Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
122 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

Connexion
anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Doctrine militaire britannique

le Lun 22 Nov - 0:29
David Cameron dévoile une «doctrine militaire minceur»



Le premier ministre David Cameron a dévoilé mardi au parlement la nouvelle doctrine militaire britannique, expliquée par «l'évolution des menaces», mais caractérisée par de sévères coupes en pleine bataille contre un déficit public record.
D'emblée, le chef de la coalition des conservateurs et libéraux-démocrates arrivé au pouvoir en mai a fait valoir que la défense était relativement épargnée. Les coupes, d'environ 8%, sont inférieures à celles infligées aux autres ministères dans le pan d'austérité attendu mercredi.

Dans la colonne des moins, David Cameron a notamment annoncé le retrait immédiat du service du navire-amiral de la Navy, le porte-avions HMS Ark Royal, et la suppression de 42 000 emplois d'ici à 2015 dans le secteur de la défense: 25 000 fonctionnaires, 5000 hommes dans la RAF et dans la Navy, et 7000 soldats. Par ailleurs, 40% des chars de combat et des pièces d'artillerie lourde seront abandonnés, ainsi que les avions de combat Harrier, tandis que les 20 000 soldats déployés en Allemagne seront rapatriés à l'horizon 2020.

En revanche, le premier ministre a confirmé la construction de deux porte-avions commandés par le précédent gouvernement travailliste. Leur abandon aurait coûté plus cher en raison des dédits, a-t-il précisé. Il a aussi indiqué que le coûteux programme de modernisation de la force de dissuasion nucléaire serait mené à bien, mais repoussé pour ménager les finances publiques et les libéraux-démocrates, hostiles à la mesure.


Enfin, David Cameron a insisté sur le fait qu'aucune économie ne viendrait hypothéquer l'effort de guerre en Afghanistan, où sont déployés environ 10 000 soldats britanniques.

«La Grande-Bretagne a traditionnellement combattu dans une catégorie supérieure à la sienne dans le monde, et nous ne devrions pas avoir d'ambitions révisées à la baisse dans les décennies à venir», a déclaré le premier ministre. Non sans dénoncer le «pétrin» hérité de 13 ans de pouvoir travailliste.

Les mesures annoncées mardi s'inscrivent dans le cadre d'une revue stratégique et d'un livre blanc bouclés en cinq mois qui ont conduit à recenser quatre menaces de «niveau 1»: le terrorisme d'Al-Qaïda et de ses affidés, ainsi que le terrorisme nord-irlandais; les cyber-attaques d'États ou d'individus hostiles; les catastrophes naturelles et les crises internationales motivant une intervention.

Cependant, la revue suggère que Londres ne sera plus à même à l'avenir de mener des campagnes d'envergure sur une longue durée, du type Irak ou Afghanistan, deux conflits au demeurant particulièrement impopulaires.

De toutes les mesures, celles concernant l'abandon du HMS Ark Royal et la construction de deux autres porte-avions ont été les plus décriées. Elles signifient que le Royaume-Uni se retrouvera dans l'incapacité de faire décoller des chasseurs à partir de porte-aéronefs pendant près de 10 ans.

Le porte-parole de l'opposition travailliste Ed Miliband a dénoncé un rapport «bâclé et «non crédible», et plusieurs députés conservateurs ont exprimé leurs craintes d'un amenuisement des capacités de défense nationale.

Et si le chef des armées, Sir Jock Stirrup, a relevé la nécessité de «choix difficiles dans des circonstances financières difficiles», l'un de ses prédécesseurs, Lord Boyce, a dénoncé des choix «dictés par un souci économique» qui ne méritent pas «le qualificatif de stratégique», reprenant les critiques formulées par nombre de chefs militaires sous couvert de l'anonymat.

David Cameron avait téléphoné lundi soir au président Barack Obama pour l'assurer que le meilleur allié des États-Unis resterait «une puissance militaire de premier plan», avec le 4e budget militaire au monde.

http://www.cyberpresse.ca

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Doctrine militaire britannique

le Lun 22 Nov - 0:57
La France « très favorable » au partenariat proposé par la Grande-Bretagne

Le Premier ministre britannique David Cameron a présenté devant le Parlement la Revue stratégique de défense et de sécurité. Parmi les annonces faites, la volonté de développer un partenariat spécifique avec la France.


La France s’est déclarée « très favorable » à un partenariat spécifique dans le domaine de la défense et de la sécurité avec la Grande-Bretagne, dans un communiqué émis par la Présidence de la République française, mardi 19 octobre 2010.

« Les décisions annoncées sont courageuses et marquent la volonté du Royaume-Uni d’exercer toutes ses responsabilité au service de la sécurité internationale et celles de nos Alliés. Cette volonté est partagée par la France », précise-t-il.

Cette déclaration fait suite aux décisions présentées le même jour, au Parlement britannique, par le Premier ministre, David Cameron, dans le cadre de la Revue stratégique de défense et de sécurité du gouvernement britannique. Parmi ces décisions, la volonté de développer un partenariat spécifique avec la France, dans le domaine de la sécurité et de la défense.

« Le Royaume-Uni et la France sont des membres actifs de l’OTAN, de l’Union européenne, du Conseil de sécurité des Nations Unies et sont des puissances nucléaires. Leurs intérêts en termes de sécurité nationale sont les mêmes . Nos forces armées sont de taille et dotées de capacités comparables. Il est clair que la France restera un des principaux partenaires stratégique du Royaume-Uni », indique en effet la Revue stratégique de Défense et de sécurité.

Selon le document, il s’agirait donc de développer une coopération plus étroite dans plusieurs domaines :

- Le partage de l’information opérationnelle ;

- Le développement de doctrines militaires communes, ainsi que d’exercices bilatéraux (opérations d’évacuation de non-combattants, par exemple) ;

- Le renforcement de notre coopération pour l’acquisition d’équipements et de technologies militaires, notamment de systèmes aériens sans équipage ;

- Le rapprochement de nos organisations logistiques et plus particulièrement le soutien et la maintenance dans la perspective de l’acquisition de l’avion de transport A400M ;

- Le renforcement de notre coopération pour développer une Base industrielle et technologique de défense plus forte ;

- L’amélioration de notre coopération face aux nouvelles problématiques de sécurité, telles que la cyber-sécurité.

Un sommet franco-britannique, dans le domaine de la sécurité et de la défense, doit se tenir le 2 novembre prochain, au cours duquel devraient être abordés ces projets de coopération en matière de défense entre les deux pays.

Défense britannique : l’Afghanistan reste la priorité


La priorité de la nouvelle stratégie de défense britannique reste l’Afghanistan. Le Premier ministre britannique, David Cameron, a en effet confirmé devant le Parlement, mardi 19 octobre 2010, le maintien de l’effort de guerre sur ce théâtre d’opérations, où sont actuellement déployés environ 10 000 soldats britanniques.

La nouvelle doctrine militaire britannique implique cependant également d’importantes coupes budgétaires, bien que celles-ci restent inférieures à celles subies par les autres ministères : environ 8% de baisse sur quatre ans.

David Cameron a ainsi annoncé la suppression de 42 000 emplois, d’ici 2015 : 25 000 fonctionnaires de la Défense en moins et une réduction des effectifs de 7 000 personnes pour l’armée de Terre, 5 000 personnes pour la Marine et 5000 personnes pour la Royal Air Force .

Parmi les autres annonces faites, le report du programme de modernisation de la force de dissuasion nucléaire, baptisé Trident , à 2016, ou encore le rapatriement des soldats britanniques basés en Allemagne, d’ici 2020.

« Il ne s’agit pas seulement de mesures d’économie visant à maîtriser un déficit public record. Il s’agit de prendre des décisions visant à protéger notre sécurité nationale dans les années à venir », a-t-il déclaré.

David Cameron a néanmoins annoncé le déblocage de 500 millions de livres (plus de 560 millions d’euros) pour soutenir la lutte contre la cybercriminalité et confirmé l’acquisition de plusieurs matériels : la construction de deux porte-avions et la commande 12 hélicoptères de type Chinook au groupe aéronautique américain Boeing.

La Royal Air Force sera également équipée d’avions de transport de types A 400M et C-17, ainsi que de chasseurs Bombardiers de type F-35.

http://www.defense.gouv.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum