Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Propagande de la République populaire de Chine

le Lun 11 Oct - 3:41
La propagande de la République populaire de Chine désigne l'ensemble des actions de communication menées par la République populaire de Chine (RPC) pour influencer la population dans le but de faire évoluer sa pensée ou son comportement. Conjointement à la censure, elle permet de faciliter la mise en application de la ligne politique décidée par le parti communiste chinois. Si son importance a culminé à l'époque de Mao Zedong, elle existe encore dans la Chine actuelle, tout en ayant évolué dans sa forme.

Histoire

L'histoire de la propagande communiste précède l'établissement de la République populaire de Chine. Elle remonte au premier congrès du Parti communiste chinois (PCC) en 1921, qui créa le Département de la propagande du Comité central du Parti communiste chinois (中共中央宣传部 ; pinyin : Zhōnggòng Zhōngyāng Xuānchuán Bù), et souligna l'importance pour les membres du parti de superviser toutes les publications des organes centraux et locaux du PCC. La diffusion de la propagande incombait également à l'armée, au travers de ses activités de formation politique et d'éducation idéologique. Des départements de la propagande furent ainsi créés à tous les niveaux du parti et de l'armée .

Lors de la Conférence de Gutian en décembre 1929, Mao Zedong, qui avait tenu un rôle important au sein du Département central de la propagande du Kuomintang dans les années précédentes, présenta un rapport pointant les imperfections dans le travail de propagande mené par le PCC, dues selon lui à l'attention insuffisante qui lui était accordée. Il cita notamment le manque de travail en direction de certaines catégories de population, comme les pauvres des zones urbaines, les femmes ou les jeunes, et une adaptation insuffisante aux réalités du terrain, et proposa ses remèdes, comme l'attribution aux sections de propagande de l'armée de la responsabilité des « journaux muraux » (壁报 ; pinyin : bìbào) et des sessions de formation. Les lignes directrices de cette conférence demeurèrent la base de la politique de propagande du PCC jusque dans les années 1940.

Après l'arrivée au pouvoir du PCC en 1949, et avec l'aide de conseillers soviétiques, l'organisation de la propagande fut revue pour l'adapter à la nouvelle situation politique, en séparant les activités du Parti de celles de l'État. Diverses associations furent créées pour assurer le contrôle des activités individuelles dans le domaine de la culture et de l'éducation, comme celles des écrivains, des artistes ou des journalistes. Au niveau gouvernemental, les questions légales et administratives furent prises en charge par des bureaux du Conseil des affaires de l'État, comme l'Administration centrale de la radiodiffusion, celle du cinéma, le Ministère de la culture ou l'Agence de presse Xinhua. Cette agence avait en charge la diffusion d'une information contrôlée, à la fois vers la Chine et vers l'étranger ; ses journalistes devaient également rédiger à l'attention exclusive des cadres supérieurs du PCC des rapports sur les informations sensibles qui n'étaient pas rendues publiques, notamment les problèmes sociaux et les catastrophes naturelles .

Pour Mao Zedong, la transformation du mode de pensée des Chinois constituait la tâche la plus importante dans la construction du socialisme en Chine, ce qui l'amena à rédiger lui-même de nombreuses directives du Département de la propagande. D'importants moyens furent ainsi mis en œuvre, comme les sessions d'études journalières dans les bureaux et les usines, dans le cadre d'incessantes campagnes de propagande politique .

Alors que jusqu'en 1966 les campagnes politiques avaient été coordonnées par le Département de la propagande, il n'en a plus été de même lors de la « Grande Révolution culturelle prolétarienne ». Ce Département devint au contraire la cible de Mao qui cherchait à imposer une politique plus radicale que celle alors menée par ses ennemis politiques ; fermé en 1966, il ne fut rétabli qu'en 1977. Dans l'intervalle, la propagande transmise par la presse et la radio se réduisit à la diffusion de la pensée et des paroles de Mao, ainsi qu'à la glorification de la situation économique et politique et aux critiques adressées aux ennemis de Mao ; la production culturelle, dominée par les « huit opéras » officiellement autorisés , s'affaiblit également. Parallèlement à l'appauvrissement de la propagande officielle, cette période vit naître une certaine forme de liberté d'expression caractérisée par un foisonnement de publications non officielles, souvent critiques envers le pouvoir, sous des formes diverses, en particulier journaux, compilations de discours et dazibao .

Le Département de la propagande fut rétabli en 1977, quelques mois après le décès de Mao en septembre 1976 et l'arrestation de la Bande des Quatre en octobre. Pendant les années qui suivirent, il eut à subir les luttes qui se déroulaient au sein du PCC, les diverses factions tentant d'en prendre le contrôle pour promouvoir leurs lignes politiques respectives . Lors du mouvement de contestation de 1989, une partie des personnels des organismes de propagande, et du Département de la propagande lui-même, se rangea du côté des manifestants. Après la reprise en main par le gouvernement chinois, nombre d'entre eux, personnels administratifs ou journalistes, furent les victimes de la répression qui s'ensuivit, et subirent transfert, rétrogradation, licenciement ou même emprisonnement .

À la suite de ces événements, les instances dirigeantes du PCC décidèrent que le contrôle par le Parti des activités idéologiques et de propagande, qui s'était affaibli au cours des années précédentes, devait être rétabli. Désormais doté de ressources et de pouvoirs accrus, le Département de la propagande fut chargé de promouvoir la nouvelle ligne politique dont l'objectif fondamental était le développement économique de la Chine. Les deux piliers en étaient d'une part le maintien d'un État basé sur le système du parti unique, et d'autre part la nécessité de s'engager dans la voie de l'économie de marché .

En 1991, le bureau de la propagande extérieure, qui a pour rôle de surveiller Internet et les journalistes étrangers, a été promu au rang d’un ministère.


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Propagande de la République populaire de Chine

le Dim 12 Déc - 13:48
je crois que leurs résultats parle pour eux :ils ont pus être avec la main mise sur l'information et le controle des médias par conséquence la pensée :a amené la chine a être une puissance mondiale dans toutes les domaines:la dicipline et le reste :elle nous manque:on n'a qu'a regardé dans un embouteillage dans n'importe qu'elles villes chez nous . le citoyen n'arrive pas a marché sur le trottoirs ,en ce fourmillent n'importe comment. donc pour arrivé a être dans le diapason des grands états :cette discipline du plus et du moins doit être a la mesure de la nation. les chinois ont démarré du bol de riz a une puissance mondiale.les espagnols avec la discipline de franco ont pus ce mettre parmi les meilleurs d'europe puis la marche arrière car ils ont omis certaines étapes.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum