Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Partis politiques britanniques

Aller en bas

Sujet / Message Partis politiques britanniques

Message par Sphinx le Lun 3 Mai - 17:07

Les élections législatives britanniques

A quelques jours des élections qui décideront du locataire du 10, Downing Street pour quatre ans, la probabilité d'un Parlement sans majorité demeure. Une période d'incertitude qui pourrait être dommageable à la sortie de crise, alors que le pays suscite, presque autant que la Grèce ou l'Espagne, les inquiétudes des marchés. Le scrutin est aussi une bataille d'hommes, entre le sortant, le travailliste Gordon Brown, le brillant conservateur David Cameron, et un nouveau venu, le libéral Nick Clegg. Le nouveau Parlement doit se réunir le 18 mai et le discours de la reine, discours de politique générale rédigé par le futur Premier ministre, est programmé pour le 25 mai.


Les Echos


Dernière édition par sphinx le Dim 30 Mai - 23:15, édité 2 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Sphinx le Lun 3 Mai - 17:11

A trois jours des élections, les conservateurs reprennent la tête

La droite grimpe à nouveau dans les sondages, surtout depuis le dernier débat télévisé. Mais la probabilité d'un Parlement britannique sans majorité demeure. Une période d'incertitude institutionnelle qui serait dommageable pour la livre.

Atrois jours des élections générales de jeudi, les conservateurs semblaient reprendre l'ascendant dans les sondages, en obtenant 35 % des intentions de vote, contre de 25 à 30 % pour les libéraux-démocrates et les travaillistes au coude-à-coude, selon Ukpollingreport.co.uk. Cela dit, pour de nombreux experts, ces statistiques augurent toujours d'une Chambre des communes sans parti détenant la majorité des 650 sièges un Parlement dit « suspendu ». La pression est donc lourde sur chacun des partis pour les derniers jours de cette campagne qualifiée comme la plus intéressante en une génération, compte tenu de l'incertitude, des enjeux politiques et institutionnels et de l'intérêt du public, stimulé par les premiers débats télévisés de l'histoire de la démocratie britannique entre leaders politiques.

Pour les acteurs économiques, le point crucial de cette élection est de savoir si le scrutin va donner à la Grande-Bretagne un gouvernement stable capable de s'attaquer à la réduction du déficit budgétaire du pays, actuellement à plus de 11 %, soit l'un des plus élevés au sein du G20. Tous les partis sont d'accord pour serrer la vis, même s'ils n'ont donné des précisions que sur à peine un cinquième des quelque 40 à 50 milliards de livres de sacrifices qu'il faudra faire, par rapport au budget annuel actuel. Cependant, en cas de Parlement suspendu, les partis devront s'entendre pour gouverner ou former une coalition et les intérêts du pays pourraient passer derrière ceux des partis. Les négociations peuvent durer des semaines, pointent des spécialistes, et de nouvelles élections pourraient même être nécessaires. Il est clair que les marchés financiers, aujourd'hui concentrés sur les problèmes de l'Europe du Sud, vont surveiller la situation de près. Le nouveau Parlement doit normalement se réunir le 18 mai et le discours de la reine, un discours de politique général rédigé par le Premier ministre, est programmé pour le 25 mai.

Un autre enjeu crucial de cette élection est l'avenir du système électoral britannique. Pour le moment, l'électorat flirte avec l'idée de mettre fin au système du bipartisme qui a dominé l'histoire récente du pays. Les libéraux-démocrates de Nick Clegg, qui a saisi l'opportunité qui lui était donnée en apparaissant à l'égal des leaders des deux partis lors des débats télévisés, ont de grandes chances de jouer les arbitres après le 6 mai. Il est très possible qu'ils apportent leur soutien au parti qui sera prêt à réformer le système électoral pour qu'il soit plus représentatif de la perte d'influence des grands partis. C'est la raison pour laquelle le quotidien « The Guardian » a appelé à voter Lib Dems ce week-end, un coup dur pour le Labour.

En attendant, la dernière semaine de cette campagne, dont beaucoup déplorent qu'elle se soit focalisée sur le superficiel -les performances pendant les débats -au détriment des vrais enjeux -les déficits -, s'engageait bien pour les conservateurs grâce à la prestation de David Cameron, leur leader, lors du dernier débat portant sur l'économie. Pour Benedict Brogan, un commentateur tory respecté, « David Cameron sera Premier ministre à l'heure du thé vendredi prochain ».

Les conservateurs, soutenus par de nombreux médias dont « The Economist », qui avait soutenu le Labour lors du dernier scrutin, ont en tout cas accentué leurs efforts en territoire Labour, signe de leur confiance retrouvée.

La gaffe de Gordon Brown

Les libéraux-démocrates ont par la voix de Nick Clegg estimé ce week-end que la course se jouait désormais entre eux et la droite, une façon de dire qu'ils avaient repris au Labour le privilège de représenter le centre-gauche dans le pays. Leur percée s'effritait cependant dans certains sondages et il est loin d'être sûr qu'ils terminent second. Enfin, les travaillistes étaient le parti le plus inquiet à l'approche du jour J. La gaffe de Gordon Brown à l'encontre de Gillian Duffy, une retraitée qu'il a qualifiée de « bornée » alors que son micro n'était pas éteint, a accentué la pression contre lui au sein même de son camp. Tony Blair a apporté un soutien mesuré au parti qu'il a conduit au pouvoir en 1997, en estimant que voter pour Nick Clegg n'était pas « sérieux ».

Par:NICOLAS MADELAINE

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Sphinx le Ven 7 Mai - 10:57

Législatives britanniques

Les tories dépassent d'une courte tête les travaillistes dans les sondages


Les élections législatives de jeudi en Grande-Bretagne sont les plus disputées depuis des décennies : bien placé pour faire tomber Gordon Brown, le conservateur David Cameron risque cependant de ne pas obtenir la majorité absolue qui lui ouvrirait les portes de Downing Street dès vendredi. Au pouvoir depuis treize ans, les travaillistes se battent pour décrocher une historique quatrième victoire consécutive. Mais l'impopularité du premier ministre est telle que leur meilleur espoir d'être reconduits repose sur une coalition avec les libéraux-démocrates. Le parti centriste a réalisé une percée inattendue dans les sondages, dans la foulée des prestations remarquées de son leader Nick Clegg lors des débats télévisés électoraux. Les trois partis se tiennent en quelques points dans les intentions de vote, ce qui laisse présager un Parlement sans majorité absolue. Des tractations compliquées pour former le gouvernement en découleraient. Les tories sont quasiment assurés de remporter le vote populaire, mais en raison des distorsions liées au mode de scrutin (uninominal à un tour), les travaillistes pourraient arriver en troisième position en voix, et quand même obtenir le plus grand nombre de sièges. Les chefs des trois partis britanniques ont jeté toutes leurs forces mercredi dans leur dernière journée de campagne, tentant de séduire les millions d'électeurs encore indécis à la veille des législatives les plus serrées depuis une génération.L'hypothèse la plus probable reste celle d'un Parlement "suspendu", avec une majorité relative pour les Tories. Des analystes estiment que si son parti est proche de la majorité absolue (326 sur 650 députés), Cameron pourrait tenter de passer en force et former un gouvernement minoritaire, avec l'appoint de petites formation comme les Unionistes de l'UUP, mais sans devoir pactiser avec les Lib Dems. Faute de constitution écrite, le Royaume-Uni se repose en effet sur la tradition, qui veut que le Premier ministre au pouvoir forme le premier gouvernement en cas de parlement suspendu, même si son parti n'a pas la majorité des voix. Le tabloïde The Sun, qui s'est rangé derrière les Tories après avoir soutenu le Labour de Blair, apporte sa contribution au débat électoral à sa façon, inimitable. En page 3, il fait poser seins nus non pas une, mais 16 jeunes femmes. Et assure que le Labour comme les Lib Dems envisagent de s'attaquer à cette fameuse "Page 3". "Sauvez ces filles du chômage demain" en votant Tories, plaide le journal.

R.I.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Sphinx le Sam 8 Mai - 22:47

Le marchandage politique bat son plein en Grande-Bretagne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les conservateurs ont offert hier un partage du pouvoir aux libéraux-démocrates, troisième parti britannique, après avoir échoué de peu à obtenir la majorité absolue aux législatives de jeudi, mais le travailliste Gordon Brown n'a pas concédé la défaite et reste en embuscade dans l'espoir de former le prochain gouvernement.

lorientlejour

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Syfou le Mar 11 Mai - 17:01

Les partis politiques britanniques

Il existe une constante dans la vie partisane britannique, une bien moindre personnalisation des partis. Ainsi, le parti conservateur n'eut aucun scrupule à se débarrasser de Margaret Thatcher qui avait été son chef charismatique. Plus récemment le parti travailliste a montré qu'il pourrait se passer de Tony Blair qui a pourtant ramené le Labour aux affaires après l'hégémonie des conservateurs et remporté trois élections.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gauche

Le Parti travailliste (en anglais The Labour Party, (cf. The Labour Party), dirigé par Gordon Brown depuis le 24 juin 2007. Il remplace Tony Blair à la tête du parti.
Les Libéraux démocrates (en anglais Liberal Democrats, couramment surnommés Lib Dems, (cf. Liberal Democrats) (libéraux progressifs ; les Lib Dems sont considérés traditionnellement comme un parti du centre ou centre-gauche mais l'alignement de la politique du Labour sur des positions centristes a fait, selon quelques personnes, des Lib Dems le vrai parti de la gauche), dirigé par Nick Clegg.
RESPECT, coalition de la gauche altermondialiste dirigée par le député George Galloway. Ce parti pacifiste a effectué une petite percée aux élections locales de 2007.
Green Party parti écologiste de centre gauche.
Le Parti communiste britannique : parti politique pronant la paix et la justice sociale, dirigé par Robert Griffiths.
Le Socialist Workers Party (SWP) : parti d'extrême-gauche trotskyste.
Le Socialist Party : parti d'extrême-gauche trotskyste.
L'Alliance pour la liberté des travailleurs (AWL) : parti d'extrême-gauche trotskiste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Syfou le Mar 11 Mai - 17:08

Droite

Le Parti conservateur (en anglais The Conservative Party, (cf. The Conservative Party), the Tories dans le langage courant, également utilisé en français), dirigé par David Cameron.
Le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) est un parti eurosceptique qui milite pour le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. Son dirigeant actuel est Nigel Farage.

Parti nationaliste

Le Parti national britannique (British National Party, BNP).

Partis régionalistes

Écosse : Scottish National Party (SNP), Parti National Ecossais: indépendantiste.
Pays de Galles : Plaid Cymru (en anglais Party of Wales, en français Parti du Pays de Galles): indépendantiste.
Cornouailles : Mebyon Kernow ("Fils de Cornouailles"), parti régionaliste, autonomiste.

Partis d'Irlande du Nord

UUP : Parti unioniste d'Ulster. Parti unioniste, conservateur (protestant).
DUP : Parti unioniste démocrate. Parti unioniste, nationaliste britannique (protestant).
Alliance Party of Northern Ireland. Parti centriste (non confessionnel).
SDLP : Parti social-démocrate et travailliste. Parti social-démocrate (catholique).
Sinn Féin : Nous-mêmes. Parti républicain, nationaliste irlandais (catholique).

Autres

Pirate party UK : Parti pirate UK. Parti membre du parti pirate international, proche du Parti pirate suédois.

Wiki

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Syfou le Mer 12 Mai - 16:08

David Cameron nouveau Premier ministre de Grande-Bretagne

LONDRES (Reuters) - Le nouveau Premier ministre britannique David Cameron a déclaré avoir l'intention de former un gouvernement de coalition entre son Parti conservateur et les libéraux-démocrates, avec lesquels des tractations ont eu lieu dans la journée.

David Cameron, 43 ans, a succédé mardi soir au travailliste Gordon Brown qui a démissionné après avoir constaté son échec à conserver le pouvoir, mettant fin à treize ans de pouvoir du Labour.

Arrivés en tête des élections du 6 mai, les conservateurs n'ont pas obtenu de majorité absolue et tentent depuis lors de se rallier le Parti libéral-démocrate de Nick Clegg, promu au rang de faiseur de gouvernement. En cas d'accord, le nouveau gouvernement disposera de la majorité absolue au parlement.

"J'ai l'intention de former une coalition à part entière entre les conservateurs et les libéraux-démocrates", a dit Cameron à la presse. "Je crois que c'est la bonne façon de doter ce pays du gouvernement fort, stable, bon et convenable dont nous avons tant besoin."

Un peu plus tôt, les équipes de négociateurs des deux partis avaient mis fin à leurs tractations afin d'en rendre compte à leurs états-majors respectifs, sans dire un mot de leur issue.

Le négociateur conservateur, William Hague, a déclaré avoir des recommandations à faire. Son homologue libéral-démocrate Danny Alexander a salué le "bon climat" des discussions.

Dès après le scrutin législatif, les libéraux-démocrates se sont tournés naturellement vers les conservateurs, majoritaires en nombre de sièges remportés à la Chambre des communes.

Mais des divergences majeures entre les deux camps ont jeté le doute sur leur capacité à gouverner ensemble, au point que Gordon Brown avait tenté d'en profiter lundi en se disant prêt à discuter avec les libéraux-démocrates.

En réaction, les conservateurs avaient concédé un référendum sur une réforme limitée du système électoral qui introduirait, comme le souhaitent les Lib Dems, une dose de proportionnelle.

BOURSE RASSUREE

David Cameron a ainsi assuré mardi que lui et Nick Clegg étaient prêts à mettre leurs divergences de côté pour travailler dans l'intérêt du pays.

"Ce sera un travail dur et difficile. Une coalition posera toutes sortes de défis. Mais je crois qu'ensemble, nous pouvons donner au pays le gouvernement fort et stable dont il a besoin", a affirmé Cameron.

Ce gouvernement, a-t-il souligné, aura pour mission de regagner la confiance des Britanniques, dont la perception des responsables politiques a été grandement altérée par le scandale des notes de frais des parlementaires l'année dernière.

Il héritera surtout d'un déficit record dont la réduction devrait être son chantier prioritaire. Selon la BBC, Cameron a déjà nommé George Osborne, porte-parole du Parti conservateur sur les questions économiques, comme chancelier de l'Echiquier.

La nomination de Cameron a été rendue possible par la démission de Gordon Brown qui a constaté son impossibilité de gouverner et a aussi quitté la tête de son parti.

"Je souhaite au prochain Premier ministre bonne chance lorsqu'il fera des choix importants pour l'avenir", a-t-il dit devant la résidence du Premier ministre, le 10 Downing Street.

Dans son discours, il a clairement laissé entendre que les conservateurs et les libéraux-démocrates étaient parvenus à un accord dont on ne connaît pas encore, à cette heure, la nature.

Les membres de l'exécutif et parlementaires du parti qui s'est imposé comme troisième force en Grande-Bretagne devaient se réunir dans la soirée. Nick Clegg doit obtenir le soutien de 75% des votants pour pouvoir conclure un accord.

David Laws, un des parlementaires les plus influents du parti, a souligné mardi soir que rien n'était encore acquis, les Lib Dems devant évaluer la proposition des conservateurs.

Si les libéraux-démocrates ne parviennent pas à s'entendre, ils devront organiser une conférence extraordinaire du parti, ce qui pourrait prendre jusqu'à une semaine de plus, prolongeant ainsi une incertitude politique qui rend les marchés nerveux.

La perspective d'un pacte a suffi à la Bourse de Londres pour se redresser, de même que la livre sterling, les marchés supportant mal la prolongation des incertitudes des derniers jours dans un pays où la lutte contre les déficits sera une priorité.

Le nouveau Parlement doit être inauguré le 18 mai et le nouveau gouvernement présenter son programme au parlement de Westminster le 25 mai par la voix de la reine Elizabeth II.

Par Sumeet Desai et Tim Castle

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Syfou le Mer 12 Mai - 16:16

David Cameron

David William Donald Cameron, né le 9 octobre 1966 à Londres, est un homme politique britannique, Premier ministre du Royaume-Uni depuis le 11 mai 2010. Député depuis 2001, il a succédé à Michael Howard à la tête du Parti conservateur, le 6 décembre 2005. Il est le plus jeune leader britannique depuis 1812 et dirige le premier gouvernement de coalition britannique depuis 1945.

Biographie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jeunesse

Son père était un riche agent de change et sa mère descend d'une dynastie de parlementaires. Descendant de Guillaume IV, David Cameron a fait ses études à Eton, le collège le plus chic d'Angleterre, puis à l'université d'Oxford, au sein de Brasenose College (Oxford), dont il est diplômé en économie, philosophie et politique. Il a fréquenté White's, le club privé de gentlemen le plus ancien du Royaume-Uni. Il n'a pas démenti avoir goûté au cannabis durant ses années universitaires.

Débuts en politique

À peine ses études terminées, il intègre en 1988 les cabinets ministériels conservateurs et, en 1992, il devient conseiller spécial au Trésor puis à l'Intérieur dans le gouvernement de John Major. Dans ces fonctions, il a rédigé des discours pour Margaret Thatcher et John Major.

De 1994 à 2001, il est l'un des dirigeants de Carlton Communications, un groupe de médias. En 1997, il tente de se faire élire député de Stafford mais est battu par le candidat du parti travailliste. En 2001, Cameron est élu député de Witney avec 45 % des voix et réélu en 2005 avec 49,30 % des suffrages.

Chef de l'opposition conservatrice

Membre du cabinet fantôme de l'opposition conservatrice à partir de juin 2003, titulaire du portefeuille de l'éducation, il devient vite une figure importante de la nouvelle génération tory.

En septembre 2005, il annonce sa décision de postuler au poste de leader conservateur et de succéder à Michael Howard.

Le 4 octobre 2005, lors du congrès annuel des Tories à Blackpool, il expose sa vision du parti basée sur un « conservatisme moderne et compatissant ». Il reçoit le soutien des anciens leaders tories William Hague et Iain Duncan Smith.

Le 18 octobre 2005, lors du premier tour du vote des parlementaires conservateurs, il arrive en seconde position talonnant David Davis (ancien ministre des affaires européennes), laissant loin derrière, Liam Fox et Ken Clarke. Au second tour, le 20 octobre 2005, Cameron arrive loin devant en première position devant David Davis et Liam Fox.

Le 6 décembre 2005, les 253 600 militants conservateurs le choisissent comme leader avec 67,6 % des votes contre 32,3 % à M. Davis. Déterminé, ses deux leitmotivs sont « Je veux un parti moderne » et « Changer la culture et l'identité du parti conservateur ». Il dit se situer politiquement au centre, mais son programme ne diffère réellement du modèle thatchérien que sur les aspects « qualité de vie » et « protection sociale ». Ses détracteurs dénoncent ses « platitudes » et affirment qu'il est surtout « doué pour formuler brillamment des généralités », alors que ses partisans voient en lui quelqu'un ayant toutes les qualités pour succéder à Michael Howard et remonter le parti tory, car il est jeune, charismatique et générateur d'espoir.

Le 4 mai 2006, sa campagne électorale intensive lui a permis de donner à son parti conservateur 40 % des votes lors des dernières élections locales en Angleterre. On estime que le nombre de voix perdues chez les travaillistes est à peu près égal au gain conservateur. David Cameron a su se reconnecter avec le jeune électorat et les classes moyennes « blairiennes », tout en conservant son électorat traditionnel.

Premier ministre (depuis 2010)

Chef des tories, il est candidat au poste de Premier ministre lors des élections législatives britanniques de 2010. Il arrive en tête des voix et des sièges mais ne parvient pas à obtenir la majorité absolue au Parlement. Le 11 mai 2010, il est nommé Premier ministre, le plus jeune (43 ans) depuis 200 ans, par la reine Élisabeth II suite à un accord de coalition avec les Libéraux-démocrates de Nick Clegg.

Vie personnelle

David Cameron est marié à Samantha Sheffield, fille aînée de Sir Reginald Adrian Berkeley Sheffield, descendant du roi Charles II d'Angleterre, 8e Baronet Sheffield. Le couple a eu trois enfants et espère un quatrième :

Ivan Reginald (8 avril 2002 - 25 février 2009), handicapé et épileptique ;
Nancy Gwendoline (19 janvier 2004) ;
Arthur Elwen (14 février 2006).
Il habite le quartier londonien de Notting Hill.

Wiki

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques britanniques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum