Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Actualité marocaine

le Jeu 17 Juin - 18:20
Criminalité
Le Maroc surveille de près la situation


La situation de la criminalité au Maroc est surveillée de près et tout dysfonctionnement est corrigé dans les meilleurs délais et avec la fermeté requise, a affirmé, mercredi à Rabat, le ministre de l'intérieur, Taieb Cherkaoui.

Le ministère de l'Intérieur veille à lutter contre le crime sous toutes ses formes, et en parfaite coordination avec les différents services concernés en vue de garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens, a dit le ministre qui intervenait lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.

Il a, à cet égard, souligné que la stratégie du ministère pour maintenir la sécurité et lutter contre le crime, est fondée sur la réalisation d'études analytiques pour déterminer les zones qui enregistrent un taux de criminalité élevé, s'enquérir des méthodes et procédés adoptés par les criminels et connaître les causes directes de ce fléau.

Cette stratégie, a expliqué le ministre, est également basée sur l'intensification de la couverture sécuritaire, à travers la création de nouvelles unités administratives et sécuritaires, dans le cadre de la mise en œuvre du plan quinquennal visant le renforcement des compétences administratives, territoriales et des services de sécurité, qui institue le Caïdat et l'annexe administrative comme noyau de l'administration de proximité, et vise à renforcer les ressources humaines et financières de ces services et à améliorer leur mobilité et efficacité en cas d'intervention d'urgence.

Dans ce cadre, il est procédé au renforcement des réseaux de caïdat et des annexes administratives à raison de 66 nouvelles unités par an, a ajouté le ministre, soulignant que les services de police, de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires et de la Protection civile ont créé un total de 192 nouvelles unités durant les années 2008 et 2009, a poursuivi M. Cherkaoui.

Il a, de même, fait état de la modernisation et du développement des procédures de travail de ces services, par l'intégration de nouvelles technologies, dont la vidéo surveillance et l'adoption de nouvelles techniques, outre le développement du sens sécuritaire chez les agents et cadres de la police judiciaire, à travers la formation et la formation continue et la promotion du partenariat et la coordination avec les secteurs publics et privés.

La lutte efficace contre la criminalité de la part des services de la Gendarmerie royale et de la Sûreté nationale a permis d'enregistrer quelque 473.000 cas en 2009, contre 457.000 en 2008, soit une hausse de 3,46%, a précisé le ministre.

Le ministre a, par ailleurs, assuré que la situation sécuritaire dans la ville de Casablanca «demeure normale», en ce sens qu'une baisse sensible de 7,52% du taux de criminalité a été enregistrée au niveau de cette métropole durant les 3 premiers mois de l'année en cours en comparaison avec 2009, et ce, a-t-il dit, grâce à l'intérêt particulier accordé à cette ville, aussi bien par le renforcement des ressources humaines et financières des services de Sûreté, qu'au niveau du déploiement de 5 escadrons de la Brigade légère d'intervention rapide (BLIR), comprenant 3.000 éléments.

Pour ce qui de la situation au niveau des préfectures Agadir-Ida Outanane et Inzegane-Aït Melloul, M. Cherkaoui a indiqué que les efforts déployés par les forces de sécurité ont grandement contribué à la maîtrise de la situation, avec l'enregistrement de 7.220 cas en 2009 à Agadir, contre 5.081 en 2008, et 3.707 cas en 2009 à Inzegane-Aït Melloul, contre 4.130 en 2008.

Concernant le déficit enregistré au niveau des services de sécurité dans les petites villes, le ministre a affirmé que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) aspire à créer 89 commissariats dans les petites villes, dotés des ressources humaines et financières nécessaires à l'horizon 2017, permettant ainsi de franchir un pas important en matière de généralisation de la couverture sécuritaire à tous les centres urbains du Royaume.

Dans le cadre du plan quinquennal, il sera de même procédé au déploiement de 480 agents d'autorité et près de 8.240 auxiliaires d'autorité au niveau des unités créées, a-t-il ajouté.

En matière de lutte contre les crimes liés à la drogue, M. Cherkaoui a indiqué que les services de sécurité prennent des mesures préventives et répressives, s'inscrivant dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre le trafic de drogue, et qui soulignent la nécessité de concilier l'application stricte de la loi et la lutte contre l'offre, la distribution et la consommation de toutes sortes de produits hallucinogènes.

Ces mesures, poursuit le ministre, ont permis le traitement de 1.207 cas en 2009 portant sur la vente et la consommation de drogue dans les établissements scolaires, l'arrestation de 1.507 personnes et la saisie d'importantes quantités de drogue (42 kg de chira, 46 kg de maâjoun, 42 kg de Hachich, 131 doses de cocaïne, 420 doses d'héroïne et 1.833 comprimés psychotropes), outre l'arrestation de 983 personnes pour coups, blessures, vol, viol et atteinte à la pudeur.

La lutte contre la criminalité est une responsabilité qui incombe à toutes les composantes de la société, et requiert la conjugaison des efforts en vue de se pencher sur les raisons de fond de ce fléau, a-t-il conclu.

http://lematin.ma


Dernière édition par Syfou le Lun 29 Aoû - 7:01, édité 1 fois

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Sam 19 Juin - 11:24
la gestion 'd'un pays ne doit pas être bas' sur le hachedollars du rif.cela dur depuis des decenie.
le tourisme c'est bien et on reçoit bien:lvoir l'arriere boutique cela désole(la prostitution des enfants et le reste) ce que je dit est une réalité aucun partie prie c'est plutot de changé une vision désolante. on épousant la construction d'un maghreb sincére peu apporter au maroc une économie sein.
Rémi
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 50
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : France

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Sam 17 Juil - 22:57
Abdelmalek a raison, il ne faut pas lâcher la bride au crime organisé, car l'argent et la peur corromptent. Il suffit de voir le Mexique qui lutte pour sa souveraineté, l'Italie qui se débat face aux trois mafias qui l'étouffent, et l'Afghanistan de Hamid Karzaï est un autre exemple ou le propre frère du président est impliqué.

Mais la lutte contre le crime organisé doit s'accompagner d'une politique d'intégration par l'emploi et les responsabilités, ainsi qu'une politique d'action sociale préventive, sans quoi le desespoir et l'oisivité donnent trop d'attrait à la délinquance, sans parler de l'exemplarité des élites.

La construction d'une économie nationale est un exercice d'équilibre subtil où l'idéologie n'a pas sa place. Avec des ressources limitées, chaque état doit choisir les investissements qui peuvent fructifier, et favoriser l'indépendance nationale, dans un contexte où la mondialisation impose de naviguer serré face aux accusations de protectionnisme, et aux mesures de retorsion de l' OMC

S'il y a des cas de prostitution enfantine, c'est vraiment triste et mérite des mesures complémentaires contre les auteurs et les pourvoyeurs
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Dim 17 Oct - 23:18
World Policy Conference

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, a adressé un message aux participants à la troisième World Policy Confrerence qui s'est ouverte samedi matin à Marrakech.

Voici le texte intégral de ce message dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri lors de la cérémonie d'ouverture de cette conférence :

«Louange à Dieu,
Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.

Excellences, Mesdames, Messieurs,
Il Nous est agréable d'adresser le présent message aux participants aux travaux de cette troisième World Policy Conference qui se tient à Marrakech, et de les assurer de toute Notre considération.
Nous tenons à rendre un hommage particulier à Son Excellence le Secrétaire général des Nations unies, Monsieur Ban Ki Moon, qui a bien voulu assister à cette importante rencontre. Nous saluons en particulier les efforts généreux qu'il ne cesse de déployer pour la promotion de la paix et de la stabilité dans le monde, ainsi que son attachement constant à inscrire les questions de développement et de gouvernance en tête des priorités onusiennes. Nous nous réjouissons également de ses initiatives et autres actions constructives, visant à faire du système de l'ONU, la maison commune de l'humanité, le rassembleur et la conscience vive de ses Etats.
Comme vous le savez, la tenue de cette importante conférence intervient à un moment où les chocs provoqués par la crise financière internationale ne sont pas totalement absorbés. L'actualité et l'apparition d'indicateurs négatifs laissent craindre que des revers, des crises, voire des conflagrations surgissent à tout moment et dans toutes les régions du monde.
Déjà, lors des deux précédentes sessions de la WPC, vous aviez mis en évidence les dangers d'une mondialisation tronquée et les risques d'une insuffisance des mécanismes de gouvernance mondiale.
Parallèlement, vous n'aviez cessé de rappeler les limites d'une pensée unique libérale -dénuée par sa férocité de toute sensibilité humaine et de toute portée sociale- et les dangers de l'uniformisation des modèles. Parce qu'il risque potentiellement d'attiser les velléités d'extrémisme et de fanatisme sous les formes les plus diverses, ce formatage alimente les introversions et nourrit les replis identitaires.
Vous aviez souligné le rôle que les élites devraient assumer en contribuant de manière tangible à la recherche de solutions concrètes aux problèmes générés par l'accélération des transformations que connaît notre monde, tout en aidant à tirer les conclusions qui s'imposent.
Nous sommes donc confiants que la WPC contribuera de façon significative à mettre au point des solutions rationnelles à tous les problèmes précités et, surtout, à faire progresser la cause de la gouvernance mondiale. En effet, cette conférence offre une plate-forme de débats et d'idées à même de renforcer l'esprit de dialogue et de coopération, afin qu'il l'emporte sur les crispations et les velléités d'affrontement.

Excellences, Mesdames, Messieurs,
Le Maroc ne peut, à cet égard, qu'applaudir quand vous reconnaissez la nécessité de la diversité politique, économique et sociale, ainsi que l'impératif du recentrage des débats sur les Etats en général, et sur les pays du Sud en particulier.
Le Maroc, avec les pays du Sud et notamment ceux du continent africain, appelle de tous ses voeux une nouvelle mondialité, juste, équitable, participative, cohérente, durable et humaine, une mondialité dont l'épicentre est la personne humaine, une mondialité qui honore les humains, préserve leur fierté, proscrit les humiliations et les discriminations et élimine les causes de la pauvreté, l'exclusion et la marginalisation. L'oubli de la dimension locale et de la complexité enserrant la vie réelle de milliards de personnes singulières qui peuplent cette planète ne peut être que porteur de désordres globaux. Il est synonyme d'une mondialité sauvage, aveugle, à la dérive, errant à mille lieues de ses desseins et ses idéaux.
Le «local», duquel tout part et vers lequel tout revient, n'est pas l'ennemi de «l'universel». Au contraire, l'universel n'est réel que s'il est localisé et s'il tire de la richesse de son unité, la pluralité et la diversité de ses affluents locaux. La mondialité n'est concrète que si le développement local est soutenable et ouvert sur le monde.
Pour relever ce défi, le Maroc a délibérément choisi la voie judicieuse qui conduit à l'intégration local-national-global souhaitée. C'est ainsi que Nous avons lancé dès 2005, l'Initiative Nationale pour le Développement Humain. Cette Initiative est focalisée sur la satisfaction des besoins les plus concrets des individus et des communautés situées souvent dans les périphéries urbaines et les recoins les plus reculés des villages et des provinces du pays.
Nous avons adopté, pour son élaboration, une démarche concertée et inclusive, fondée sur la participation démocratique et la gouvernance de proximité. Elle s'appuie sur l'appropriation par les acteurs concernés des projets retenus par l'Initiative pour faire face aux déficits sociaux à travers des activités génératrices de revenus et créatrices d'emplois.
Grâce à cette Initiative audacieuse, avec les réformes profondes institutionnelles et en matière de développement, les plans sectoriels stratégiques et les chantiers structurants qui l'accompagnent, le Maroc a réalisé des avancées significatives dans la lutte contre la pauvreté, la précarité et la marginalisation.
Avec une volonté politique affirmée, le Maroc a réalisé des progrès remarquables en matière de parité et d'équité entre les genres et dans les domaines de la famille, de la santé, de l'enseignement et de l'emploi, ainsi que pour ce qui concerne le renforcement de la représentation politique de la femme et de sa participation effective et agissante à la vie publique.
Sur le plan stratégique, Nous avons donné à cette dynamique interactive entre le local et l'universel, une expression concrète à travers ce que Nous avons engagé comme réformes institutionnelles et réconciliations courageuses historiques, sociales, en matière des droits de l'Homme et dans le domaine de l'espace territorial. Il s'agit notamment de l'initiative audacieuse que Nous avons proposée pour régler le différend artificiel suscité autour de la marocanité de notre Sahara. A cet égard, le Conseil de sécurité et la communauté internationale ont qualifié de crédibles et sérieux les efforts déployés pour lui donner corps. En effet, elle porte le sceau du réalisme local, tout en ouvrant une perspective régionale maghrébine, et en prévoyant des normes démocratiques universellement admises.
La même démarche préside aux efforts engagés actuellement par notre pays pour donner corps à une régionalisation élargie, conçue pour agir comme levier démocratique pour un modèle de développement typiquement marocain, ayant pour label distinctif la bonne gouvernance.
Eu égard à l'intérêt que Nous portons à la dimension écologique, composante nécessaire du développement durable que Nous appelons de nos voeux, Nous avons réalisé des avancées appréciables en matière de protection de l'environnement et d'atténuation des effets des changements climatiques.
Attaché à la promotion d'un développement humain durable, notamment à travers l'utilisation optimale des nouvelles technologies propres, Nous avons lancé un plan pilote d'énergie solaire et un projet intégré d'énergie éolienne, dont l'impact direct et concret permettra au Maroc de satisfaire, à l'horizon 2020, la moitié, environ, de ses besoins énergétiques, à partir des sources d'énergie renouvelables et propres.
Notre pays n'a jamais cessé de porter un grand intérêt à la question de la sécurité alimentaire mondiale. Aussi, afin de marquer son adhésion à la promotion d'un partenariat mondial pour un développement solidaire, a-t-il tenu à inscrire le volet relatif à la sécurité alimentaire au coeur d'une politique de coopération Sud-Sud aussi concrète que novatrice, surtout en direction des pays africains frères et de tout autre pays à vocation agricole ou conduisant une révolution verte vouée au développement.

Excellences, Mesdames, Messieurs,
Le partage d'une vision innovante sur les relations transatlantiques Sud-Sud, propres à rapprocher les ensembles régionaux de l'Afrique de ceux de l'Amérique Latine, est de nature à ouvrir de nouvelles perspectives pour le transfert de savoir-faire, annonçant ainsi une profonde recomposition des rapports de force politiques, des règles du jeu économique et des mouvements des idées.
Pour ce faire, les rôles des principaux espaces régionaux doivent être définis d'une manière plus rigoureuse. De même qu'il est nécessaire d'adopter des modes de gouvernance innovants, propres à apporter une contribution participative à l'esquisse d'une gouvernance mondiale efficiente. L'intérêt de mettre en oeuvre cette approche incontournable tient au fait qu'il s'agit pour nous d'une option possible pour accéder à l'Universel en passant par le Régional et le Singulier. En d'autres termes, il faudra veiller à l'éclosion de ce qu'on conviendrait d'appeler une «biodiversité de la globalisation».
Nous avons, donc, bon espoir que votre conférence examinera la possibilité d'une refonte des mécanismes globaux de la gouvernance mondiale, de sorte à conférer une position plus éminente aux ensembles régionaux, surtout ceux d'Afrique sur lesquels nous fondons nos espoirs en la matière. A cet égard, les régions en général et celles d'Afrique en particulier, doivent être considérées comme des partenaires à part entière de la mondialisation.
Pour cela, il faut veiller à la mise en place des mécanismes nécessaires pour assurer la stabilité politique, promouvoir des échanges économiques empreints d'équité et faire prévaloir le respect des cultures et des identités régionales.

Excellences, Mesdames, Messieurs,
Un tel projet, pour se concrétiser, ne doit pas être perçu comme une énième directive émanant d'en haut, que ce soit de la part de pôles d'influence, de forces manifestes ou occultes, ou, parfois, de groupes d'intérêts et autres spéculateurs. Il convient, en revanche, de mettre en oeuvre ce projet salutaire en le considérant comme un processus organique, politique et civilisationnel, à même d'assurer une paix durable par une volonté politique réelle, le droit à des échanges équilibrés et le respect de la diversité culturelle et cultuelle.
Le Maroc, de par sa tradition ancestrale de facilitateur du dialogue interreligieux et sa pratique d'un Islam ouvert et tolérant, s'est constamment attaché à se rapprocher de l'Autre avec une sagesse alliant foi et raison. Cette orientation, notre pays l'a bel et bien incarnée tout au long de l'époque médiévale en Occident, notamment à travers les contributions d'éminents philosophes. C'est justement, au Maroc, que certains d'entre eux ont vécu les périodes les plus prospères de leur vie et connu les épisodes les plus féconds de leur oeuvre intellectuelle impérissable. Citons-en le fondateur de la sociologie et historiographe du peuplement humain, Ibn Khaldoun, ainsi que d'autres, issus de cette région, comme Ibn Rochd (Averroès), ce grand philosophe qui a vécu la tranche la plus prolifique de sa vie dans la cité ocre de Marrakech avant d'y mourir, celui dont la pensée pionnière a ouvert la voie à l'esprit des Lumières. Etant dépositaire de la garde de cet héritage rayonnant, Nous sommes soucieux de voir le Maroc continuer à jouer le rôle civilisationnel qui lui incombe en la matière, en l'occurrence celui d'assurer l'ancrage des valeurs dont cet héritage est porteur. Voilà pourquoi Nous portons un vif intérêt à votre importante conférence, au regard des idées, des propositions et des recommandations judicieuses qui émergeront de vos travaux, et compte tenu des qualités reconnues aux grands hommes d'Etat, aux éminents politologues et aux experts et autres spécialistes hors pair qui y prennent part.
Autant d'atouts qui ont valu à la World Policy Conference, placée sous Notre Haut Patronage, d'occuper une place privilégiée au premier rang des grandes rencontres internationales. Tant et si bien qu'elle s'est érigée en phare éclairant les décideurs et les opinions publiques de par le monde sur les voies à suivre afin de restituer à la politique ses lettres de noblesse, de réhabiliter l'action politique et de lui conférer une profondeur scientifique et une portée éthique et humaine. Celle-ci pourra ainsi apporter son concours efficient aux efforts visant à assurer, au profit des générations montantes, les conditions d'une vie digne et à construire, pour l'humanité entière, un avenir commun où règnent sécurité et stabilité, progrès et prospérité.
Nous tenons, pour conclure, à souhaiter la bienvenue aux éminents participants à cette conférence et à rendre hommage aux personnalités et institutions qui ont présidé à son organisation et œuvré sincèrement pour en assurer le succès. Nous vous souhaitons un agréable séjour dans votre deuxième patrie, le Maroc, et particulièrement à Marrakech. Pétrie d'histoire et jouissant d'un rayonnement national, régional et international, cette cité incarne l'identité de notre pays séculaire et s'érige comme un haut lieu de brassage fécond des cultures et des civilisations. Elle traduit, par ses multiples monuments, cette convergence créatrice où s'imbriquent harmonieusement le local, le régional et l'universel.

Puisse le Très-Haut couronner vos travaux de succès.
Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh».

http://www.lematin.ma

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Dim 10 Avr - 22:21
Taza accueille la 3è session de l'Ecole de physique avancée au Maghreb

La 3è session de l'Ecole de physique avancée au Maghreb (EPAM) a ouvert ses travaux samedi à Taza sous le thème “Hautes énergies, cosmologie, astroparticules et instrumentation associée”. Elle regroupe des physiciens maghrébins et européens, et des étudiants maghrébins chercheurs préparant des doctorats en physique des hautes énergies, cosmologie, astrophysique, informatique et physique médicale.

Pour Fairouz Malek, Française d'origine algérienne et co-directrice de l'EPAM, celle-ci se consacre à l'étude de la physique des particules et des applications pratiques des techniques de la physique en informatique distribuée, en physique médicale, en physique nucléaire et en cosmologie.

Et de rappeler que l'EPAM a été créée à la suite de la Rencontre Nord-Sud pour l'Enseignement et la Recherche en Physique en mars 2007 à Oujda.

( Un télescope Neutrinos est prévu à Taza, dixit le professeur ) Abdeslam Hammouda.

La première session de l'EPAM s'est déroulée en 2009 à la Mars près de Tunis sous le thème “Nanosciences et nanomatériaux” et la seconde en 2010 à Sidi Fraj en Algérie sous le thème “Energies renouvelables: solaire, éolien, réseaux, stockage”.

En marge de cette session, Abdeslam Hoummada, professeur à la faculté des sciences d'Ain Chok de Casablanca a fait état du projet de création d'un télescope Neutrinos dans un site montagneux à l'entrée ouest de la ville de Taza. Pour lui, ce projet permettra aux chercheurs de faire des études et observations scientifiques en astrologie et sismologie et d'autres domaines de la science.

Aufait Map
avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Dim 10 Avr - 22:25
L'érudit Mohamed Benabderrazik n'est plus

Né le 5 novembre 1906, le défunt est décédé d'une mort naturelle, précise-t-on de même source.

Savant, théologien, homme de lettres et spécialiste en astrologie, il est l'auteur de plusieurs ouvrages et recherches qui ont connu un rayonnement important à l'échelon arabo-islamique. Il était aussi l'un des fervents adeptes de l'unification de l'observation du croissant lunaire.

Feu Mohamed Benabderrazik était également l'un des illustres savants de Marrakech qui ont placé la défense de la cause nationale et la lutte contre les autorités coloniales au cÂœur de leurs préoccupations quotidiennes.

Ce militantisme lui a coûté trois mois de prison à Taroudant aux côtés des oulémas Mohamed Mokhtar Soussi, Mohamed Benothmane Mesfioui, Abdelajalil Belkeziz et Ahmed Benfadil.

Les obsèques du disparu auront lieu samedi après la prière d'Al-Asr à la Zaouia Derkaouia, au quartier Zefriti, à Marrakech.

MAP (Maghreb Arabe Presse)

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Lun 29 Aoû - 7:05
Le Maroc et la nouvelle Libye

En se rendant à Tripoli, porteur d'un message de Sa Majesté le Roi au président du Conseil national de transition libyen, Mostafa Abdeljalil, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Taieb Fassi-Fihri, a confirmé la volonté du Maroc de tourner une page douloureuse avec ce pays. D'entrée de jeu, il convient de féliciter notre diplomatie qui, renouvelant sa méthodologie, n'a pas attendu longtemps pour prendre avec courage et lucidité une position claire et limpide à l'égard du peuple libyen.

Elle consiste notamment à réaffirmer notre solidarité et notre soutien à un pays qui, sur le plan des institutions et de la démocratie, renaît de ses cendres.
Devancer les événements, anticiper aussi sur le cours des choses, c'est à coup sûr le critère qui a inspiré notre diplomatie, sur fond de sagesse et de perspicacité dont fait preuve Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Les relations avec la Libye avaient, jusque-là, obéi à la loi d'airain, parce qu'elles étaient quasiment soumises aux humeurs-souvent cyclothymiques et intempestives-du colonel Kadhafi. Celui-ci avait placé délibérément notre pays dans son collimateur, au motif dérisoire qu'il incarne une monarchie et donc l'antinomie de la révolution qu'il prônait et imposait même.

Au plus fort de la confrontation idéologique, dans les années soixante et quatre-vingts, le gouvernement de Kadhafi a contribué, directement ou indirectement à des campagnes de déstabilisation du Maroc. Imaginant et traçant même dans une épure plutôt candide la carte d'un grand « Etat désertique » qui va du sud de l'Egypte jusqu'au Sahara marocain, traversant allégrement la Libye, la Tunisie et l'Algérie, il fondait de fols espoirs d'unificateur, il y mettait des sommes colossales et mobilisait armes, hommes de paille et « diplomates » étrangers acquis à sa…cause ! Cette bande désertique devait porter le nom de République sahélo-saharienne où le polisario était tout simplement l'acteur principal…

Depuis de longues années, le polisario a installé ses quartiers à Tripoli, dans les salons de ce fameux « Foundouq al-Kabir » adossé à la corniche où se croisaient toutes sortes de figures, des révolutionnaires tchadiens, irlandais, espagnols à Ahmed Jibril et George Habbache du FPLP …Les uns et les autres quittaient la Libye en emportant avec des valises pleines à craquer de dollars, au détriment du peuple libyen, appelé quant à lui à se nourrir de discours et de logomachies révolutionnaires. Dans l'affaire du Sahara, Kadhafi s'est rallié d'emblée à la position algérienne, caractérisée par une hostilité déclarée envers le Maroc. Quand bien même, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, il se serait rendu « impromptu » au Maroc au cours du mois de Ramadan 1984 pour rencontrer le Roi Hassan II et lui proposer la création de l'Union arabo-africaine (UAA), alors même qu'il entretenait et finançait le polisario, le Maroc avait accueilli son projet de bonne grâce. Le génie de feu Hassan II consistait à le neutraliser pour ce qui est de notre cause sacrée, et ensuite de tempérer, faute de les annihiler, ses ardeurs révolutionnaires à l'égard du Maroc. Pendant quelques années, en effet, à défaut d'avoir une paix totale, notre pays a bénéficié d'une accalmie et a pu mener à bien son action diplomatique sur ce dossier.

Parmi les vestiges du « règne » sans partage que les dirigeants du CNT libyen ont trouvés, il y a ces groupes de « combattants » du polisario et de mercenaires qui ont combattu jusqu'à la dernière minute pour le maintenir, lui et son fils Seif al-Islam, au pouvoir. Ce n'est pas une découverte ultime, mais la preuve par deux que le polisario incarne donc le mercenariat et ses dirigeants la politique du pire…Qu'il faille y voir également une collusion évidente avec le gouvernement algérien, il ne fait aucun doute ! Arrêtés en flagrant délit, les mercenaires du polisario devraient être jugés par les nouvelles autorités libyennes, d'une part pour leurs violences contre le peuple de Libye, ensuite pour avoir enfreint la loi en pénétrant illégalement dans son territoire et usé des armes destructrices…
Le Maroc, et Taieb Fassi-Fihri la réitéré avec force, entend reprendre avec la Libye sœur des relations d'amitié profondes. La sagesse et une vision partagée les incitent, d'autant plus qu'une grande communauté de destin, au niveau de l'histoire, de la religion et d'autres caractéristiques militent en faveur d'une coopération et d'une amitié fraternelles. Le peuple libyen a constamment trouvé au Maroc un soutien sans faille, respectueux de ses choix, de sa liberté, de sa souveraineté et de ses attentes. Avec le Maroc, la Libye possède des idéaux communs et celui du Grand Maghreb Arabe en constitue, à coup sûr, l'un des piliers.

Une page est désormais tournée en Libye. Soucieux d'abord des intérêts du peuple libyen, le Maroc cultive l'espoir d'avoir des relations apaisées avec les autres pays du Maghreb, dont les fondements institutionnels et démocratiques avaient été entérinés et adoptés par ses cinq Etats le 17 février 1989 à Marrakech. Avec la nouvelle Libye, qui surgit sur les décombres de l'ancien et dictatorial régime, le Maroc entend instaurer un partenariat fraternel au sens large du terme, multiforme, riche et sincère. C'est la vision de Sa Majesté le Roi dont l'attachement au peuple libyen reste fondamentalement vivace.

http://lematin.ma

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Mar 29 Mai - 13:04
Maroc : manifestation de masse contre le gouvernement



Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche dans les rues de Casablanca à l’appel des syndicats pour réclamer de meilleures conditions de vies. Il s’agit de la manifestation la plus importante contre le gouvernement depuis janvier dernier.

Une marée humaine. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dimanche dans les rues de Casablanca pour réclamer de meilleures conditions de vies, notamment la baisse du chômage en forte hausse dans cette ville. Les protestataires, qui exigent également l’augmentation des salaires et des pensions de retraite, l’amélioration des services de santé, la promotion du système d’éducation et la transparence de la justice, ont répondu à l’appel des syndicats de la Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT), rapporte AufaitMaroc. Les deux organisations syndicales estiment que l’actuel gouvernement « persiste à prendre des décisions unilatérales contre les syndicats ». Elles ont également indiqué que « la classe ouvrière se trouve actuellement dans une nouvelle situation marquée par le recul, la violation des libertés sociales et collectives et la répression des manifestations et mouvements de protestation sociaux légitimes ».

« La dignité d’abord »

Il s’agit de la plus importante manifestation contre le gouvernement dirigé depuis janvier dernier par Abdelilah Benkirane du Parti Justice et Développement (PJD). La manifestation était placée sous le mot d’ordre « la dignité d’abord ». Les protestataires ont scandé des slogans hostiles à l’encontre du pouvoir. Pour Abderrahmane Azzouzi, secrétaire général de la FDT, « le gouvernement Benkirane doit clarifier son programme et ne pas se contenter de déclarations. On ne connaît pas la stratégie de ce gouvernement ». Hassan Tarik, député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), estime, quant à lui, que le gouvernement doit « ouvrir un dialogue véritable face à la tension sociale » du pays. Cette manifestation est selon lui « un message d’unité syndicale et un message clair au gouvernement Benkirane pour qu’il clarifie sa stratégie gouvernementale ».

http://www.afrik.com/article25770.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

le Lun 18 Mar - 21:26
Le Roi Mohammed VI rencontre les dignitaires religieux sénégalais de plusieurs confréries


La rencontre des dignitaires et Chefs religieux des confréries sénégalaises avec le Roi Mohammed VI traduit les solides liens spirituels entre le Maroc et le Sénégal tissés le long de l'histoire par le biais des confréries soufies.

Ces dignitaires religieux ont chaleureusement loué la Haute Sollicitude royale envers leur communauté et clamé leur attachement au Royaume qui représente pour eux une patrie spirituelle.

"Nous sommes très honoré d'être reçus par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine. C'est très important pour nous, puisque, nous les Tijanes, nous considérons le Royaume comme notre patrie spirituelle, compte tenu de notre fort attachement à Fès qui où repose le fondateur de notre confrérie Cheikh Sidi Ahmed Tijani", a déclaré Aboubakar Mohamed Mansour Sy qui accompagnait la délégation de la famille Tijane Sy de la cité religieuse de Tivaouane.

"Outre l'excellence des relations politiques et économiques entre le Maroc et le Sénégal, nous avons en commun un patrimoine spirituel qui lie intimement nos deux peuples frères", a-t-il dit.

"Notre famille et nos disciples sont sincèrement heureux d'accueillir SM le Roi Amir Al-Mouminine comme en atteste le chaleureux accueil réservé au Souverain à l'arrivée à Dakar", s'est félicité Cheikh Mohamed Niasse, frère du Khalife général de la cité religieuse de Kaolack. "Notre communauté est fière de la sollicitude de SM le Roi. Une sollicitude que la communauté a apprécié du temps de Feu SM Mohammed V, puis Feu SM Hassan II et cela continue de plus belle avec SM le Roi Mohammed VI", a-t-il rappelé.

"Les liens mémorables avec le Royaume du temps de notre aïeul Cheikh Oumar Fouty, nous les vivons toujours dans la même intensité avec SM le Roi Mohammed VI", relève, pour sa part, Cheikh Said Nourou Tall, de la famille Tijane des Omariens.

"Les relations entre nos deux pays trouvent leur force dans les liens spirituels à travers la voie soufie de la Tariqa Tijaniya. Plus que ça, le rite malikite, qui trouve sa plénitude au Royaume, lie l'ensemble des confréries du Sénégal au Maroc et non seulement la Tariqa Tijaniya", a-t-il estimé.

Suite:
http://www.atlasinfo.fr/Le-Roi-Mohammed-VI-rencontre-les-dignitaires-religieux-senegalais-de-plusieurs-confreries_a40355.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Actualité marocaine

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum