Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Élection présidentielle Égyptienne

Aller en bas

Sujet / Message Élection présidentielle Égyptienne

Message par Syfou le Ven 8 Oct - 1:13

Élections présidentielles égyptiennes de 2011

L' élection présidentielle égyptienne de 2011 se déroulera en septembre 2011. Il y aura un premier tour qui distinguera les deux meilleurs candidats et un second tour qui désignera le vainqueur, sauf en cas de victoire dès le premier tour, avec plus de 50% de suffrages exprimés.

Le président sortant Moubarak ne s'est pas encore déclaré candidat et n'affirme pas qu'il se représentera "pour le moment".

Wikipedia


Dernière édition par Syfou le Lun 25 Juin - 2:56, édité 1 fois

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Élection présidentielle Égyptienne

Message par Syfou le Ven 8 Oct - 1:16

Présidentielle en Egypte : la bataille a déjà commencé

Hosni Moubarak va-t-il adouber son fils Gamal pour le scrutin de novembre 2011 ?

La campagne pour la succession du président égyptien Hosni Moubarak bat son plein. Une manifestation était organisée mardi dans les rues du Caire et d’Alexandrie contre la candidature de son fils Gamal, présenté comme son possible successeur, alors que le Parti National Démocrate (PND) avait publiquement annoncé son soutien au président sortant. Mohamed ElBaradei, l’opposant le plus en vue, veut, lui, faire pression sur le gouvernement afin que la Constitution soit réformée et qu’il puisse se présenter. A un an de l’élection présidentielle, la scène politique égyptienne est en effervescence.
A un an de l’élection présidentielle en Egypte, la bataille autour de la succession du président Hosni Moubarak fait rage. Les opposants à une transmission « héréditaire » du pouvoir par le président sortant à son fils Gamal ont fait entendre leur voix mardi après-midi aux cours de manifestations émaillées d’accrochages avec la police, dans les rues du Caire et d’Alexandrie. « Nous ne voulons pas d’une gouvernance héréditaire ! », « non à Gamal ! », ont scandé les manifestants dans une ambiance tendue, rapporte un journaliste de l’AFP. Au Caire, le cortège des protestataires - qui rassemblait pêle-mêle des partisans du mouvement Kefaya, des militants de gauche, des membres de partis d’opposition et des proches de l’opposant Mohamed ElBaradei, ancien président de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) - comptait se rendre au palais Abdine, la résidence présidentielle officielle. Mais il a été bloqué par plusieurs milliers de policiers déployés autour du site. Selon des manifestants, cinq personnes ont été interpellées au Caire et sept à Alexandrie.

La stratégie du soda

La rumeur sur la succession du président vieillissant (82 ans) par son fils cadet Gamal ne cesse d’enfler. Une campagne lancée par certains de ses partisans, il y a quelques semaines, a mis la rue égyptienne en effervescence. « Gamal, tu es le rêve des pauvres ! », scande l’une des affiches placardées sur les murs de plusieurs villes de province et certains quartiers du Caire, tandis que ses supporters s’attellent à recueillir 5 millions de signatures en faveur de sa candidature, en dépit de son manque de popularité. Pour convaincre le chaland, des meetings sont souvent improvisés dans les cafés populaires, où les clients sont gracieusement invités à siroter des boissons fraiches et fumer le Narguilé. L’hebdomadaire pro-gouvernemental Al-Ahram Hebdo décrit l’une de ses réunions dans un quartier populaire du Caire : « Le coordinateur, Yousri Saqr, s’adresse à la foule : "Nous avons organisé cette réunion pour collecter vos signatures afin de demander à Gamal Moubarak de se présenter aux élections présidentielles". Saqr est interrompu par un citoyen. “Mais qui est Gamal Moubarak ?", interroge-t-il, suscitant l’hilarité de la foule(...). Chaque citoyen qui signe un bulletin obtient une boisson gratuite en plus (…). Certains piétons signent seulement pour la boisson fraiche gratuite. D’autres, ne sachant pas qui est Gamal Moubarak, pensent qu’ils donnent leurs voix à Yousri Saqr. »

Alors que la campagne pour la candidature de Moubarak fils bat son plein, les responsables du Parti national démocrate (PND) au pouvoir ont pris publiquement leurs distances avec cette initiative. « Le Parti National Démocrate a choisi à l’unanimité le président Moubarak comme candidat aux prochaines élections présidentielles », a déclaré le secrétaire général du PND, Safouat Al-Chérif, dans une récente interview au magazine Al-Moussawer. Le journal Al-Ahram évoque l’éventualité d’un conflit entre l’ancienne garde, favorable à un nouveau mandat du président Moubarak, et la nouvelle garde, menée par un groupe d’hommes d’affaires favorables à Gamal Moubarak. « Je crois que l’ancienne garde a voulu couper le chemin aux partisans de Gamal Moubarak. Elle a voulu surtout envoyer un message disant que cette campagne populaire n’est pas soutenue par le parti », analyse Georges Ishaq, ex-secrétaire général du mouvement d’opposition Kéfaya, cité par le journal.

Gamal à Washington

Un autre indice vient toutefois conforter l’hypothèse d’un legs du pouvoir par le président Moubarak à son fils. Début septembre, Gamal Moubarak avait accompagné son père à Washington où il a participé au démarrage des négociations directes entre l’autorité palestinienne et Israël. « La présence de Gamal dans la délégation égyptienne, alors qu’il n’occupe aucune fonction officielle, pourrait être perçue par un grand nombre d’Egyptiens comme une tentative d’imposer le fils du Président de force sur la scène politique internationale », a confié Elliott Abrams, ancien conseiller de sécurité intérieure sous George Bush, au journal égyptien almasry alyoum. Le journal israélien Haaretz avait de son côté annoncé des entretiens entre Moubarak Junior et des négociateurs israéliens, dont Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien. On soupçonne ainsi le président égyptien de vouloir aider son fils à se forger une stature internationale avant de le lancer dans l’arène électorale.

La campagne en faveur de la candidature de Gamal Moubarak se veut aussi une réponse aux offensives des opposants à une succession héréditaire. Les partisans d’Ayman Nour, arrivé au second tour de la présidentielle de 2005, et emprisonné pendant trois ans par la suite, ont fait placarder des affiches à l’effigie de Gamal Moubarak avec pour slogan : « L’Égypte est trop grande pour toi. » Quant à l’ancien directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Mohammed ElBaradei, qui milite pour la démocratisation de l’Égypte depuis son retour au pays au début de l’année, il poursuit sa collecte de signatures en faveur d’une réforme de la Constitution qui permettrait aux indépendants, dont il fait partie, de se présenter à la présidentielle, ainsi que l’organisation d’élections libres et transparentes. Plus de 800 000 signatures ont été réunies pour en faveur du « changement » prôné par le Prix Nobel de la Paix.

Alors que la scène politique s’agite autour de l’élection présidentielle prévue en novembre 2011, Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans, reste de marbre. Le président égyptien n’a pas fait savoir s’il se présentait de nouveau, ni s’il soutenait une candidature de son fils. Mais un chose est sûre : « S’il décide de se présenter, nous allons le soutenir à 100% », a déclaré Alieddine Hilal, le secrétaire à l’information du PND. Le vieux raïs n’a pas encore dit son dernier mot.

afrik.com


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Élection présidentielle Égyptienne

Message par Droit_De_l'Homme le Sam 5 Mar - 7:30

Un référendum sur les amendements à la Constitution se déroulera le 19 mars

Un référendum sur les amendements à la Constitution se déroulera en Egypte le 19 mars, a annoncé le Conseil suprême des Forces armées du pays.

Les amendements à la loi fondamentale ont été préparés par un comité spéciale présidé par l’ancien juge et islamiste modéré Tarek Al Bachri. Selon le plan élaboré par le commandement de l’armée, le référendum sur la Constitution sera suivi des élections législatives et présidentielles, qui devraient avoir lieu en juin et août respectivement.

http://french.ruvr.ru

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Élections présidentielles Égyptiennes

Message par Sphinx le Mar 22 Mai - 0:52

Élections présidentielles Égyptiennes

Chronologie de l'élection présidentielle en Egypte 2012

Lire sur:
http://fr.euronews.com/tag/election-presidentielle-egypte/



Élection présidentielle égyptienne de 2012

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'élection présidentielle égyptienne de 2012 sera la seconde élection présidentielle de l'histoire de l'Égypte, après celle de 2005. Après la révolution de janvier-février 2011 et la démission du président Hosni Moubarak avant la fin de son mandat, le Conseil suprême des forces armées, qui assure l'intérim, annonce que l'élection présidentielle aura lieu à l'issue de la période de transition de six mois, au mois de septembre 2011. Le premier tour aura lieu les 23 et 24 mai et le second tour est prévu pour les 16 et 17 juin.
Il devrait s'agir de la première élection libre de l'histoire du pays et elle sera précédée d’élections législatives renouvelant le Parlement dissous par le Conseil suprême des forces armées le 13 février 2011.
Le 10 mai 2012, pour la première fois de l'histoire du pays, a lieu un débat télévisé entre les deux principaux candidats à l'élection présidentielle : Amr Moussa et Abdel Moneim Abou El-Fotouh.

wikipedia


Egypte: l'armée appelle la population à accepter le résultat de la présidentielle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le Conseil militaire au pouvoir en Egypte a appelé lundi la population à accepter les résultats de la première élection présidentielle depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, dont le premier tour commence mercredi.

Dans un communiqué, le Conseil suprême des forces armées a souligné "l'importance d'accepter les résultats de l'élection qui reflèteront le choix du peuple égyptien libre".

Près de 50 millions d'électeurs sont appelés à choisir le successeur de M. Moubarak mercredi et jeudi. Un second tour est prévu les 16 et 17 juin.

La campagne pour la présidentielle, qui s'est déroulée dans un climat d'ouverture démocratique autrefois inimaginable, s'est officiellement achevée lundi.

Conformément aux règles, la douzaine de candidats ne peut plus apparaître à la télévision, parler à la presse ou mener une quelconque activité publique qui pourrait influencer les 50 millions électeurs potentiels avant le premier tour.

Les principaux candidats sont l'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, le dernier Premier ministre de M. Moubarak Ahmad Chafiq, l'islamiste indépendant Abdel Moneim Aboul Foutouh et le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi.

Le Conseil militaire affirme que le scrutin est la preuve que "le processus démocratique fait ses premiers pas et nous devons tous participer à assurer son succès".

La junte, présidée par le maréchal Hussein Tantaoui, pendant 20 ans ministre de la Défense de Hosni Moubarak, a affirmé qu'il était "extrêmement important" que les Egyptiens prennent part au scrutin, porteur de "l'espoir que le pays parviendra au progrès, à la prospérité et la stabilité".

Le président du Parlement, Saad al-Katatni, membre de la puissante confrérie des Frères musulmans, a affirmé que "l'Egypte était le théâtre d'une expérience démocratique sans précédent", selon l'agence officielle Mena.

M. Katatni s'exprimait lors d'une rencontre avec l'ancien président américain Jimmy Carter, arrivé en Egypte à la tête d'une délégation du Centre Carter pour observer le déroulement de l'élection.

"Les Egyptiens accepteront le résultat des élections quel qu'il soit, tant qu'elles sont transparentes et représentent la volonté du peuple", a affirmé M. Katatni.

Selon les premiers résultats du vote des expatriés qui ont voté il y a quelques jours, M. Morsi est arrivé en tête grâce au soutien massif de la communauté égyptienne en Arabie saoudite. Il devance M. Aboul Foutouh et le nationaliste arabe Hamdeen Sabbahi, arrivé troisième.

Les candidats ont parcouru le pays en tous sens ces dernières semaines, multipliant les meetings, les débats publics et les conférences de presse.

M. Morsi a lancé un avertissement contre toute tentative de "falsifier la volonté du peuple" comme du temps du régime de Hosni Moubarak, chassé du pouvoir en février 2011 par une révolte populaire.

L'armée avait promis un scrutin "100% honnête" et assuré ne soutenir aucun candidat en particulier.

Les Frères musulmans, grands vainqueurs des premières législatives post-Moubarak, espèrent pouvoir accéder désormais au pouvoir exécutif. Leur campagne a toutefois été marquée par de nombreux faux pas et revirements qui ont brouillé leur image auprès d'une partie de l'opinion.

M. Aboul Foutouh, exclu des Frères musulmans en 2011, leur fait une rude concurrence en ayant le soutien d'une partie de la confrérie, des fondamentalistes salafistes mais aussi de jeunes laïques.

MM. Moussa et Chafiq font campagne sur le thème du retour à la stabilité et à la croissance économique. Des promesses qui trouvent écho auprès de nombreux Egyptiens après une période de transition marquée par la crise et une insécurité accrue.

La mouvance des "jeunes de la révolution", à la pointe du combat pour la démocratie, n'a pas de candidat propre et est divisée sur le choix de celui qui pourra porter ses idées à la magistrature suprême.

L'armée a promis de remettre le pouvoir aux civils avant fin juin, une fois le nouveau président élu. Mais de nombreux analystes s'attendent à ce qu'elle continue de maintenir ses privilèges et de jouer un rôle, même de manière plus discrète.

lepoint.fr


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Élection présidentielle Égyptienne

Message par Sphinx le Lun 28 Mai - 0:31

Les résultats du premier tour de la présidentielle pourraient changer

ELECTION - Le secrétaire général de la commission électorale en Egypte Hatem Bagato a estimé dimanche que des recours présentés à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle pourraient modifier les résultats...

Le secrétaire général de la commission électorale en Egypte Hatem Bagato a estimé dimanche que des recours présentés à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle pourraient modifier les résultats préliminaires présentés par les Frères musulmans.

Les "résultats annoncés jusqu'à présent ne sont que des indications, la Commission est en train d'examiner les recours (concernant des irrégularités) et ces recours pourraient changer certains résultats", a indiqué M. Bagato dans des déclarations à la télévision privée al-Nahar.

"Nous allons annoncer les résultats officiels lundi ou mardi après avoir examiné tous les recours présentés", a-t-il ajouté.

Le candidat de gauche Hamdeen Sabbahi, arrivé troisième au premier tour de la présidentielle selon des résultats préliminaires, a annoncé samedi qu'il allait porter plainte auprès de la Commission électorale pour des "irrégularités" pendant le scrutin.

M. Sabbahi est arrivé derrière le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi et le dernier Premier ministre du président déchu Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, à l'issue du premier tour les 23 et 24 mai, selon des résultats publiés par la confrérie islamiste.

Selon ces résultats provisoires communiqués par la confrérie et la presse, M. Morsi aurait recueilli environ 25% des voix au premier tour, et serait suivi de très près par M. Chafiq, crédité de 24% des suffrages environ.

© 2012 AFP
Source:20minutes.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Élection présidentielle Égyptienne

Message par Sphinx le Mer 30 Mai - 23:48

Résultat des élections présidentielles égyptiennes de 2012

Les résultats du 1er tour

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source:Facebook


Egypte: les résultats du 1er tour de la présidentielle dans la journée

La Commission électorale égyptienne, qui a examiné les recours déposés par plusieurs candidats, devrait rendre public ce lundi après-midi le nom des deux qualifiés du second tour, Mohamed Morsi et Ahmad Chafiq.
La commission électorale égyptienne devait tenir une conférence de presse ce lundi après-midi pour annoncer les résultats de l'élection présidentielle, qui s'est déroulé les 23 et 24 mai dernier. Elle aura examiné les recours déposés par plusieurs candidats a priori éliminés.
Les chiffres préliminaires diffusés depuis plusieurs jours par les Frères musulmans et la presse, donnent en tête le candidat de la confrérie, Mohammed Morsi, avec environ 25% des voix, devançant d'une courte tête le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq (24%).
Le second tour de ce scrutin historique, qui se déroule dans un climat de compétition et d'ouverture politique sans précédent, est prévu les 16 et 17 juin.
Trois candidats, le nationaliste arabe Hamdeen Sabbahi - crédité de 21% selon les chiffres officieux -, l'islamiste modéré Abdel Moneim Aboul Foutouh (17%) et l'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa (11%) ont déposé des recours en invoquant des irrégularités.
Le secrétaire général de la commission électorale, Hatem Bagato, a estimé dimanche soir que ces recours pourraient modifier les résultats préliminaires.

....La perspective d'un second tour entre Mohamed Morsi et Ahmad Chafiq, deux hommes aux parcours personnels et aux options politiques diamétralement opposées, fait redouter une fin de campagne très conflictuelle.
La bourse du Caire a chuté de 3,5% dimanche en raison des tensions et des incertitudes politiques.
Mohamed Morsi bénéficie du soutien du puissant réseau militant des Frères musulmans, qui détiennent déjà près de la moitié des sièges de députés.
Le plus important parti fondamentaliste salafiste, al-Nour (la Lumière), lui a officiellement apporté son soutien ce lundi.
Ahmad Chafiq, ancien chef d'état-major de l'armée de l'air, est accusé par ses adversaires d'être l'homme des militaires qui dirigent le pays depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011. Il a fait campagne sur le thème du retour à la stabilité, cher à de nombreux Egyptiens après 15 mois d'une transition tumultueuse.
Les deux candidats ont multiplié ces derniers jours les promesses de préserver les acquis de la "révolution" qui a renversé l'ex-chef de l'Etat et assuré qu'ils gouverneraient au nom de tous les Egyptiens, dans l'espoir d'élargir leur base électorale, notamment auprès des jeunes.
Le Conseil suprême des forces armées (CSFA) du maréchal Hussein Tantaoui a promis de rendre le pouvoir aux civils avant la fin juin, une fois le nouveau président élu.
Les pouvoirs du prochain président, qui sera élu pour quatre ans à la tête du plus peuplé des pays arabes (82 millions d'habitants), sont toutefois encore très imprécis.
Le pays ne dispose pas encore d'une nouvelle Constitution pour remplacer celle en vigueur sous Hosni Moubarak, suspendue après sa démission.

Avec AFP
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/egypte-les-resultats-du-1er-tour-de-la-presidentielle-dans-la-journee_1119519.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Élection présidentielle Égyptienne

Message par Syfou le Lun 25 Juin - 2:55

Égypte : Morsi, un président sous surveillance

Le Frère musulman a été déclaré vainqueur de la présidentielle égyptienne, dimanche, par le président de la commission électorale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, a été déclaré dimanche vainqueur de l'élection présidentielle en Égypte, devenant ainsi le premier islamiste à parvenir à la tête du pays le plus peuplé du monde arabe. Il a obtenu 13,2 millions de voix, contre 12,3 millions à son rival Ahmad Chafiq, ultime Premier ministre d'Hosni Moubarak, a déclaré le président de la commission électorale, Farouk Soltan. Selon la commission électorale, le taux de participation s'est élevé à 51 % pour le second tour de cette présidentielle qui s'est tenu les 16 et 17 juin, contre 46 % lors du premier tour les 23 et 24 mai.

Mohamed Morsi, un ingénieur de 60 ans diplômé d'une université américaine, est le premier président élu depuis la chute de M. Moubarak, contraint à la démission par une révolte populaire en février 2011. Sa victoire a été saluée par une explosion de joie place Tahrir au Caire, où des dizaines de milliers de ses partisans ont crié "Allah akbar" (Dieu est le plus grand), lancé des feux d'artifice et scandé "À bas le pouvoir militaire !" "L'ancien régime est parti. C'est bon pour l'Égypte et les Égyptiens", a réagi l'un d'eux, Khaled Abdel Satar. "C'est une victoire pour la révolution égyptienne", a commenté à l'AFP un autre manifestant, Mohammed Abdel Ghafar, avocat. Son ami, Ahmed Shabrawi se félicite, quant à lui, du transfert prochain du pouvoir à un président civil.

http://www.lepoint.fr/monde/egypte-mohamed-morsi-elu-president-24-06-2012-1477080_24.php

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Élection présidentielle Égyptienne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum