Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Federal Bureau of Investigation 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Federal Bureau of Investigation EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Federal Bureau of Investigation EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Federal Bureau of Investigation EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Federal Bureau of Investigation EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Federal Bureau of Investigation EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Federal Bureau of Investigation EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Federal Bureau of Investigation EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Federal Bureau of Investigation EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Federal Bureau of Investigation EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Federal Bureau of Investigation EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Federal Bureau of Investigation EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Federal Bureau of Investigation EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Federal Bureau of Investigation EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Federal Bureau of Investigation EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Federal Bureau of Investigation EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Federal Bureau of Investigation EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Federal Bureau of Investigation EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Federal Bureau of Investigation EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Federal Bureau of Investigation EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Federal Bureau of Investigation EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Federal Bureau of Investigation EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Federal Bureau of Investigation EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Federal Bureau of Investigation EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Federal Bureau of Investigation Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Federal Bureau of Investigation

Aller en bas

Sujet / Message Federal Bureau of Investigation

Message par Sphinx le Dim 6 Juin - 1:39

Le Bureau fédéral d'investigation ou FBI (prononcé à l'anglaise /ɛf.biː.aɪ/), abréviation de Federal Bureau of Investigation, est aux États-Unis le principal service fédéral de police judiciaire et un service de renseignement intérieur. Actuellement, la juridiction du FBI recouvre plus de 200 catégories de crimes fédéraux, faisant du FBI l'organisme d'enquête majeur du gouvernement américain. Ses attributions incluent l'anti-terrorisme, le contre-espionnage, le crime informatique et la médecine légale.

Federal Bureau of Investigation 100px-13

Établi en 1908, comme « Bureau d'investigation » (Bureau of Investigation ou BOI), ce service fut baptisé FBI en 1935. Son siège est situé à Washington, et ses bureaux sont disséminés dans plus de 400 villes américaines, et 50 ambassades dans le monde.

Le sceau du FBI a été créé par Leo Joseph Gauthier et fut utilisé pour la première fois en 1941.

Federal Bureau of Investigation 180px-52
J. Edgar Hoover FBI building, le siège du Bureau depuis 1975.

Présentation

Le FBI est sous la tutelle du Département de la Justice des États-Unis qui lui accorde son budget et définit ses priorités.

Les compétences du FBI portent notamment sur:

l'antiterrorisme
le contre-espionnage
le crime organisé (mafia)
les enlèvements (après celui du fils de Charles Lindbergh en 1932)
le crime en col blanc et la criminalité financière
la collecte de renseignements généraux.
Sa devise officielle est Fidelity, Bravery, Integrity.

Federal Bureau of Investigation 180px-53

En 1996, il comptait environ 10'000 agents et 13'000 employés, ainsi que 500 bureaux, dont 23 à l'étranger . En 2005, il comptait 12'156 agents et 16'000 autres employés, dont de nombreux ingénieurs, médecins légistes, informaticiens et avocats . Seuls 15 agents, en 2005, étaient affectés à la surveillance des fraudes sur les hypothèques (l'une des causes de la crise des subprimes) . Elle dispose aujourd'hui, concernant la délinquance en col blanc, de centaines d'agents de moins que pendant la crise des Savings & Loans des années 1980-1990 [2]. Du coup, l'agence se fait parfois assister, concernant ces crimes, par des entreprises de sécurité privées (dont Kroll ).

Durant l'année fiscale 2006, son budget total était d'environ 8,7 milliards de dollars américains .

Au 31 juillet 2009, le FBI employait 32'709 personnes (13'249 agents spéciaux et 19'460 autres employés).

L'émergence du FBI

L'ancêtre du FBI, le « Bureau of Investigation » (BOI), a été créé le 26 juillet 1908 par Charles Joseph Bonaparte-Patterson, alors Secrétaire de la Justice sous la présidence de Theodore Roosevelt, pour lutter contre le crime organisé à partir d'un groupe d'agents du United States Secret Service. Son siège était alors installé dans l'immeuble du Département de la Justice, à Washington D.C.

L'origine même du BOI remonte à la décision de la Cour suprême de 1886, Wabash, St. Louis & Pacific Railroad Company v. Illinois (1886), qui décréta alors que les États fédérés n'avaient pas le droit de réguler le commerce inter-étatique. L'année suivante, le Congrès passa l'Interstate Commerce Act (« Loi sur le commerce inter-étatique », 1887), rendant l'État fédéral responsable de l'application de la loi dans les cas inter-étatiques.

Mais jusqu'à l'arrivée de Charles J. Bonaparte-Patterson en tant que Secrétaire de la justice, le Département de la Justice se contentait d'effectifs limités pour assurer cette fonction. Bonaparte-Patterson fit alors appel à diverses autres agences, dont le Service secret, afin d'obtenir des enquêteurs. Mais en 1908, le congrès vota une loi interdisant au Département de la Justice de faire appel à des employés du Trésor.

C'est alors que le Secrétaire de la Justice Bonaparte-Patterson créa le BOI en y intégrant ses propres agents spéciaux, issus des Services secrets (lesquels acceptèrent de transférer douze de leurs agents au BOI). Ainsi, les agents du FBI étaient originellement des agents des Services secrets, et dépendaient, juridiquement, de l'Interstate Commerce Act de 1887 .

La première mission officielle du BOI fut de visiter les maisons de tolérance et d'établir des registres de celles-ci, afin de préparer l'application du Mann Act du 25 juin 1910 (ou White Slave Traffic Act; « loi sur la traite des blanches »). Le BOI luttait aussi contre les « voleurs de terres » qui, dans l’Ouest américain, s’étaient approprié, avec la complicité de membres du Congrès et de fonctionnaires, des dizaines de milliers d’hectares appartenant à l’État.

Federal Bureau of Investigation 180px-54
Le directeur du FBI J. Edgar Hoover en 1961.

L'ère Hoover (1924-1972)

J. Edgar Hoover fut nommé directeur du BOI le 10 mai 1924, et demeura en poste pendant près de 48 ans, jusqu’à sa mort en 1972. Hoover s'impliquait de près dans la plupart des enquêtes et projets du FBI. En 1932, le BOI fut renommé United States Bureau of Investigation, tandis que le Scientific Crime Detection Laboratory (ou FBI Laboratory, la division de police scientifique du FBI) fut ouverte la même année, en grande partie grâce aux efforts de Hoover. L'année suivante, il fusionna avec le Bureau of Prohibition, chargé d'appliquer les lois sur la prohibition de l'alcool, et prit le nom de Division of Investigation (DOI), avant d'adopter finalement son nom actuel de « Federal Bureau of Investigation » (FBI) en 1935 .

Durant l'entre-deux-guerres, ses pouvoirs s'étendent suite aux difficultés des forces de police locale à faire respecter la loi. Les règlements de compte brutaux à Chicago sont monnaie courante ainsi que le trafic d'alcool. Le service se fit alors rapidement connaître grâce à une excellente politique de relations publiques. Lors de la « guerre contre le crime » des années 1930, le FBI arrêta ou tua un certain nombre de criminels célèbres, tels que John Dillinger, Baby Face Nelson, Kate Ma Barker, Alvin "Creepy" Karpis, et George Machine Gun Kelly. Durant cette période, le FBI était aussi chargé de lutter contre l'influence du Ku Klux Klan, dont les activités racistes étaient en recrudescence notable. Par ailleurs, grâce au travail d'Edwin Atherton, le FBI arrêta un certain nombre de néo-révolutionnaires mexicains, près de la frontière de Californie, dans les années 1920.

Mais le FBI s'intéressa aussi, dès cette période, aux activistes politiques, mettant en oeuvre une surveillance des mouvements politiques les plus divers. La « red scare » (« peur rouge ») affectait en effet les États-Unis à ce moment. Il fallut que le président Franklin D. Roosevelt intervienne pour mettre un terme (temporaire) à ces enquêtes, qui visaient des écrivains tels que Truman Capote ou William Faulkner.

Jusqu’à la création de l'OSS lors de la Seconde guerre mondiale, le FBI fut le seul grand service américain qui faisait du renseignement humain à l'étranger, essentiellement grâce à ses bureaux en Amérique Latine. Lors de la création de la CIA, successeur de l'OSS, le FBI fut cantonné aux activités de surveillance intérieure.


Federal Bureau of Investigation 180px-55
Lester J. Gillis, alias "Baby Face" Nelson, tué par le FBI
en 1934 lors d'un échange de tirs


À partir des années 1940, le FBI se chargea de nombreuses enquêtes de contre-espionnage, qui continuèrent tout au long de son existence. Lors de la Seconde guerre mondiale, huit agents de l'Allemagne nazie furent arrêtés, accusés d'avoir préparé des opérations de sabotage. Six d'entre eux furent exécutés (voir l'arrêt de la Cour suprême, Ex parte Quirin). Aux côtés de la NSA (National Security Agency), le FBI participa aussi de façon importante au projet Venona, un projet de décodage cryptographique des codes utilisés par l'URSS, mené conjointement avec le Royaume-Uni. Le projet Venona était sous la supervision de Hoover, qui n'en informa la CIA qu'en 1952.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Federal Bureau of Investigation Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Sphinx le Dim 6 Juin - 1:52

Le FBI après la guerre

Lors de la guerre froide, la cible prioritaire officielle du FBI fut les réseaux du bloc de l'Est (arrestation de l'espion Rudolph Abel en 1957).

Toutefois, l'agence ciblait aussi tous les mouvements « dissidents » des États-Unis, du Ku Klux Klan au Parti communiste des États-Unis et aux divers groupes du mouvement des droits civiques. Ainsi, lors de l'opération secrète de renseignement COINTELPRO, programme en œuvre de 1956 à 1971, le FBI surveillait, avec l'aide de la National Security Agency (NSA), beaucoup de mouvements d'opposition.

Révélé par la Commission citoyenne d'enquête sur le FBI, un groupe de gauche qui avait cambriolé des bâtiments du FBI pour récupérer des dossiers classifiés, le programme COINTELPRO a été sévèrement critiqué par la Commission Church de 1975.

La surveillance du FBI s'étendait aussi aux membres du gouvernement. Ainsi, Hoover ordonne à ses agents d'effectuer une enquête à propos de Jack Valenti, nommé conseiller spécial du président Lyndon Johnson juste après l'assassinat de Kennedy le 22 novembre 1963 .

L'enquête visait notamment à déterminer si Valenti était homosexuel, une accusation qui suffisait alors à briser une carrière (le conseiller de Johnson Walter Jenkins dût ainsi démissionner peu de temps avant l'élection présidentielle de 1964 pour cette raison) .

Hoover (qui n'était pas marié et a été pendant 40 ans compagnon de son bras droit Clyde Tolson, a été soupçonné par certains historiens d'être lui-même homosexuel ) utilisait en effet les informations sur les élites obtenues par ces agents dans le cadre de ses tractations avec la Maison Blanche .


Le FBI après Hoover


En 1975, après la mort de Hoover, le FBI s'installa dans son nouveau quartier général, baptisé « John Edgar Hoover FBI Building » en la mémoire de son inamovible directeur. Le Congrès vota aussi une loi limitant la durée de fonction des directeurs du FBI à un maximum de dix années.

Au moins deux de ses agents étaient en poste en Amérique latine: Dan Mitrione, qui fut kidnappé et assassiné en 1970 par les Tupamaros uruguayens, et Robert Scherrer, qui fut l'un des premiers Américains informé de l'existence de l'opération Condor et transmis des renseignements obtenus via celle-ci afin que le FBI interroge aux États-Unis des militants présumés exilés.

Le Hostage Rescue Team (« équipe de secours des otages »), une unité d'élite du FBI, chargée en particulier de la lutte anti-terroriste et des crimes majeurs, fut créée en 1984 afin de préparer l'organisation des Jeux olympiques de 1984 .

Comme dans d'autres pays (dont l'Europe, avec la création de TREVI), la création de cette unité, qui travaille avec le SWAT, fut influencée par la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich en 1972.

La même année, le CART (Computer Analysis and Response Team) fut créée pour s'occuper des problèmes de sécurité informatique .

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, la guerre froide prenant fin avec la chute du Mur de Berlin en 1989, 300 agents du FBI consacrés au contre-espionnage ont été ré-assignés dans des missions de prévention des crimes violents, désignés comme sixième priorité nationale des services de police. Le budget du FBI fut alors amoindri, et le FBI se chargea de plus en plus de m

issions d'assistance aux forces de police locales dans la traque des suspects franchissant les frontières des États fédérés. Le FBI poursuivi aussi le développement de ses activités de police scientifique, initiées dès 1924 avec un système de dactyloscopie (empreintes digitales), en analysant l'ADN.

Suite à l'attentat du World Trade Center de 1993, le FBI se concentra à nouveau, entre 1993 et 1996, à la lutte anti-terroriste. En 1993, il géra aussi les négociations avec les Davidiens lors du siège de Waco, qui aboutit à la mort de 82 personnes. Il enquêta ainsi sur l'attentat d'Oklahoma City (1995), et arrêta en 1996 Unabomber. Par ailleurs, depuis 1994, en cas de bavure policière aux États-Unis, le FBI peut être chargé de l'enquête.

En 1998, le FBI créa le CITAC (Computer Investigations and Infrastructure Threat Assessment Center) et le NIPC (National Infrastructure Protection Center) afin d'augmenter ses capacités en matière de sécurité informatique et de lutte contre le cybercrime. L'agence fédérale augmenta aussi ses capacités de surveillance électronique, s'adaptant aux évolutions des télécommunications.

Le FBI depuis le 11 septembre 2001

Les lettres de sécurité nationale, les systèmes de traitement de données du FBI et les écoutes illégales

Le USA Patriot Act donna un pouvoir accru au FBI, notamment via l'usage des lettres de sécurité nationale (NSL), obligeant toute personne, physique ou morale, à lui transférer toute donnée personnelle intéressant le FBI, sans avertir la personne concernée par cette surveillance . Le FBI a ainsi utilisé de façon exponentielle ces NSL, en en délivrant 200 000 entre 2003 et 2006 .

Par ailleurs, le FBI a procédé entre 2002 et 2006 à la récolte illégale de données concernant plus de 3 500 appels téléphoniques , faites sans NSL, visant entre autres des journalistes du Washington Post (Ellen Nakashima, qui était basée à Djakarta) et du New York Times (Raymond Bonner et Jane Perlez, également basés dans la capitale indonésienne) .

Fin 2003, Bush et John Ashcroft, le ministre de la Justice, ont autorisé les agences à conserver les données acquises via les NSL, alors qu'elles étaient auparavant détruites si elles concernaient des personnes innocentées par la suite . Il a même ordonné que ces données soient enregistrées sur des systèmes de traitement de données, à des fins d'exploration de données (data mining) tandis que l'executive Order 13388 (en) (Further Strengthening the Sharing of Terrorism Information To Protect Americans) étendit l'accès à ces bases de données aux gouvernements locaux, étatiques et tribaux, ainsi qu'aux « entités appropriées du secteur privé », entités non définies .

Fin décembre 2003, la Proactive Data Exploitation Unit (unité proactive d'exploitation de données), dirigée par Gurvais Grigg, fut envoyée à Las Vegas, placé sous alerte orange, afin d'analyser les données concernant tous les visiteurs de la ville, à la recherche de liens éventuels (coups de téléphones, etc.) à des personnes soupçonnées de terrorisme .

En janvier 2004, le FBI a mis sur pied l'Investigative Data Warehouse (en), fondée sur le même logiciel d'Oracle utilisé par la CIA, afin d'exploiter ces données . Les instructions ministérielles d'Ashcroft permettaient aussi, pour la première fois, au FBI d'intégrer les données provenant deux filiales de Reed Elsevier, LexisNexis et ChoicePoint (en), qui combine des données personnelles provenant du secteur privé et public, à ses systèmes de traitement (les précédents ministres de la Justice considéraient que cela violerait le Privacy Act de 1974 (en))

Like a Star @ heaven
USA PATRIOT Act

Le USA PATRIOT Act (qui signifie : Uniting and Strengthening America by Providing Appropriate Tools Required to Intercept and Obstruct Terrorism Act ou en

français : Loi pour unir et renforcer l'Amérique en fournissant les outils appropriés pour déceler et contrer le terrorisme) est une loi anti-terroriste qui a été

votée par le Congrès des États-Unis et signée par George W. Bush le 26 octobre 2001. L'un des axes centraux de ce long texte (132 pages ) est d'effacer

la distinction juridique entre les enquêtes effectuées par les services de renseignement extérieur et les agences fédérales responsables des enquêtes

criminelles (FBI) dès lors qu'elles impliquent des terroristes étrangers. Elle créé aussi les statuts de combattant ennemi et combattant illégal, qui

permettent au gouvernement des États-Unis de détenir sans limite et sans inculpation toute personne soupçonnée de projet terroriste.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Federal Bureau of Investigation Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Sphinx le Dim 6 Juin - 2:00

Les sneak and peek warrant

Le Patriot Act instaurait aussi les Sneak and peek warrant (en) (section 213), c'est-à-dire des perquisitions menées en l'absence de la personne perquisitionnée, qui peuvent être utilisés dans le cadre de toute enquête judiciaire (y compris pour des simples délits, ou misdemeanor (en)).

Ces mandats ont du être amendés suite à la décision d'un juge les déclarant anticonstitutionnels, en raison de la violation du 4e amendement de la Constitution, dans l'affaire Brandon Mayfield (en), un avocat de Portland victime d'une telle perquisition et accusé de terrorisme parce que le FBI prétendait avoir identifié ses empreintes digitales sur des explosifs trouvés à Madrid après les attentats du 11 mars 2004 — Mayfield a été par la suite innocenté, le FBI s'étant trompé.

763 mandats de ce genre avaient été accordés en 2008, dont seulement trois concernaient des affaires de terrorisme: les deux tiers (65%) concernaient des affaires de stupéfiants .

La ré-organisation du FBI par Robert Mueller

Quelques mois après les attentats du 11 septembre 2001, le directeur du FBI Robert Mueller, nommé sept jours avant les attentats, appela à une réforme du mode de fonctionnement de l'agence. Suite à ces attentats et dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme » proclamée par l'administration Bush, un tiers des agents du FBI (soit plus de 1 800 personnes) ont été ré-affectées au renseignement et au contre-terrorisme .

Du coup, l'agence manque de personnel pour la lutte contre la délinquance en col blanc, ayant du mal à assurer les enquêtes dans les milieux financiers suite à la crise des subprimes et à la crise financière de 2008. Le FBI est en charge notamment des enquêtes concernant Fannie Mae, Freddie Mac, l'American International Group et la banque en faillite Lehman Brothers .

La création du Terrorist Screening Center et les watchlist du FBI

En novembre 2003, l'administration Bush crée le Terrorist Screening Center, une agence fédérale dépendante du FBI, consacré à l'identification et au stockage des données concernant les personnes suspectées d’être terroristes par une ou plusieurs agences gouvernementales américaines, ou par des organisations alliées étrangères.

L'agence, dotée d'une base de données informatisée (Terrorist Screening Database, TSDB), est chargée de centraliser les informations issues des différents organismes publics, fédéraux ou locaux. En 2005, son budget s'élevait à 30 millions de dollars, tandis que le centre employait environ 180 agents.

Le TSDB comportait des fiches sur à peu près 700'000 personnes en avril 2007, avec une progression mensuelle moyenne de 20'000 personnes fichées.

Outre la base de données TSDB, le FBI maintient une watchlist des personnes soupçonnées d'implication éventuelle dans le terrorisme, qui comportait 400'000 noms en septembre 2008; 24'000 d'entre eux n'auraient pas du être inscrits sur cette liste selon un rapport du Département de la Justice de mai 2009.

Divers

Le 17 octobre 2008, le FBI annonça publiquement le succès de son opération d'infiltration du forum DarkMarket, une opération contre la cybercriminalité qui dura deux ans et qui a abouti à l'arrestation de 56 personnes dans le monde, empêchant, selon l'agence, la perte de 70 millions de dollars.

Formation des agents

Federal Bureau of Investigation 180px-56

À titre d'exemple, au début de l'année 2005, le « Bureau » a reçu environ 115 000 candidatures pour n'en retenir que 2 900 .

Les postulants au poste d'agents sont formés dans la FBI Academy sur le campus de Quantico en Virginie, qu'elle partage avec la FBI National Academy, qui s'occupe elle des cours de perfectionnement pour des policiers américains et étrangers chevronnés.

Pour être admis au FBI, il faut un diplôme universitaire et être âgé de 23 à 37 ans, la moyenne d'âge est de 30 ans, car l'on exige des recrues qu'elles aient acquis des expériences professionnelles.

Environ un tiers des nouveaux agents viennent des forces armées, mais les candidats proviennent désormais de toutes les couches sociales et groupes ethniques du pays après avoir eu, jusqu'aux années 1960 sous la direction d'Hoover, la réputation d'être réservé à la majorité WASP (White Anglo-Saxon Protestant).

Ils arrivent à Quantico par groupes de cinquante et s'entraînent pendant dix-sept semaines aux techniques de filature, au tir (120 heures) et à l'utilisation des sciences pour le recueil d'indices. Ce premier entraînement est suivi de deux années de formation sur le terrain.

Les agents fédéraux sont souvent surnommés les « G-men » (Government men). En 2003, quelques 1 200 agents ont été formés, ce qui est un record dans l'histoire du FBI. Les salaires démarrent à 55 000 dollars américains par an pour un agent débutant.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Federal Bureau of Investigation Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Sphinx le Dim 6 Juin - 2:02

Liste des directeurs

Bureau of Investigation (BOI) (1908–1935)

Stanley Finch (1908 – 1912)
A. Bruce Bielaski (1912 – 1919)
William E. Allen (1919 - 1919)
William J. Flynn (1919 – 1921)
William J. Burns (1921 – 1924)
J. Edgar Hoover (12 décembre 1924-1935)


Federal Bureau of Investigation (FBI) (1936–présent)

J. Edgar Hoover (1936-1972)
Patrick Gray (3 mars 1972- 27 avril 1973)
William Ruckelshaus (27 avril 1973 - 9 juillet 1973)
Clarence Kelley (9 juillet 1973 - 1978)
James B. Adams (1978- 23 février 1978)
William Webster (23 février 1978 - 1987)
John E. Otto (1987 -26 mai 1987)
William S. Sessions (26 mai 1987 - 1er septembre 1993)
Louis J. Freeh (1er septembre 1993 - 25 juin 2001)
Thomas J. Pickard (25 juin 2001 – 4 septembre 2001)
Robert S. Mueller III (4 septembre 2001)


wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Federal Bureau of Investigation Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Syfou le Lun 27 Sep - 23:15

Le FBI veut interdire à Wikipédia d'utiliser son sceau

C'est l'illustration de la page Wikipédia consacrée au Federal Bureau of Investigation (FBI), le célèbre service fédéral d'enquête américain. Le sceau du FBI, avec sa devise "fidélité, courage, intégrité", est aussi une image mondialement connue, popularisée par des milliers de séries télévisées et de films.

Mais le FBI s'oppose à ce que l'encyclopédie collaborative en ligne utilise l'image de son sceau. Motif invoqué, dans un courrier envoyé au site et publié par le New York Times : la loi américaine interdit "la fabrication, la vente ou la possession de faux badges, cartes d'identification ou autres insignes" de services fédéraux. Le FBI estime que le fait de rendre accessible à tous une image de bonne qualité du sceau faciliterait le travail d'éventuels faussaires, et a donc demandé à Wikipédia de retirer l'image du site.

La fondation Wikimédia, qui édite Wikipédia, ne l'entend pas de cette oreille. Par la voix de son avocat Mike Godwin, elle a réagi en une longue réponse non dénuée d'ironie. La fondation, qui se dit prête à défendre sa décision au tribunal, juge que l'image qu'elle héberge n'est ni un faux badge, ni une fausse carte d'identification, ni un faux insigne : le FBI n'est donc pas fondé à demander son retrait. “De fait, nous devons appliquer ce que dit la loi, et non pas l'interprétation de celle-ci que vous appelez de vos vœux”, ironise Mike Godwin dans son courrier.

Contrairement à une entreprise, par exemple, le FBI ne peut pas se prévaloir d'une atteinte à ses droits d'auteur pour demander le retrait de l'image : aux Etats-Unis, l'ensemble des créations de l'Etat et des agences fédérales appartient automatiquement au domaine public.

La demande du FBI s'est uniquement concentrée sur la présence du sceau. Certaines pages de Wikipédia, notamment la page en allemand consacrée au FBI, comportent aussi une photo du célèbre badge utilisé par ses agents. D'autres encyclopédies en ligne, comme l'Encyclopaedia Britannica, comportent également une image du sceau, mais n'auraient pas reçu de demande semblable.

Dans les pages de discussion de l'encyclopédie en ligne consacrées à cette affaire, les utilisateurs soutiennent majoritairement la décision de la fondation Wikimédia de ne pas accéder à la demande du FBI, qualifiée de "tempête dans un verre d'eau". Sur la question de savoir si la controverse mérite une place dans la page de l'encyclopédie consacrée au FBI, un consensus émerge pour estimer qu'"un unique échange entre le FBI et la fondation Wikimédia n'est tout simplement pas assez important pour mériter d'être mentionné".

Federal Bureau of Investigation 13954610
Wikimedia
Une proposition humoristique d'illustration pour la page Wikipedia consacrée au FBI.


D'autres utilisateurs proposent en toute simplicité une solution "parfaite" : remplacer l'image du sceau (seal, en anglais) par une photo d'un phoque (seal également).

Le Monde.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Droit_De_l'Homme le Jeu 3 Mar - 22:34

L'ex-agent du FBI Levinson, disparu il y a 4 ans, serait vivant


Les États-Unis «ont reçu des indications» selon lesquelles l'ex-agent du FBI Robert Levinson, disparu en Iran il y a 4 ans, est vivant et détenu en «Asie du Sud-Ouest», a déclaré jeudi la secrétaire d'État Hillary Clinton en demandant l'aide du gouvernement iranien.

«Nous avons reçu des indications récentes selon lesquelles Bob est détenu quelque part en Asie du sud-ouest», écrit Mme Clinton dans un communiqué.

La notion d'Asie du sud-ouest recouvre généralement l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan.

«Nous demandons respectueusement au gouvernement iranien d'entreprendre des efforts humanitaires pour ramener Bob en bonne santé et lui permettre de retrouver sa famille», poursuit la chef de la diplomatie américaine.

Robert Levinson a disparu sur l'île iranienne de Kish en mars 2007.

Les gardiens de la Révolution, l'armée idéologique d'élite en Iran, ont démenti début février des informations circulant sur des sites internet selon lesquelles ils l'auraient placé en détention.

Les États-Unis ont à plusieurs reprises demandé des explications à l'Iran sur cette disparition. Mais des responsables iraniens ont déclaré n'avoir aucune information sur le sort de M. Levinson.

http://fr.canoe.ca

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 12 Avr - 12:54

Le FBI déclassifie des dossiers pour faire sa promo

Federal Bureau of Investigation 110411-fbivault-m

Effort publicitaire sans précédent : le FBI, le service de renseignement intérieur américain, a mis en ligne des milliers de documents déclassifiés sur des sujets aussi variés que les extra-terrestres ou le communisme.

Des petits hommes verts, Al Capone, Marilyn Monroe… On trouve un peu de tout sur le nouveau site du FBI (Federal Bureau of Investigation). Le célèbre service américain de renseignement intérieur vient de mettre en ligne près de 2000 documents déclassifiés dans un effort de promotion inédit. Une mine d’or pour amateurs des théories du complot, mais surtout un fond documentaire impressionnant sur le travail du FBI.

"Cet effort reflète notre engagement à construire une relation avec le public fondée sur la confiance et la transparence" écrit, dans un communiqué sur le site, David Hardy, responsable de la division des données au FBI. La sélection des documents n’est pas anodine : la plupart concerne des personnalités bien connues du public – comme Marilyn Monroe - ou des événements qui ont marqué les États-Unis tels que le 11 septembre 2001 ou la fusillade au lycée de Columbine en 1999.

X-Files

La rubrique "phénomènes inexpliqués" a ainsi rallumé la flamme des chasseurs d’ovni de tout crin sur la Toile. Elle contient en effet des centaines de pages sur les efforts du FBI, dans les années 1950 et 1960, pour documenter l’existence - ou non - d’extra-terrestres. Un de ces documents, écrit en mars 1950 par un agent nommé Guy Hottel, relate le témoignage d’un pilote de l’Air Force qui aurait vu trois appareils non-identifiés s’écraser dans le désert du Nouveau-Mexique. À l’intérieur se trouvait les corps de créatures de forme humaine de 90 cm de haut.

Roswell, vous avez dit Roswell ? Un document digne d’un épisode d’X-files, la célèbre série fantastique des années 1990, mais qu’il faut remettre dans le contexte de l’époque. Les témoignages, dans un sens ou dans l’autre, pleuvaient alors. D'ailleurs, le FBI vient d'affirmer que le document de Guy Hottel n'avait pas changé sa propre position concernant la non-existence du troisième type. Pas sûr que cela suffise aux ufologues en folie.

Promotion

Si ces "phénomènes inexpliqués" titillent surtout la curiosité des amateurs de science-fiction, il y en a pour tous les goûts dans cette immense archive numérique. Les mordus d’histoires mafieuses peuvent ainsi consulter les milliers de pages concernant Al Capone, l’un des gangsters les plus célèbres des années 1940. Des historiens du cinéma trouveront également confirmation sur le site que le FBI a longtemps soupçonné Groucho Marx (des Marx Brothers) de financer le parti communiste américain.

Mais ce n’est pas seulement dans les vieux pots qu’on fait les meilleures révélations. L’opération de communication du FBI concerne également des événements bien plus récents, comme le 11 septembre 2001. Le service de renseignements a mis en ligne son dossier sur l’organisation de la cellule qui a préparé les attentats contre le World Trade Center. On y apprend notamment comment ces terroristes ont pu passer inaperçus sur le sol américain et le soin qu’Al-Qaida a porté aux préparatifs de l’attentat.

Les documents concernant le centre de détention militaire de Guantanamo illustrent parfaitement l’effort de promotion du FBI. Il n’est fait état dans ce dossier de 244 pages que des "réponses positives" de détenus qui reconnaissent avoir eu des liens avec les milieux terroristes.

france24.com

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Invité le Jeu 21 Juil - 15:47

Le FBI cible les pirates d'Anonymous

Le FBI a annoncé mardi soir que son enquête sur le groupe de pirates informatiques "Anonymous" l'avait conduite à arrêter 16 personnes aux Etats-Unis, et que les polices britannique et néerlandaise en avaient arrêté cinq autres.
Après une série d'attaques informatiques retentissantes contre de grandes entreprises ou des institutions publiques, les autorités américaines ont arrêté mardi 16 suspects. Des agents du FBI ont notamment interpellé 14 personnes dans neuf Etats différents et à Washington pour le piratage de Paypal, le site de paiement en ligne utilisé par eBay.
Cette attaque menée en décembre a été imputée au réseau anonymous, qui l'aurait effectuée en représailles à l'arrêt par PayPal de ses services à wikileaks, le site internet ayant divulgué des milliers de messages diplomatiques américains. Outre PayPal, les sites internet de Visa, Mastercard et d'autres sociétés de paiement ayant suspendu leurs versements à WikiLeaks avaient été momentanément mis hors service l'an dernier par des partisans de WikiLeaks. Les 14 suspects, âgés de 20 à 42 ans et qui s'étaient donnés des surnoms imagés (Anthrophobic, Toxic, No, Reaper, etc), sont accusés de complot, passible de cinq ans de prison, et de dégâts volontaires sur un système informatique protégé, passible de 10 ans de prison.
Un membre de Lulzsec arrêté ?
En outre un autre jeune homme de 21 ans, Scott Arciszewski, est accusé d'avoir accédé illégalement le 21 juin à un site basé en Floride de l'organisme InfraGard, qui travaille avec le FBI, et il a déjà comparu devant un tribunal fédéral d'Orlando. Enfin, un suspect du nom de Lance Moore, également âgé de 21 ans, a été arrêté à Las Cruces, au Nouveau-Mexique, pour avoir publié des informations confidentielles de l'opérateur téléphonique AT&T. Cette opération avait été revendiquée par le groupe LulzSec, qui a revendiqué lundi d'autres attaques contre des sites internet du groupe de médias News Corp moins d'un mois après avoir annoncé la fin de ses opérations.
En plus de ces arrestations effectuées aux Etats-Unis, la police britannique (Metropolitan Police) a arrêté une personne et la police néerlandaise en a arrêté quatre "pour des crimes informatiques" également liés à l'affaire. Le communiqué du FBI ne donne toutefois aucun détail sur ces arrestations effectuées en Europe, ni sur la nature de leur lien avec les personnes arrêtées aux Etats-Unis. Les autorités américaines ont précisé que les pirates informatiques interpellés sur le sol américain étaient passibles d'un maximum de 10 ans de prison et 250.000 dollars d'amende.
"tf1.fr
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 27 Avr - 13:44

Le directeur du FBI Robert Mueller en visite au Yémen

Le directeur du FBI Robert Mueller, en visite mardi au Yémen, a promis d'aider Sanaa à combattre l'insurrection islamiste, deux jours après la mort d'un haut responsable d'Al Qaïda tué, selon des sources sécuritaires et gouvernementales, par un drone américain.

http://www.alvinet.com/actualite/articles/le-directeur-du-fbi-s-est-rendu-en-visite-en-algerie-12611722.html


Le directeur du FBI s'est rendu en visite en Algérie

Federal Bureau of Investigation Robert%20Mueller%20FBI

Le directeur du Bureau fédéral d'investigation américain (FBI), Robert Mueller, a rencontré cette semaine à Alger des responsables de la sécurité et de la justice, a annoncé ce jeudi 26 avril l'ambassade des États‑Unis. « L'objectif de cette visite était de discuter des questions d'intérêt commun et des moyens de renforcer davantage les efforts conjoints de notre lutte collective contre la criminalité et les menaces de sécurité », lit‑on dans un communiqué qui ne fournit aucune précision sur les personnes rencontrées, la date et la durée précises de ce séjour.

L’Algérie coopère depuis des années avec les États‑Unis et d'autres pays occidentaux sur des questions sécuritaires et la lutte contre Al‑Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), présente notamment dans la région du Sahel.

La visite de M. Mueller a eu lieu en pleine crise au Mali, actuellement l'objet avec la Guinée Bissau d'un sommet d'une dizaine de chefs d'État d'Afrique de l'ouest à Abidjan. Dans son allocution d'ouverture de cette réunion, le président ivoirien Alassane Ouattara a souligné jeudi que « la sécurité de l'Europe et des États‑Unis commence désormais au Sahel et dans le Golfe de Guinée ». Le nord du Mali, en manque de vivres et de médicaments, est depuis un mois environ sous le contrôle d'islamistes armés – notamment Aqmi – et de rebelles touareg qui ont proclamé une sécession.

Présence importante mais temporaire d’Aqmi au Nord Mali

Mercredi, le coordonnateur américain pour le contre‑terrorisme, Daniel Benjamin, avait indiqué devant le Congrès que les récents événements au Mali ont permis une « présence importante » d’Aqmi dans les villes nord‑maliennes mais que cela ne devrait être que « temporaire ». M. Benjamin s’exprimait lors d’une audition de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, consacrée aux différents groupes terroristes qui activent en Afrique.

« Pour la première fois, Aqmi a établi une présence importante dans les grandes villes nord‑maliennes. Nous croyons que ce sera temporaire et qu’Aqmi sera de retour à son fief du désert dans les montagnes Tigharghar du nord du Mali », a‑t‑il avancé.

Rappelant les opérations menées par le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) pour occuper les grandes villes de Gao, Kidal et Tombouctou, et par la faction dissidente Ansar Dine, le patron du contre‑terrorisme du département d’État a affirmé que cette situation a permis à Aqmi « une plus grande liberté de mouvement et d’accès aux ressources qu’auparavant ». Si « Aqmi a, depuis longtemps, de douteuses aspirations régionales et que ses dirigeants espèrent tirer profit de l’instabilité actuelle au nord‑ouest de l’Afrique, ce qui n’est pas encore clair, c’est comment il compte véritablement capitaliser les développements récents » dans la région, s’est interrogé M. Benjamin à ce propos.

Affirmant que les États‑Unis « ont fait des progrès avec des partenaires choisis » dans la région, M. Benjamin a tenu à préciser que « l’Algérie, la Mauritanie et le Niger ont obtenu des résultats réels contre Aqmi ». Dans ce sens, il a soutenu que malgré le récent coup d’État au Mali, « l’Algérie, la Mauritanie et le Niger conservent une forte volonté politique de lutter contre le terrorisme ».

http://www.tsa-algerie.com/diplomatie/le-directeur-du-fbi-s-est-rendu-en-visite-en-algerie_20484.html


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Federal Bureau of Investigation Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Federal Bureau of Investigation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum