Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Kasdi Merbah

Aller en bas

Sujet / Message Kasdi Merbah

Message par Syfou le Lun 25 Oct - 5:06

Kasdi Merbah



Kasdi Merbah, de son vrai nom Abdallah Khalef, né le 16 avril 1938 et mort le 21 aout 1993, est un homme politique algérien. Il fut chef du gouvernement de l'Algérie du 5 novembre 1988 au 9 septembre 1989.

Biographie

Né le 16 avril 1938 à Aït Yenni (Kabylie), il rejoint très tôt le Maroc où son père et son oncle exploitent une grande ferme. Membre de UGEMA et militant du Front de libération nationale (FLN), il participe à la grève générale des étudiants le 19 mai 1956 puis s'engage dans l'Armée de libération nationale (ALN) en Wilaya V. Il y navigue dans le sillage de deux fortes personnalités : Abdelhafid Boussouf, né pour l'action secrète, et Houari Boumédiène, sorte de maréchal de l'ALN ; le premier a créé le réseau de renseignements et de contre-espionnage du FLN et le second a gravi les échelons de la hiérarchie à la vitesse d'un météore.

Affecté au Ministère de l'Armement et des Liaisons générales (MALG) dirigé par Boussouf, il fait partie de la jeune garde surnommée « Boussouf boys ». Il appartient également à la première promotion de cadres militaires formés par le KGB à Moscou, appelée «Tapis rouge». Chef du service des renseignements du MALG auprès de l'Etat-major général en février 1960 à Ghardimaou (frontière tunisiernne) il participe en tant qu'expert militaire aux négociations algéro-françaises des Rousse en 1961, puis à celles de février-mars 1962 lui aboutirent aux accords d'Évian.

Formé à l'école de Boussouf, il se range dès le début dans le camp de Boumédiène au cours de la crise de l'été 1962. A ce titre, il préside et coordonne le retour des archives du MALG des frontières marocaines et tunisiennes sur Alger, qui serviront de base de la création et à l'organisation de la fameuse Sécurité Militaire (SM), l'ancêtre du Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS). Patron incontesté de la « SM » au ministère de la défense nationale d'octobre 1962 à février 1979, proche et fidèle collaborateur de Boumédiène, il participe activement au coup d'État du 19 juin 1965. Au moment de l'agonie de Boumédiène, il était responsable de tous les services de sécurité : police, gendarmerie et sécurité militaire, ce qui explique son rôle déterminant dans le processus de transition.

En janvier 1979, il sort de l'ombre en apportant son soutien au colonel Chadli, qui l'emporte sur ses principaux concurrents. Vice-président du comité central, il abandonne ses fonctions à la tête de la Sécurité Militaire pour devenir le 5 mai 1979 secrétaire général du ministère de la défense nationale. Promu colonel le 28 juillet 1979, il perd cependant son siège au Bureau politique du FLN, réduit de 17 à 7 membres, mais conserve ses fonctions au ministère de la défense.

Lors du remaniement du 15 juillet 1980, Merbah est mis sur la touche. Il quitte le poste-clé de secrétaire général du ministère de la défense pour devenir vice-ministre de la défense, chargé de la logistique et des industries militaires, jusqu'au 12 janvier 1982, date à laquelle il est nommé ministre de l'industrie lourde. Le 16 janvier 1984, il réintègre le Bureau politique comme membre suppléant et le 22 janvier suivant, il passe de l'industrie lourde à l'agriculture et à la pêche, où il élabore la libéralisation des « domaines agricoles socialistes », transformés en « exploitations agricoles collectives » ou individuelles, statut qui ouvre la voie à une privatisation ultérieure.

Membre de la commission d'enrichissement de la Charte nationale en 1986, inspirateur du voyage de Chadli aux États-Unis, président de la commission chargée des institutions, il perd le ministère de l'agriculture et depêche le 15 février 1988 pour celui moins Important de la santé. Technicien hors pair depuis l'époque de Boussouf, Kasdi Merbah est un pur produit du FLN. Pendant longtemps, il fut l'un des barons du boumédiénisme et l'un des piliers des différents gouvernements.

Au lendemain des émeutes d'octobre 1988, il est chargé par le président le 5 novembre 1988 de former un nouveau gouvernement. Conformément aux nouvelles dispositions constitutionnelles adoptées par référendum le 3 novembre précédent, il prend le titre de Chef du gouvernement, qui remplace celui de premier ministre que portait son prédécesseur Abdelhamid Brahimi. Efficace et méthodique, il est cependant limogé le 9 septembre 1989, moins d'un an après sa nomination à la tête du gouvernement pour « tiédeur » dans la mise en œuvre des réformes. Son renvoi a failli ouvrir une crise politique grave au sein du pouvoir, après qu'il eut opposé au président Chadli les arguments juridiques.

Il est remplacé par Mouloud Hamrouche. Après plusieurs mois de réflexion, il s'adresse le 14 mai 1990 aux militants FLN de Tizi Ouzou pour évoquer la crise de ce parti et montrer pour la première fois son intérêt pour la langue berbère. Le 8 octobre, il se sépare d'un parti où il a milité pendant 34 ans en démissionnant du Comité central. Un mois plus tard, le 5 novembre 1990, il dépose au ministère de l'intérieur le dossier d'agrément de son propre parti, le Mouvement Algérien pour la Justice et le Développement (MAJD), sigle voulant dire « gloire » en arabe, qui obtient son agrément le 5 janvier 1991 et dont il est secrétaire général (le MAJD n'a pas de président). Licencié en droit, s'il voue une haine tenace à l' ancien président Chadli Bendjedid. il ne s'est jamais attaqué au Front islamique du salut (FIS) Il conserve même des contacts aussi solides que discrets, avec les représentants de plusieurs courants de l'ex-parti islamiste. Il va tenter à les amener à une table de négociation. Une opération complexe qui va lui coûter la vie. Le 25 juillet 1993, il arrive avec ses interlocuteurs du FIS dissous à un accord sur un projet de processus de retour à la paix et à la réconciliation nationale qui devait être soumis aux autorités du pays.

Le 21 août 1993, à 19 heures, à Bordj El Bahri, il sera assassiné en compagnie de son fils cadet Hakim (25 ans), le chaufeur Hachemi Ait Mekidèche (30 ans), son frère Abdelaziz (42 ans) et son garde du corps Abdelaziz Nasri.

Wikipedia

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par abdelmalek le Mar 26 Oct - 9:41

il a vécue pour l'Algérie et il est mort pour l'Algérie.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Invité le Dim 7 Nov - 0:42

A qui profite la mort du regrette Kasdi Merbah paix à son âme

Le 21 août 1993, il devait rencontrer un ami dans une villa aux environs d’Alger-Plage.

Il fait chaud à El-Alia. Le cimetière situé à l’est d’Alger renferme toute l’Algérie officielle éteinte, de Emir Abdelkader et Boumediene à ce mystérieux officier mort «en service commandé en 1972». Au carré des martyrs, un groupe d’hommes et de femmes entoure une tombe. «Ici repose Kasdi Merbah sauvagement assassiné le 21 août 1993», est-il inscrit sur la pierre tombale. Les couleurs vives des robes kabyles des femmes venues de son village natal contrastent avec le marbre funèbre. La famille est là, ainsi que de vieux amis. Daho Ould Kablia, ministre délégué aux Collectivités locales et ancien du M.A.L.G, ministère de l’Armement et des Liaisons générales durant la Guerre de libération et ancêtre de la S.M, est venu représenter le gouvernement. Il est le seul officiel présent. L’homme qui possédait tous les dossiers noirs de l’Algérie fait-il encore peur? L’A.P.S, l’agence officielle, a passé sous silence la présence de Ould Kablia. Pourtant, la dernière promotion d’officiers de police a été baptisée, fin juin, au nom de Kasdi Merbah. Et comme si l’Histoire voulait prouver qu’elle n’opte jamais pour le hasard, Daho Ould Kablia a offert, avant-hier, au musée de la police, un document historique concernant un programme de formation militaire de 70 officiers de l’Armée de libération nationale s’étalant du 1er juillet au 31 décembre 1957. 27 de ces stagiaires ont été répartis à travers le pays pour renforcer les rangs de la révolution dans la Wilaya V. Le tiers a rejoint le secrétariat de wilaya pour constituer le service de renseignements. Parmi eux, un certain Kasdi Merbah.
Il y a 9 ans, l’ancien Chef du gouvernement de 1988 à 1990 et ex-patron de la Sécurité militaire sous Boumediene, est assassiné avec son frère et son fils à Alger-Plage, bourgade côtière à l’est de la capitale. Les services de sécurité et les médias imputeront cette opération commando à l’un des frères Hattab, Mouloud. Ce dernier, ainsi que toute sa famille ont été retrouvés morts au fond d’un puits quelques mois plus tard.
En cette période, l’homme était à la tête du parti M.A.J.D. Ce 21 août 1993, Kasdi Merbah devait rencontrer un ami dans une villa des environs d’Alger-Plage. Il venait de rentrer de Suisse où il aurait rencontré Aït Ahmed et des membres du FIS dissous ainsi que des représentants de la guérilla islamiste. L’ancien chef des services secrets algériens était-il en train de «négocier» une issue à la crise ? Mme Merbah a déclaré le lendemain de l’assassinat de son mari qu’«il était sur le point de finaliser un accord de paix définitif qui aurait mis fin au terrorisme...». Selon des témoignages de l’époque, Merbah portait sur lui une valise rouge, une sorte de porte-documents. Elle ne sera jamais retrouvée. L’un des officiers des forces spéciales de l’A.N.P, appelés ce jour-là pour boucler le secteur d’Alger-Plage après l’assassinat, a estimé que «l’opération a été exécutée par des professionnels».
Hier, sur la gerbe de fleurs déposée sur la tombe de l’ex-chef de la sécurité militaire on pouvait lire ces mots: «...par fidélité...». Kasdi Merbah est mort, mais ses secrets restent vivants parmi nous. Pour encore longtemps?
source de Sabyl-Al-Islam
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par abdelmalek le Dim 7 Nov - 11:40

il est mort pour une Algérie debout ,que dieu le bénisse pour sa grandeur et sa vision a une Algérie nouvelle.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Invité le Dim 7 Nov - 12:58

Kasdi Merbah paix à son âme l'un de nos héros national avait une vision large de l'Algérie non pas pendant qui était de ce monde mais d'une Algérie forte et prospère pour l'éternité. Il fait parti de ces algériens connu et inconnu qui ne vive que pour leur pays e leurs concitoyens, sans rien attendre en retour. Des gens comme Kasdi Merbah nous sont utile que Dieu nous donne encore plein d'autres inchallah qui ne recherche ni gloire et ni fortune.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par abdelmalek le Lun 8 Nov - 12:34

une famille très simple son frère Ali:a fait son instruction avec moi a sba.il avait des relations humaines trés appréciés. enfin l'Algerie a perdu bcp de grand homme: que dieu fasse le meilleurs pour ce qui reste.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Invité le Lun 8 Nov - 12:55

@abdelmalek a écrit:une famille très simple son frère Ali:a fait son instruction avec moi a sba.il avait des relations humaines trés appréciés. enfin l'Algerie a perdu bcp de grand homme: que dieu fasse le meilleurs pour ce qui reste.

Inchallah et que Dieu nous en donne encore beaucoup d'autres comme eux.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par abdelmalek le Lun 8 Nov - 13:02

amine et avec la bénédiction de dieu tous puissant nous aurons une Algérie fiére et grande avec les hommes d'aujourd'hui et de demains .
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Syfou le Lun 8 Nov - 13:15

@abdelmalek a écrit:amine et avec la bénédiction de dieu tous puissant nous aurons une Algérie fiére et grande avec les hommes d'aujourd'hui et de demains .

Toujours n'challah et les ennemis de la nation k'ils creves ya rabi amine bounce

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par abdelmalek le Mer 5 Jan - 11:18

que dieu le prenne dans son vaste paradis car il le mérite ;c'est un homme qui avait l'Algérie dans ses tripes.
CHER RAKANE JE PARTAGE TON ANALYSE;
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 23 Juin - 13:32



قاصدي-مرباح-مع-ضباطه


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par ZIGHOUD le Sam 23 Juin - 14:10

L ALGERIE A ENFENTE ET ENFENTERA DES GRANDS HOMMES URANT LES SIECLES ET LES SIECLE
DIEU AI TON AME YA SI KASDI MERBAH ET T ACEUILLE DANS SON VASTE PARADIS
TU A ETE NOTRE MENTOR ET TU RESTERA DANS NOS COEURS
ZIGHOUD
ZIGHOUD
ZIGHOUD
Membractif
Membractif

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 51
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : ALGERIE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 29 Sep - 13:50

Feu Kasdi Merbah (Algérie, OPEP, Pétrole, Arabie Saoudite, Libye, crise ...)

[url][/url]

----
Feu Kasdi Merbah (l'Arabie saoudite a piégé l'Algérie, L'irak, l'URSS) 2

[url][/url]
---
Kasdi Merbah parle de l'Arabie Saoudite (l'Arabie saoudite a piégé l'Algérie, L'Irak, l'URSS) 3

https://www.youtube.com/watch?v=6cOMzYWNRnc&feature=relmfu
---
La suite des vids sur youtube Very Happy

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Kasdi Merbah

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum