi l'un des pays signataires de la convention à avoir parachevé la destruction de son stock avant l'échéance fixée;
Convention sur les armes chimiques ;
Convention sur les armes biologiques ;
Traité de non-prolifération nucléaire ;

Wiki

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Sphinx le Lun 28 Juin - 9:33

Inauguration de l'école d'application interarmes à El Hamma

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

54ème anniversaire de la création de l'armée nationale :

Sur instructions du Président Zine El Abidine Ben Ali, Chef suprême des forces armées, et à l'occasion de la célébration du 54ème anniversaire de la création de l'armée nationale, M. Ridha Grira, ministre de la Défense nationale, a inauguré, jeudi 24 juin 2010, à El Hamma (gouvernorat de Gabès) l'Ecole d'application interarmes "Hannibal" dont le siège était à Bouficha.

Le ministre a pris connaissance des différentes composantes de ce nouvel établissement militaire qui comporte des bâtiments de logistique et de formation d'officiers et de sous-officiers ainsi que des bâtiments administratifs. Il comporte également un espace logistique pour la formation des officiers et des sous-officiers de l'armée de terre, dans les spécialités de l'infanterie et des blindés.

Cette école ouvre de nouvelles perspectives de formation pour les officiers et les sous-officiers de l'armée de terre et permettra de conforter les compétences opérationnelles de l'armée nationale en général.

D'autre part, et dans le cadre de la sollicitude permanente accordée par le Président de la République aux différentes unités de l'armée nationale, le ministre de la Défense nationale a inauguré une cité d'habitation qui compte 105 logements pour les officiers, les sous-officiers et les soldats exerçant au sein de l'établissement ''Hannibal''.

Le ministre a pris connaissance des nouveaux logements et des différentes composantes de la cité d'habitation qui comporte un jardin d'enfants, des terrains de sports, des espaces verts et des panneaux solaires pour l'éclairage public.

Cérémonie de levée du drapeau

Une cérémonie militaire a été organisée, vendredi 25 juin 2010, le matin, place de la Kasbah, sous la présidence de M. Ridha Grira, ministre de la Défense Nationale, au cours de laquelle il a été procédé à la levée du drapeau, symbole de la souveraineté et de l'indépendance de la patrie.

Elle s'est déroulée en présence des membres du Conseil Supérieur des armées, de plusieurs hauts cadres du ministère de la Défense nationale parmi les militaires et les civils ainsi que du Maire de la capitale.

http://www.defense.tn/fr/index.php?option=com_wrapper2

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Syfou le Lun 25 Avr - 13:57

Le général Ammar promu

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le chef de l'armée de terre tunisienne, le général Rachid Ammar, a été nommé chef d’état-major inter-armées, a annoncé aujourd'hui à l'AFP une source militaire.

Le général Ammar jouit d'une très grande popularité depuis son refus en janvier de faire tirer sur les manifestants pendant le soulèvement contre du régime du président Zine El Abidine Ben Ali. Ce dernier devait s'enfuir en Arabie saoudite le 14 janvier. La répression avait fait plus de 200 morts à travers le pays.

Rachid Ammar, 60 ans, a été promu en juin 2010 général de corps d’armée avant d'être nommé en avril 2011 chef d’état major de l’armée de terre. Fondée le 30 juin 1956, l'armée tunisienne est actuellement forte de 35.000 hommes, dont 27.000 dans l'armée de terre.

AFP /18/04/2011

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Sphinx le Mer 21 Sep - 22:35

L'armée tunisienne attaque un convoi armé dans le sud, près de l'Algérie


TUNIS - L'armée tunisienne a riposté mercredi à l'attaque d'un convoi armé équipé de batteries anti-aériennes dans le sud désertique tunisien, près de la frontière algérienne, a indiqué le ministère de la Défense.

Des unités terrestres de l'armée tunisienne et des hélicoptères de combat sont mobilisés contre un groupe armé qui s'est infiltré à bord de voitures tout-terrain (...) à Bir Znigra dans la région de Kébili (extrême sud désertique) à 80 km de la frontière algérienne, a déclaré à l'AFP Haykel Bouzouita, porte-parole du ministère de la Défense.

Les combats se poursuivaient mercredi après 17H00 GMT, a-t-il indiqué, se refusant à plus de détails sur l'identité du groupe infiltré. Nous voulons d'abord achever totalement l'opération avant d'annoncer quoi que ce soit. Ce sont des gens tenaces, a-t-il ajouté.

Un hélicoptère a détruit sept véhicules sur neuf du convoi repéré par une patrouille aérienne de l'armée mercredi à 05H00 GMT dans la localité de Bir Znigra, a précisé le porte-parole.

Les neuf véhicules équipés de batteries anti-aériennes avaient été pourchassés dans une zone rocailleuse accessible uniquement par voie aérienne, selon lui.

Les intrus ont tiré les premiers sur un hélicoptère. Aucune perte n'a été enregistrée côté tunisien, a précisé M. Bouzouita.

Le groupe armé était localisé en fin de journée à 20 km de la frontière algérienne, selon le porte-parole qui n'était pas en mesure de préciser l'origine de ces assaillants.

Des unités de l'armée tunisienne ont ratissé la zone désertique située sur les frontières tuniso-algériennes, a par ailleurs indiqué l'agence tunisienne TAP.

Les autorités algériennes et tunisiennes coopèrent habituellement dans la surveillance des mille kilomètres de frontière commune, en organisant des patrouilles.

En mai, un colonel et un soldat de l'armée tunisienne avaient été tués à Rouhia (nord ouest) dans des échanges de tirs avec des hommes fortement suspectés d'appartenir à Al-Qaïda.

Source / AFP

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Sphinx le Ven 22 Juin - 0:37

Tunisie : l'armée détruit trois voitures chargées d'armes dans le sud

Trois voitures chargées d'armes circulant dans l'extrême sud de la Tunisie ont été détruites par l'armée tunisienne dans la nuit de mercredi à jeudi, a rapporté l'agence TAP. Contacté par l'AFP, le ministère de la Défense ne fournissait pas d'informations dans l'immédiat. « Selon l'agence TAP, les trois voitures circulaient dans la zone de Satah al‑Hassan, à 100 km au nord de la « zone des trois frontières » entre la Libye, la Tunisie et l'Algérie. Les occupants des voitures ont ouvert le feu en direction d'un appareil qui survolait la zone, et celui‑ci a répliqué, détruisant les trois véhicules, selon la TAP.

D'après des sites tunisiens, les voitures étaient bourrées d'armes en provenance de Libye et transitaient par la Tunisie pour rejoindre l'Algérie. Le trafic d'armes en provenance de Libye a explosé depuis le conflit qui a fait chuter le colonel Kadhafi en août 2011, et le sud désertique tunisien entre la Libye et l'Algérie constitue un territoire immense et incontrôlable.

En septembre 2011, un accrochage meurtrier (entre un et six morts, selon les sources) avait opposé l'armée tunisienne et un groupe armé dans le sud du pays, à la frontière avec l'Algérie. Il y a quelques mois, le commandant en chef des forces américaines pour l'Afrique (Africom), le général Carter F. Ham, en visite à Tunis, avait mis en garde contre la menace de groupes terroristes, particulièrement Al‑Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et l'accroissement de la contrebande d'armes en Afrique.

tsa

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 30 Juin - 13:51

في أول سابقة في تاريخ العالم العربي، المؤسسة العسكرية التونسية تطلب الخضوع لمراقبة البرلمان

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ألف بوست.- في الوقت الذي يعيشه فيه المغرب نقاشا حادا حول حصانة العسكريين، تقدم المؤسسة العسكرية التونسية على قرار تاريخي بطلبها الخضوع لمراقبة البرلمان تماشيا مع الإصلاحات التي تنجزها الثورة، وهو ما يشكل سابقة تاريخية في العالم العربي.


http://www.alifpost.com/noticias/noticia.php?idnoticia=1808

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Force armée nationale tunisienne (الجيش الوطني التونسي)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum