Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Géostratégie sur le Sahara occidental

Aller en bas

Sujet / Message Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par Syfou le Sam 15 Mai - 15:47

Les richesses minières stockées dans le sous-sol du Sahara Occidental



LE MAROC INVESTIT DANS L'EXPLOITATION DES RICHESSES DU SAHARA OCCIDENTAL.

Le Maroc occupe, illégalement au regard du droit international, le territoire du Sahara occidental. De ce fait il peut en exploiter les richesses naturelles et développer ses investissements dans les mines de phosphates sahraouies. Ces minerais, ajoutés à ceux extraits sur son propre territoire, permettent au Maroc de conforter sa position de leader mondial dans le domaine des engrais phosphatés. D'autres richesses minérales sahraouies sont l'objet, avec l'aide de l'Union Européenne, d'investissements de recherche de la part du Maroc.

En procédant ainsi le Maroc passe outre le droit international concernant les territoires non autonomes et la protection de leurs richesses. Il en résulte une augmentation de la captation des biens du peuple sahraoui par le Maroc qui n'a aucun droit sur le territoire du Sahara Occidental.

Les richesses minières stockées dans le sous-sol du Sahara Occidental, "constituent le patrimoine du peuple sahraoui et toute activité concernant ces biens constitue une violation du droit concernant la décolonisation .

LES PHOSPHATES SAHRAOUIS

Découverts en 1945 par le géologue espagnol Don Manuel Alia et exploitées à partir de 1972, les mines de phosphates du Sahara Occidental, sont situées à Bu-Craa à 100 kilomètres au sud-est d'El Aiun. Les réserves sont estimées à 3 milliards de tonnes [US Gov.]. La concentration en carbonate de phosphore est de 69% ce qui place ces phosphates au 2e. rang mondial derrière ceux du Maroc (75%)2 . Le coût d'extraction en est très faible les couches de minerai affleurant quasiment à la surface du sol. Les gisements s'étendent sur 250 Km2.

Les mines de phosphates connurent des rythmes d'exploitation divers du fait de la lutte de libération que connut le Sahara à partir de la tentative marocaine de s'approprier le territoire sahraoui. FOSBUCRAA, la société espagnole constituée en 1968 pour la mise en valeur des minerais, retira jusqu'à 2,7 millions de tonnes de phosphates en 1975 . La défense des richesses sahraouies par l'A.L.P.S., l'Armée de Libération Populaire Sahraouie, fit chuter puis arrêter les activités d'extraction minière. Malgré l'achèvement, par le Maroc, de plusieurs murs de défense du " Sahara utile ", le site de Bu-Craa, maintenant sous le contrôle de l'O.C.P., qui avait pris la maîtrise de FOSBUCRAA suite aux accords de Madrid 3 , ne réussit pas à retrouver son niveau d'extraction de 1975. Néanmoins les mines fournissent 12% des minerais dits " phosphates marocains ".

Au Sahara le minerai ne connaît aucune transformation chimique. Il n'y est pas utilisé pour la fabrication d'engrais ou d'acide phosphorique. Avec l'inachèvement du processus référendaire au Sahara Occidental, le Maroc s'est bien gardé d'engager des financements dans l'élaboration de produits finis. Il se contente d'y exploiter le minerai, ménageant ses propres réserves de phosphates et les préservant pour l'avenir. Le minerai est juste transporté par un convoyeur mécanique, un tapis roulant, jusqu'à El Aiun où il est lavé puis chargé sur des navires minéraliers. Il perd alors son identité de phosphate sahraoui.

Selon les sources, les mines de Bu-Craa emploient entre 2500 personnes4, dont une centaine de sahraouis, et " 518 personnes qui œuvrent pour le maintien et le bon fonctionnement de la société, composée de 10 ingénieurs, 79 agents de maîtrise et 439 ouvriers et employés "[Aujourd'hui le Maroc Numéro 589 du 2- 3- 2004]. Ce dernier chiffre d'un média marocain soit cherche à minorer l'importance du site de Bu-Craa, soit démontrerait la formidable productivité que la mine aurait connu en quelques années. En 1975 2620 personnes étaient employées par FOSBUCRAA dont 45% étaient des sahraouis qui occupaient 19% des postes techniques [site web]. Une autre source avance le chiffre de 2038 salariés à Bu-Craa.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par Syfou le Sam 15 Mai - 16:34

LES INVESTISSEMENTS MAROCAINS DANS L'EXPLOITATION DES MINES DE PHOSPHATES SAHRAOUIS.

L'intérêt des mines de phosphate de Bou-Craa pour le Maroc ne se dément pas au vu de la politique d'investissement que l'O.C.P. y mène depuis quelques années.

Dans son rapport pour l'année 2002 l'agence des U.S.A. pour les matières premières relevait que " en 2002 l'O.C.P. a continué l'extension des mines de phosphates et de leur capacité spécialement à Bu-Craa " [Minerals Yearbook Volume III. Area Reports: International Phosphate Rock]. Le rapport d'activité de l'O.C.P. pour l'année 2002 permet de mesurer l'importance de ces investissements [Rapport d'activités 2002] .

Ceux-ci portent sur les domaines suivants :

pour la recherche géologique : le lancement des opérations de reconnaissance géologique complémentaire des gisements de Bu-Craa ( Mines D et E ),
la réalisation d'une unité d'épierrage et de criblage avec une capacité de 3 millions de tonnes par an,
a réalisation d'un convoyeur de 12,5 kilomètres,
les travaux de réhabilitation du wharf d'El Aiun,
le transfert à Bu-Craa d'infrastructures de récupération provenant d'autres sites du Groupe,
le projet de dessalement de 2 unités d'eau de mer évolue normalement, eaux utilisées au niveau de l'atelier phosphorique ".
Ce même rapport donne des précisions sur les volumes d'extraction de phosphates selon les différents sites. Ainsi en 2001 la mine de Bu-Craa a fourni 2 047 679 tonnes de minerai et 2 274 998 tonnes en 2002 soit une augmentation de 11%. Dans le même temps l'extraction totale de phosphates " marocains " s'accroissait de 5% seulement.

Le Maroc fait ainsi supporter et rentabiliser une partie de ses investissements dans les phosphates par l'augmentation de l'exploitation des ressources phosphatières sahraouies.

En effet l'O.C.P. a mis en place en 2002 un plan d'investissement quinquennal de 10,3 milliards de Dirham ( 0,97 milliards d'Euros, soit l'équivalent du chiffre d'affaire annuel des exportations marocaines de phosphates ) afin de consolider sa position de 1er. exportateur mondial de phosphates 5.

Le Conseil d'Administration de l'O.C.P. réunit le 10 février 2004 a débattu d'un plan de développement de l'Office pour la période 2004/2008 qui va passer entre autre par la poursuite de l'investissement dans FOSBOUCRAA une filiale de l'O.C.P.[Aujourd'hui le Maroc Numéro 589 du 2.3.2004]. Ces financements vont permettre au Maroc de renforcer ses exportations de phosphates vers le Pakistan et de construire au Maroc une usine de production d'acide phosphorique [Le Matin du 6.032004]. Celle-ci s'appellera PAK-MAROC Phosphore, elle produira 350 000 tonnes de P2O5 nécessitant 1,1 millions de tonnes de minerai brut et sera opérationnelle à la fin de 2005. L'acide phosphorique sera livré aux usines de transformation du groupe pakistanais FAUJI Fertilizer Corporation. Une joint-venture nécessitant un investissement de 200 millions de $ US a été crée entre l'O.C.P. et FAUJI Fertilzer 6.

A Jorf Lasfar, à 150 kilomètres au sud de Casablanca, il est prévu de construire une usine (" la plus grande du monde ") d'une capacité de production de 850 000 tonnes d'engrais phosphatés, du D.A.P. Pour cela en juin 2004 un contrat de 73 millions d'Euros a été signé entre l'O.C.P. et la société U.S. Jacobs Engineering. Avec l'achèvement de cette unité le Maroc produira 3 millions de tonnes d'engrais D.A.P. ce qui renforcera sa position de 1er. producteur mondial de D.A.P.7

" Le Maroc à travers l'O.C.P. poursuit l'organisation du réseau mondial des engrais dont il est une partie essentielle " 8. En effet des contrats ont été signés ou vont l'être avec l'Inde, l'Iran et le Brésil.

Ainsi l'O.C.P. a remis à niveau une usine d'I.M.A.C.I.D., une filiale indo-marocaine d'engrais pour qui une 2e. unité sera construite. Des négociations avec les partenaires indiens ZUARI/CHAMBRAL et le groupe TATA sont engagées.

Il en est de même avec le 1er. producteur brésilien d'engrais BUNGE.

Avec l'Iran les accords portent sur des exportations marocaines de phosphates et des importations iraniennes de pétrole et de soufre, un produit indispensable à la fabrication d'engrais [Arabic News 22.06 2004].

Ainsi l'exploitation, totalement illégale, des phosphates du territoire du Sahara Occidental par le Maroc, lui est d'une aide précieuse pour :

préserver ses propres ressources de phosphates,
pouvoir mener une politique de puissance fondé sur ce minerai,
accroître le contrôle du marché d'un engrais indispensable aux agricultures des pays occidentaux comme à celles des pays émergents.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par Syfou le Sam 15 Mai - 16:37

LES INVESTISSEMENTS MAROCAINS DANS LA RECHERCHE DE MINERAIS SAHRAOUIS

Au Sahara Occidental le Maroc recherche activement des ressources minérales en cartographiant la géologie de ce territoire, avec l'aide de l'Union Européenne, en planifiant des reconnaissances aéroportées et en analysant les sables de la côte atlantique.

En 2002 le Maroc, à travers le B.R.P.M., le Bureau de Recherche et de Participation Minière, a entrepris au Sahara Occidental, dans lé région d'Aoussert, au sud est de Dakhla, une campagne géophysique aéroportée visant à établir les " potentialités minières des " provinces sahariennes " pour la recherche de minéralisation à métaux précieux et de base " sur une superficie de 20 852 km2. Le rapport d'activité 2002 du B.R.P.M., devenu depuis l'O.N.H.Y.M. l'Office National des Hydrocarbures et des Mines, précise que les potentialités minières de cette région concernent l'or, l'argent et le cuivre et que " la campagne hyperspectrale d'acquisition de données autour de la région d'Awserd, dans nos provinces

du Sud concrétise la première phase importante d'un vaste programme qui va, en particulier, nous permettre d'avancer rapidement dans la connaissance du potentiel minier de cette zone ".

Cette campagne s'est déroulée durant l'été 2002. Selon la logique du B.R.P.M., si des indices de minéralisations économiquement exploitables, étaient mis en évidence ils devraient être vendu à des sociétés étrangères. En effet il est précisé que " le B.R.P.M. cède au secteur privé dans le cadre d'appels d'offres internationaux les prospects qu'il met en évidence en vue de leur développement et de leur exploitation " [ONHYM].

D'autre part, sous l'égide du Ministère de l'Energie et des Mines, le Maroc poursuit la levée des cartes géologiques et géophysiques du Maroc et du territoire du Sahara Occidental. Alors qu'en 1996 aucune carte géophysique du Sahara n'étaient réalisées, en 2003 40% du territoire sahraoui étaient cartographiés. Concernant les cartes géologiques le processus est moins avancé mais la démarche est la même. L'observation des zones cartographiées montre que ce sont les régions potentiellement prometteuses qui font l'objet de relevés cartographiques .

Ce programme de cartographie, dénommé " GEOFORMA (Programme MEDA) Appui à la promotion et au développement de la cartographie géoscientifique au Maroc (P.N.C.G.) ", a reçu l'aide européenne à travers le programme MEDA . " MEDA, est le principal élément de la coopération économique et financière du partenariat euro-méditerranéen. Il permet à l'Union Européenne d'apporter une aide financière et technique aux pays du sud de la Méditerranée ". Il s'est déroulé selon le calendrier suivant :

«Octobre 1997: Demande de financement d'un projet d'appui au P.N.C.G. ( Programme National de Cartographie Géologique ) dans le cadre de la ligne MEDA; Avril 1998 : accord pour un financement de 5 millions d'Euros sur le programme MEDA 1999; Novembre 1999 : visa du projet par le comité MED; Juin 2000 : signature de la convention de financement; 30 Oct. 2002 : Endossement du dossier AT ".

Son coût est de 7,3 millions d'Euros et " GEOFORMA, le programme européen d'appui à la promotion et au développement de la cartographie géoscientifique a été lancé le 14 mars 2003 à Rabat. D'une durée de trois ans, GEOFORMA associe le BRGM, le Bureau de Recherche Géologique et Minière, (leader à 50 %), l'entreprise espagnole EPTISA (40%) et SCOT France (10%). Ce groupement interviendra en assistance technique auprès de la division géo-information de la Direction de la Géologique du Ministère de l'Energie et des Mines. GEOFORMA s'inscrit dans la nouvelle politique de développement du secteur géologique et minier du Maroc ". Le B.R.G.M. est un établissement public français chargé de mobiliser les sciences de la terre pour la gestion durable des ressources naturelles et de l'espace.

Dans le domaine des métaux rares et des pierres précieuses, l'O.N.H.Y.M. poursuit ses investigations sur le territoire sahraoui. " Pour ce qui est du Zircon et à l'image de ce qui a été découvert dans la plage de Bouissaffen dans la région de Guelmime, l'exploration continue sur la cote atlantique entre Laayoune ( El Aiun ) et Dakhla [ONHYM] ". Dans les sables marins le zircon est parfois associé au titane le long des côtes de l'Océan Atlantique. Ainsi " Un gisement de zircon et de titane ont été découverts récemment dans la plage Blanche de la province de Guelmim ".

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par Syfou le Sam 15 Mai - 16:42

CONCLUSION



Source:Collectif d'initiatives pour la connaissance du Sahara occidental

Mohamed Sidati, actes du Colloque des Juristes sur le Sahara Occidental, l'Harmattan, Paris, 2001.
J.M. Rios, !Sahara !Sahara La aventura de los fosfatos, un episodio inedito, Fundacion Gomez Pardo, Madrid.
Tony Hodges, Historical Dictionary of Western Sahara, The Scarecrow press inc, London, 1982.
Jean François Troin, Maroc Régions Pays Territoire, Editions Maisonneuve et Larose, Paris, 2002.
L'Economiste du Maroc du 07.10.2002.
L Economiste du Maroc du 27.7.2004.
L'Economiste du Maroc du 27.7.2004.
Jeune Afrique du 6.7.200
Philippe Riché

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par Syfou le Jeu 27 Mai - 10:55

Géostratégie de la question du Sahara

Le livre constitue "une initiative unique en son genre pour comprendre les secrets du conflit entretenu autour du Sahara, qui n'a que trop duré, et un pas sur la voie de la recherche dans les origines du problèmes pour jeter la lumière sur l'inconnu dans cette affaire et démontrer les origines marocaines des Sahraouis, y compris "le chef du polisario" Mohamed Abdelaziz qui est fils d'un Sahraoui vivant au Maroc et retraité de l'armée marocaine", lit-on dans la présentation de cette traduction, réalisée par le journaliste Saïd Rahim.

Pour l'auteur du livre, "la solution de la question du Sahara est facile si on lui réserve un traitement objectif et on se départit de tout égoïsme et des anciennes idées du marxisme soviétique", a écrit Saïd Rahim.

L'auteur du livre traite la question du Sahara du point de vue géostratégique en présentant des données précises qui prouvent que le Sahara "occidental" faisait toujours partie du territoire marocain, confortant ainsi ces affirmations par des conventions qui, toutes, "reconnaissent la souveraineté du Maroc sur le littoral africain jusqu'au fleuve du Sénégal".

Dans un chapitre intitulé "le principe, la propagande et le sophisme", l'auteur écrit que l'Algérie entoure la question du Sahara de plusieurs données erronées et que certains médias accordent à ce dossier plus d'attention qu'il n'en faut, en comparaison avec d'autres questions.

"Le polisario, qui enlève, torture, tue, emprisonne les innocents et perpètre à leur encontre des crimes contre l'humanité, comme c'est d'ailleurs le cas des treize pêcheurs canariens, est pourtant considéré par certains comme un front de libération", fait encore observer l'auteur.

Le livre, riche en photos, évoque les milliers des victimes du polisario, actuellement pères, mères et fils, qui ont été déportées à Cuba pour ensuite subir un lavage de cerveau, a-t-il expliqué, soulignant que depuis leur jeune âge, ces victimes ont été endoctrinées à la faveur d'une formation idéologique belliqueuse contre tout ce qui est marocain. Pis encore, ajoute l'auteur, certains d'entre elles ont été victimes de violations flagrantes des droits de l'Homme.

http://www.lematin.ma

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par abdelmalek le Dim 20 Mai - 16:27

LE SOUS SOLS EST LE PROBL2ME:donc les sahraouis doivent encore persérérés dans leurs luttent :l'avenir ce trouve dans un férédum.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géostratégie sur le Sahara occidental

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum