Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
122 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Armée de l'air canadienne

le Mar 20 Juil - 22:37
L'armée canadienne accorde un contrat à Rolls Royce

Le motoriste britannique Rolls-Royce a continué mardi sa moisson de commandes au deuxième jour du salon aéronautique de Farnborough, en Grande-Bretagne, en engrangeant trois nouveaux contrats ou parts de contrats d'une valeur totale de 375 millions de dollars.

Rolls-Royce a tout d'abord reçu un contrat de maintenance pour les moteurs des avions de transport militaire CC-130J de l'armée de l'air canadienne. Le contrat de base s'élève à 70 millions de dollars sur six ans et sa valeur potentielle pourrait dépasser 260 millions de dollars sur la durée de vie totale des moteurs, a précisé le groupe britannique.

Rolls-Royce a ensuite indiqué avoir reçu une part de 240 millions de dollars, dans le cadre d'une commande de moteurs V2500 passée par la compagnie Vietnam Airlines au consortium International Aero Engines consortium (IAE), dont il l'est l'un des principaux actionnaires, aux côtés de ses concurrents Pratt & Whitney (États-Unis), JAEC (Japon) et MTU Aero Engines (Allemagne).

La compagnie vietnamienne a commandé des moteurs au consortium qui équiperont 36 Airbus A321, dont la livraison doit démarrer en 2011.

Enfin, Rolls-Royce a remporté peu après un contrat estimé à 65 millions de dollars, auprès de la compagnie chinoise Sichuan Airlines. Il porte sur la maintenance à long terme des moteurs Trent 700 équipant les trois Airbus A330 du transporteur.

Rolls-Royce avait déjà engrangé des contrats d'une valeur totale estimée à près de 900 millions de dollars au premier jour du salon de Farnborough, qui a ouvert ses portes lundi près de Londres.

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

le Mar 20 Juil - 22:53
L’avion furtif F-35 Lightning II changera le paysage des combats aériens du Canada

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il fera l’acquisition de 65 chasseurs à réaction F-35 Lightning II dans le cadre du Programme d’avions de combat interarmées. Au moins un pilote de chasse, qui pilotera cet avion un jour, est absolument enthousiaste par rapport à son avenir.

« C’est très excitant de faire partie du changement qui s’en vient avec l’arrivée du nouvel avion », mentionne le Capitaine Forrest Rock, le pilote de chasseur qui était aux commandes du CF-18 du 425e Escadron d’appui tactique de la 3e Escadre Bagotville (Québec) dans le cadre de la conférence de presse de vendredi dernier.

« J’aime piloter le CF-18, mais c’est évident que j’ai très hâte d’être aux commandes du F-35. J’adore mon travail. Ce n’est pas donné à tout le monde de se lever chaque matin, de se rendre au travail et d’aimer ce dernier. Chaque fois que vous activez la manette des gaz (ce n’est peut-être pas la bonne expression), un sourire s’accroche vos lèvres. »

Lors de l’annonce de l’acquisition de 9 milliards de dollars, le ministre de la Défense nationale Peter McKay a mis l’accent sur la raison qui a poussé à choisir l’option d’atterrissage et de décollage classique du F35 Lighting II pour remplacer le CF-18 Hornet.

« La technologie du F35 Lightning II, en termes de capteurs, de technologie furtive, de systèmes d’arme, de survivabilité et de la nature intégrée des systèmes, est réellement synonyme d’un aéronef de cinquième génération », indique le ministre McKay. « Il s’agit du seul chasseur qui répond aux besoins et aux exigences opérationnelles et interopérationnels des Forces canadiennes. »

Entouré du CF-18 du Capt Rock et du modèle vraie grandeur du F35 Lightning II fourni par le fabricant Lockheed-Martin, le Chef d’état-major de la Force aérienne, le Lgén André Deschamps, explique pourquoi le nouveau chasseur changera la façon dont le Canada mène ses opérations aériennes.

Le Lgén Deschamps a aussi expliqué pourquoi le Canada avait besoin de chasseurs de la cinquième génération.

« L’analyse de nos exigences obligatoires pour un nouveau chasseur a indiqué clairement que nous avions besoin d’un chasseur de la cinquième génération, d’affirmer le LGén Deschamps. Le F35 Lightning II est le seul aéronef de cinquième génération sur le marché qui satisfait à toutes nos exigences et il représente le meilleur rapport qualité/prix pour le Canada ».

« La technologie de fusion des données des capteurs du F35 est conçue pour rassembler, synthétiser et afficher l’information et ainsi aider les pilotes à comprendre d’un seul coup d’œil la situation tactique, de prendre rapidement des décisions tactiques complexes et de prendre des mesures déterminantes.

« Il est aussi équipé de la technologie furtive qui le rend pratiquement impossible à détecter par les radars. Cet appareil nous donnera la plus grande chance de réussir nos missions et de permettre à nos hommes et nos femmes de revenir sains et saufs de leurs missions.

« Le F-35 Lightning II améliorera aussi notre interopérabilité, nous assurant de travailler efficacement et en toute sécurité avec nos alliés du NORAD et de l’OTAN, ainsi que dans des opérations de coalition et d’échanges de données dans un environnement sûr ».

Le Lgén Deschamps a aussi expliqué comment le F-35 Lightning II s’en tire très bien comme avion monomoteur.

« Lorsque nous avons acquis le CF-18, il y a près de 30 ans, la technologie des chasseurs monomoteurs comme le F-16 venait à peine de faire surface. Dans le cadre du processus d’évaluation, nous avons passé en revue ces 30 années d’expérience et nous nous sommes demandé, statistiquement, "quels étaient les risques liés au passage d’une plate-forme à deux moteurs à une plate-forme monomoteur comme le CF-18". Bien entendu, la technologie associée aux nouveaux moteurs comme ceux des F35 est extrêmement solide et peut résister aux coups durs. »

Mike Slack, un expert en matière d’acquisition de matériel canado-américain et agent du personnel civil du Bureau de projet du chasseur de la prochaine génération au Quartier général de la Défense nationale mentionne qu’à l’exclusion des avantages opérationnels et de sécurité évidents liés au pilotage d’un aéronef ultramoderne comme le F-35 Lightning II, il existe des économies de coûts importantes en optant pour un chasseur qui est aussi choisi par huit autres pays.

« En exerçant notre option en vertu du protocole d’entente (PE) [JSF] et en collaborant dans le cadre d’une entente internationale, nous avons permis, de concert avec les huit autres pays, au Canada d’avoir droit à des avantages vraiment uniques. »

« Premièrement, nous avons maintenant un accès sans précédent à de l’information comme jamais auparavant. Cela permettra de faire en sorte que nous avons toute l’information technique nécessaire pour maintenir et faire fonctionner ces flottes jusqu’à la faire de leur vie utile. »

« Deuxièmement, cela fournit à l’industrie un accès sans pareil à des occasions d’affaires et à un programme d’une valeur de 383 milliards de dollars lié à 3 173 avions que le partenariat [JSF] permettra d’acheter, en plus de la possibilité que les 2 000 aéronefs que nous attendons soient vendus à d’autres acheteurs partout dans le monde. »

« Troisièmement, le PE offre au Canda la possibilité d’obtenir une importante remise concernant le prix d’un aéronef par rapport au prix qu’il faut payer en achetant l’appareil dans le cadre du programme de ventes militaires étrangères du gouvernement des États-Unis. Cela représente d’énormes économies. Cette façon de fonctionner représente à elle seule une économie équivalente à environ un dixième de la valeur totale du programme. »

« Finalement, grâce à la collaboration avec nos partenaires dans ce programme, nous avons l’occasion unique de tirer profit au maximum des économies d’échelle de ce programme en ce qui concerne l’appui pour cet avion ainsi que les développements futurs de ce dernier. Nous allons partager les coûts avec huit autres pays, ce que nous n’avons jamais pu faire dans le passé. De plus, cette façon de faire nous permettra de réaliser d’importantes économies. Lorsque vous appuyez 3 000 aéronefs au lieu de 65, les économies d’échelle sont énormes. »

Pour plus de renseignements sur la prochaine génération de chasseurs, cliquez ici
http://www.forces.gc.ca/site/news-nouvelles/news-nouvelles-fra.asp?cat=00&id=3471

Pour plus de renseignements sur la prochaine génération de chasseurs, cliquez ici
http://www.airforce.forces.gc.ca/v2/equip/f35II/index-fra.asp

En quoi consiste un chasseur de la cinquième génération?

Trois capacités clés distinguent les avions de chasse de la cinquième génération de ceux de la quatrième génération :

1.Interopérabilité : l’avion de la cinquième génération offre une combinaison unique de furtivité, de capteurs à longue portée et à haute résolution ainsi que de réseaux sécurisés de haute capacité permettant aux chasseurs F-35 de communiquer entre eux et de partager des données dans un environnement sécurisé;
2.Capteurs/fusion des données : la cinquième génération comporte un système qui regroupe les renseignements tactiques tirés des capteurs et de sources externes afin de permettre aux pilotes de comprendre aisément la situation tactique en un coup d’œil;
3.Survivabilité : la survivabilité de l’avion de la cinquième génération est nettement améliorée puisqu’il dispose d’une technologie furtive lui conférant une très faible visibilité, des capteurs perfectionnés et une liaison de données sécurisée. Ainsi, l’avion de cinquième génération peut accomplir plus durant une mission, tout en ayant besoin d’un moins grand nombre de ressources d’appui.
Il est impossible de faire passer un avion de quatrième génération à la génération suivante; en effet, les capacités de l’appareil de cinquième génération, telles que la technologie furtive, les capteurs à longue portée et à haute résolution, la fusion des données automatisées et les réseaux sécurisés de haute capacité, doivent être intégrées.

Le chasseur de la cinquième génération offre de meilleures possibilités au Canada de réussir ses missions et aux Forces canadiennes de voir leurs pilotes et leurs avions rentrer indemnes de celles‑ci.

http://www.airforce.forces.gc.ca

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

le Mar 20 Juil - 23:01
Furtif F-35 Lightning II

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

le Dim 22 Aoû - 1:57
Pourquoi le F-35?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les auteurs sont tous deux professeurs adjoints à l'École supérieure d'affaires publiques et internationales de l'Université d'Ottawa.
Encore une fois, la semaine dernière, des bombardiers russes se sont approchés de l'espace aérien canadien et ont été interceptés par deux chasseurs canadiens. De 12 à 18 interceptions de la sorte ont lieu chaque année depuis 2007, soit depuis que la Russie tente de se réaffirmer comme grande puissance militaire. Or, dans le contexte du choix du gouvernement fédéral de se procurer 65 F-35 à près de 16 milliards de dollars, est-ce là une preuve de la pertinence du plus important achat militaire du Canada?


Selon le ministre de la Défense, Peter MacKay, les F-35 permettront au Canada de «faire face aux défis du XXIe siècle et d'en sortir vainqueur». Quels sont ces défis? Il faut lire entre les lignes et déterminer les avantages comparatifs du F-35 par rapport aux autres options afin de répondre à cette question, puisque le gouvernement fédéral préfère se taire à propos des principales motivations sous-tendant sa décision.

La stratégie de défense élaborée par le gouvernement conservateur en 2008, Le Canada d'abord, mentionne une série de menaces contre lesquelles les avions de combat ne sont pas nécessaires, que l'on pense aux catastrophes naturelles, aux conflits asymétriques tels qu'en Afghanistan, ou aux réseaux criminels et terroristes transnationaux.

Un avion de combat tel que le F-35 s'avère d'une grande utilité dans des opérations de bombardement contre des États disposant de capacités de défense sophistiquées. Cet avantage est même reconnu par les concurrents de Lockheed Martin. Le F-35 représente également le seul avion de combat disponible et capable de rivaliser avec son concurrent russe, le Su-30, dont disposent par exemple la Chine, l'Inde, le Venezuela et l'Indonésie.

Voilà donc pourquoi, dans un horizon de 2017 à 2050, le F-35 est la «seule» solution de rechange. Il permet de pouvoir rivaliser avec les avions de combat produits par la Russie et de pouvoir bombarder des États de puissance secondaire.

Cela nous amène à la question des futures missions militaires auxquelles le Canada envisage de participer. Celles-ci se divisent en trois catégories. D'abord, la défense du territoire canadien. À cet égard, le F-35 ne dispose pas d'un véritable avantage comparatif par rapport à ses concurrents. La souveraineté des eaux canadiennes dans l'Arctique n'est pas contestée par la Russie, malgré ses nombreuses interventions aériennes (elle l'est plutôt par les États-Unis), et l'intégrité du territoire canadien est assurée par l'alliance militaire avec les États-Unis. Même s'ils avaient l'intention de le faire (ce qui très douteux), ce ne sont pas 65 avions de combat canadiens qui dissuaderaient les Russes ou tout autre pays d'attaquer le Canada - la puissance américaine suffit.

Le F-35 ne possède pas non plus d'avantage comparatif évident quant au second volet de la défense du Canada, qui porte sur les engagements du pays au sein du NORAD pour la défense du continent. Sur ce plan également, un avion de combat moins furtif disposant de deux moteurs permettrait très bien au Canada de faire sa part pour la sécurité continentale - et de répondre symboliquement à la menace russe. En effet, il est probable que les États-Unis choisissent un avion moins puissant que le F-35 pour remplir leurs propres obligations au sein du NORAD.

C'est au troisième volet - la sécurité internationale - que le F-35 se démarque. Sa furtivité et sa supériorité dans les combats air-sol permettent au Canada d'entrevoir un rôle de premier plan dans des conflits impliquant des bombardements aériens, tels que la guerre du golfe Persique et la guerre du Kosovo.

Certains militaires canadiens affirment ainsi que l'avantage comparatif du F-35 est de permettre au Canada de prendre part à des missions potentielles de combat contre des États tels que l'Iran et le Soudan.

La stratégie de défense du gouvernement conservateur semble ainsi plus claire à la lumière du choix du F-35. On y écrit souhaiter que le Canada continue d'être «un intervenant crédible sur la scène mondiale» et possède «les capacités nécessaires pour apporter une contribution sérieuse à l'ensemble de la gamme des opérations internationales».

Ce qui signifie que l'on envisage la possibilité éventuelle de participer à des opérations offensives contre des États parias et que l'on souhaite par le fait même renforcer la crédibilité militaire - toute symbolique - du Canada face à la Russie.

Par:Justin Massie et Philippe Lagassé

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

le Jeu 7 Avr - 23:57
Aéronefs courants

CP-140A Arcturus
CP-140 Aurora
CC-115 Buffalo
CC-144 Challenger
CH-147D Chinook
CH-149 Cormorant
CH-148 Cyclone
CT-142 Dash-8
CC-177 Globemaster III
CH-146 Griffon
CT-156 Harvard II
CT-155 Hawk
CC-130 Hercules
CC-130J Hercules
CF-188 Hornet
CH-139 Jet Ranger
F-35 Lightning II
CC-150 Polaris
CH-124 Sea King
CT-114 Tutor
CC-138 Twin Otter
CU-170 Heron

Source:*http://airforce.forces.gc.ca

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

le Dim 9 Déc - 13:50
Le Canada pourrait finalement lancer un appel d’offres afin de renouveler sa flotte d’avions de combat

En juillet 2010, le gouvernement conservateur canadien annonçait son intention d’acquérir 65 avions de combat de type F-35, actuellement en cours de développement chez le constructeur américain Lockheed-Martin, pour environ 8 milliards de dollars.

Seulement, le choix de l’appareil censé remplacer le CF-18 des forces aériennes canadiennes s’est fait sans appel d’offres, ce qui a été vivement contesté par l’opposition au gouvernement emmené par Stephen Harper.

Pour autant, et même si cela n’obligeait en rien Ottawa quant au choix de son futur avion de combat, le Canada avait dépensé 168 millions de dollars pour financer une partie du développement du F-35. Il s’agissait alors de faire bénéficier, à hauteur de 12 milliards, selon les chiffres avancés à l’époque, l’industrie aéronautique canadienne des retombées économiques du programme mené par Lockheed-Martin.

Mais ces perspectives, jugées aléatoires, n’ont pas calmé les opposants à l’achat des 65 F-35 par le Canada. Et cela d’autant plus que d’autres avions auraient pu également prétendre à satisfaire les besoins de l’Aviation royale canadienne à un prix moindre, d’autant plus que, dans le même temps, il était annoncé une hausse conséquente des coûts du programme mené par Lockheed-Martin, consécutive notamment aux retards pris dans le développement de l’appareil.

Et, en avril dernier, le rapport du Vérificateur général du Canada a jeté un pavé dans la mare, donnant ainsi du poids aux critiques formulées par les opposants au F-35.

Ainsi, le document a taillé en pièce les arguments avancé par le gouvernement : les retombées économiques pour les industriels canadiens auraient été fondées sur “des hypothèses” qui “n’ont (…) pas fait l’objet de validation indépendante”, de même que les coûts de maintenance des appareils tout au long de leur durée de vie, lesquels atteindraient les 16 milliards de dollars au lieu des 9 milliards annoncés.

Suite à ce rapport, le gouvernement canadien a pris des mesures, en écartant du dossier le ministère de la Défense, très favorable à l’achat des F-35 et en mettant en place le Secrétariat national d’approvisionnement en chasseurs, chargé d’examiner les coûts d’achat de l’avion de Lockheed-Martin et de voir si un autre appareil peut correspondre aux besoins de l’Aviation royale canadienne.

Et, en septembre dernier, une étude concernant les coûts du programme F-35 a été confiée à la société d’audit comptable KPMG, laquelle vient de rendre ses conclusions, lesquelles ont manifestement ébranlé les certitudes du gouvernement canadienne.

Selon des informations publiées par le National Post, confirmées depuis par d’autres médias canadiens, Ottawa envisage désormais de revenir sur la décision d’aquérir le F-35, les coûts complets sur l’ensemble du cycle de vie de de cet appareil ayant été évalués entre 30 et 40 milliards de dollars, et de lancer finalement un appel d’offres.

“Le cabinet n’a pas pris de décision au sujet des F-35. Le gouvernement compte respecter son plan en sept points” a toutefois fait valoir le directeur des communications du premier ministre Stephen Harper, le 6 décembre.

“Nous sommes déterminés à mener à terme notre plan en sept points dans une démarche exhaustive et transparente pour remplacer la flotte vieillissante des CF-18 du Canada. Le gouvernement fera le point publiquement avant la fin des travaux parlementaires” a pour sa part insisté (à 13 reprises), Jacques Gourde, le secrétaire parlementaire du ministre des Travaux Publics, interrogé sur cette question à la chambre des Communes, le 7 décembre.

Ce plan en 7 points prévoit un réexamen de l’offre portant sur le F-35 et évoque en l’étude d’autres “options”, sans plus de précisions. Mais, l’on voit mal, désormais, comment un appel d’offres ne pourra pas être lancé. Cependant, cela ne veut pas dire que l’avion de Lokheed-Martin soit définitivement écarté : il aura seulement à défendre ses chances face à des concurrents, qui peuvent être le F-18 Super Hornet de Boeing, l’Eurofighter ou encore le Rafale de Dassault Aviation.

Mais les chances des constructeurs européens sont minces… Interrogé par l’agence QMI, Robert Bernier, professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique (ENAP), basée à Québec, estime peu réaliste qu’Ottawa choisisse un appareil du Vieux Continent.

“Il y a d’autres appareils comme les Rafale en France et Saab Gripen en Suède, mais nous vivons avec l’enjeu de l’interopérabilité avec les Américains” a-t-il expliqué. “C’est déterminant. Nous avons toujours travaillé avec du matériel américain, depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, pour cette raison” a-t-il conclu.

opex360

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

le Sam 15 Déc - 23:56
Le Canada veut de nouveaux avions de combat

OTTAWA, 12 décembre (Reuters) - Le Canada a annoncé mercredi qu'il se remettait en quête de nouveaux avions de combat, le F-35 de Lockheed Martin pouvant encore être choisi après que le gouvernement a décidé d'y renoncer en raison d'une envolée des estimations de coûts.

Selon des sources gouvernementales, les favoris sont, outre le F-35, le F-18 Super Hornet de Boeing et l'Eurofighter fabriqué par EADS, BAE Systems et Finmeccanica .

(David Ljunggren, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Armée de l'air canadienne

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum