Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Armée de l'air française

le Mer 4 Fév - 22:26
L'Armée de l'air a été créée en 1909 et est la plus vieille armée de l'air au monde. Elle est devenue indépendante en 1933, faisant suite à l'Aéronautique militaire dépendant de l'Armée de terre. Pour autant, ses unités sont pour la plupart héritières des traditions (insignes...) des escadrilles de la Première Guerre mondiale où s'illustrèrent nombre d'aviateurs devenus célèbres.

La Bataille de France de 1940 et l'engagement des aviateurs français libres (FAFL) de 1940 à 1943, puis de ceux de l'Armée de la Libération, sont également des épisodes marquants de l'Histoire de l'Armée de l'air.

Depuis 1945, l'Armée de l'air a notamment été engagée en Indochine (1945-1954), à Suez (1956), en Algérie (1952-1962), en Mauritanie et au Tchad, dans le golfe Persique (1990-1991), en ex-Yougoslavie ou encore en Afghanistan.

L'Armée de l'air a longtemps eu la responsabilité unique de l'arme nucléaire française : vecteurs pilotés Mirage IV ou missiles balistiques de la Base aérienne 200 Apt-Saint-Christol sur plateau d'Albion.

Elle fut également le berceau du parachutisme militaire français, avec la mise sur pied de l'Infanterie de l'air dans les années 1930.

La Patrouille de France reste l'unité la plus connue du grand public, par ses démonstrations de voltige aérienne.

Pour les années 2010, le Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale annonce une nette baisse des effectifs et des moyens de combat. 300 avions de combat sont prévus pour l'ensemble de l'armée française ( aviation navale inclus). Enfin, pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Armée de l'air dévoile le 18 septembre 2008 son concept opérationnel.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Ven 8 Mai - 23:05
Organisation générale
L'Armée de l'Air est organisée conformément au chapitre 4 du titre II du livre II de la troisième partie du code de la défense, qui remplace le décret no 91-672 du 14 juillet 1991.

Sous l'autorité du Chef d'état-major de l'armée de l'air implanté à Paris, elle comprend des formations réparties entre :

l'état-major de l'armée de l'air ;
les forces ;
les bases aériennes ;
la direction des ressources humaines de l'armée de l'air ;
les services[2].
Forces
L'Armée de l'Air au début du XXIe siècle répartit ses forces et moyens au sein de sept grands commandements, deux grands commandements opérationnels (CDAOA et CFAS) et cinq commandements organiques :

commandements opérationnels :
CDAOA, ou Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (Base aérienne 921 Taverny), est responsable de la veille permanente de l'espace aérien national, mais aussi du suivi de toutes les opérations aériennes en cours ; il ne dispose pas d'aéronefs en propre,
CFAS, ou Commandement des Forces aériennes stratégiques (base aérienne 921 Taverny), est responsable des avions de combat à capacité nucléaire (Mirage 2000N armés du missile ASMP), ainsi que des ravitailleurs en vol (C-135FR, KC-135R) ; il reçoit son ordre d'engagement nucléaire directement du chef des Armées: le Président de la République,
commandements organiques :
CFAC, ou Commandement de la Force aérienne de combat (Base aérienne 128 Metz-Frescaty), est responsable de tous les avions de combat conventionnels de défense aérienne, d'assaut et de reconnaissance (Mirage 2000-5F, Mirage 2000B/C/D, Mirage F1-CR, Mirage F1-CT, Transall Gabriel…)
CFAP, ou Commandement de la Force aérienne de projection (Base aérienne 107 Villacoublay), est responsable de tous les aéronefs de transport et de liaison (avions et hélicoptères : Transall C160, Hercule C-130, A310/319, Falcon 50/900, Puma, Fennec, Cougar, TBM700…),
CASSIC, ou Commandement air des systèmes de surveillance, d'information et de communications (base aérienne 107 Villacoublay), est responsable des moyens aériens (AWACS E-3F) et terrestres (radars implantés au sol, réseaux de communication) de surveillance et de transmission de l'information,
CEAA, ou Commandement des écoles de l'Armée de l'Air (Base aérienne 705 Tours), est responsable de la formation initiale et continue de tous les personnels de l'Armée de l'Air, navigants ou non ; il utilise une flotte importante d'Epsilon, Embraer EMB 312F Tucano, Alpha Jet et Xingu,
CFPSAA, ou Commandement des forces de protection et de sécurité de l'Armée de l'Air (Base aérienne 102 Dijon-Longvic) est responsable des unités de Fusiliers-Commandos de l'Air et de techniciens incendie.
Depuis le 1er janvier 2008, l'Armée de l'air est organisée à l'échelon national. Auparavant, elle s'articulait autour de régions aériennes (RA), au nombre de cinq à l'origine. Le nombre avait ensuite été ramené à quatre par décret du 30 juin 1962 avec la suppression de la 5e RA (AFN). Le décret du 14 juillet 1991 ramène le nombre de RA à trois : RA Atlantique, RA Méditerranée et RA Nord-Est. Le 1er juillet 2000 est mise en place une organisation comprenant une zone nord et une zone sud. La division territoriale est finalement abolie par le décret no 2007-601 du 26 avril 2007[3].
Services
Les services de l'armée de l'air sont[4] :

la structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère de la défense ;
le service de l'administration générale et des finances ;
les services industriel de l'aéronautique.
Bases aériennes
Les bases aériennes n'abritent pas forcément des avions de chasse ou de transport : plusieurs bases radars (Lyon Mont-Verdun, Drachenbronn, Cinq-Mars-la-Pile, Nice Mont-Agel …) sont destinées à la surveillance du territoire et au contrôle aérien militaire. D'autres encore accueillent des entrepôts de matériels ou des postes de commandement. En outre-mer et à l'étranger, les bases supportent des aéronefs et des moyens au sol suivant les besoins de l'opération extérieure (OpEx) au profit de laquelle elles ont été créées : des avions de transport à Douchanbé (Tadjikistan, opération Héraclès), des avions de combat à N'Djamena (Tchad, opération Épervier)…

wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Ven 8 Mai - 23:14
Aviation de combat au début du XXIe siècle
L’Armée de l'Air disposait en 2005 d’une force de 320 avions de combat de première ligne qui se répartissent de la manière suivante :

24 Dassault Rafale (EC 1/7 escadron sur la Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson depuis 2006)
25 Mirage 2000-5 (radar RDY) (EC 1/2 escadron sur la Base aérienne 102 Dijon-Longvic)
80 Mirage 2000 C et B (radar RDI) (EC 2/5 et EC 1/12,EC 2/12 sur les Base aérienne 115 Orange-Caritat et Base aérienne 103 Cambrai-Épinoy)
60 Mirage 2000 D (radar Antilope V) (EC 1/3, EC 2/3, EC 3/3 sur la Base aérienne 133 Nancy-Ochey)
60 Mirage 2000 N (radar Antilope V) (EC 1/4,EC 2/4, EC 3/4 sur les Base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur et Base aérienne 125 Istres-Le tubé)
40 Mirage F1-CR (ER 1/33, ER 2/33 sur la Base aérienne 112 Reims-Champagne)
40 Mirage F1-CT ( sur la Base aérienne 132 Colmar-Meyenheim)
À cela s’ajoutait un reliquat de SEPECAT Jaguar, de Mirage F1-B, 4 Mirage IV de reconnaissance stratégique. Un petit nombre d'avions de tous types est également utilisé par le Centre d'expérimentation aérienne militaire de Mont-de-Marsan (Rafale, Mirage).

À l’horizon 2015, la flotte aérienne, aviation navale incluse, devrait se résumer à deux grandes familles d’avions, les Mirage 2000 et les Dassault Rafale, soit 300 avions de combat :

150 Dassault Rafale monoplace et biplace
30 Mirage 2000-5
20 Mirage 2000 C et B
60 Mirage 2000 D
40 Mirage 2000 N
À titre de comparaison, l'Armée de l'air avait 575 avions de combat en 1982.
Aviation de transport au début du XXIe siècle
En 2008, l'armée de l'air dispose de :

3 Airbus A310-300 (stationnés à Roissy)
2 Airbus A319 (basé à Villacoublay)
2 Airbus A340 (stationnés à Roissy)
19 CASA CN-235 (basés à Creil, Mont-de-Marsan, Martinique, Tahiti et Nouméa)
55 C-160 Transall (basés à Evreux, Orléans, Metz, Toulouse, Djibouti, Réunion, Dakar et N'Djamena)
5 DHC-6 Twin Otter (basés à Mont-de-Marsan)
4 Falcon 50 (basés à Villacoublay)
2 Falcon 900 (basés à Villacoublay)
14 Lockheed C-130 Hercules (basés à Orléans et N'Djamena) [6]
14 C-135FR Stratotanker (basés à Istres)
15 Socata TBM-700 (basés à Metz, Châteaudun, Villacoublay et Mérignac)
D'ici 2015, l'armée de l'air française devrait réceptionner une commande de 50 A400M.
Hélicoptères au début du XXIe siècle
AS 332
AS 555 (basé à Cazaux, Toulouse)
EC 725
SA 330 (basé à Cazaux, Solenzara, Francazal)
Gazelle
Aviation d'entraînement au début du XXIe siècle
Alphajet (basé à Tours, Mont-de-Marsan, Cazaux, Salon-de-Provence, Dijon)
Jodel D-140 Mousquetaire (basé à Romorantin, Solenzara, Salon-de-Provence)
Embraer EMB-121 Xingu (basé à Avord)
Embraer EMB 312 Tucano (basé à Salon-de-Provence)
Socata TB-30 (basé à Cognac)
Quelques Alpha Jet sont utilisés par la Patrouille de France.
Personnel
Les personnels de l'Armée de l'air qui forment ces effectifs:

65 000 hommes et femmes (18%); chiffres 2006.
militaires:
10 % d'officiers,
55 % de sous-officiers,
25 % de militaires techniciens de l'air (MTA),
1 % de volontaires du service national et volontaires aspirant.
9% de civils
œuvrent au sein de multiples spécialités :

personnel non navigant:
mécanicien système aéronautique
contrôleur aérien
personnel administratif
fusilier-commando
informatique
infrastructure
renseignement
commissaire (administrateur)
personnel navigant:
pilote de chasse
pilote de transport
pilote d'hélicoptère
mécanicien navigant
navigateur officier système d'armes
convoyeur(se) de l'air
Formation du personnel
Les militaires de l'Armée de l'Air sont formés sur les bases aériennes suivantes :

les officiers, selon le type de recrutement et leur future spécialité, sur l'une ou l'autre parmi: École militaire de l'air de Salon-de-Provence, École de l'air de Salon-de-Provence, École de l'aviation de chasse de Tours, École de transition opérationnelle de Cazaux, l'École de l'aviation de transport à Avord, École de pilotage de l'armée de l'air de Cognac
les sous-officiers sont formés à l'école de formation des sous-officiers de l’armée de l’air (EFSOAA) de Rochefort et à l'École interarmées de Cherbourg-Querqueville pour les spécialités administratives.
les militaires techniciens de l'air sont formés à l'École d'enseignement technique de l'armée de l'air à Saintes
wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Ven 8 Mai - 23:18
La DGA commande cinq EC725 Caracal à Eurocopter
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La délégation générale pour l’armement (DGA) a notifié le 20 avril 2009 à la société Eurocopter un contrat de près de 220 M€ qui porte sur l’acquisition de cinq EC725 Caracal et leurs lots de rechanges. Les livraisons de ces cinq hélicoptères sont prévues entre fin 2010 et début 2012.

Ce contrat représente un plan de charge sur 3 ans de l’ordre de 100 personnes par an pour Eurocopter et de 150 personnes par an pour ses 400 fournisseurs. Ces appareils seront produits par l’usine Eurocopter de Marignane (Bouches-du-Rhône).

Ces hélicoptères ont vocation à compléter la flotte de 14 Caracal déjà livrés, actuellement en service dans l’armée française et régulièrement déployés en opération extérieure notamment au Liban et Afghanistan.

L'EC725 est un hélicoptère destiné à accomplir des missions de recherche et de sauvetage au combat (Resco), de transport de troupes sur longue distance et des missions spéciales, de lutte contre le terrorisme et des missions étatiques de sauvetage à la mer (SAR). Il intègre des équipements spécifiques pour ce type de mission, tels que le ravitaillement en vol, un système de contre-mesures ou de localisation de personne. Hélicoptère bi-turbine de la classe des 11 tonnes, l'EC725 est le premier hélicoptère français équipé d'un système d'autoprotection complet, de visualisation par écran LCD et d'un blindage.

Cette commande est passée dans le cadre du volet défense du plan de relance pour l’économie. Ce volet défense du plan de relance de l’économie représente 2,4 milliards d’euros et permet notamment d’augmenter de 10% les crédits consacrés aux équipements en 2009.
http://www.defense.gouv.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Ven 8 Mai - 23:26
Bases aériennes de l'Armée de l'air
Bases actives
La numérotation des bases de l'Armée de l'air suit les règles suivantes :

Bases opérationnelles : n° 101 à 199
Bases non opérationnelles (parfois appelées "bases entrepôt") : n° 200 à 299
Formations écoles (stationnées sur une base école, en général) : n° 300 à 399
Dénomination Base à des casernes abritant un régiment du génie de l'air : n°551, 552 et 503
Entrepôts de l'armée de l'air : n° 601 à 699
Bases écoles : n° 701 à 799 (certaines de ces bases peuvent recevoir des unités opérationnelles, comme la BA 702 Avord)
Unités diverses : n° 800 à 899 (transmissions, hôpitaux (n° 834 à 840), unités administratives)
Bases de défense (parfois appelées "bases radar" :EM, radar CDC, DMC, CMC, etc): n° 900 à 999.
Métropole
Depuis le 1er janvier 2008, l'armée de l'air s'est engagée dans un vaste processus de transformation appelé Air 2010, destinée à améliorer ses capacités. Ce processus a conduit en particulier, à la fermeture des régions aériennes Nord (RAN) et Sud (RAS) qui avaient été créées le 30 juin 2000 pour assurer le soutien des bases aériennes implantées en métropole.

Base aérienne 101 Toulouse-Francazal « Général Lionel de Marmier » (fermeture prévue en 2009 [1])
Base aérienne 102 Dijon-Longvic « Capitaine Georges Guynemer »
Base aérienne 103 Cambrai-Épinoy « Commandant René Mouchotte » (fermeture prévue après 2011 [1])
Base aérienne 105 Evreux-Fauville « Commandant Viot »
Base aérienne 106 Bordeaux-Mérignac « Capitaine Michel Croci »
Base aérienne 107 Vélizy-Villacoublay « Sous-lieutenant René Dorme »
Base aérienne 110 Creil « Lieutenant-colonel Guy de La Horie »
Base aérienne 112 Reims-Champagne « Commandant Edmond Marin la Meslée » (fermeture prévue en 2011 [1])
Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson « Commandant Antoine de Saint-Exupéry »
Base aérienne 115 Orange-Caritat « Capitaine de Seyne »
Base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur « Lieutenant-colonel Tony Papin »
Base aérienne 117 Paris « Capitaine Guynemer »
Base aérienne 118 Mont-de-Marsan « Colonel Constantin Rozanoff »
Base aérienne 120 Cazaux « Commandant Marzac »
Base aérienne 123 Orléans-Bricy « Commandant Charles Paoli »
Base aérienne 125 Istres-Le tubé « Sous-lieutenant Monier »
Base aérienne 126 Solenzara « Capitaine Preziosi »
Base aérienne 128 Metz-Frescaty « Lieutenant-colonel Jean Dagnaux » (fermeture prévue après 2011 [1])
Base aérienne 132 Colmar-Meyenheim « Commandant René Pépin » (fermeture prévue en 2010 [1])
Base aérienne 133 Nancy-Ochey « Commandant Henri Jeandet »
Détachement air 204 Bordeaux-Beauséjour
Base aérienne 217 Brétigny-sur-Orge « Colonel Brunet » (fermeture prévue après 2011 [1])
Détachement air 273 Romorantin-Pruniers « Lieutenant-colonel Mailfert »
Détachement air 277 Varennes-sur-Allier « Capitaine Rousseau »
Base aérienne 278 Ambérieu-en-Bugey « Colonel Chambonnet »
Base aérienne 279 Châteaudun « Lieutenant Beau »
Base aérienne 701 Salon-de-Provence « Général Pineau »
Base aérienne 702 Avord « Capitaine Madon »
Base aérienne 705 Tours « Commandant Tulasne »
Base aérienne 709 Cognac-Châteaubernard « Commandant Ménard »
Base aérienne 721 Rochefort-Saint Agnant « Adjudant Gémot »
Ecole d'enseignement technique de l'armée de l'air 722 Saintes-Thénac « Capitaine Albert Raffin »
Base aérienne 749 Grenoble-Montbonnot
Base aérienne 901 Drachenbronn « Commandant de Laubier »
Base aérienne 921 Taverny « Frères Mahé » (fermeture prévue en 2011 [1])
Base aérienne 942 Lyon-Mont Verdun « Capitaine Jean Robert »
Base aérienne 943 Nice « Capitaine Auber » (fermeture prévue après 2011 [1])
Outre-mer
Base aérienne 104 Al Dhafra (Émirats arabes unis)
Base aérienne 160 Dakar-Ouakam (Sénégal)
Base aérienne 181 Saint-Denis « Lieutenant Roland Garros » (Réunion) (fermeture prévue en 2011 [1])
Base aérienne 188 Djibouti « Colonel Massart » (Djibouti)
Base aérienne 190 Tahiti-Faa'a (Tahiti) « Sergent Julien-Allain » (fermeture prévue en 2011 [1])
Base aérienne 365 Lamentin (Martinique) (fermeture prévue en 2011 [1])
Base aérienne 367 Cayenne-Rochambeau « Capitaine Massé » (Guyane française)
Détachement air 376 Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
Éléments air à Libreville (Gabon)
Éléments français d'assistance opérationnelle à N'djamena (Tchad)
wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Mar 26 Mai - 18:30
Abou Dhabi mon amour
Désireux de mieux défendre les intérêts français dans le Golfe, Nicolas Sarkozy a inauguré la première base militaire dans la région. Une installation qui répond également aux attentes des Emirats arabes unis en quête d'un partenaire stratégique dans cette partie du monde des plus agitées.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nicolas Sarkozy (au centre) en compagnie du ministre des Affaires Étrangères Abdullah Ben Zayed al-Nahayan (deuxième à gauche) et le prince héritier Sheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyan (dans le fond), Abou Dhabi, 26 mai 2009

La région est depuis peu le théâtre de profonds bouleversements. Face à l’extension planétaire de l’islamisme, il est devenu urgent de trouver une solution à l’arriération politique et aux mauvaises performances économiques du monde arabe. Avec la mutation du rôle joué par les Etats-Unis et le développement fulgurant de l’influence exercée par le Golfe, la région offre également un nouvel espace à un engagement français plus marqué. Nicolas Sarkozy doit donc adapter les intérêts français à ce contexte changeant.
Depuis sa prise de fonctions, il a mené une politique étrangère énergique, fait des ouvertures à la Libye, à l’Irak et à la Syrie. Il a effectué un rapprochement spectaculaire avec le Qatar, et entrepris de jouer les médiateurs au Liban tout en durcissant son approche vis-à-vis de l’Iran. Cette activité diplomatique, parfois un peu outrée, lui a valu d’être loué en France, mais aussi tourné en dérision, et elle est, dans une large mesure, le reflet des ambitions affichées du président français, qui souhaite sortir de sa torpeur la puissance moyenne qu’est son pays.

Jusqu’à présent, cependant, les résultats sont mitigés. En quête d’une grande idée durant la présidence française de l’Union européenne (UE), il a défendu le principe d’une Union pour la Méditerranée. Aujourd’hui, cette dernière a perdu de sa superbe et se résume essentiellement à de louables projets de développement dépourvus de toute cohérence politique. Les relations entre Paris et Ankara sont tendues, car Sarkozy s’oppose à l’entrée de la Turquie dans l’UE. En établissant des liens étroits avec le Qatar, un Etat de taille modeste mais riche et qui entretient des relations complexes avec ses voisins, et en se précipitant à Damas alors que les échanges entre Riyad et la Syrie étaient au plus bas, il a froissé la puissante Arabie Saoudite.

Dans le même temps, la France, sous la férule de son président, a repris langue avec l’Irak, dont elle était restée longtemps absente à la suite de tensions avec la Maison-Blanche. Dans la région, Sarkozy a conforté sa crédibilité en adoptant une attitude sans compromis à l’égard de l’Iran. La France a régulièrement dénoncé les ambitions nucléaires de Téhéran, soutenu des sanctions aussi bien multilatérales qu’unilatérales, et elle laisse entendre qu’il faudra avoir recours à de nouvelles mesures de coercition pour répondre à l’Iran. Tout cela a renforcé la position de Paris.

Dans ce contexte difficile, l’implantation française dans les Emirats arabes unis (EAU) se distingue par sa cohérence, sa nouveauté et son caractère multidimensionnel. La base militaire française qui y est implantée vient compléter une présence déjà substantielle dans la région. Les institutions culturelles françaises y ont déjà pignon sur rue. Il est important de rappeler que la France et les EAU sont liés par un accord de défense, par lequel la France est tenue de venir en aide aux Emirats. Pour ces derniers, le rapprochement avec Paris fait partie d’un programme plus général de diversification et d’approfondissement des relations avec les grandes puissances afin de bénéficier d’une meilleure protection tout en accroissant leur influence.

Dans le Golfe, la France n’a pas de passé colonial, et sa réputation n’est pas aussi sulfureuse sur le plan politique que celle des Etats-Unis. Au contraire, la France, puissance nucléaire, dotée d’une armée de grande qualité, aux capacités technologiques et industrielles reconnues, et bénéficiant d’un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies, est un partenaire stratégique idéal pour les Emirats. Pour l’instant, les deux pays en sont à évaluer avec réalisme les intentions et le potentiel de chacun. Si leur relation n’a pas encore de véritable texture émotionnelle ou historique, cela viendra, espèrent-ils, par le biais d’un renforcement des échanges culturels et des rapports humains. La politique de haut niveau étant une question extrêmement personnelle dans le Golfe, Sarkozy devra s’investir et user de son prestige présidentiel pour cultiver cette relation, tout comme les EAU devront accorder à la France le statut de partenaire privilégié.
http://www.courrierinternational.com/article/2009/05/26/abou-dhabi-mon-amour

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Sam 8 Aoû - 22:03
fus'co armée de l'air
[url][/url]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Jeu 27 Aoû - 22:14
L'armée de l'air étudie l'achat de C-130J", révèle Air et Cosmos

L'armée de l'air étudie "l'éventuel achat ou location d'avions de transport américains" comme le Hercules C-130J, reconnait le général

Jean-Paul Palomeros, numéro deux de l'armée de l'air, dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Air et Cosmos, qui paraît aujourd'hui. L'hypothèse serait d'en acquérir "dix à douze" exemplaires, qui viendrait s'ajouter aux treize C-130H que possèdent déjà l'armée de l'air. La DGA a lancé des travaux pour "étudier sérieusement les conditions de telles acquisitions". (Photo : un C-130J de la RAF) Cette perspective est rendue nécessaire par les retards, voire les doutes sur la viabilité du programme européen A400M. Pour la première fois, un haut responsable envisage explicitiement l'acquisition d'appareils américains, officiellement "dans une stratégie d'attente de l'A400M". Du fait du vieillissement des Transalls, le transport aérien militaire est entré dans "un long processus de dégradation". "Le danger qui nous guette est d'être confronté à une perte d'aptitudes en termes de compétences. Au point de ne plus possèder le réservoir humain nécessaire à l'arrivée de l'A400M", indique le major-général de l'armée de l'air. Outre le C-130J, la dernière version du vénérable Hercules, l'armée de l'air étudie également une option pour le C-17A, mais sans enthousiasme. Elle s'intéresse également au C27J Spartan, une version modernisée du C-222 italien.

yahoo actalités

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Jeu 24 Sep - 22:50
Deux Rafale s'abîment au large de Perpignan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux avions de combat Rafale de la marine française se sont abîmés en mer Méditerranée, jeudi, à une trentaine de kilomètres au large de Perpignan vers 18 h15. Le pilote de l'un d'eux a pu être repêché, a annoncé la Marine nationale dans un communiqué. Lire la suite l'article

Les deux avions, qui appartiennent à la flotille 32 F stationnée à Landivisiau (Finistère), étaient embarqués sur le Charles de Gaulle et participaient à une mission d'entraînement. D'importants moyens aériens et nautiques ont été immédiatement déployés sur zone pour rechercher les deux pilotes, dont l'un a été repêché. Les opérations de recherche sont coordonnées par la préfecture maritime de la zone maritime Méditerranée et se poursuivent pour retrouver le second pilote. Ces moyens sont composés d'une vedette de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer), un hélicoptère de la sécurité civile de Perpignan, un hélicoptère de service public Dauphin de la base d'aéronautique navale d'Hyères, deux Dauphin et un avion de guet aérien Hawkeye du porte-avions Charles de Gaulle et un avion de patrouille maritime ATL2 de la base d'aéronautique navale de Nîmes-Garons.

Selon nos premières informations, cet accident pourrait présenter certaines similitudes avec celui qui s'est produit voici deux ans, entre deux Super-Etendard de cette même base de Landivisiau . Cet accident est le second impliquant la perte de Rafale. Le premier s'est produit le 6 décembre 2007 , et a concerné la perte d'un pilote et d'un appareil de l'armée de l'air.

http://fr.news.yahoo.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Mar 17 Nov - 0:00
Les jumelles de vision nocturne HELIE de Thales choisies pour les hélicoptères de l’Armée française

La Direction générale de l’armement a notifié à Thales Angénieux un contrat pour équiper les pilotes d’hélicoptères de l’Armée française de jumelles de vision nocturne HELIE.

Le contrat porte sur la fourniture d’environ 1 500 jumelles de vision nocturne en plusieurs tranches. Les premières de série seront livrées courant 2011 et seront suivies de livraisons qui s’échelonneront sur les cinq prochaines années.

HELIE (HElicopter Light Intensifier Equipement) associe légèreté, compacité et hautes performances pour la sécurité des vols, et un grand confort pour le pilote. Développée sur fonds propres de Thales Angénieux, HELIE bénéficie de tout le savoir-faire optique et mécanique de l’entreprise pour offrir aux utilisateurs une jumelle d’un poids parmi les plus faibles du marché et d’une luminosité exceptionnelle. HELIE recueille en effet 60% de lumière de plus que les jumelles traditionnelles et ses performances optiques permettent d’assurer des vols de nuit de niveau 5, c’est à dire très sombres, et ce en toute sécurité pour les pilotes.

Reconnu dans le monde entier pour son expertise dans la conception et la fabrication de systèmes optiques, Thales Angénieux a déjà livré plus de 40 000 jumelles pour fantassins dont la moitié hors de France.

Pour Philippe Parain, Président directeur général de Thales Angénieux, « Ce nouveau contrat confirme Thales dans sa position de leader européen dans le domaine de la vision nocturne. Nous sommes heureux que la DGA ait décidé de nous renouveler sa confiance ».

En effet, en 2008, sa jumelle MINIE avait été retenue pour le programme du Fantassin du futur français destiné à équiper l’Armée de Terre. Début 2009, la DGA avait retenu le dispositif de vision nocturne pour les pilotes de chasse sur Rafale, Mirage et Super-Etendard. Ce sont aujourd’hui les pilotes d’hélicoptères de l’ALAT, de l’Armée de l’Air, de la Marine, de la Gendarmerie, de la Sécurité civile et des Douanes qui bénéficieront des solutions innovantes de Thales Angénieux.


Thales Group 13 Novembre 2009

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


cemoi
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 55
Date d'inscription : 08/03/2010

Sujet / Message L'ARMEE DE L'AIR FRANCAISE - Nouveau sigle

le Lun 29 Mar - 12:34
Le 24 mars 2010, l’armée de l’air a dévoilé officiellement sa nouvelle identité visuelle. Stylé et élancé, le logotype met en exergue le charognard.

Ce nouveau logo sera déployé dans toutes les unités d’ici la fin 2010.
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Ven 2 Avr - 12:08
L'armée commande 8 CN-235

La DGA a annoncé que huit Casa CN-235 viendrait prêter main forte avant que l'A400M ne prenne son service.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La DGA (Direction Générale de l'Armement) a annoncé avoir commandé huit Casa CN-235 à la branche militaire d'Airbus ... prénommée Airbus Military.

Cette décision avait été prise lors d'un comité ministériel d'investissement en décembre 2009. Le montant du contrat sera de 225 millions d'euros, mais ne comprend pas seulement le prix des avions. Le ministère a décidé d'y ajouter des prestations de soutien initial.

Les avions seront livrés entre fin 2011 et mi-2013. La DGA précise que cette commande est "une mesure transitoire de maintien de la capacité de transport aérien en attendant l'arrivée de l'A400M."

La France exploite déjà dix-neuf Casa CN-235.

http://www.aeroweb-fr.net

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Mer 12 Mai - 15:37
Crash d'un Mirage 2000

L'avion s'est écrasé en forêt, hier vers 16 h. On ne déplore aucune victime. Une panne en serait la cause

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Gendarmes et militaires bouclent le secteur, inaccessible à toute personne non autorisée.

" J'étais entrain de travailler dans mon champ lorsque
j'ai entendu comme un gros coup de tonnerre. J'ai levé les yeux et vu dans le ciel un siège éjectable et un homme pendu à un parachute rouge. J'ai alors compris qu'il s'était passé quelque chose avec l'avion qui venait de survoler la zone », raconte Frédéric Dudon, agriculteur et adjoint au maire de Mazerolles, peu après le crash d'un Mirage 2000 de l'escadron de chasse 05/330 Côte d'Argent de la BA 118, hier, sur sa commune.

Il est environ 16 heures lorsque le pilote, de retour d'une mission d'entraînement, prévient la Base aérienne de Mont-de-Marsan qu'il se dirige vers une zone inhabitée afin de pouvoir s'éjecter. Quelques minutes plus tard, les contrôleurs aériens perdent la trace radar de l'appareil. L'aéronef vient de s'écraser en pleine forêt, à moins de deux kilomètres à vol d'oiseau de la rocade montoise, ne faisant aucune victime civile.


Légèrement blessé, le pilote réussit à joindre sa hiérarchie avec son téléphone portable. Aussitôt, le centre de coordination et de secours de la base se mobilise pour le localiser, immédiatement renforcé par gendarmes et pompiers. Le commandant de l'armée de l'air est rapidement retrouvé. Pris en charge par les pompiers de la BA, l'homme, âgé de 34 ans et en service depuis 1997, est transporté à l'hôpital Layné pour passer des examens de contrôle.

Parallèlement, gendarmes et militaires bouclent le secteur autour de l'épave de l'avion, inaccessible à toute personne non autorisée. Non armé, le Mirage 2000 ne s'est pas embrasé lors du crash, ni disloqué. Un accident « dû, a priori, à un incident technique », précise le commandant de la BA 118, le colonel Christophe Oursel.

Double enquête

Présent sur les lieux, mais non saisi du dossier qui dépend du parquet de Pau, compétent pour les affaires militaires, le procureur de la République de Mont-de-Marsan indique que deux enquêtes sont ouvertes pour déterminer les causes exactes de cet accident.

« Une enquête judiciaire doit être réalisée par la section de recherches de la gendarmerie de l'air et une enquête militaire est confiée au Bureau enquêtes et accidents de la Défense, le BEAD. » Les experts de ces deux services doivent se rendre sur place aujourd'hui pour procéder aux premiers relevés et analyses.

Hier soir, un périmètre de sécurité de plusieurs centaines de mètres autour de la zone du crash était toujours maintenu. Il le sera encore aujourd'hui et sans doute les jours prochains, jusqu'à ce que la carcasse du Mirage 2000 soit évacuée.

Afin d'éloigner les curieux, la mairie de Mazerolles s'est engagée à prendre au plus vite un arrêté d'interdiction de circulation sur la zone. Il devrait être effectif dès ce matin. « Toutes les mesures ont été prises pour sécuriser le secteur et éviter tout risque de pollution des sols », déclare le directeur de cabinet de la préfecture, Philippe Nucho, venu sur place aux côtés du préfet Evence Richard. Des équipes s'activaient dès hier à vider les réservoirs de l'avion.

Le dernier accident de ce type dans la région remonte au 10 mai 2003. Ce jour-là, un Mirage F 1 armé, qui était en approche de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan, s'était écrasé à 17 h 20 sur l'hippodrome, à environ 2 km au nord de la ville. L'appareil avait eu une panne de moteur à la suite d'une surchauffe. Le pilote, après avoir tenté en vain de remettre l'appareil en marche, avait alors eu le temps de viser un secteur sans habitations et hors zone forestière, s'éjectant juste avant que l'avion ne s'écrase au sol. Fort heureusement, il n'y avait pas de réunion hippique ce 10 mai 2003 sur l'hippodrome. La seule victime à déplorer fut un pur-sang anglais du nom de Toffee Apple qui faisait ses débuts en course.

Cet appareil, qui venait de la base aérienne de Colmar, était armé de deux missiles air-air et de 124 obus de 20 mm. La question s'était évidemment tout de suite posée de récupérer ces munitions éparpillées sur plusieurs centaines de mètres parmi les débris de l'avion de combat. Des équipes spécialisées dans le déminage et le désamorçage, venues de la base de Cazaux, étaient alors entrées en action.

Hors la chute d'un avion sans pilote de type Hunter en forêt à Saint-Martin-d'Oney, le 24 avril 2003, le précédent crash d'un avion militaire à Mont-de-Marsan remontait alors au 7 octobre 1976. Un Mirage avait percuté un hangar de la zone industrielle de Mont-de-Marsan et une partie de l'appareil s'était écrasée contre un bâtiment de la caserne de la gendarmerie de Maridor. Le pilote et le copilote avaient été tués.

http://www.sudouest.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Mer 7 Juil - 1:41
Le bang de l'avion militaire fait grand bruit

Nantes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dans le pays nantais mais aussi à Lorient, Vannes et Redon, un bruit sourd et puissant a été entendu. Séisme, avion, orage...
L'histoire

Midi n'a pas sonné. Un bruit puissant résonne dans le ciel, hier. Comme une grosse explosion étouffée. À Vannes, Lorient, Theix, Missillac, Auray, Saint-Avé, Redon aussi et dans le pays nantais, des témoignages, des interrogations. Tout le monde a entendu, tout le monde en parle.

« Un gros bang et les vitres ont tremblé. Ça ne ressemblait pas à un avion » ; « comme de l'orage qui n'éclaterait pas et ça a vibré dans la maison » ; « on a ressenti comme une explosion dans une maison et puis plus rien... »

Un habitant de Carquefou lance même un appel sur Facebook, le réseau social d'Internet, pour savoir qui aurait une explication tangible car « ce bruit n'est pas celui, reconnaissable, d'un avion et son bruit sonique ».

Du côté des pompiers morbihannais, pas d'explication et « nous n'avons pas été appelés pour une explosion ou un feu. Mais on a reçu des appels de gens qui se demandaient ce qui s'était passé ». Pas la faute au temps non plus. À Météo France à Vannes, les météorologues affirment que « ce ne peut pas être un coup de tonnerre ou des sons dus à des dépressions atmosphériques ! ».

Un Mirage passe

À midi, au Sirpa, le service d'informations et de relations publiques des armées, « nous n'avons pas d'information concernant un avion supersonique ».

En milieu d'après-midi, le Sirpa armée de l'air fait enfin le clair sur ce bruit éclair : « C'est un Mirage 2 000 de la base de Tours qui a fait un vol supersonique après avoir redécollé de la base de Lann Bihoué. » Le capitaine Guirbal détaille qu'après un exercice de ravitaillement dans le centre de la France, le pilote a franchi le mur du son à 13 000 mètres d'altitude « pour vivre ces sensations et s'entraîner ».

Il est passé à 1 500 km/h entre Lorient et Bourges. « Les gens ne semblent plus habitués à ces sons », sourit l'officier.

Isabelle JOHANCIK.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Jeu 8 Juil - 10:09
je pense que l'aviation française d'ici une trentaine d'année n'aura plus droit a la grande recherche car sera dépassé par les pays émergeants. tous les éfforts accomplie par les présidents français n'arrivont pas a vendre leurs machines:::et la technologies évolue vers la simplicité;et vendre moins chers.
Rémi
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 50
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : France

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Mar 20 Juil - 1:16
Là, Abdelmalek, je suis sceptique !

Je reconnais et déplore le faible attrait du Rafale auprès des clients étrangers, pour l'instant seul le Brésil dans un geste plus politique que consumeriste semble avoir choisi le Rafale dans un package visant l'indépendance de son industrie. Ce qui signifie ou un dysfonctionnement au plan commercial et/ou surtout un médiocre rapport qualité prix, voire des prestations moyennes.

Mais les français ont tout de même une tradition et une excellence en matière d'aéro-spatiale (partenaires principaux d'Ariane, du Concorde, de l'A380) qui ne demande qu'a être encouragée.

Tout est question de motivation, de foi, or les arbitrages en faveur des riches (comme Serge Dassault), au détriment des travailleurs, le dédain de notre président pour les forces armées et l'idée de nation font qu'il décourage l'innovation et l'implication, mais le talent subsiste ...

On trouvera bien l'inventeur de l'avion de chasse Swatch, le pendant de l'AK 47, dans les air, et je crois qu'un noble but comme la défense européenne peut sublimer la créativité des ingénieurs et techniciens français ce qui n'est pas le cas d'aller travailler pour engraisser en dividendes les nantis.

Concernant la productivité du travail, le partenariat avec des nations émergentes comme l'Inde ou le Brésil qui participeraient à la commande permettraient des économies, vmais il s'agira alors d'éviter les divergences qui ont affecté l'Eurofighter.

Pour résumer, les difficultés existent mais elles restent surmontables pour la réalisation d'un appareil efficace,et relativement bon marché
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Jeu 19 Aoû - 19:00
Tchad : exercice SATER, récupération d’un pilote éjecté

Jeudi 12 août, une patrouille de deux Mirage 2000 survole le village de DJERMAYA, à 30 kilomètres au nord de la capitale tchadienne. Un des deux avions est victime d’une avarie mécanique majeure. Appel radio au centre des opérations : « éjection, éjection, éjection ». C’est le début de l’exercice SATER (sauvetage terrestre) qui vise à tester l’ensemble des procédures utilisées pour récupérer un pilote éjecté.


Dans ce type d’opération, l’ensemble des moyens terrestres et aériens sont mis en œuvre, dans un délai contraint, pour secourir le pilote. Il s’agit d’établir rapidement un contact radio pour rendre compte de la situation : « je me suis éjecté à 9h55, près du village de DJERMAYA, j’ai des douleurs aux cervicales et je pense avoir le poignet gauche fracturé ». Pendant ce temps, son équipier survole la zone d’éjection, maintenant un contact visuel et radio avec le pilote éjecté, pour organiser rapidement son exfiltration. Au centre des opérations, les spécialistes s’affairent pour proposer une solution de récupération au pilote. En quelques minutes, les coordonnées du point qu’il doit rejoindre lui sont transmises par radio.

Un avion ravitailleur C135-FR arrive sur zone : grâce à ses moyens radio, il établit un relais direct entre le pilote au sol et le centre des opérations. Quelques instants plus tard, un C160 Transall largue un kit permettant au pilote de se prodiguer les premiers soins, rapidement suivi par un hélicoptère Puma . A son bord, une équipe médicale accompagnée d’un groupe de commandos de l’air, dont la mission consiste à sécuriser la zone pendant que le médecin soigne le blessé. Il ne faut que quelques minutes pour conditionner le blessé et l’hélicoptère peut repartir. L’extraction est terminée, fin de l’exercice.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Lun 23 Aoû - 0:21
Bases aériennes de l'Armée de l'Air implantées en métropole

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Depuis la mise en application du plan Air 2010, projet de rationalisation des structures et modes de fonctionnement de l'armée de l'air initié le 1er janvier 2008, les bases aériennes françaises ne sont plus attribuées aux régions aérienne Nord et Sud. De plus, un certain nombre de bases aériennes seront fermées à moyen terme.

Les bases sont numérotées selon la nomenclature suivante :
- Bases opérationnelles : n° 101 à 199
- Bases non opérationnelles : n° 200 à 299
- Formations écoles (généralement sur une base école) : n° 300 à 399
- Entrepôts de l'armée de l'air : n° 601 à 699
- Bases écoles : n° 701 à 799
- Unités diverses : n° 800 à 899 (transmissions, hôpitaux (n° 834 à 840), unités administratives)
- Bases de défense (ou "bases radar") : n° 900 à 999.

Signification des sigles utilisés :
- BA : Base Aérienne
- DA : Détachement Aérien
- EETAA : Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air
- EPA : Ecole des Pupilles de l'Air

Liste des bases aériennes françaises :

BA 101 Toulouse / Francazal
BA 102 Dijon / Longvic
BA 103 Cambrai / Épinoy
BA 105 Evreux / Fauville
BA 106 Bordeaux / Mérignac
BA 107 Villacoublay
BA 110 Creil
BA 112 Reims / Champagne
BA 113 Saint-Dizier / Robinson
BA 115 Orange / Caritat
BA 116 Luxeuil / Saint Sauveur
BA 117 Paris
BA 118 Mont-de-Marsan
BA 120 Cazaux
BA 123 Orléans / Bricy
BA 125 Istres / Le Tubé
BA 126 Solenzara
BA 128 Metz / Frescaty
BA 132 Colmar / Meyenheim
BA 133 Nancy / Ochey
BA 160 Dakar / Ouakam
BA 181 Saint-Denis
BA 188 Djibouti
BA 190 Tahiti / Faa’a
BA 217 Brétigny-sur-Orge
BA 278 Ambérieu-en-Bugey
BA 279 Châteaudun
BA 365 Lamentin
BA 367 Cayenne / Rochambeau
BA 701 Salon-de-Provence
BA 702 Avord
BA 705 Tours
BA 709 Cognac / Châteaubernard
BA 721 Rochefort / Saint Agnant
BA 901 Drachenbronn
BA 921 Taverny
BA 942 Lyon / Mont Verdun
BA 943 Nice
DA 204 Bordeaux / Beauséjour
DA 273 Romorantin / Pruniers
DA 277 Varennes-sur-Allier
DA 376 Nouméa
EETAA 722 Saintes / Thénac
Eléments air à Libreville
Eléments français d’assistance opérationnelle à N’djamena
EPA 749 Grenoble / Montbonnot
La boutique aéronautique
Découvrez la boutique Avions-militaires.net : une sélection de livres, films et jeux vidéos. Voir »
Vidéo à la une

Voir toutes les vidéos »Un appareil au hasard
A-7 Corsair II Selon les spécifications de l'US Navy, le A-7 Corsair II devait prendre la relève du A-4 Skyhawk sur porte-avions, et être en mesure d'emporter une lourde charge offensive sur une grande distance, bien qu'à vitesse subsonique. Le A-7 a été conçu s...

Avions-militaires.net

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Sam 28 Aoû - 1:59
Longvic (21) : Un nouveau patron à la BA 102

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La base aérienne s'apprête à vivre une mutation importante
Départ de l'escadron des Mirage 2000 pour la Haute-Saône et arrivée de l'Etat-major actuellement basé à Metz : la BA 102 prend un nouveau tournant dans le cadre du plan de restructuration des armées

Le colonel Jean-Marc Vigilant a pris les commandes de la base aérienne Dijon Guynemer vendredi 27 août 2010. Il a pour mission de mener à bien les importants changements qui se profilent : l'envol des 24 Mirage 2000 pour Luxeuil et l'accueil de l'Etat-major, regroupant les forces de chasse, de transport, de contrôleurs ou encore des pompiers.

Le nouveau commandant de la BA 102 assume aussi les fonctions de délégué militaire départemental (DMD). En clair, il est le conseiller militaire du préfet pour l'exercice de ses responsabilités de défense. Il peut être amené à intervenir lors d'une catastrophe naturelle, pour apporter des moyens militaires de soutien.

Par ailleurs, c'est désormais le lieutenant-colonel Thierry Brignon qui prend les rênes du Commando parachutiste de l'air n° 20. Cette unité de l'armée de l'air est basée à Dijon. Elle est spécialisée dans l'appui aérien et la protection des forces en opération. Ses hommes sont actuellement présents en Afghanistan, au Tchad et en Côte d'Ivoire.

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/info/bourgogne/longvic-21--un-nouveau-patron-a-la-ba-102-64588135.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Dim 21 Nov - 21:04
Le 1000e missile MICA pour la DGA

La direction générale de l’armement (DGA) a prononcé, le 25 octobre 2010, l’acceptation du millième MICA (missile d’interception, de combat et d’autodéfense), missile air-air qui équipe l’avion Rafale. Ce millième MICA est un missile destiné à l’armée de l’air.

Le MICA a été commandé par la DGA à 1 110 exemplaires. Les forces françaises disposeront de l’intégralité de ce parc dès 2012.

Ce missile air-air autorise à la fois le combat d’autodéfense à courte distance et l’interception au-delà de la vue directe. De conception modulaire, il se décline en deux versions selon l’autodirecteur installé, électromagnétique (EM) pour l’autodéfense tout temps ou infrarouge (IR) pour une interception discrète. Doté d’une grande manœuvrabilité, le MICA peut être tiré sur des cibles situées derrière l’avion grâce à une désignation d’objectif transmise par liaison 16 depuis un autre avion.

Le MICA arme les Mirage 2000-5 de l’armée de l’air ainsi que les Rafale de l’armée de l’air et de la Marine.

http://www.defense.gouv.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Dim 21 Nov - 21:17
Les unités aériennes de l'armée de l'air

Escadrons de chasse

Escadron de reconnaissance 02.033 « Savoie »

Lieu d'implantation : base aérienne 112 « Commandant Marin-la-Meslée », Reims Date de création : 1932 à Nancy ...

Escadron de chasse 01.007 « Provence »

Lieu d'implantation : base aérienne 113 « Commandant Saint Exupéry », Saint-Dizier ...

Escadron de chasse 01.003 « Navarre »

Lieu d'implantation : base aérienne 133 « Commandant Henry Jeandet », Nancy ...

Escadron de Chasse 02.005 « Ile-De-France »

Lieu d'implantation : base aérienne 115 « Capitaine de Seynes », Orange ...

Escadron de chasse 03.011 « Corse »

Lieu d'implantation : base aérienne 188 « Colonel Emile Massart », Djibouti ...

Escadron de chasse 01.002 « Cigognes »

Lieu d'implantation actuel : base aérienne 102 « Capitaine Guynemer », Dijon Date de création : mai 1916 ...

Escadron de chasse 02.003 « Champagne »

Lieu d'implantation : base aérienne 133 « Commandant Henry Jeandet, Nancy ...

Escadron de chasse 01.012 « Cambrésis »

Lieu d'implantation : base aérienne 103 « Commandant René Mouchotte », Cambrai Date de création : 1er mai 1952 à Mont-de-Marsan ...

Escadron de chasse 03.003 « Ardennes »

Lieu d'implantation : base aérienne 133 « Commandant Henry Jeandet », Nancy ...

Ecole de l'aviation de chasse (EAC) 00.314

Lieu d'implantation : base aérienne 705, Tours Date de création : 1943 à Marrakech (Maroc) ...


Escadron de détection et de commandement aéroporté (EDCA) 00.036 « Berry »

Historique :

Créé le 19 juin 1992, l'escadron de détection et de commandement aéroporté (EDCA) est doté de quatre E-3F appelés SDCA (système de détection et de commandement aéroporté). Ces quatre appareils sont basés sur la base aérienne 702 d'Avord (à 20 km de Bourges). L'histoire des AWACS français commence le 26 février 1987, lorsque la France commande quatre exemplaires à Boeing. Le premier vol d'un AWACS français a eu lieu le 26 juin 1990, il s'agissait d'un vol entre Renton (usine d'assemblage Boeing) et Seattle (siège de Boeing), c'est en arrivant à Seattle que le rotodôme fut posé.

Intégrés au sein du 36ème EDCA, cette nouvelle unité est déclarée opérationnelle en juin 1992 et déployée dans les Balkans en juillet 1992. Depuis les « french AWACS » prennent part à tous les conflits où la France est engagée (Kosovo, Afghanistan).

Outre les quatre E-3F, l'unité dispose d'un simulateur de mission et de moyens informatiques de préparation et de soutien des missions (centre de calcul constitué du Daily Mission Support Facility et du Support Software Facility).

Missions :

Les E3F peuvent être projetés sur des théâtres lointains, mais aussi s'intégrer au dispositif national.

Ils sont capables d'élaborer une situation aérienne et maritime, de guider des intercepteurs et de participer à la conduite des opérations aériennes dans une large zone de couverture.

Types d'aéronefs :

Boeing SDCA E-3F

Subordination organique :

Brigade aérienne du contrôle de l'espace (BACE), dépendant du commandement des forces aériennes (CFA).


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Dim 21 Nov - 23:07
Suite...Les unités aériennes de l'armée de l'air

Groupe de Ravitaillement en Vol 02.091 « Bretagne »
Lieu d'implantation : base aérienne 125 d'Istres

Historique :

Issu du détachement des forces aériennes du Tchad, le groupe des forces aériennes françaises libres « Bretagne » est crée le 1er janvier 1942.

La 90ème escadre de ravitaillement en vol est créée le 1er août 63, et les équipages partent en transformation aux Etats-Unis. En mai 1964, le premier C135FR arrive en France dans l'armée de l'air, et la première alerte opérationnelle est prise le 08 octobre.

La 93ème escadre de ravitaillement en vol est créée le 1er janvier 1976 et reprend les traditions de la 31ème escadre de bombardement. En plus de la mission stratégique principale, les escadrons effectuent de plus en plus de missions au profit des forces conventionnelles et sont présents sur tous les théâtres d'opérations extérieures, notamment en Afrique. Afin de donner aux C135FR une nouvelle capacité opérationnelle, ceux-ci perçoivent un nouveau moteur à partir de 1986.

En août 1993, poursuivant son adaptation au nouveau format de l'armée de l'air, la 93ème escadre de ravitaillement en vol est dissoute et les mécaniciens rejoignent l'escadron de soutien technique spécialisé nouvellement créé.

En août 1996, les escadrons de ravitaillement en vol (ERV) 1/93 et 3/93 sont dissous et le nouvel ERV 00.093 prend l'appellation « Bretagne ».

Le 1er septembre 2004, l'ERV devient le groupe de ravitaillement en vol 00.093« Bretagne ».

Depuis août 2009, le « Bretagne » a repris l'appellation groupe de ravitaillement en vol 02.091.

Titulaire de six citations, le « Bretagne » s'est vu attribuer la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre et de la Légion d'Honneur.

Missions :

La mission principale et permanente des Boeing C135 est la dissuasion nucléaire. Ils sont un maillon essentiel et indispensable à l'exécution de la mission nucléaire confiée à la composante pilotée des forces aériennes stratégiques (FAS). Leur rôle est de fournir grâce à différents ravitaillements en vol l'allonge stratégique recherchée par les M2000N des FAS mais également d'assurer leur soutien « transmissions » à longue distance.

Les autres missions du GRV sont:

Le soutien ravitaillement (exercé notamment dans le cadre de la protection du territoire ou lors de dispositifs particuliers de sûreté aérienne mis en place à l'occasion d'événements exceptionnels) :- des avions de combat de la Force aérienne de combat,
- des AWACS français et Otan,
- des avions de l'aéronavale,
- des avions des armées étrangères dans le cadre d'accords de défense et d'arrangements techniques, notamment le protocole ATARES.

La projection
L'évacuation sanitaire (Morphée)

Opérations auxquelles l'escadron a participé :

Au cours de ces vingt dernières années, les C135 ont participé aux opérations suivantes :

Tchad : MANTA (1983), EPERVIER (toujours en cours),
Gabon : MURENE (1981/82),
Liban : CHEVESNE (1984),
Arabie Saoudite : DAGUET (1990/91), ALYSSE (à/c de 1991), et TARPAN (2003)
Turquie : ACONIT (1992/96),
Bosnie : CRECERELLE, SALAMANDRE (à/c 1993),
Kosovo : TRIDENT (à/c 1999),
Côte d'Ivoire : LICORNE (depuis 2002)
République Démocratique du Congo : été 2003,
Afghanistan : ENDURING FREEDOM - HERACLES (2001/2002) - SERPENTAIRE (depuis 2005).
Types d'aéronefs :

Boeing C135FR

Subordination organique :

Le commandant du GRV 00.093 « Bretagne » est subordonné au général commandant les forces aériennes stratégiques.


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Dim 21 Nov - 23:21
Suite...Les unités aériennes de l'armée de l'air

Escadron de drones


Lieu d’implantation : Base aérienne 709 « Commandant Ménard » Cognac

Date de création : créé le 1er juillet 2009

Historique :

Créée le 1er mars 1996 sur la base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge, l'équipe de marque drones 29/664 change plusieurs fois d’appellation pour devenir escadron d'expérimentation drones 01.033 «Adour», le 1er septembre 2002, sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Il réalise la mission d'expérimentation du drone tactique Hunter, puis du système SIDM (Système intérimaire de drone MALE), premier drone de ce type de l'armée de l'air. Il a rejoint son implantation définitive sur la base aérienne 709 de Cognac, le 1er juillet 2009.

Unité à vocation initialement expérimentale, l’Adour a cependant acquis ses lettres de noblesse en réalisant deux détachements sur théâtres d'opérations extérieures au Kosovo en 2001 et 2002. Depuis février 2009, les drones Harfang remplissent leur mission au profit des forces terrestres de la coalition, en Afghanistan, sous commandement de l’ISAF (International Security and Assistance Force - La force internationale d'assistance et de sécurité).

Au profit des autorités civiles, elle a également apporté sa contribution à la surveillance du sommet du G8, en 2003, du 60e anniversaire du débarquement en Normandie en 2004, et de la venue du Pape Benoît XVI, à Lourdes, en 2008.

De part sa mission, l’escadron de drones reprend naturellement les traditions d’unités prestigieuses de l’armée de l’air. L’unité détient et conserve, depuis le 22 mars 2002, l’insigne et les traditions de l’escadrille VR 291 (novembre 1918-août 1919 - le Lynx à l’affût vu de profil sur un croissant de lune - symbolisant l’endurance, la persévérance et l’observation discrète de jour comme de nuit).

À compter du 1er septembre 2010, il hérite des traditions de l’escadron de reconnaissance 1/33 «Belfort» et fait ainsi perdurer l’héritage de la SAL 33 «la Hache d’A. Bordage» prestigieuse unité de reconnaissance, créée sous l’appellation initiale HF 33 le 2 octobre 1914. Cette unité n’aura jamais connu de période de mise en sommeil de sa création pendant la Grande Guerre à la dissolution le 24 juin 2010 de l’escadron de Mirage F1 CR. Il n’y aura ainsi eu que quelques semaines de pause pour cette unité dont la mission aura toujours été la reconnaissance, la surveillance et l’appui renseignement s’illustrant sur tout les théâtres d’engagement de la France.

Organisation :

L’escadron de drones 01.033 «Belfort» rassemble plus de 80 spécialistes organisés en deux blocs fonctionnels :

-le bloc opération avec les opérateurs de vol et les spécialistes renseignement, pour la définition, la préparation, la conduite et l’exploitation des missions ;

-le bloc technique pour la maintenance, la préparation et la remise en œuvre des vecteurs aériens et des systèmes sol.

Pour assurer la réalisation de ses missions et l’entraînement de son personnel, l’escadron est doté de :

-quatre vecteurs aériens ;

-trois groupes de contrôle sol.

Exemples d’opérations auxquelles l’escadron a participé :

Depuis le début du mois de février 2009, le drone Harfang est déployé à Bagram, à 50 km au nord de Kaboul. Il contribue activement aux différentes missions de surveillance et de reconnaissance au profil des troupes de la FIAS (force internationale d’assistance et de sécurité).

Le 17 février 2009, date inoubliable, il a réalisé sa première mission opérationnelle en Afghanistan. Fin décembre 2009, le drone a cumulé environ 1 500 heures de vol.

Subordination organique :

L’escadron de drones «Adour» passera sous l’autorité organique de la brigade aérienne de l’aviation de chasse (BAAC) du commandement des forces aériennes (CFA), le 1er  septembre 2010. À cette date, l’escadron d’expérimentation 01.033 «Adour» cessera d’exister pour devenir un escadron de drones.


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Dim 21 Nov - 23:49
Suite...Les unités aériennes de l'armée de l'air

Escadrons d'hélicoptères

Escadron d'hélicoptères (EH) 01.044 « Solenzara »

Lieu d'implantation : base aérienne 126 « Capitaine Preziosi », Solenzara ...

Escadron d'hélicoptères (EH) 01.067 « Pyrénées »

Lieu d'implantation : base aérienne 120 « Commandant Marzac », Cazaux ...

Escadron d'hélicoptères (EH) 03.067 « Parisis »

Lieu d'implantation : base aérienne 107 de Villacoublay. Date de création : l'EH 3/67 voit le jour à Villacoublay le 1er octobre 1964. ...

Escadron d'hélicoptères (EH) 05.067 « Alpilles »

Lieu d'implantation : base aérienne 125 "Charles Monnier", Istres Date de création : l'escadron d'hélicoptères 05.067 « Alpilles » a été créé le 1er mai 1975 sur ...

Centre d'instruction des équipages d'hélicoptères (CIEH) 00.341 « Maurienne »

Lieu d'implantation : base aérienne 128, Metz-Frescaty ...

Escadrons de transport

Escadron de Transport Mixte (ETM) 01.040 « Moselle »

Lieu d'implantation : base aérienne 128, Metz (Moselle) ...

Escadron de transport, d'entraînement et de calibration 00.065 (ETEC)

Lieu d'implantation : base aérienne 107, Villacoublay ...

Escadron de transport 01.062 « Vercors »

Lieu d'implantation : base aérienne 110 « Guy de la Horie », Creil ...

Escadron de transport 03.060 « Esterel »

Lieu d'implantation : base aérienne 110 « Guy de la Horie », Creil ...

Escadron de transport 01.064 « Béarn »

Lieu d'implantation : base aérienne 105, Evreux ...

Escadron de transport 02.064 « Anjou »

Lieu d'implantation : base aérienne 105, Evreux (Eure) Date de création : août 1917 : date correspondant à la création des deux escadrilles BR 131 et BR 132. L'appellation « Anjou » ...

Centre d'instruction des équipages de transport (CIET) 00.340

Lieu d'implantation : base aérienne 123 d'Orléans (Loiret) pour la partie commandement et 6 escadrilles d'instruction des équipages (EIE) pour les différents types d'avions de transport ...

Escadron de transport 02.061 "Franche-Comté"

Lieu d'implantation : base aérienne 123, Orléans ...

Escadron de transport 03.061 « Poitou »

Lieu d'implantation : base aérienne 123, Orléans ...

Escadron de transport 01.061 « Touraine »

Lieu d'implantation : base aérienne 123, Orléans ...

http://www.defense.gouv.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

le Jeu 3 Mar - 3:11
Crash du Mirage 2000 : des fragments humains retrouvés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

EN BREF - L’ESSENTIEL DE L’INFO

L'épave du Mirage 2000, disparu depuis mardi soir des radars au-dessus de la Creuse, avec à son bord un pilote et un navigateur, a été retrouvée mercredi matin à l'est du département, a indiqué la préfecture. L'appareil avait quitté sa base de Luxeuil, en Haute-Saône, avant de disparaître des écrans radar vers 21 heures. C'est un auditeur qui avait prévenu RTL pour signaler qu'un avion s'était écrasé mardi soir dans le secteur d'Aubusson. Une information confirmée par l'Armée de l'Air. Selon un communiqué du SIRPA Air, l'avion effectuait "une mission d'entraînement au vol de nuit très basse altitude". Mercredi soir, des fragments humains ont été retrouvés près du cratère provoqué par le crash selon le procureur.

EN DÉTAILS

"L'épave de ce Mirage 2000 a été localisée (mercredi matin) sur la commune de Saint-Oradoux-près-Crocq au lieu-dit Le Mouneix", a précisé dans un communiqué la préfecture de la Creuse, indiquant avoir "déclenché le plan Sater (Sauvetage aéro-terrestre, Ndlr) et coordonné, durant la nuit, les opérations de recherches".

"Les pilotes n'ont pas donné signe de vie depuis hier soir" et "aucun écho de balise" n'a été capté "pour l'instant", a indiqué à l'AFP le préfet Claude Serra. L'appareil est tombé près d'un étang et, "en heurtant le sol, a fait un énorme cratère qui s'est rempli d'eau", compliquant les recherches près de l'appareil, a-t-il ajouté. "Un périmètre de sécurité a été instauré sur les lieux de l'accident. La départementale 9 reliant les communes de Crocq et La Villetelle a été fermée pour faciliter les recherches. Une déviation a été mise en place", selon le communiqué de la préfecture.

Le précédent communiqué de presse du Sirpa (Service d'Information et de Relation Publique de l'Armée) :

"Mardi 01 mars 2011, vers 21 h 20 locales, un Mirage 2000 N de l’armée de l’air, qui effectuait une mission d’entraînement au vol de nuit très basse altitude, a disparu des écrans radar dans la région d’Aubusson (Creuze). L’alerte donnée, des recherches ont immédiatement été lancées par l’armée de l’air (hélicoptères Puma de la base aérienne de Cazaux et Fennec de la base aérienne de Villacoublay), par la gendarmerie et les pompiers de la Creuze, renforcés par des éléments de l’armée de terre. Confrontées à des conditions météorologiques très défavorables, les recherches aériennes ont dû être interrompues. En milieu de nuit, le brouillard très dense a également contraint à suspendre les recherches au sol. Toujours sans nouvelle de l’équipage, les recherches reprennent ce (mercredi) matin."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://www.rtl.fr

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Armée de l'air française

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum