Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
122 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

Connexion
anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Christianisme et intégrisme

le Sam 21 Fév - 22:54
ou : Le pape Benoît XVI lève l'excommunication des évêques intégristes (janvier 2009)...

Ou : réflexions sur la Vérité religieuse d'une protestante libérale de tendances unitarienne et quaker[1]


Le religieux est-il un monde irréel, construit artificiellement pour quelques personnes crédules, ou est-il une recherche de la Vérité ? Telle est la grande question qui me vient à l'esprit à ce sujet.

En effet, prenons d'abord l'excommunication : si Dieu existe, comment un homme peut-il priver de Dieu un autre homme ? C'est parfaitement impossible à mes yeux, si Dieu existe véritablement, le Dieu d'Abraham et celui de Jésus-Christ, l'homme ne mettant pas facilement ce Dieu-là dans sa poche ; de plus, il nous est dit « qu'à Dieu seul appartient la vengeance » et que l'on doit pardonner « soixante dix-sept fois sept fois », sans compter « la paille et la poutre ». Je veux bien que Pierre ait été investi de l'autorité suprême, bien que cette idée puisse avoir été ajoutée par la suite aux Evangiles, et qu'il lie et délie selon son bon vouloir parce qu'il a été investi de l'autorité divine, mais ne trouvez-vous pas que ce pouvoir grandissime donné à un homme est quelque peu périlleux pour Dieu, pour l'Esprit ? Comment peut-on être sûr que Pierre soit toujours investi du Saint Esprit, et, à plus forte raison, la foule innombrable de ses successeurs, choisis par leurs pairs ? Nous savons bien que dans les guerres, Dieu est des deux côtés et qu'il doit donner la victoire aux deux camps à la fois, ce qui doit l'embarrasser fort, quelquefois...surtout quand les deux camps sont chrétiens et le prient ensemble.... Pour moi, l'excommunication est donc le subterfuge du faible : Quand le pape était investi de l'autorité temporelle, sans avoir véritablement les moyens de ce pouvoir, il fallait bien qu'il s'invente une arme, (hors les Evangiles, qui prêchent la non-violence) pour vaincre les puissants temporels, comme les empereurs ou les rois, en misant sur la crédulité générale....mais peut-on être sûr que ses actions étaient toujours dans le droit fil de l'Esprit ?

Je préfère donc l'attitude protestante qui a rejeté l'excommunication, et finalement qui a choisi ainsi la non violence évangélique de l'Eglise. Celle-ci est là pour suggérer la direction à prendre, celle du Chemin, non pour l'imposer.

Dans le cas précis de cette levée d'excommunication, c'est donc un monde du passé de la pensée qui resurgit, au même titre que les ordalies médiévales, quand le pouvoir de la papauté était aussi temporel ; Benoît XVI a déjà fait resurgir les Indulgences de cette face peu glorieuse du Moyen Age, continue-t-il dans cette voie, et, si oui, pourquoi ?
Je pense que cette direction conservatrice est voulue par le pape, dès le départ. C'est celle d'une marche-arrière par rapport au Concile Vatican II, par rapport à l'œcuménisme. Et pourquoi prend-il cette voie ? C'est bien simple.




Pour moi, il y a deux manières de comprendre le religieux :

La première, à mes yeux la moins noble, est celle de l'intégrisme : elle part d'une démission de l'Esprit, d'un manque de foi, de la peur face à un édifice fragile : la Vérité ne peut être atteinte ; l'homme doit en inventer une pour le plus grand bien de ses crédules administrés, à la fois la fixer sans tenir compte de l'évolution de l'homme, de ses avancées, et à la fois continuer à inventer, si « cela marche » pour conserver le plus grand nombre de fidèles, assez incultes pour la plupart. En effet, l'histoire prouve que si l'on invente un fait religieux, et qu'on le fixe en dogme, tout le monde, par la vertu d'obéissance et le devoir d'unité de l'Eglise, finira par le croire, sans compter ceux qui y croyaient déjà. Et ces croyances par l'éducation seront transmises de génération en génération ; on ne saura même plus quand elles auront été inventées. Cela me fait penser à Franco qui, à l'époque de la Guerre civile de 1936 -cela m'a été rapporté par un ami espagnol- avait fait la Vierge Patronne de la Garde civile pour pourvoir grassement pourvoir aux besoins de cette dernière sans que l'Etat ait vraiment à payer pour l'entretenir. De quel côté la Vierge -c'est à dire le substitut de Dieu, ou de l'Esprit, pour les protestants- était-elle véritablement ? On peut se le demander, à regarder le capitaine Malraux et d'autres...

Pour en revenir à l'actualité, l'intégrisme fait partie de cette démarche de l'esprit : inventons un monde spirituel à peu près cohérent « qui marche » pour les « fidèles », enracinés dans leurs racines, éloignons nous de la pure vérité des Evangiles pour, par le rituel et les aspects extérieurs du religieux, étouffer le véritable sens qui se profile des textes, fabriquons une profusion de bébés angelots qui s'enroulent dans de belles étoffes pour distraire la foule de l'essentiel, et l'essentiel n'est-ce pas après tout rester maître du jeu soi-même, indéracinable, dans ses propres inventions ? Ainsi l'Autorité humaine suprême fait les saints, fait ou défait les excommuniés, au gré de son inspiration...

L'autre manière de concevoir le religieux, le spirituel, c'est de croire que la Vérité doit être au bout du chemin, et, comme le dit Saint-Exupéry, comme toute œuvre d'art les lignes de la Vérité sont simples, épurées. Je crois que peu de gens me contrediront si je dis que le regard doit se porter, pour la dégager, sur les Evangiles et sur les grands textes fondateurs « éternels », qui ont fait leurs preuves.

Si l'on croit en cette Vérité, est-ce que l'on porte sans cesse son regard vers le passé pour en faire ressurgir des vérités dépassées, est-ce que l'on s'allie avec le petit nombre de gens qui regardent vers l'arrière, ou est-ce que l'on préfère s'allier à la foule innombrable de ceux qui regardent vers l'avenir et qui espèrent que cela va changer ?

Benoît XVI, je vous le demande, vous qui tenez le rôle d'un pasteur pour le monde, allez-vous continuer à porter vos regards en arrière, ou allez-vous enfin prendre « le grand risque » : avancer et créer dans tant de chantiers à peine ébauchés qui vous attendent depuis si longtemps : l'intercommunion, le véritable respect de la femme, aujourd'hui qu'elle a fait ses preuves dans la société et qu'elle y occupe tous les emplois, c'est à dire l'ordination des femmes, la place de la femme dans tant de questions qui lui sont propres, comme l'avortement et les méthodes contraceptives, le mariage des prêtres comme chez les orthodoxes, la possible annulation de certains dogmes non évangéliques superfétatoires, la démocratisation de l'Eglise (Monarchie constitutionnelle ou République ?), la place réelle de la Vierge face à Jésus, qui doit être seul honoré, avec Dieu, qui devrait être le seul à être prié...et ceci n'est qu'une image, pour un protestant, pour un Juif, pour un Musulman...En effet, tout le monde sait qu'il n'y a presque aucun rapport entre la mère et l'enfant : la mère peut avoir à la fois des enfants insupportables et des enfant merveilleux ...quel est son rôle exact ??? Là encore...Elle n'a pas grand chose à voir dans la vocation très spécifique de son fils...comme la mère de Charles Péguy, rempailleuse de chaises sur les trottoirs d'Orléans, dans le génie de son fils...

A moins que le Vatican ne soit un organisme tellement paralysant que vous ne puissiez avancer qu'en reculant...mais Jean XXIII a su prouver le contraire...

Je suis sûre que si vous « avancez », au lieu de voir les églises se vider, vous rencontrerez plus d'adhésion. Il ne se peut pas que le peuple recherche une religion abâtardie, tant de fois déviée, passéiste et rigidifiée. Chacun d'entre nous, au fond de lui-même, recherche la parole qui le fait vivre, qui le respecte, qui va de l'avant... La Vérité.

Pourtant je sais qu'une profonde lame de fond a fait vaciller tout l'édifice des croyances chrétiennes vers 1960 et que les protestants ne sont pas plus à l'abri, même s'ils sont, à mon sens, davantage dans la ligne de la Vérité. L'appât des richesses a peut-être fait basculer l'essentiel, avec tant d'autres incidences...Mais je reste persuadée que c'est en creusant encore plus profond que l'on trouvera l'eau pure...Marx, Freud, Nietzsche, Darwin... ne sont que des impasses, ou des étapes...Moïse, Jésus ...toujours là...à l'étape suivante, vers Dieu.

Mais quelle est donc cette Vérité religieuse, différente de la science bien que plus importante qu'elle à mes yeux ?

La Vérité religieuse, c'est d'abord la recherche de la vérité de l'homme dans cet univers mystérieux qui le dépasse de toutes parts : que fait-il sur terre, dans l'univers, pour un court laps de temps ? que lui arrivera-t-il après ? Restera-t-il quelque chose de lui ? Pourquoi est-il venu sur terre ? D'où vient la vie ? Qui suis-je ? Toutes ces questions essentielles restent sans réponse, et nous sommes un peu à cet égard comme un prisonnier qui a les yeux bandés dans une prison inconnue. C'est ensuite un essai de réponse que le croyant inscrira dans sa vie.

A ces questions, les hommes ont tâché de répondre, ont « imaginé » hors la science qui ne fait que balbutier à cet égard. Les voies essentielles ont été : la mystique et l'art. Une voie supplémentaire, celle de l'intelligence : les théologies et la morale. Une voie mixte : la grande littérature mythique qui contient une interprétation, une connaissance du monde, une morale.

Ainsi pour moi le mythe d'Adam et Eve et celui des premières pages de la Genèse contient des approches de la Vérité d'une intelligence humaine totalement insuffisante :

1) Il ne se peut pas que la création du monde se soit faite par hasard, car cette horloge, à la fois merveilleusement agencée dans le moindre de ses mécanismes synchronisés, et vivante, suppose nécessairement un grand Horloger, comme le disait Voltaire. Quelque chose ne peut venir de rien....Donc disons provisoirement, à défaut d'autre certitude possible, que Dieu est le Créateur.

2) La Création s'est faite par étapes, ou « jours », ce qui se reflète dans le mot « Evolution »...Elle est tributaire du temps et de l'espace....J'arrête là mes exemples.

C'est ainsi que la religion ne se contente pas d'être une foi, mais qu'elle est aussi une culture.

par marike.over-blog.com publié dans : Religions - Christianisme

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Christianisme et intégrisme

le Mer 5 Oct - 6:06
La ceinture de la Vierge Marie sera exposée en Russie



Une grande relique chrétienne, la ceinture de la Vierge Marie, sera exposée en Russie du 20 octobre au 23 novembre, annonce NEWSru.com.

La relique, qui est conservée au Mont Athos, au monastère de Vatopedi, sera pour la première fois apportée en Russie, a déclaré, lors d’une conférence de presse, le président du Conseil de tutelle d’une fondation caritative Vladimir Iakounine.

Les orthodoxes croient que la prière devant cette relique permet de résoudre les problèmes des femmes en couches.

Comme la ceinture de la Vierge est conservée au Mont Athos, où les femmes ne peuvent pas entrer, les Russes ont une chance unique de prier devant la relique. Pendant un mois, elle sera exposée dans 12 villes russes, de Kaliningrad (à l’Ouest) à l’Extrême-Orient, a indiqué le responsable.

ruvr

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum