Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Régime politique égyptien

Aller en bas

Sujet / Message Régime politique égyptien

Message par Syfou le Ven 8 Oct - 1:03

Le régime politique se caractérise par un pouvoir présidentiel fort et une nette centralisation de l’administration.
Alors que la Constitution n’avait connu aucun amendement depuis 1980, deux réformes constitutionnelles successives sont intervenues en 2005 et en 2007. Elles ont notamment permis d’assouplir les conditions de participation à l’élection présidentielle et de renforcer l’équilibre des pouvoirs.

Au pouvoir depuis 1981, le Président Moubarak a été reconduit dans ses fonctions pour un cinquième mandat en 2005. Il a été réélu, pour la première fois, conformément aux amendements constitutionnels de la même année, dans le cadre d’une élection concurrentielle au suffrage universel direct (avec 88,57% des suffrages exprimés). Les élections législatives qui ont eu lieu à l’automne 2005 ont donné une majorité de 73% des sièges au Parti national démocratique (PND).

Malgré cette large victoire du parti présidentiel, la carte politique du pays a été modifiée à la faveur d’un mouvement de réformes avec la percée de députés « indépendants » affiliés aux Frères musulmans. En obtenant 20% des sièges, ceux-ci, bien que leurs activités politiques soient interdites, ont multiplié par cinq leur présence à l’Assemblée du peuple et sont devenus la principale force d’opposition du pays. Ils sont néanmoins, aujourd’hui, quelque peu en retrait de la scène politique.

Par ailleurs, médias, Parlement et organisations professionnelles ont acquis une liberté de ton nouvelle.

L’année 2010 est marquée par des élections au sein des deux chambres du parlement. Ainsi, la Chambre Haute (Majlis al-shoura) sera renouvelée de moitié à l’issue des prochaines élections partielles au printemps 2010. Les élections de la Chambre Basse (Majlis al-shaab) auront lieu, quant à elles, à l’automne 2010.
Le prochain scrutin présidentiel sera organisé en 2011.

http://www.ambafrance-eg.org/france_egypte/spip.php?article38

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Régime politique égyptien

Message par Sphinx le Ven 28 Jan - 10:07

Le régime égyptien essaie d'étouffer la contestation

Le Caire a interdit hier une deuxième journée de manifestations et dispersé rapidement les ébauches de défilés inspirés par le renversement du président tunisien. La monnaie et la Bourse égyptienne ont accusé le coup.

Le pouvoir a réagi fermement hier, au lendemain des premières manifestations d'ampleur en Egypte depuis l'arrivée au pouvoir d'Hosni Moubarak il y a trente ans. La police a rapidement dispersé les contestataires à coups de canons à eau, de matraques et de gaz lacrymogènes dans le centre du Caire. Au total, 500 arrestations ont eu lieu, ce qui porte le nombre à 700 en 2 jours. D'autres défilés ont avorté dans diverses villes du pays, où les manifestations lors du « jour de la colère », mardi, se sont soldés par quatre morts, dont un policier et deux civils tués par balle. Hier, deux autres personnes ont été tuées dans des heurts dans le centre du Caire, selon des sources médicales.

Les slogans entendus mardi et, brièvement, hier, évoquaient la corruption, la pauvreté, le chômage et les tortures policières ou, simplement, la Tunisie. En allusion au rôle déterminant joué par l'armée tunisienne dans l'éviction de Ben Ali, les participants, issus des classes moyennes mais aussi des quartiers les plus populaires de la capitale, criaient aussi « où est l'armée égyptienne ? » et réclamaient des élections libres.

Twitter bloqué

Les télévisions nationales ont largement ignoré les manifestations et le service Twitter, qui avait constitué le principal canal de liaison des manifestants tunisiens, n'était plus accessible hier matin, tout comme Bambuser, un site très populaire en Egypte de diffusion en direct de vidéos capturées par téléphones portables. Le gouvernement a accusé hier les islamistes des Frères Musulmans d'être à l'origine des manifestations de mardi, ce que démentait la presse indépendante.

Pour calmer les manifestants, dont une partie de la colère peut s'expliquer par le coût de la vie, le gouvernement s'est engagé hier à continuer de subventionner les carburants et les produits alimentaires de base, un programme dont bénéficient 63 millions d'Egyptiens, d'un coût de 102 milliards de livres (12 milliards d'euros) en 2011, soit un cinquième des dépenses de l'Etat. La libéralisation économique impulsée depuis 2005 par le fils d'Hosni Moubarak, Gamal, qui a attiré les investisseurs et suscité une vigoureuse croissance économique, ne s'est traduit par aucune amélioration des conditions de vie d'une majorité des 80 millions d'Egyptiens, dont 40 % vivent avec moins de 2 dollars par jour. Un tiers d'entre eux est illettré et 90 % des chômeurs sont des jeunes de moins de 30 ans, présents en masse dans les défilés.

Les marchés financiers égyptiens ont nettement accusé le coup hier. La Bourse du Caire a enregistré sa plus forte baisse journalière, de 6 %, depuis novembre 2009. Elle a reculé de 12 % au total depuis le début de l'année. La livre égyptienne a aussi enregistré sa plus forte baisse depuis novembre 2009. Le coût d'un contrat d'assurance contre un défaut de paiement de l'Egypte sur sa dette (CDS) a atteint son plus haut depuis juin 2009, à 344 points de base.

L'Union européenne, critiquée pour avoir tardé, à l'inverse des Etats-Unis, à soutenir les aspirations à la démocratie des Tunisiens, a appelé hier le régime égyptien à « écouter le signal » des manifestants. Le ministre de la Défense, Alain Juppé, a estimé hier que l'Egypte était « très certainement un régime autoritaire » mais qu'il n'était pas question, pour la France, de se « substituer aux peuples eux-mêmes dans les décisions qu'ils prennent » dans leur pays.

*YVES BOURDILLON, Les Echos

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Régime politique égyptien

Message par abdelmalek le Dim 6 Fév - 14:03

lorsque il y a famine :il n'y a que le peuple qui subit .et bien sur le reste.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Régime politique égyptien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum