Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Partis politiques belges

Aller en bas

Sujet / Message Partis politiques belges

Message par Sphinx le Dim 13 Juin - 22:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Partis politiques ayant des représentants aux différents parlements belges

Depuis les années 1970, il n'y a plus beaucoup de partis politiques qui sont belges dans le sens de représentants de Belges aussi bien des néerlandophones, que francophones ou germanophones. En effet, tous les grands partis sont depuis cette période des partis politiques des Communautés.

Dès lors, il s'impose de parler des partis politiques Flamands, des partis politiques francophones et des partis politiques germanophones. Les Régions en elles-mêmes n'ont aucun parti représentant des électeurs de la Région et pas d'autres. Tout au plus, l'on pourrait qualifier le FDF de parti politique des Bruxellois francophones. Néanmoins, ce parti est en fait lui aussi un parti communautaire, vu qu'il ne compte que des électeurs d'une Communauté à Bruxelles.

Partis néerlandophones

Gauche
Socialistische Partij Anders (sp.a) : socialiste
Centre gauche
Christen-Democratisch en Vlaams (CD&V) : démocrate-chrétien, conservateur
Groen! (anciennement Agalev): écologiste
Droite
Open Vlaamse Liberalen en Democraten (Open VLD) : libéral, progressiste
Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) : indépendantiste flamand
Lijst Dedecker : populiste, nationaliste flamand
Extrême droite
Vlaams Belang (anciennement Vlaams Blok) : fasciste, ultra-nationaliste

Partis francophones

Gauche
Parti socialiste (PS) : socialiste
Ecolo : écologiste
Centre
Centre démocrate humaniste (cdH, anciennement Parti social-chrétien) : démocrate-chrétien
Centre droit
Mouvement réformateur (MR), comprend :
Libéraux (faisant partie autrefois du Parti réformateur libéral)
Fédéralistes démocrates francophones (FDF) : parti communautaire
Mouvement des citoyens pour le changement (MCC)
Extrême droite
Front national (FN)
Cartel présent régionalement
Union des Francophones (UF) : présent au parlement flamand

Partis germanophones ou présents en communauté germanophone

Gauche
Parti socialiste belge (SP)
Parti des Belges germanophones (PDB-PJU), autonomistes
Centre gauche
Ecolo, écologistes
Centre
Christlich Soziale Partei (CSP), sociaux-chrétiens
Droite
Partei für Freiheit und Fortschritt (PFF RB), libéraux
Partis non-alignés
Vivant

Autres partis


Cette liste se base notamment sur les partis s'étant présentés aux élections régionales et européennes du 13 juin 2004 et sur ceux s'étant présentés aux élections législatives du 10 juin 2007.

Partis visant une audience nationale

Gauche

Parti du travail de Belgique (PTB) ou Partij van de Arbeid van België (PVDA), parti marxiste
Comité pour une Autre Politique (CAP) ou Comité voor een Andere Politiek (CAP), parti socialiste
Parti socialiste de lutte (PSL) ou Linkse Socialistische Partij (LSP), section belge du Comité pour une Internationale ouvrière
Ligue communiste révolutionnaire (LCR, ex-Parti ouvrier socialiste) ou Socialistische Arbeiderspartij (SAP), section belge de la IVe Internationale
Centre
Alliance belge ou Belgische Alliantie, parti unitariste belge
Belgische Unie - Union belge (BUB), parti unitariste belge
Droite
Parti Populaire (PP) ou Personenpartij (PP), parti unitariste et citoyen
Partis non-alignés
Parti communautaire national-européen (PCN), d'idéologie national-bolchevisme
Vivant
Pirate Party ou Parti Pirate ou Piratenpartij ou PiratenPartei (PP-Be), parti lié au mouvement international des partis pirates (Parti pirate international)

Parti bruxellois
Parti non-aligné
Pro Bruxsel parti bilingue acommunautaire

Partis néerlandophones
Gauche
Kommunistische Partij (KP)
Vlaamse Democraten Brussel (VDB), dissidents gauchistes de la N-VA opposés au cartel avec le CD&V
Extrême droite
Moslim Democratische Partij (MDP) issu de l'Arab European League, associée au Parti du travail de Belgique aux législatives de 2003 sur la liste Resist
Fervent Nationaal (FN)[6]
FIRE
Autres partis :

Moraal, Rechtvaardigheid en Vrede (MRV)
Partij voor de Dieren (PvdD)
Respect
SoLiDe
Sta op
Vital

Partis francophones
Extrême gauche
Ligue communiste des travailleurs (LCT)[8]
Bloc marxiste-léniniste (Bloc M-L)
Gauche
Mouvement socialiste (MS)
Parti communiste (PC)
Parti humaniste (PH)
Une Autre Gauche (UAG)
Vélorution
Centre et partis non-alignés
Ludocratie
Union pour une Démocratie Wallonne
Droite
Chrétiens démocrates francophones (CDF)
Rattachistes
Rassemblement Wallonie France et Rassemblement Bruxelles-France (RWF-RBF)
Indépendantisme et rattachisme
W+ (Wallonie Prospérité Liberté Unité Solidarité)
Partis confessionnels
Parti citoyenneté et prospérité (PCP), parti démocratique belge d'inspiration islamique
Parti jeunes musulmans (PJM), parti belge d'inspiration islamique
Extrême droite
Front nouveau de Belgique (FNB),dissidence du Front national
Mouvement Nation (NATION) et mouvement lié : Gauche Nationale (GN)

Coalitions

Depuis la Première Guerre mondiale, les partis politiques belges doivent presque toujours former des coalitions pour obtenir une majorité, que ce soit au Parlement fédéral ou dans les parlements des entités fédérées. La presse a donné aux différentes coalitions possibles les noms suivants :

la coalition rouge-verte : socialistes et écologistes ;
la coalition rouge-romaine ou amarante : socialistes et sociaux-chrétiens ;
la coalition orange-bleue (ou coalition bleu-romaine): libéraux et sociaux-chrétiens ;
la coalition violette : libéraux et socialistes ;
la tripartite classique : libéraux, socialistes et sociaux-chétiens ;
la coalition arc-en-ciel : libéraux, socialistes et écologistes ;
l'olivier : socialistes, sociaux-chrétiens et écologistes ;
la jamaïque : libéraux, sociaux-chrétiens et écologistes ;
la coalition turquoise : libéraux et écologistes.
L' union nationale reste une option rare; elle rassemble tous les partis démocratiques du pays c'est-à-dire les socialistes, les écologistes, les sociaux-chrétiens-démocrates et les libéraux aussi bien les francophones que les flamands.

wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques belges

Message par Sphinx le Dim 13 Juin - 23:03

La Belgique joue son avenir dans les urnes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ELECTIONS - Les Belges ont commencé à voter ce dimanche pour renouveler leurs 150 députés fédéraux...

Un scrutin à hauts risques. Les Belges ont commencé à voter ce dimanche pour renouveler leurs 150 députés fédéraux dans un contexte de crise entre les communautés néerlandophones et francophones du pays.

Entamées à 8h, les opérations de vote pour ces législatives anticipées doivent se terminer à 15h et les premiers résultats devraient tomber vers 17h30. Le vote est obligatoire en Belgique (lire l’encadré).

Percée des indépendantistes flamands?

Les derniers sondages plaçaient un des partis indépendantistes flamands, la NVA, en tête chez les néerlandophones avec un quart des voix. Au total, plus de 40% du vote flamand pourrait aller à des groupes indépendantistes ou populistes.

La chute du gouvernement de coalition du chrétien-démocrate flamand Yves Leterme fin avril a été provoquée par un vieux différend sur les droits linguistiques, électoraux et judiciaires de la minorité francophone en banlieue flamande de Bruxelles, que la Flandre (nord) souhaiterait abolir.

Spectre d’une partition du pays

L'autre dimension du conflit est institutionnelle, les deux communautés ayant une vision différente d'une nouvelle réforme de l'Etat fédéral. La Flandre réclame une très grande autonomie et les francophones privilégient la solidarité nationale.

Les deux communautés risquent d'avoir encore plus de mal à passer un compromis d'abord sur la formation d'un gouvernement puis sur un nouveau partage des pouvoirs entre régions et Etat fédéral. En cas de nouveau blocage, une radicalisation de leur conflit serait alors à craindre, avec cette fois le spectre d'une partition à terme du pays.
7,7 millions d’électeurs
Le vote à la proportionnelle pour les 150 sièges de la Chambre est obligatoire. Mais les 7,7 millions d'électeurs ne constituent pas un corps électoral unifié et les partis ne font pas de campagne nationale. Les formations néerlandophones se disputent les suffrages de la Flandre, la région nord, qui représente 60% des 10,5 millions de Belges, et leurs équivalents francophones ceux de la Wallonie, au sud. Au milieu, les habitants de Bruxelles et de sa banlieue peuvent voter pour les uns ou les autres.

20minutes.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques belges

Message par Sphinx le Dim 13 Juin - 23:10

Triomphe des séparatistes flamands aux élections belges

Les séparatistes flamands ont remporté dimanche une victoire historique aux élections législatives de Belgique, mais ils devront rechercher des compromis avec les autres partis pour réformer l'Etat belge et assainir les finances publiques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les séparatistes flamands de la N-VA (Nouvelle alliance flamande)
de Bart de Wever (photo) ont remporté dimanche une victoire historique
aux élections législatives de Belgique. Crédités de près de
30% des voix en Flandre (vers 19h30), ils devront rechercher des compromis
avec les autres partis pour réformer l'Etat belge et assainir les finances publiques.
(Reuters/François Lenoir)

_____________

Selon les projections des chaînes de télévision, la N-VA (Nouvelle alliance flamande) de Bart de Wever était créditée de près de 30% des voix en Flandre vers 19h30.

Ce dernier a revendiqué la victoire devant ses sympathisants réunis à Bruxelles.

"La N-VA a gagné les élections aujourd'hui. Nous avons obtenu 30% des voix. Nous sommes le plus grand parti de Flandre (...) Les Flamands ont opté pour le changement, nous n'allons pas les décevoir. Il faut réformer l'Etat et il faut assainir les finances publics", a-t-il déclaré.

"Je tends la main aux francophones. Personne n'a intérêt à ce que le pays reste bloqué", a-t-il ajouté en invitant les partis wallons à négocier un "grand accord" pour le pays.

La N-VA arrive loin devant les démocrates-chrétiens du CD&V, crédités d'environ 20% des voix, et le Parti socialiste flamand SP-A, troisième.

A l'issue d'une campagne dominée une fois encore par le dossier communautaire, 7,7 millions d'électeurs belges se sont rendus aux urnes entre 8h00 et 15h00.

Même si elle avait été largement anticipée par les sondeurs, cette forte poussée de la N-VA, qui prône le confédéralisme comme étape vers une indépendance flamande pleine et entière, a été qualifiée de "changement radical du paysage politique", de "tremblement de terre" et de "révolution".

"C'est un tsunami politique", a dit Steve Stevaert, du Parti socialiste flamand.

UN FRANCOPHONE PREMIER MINISTRE ?

En Wallonie, le Parti socialiste l'emporte largement. Selon les premières projections, il obtiendrait 34% des voix, devant les libéraux du Mouvement réformateur (21%).

Viendraient ensuite les centristes du CDH (Centre démocrate humaniste) et le parti écologiste Ecolo, au coude à coude avec 14 à 15% des voix.

A Bruxelles, le MR arriverait en tête, devant le PS wallon.

Dès lundi, des discussions entre les principaux partis politiques flamands et wallons devraient s'ouvrir.

Les analystes prédisent que la formation d'une coalition gouvernementale pourrait prendre plusieurs mois, en dépit de la crise économique et de la présidence belge de l'UE qui s'ouvre le 1er juillet.

Le scénario le plus souvent cité place la N-VA et le PS wallon comme pivots du futur gouvernement fédéral et les responsables des deux camps ont pris soin dimanche de ne pas exclure cette possibilité.

Bart de Wever a renouvelé dimanche son offre de soutenir un Premier ministre francophone, en rupture avec la pratique qui veut que ce poste revienne à un Flamand pour refléter le fait qu'ils représentent 60% de la population belge.

Le chef du Parti socialiste wallon, Elio di Rupo, pourrait ainsi devenir le premier chef de gouvernement francophone depuis 1974.

"Nous sommes ouverts à une réforme de l'Etat. Ensemble, Flamands, Bruxellois et Wallons, nous devons avoir le courage de conclure un accord équilibré", a-t-il dit dimanche soir.

"Les élus francophones doivent faire un pas vers les élus flamands et les élus flamands doivent faire un pas vers les élus francophones", a-t-il ajouté.

TROIS ANS D'IMMOBILISME

La première tâche du futur gouvernement sera de dénouer la situation de "BHV", l'arrondissement électoral et judiciaire qui comprend Bruxelles et une partie de sa périphérie, que les Flamands souhaitent scinder pour en rattacher une partie à la Flandre.

Le gouvernement d'Yves Leterme a démissionné le 22 avril à la suite de blocages sur ce dossier, mettant fin à une période de trois ans d'immobilisme.

Depuis le triomphe de l'actuel Premier ministre aux législatives de juin 2007, le pays a connu trois Premiers ministres et quatre gouvernements, après une période de vacance de plus de six mois entre juin et décembre 2007.

La Belgique peut cette fois difficilement s'offrir une répétition de ce scénario.

A court terme, les économistes estiment que le pays dispose de nombreux atouts pour faire face à la situation, mais, disent-ils, les investisseurs pourraient devenir plus nerveux à partir de septembre si aucun gouvernement n'est en place.

Sur un plan plus politique, la Belgique prend la tête de l'Union européenne à partir du 1er juillet et si aucun dysfonctionnement n'est attendu dans la bonne marche des institutions communautaires (), l'image d'instabilité renvoyée au monde pourrait avoir elle aussi des conséquences négatives.

Julien Toyer

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Partis politiques belges

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum