algeriedrs
Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Dossier secret de l'algérie (1954-1958) 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Les alliés locaux de la colonisation algérienne
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMar 25 Juin - 22:18 par Sphinx

» Dhû-l-Qarnayn ou le bicornu ....
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyDim 23 Juin - 12:45 par Sphinx

» Carthage et l'occident ...
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyVen 21 Juin - 21:38 par Sphinx

» الأمير عبد القاد ر بن محي الدین
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyLun 17 Juin - 23:35 par Sphinx

» nouvelle grille de lecture du monde
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

Galerie


Dossier secret de l'algérie (1954-1958) Empty
Juillet 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Dossier secret de l'algérie (1954-1958)

Aller en bas

Sujet / Message Dossier secret de l'algérie (1954-1958)

Message par Sphinx le Dim 8 Fév - 22:26

Le 3 octobre 1956, au château de Saint-Cloud, DE GAULLE, sorti pour quelques jours de sa retraite de Colombey, confiait au prince héritier du Maroc, Moulay Hassan, le futur Hassan2 :
-L'Algérie ? Mais elle sera indépendante, qu'on le veille ou non .C'est inscrit dans l'Histoire.
Si ce grave propos avait été rendu public, en ce temps-là, il n'est pas douteux que le 13 mai 1958 aurait quand même eu lieu, mais assurément pas à son bénéfice.
La révélation nous en est faite aujourd'hui par M.Claude paillat, dans son second dossier secret de l'Algérie (<< les presses de la cité>>), qui complète son premier ouvrage, lequel allait de 13 mai 1958 à Evian .La rétrospective porte cette fois, du déclenchement de la rébellion, le 1° novembre 1954, jusqu'à la veille de 13 mai.
Documentation minutieuse, dont le déroulement chronologique permet de comprendre que tout était en germe dés le début.
Dés le départ, le F.L.N. A fixé ses but :
1-SOUVRAINTE ET UNITE ALGERIENNE.
2-LUTTE ARMEE A L'Interieur.
3- REALISATION A L'Exterieur DE L'Unite NORD-AFRIQUAINE.
4- INTERNALISATION DU PROBLEME ALGERIEN.
5- DEVELOPPEMENT DES AMITIES A L'O.N.U.
A ce programme, publié du Caire, le chef du gouvernement, Mendès-France, a répondu << non ! >> Et son ministre de l'intérieur, François Mitterrand, a déclaré :
- L'Algérie C'est la France !
On sait maintenant que la révolte n'avait pu surprendre. Le directeur de la sécurité, le préfet Vaujour, sans préciser la date, avait prévenu le gouverneur Léonard, lequel avait averti paris.
Vaujour avait deux indicateurs parmi les membres du C.R.U.A. (comité révolutionnaire d'unité et d'action), embryon du F.L.N.L'un deux devint l'un des personnes en vue de G.P.R.A !
Par eux vaujour a su que l'ordre était venu du Caire << d'allumer la mèche en Algérie>>.
Des maquis locaux sont en voie de constitution. A Tripoli de Libye, entre autres, sont installés des camps de matériels et d'instruction de fellaghas, formés par d'anciens officiers allemands.
Faits curieux : c'est à l'échelon local que les responsables de l'ordre ont été le plus surpris.
La raison en est que la plupart d'entre eux ont perdu tout contact avec la population musulmane.
Aucun renseignement ne leur parvient .Le premier drame de l'Algérie est qu'elle est sous administrée.
Quant aux forces militaires, elles n'excèdent pas 50.000 hommes ! Elles ne sont pas adaptées à la guerre qui se prépare.
La motorisation a fait abandonner presque complètement l'usage de mulets.
Dés ses premiers rapports, le général cherrière, qui assure le commandement en chef a mis le gouvernement en garde.
Ses analyses indiquent que c'est toute l'Algérie qu'il faut reprendre en main.
Un problème d'effectifs se pose, de même que la nécessité de recourir à des supplétifs.
- la temporisation et faiblesse, rappelle-t-il, ne paient pas dans les pays de l'islam !
Il faut se montrer partout, réhabituer le blédard musulman à la présence française : la commune d'arris, qui englobe 60.000 personnes, ne dispose pas que de quelques administrateurs et de sept gendarmes ! Le constantinois n'est tenu que par 12.000 soldats français.
L'aviation ne peut être employée qu'avec l'autorisation des chefs civils : on craint à paris le précédent de 1945, ou la révolte de Sétif fut stopper par De Gaulle à coups d'avion – mitrailleurs- le ministre de l'air étant le communiste Tillon.
Pour réprimer, tout en protégeant les musulman fidèles, cherrière ne peut, comme il le voudrait, << agir vite et fort>>. Les frictions entre les pouvoirs civils et militaires ne permettent pas la coordination souhaitable.
En réalité, ce qu'il faudrait, c'est la centralisation des pouvoirs en une main, sur place .A cette unité de vue et de direction correspondait l'affirmation par paris de volonté de rester.
Pour aider encore à la pénétration psychologique, il est nécessaire que la justice soit adoptée à la lutte -ce qui n'est pas le cas.
Le sera-t-elle jamais ? Les généraux passent : après cherrière, Lorillot puis Salan.
Les préoccupations exprimées sont les mêmes : tout figure déjà dans les rapports de cherrière, y compris l'influence néfaste de la tunisie et du maroc.
Il arrivera que des initiatives apportent involontairement une aide au F.L.N. L'un des cas les plus typiques est celui de Mme Germaine Tillion, ethnologue, spécialiste des langues Kabyles et Chaouias 'Aurès'.
Elle avait figuré à ce titre au cabinet de gouvernement Soustelle, ce qui lui avait permis d'entrer en contact avec certains milieux proches du F.L.N. Elle avait entretenu ces relations par la suite. C'est ainsi qu'en pleine bataille d'Alger , pour laquelle le ministre résident Robert Lacoste couvre entièrement Massu , Mme Germaine Tillion s'entremet auprès de l'un des chefs recherchés , Yacef Saadi , pour qu'il cesse les attentats à la bombe .
Le F.L.N. feint d'entrer dans le jeu. Un messager de Yacef Saadi peut aller ainsi, avec des papiers en règle, à tunis .En réalité, c'est pour y réclamer des armes de la part de Yacef Saadi. Ce dernier, arrêté par la suite, prétend même qu'une lettre en code saisie sur lui émane de Mme Tillion.
On y apprend que Matignon serait disposé à négocier, car les frais de la guerre seraient trop lourds.Qant à De Gaulle, il estimerait que la guerre peut au contraire durer et rendre impossible l'indépendance ; seule la négociation, selon lui, pourrait tout sauver ; il aurait incité Mme tillion à poursuivre dans cette voie.

Source: Paillat Claude Dossier secret de l'algérie (1954-1958) Xxxxxx11

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Dossier secret de l'algérie (1954-1958) Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8041
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum