Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Forces armées de l’OTAN

le Dim 22 Aoû - 2:21
Dépenses de défense et importance numérique des forces armées de l’OTAN et des pays partenaires
Fichiers joints
defence0103-fr.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(1.5 Mo) Téléchargé 2 fois

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Dim 22 Aoû - 2:28
Force de réaction rapide de l’OTAN

l’OTAN (FRO) (Nato Response Force - NRF) a pour origine une proposition émanant de l’administration américaine, présentée lors d’une réunion informelle des ministres de la défense de l’Alliance Atlantique, à Varsovie en septembre 2002 et adoptée par les chefs d’Etat et de gouvernement, au sommet de Prague en novembre 2002.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Force interarmées et multinationale déployable rapidement, cet outil de gestion des crises le plus important de l’Alliance lui donne les moyens de répondre rapidement aux crises n’importe où et n’importe quand. La gamme des missions possibles va des opérations d’évacuation des non-combattants à des opérations de combat. Ayant atteint sa capacité opérationnelle initiale en octobre 2004 (8 000 hommes), sa pleine capacité opérationnelle est attendue pour octobre 2006 (21 000 hommes).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

l’instar de toute force interarmées, la FRO fait appel à au moins deux des trois composantes militaires classiques, terre-air-mer, tout en optimisant l’utilisation des ressources disponibles, humaines et matérielles pour conduire des missions très variées.

La composante Terre permet le déploiement d’une force de la taille d’une brigade (5 000 soldats environ), soutien compris, capable d’exécuter tous types de missions terrestres dans un grand nombre de scénarios et de localisations géographiques. La composante Marine (groupe tactique avec porte-aéronefs, groupe opérationnel amphibie et un groupe d’action de surface) est destinée à conduire une gamme variée de missions maritimes telles que le transport stratégique, l’escorte, la lutte anti-sous-marine et anti-mine, la défense antiaérienne et l’attaque à terre (débarquement et bombardement). Enfin, la composante Air devrait pouvoir assurer une capacité de projection (de forces et de puissance) rapide en menant des missions aériennes « classiques » (combat, surveillance, interdiction, alerte avancée, ravitaillement, par exemple) et des missions de transport stratégique (personnels, matériels, logistique).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A travers ses composantes, la FRO apparaît davantage comme un corps expéditionnaire multinational d’intervention extérieure destinée à donner à l’Alliance les moyens d’exister, que comme une force destinée à effectuer des missions classiques de paix. Ce caractère expéditionnaire est d’autant plus marqué que la Force compte une branche « opérations spéciales », peu développée, et qu’elle s’est vue attribuée une variété de ses missions.

D’un part, la FRO a vocation à accomplir toute la gamme des opérations de l’Alliance, y compris celles découlant de l’article 5 du Traité de Washington (défense collective). Ce qui explique son degré élevé de disponibilité et de préparation. Entraînée et « certifiée » OTAN, elle pourra agir de manière autonome ou préparer l’arrivée d’autres forces. Elle doit disposer de sa propre logistique, être capable de rester sur le terrain au moins 30 jours (en attendant le ravitaillement ultérieur) et d’agir aussi en tant que force de combat offensive. Outre une activation dans le cadre de la défense de ses États membres, les missions assignées à cette force sont très diverses quant à leur nature et leur intensité. Ainsi elle sera appelée à être engagée pour des opérations classiques d’évacuation de ressortissant. Elle sera amené également à être utilisée dans un scénario d’opposition à l’entrée et la gestion des conséquences (y compris dans un environnement chimique, biologique, radiologique et nucléaire) ; de même elle opérera dans le cadre de missions de riposte aux crises, y compris des opérations d’imposition de la paix : opérations d’embargo (maritime, terrestre et opérations d’interdiction aérienne). Moins courant, ce type de forces pourra être impliqué dans des opérations nécessitant un engagement approprié et une dissuasion graduée et dans des opérations d’interdiction maritime et de déminage maritime.

Ce catalogue est non exhaustif et exige une polyvalence et un caractère interarmées permettrant une adaptation à toute nouvelle situation. Mais son fonctionnement reste tributaire de la volonté étatique d’engager leurs militaires pour ces opérations.

En effet, au plan politique, la décision d’activer la force de réaction de l’OTAN demeure prise à l’unanimité au sein du Conseil de l’Atlantique Nord (CAN). Lorsqu’une telle décision a été prise, le Commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR) choisit dans le catalogue de forces les éléments requis, qui relèveront de son autorité (niveau stratégique). Une fois ce choix effectué, les États membres confirment officiellement s’ils autorisent, pour l’opération en question, l’emploi des forces fournies à la FRO ou s’ils s’y opposent pour des raisons nationales.

Évolution et Réalisation et de la FRO

Lors de la réunion informelle des ministres de la Défense de l’OTAN à Varsovie, du 23 au 25 septembre 2002, ce sont les États-Unis qui proposent la création de cette force. Au sommet de l’OTAN à Prague, du 21 et 22 novembre 2002, les pays membres décident la mise sur pied de la Force de Réaction rapide de l’OTAN. Au cours de la réunion de printemps à Bruxelles, 12 et 13 juin 2003, les ministres de la Défense de l’OTAN approuvent un concept global de la FRO. Sur la base de ce concept, les militaires de l’OTAN définissent dans un plan détaillé les modalités de sa mise en œuvre, y compris les critères de la formation de ses personnels et sa certification OTAN, et créent des groupes de travail chargés de les mettre en œuvre.

La phase dite de « mise en œuvre » commence le 15 octobre 2003 et comporte, dans un premier temps, des capacités opérationnelles limitées et un délai de projection de 30 jours afin de vérifier l’efficacité des procédures et des structures. Après d’une année, la FRO atteint officiellement sa capacité opérationnelle initiale le 13 octobre 2004. Jusqu’en octobre 2006, l’objectif principal est de valider le concept et de « certifier » les éléments nationaux au sien des différentes composantes au travers des exercices Steadfast Jackpot/Jaws et des déploiements réels tels que Steadfast Jaguar, prévu en juin 2006 (au large du Cap Vert). L’annonce de sa pleine opérationnalité devrait être intervenir à l’automne 2006.

En attendant l’OTAN a fait appel à la FRO pour des missions de type humanitaire qui n’exploitent que très partiellement son potentiel. Ainsi, l’armée de l’air française, dans le cadre d’une des rotations de la FRO, a établi un pont aérien entre la base de Ramstein, en Allemagne, et les Etats-Unis pour y acheminer les dons européens destinés aux populations américaines affectées par le cyclone Katrina (septembre 2005).

De même, la force a été activée afin de porter secours aux populations lors du tremblement de terre qui ont touché le Pakistan, l’Inde et l’Afghanistan (octobre 2005). Les éléments de la force de réaction rapide ont mis à la disposition des pays touchés des moyens logistiques destinés à faire face aux conséquences du séisme. Présente dans les premiers jours après le séisme dans le but de fournir de l’aide nécessaire, une structure d’accueil aérien fut mise en place par les militaires de l’OTAN à Lahore. Cette structure a pour mission la gestion au sol du transit des moyens humains et matériels acheminés par la FRO au profit de l’aide humanitaire. Sous commandement français, la composante aérienne a mis en oeuvre ses moyens de commandement (JFACC) et des avions de transport, dont deux avions de transport tactique C-130, au profit de l’ONU pour constituer un pont aérien humanitaire entre Incirlik, en Turquie, et les zones sinistrées.

Débat en cours

Certains États européens redoutent que la FRO affaiblisse ou mine les groupements tactiques de l’Union européenne destinés aux missions de Petersberg. Malgré les ressemblances frappantes, notamment avec des forces nationales « à double casquette », les deux concepts veulent avoir des finalités totalement différentes. La NRF constituerait essentiellement une force de frappe destinée à des opérations de combat de haute intensité hors d’Europe, tandis que les groupements tactiques sont essentiellement conçus pour des opérations de paix et de stabilité dans et au pourtour de l’Europe. Le débat sur la nature des relations entre ces deux forces, concurrence ou complémentarité, reste ouvert.

Samir Battiss
Chargé de recherche
Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes
Université du Québec à Montréal (UQAM)
Doctorant, Université Paris Panthéon-Assas (Paris II)

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Dim 22 Aoû - 2:30
38 militaires de l'OTAN sont morts depuis juin

Six officiers de police afghans ont été retrouvés morts, samedi, dans leur caserne du sud de l'Afghanistan. Il s'agit d'une région où les troupes internationales tentent toujours de prendre le contrôle de châteaux-forts talibans.
Leurs corps ont été retrouvés dans le district de Greskh, dans la province de Helmand, a indiqué Dawood Ahmadi, un porte-parole provincial. Le doute planait toujours quant aux sources des tirs qui les ont tués, mais les insurgés qui combattent les forces de l'OTAN ciblent aussi tous ceux qui appuient la coalition militaire ou le gouvernement Afghan.

Dans le nord du pays, trois autres policiers ont été abattus par des tirs alliés provenant des forces de la coalition, a annoncé l'OTAN. Toujours selon l'organisation, les forces de sécurité avaient demandé un appui aérien alors qu'ils étaient la cible d'une attaque d'insurgés. Deux hélicoptères auraient alors tiré un missile et des balles de 30 millimètres qui ont accidentellement tué les trois policiers.

Les troupes de la coalition ont, quant à elles, perdu trois militaires américains vendredi et samedi dans des attaques d'insurgés, au sud de l'Afghanistan. Un quatrième soldat de la coalition, britannique celui-là, a aussi péri samedi, dans le district de Nad Ali de la province de Helmand, a annoncé le ministère de la Défense du Royaume-Uni.


Dans la province voisine de Kandahar, une autre station de police a été attaquée vendredi, selon le bureau du gouverneur local. Deux insurgés ont été abattus dans le feu de l'action, mais aucun policier n'a péri.

Trente-huit militaires de la coalition sont décédés depuis le début du mois d'août selon l'Associated Press, dont 24 des États-Unis.

Publié le 21 août 2010

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201008/21/01-4308642-38-militaires-de-lotan-sont-morts-depuis-juin.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B12_en-manchette_278_section_POS1

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Dim 21 Nov - 23:17
OTAN/Afghanistan : vrai départ en 2011 ? Pas si sûr…

A la veille du sommet de l’OTAN, le 19 novembre prochain à Lisbonne, les spéculations vont bon train. Partiront-ils tous ? Ne partiront pas ? On est à peu près sûr qu’une prolongation aura lieu parce que la transmission du flambeau se fera partiellement selon un calendrier et une carte encore tenus secrets. Ce qui semble prévu pour 2011, de façon progressive, c’est un retrait total de zones remises au pouvoir afghan tandis que certaines autres zones resteraient sous contrôle otanien le temps que les troupes afghanes soient en capacité de « faire le travail ».


Quid des militaires français dans ce dispositif de retrait ?

Seront-ils affectés totalement par le retrait parce qu’actuellement déployés dans une zone qui serait rendue au contrôle afghan auquel cas ils rentreraient tous à la maison ? Ou, au contraire, redéployés partiellement dans le dispositif restant sur le terrain jusqu’en 2014 ? La position d’Hervé Morin, ministre de la défense, reste celle du retrait de nos 3750 soldats - dès 2011.

Dans ce type d’opération, on peut estimer la mission terminée et rentrer, puisque notre mission est reprise par une force afghane en charge des responsabilités qui nous étaient dévolues. La question que l’on peut légitiment se poser, dans le cadre d’une alliance, c’est s’il est élégant – politiquement - de laisser seuls les militaires américains achever la mission globale au motif que les zones dans lesquelles ils œuvrent aujourd’hui ne seront transmissibles qu’en 2014 et les nôtres en 2011 ? Le maintien des militaires français est-il soumis à une décision Elyséenne ou comporte-t-il un volet plus compliqué de « répartition des charges » qui pourrait être exigé par nos alliés ? N’oublions pas que nous sommes dans une alliance dont nous avons obtenu après les avoir revendiqués de précieux et prestigieux postes de commandement. Peut-on unilatéralement affirmer que c’est terminé pour nos soldats et siffler ainsi la fin de mission ?

Rien ne permet de certifier que nos militaires partiront tous en 2011. l’OTAN pourra solliciter le gouvernement français et ce dernier accepter de partager le reste de la mission initialement engagée voilà bientôt 10 ans.

Par Jean-Marc Trappler


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Ven 11 Mar - 19:25
L’Otan passera la relai à l’armée afghane dans 6 secteurs dès juillet

Annoncé lors du dernier sommet de l’Alliance atlantique de Lisbonne, le transfert de la responsabilité de la sécurité aux forces de sécurité afghanes commencera à partir du mois de juillet prochain.

Ainsi, quatre provinces et trois villes afghanes sont concernées par cette première phase de ce processus, qui doit normalement se terminer en 2014. Et a priori, le district de Surobi, où est actuellement déployé le bataillon français « Richelieu », principalement armé par le 2ème Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa), ne figure pas sur la liste des zones dont l’autorité sera transférée à l’armée nationale afghane (ANA), alors que Paris y comptait afin de pouvoir réorganiser ses effectifs dans la province voisine de Kapisa.

En effet, selon l’Associated Press, les villes de Laskar Gah (Helmand) et d’Hérat (ouest) et Mazar-e-Sharif (nord) font partie de la première liste, de même que les provinces de Bamiyan, Kaboul – à l’exception du district de Surobi – et Panshir.

L’annonce officielle des secteurs concernés par ces transferts d’autorité sera faite par le président afghan Karzaï le 21 mars prochain.

opex360

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Ven 25 Mar - 23:08
Libye: opération terrestre de l'Otan en gestation

L'Otan élabore activement un plan d'opération terrestre sur le territoire de la Libye, qui pourrait débuter fin avril, a appris vendredi RIA Novosti de source haut placée au sein du Renseignement russe.

"Les informations provenant de différentes sources indiquent que l'Otan est en train d'élaborer, avec la participation active de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, un plan d'opération terrestre en Libye. Tout indique qu'une opération au sol commencera si l'Alliance n'arrive pas grâce aux frappes aériennes à faire capituler le régime Kadhafi", a dit l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, si les événements en Libye évoluent selon un tel scénario, l'opération terrestre pourrait commencer fin avril-début mai.

Le 17 mars, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution prévoyant la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et le lancement d'une opération militaire contre les troupes de Mouammar Kadhafi. L'opération internationale intitulée Aube de l'Odyssée a débuté le 19 mars.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Mar 26 Avr - 7:29
Un sous-marin russe participera à un exercice de l’Otan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Du 28 mai au 9 juin, les côtes espagnoles seront le théâtre de manoeuvres de l’Otan, appelées Bold Monarch. Elles consistent en une série d’exercices d’évacuation et de sauvetage de sous-marins en détresse.

En 2008, la marine russe y avait pris part en envoyant le bâtiment de sauvetage Gueorgui Titov. A l’époque, l’exercice Bold Monarch avait été organisé au large de la Norvège. Un système de sauvetage russe s’était alors arrimé pour la première fois à un sous-marin de l’Otan.

Pour l’édition 2011, la Russie va envoyer, cette fois, le sous-marin Alrosa, qui est le seul bâtiment de la classe Kilo opérationnel au sein de la Flotte de la Mer noire. Des experts de l’Otan se sont rendus, le 20 avril, à Sebastopol, son port d’attache, afin d’évaluer ses systèmes et « préciser les aspects techniques de l’accouplement des appareils de sauvetage sous-marin », comme l’a indiqué un porte-parole de la marine russe.

Entré en service dans les années 1990, le sous-marin Alrosa (project 877-V) diffère des autres bâtiments de sa classe étant donné qu’il est équipé d’une pompe-hélice expérimentale pour sa propulsion diesel-életrcique. Mis en oeuvre par un équipage de 52 marins, dont 12 officiers, il peut lancer 18 torpilles, 8 missiles SA-N-10 Gimlet et poser 24 mines.

zone militaire(opex360)

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Mar 31 Mai - 5:33
Afghanistan : Un général de l’Otan blessé

Depuis le lancement de leur offensive de printemps, le 1er mai, les taliban multiplient les attaques et, conformément à ce qu’il semble être une évolution de leur tactique, ils visent en priorité les responsables afghans.

Et cela a été encore le cas, le 28 mai, avec l’attentat suicide perpétré contre les bureaux du gouverneur de la province de Takhar, dans le nord de l’Afghanistan. Visiblement, les insurgés étaient très bien renseignés puisqu’ils savaient qu’une réunion rassemblant les responsables de la sécurité de la région devait s’y tenir.

Le kamikaze, qui a mis à feu la bombe qu’il portait sur lui, avait revêtu un uniforme de la police afghane afin de pénétrer à l’intérieur du bâtiment, censé être protégé. Cet attentat a tué 7 personnes, dont le chef de la police pour le nord de l’Afghanistan, le général Daoud Daoud, et deux militaires allemands.

Parmi les blessés, l’on trouve le gouverneur de la province ainsi que le général allemand Markus Kneip, commandant les troupes de l’Otan dans le nord afghan. L’officier de la Bundeswehr souffrirait de blessures légères. Depuis 2002, la Bundeswehr a perdu 52 hommes en Afghanistan, dont 6 cette année.

Cela étant, la mort du général Daoud Daoud est un revers important pour l’Otan, au moment où l’on parle de tranférer progressivement la responsabilité de la sécurité aux forces de sécurité afghanes. Cet officier, proche du commandant Massoud, était considéré comme très compétent et fiable.

Jusqu’à présent, la province de Takhar passait pour relativement tranquille, comme la région d’Hérat, dans l’ouest du pays. Ce 30 mai, deux attentats suicides ont visé un carrefour de la ville et une base italienne. Au moins 20 personnes ont été blessées et 4 autres y ont perdu la vie.

D’après le ministre italien de la Défense, Ignazio La Russa, cinq militaires de l’Otan ont été blessés, dont un gravement. Détail gênant : Herat fait partie des secteurs dont la sécurité sera confiée aux forces afghanes à compter du 1er juillet prochain.

Par ailleurs, la veille, l’Otan a été accusée par les autorités afghanes d’avoir commis une bavure dans le district de Nowzad, situé dans la province du Helmand. Ainsi, 14 civils auraient été tués par des roquettes tirées par des hélicoptères. Le président afghan, Hamid Karzaï, qui a parlé de « grave erreur » et de « meurtre », a lancé un « dernier avertissement aux troupes et aux responsables américaines », qu’il a sommés d’arrêter leurs opérations « unilatérales ».

De son côté, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), sous commandement de l’Otan, a corrigé le bilan donné par les autorités provinciales, présenté ses excuses et fourni des explications sur le film des évènements.

« Au nom de la coalition, du commandant de l’ISAF, le général Petraeus, je veux présenter mes sincères excuses pour les 9 civils tués durant l’incident du district de Nowzand » a déclaré le général américain John Toolan, le commandant du Regional Command Sud ouest.

« La coalition prend très au sérieux tout décès ou blessure de civils. Eviter les pertes civils est notre principale priorité » a-t-il rappelé. Selon lui, les hélicoptères de l’Otan ont ouvert le feu sur une position à partir de laquelle 5 insurgés attaquaient une patrouille de la coalition. « Malheureusement, nous avons découvert plus tard que le complexe, occupé sciemment par les insurgés, hébergeait des civils innocents » a expliqué le général Toolan.

opex360

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Mar 31 Mai - 14:36
il ne faut pas oublier que nos moudjahidines ,on combatut l'otan, a l'époque on était des fellagas.
je pense que l'otan est un maléfice, et de surcroit est damnés.
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Lun 6 Juin - 15:52
Guedafi égal, et, imaginons si seulement si tt le peuple arabe se mis la main dans la main Wink
Libye: l’Otan déploie les grands moyens

Des renforts considérables sont envoyés contre le colonel Kadhafi. Objectif déclaré de l'Otan: un délai de 90 jours pour faire tomber le régime.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Trois mois, c’est le temps que se donne l’Alliance atlantique pour venir à bout de la résistance des forces favorables au colonel Kadhafi en Libye. Et, depuis quelques jours, la guerre semble effectivement être entrée dans une nouvelle phase, plus dure, que les états-majors occidentaux espèrent sans nul doute décisive.

Partout, que ce soit à Bruxelles, Paris, Londres ou Washington, le discours est le même. «Cette décision [le délai de 90 jours pour mener à bien les opérations] adresse un message sans détours au régime de Kadhafi. Nous sommes déterminés à poursuivre nos opérations pour protéger la population de Libye», a ainsi lancé Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l’Otan, cité par le quotidien britannique The Daily Telegraph. De son côté, dans chacun de ses communiqués et de ses points de situation, le ministère français de la Défense tient à rappeler que «cet engagement s’inscrit dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) qui autorise l’engagement de moyens militaires aériens pour protéger les populations civiles des attaques de forces de Kadhafi».

Un avis que ne partage apparemment pas la Russie qui, si elle a soutenu l’Ouest sur la Libye à l’occasion de l’e-G8 de Deauville, n’en reste pas moins très critique des frappes de l’Otan. Alors que les hélicoptères britanniques Apache et les Tigre français entraient pour la première fois en action contre des cibles militaires libyennes afin «d’augmenter la pression sur les forces de Kadhafi qui menacent la population civile» (Défense française), le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, faisait savoir que le recours par la France et la Grande-Bretagne à des hélicoptères de combat constituait «selon [eux] une transformation, intentionnelle ou non, [de l’opération de l’Otan] en une intervention au sol».

Le plus gros navire de guerre du monde en renfort

L’Alliance, c’est certain, semble muscler son dispositif, et les nouveaux déploiements coïncident avec l’annonce officielle portant sur la prolongation des opérations. Les Etats-Unis, en particulier, sont sur le point de revenir sur le devant de la scène, avec l’arrivée sur zone d’une force qui devrait encore accroître le déséquilibre entre les deux camps. Le porte-avions George H.W. Bush, le plus puissant bâtiment de l’US Navy, accompagné de son groupe, vient en effet de rejoindre la VIe Flotte américaine en Méditerranée.

Le Bush est le plus gros navire de guerre du monde. D’un déplacement de plus de 100.000 tonnes, ce monstre récemment entré en service a pour devise «La liberté à l’œuvre» et pour surnom le «Vengeur» (fort probablement, dans l’esprit américain, des attentats du 11-Septembre). Pour accomplir son «œuvre de liberté», le Bush emporte un groupe aérien composé de 90 aéronefs à voilure fixe et tournante, dont 44 chasseurs-bombardiers F/A-18. Le groupe qui encadre ce Léviathan, car un porte-avions ne se déplace évidemment jamais seul, comprend deux croiseurs lance-missiles et deux destroyers lance-missiles, qui vont encore renforcer la capacité occidentale de frappe sur des objectifs libyens.

Tous sortent à peine d’un exercice, curieusement baptisé Saxon Warrior, qui a eu lieu à la fin du mois de mai dans l’Atlantique, au large des côtes britanniques. Ces manœuvres avaient entre autres pour but de peaufiner l’entraînement des équipages à la défense antiaérienne. Au cas où quelques pilotes libyens suicidaires tenteraient de s’en prendre au Bush? Un scénario qui paraît peu vraisemblable. Notons enfin que le groupe de ce «super porte-avions» est commandé par une femme, le contre-amiral Nora W. Tyson. Les Américains aiment frapper l’imagination de leur public par des «premières» de toutes sortes et celle-ci en est une, tout comme le déploiement du bâtiment en lui-même.

Avec le Bush, l’Otan compte donc maintenant deux porte-avions sur place, le premier n’étant autre que le Charles de Gaulle. A ces deux géants s’ajoutent plusieurs porte-hélicoptères britannique, français, et américains, entre autres l’USS Bataan, qui, à lui seul, serait capable d’orchestrer le débarquement de 2.000 marines. Des déploiements qui semblent confirmer les inquiétudes de Sergueï Lavrov.

Source:*http://slateafrique.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

le Lun 18 Juil - 21:44
Afghanistan : David Petraeus transmet le commandement de l'OTAN au général américain John Allen

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



lemonde.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Forces armées de l’OTAN

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum