Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Le général Metidji 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Le général Metidji EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Le général Metidji EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Le général Metidji EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Le général Metidji EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Le général Metidji EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Le général Metidji EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Le général Metidji EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Le général Metidji EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Le général Metidji EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Le général Metidji EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Le général Metidji EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Le général Metidji EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Le général Metidji EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Le général Metidji EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Le général Metidji EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Le général Metidji EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Le général Metidji EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Le général Metidji EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Le général Metidji EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Le général Metidji EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Le général Metidji EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Le général Metidji EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Le général Metidji EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Le général Metidji Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le général Metidji

Aller en bas

Sujet / Message Le général Metidji

Message par Sphinx le Ven 20 Fév - 21:35

Qui est-il ce général Metidji qui a lu l’oraison funèbre du général Fodhil Cherif ? Quel est le parcours et quels sont les bagages intellectuels de celui qui est présenté à la presse comme étant le chargé de la communication au ministère de la défense nationale ?

Le général Metidji qui disait au sujet du général criminel disparu « « Vous êtes un exemple pour nous et l’Algérie est reconnaissante à l’égard de toutes vos actions et votre fidélité à votre pays. Vous n’avez jamais failli à vos missions à l’intérieur et à l’extérieur de votre Algérie », saisissait-il la signification des phrases qu’on lui a écrit et demandé de lire bêtement ?

Ayant connu de près ce fameux personnage et l’ayant côtoyé durant quelques mois, je risque d’étonner beaucoup de monde en brossant le portrait de ce qu’il y a de plus médiocre dans les rangs des généraux de l’armée algérienne. Je tiens à dire que je n’ai jamais eu le moindre problème personnel avec cet individu. Bien au contraire, il m’a toujours respecté et bien qu’il me dépassait dans la hiérarchie militaire au temps où il était commandant et moi, lieutenant, il s’est toujours montré serviable et courtois à mon égard au point où il me portait mon attaché case et me devançait pour m’ouvrir la porte. Des gestes tout à fait naturels chez Metidji Nadir qui a toujours gardé la mentalité d’un serviteur des hommes. D’ailleurs, il aimait répéter le fameux proverbe arabe « le serviteur des hommes est leur maître ». Un proverbe qu’il ne manque pas de pervertir de son sens.

Incapable d’aligner deux phrases correctement, le général Nadir Metidji, alors capitaine à la DCSM, se faisait tout petit devant un sergent chef plus instruit et plus cultivé que lui, pour lui rédiger ses comptes-rendus. Celui que ses collègues appelaient ironiquement « marin d’eau douce » est un ancien adjudant de la marine versé dans le corps de la sécurité militaire après le départ du général Benyelles de la direction de la marine nationale.

Sans diplôme ni qualification, l’adjudant Nadir Metidji ne pouvait trouver meilleur domaine pour fourbir ses armes que celui de la flagornerie. Il est plus que le militaire bête et discipliné. Il était de ceux qui n’hésitaient pas offrir leurs femmes à leurs supérieurs juste pour obtenir une promotion au grade supérieur ou un poste à l’étranger qui lui fait gagner beaucoup de devises.
En servant à la base navale de Mers El-Kebir sous les ordres du colonel Benyelles, il n’hésitait pas à se rapprocher du capitaine Mohamed Medien, Alias, Tewfik, alors Directeur Régional de la sécurité Militaire de la 27ème RM. Le rapprochement se faisait à travers la délation dans laquelle excellait l’adjudant Metidji. Cette activité annexe, si on peut l’appeler ainsi, permet à l’adjudant Metidji de garvir les échelons de la hiérarchie militaire à la vitesse de l’éclair. Il ne mettra pas longtemps pour se retrouver, promu commandant en 1987. Il est vrai, que l’adjudant Metidji Nadir remplissait amplement le critère de l’analphabétisme auquel s’ajoute celui de la flagornerie, indispensables pour l’obtention de promotions exceptionnelles.


Avec le départ du général Benyelles dont il était l’homme à tout faire, y compris le baby sitter, Metidji se trouvait tout nu devant des collègues qui ne le portaient guère dans leurs cœurs tellement il les écoeurait par son comportement mesquin. Le général Benyelles intercèdera, alors, en sa faveur auprès du capitaine Tewfik, promu au grade de commandant et nommé sous-directeur de la sécurité de l’armée à la DSCM, pour lui demander de lui faire un changement de corps.


Passé du corps de la marine à celui de la sécurité militaire, Nadir Metidji, promu sous-lieutenant, ne pouvait servir qu’à apporter du thé au chef ou lui faire les courses familiales comme il l’a toujours fait. Comme tout officier parrainé par un chef, Metidji est alors envoyé au bureau militaire de l’ambassade d’Algérie à Tripoli. Il en profita pour faire des affaires et évidemment, se montrer reconnaissant envers ses bienfaiteurs avec lesquels il partageait son salaire en devise comme tout bon diplomate algérien envoyé en poste à l’étranger.
Trois années plus tard, il est de retour à Alger. Le général Lakehal Ayat, alors Directeur Central de la sécurité Militaire, ne connaissant pas le personnage lui confia le dossier du Tchad étant donné que le bonhomme avait exercé en Libye.

Illettré et incapable de faire la moindre analyse sur le conflit tchadien, le capitaine Metidji se trouva une fonction qui lui allait comme un gant. Il était le cuisinier de Goukouni Oueddey, le président tchadien en exil. Il lui préparait le thé, achetait les couches pour les enfants, faisait le coursier et le chauffeur.

En lisant ses comptes-rendus sur ses activités auprès du président tchadien exilé, ses collègues se marraient et vivaient des moments d’hilarité que seul le commandant Metidji savait provoquer.

Quelques mois, plus tard, le commandant Metidji est envoyé à Tunis pour quelques années. Il sera envoyés plus tard dans d’autres pays pour se faire de l’argent et continuer à grimper dans la hiérarchie militaire en se montrant docile, obéissant et larbin sans concurrent. Cela lui a permis d’obtenir pour une somme dérisoire une luxueuse villa appartenant à la marine Nationale tout près de l’école de Tamentfoust. Alors qu’il était capitaine, il roulait dans une grosse Mercedes que ses collègues ne pouvaient s’offrir avec leur maigre solde.

Ceci sans parler d’un compte en devises bien garni à l’étranger. Car notre général, même s’il partageait son salaire quand il exerçait au niveau des ambassades, il savait s’arranger pour récupérer d’une main ce qu’il donnait de l’autre. Son épouse étant maître-assistante à la faculté de droit de Ben-Aknoun (dans les années 80) a toujours bénéficié de bourse d’études à l’étranger dans les pays où son mari était affecté. La bonne dame ne doit pas regretter d’avoir épouser un analphabète. Après tout, l’Algérie est bien la propriété des analphabètes et des traîtres.

Un analphabète chargé de la communication du ministère de la défense nationale cela nous renseigne bien sur l'importance qu'accorde les généraux algériens au secteur de la communication.


Source:Hichem ABOUD

21 JUIN 2008

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Le général Metidji Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum