Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
91 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Forces armées en Guyane

le Sam 28 Aoû - 21:56
Forces armées en Guayne
Pays : France
Type :Commandement interarmées
Rôle :commandement
Taille: 2 000 personnes
Composée de :3e REI, 9e RIMa
Garnison: Cayenne (Guyane)
Commandant: Général Philippe Carpentier (depuis 2007)


Les Forces armées en Guyane regroupent l'ensemble des unités militaires françaises présentent sur ce département d'outre-mer.
Leur principale mission est d'assurer la souveraineté de la France sur cette terre d'Amérique du Sud. Elles se composent de près de 2000 hommes et femmes (1800 militaires et 200 civils de la défense) des 4 armées.

Composition
Les FAG se composent :

d'un état-major interarmées (environ 200 h)
de forces terrestres (1300 hommes)
3e REI
9e RIMa
de forces aériennes (120 hommes)
BA 367
Centre de contrôle militaire 06.967
de forces maritimes (80 hommes)
Base navale de Dégrad-Des-Cannes avec 2 Patrouilleur type P400 et 2 vedettes côtières de surveillance maritime de la gendarmerie
d'unités de la gendarmerie (750 hommes)
de forces communes interarmées
directions et services de soutien
3e RSMA (700 hommes) .

Missions

Les missions des FAG sont multiples :

garantir la protection et l'intégrité du territoire national dans le cadre du "protocole Toucan" signé en 2006 entre le préfet et le COMSUP des FAG (commandement supérieur des FAG)
participer à la sécurité du Centre spatial guyanais (CSG) dans le cadre de l'opération Titan
développer des missions de coopération militaire dans le cadre de la préparation opérationnelle avec les pays de la zone amazonienne
participer aux opérations de souveraineté de la France, notamment dans la mise en oœuvre de capacités maritimes
conduire ou participer à une opération militaire (cas de l'opération Carbet en 2004
contribuer à une opération de secours d'urgence en cas de catastrophe naturelle (cyclone, tornade, etc.)

Wikipedia

Forces armées de Guyane en chiffres


Les effectifs civils et militaires basés en Guyane, en comptant le service militaire adapté (SMA), s'élèvent à 2600 hommes.

L'Armée de Terre

Le 3ème Régiment Etranger d'Infanterie (3ème REI)
Il compte 650 hommes stationnés à Kourou. Ses missions sont :

la protection du Centre Spatial Guyanais
la surveillance de la partie Est de la Guyane
la gestion du centre d'entraînement en forêt équatoriale (CEFE) stationné à Régina
Le 9ème Régiment d'Infanterie de Marine (9ème RIMA)
Il compte 600 personnes basées à Cayenne. Ses missions sont :

le soutien de l'ensemble des forces terrestres et de la garnison de Cayenne
la surveillance de la partie Sud et Ouest de la Guyane
L'état-major du commandant de la force terrestre
Il est composé de 15 personnes. Sa principale mission est la préparation opérationnelle et mise en condition des forces terrestres.

La Marine

Les effectifs de la Marine s'élèvent à 140 personnes sur la Base de Dégrad des Cannes à Cayenne. Les missions des unités sont :

la surveillance et sauvegarde des approches maritimes
la défense maritime du territoire
la sûreté aéromaritime dans le cadre de la protection du Centre spatial guyanais

L'Armée de l'Air

Les forces aériennes rassemblent 200 personnes stationnées sur les Sites Air de Rochambeau à Cayenne et de Kourou. Ses missions sont :

les mesures actives de sûreté aérienne
la surveillance de la zone militaire SOP3 au profit du Centre spatial guyanais
la défense de l'espace aérien guyanais
le soutien des forces armées en Guyane

La Gendarmerie

Les effectifs de la Gendarmerie en Guyane s'élèvent à 700 personnes dont 300 gendarmes mobiles. En plus des missions habituellement dévolues à la gendarmerie sur l'ensemble du territoire français, la gendarmerie participe à la sécurité du Centre Spatial Guyanais et y consacre un escadron de gendarmes mobiles.

Le Service Militaire Adapté

Créé en 1960, placé sous la tutelle du ministère de la Coopération, il compte 780 personnes réparties dans deux unités stationnées à Cayenne et à Saint-Jean du Maroni. Ses missions sont :

assurer aux jeunes guyanais une formation professionnelle
contribuer à la mise en valeur du département, notamment en réalisant des travaux lourds d'infrastructures dans les zones les plus inaccessibles
participer, en liaison avec les FAG, à la mise en œuvre des plans généraux de protection d'aide au service public
Missions des Forces Armées de Guyane

Mission de souveraineté

Contribution au maintien d'un climat de sécurité à l'intérieur de la Guyane
- sécurité externe du Centre Spatial Guyanais (CSG) par l'Armée de Terre - 3ème Régiment Etranger d'Infanterie (REI) , l'Armée de l'Air (hélicoptères et radar) et la Marine Nationale (patrouilleurs, vedettes et avion de surveillance)

- surveillance des frontières (terrestres, fluviales, maritimes et aériennes) et présence à l'intérieur du département : 9° RIMa sur le Maroni (postes à Nasson, Maripasoula et Wempi), 3° REI sur l'Oyapok (postes à Saint-Georges et Camopi).

Défense du territoire contre les agressions extérieures
Mission de soutien au service public
Lutte contre l'immigration et l'orpaillage clandestins.

Action de l'état en mer : surveillance des pêches, sauvetage en mer...
Missions humanitaires
Evacuations sanitaires

Mission de participation au développement

Travaux au profit des collectivités (SMA)
Intégration des jeunes et formation professionnelle
Concours des moyens militaires dans le domaine des transports, de la sécurité et de la santé des populations.
Toutes ces missions sont conduites dans un cadre résolument interarmées regroupant les Armées de Terre, de l'Air, la Marine Nationale et la Gendarmerie Nationale.


http://www.cnes-csg.fr/web/CNES-CSG-fr/4063-forces-armees-de-guyane-en-chiffres.php

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées en Guyane

le Sam 28 Aoû - 22:01
Les Forces Armées en Guyane

Les Forces armées en Guyane sont réparties principalement à Cayenne, Saint-Jean du Maroni et Kourou. Elles comptent 1800 militaires et 200 personnels civils de la Défense. Depuis le 1er août 2007, le commandant supérieur des FAG (Forces armées en Guyane) est le général Philippe Carpentier. Pour mener à bien ses missions, le COMSUP dispose d’un état-major interarmées (200 militaires) et de trois adjoints d’armées (Terre-Air-Mer). Le contrat opérationnel des FAG se décline au travers six missions principales : garantir la protection du territoire national et contribuer au maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente (ZRP), en particulier la mise en œuvre du protocole Toucan ; participer à la sécurité du centre spatial guyanais ; contribuer à la préservation des intérêts de la France sur l’ensemble de la ZRP en développant des actions de coopération sécuritaire zonale avec le Brésil, le Surinam et le Guyana ; participer au soutien de l’action de l’Etat, notamment en mer, par la mise en œuvre de capacités militaires ; conduire ou participer à une opération militaire et contribuer à une opération de secours d’urgence (humanitaire, catastrophe naturelle). Les FAG assurent un éventail varié de missions qui sollicite de manière équilibrée les capacités des trois armées en particulier dans les domaines suivants : missions de souveraineté : la protection du centre spatial guyanais (CSG) qui nécessite, à l'occasion des transferts et des lancements d'Ariane, et selon les niveaux de menace déterminés, le renforcement du dispositif de protection aérien, terrestre et maritime. La lutte contre l'immigration clandestine et contre les arpailleurs : les FAG participent à la surveillance des frontières sur le Maroni et l'Oyapock. La lutte engagée contre les arpailleurs, véritable fléau, est venue s'ajouter aux nombreuses missions de nos forces. Enfin, la lutte contre la pêche illicite en zone économique exclusive (ZEE) Guyane. En 2007, les FAG ont réalisés183 missions, 7168 heures de présence en mer, 182 heures de présence aérienne et 1760 identifications et ont remporté des succès significatifs en 2008 dans leur lutte contre les arpailleurs, mais celle-ci n'aura de sens que si les moyens de poursuivre l'opération Harpie engagés après la visite du président de la République en Guyane sont mis en œuvre. Au cours d'un entretien qu'il a bien voulu nous accorder à son Quartier général, le général de brigade aérienne Philippe Carpentier détaille celles-ci. Interview: Joël-François Dumont.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le général de brigade aérienne Philippe Carpentier, COMSUP des FAG

Le rôle joué par nos militaires pour la défense et la protection permanente du Centre Spatial Guyanais (le CSG) dépendant du CNES est ignoré de nos concitoyens. Pourtant depuis quarante ans, c'est un travail considérable qui est accompli par des militaires professionnels (RIMA, Légion, chasseurs alpins, aviateurs, marins, gendarmes), dans des conditions qu'il s'agisse de la saison sèche ou de la saison des pluies qui demeurent extrêmement éprouvantes pour les hommes comme pour les matériels. Partager le quotidien de ces hommes, ne serait-ce qu'un seul jour sur le terrain, est quelque chose qui vous marquer à vie. En Guyane, l'Interarmées est une réalité qui s'impose et qui se vit bien, face à une nature aussi gigantesque. Dans cette Amazonie française, lointaine terre de France, l'Europe a trouvé les moyens d'affirmer à la fois son génie et son talent en matière spatiale, la France ayant décidé en 1964 d'en faire pour des raisons géographiques exceptionnelles le "port spatial européen" d'où les succès d'Ariane V ne se comptent plus. [4] La sécurisation de ce site de jour comme de nuit, sur terre, en mer, comme dans les airs, missions fondamentale de nos forces armées en Guyane puisqu'il s'agit de protéger un site classé "Priorité Défense" demeure un tour de force et montre à quel point nos militaires sur le terrain bénéficient à titre personnel d'un confort minimum.

Les moyens des FAG

Forces terrestres (1300 hommes) :

- le 9ème RIMa implanté principalement à Cayenne et Saint-Jean du Maroni.
- le 3ème REI implanté principalement à Kourou, Saint-Georges et Régina (centre d’entraînement en forêt équatoriale : CEFE).

Forces aériennes (120 hommes) :

- la Base Aérienne 367 implantée à Cayenne Rochambeau avec l’escadron d’hélicoptères d’Outre-Mer 00.068 (4 Puma et 3 Fennec)
- le centre de contrôle militaire 06.967 implanté dans le périmètre du centre spatial guyanais à Kourou.

Forces navales (180 hommes) :

La Base Navale est implantée à Dégrad des Cannes, avec 2 patrouilleurs P400, 2 vedettes côtières de surveillance maritime de la gendarmerie maritime.

Les directions et services relevant du ministère de la Défense pour le soutien commun.

Par ailleurs, le service militaire adapté (SMA - 700 hommes) comprend le 3e RSMA (Cayenne) et le GSMA (Saint-Jean du Maroni).

La Gendarmerie :

Elle compte 750 hommes, avec 5 escadrons de gendarmerie mobile, dont 2 pour la lutte contre l'orpaillage clandestin. La gendarmerie dispose également d'un hélicoptère Ecureuil et d'une vedette.


http://www.european-security.com/index.php?id=5798

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum