Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Coup d'État au Maroc

le Mar 2 Nov - 0:04
Tentative de coup d'État dans le palais de Skhirat, au Maroc
10 juillet 1971

Le mécontentement croissant au Maroc est alimenté par des inégalités sociales et des scandales impliquant des personnalités du gouvernement. Cette grogne inspire un coup d'État orchestré par des militaires contre le roi Hassan II. Il se soldera par un échec.

Des unités de l'armée marocaine, comprenant 1000 mutins, interviennent dans une fête royale qui se tient au palais de Skhirat, en banlieue de Rabat. Ils tirent sur les 400 invités, faisant 100 morts et 125 blessés. Le roi Hassan II échappe au coup alors que la révolte est écrasée par des troupes qui lui sont restées loyales. Elles tuent plus de 150 mutins et en capturent 900 autres. Le coup a été organisé par des haut gradés de l'armée et des cadets de l'école militaire d'Ahermoümou, en service au palais. Plusieurs d'entre eux seront fusillés. La tentative échoue en partie à cause de divergences entre les mutins. Ceux-ci étaient unis contre les scandales et les inégalités sociales, mais certains souhaitaient l'établissement d'une république socialiste alors que d'autres préconisaient une république islamiste. On dénombre aussi parmi les instigateurs des généraux berbères. Ceux-ci provenaient de la tribu Riff qui a souffert énormément de la répression en 1958. En revanche, on retrouve aussi des soldats berbères qui défendent le roi. Cette tentative de coup survient après une série de scandales qui, au début de 1971, ont impliqué de hauts personnages de l'État. Plusieurs pensent qu'une telle corruption ne pouvait exister sans le consentement du monarque. L'implication de beaucoup de jeunes montre aussi l'insatisfaction grandissante de la jeunesse marocaine face au régime. Enfin, les événements du 10 juillet 1971 témoignent de l'isolement du roi par rapport à son peuple et même son armée qu'il croyait contrôler étroitement. Passive pendant la crise, la population n'exprimera sa joie qu'une fois le putsch écrasé. Un deuxième coup, le 16 août 1972, se soldera également par un échec.

16 août 1972


Général Mohamed Oufkir

Après l'échec du coup d'État du 10 juillet 1971, le général Mohamed Oufkir devient ministre de la Défense du Maroc et homme de confiance du roi Hassan II. Des divergences avec ce dernier amènent Oukfir à orchestrer à son tour un coup à l'été 1972. Il se solde par un échec.

Responsable de l'appareil de sécurité de l'État, le général Oukfir est un homme craint qui a la réputation de torturer personnellement les prisonniers politiques. Un des principaux instigateurs de l'affaire Ben Barka, en 1965, il est nommé ministre de la Défense du Maroc à la suite de la tentative de coup d'État ratée de juillet 1971. Oukfir est très critique en privé des politiques du roi qui, pour sa part, devient soupçonneux à l'égard de son ministre. Au début de 1972, le Maroc adopte une nouvelle Constitution qui élargit le nombre de parlementaires, sans toucher au pouvoir du roi qui demeure un monarque de droit divin. Convaincu qu'il faut changer la situation et établir une république, comme en Irak, en Égypte ou en Lybie, Oufkir élabore différents scénarios pour renverser Hassan II. Aucun n'aboutit. Puis, le 16 août 1972, il décide de faire abattre le Boeing 727 du roi alors qu'il approche de l'aéroport de Rabat, au retour d'un voyage à Paris. Une brigade de blindés est placée en état d'alerte pour intervenir rapidement, une fois l'opération réussie. Quatre avions de combat participent également au coup qui se solde néanmoins par un échec. Les instigateurs du renversement, dont le général Oufkir, sont éliminés. Plusieurs autres officiers supérieurs sont aussi exécutés alors que le roi a de nouveau recours aux pouvoirs d'urgence. Comme celle du 10 juillet 1971, la tentative de renversement du 16 août 1972 démontre l'isolement relatif dans lequel est confiné le souverain.

http://perspective.usherbrooke.ca

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Coup d'État au Maroc

le Mar 2 Nov - 0:05
Coup d'état de shkirat 1971.Oufkir 1972 au Maroc

[url][/url]


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Coup d'État au Maroc

le Mar 2 Nov - 0:06
HASSAN II parlant d'Oufkir en 1972.

[url][/url]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Coup d'État au Maroc

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum