Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Ven 13 Juil - 22:52 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Dim 29 Avr - 16:29 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Août 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Culture et traditions algeriennes

Aller en bas

Sujet / Message Culture et traditions algeriennes

Message par Daûphin_zz_47 le Mar 7 Sep - 0:31

La première nuit de l'an nouveau (ennayr), chaque famille kabyle participe à Talkimt n djiwnegh (littÉralement la boulette du « je n'ai plus faim »). On y mange « les sept lÉgumes » avec le couscous (dont l'artichaut, l'asperge sauvage, le cresson, le chèvrefeuille, le poireau). Après le repas, une des femmes prÉsente une boulette de couscous à chaque convive qui doit la refuser, après quoi elle la dispose sur le montant de la porte de la maison: en fonction de la manière dont le vent aura dispersÉ la boulette pendant la nuit, et de ce qu'il y aura dÉposÉ (plume, poil, brin de laine, etc.), on dÉterminera l'augure de l'annÉe qui commence. La nuit suivante, chacun doit manger une volaille entière et des oeufs, en prenant soin de ne pas jeter les coquilles avant le lendemain, afin de ne pas manquer d'argent. Enfin, la maîtresse de maison change les pierres du foyer et se dÉbarrasse des anciennes.

L'arabe parlÉ en AlgÉrie prÉsente de nombreuses diffÉrences rÉgionales. Il est par exemple plus doux du côtÉ tunisien et plus guttural à l'approche de la frontière marocaine. Des langues d'origine berbère comme le touareg (tamachek) et le kabyle (tamazight) sont Également parlÉes dans le pays. Le tamazight a ÉtÉ officiellement reconnu comme deuxième langue nationale en AlgÉrie en mars 2002.

La prononciation de l'arabe est difficile. Elle se caractÉrise notamment pas l'utilisation des diphtongues aw ("aou"), ai ("aï") et ei ay (comme dans "faïence"). Trois consonnes sont particulièrement difficiles à prononcer pour le dÉbutant. Il s'agit de l'occlusive sourde (') et des sons ayn (fricative sonore) et rayn ("gh"). Ces deux derniers s'obtiennent assez bas dans la gorge et sont vocalisÉs par contraction gutturale accompagnÉe d'une sorte de grasseyement.

La transcription de l'alphabet arabe en alphabet latin n'obÉit pas à des règles strictes. Voici quelques mots et expressions utiles:

bonjour: as-salam 'alay koum
au revoir: ma'as -salam
merci: choukran
oui/d'accord: n'am
non: la
excusez-moi: smeh liya
comment-allez-vous?: kayf halek?
parlez-vous franÇais?: tatkellem faranciya?
je comprends: fhemt
je ne comprends pas: ma fhemtch
je m'appelle...: ismi...
où se trouve le/la...?: fyn...?
autobus: tobîs
bus (longue distance): kar
gare routière: mahatta al-tobîs
gare ferroviaire: mahatta al-tren
gauche: liser
droite: limen
la police: al-bolîs
l'hôtel: al-otêl
le restaurant: al-mat'am

D'Étonnants tÉmoignages d'art rupestre ont ÉtÉ dÉcouverts dans la rÉgion saharienne du Tassili n'Ajjer, à l'extrÉmitÉ sud-est du pays. RÉvÉlÉes pour la première fois en 1934, ces œuvres du nÉolithique reprÉsentant de nombreux animaux tÉmoignent de la richesse passÉe de l'Écosystème saharien. Elles sont classÉes sur la liste du patrimoine de l'humanitÉ de l'Unesco.

Plus près de nous, les traditions artistiques s'illustrent par un artisanat riche et variÉ. L'art du tissage, qui tÉmoigne notamment de l'apport berbère dans la culture algÉrienne, se dÉcline en de multiples variÉtÉs. Chaque rÉgion se caractÉrise par une production spÉcifique, reconnaissable à ses motifs et à ses couleurs. Autre pièce maîtresse de la production artistico-artisanale algÉrienne, la cÉramique a bÉnÉficiÉ d'apports romains et andalous. Comme la poterie - dont l'usage est avant tout domestique -, elle s'est Également enrichie d'influences turques.

Si l'artisanat est avant tout rÉservÉ aux femmes, la musique est une affaire d'hommes. Tandis que les subtiles variations de luth de la musique arabo-andalouse ancrent le rÉpertoire musical algÉrien dans la tradition, le raï moderne symbolise son renouveau. Apparu dans les annÉes 1970 aux environs d'Oran, il mêle des instruments traditionnels aux synthÉtiseurs et guitares Électriques. Ses grandes figures sont Safi Boutella, Cheb Mami et Cheb Khaled, maintenant mondialement connus. La musique châabi est une version populaire de la musique classique arabo-andalouse. La renommÉe de la chanson kabyle, enfin, a dÉpassÉ les frontières du pays au cours des dernières dÉcennies grâce à des artistes comme Ait Menguelet et Idir.

Le cinÉma s'illustre notamment grâce aux œuvres souvent engagÉes de quelques rÉalisateurs kabyles. Citons en premier lieu Azzedine Meddour (La Montagne de Baya, 1997) et Abderrahmane Bouguermouh, auteur de La Colline oubliÉe (1997), premier film tournÉ en langue tamazight.

Les principales figures de la littÉrature algÉrienne contemporaine sont Rachid Boudjedra (La RÉpudiation), Rachid Mimouni (Le Fleuve dÉtournÉ), Mohammed Moulessehoul (A quoi Rêvent les loups, sous le pseudonyme du commissaire Llob , et L'automne des chimères, sous le nom de Yasmina Khadra) et, plus rÉcemment, Salim Bachi (Le Chien d'Ulysse).

La cuisine algÉrienne est proche de ses cousines tunisienne et marocaine mais prÉsente quelques diffÉrences.

Une entrÉe chaude très classique est la choukchouka, composÉe de tomates, de poivrons et d'Épices rÉduits ensemble puis liÉs à l'aide de quelques œufs battus, ajoutÉs en fin de cuisson. Les salades d'aubergines et de citrons confits, ou de poivrons et tomates, comptent aussi parmi les hors-d'œuvre les plus rÉpandus.

La chorba est une soupe Épaisse et veloutÉe à base de viande de mouton, de lÉgumes, de pois chiches, d'Épices et de vermicelle. Elle est traditionnellement servie lors de la rupture du jeune du ramadan, à la tombÉe du soleil. La hrira (ou harira) est un potage de lÉgumes, d'Épices et de coriandre.

On ne prÉsente plus le couscous, plat de lÉgumes, de viandes et de semoule roulÉe et tamisÉe à la main. Plat de fête à l'origine, il côtoie de nombreuses variÉtÉs de tajines et de ragoûts à la carte des restaurants.

Cornes de gazelles, makroute, amandines et autres pâtisseries à base d'amandes, de dattes et de miel finissent gÉnÉralement les repas.

La boisson la plus rÉpandue est le thÉ vert à la menthe. Depuis la colonisation franÇaise, les rÉgions d'Alger et d'Oran produisent du vin. Les crus les plus rÉputÉs sont le Coteaux de Mascara (rouge et rosÉ) et le Coteaux de Tlemcem (rouge, rosÉ et blanc), produits dans la rÉgion d'Oran. Des sodas et des eaux minÉrales sont Également disponibles dans le pays.

L'alimentation proposÉe dans le Sahara est, bien sûr, plus sommaire. Elle se compose de galettes de pain cuites dans le sable (la traditionnelle tagella), de dattes, de thÉ et des provisions que vous ou l'organisateur de votre circuit aurez emportÉes pour le bivouac (conserves, pâtes, riz, etc.). De la viande et du couscous sont gÉnÉralement prÉparÉs à proximitÉ des oasis.

Religion d'État en AlgÉrie, l'islam puise aux mêmes racines que les autres religions monothÉistes nÉes au Proche-Orient: le judaïsme et le christianisme. Le livre saint de l'islam, le Coran, fait ainsi frÉquemment rÉfÉrence à des personnages Également prÉsents dans la Bible ou la Torah.

L'islam compte 5 principes, ou "piliers": la profession de foi ("Il n'est d'autre Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète"); les 5 prières quotidiennes en direction de La Mecque; l'aumône aux pauvres; le jeûne du ramadan et le pèlerinage à La Mecque (hajj).

L'islam connut à ses dÉbuts un schisme majeur qui divisa les croyants en deux courants: les sunnites et les chiites. Cette rupture rÉsulta de la lutte de pouvoir qui opposa Ali, cousin et gendre de Mahomet, à la dynastie montante à Damas, les Omeyyades. Le chef de ces derniers fut reconnu comme lÉgitime successeur de la tradition (sunna). C'est cet islam sunnite (considÉrÉ comme orthodoxe) qui est pratiquÉ en AlgÉrie comme chez ses voisins.

L'islam interdit la consommation de viande de porc et d'alcool. Durant le mois de ramadan, il est interdit aux fidèles de boire, de manger et de fumer (rien ne doit passer entre les lèvres) entre le lever et le coucher du soleil, ainsi que d'avoir des relations sexuelles.

Source : fr.voyage.yahoo.com

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Culture et traditions algeriennes

Message par Daûphin_zz_47 le Mar 7 Sep - 0:38

La danse kabyle

C'est une danse exécutée par des femmes pour célébrer l'abondance de la récolte durant la cueillette des oliviers. Elle est accompagnée d'une musique traditionnelle et de youyous.Les femmes portent le costume traditionnel qui correspond à la région de Kabylie qui elle-même a sa propre gestuelle. Mais la danse traditionnelle évolue elle aussi dans le temps. La danse kabyle priviligie le déhanchement avec la foutha (tissu) qui se met sur les hanches.

Mais, aujourd'hui quelques hommes s'adonnent aux joies de la danse kabyle notamment lors de fêtes comme on le voit sur la photo. (http://etudiant.univ-mlv.fr/~wbenabde)


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Culture et traditions algeriennes

Message par Daûphin_zz_47 le Mar 7 Sep - 1:04

Les programmes présentés par le Ballet National comportent des danses traditionnelles élaborées qui reflètent les différents aspects de la vie quotidienne du peuple algérien.


La Danse Algéroise. La Danse Kabyle La Danse Zendali
La Danse Chaoui .La Danse Allaoui .La Danse de Tlemcen
Mariage Ouled Naïl .La Danse de Solo (Naïli). La Danse du Burnous
La Danse des Touaregs .La Danse Reguibète. La Danse KarKabou

La Danse Algéroise :

D’origine citadine, danse de femmes accompagnées de musique au rythme du vieux répertoire citadin, classique ou populaire. Les danseuses, vêtues de riches costumes traditionnels et parées de bijoux, mettent en évidence l’élégance et l’harmonie des mouvements, faits de petits pas légers et pudiques et de pudiques inclinaisons.



La Danse Zendali :

C’est une danse citadine répandue à travers les régions de l’Est algérien. Elle est exécutée par des femmes vêtues de belles robes brodées de fil d’or, accompagnées d’une musique traditionnelle jouée principalement sur le T’bal et la zorna.



La Danse Chaoui :

Danse féminine pratiquée dans la région de Batna à l’Est d’Alger, accompagnée de " Ghaïta " et du " Bendir ". Les danseuses, agitent de leurs mains des foulards et glissent avec grâce à petits pas légers.



La Danse Allaoui :

C’est une danse répandue à travers l’Ouest algérien. Elle est exécutée par les hommes pour célébrer la victoire. Ils frappent des pieds pour exprimer leur attachement à leur terre et montrer leur capacité d’endurance.



La Danse de Tlemcen :

C’est une danse citadine exécutée par les femmes pendant les fêtes et cérémonies. En ces occasions, elles portent leurs plus beaux costumes et allouent leurs plus beaux atours.



Mariage Ouled Naïl :

Cette danse illustre une cérémonie de mariage à travers laquelle homme et femme partagent la joie du couple, ce dernier exprime son bonheur et son plaisir en participant à la danse.



La Danse de Solo :

Danse d’une jeune fille rêvant déjà au prélude de son futur mariage à travers son évolution, elle ressent qu’elle est l’objet de tous les regards.



La Danse du Burnous :

Le burnous est un habit traditionnel qui incarne la virilité et l’attachement aux traditions. Cette danse a pour objet principal de mettre en valeur cet habit.



La Danse des Touaregs :

Danse guerrière qui exprime la bravoure des hommes bleus du Tassili . Les danseurs armés d’épées et de boucliers s’engagent dans un jeu de guerres, guets, défi et ruses. Les croisements d’épées se succèdent dans une ébauche de bouds et de cris martiaux. Intervient la trêve provoquée par les femmes qui espèrent répandre un message d’amour et de paix.



La Danse Reguibète :

C’est danse de la région de Tindouf, exécutée par les femmes pour exprimer leur attachement aux traditions et rites locaux.



La Danse KarKabou :

" Karkabou " est le nom donné en Algérie, aux grandes castagnettes métalliques à double tympan ou crotale. Lentes lorsqu’elles s’accompagnent de chants sous forme de pieuses invocations, elles savent aussi s’animer et s’élever jusqu’à la catharsis mystique, sous l’effet de rythmes haletants et de grands mouvements des corps harmonieusement coordonnés.



http://www.ballet-national.art.dz/danses.htm

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Culture et traditions algeriennes

Message par Daûphin_zz_47 le Jeu 9 Sep - 22:19

rakane a écrit:les hommes de gènie font la grandeur intellectuelle d'une nation mais raremment sa puissance..la culture d'une nation c'est ça memmoire et son identitè.

Bonsoir rakane?

La puissance d'une quelquonque nation dépend de sa puissance intellectuelle regardez dans l'histoire et vous verrez que la machine allemande fut détruite par les alliés mais l'intelligence allemende elle y est et existe encore ...la preuve actuellement l'économie européenne dépend de plus en plus de l'Allemagne . Wink

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Culture et traditions algeriennes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum