Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Qatar Sam 1 Juil - 21:12ZIGHOUD15
allemagne Sam 1 Juil - 21:10ZIGHOUD15
Moyen - orientDim 12 Mar - 9:08ZIGHOUD15
Stupidité arabeLun 6 Mar - 15:03ZIGHOUD15
Abane Ramdane dit AliMar 25 Aoû - 20:27Sphinx
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
73 Messages - 0%
Galerie


Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Jeu 25 Nov - 22:13
Harragas algériens

Une thèse et un livre consacrés aux harragas algériens

Anne Marie Maisonneuve a soutenu sa thèse sur les harragas. J'en avais informé, il y a quelques mois, les lecteurs de mon blog. Cette thèse a donné lieu à la sortie “en ligne” d'un livre qui sera ultérieurement publié sur papier.

Voici la correspondance que cette universitaire française m'a adressée pour me donner la nouvelle

Cher Docteur Boudarène,


Je voulais vous remercier personnellement de votre aide dans l’écriture du mémoire sur les harragas. Je l’ai soutenu en novembre auprès de l’université de Bordeaux dans le cadre du CIEH (certificat international d’écologie humaine) et publié, dans un premier temps en ligne, sous mon nom d’auteur Virginie Lydie. J’envisage de le publier auprès d’un éditeur classique, mais les délais sont plus longs… et cela demandera sans doute de nouvelles mises à jour.

C’est avec plaisir que je vous en transmets, ci-joint, une version PDF.

Bien cordialement.


LA PRESENTATION PAR ELLE MEME DE SON OUVRAGE

Harragas, d’une rive à l’autre de la Méditerranée

Harragas : de l’arabe maghrébin, ceux qui brûlent (les frontières, leurs papiers, leur passé, leur vie parfois…). Sous l’expression se cache un sujet d’actualité brûlant, et pourtant méconnu. Chez ces jeunes, qui ne fuient pas la guerre, et pas toujours la misère, mais dont le leitmotiv « Partir ou mourir ! » résonne comme un cri de désespoir, la harga est aussi un défi, celui d’exister contre vents et marées : « Même si j’échoue, au moins, j’aurai essayé ! » Délinquants pour les uns, aventuriers pour les autres : qui sont-ils ? Que fuient-ils ? Que cherchent-ils ? Comment vivent-ils en France ? 70 % des expulsés veulent repartir. Pourquoi ?


Il y a du mythe dans le phénomène Harraga. David contre Goliath. D’un côté des états-nations qui déploient des moyens humains et technologiques dignes du retour des barbaresques ; de l’autre, des jeunes dont les rêves d’Europe se transformeront en cauchemar dès lors qu’ils quitteront le statut de harragas pour celui de clandestins. L’incapacité dans laquelle ils sont de faire marche-arrière, associée au durcissement du code d’entrée et de séjour des étrangers, les place dans une impasse dont ils sortent rarement indemnes. Et plus le temps passe, plus leur situation se dégrade. Dans le même temps, le monde des arts, de la musique, de la littérature, du cinéma… en fait les nouveaux héros romantiques.

Le phénomène est marginal au regard des chiffres globaux de l’immigration (90 % des migrants irréguliers sont entrés en France avec un visa tourisme et les 10 % restants ne sont pas tous des brûleurs), mais il est hautement symbolique en ce sens où il défie le principe même des états-nations, au sein, qui plus est, d'une Europe en quête d'identité. Rappelons tout de même ce chiffre : 14 899 immigrés morts aux frontières de l'Europe entre 1988 et 2009, dont 6 469 sont disparus en mer. Sans compter les innombrables destins brisés, les pathologies (liées à la précarité, au stress, à l’errance, aux privations de liberté…) qui se développent inévitablement, les suicides… sur le sol européen, en prison, en rétention, après l’expulsion… ” Tout ça pourquoi ? ” s'interroge K.


Ce livre très documenté est le fruit d’un travail d’enquête mené sur le terrain, sans aucun financement extérieur, pendant plus d’un an. Le phénomène fait la Une des medias algériens, mais en France, la réalité de leur situation est rarement évoquée (en dehors de la traversée et des ses drames). Invisibles du public, ils sont les « X se disant » des tribunaux et des prisons. Nous ne pouvons pourtant pas continuer à les ignorer, à les emprisonner sans nous demander pourquoi ils « préfèrent » la prison à l’expulsion, les expulser sans ignorer que, dans la majorité des cas, ils reviendront… Quitte à tenter une énième harga !


Les délais inhérents à l'édition classique se calculant en mois, voire en trimestres, j'ai souhaité donner rapidement aux personnes intéressées, à titre privé ou professionnel, la possibilité d'en consulter gracieusement les premières pages, et même de le commander dans son intégralité (mais là, c'est payant) sur : http://www.lulu.com/product/livre-broch

Son site Web: virginielydie.hautetfort.com


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Jeu 25 Nov - 22:15
Haraga : La tournée exceptionnelle du Ballet national algérien au Canada

La tournée exceptionnelle du Ballet national algérien au Canada devait être une belle occasion pour afficher une Algérie qui s’est réconciliée avec elle-même et fière de son identité dans toute sa diversité. L’histoire en a décidé autrement et elle a viré à un énième récit de harga (fuite) : un cauchemar pour les diplomates algériens au pays de l’érable dont les efforts ont été anéantis par la décision de huit danseurs dont une fille de rester au Canada. «Nous ne sommes pas des harraga», s’est insurgé l’un des danseurs du ballet rencontré avec deux de ses collègues, dans un restaurant montréalais. «Je n’ai pas risqué ma vie dans un container pour venir ici. Je suis un artiste. Quand on cessera de me prendre pour un vulgaire chettah et qu’on m’appellera danseur et avec respect, je pourrai commencer à envisager un retour au pays», explique l’un des danseurs qui ont déposé la semaine passée une demande d’asile au Canada – une demande qui n’a rien à voir avec le refuge politique. La Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada peut accorder l’asile à une personne pour différentes raisons dont, bien sûr, la politique. Les menaces aussi maladroites qu’insensées proférées par certains officiels algériens à travers les médias ne serviront qu’à accélérer leur obtention du statut de réfugié, selon un ancien sportif algérien qui a obtenu le statut de réfugié il y a quelques années.

Les danseurs sont désarçonnants par leur rapidité d’adaptation à la vie montréalaise.
Une différence notable avec les immigrants choisis qui donnent généralement l’impression d’être perdus à leur arrivée au Canada. «Les codes de la vie urbaine ne nous font pas peur. Nous ne sommes pas des danseurs folkloriques», explique l’un d’eux qui rappelle sa formation en danse moderne et en hip-hop en insistant sur ses connaissances artistiques académiques.
D’ailleurs, pour les fêtes de fin d’année, ils ont déjà une commande ferme de représentation de danse hip-hop dans une salle de spectacle montréalaise. «Comment veux-tu fonder une famille avec 14 000 DA par mois ? Une paire de chaussures de sport respectable vaut au bas mot 10 000 DA», peste un désormais ex-danseur du ballet national qui ne comprend toujours pas ce tollé contre leur fugue. «Nous sommes des artistes pas des terroristes.» «Kilouna» (laissez-nous tranquilles) revient tel un leitmotiv dans leur discours. «Les responsables du ballet nous ont confisqué nos passeports. Heureusement que nous avons nos pièces d’identité pour prouver qui nous sommes lors de notre demande d’asile», ajoute un des danseurs qui rappelle que quand ces mêmes responsables ont eu écho de leur projet de ne pas rentrer en Algérie, ils leur ont même «volé» leurs affaires dont des téléphones portables. «Je n’ai que les vêtements que je porte. Tout m’a été pris», ajoute-t-il.

«Demain sera un autre jour»

Le projet de «harga» les poursuit depuis leur enfance et depuis qu’ils sont au ballet, la pression devenait de plus en plus grande. «On nous endormait avec cette histoire de relève juste pour privilégier les anciens. Est-ce normal qu’un retraité du ballet touche un salaire supérieur au nôtre ?», tonne le plus loquace des trois. «Est-ce normal que pour représenter l’Algérie, on nous donne juste 240 euros en frais de mission dont 40 sont encore chez les responsables du ballet ? Est-ce normal qu’après la première représentation à Ottawa, on nous fasse manger de la pizza et des chips pour la répétition à Montréal ?» Ceci explique, peut-être, l’impression de «libération» qu’il dégageait le long de l’entretien. L’impact de leur action sur les futures demandes de visa pour artistes algériens ne les émeut pas outre mesure. Sur ce point, un avocat montréalais spécialiste de l’immigration est catégorique : «Les Canadiens vont serrer la vis aux demandeurs algériens, y compris les artistes.»

Voilà qui n’arrange pas les choses pour les Algériens qui soupçonnent les vacataires français de l’ambassade du Canada à Paris de les désavantager.
Le projet harga n’a pas été préparé de longue date mais les huit fonctionnent en réelle symbiose dans leur aventure.
«Quand tu travailles avec quelqu’un trois ans et que tu peux synchroniser tes pas de danse avec lui, l’entente ne peut être que facile sur les choses de la vie», ajoute l’un des danseurs. Et si demain le Canada leur demanderait de rentrer en Algérie ? «Demain sera un autre jour», clament-ils à l’unisson. «Nous aimons notre pays, nous n’avons rien contre Bouteflika mais notre vie sera ici au Canada», affirme celui qui est toujours sous la surprise de l’effet de son action sur l’opinion en Algérie. «Pour une fois, je me sens un artiste comme Khaled. Tout le monde parle de moi !» affirme celui qui réfléchit à monter un autre spectacle de danse où il racontera cette aventure


http://adila.blogs.nouvelobs.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Mar 14 Déc - 4:37
Le consulat d’Algérie à Tunis se saisit du dossier


Le 30 Algériens, interceptés en mer par les gardes-côtes tunisiens étaient attendus, hier en fin de matinée, dans les locaux du consulat d’Algérie à Tunis. «La police tunisienne a appelé notre consulat lundi matin (hier Ndlr) pour lui annoncer que 30 personnes qui pourraient être des Algériens ont été interceptées en mer», a précisé une source reprise par TSA. Selon la même source, «les auditions des 30 Algériens dans les locaux de notre consulat de Tunis va nous permettre de connaître le nombre exact des jeunes partis et éventuellement, savoir si des personnes ont disparu».
«Un laisser-passer sera délivré aux seuls Algériens du groupe qui pourront regagner l’Algérie dès aujourd’hui», a précisé le journal électronique.
Ces 30 harraga feraient partie d’un groupe de 45 jeunes portés disparus après être partis clandestinement de la plage de Sidi Salem de Annaba dans la nuit du 6 au 7 décembre derniers pour tenter de rejoindre les côtes italiennes de la Sardaigne.

---------------------
http://www.lexpressiondz.com/article/2/2010-12-14/83793.html
---------------------

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Mer 15 Déc - 23:45
Leurs familles ont poussé un grand Ouf de soulagement : les autorités tunisiennes livrent les 36 harragas à leurs homologues algériennes

Les services de sécurité tunisiens ont remis mardi à leurs homologues algériens de Souk Ahras les 36 harragas algériens portés disparus en mer depuis une semaine.

La police algérienne des frontières (PAF), les services de sécurité de la wilaya de Souk Ahras et des autorités civiles ont accueillis mardi les 36 harragas algériens à la frontière algéro-tunisienne. Les familles des « ex disparus » se sont également déplacées en force à Souk Ahras pour s’enquérir de l’état de santé de leurs enfants, frères et proches. Les mis en cause ont vécu une semaine infernale, tout d’abord en se perdant en mer, puis en affrontant les vagues et mort et enfin en tombant entre les mains des services de sécurité tunisiens. Des sources fiables ont indiqué au journal Echorouk que les harragas ont été tous transférés de la capitale tunisienne vers la frontière terrestre algérienne au niveau de la wilaya de Souk Ahras à bord d’un bus appartenant à la direction des frontières maritime et des étrangers (Tunisie). Une fois sur le territoire algérien, ils ont été consultés par des médecins avant d’être transférés vers la sureté de la wilaya. Les services de sécurité les ont interrogés et des procès verbaux leur ont été dressés pour tentative de quitter le territoire national sans autorisation. Par la suite, ils ont été présentés à la juridiction compétente près la cour d’Annaba et de Souk Ahras pour étudier les accusations portées contre eux. Pour rappel, les Harragas, dont l’âge varie entre 17 et 36 ans, ont quitté la plage de Sidi Salem à El Bouni (Annaba) à destination de l’île de la Sardaigne (Italie) lors d’une opération d’immigration clandestine qui a échoué. Les harragas en question ont été portés disparus en mer après la rupture des contactes avec eux dés leur embarquement dans une aventure maritime au bord de barques traditionnelles de pêche la nuit de mardi à mercredi. Le premier groupe de harragas était composé d’une quinzaine de jeunes qui ont disparus en pleine mer. Après les avoir repérés près des plages tunisiennes de Tabarka et Bizert, les gardes côtes tunisiens les ont arrêtées après leurs avoir portés secours. Par la suite, ils ont été interrogés vu qu’ils sont entrés illégalement dans les eaux territoriales de ce pays voisin. Les harrags de ce premier groupe sont âgés entre 20 et 28 ans. Ils sont originaires du quartier populaire de Sidi Salem, d’el Safsaf, de Oued el Farcha et de Oued Laaneb. Leurs aventure a failli tourner au drame après que leurs embarcation est tombée en panne en pleine mer. La situation s’est empirée vu qu’ils n’arrivaient plus à se localiser. Dans la panique qui s’en a suivi, ils ont pu contacter leurs familles par téléphone portable pour leur demander de l’aide. Ayant appris la mauvaise nouvelle de la disparition de leurs enfants, frères et proches, les familles ont provoqué une alerte générale à Annaba. En effet, elles se rendues sur le champ en force au siège du groupement territorial des gardes des côtes d’Annaba pour les informer des dangers qui guettent les « disparus » en mer. Les contactes avec les harragas se sont interrompu ce qui a rendu leur localisation pratiquement impossible. Le deuxième groupe était, quant à lui, composé de 22 jeunes âgés entre 17 et 36 ans, dont deux femmes trentenaires. Aucun contacte n’a été établi avec eux depuis qu’ils ont quitté la plage de Joinville à destination de la Sardaigne la nuit de mardi à mercredi. Ce groupe a été également à bord d’une petite barque de pêche. Par ailleurs, le journal Echorouk a appris de sources bien informées qu’un troisième groupe composé de trois (3) personnes ayant quitté la côte algérienne la nuit de samedi à dimanche sont également portés disparus. A l’heure où nous mettons sous presse cet article, les opérations de recherches de ces Harragas se poursuivent.

http://www.echoroukonline.com/fra/index.php?news=7527

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 35
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Dim 2 Jan - 16:35
Ils ont pris la mer la veille des fêtes du nouvel an Exclamation Question
50 harraga interceptés sur les côtes espagnoles



Cinquante candidats à l’émigration clandestine d’origine algérienne, qui naviguaient à bord de quatre embarcations, ont été interceptés vendredi et samedi sur la côte de Murcie, une région autonome du sud-est de l’Espagne, indique un communiqué du gouvernement espagnol rendu public hier.

Localisée à 26 miles au large de la côte, la première embarcation transportait 14 personnes, toutes de sexe masculin, apparemment en bonne santé, dont quatre ont prétendu être des mineurs, ajoute la même source. La deuxième embarcation a été repérée hier avant midi, alors qu’elle naviguait à 60 miles au sud de Cabo de Palos en direction de l’Espagne, par les Douanes espagnoles qui ont signalé le fait aux équipes de sauvetage maritime. Aussitôt, le bateau Guardamar Calliope destiné au sauvetage maritime l’a intercepté à 43 miles au large des côtes de Murcie. Ils étaient 13 émigrants clandestins, à bord, à être secourus et transférés au port de Carthagène.

De même, vendredi à 16h30, la Guardia a détecté, à 20 miles au large de la côte de Murcie, une troisième felouque par le biais du patrouilleur Rio de Cervantès de la garde civile. A bord se trouvaient 11 adultes de sexe masculin en bonne santé, qui ont été transférés au bâtiment administratif de la Garde civile qui les a conduits au port de Carthagène. Quelques heures auparavant, le Système intégré de surveillance extérieure (SIVE) avait localisé une quatrième embarcation au sud-est de Cabo de Palos. Elle a été interceptée par le Hobby à environ 18 miles au large des côtes de Carthagène.

Les 12 émigrants, qui se sont rendus, tous majeurs, sont arrivés au port de Carthagène à minuit passé. Ces clandestins ont été pris en charge par la Croix-Rouge et remis à la police nationale espagnole pour vérification de la minorité présumée de quatre individus. Quant aux autres, ils doivent subir une opération d’identification auprès de notre représentation diplomatique en Espagne avant d’être rapatriés, conclut le même communiqué. Ainsi, la croyance, très répandue dans le milieu des harraga, selon laquelle la vigilance des gardes-côtes des deux rives de la Méditerranée baisse durant les périodes de fête de fin d’année se confirme, du moins du côté algérien. Ainsi, pas un réveillon ne passe sans son lot de tentatives de harga.

Sur nos gardes côtes dormaient Sleep bien Laughing

http://www.elwatan.com


Dernière édition par akid lotfi le Dim 2 Jan - 16:44, édité 1 fois (Raison : Source de l'article)

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Lun 3 Jan - 4:03
A la recherche du fantôme d’Eldorado!! Sad c'est vraiment malheureux wallah! l'inconscience les règne malheureusement, une traversée dans des telles conditions franchement c'est du suicide pale et très mal récompensé. Allah ait pitié d'eux.

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 35
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Lun 17 Jan - 18:00
4 collégiens parmi des Harraga à Mostaganem



L’interception au large de Sidi Lakhdar d’une barque en polyester à bord de laquelle il y avait pas moins de 12 harraga aura mis fin à la tentative d’émigration clandestine à destination de l’Espagne.

C’est durant la nuit de dimanche à lundi que l’opération a été menée à son terme grâce à la vigilance des gardes cotes de Mostaganem.

Le plus tragique dans cette énième tentative d’émigration clandestine, c’est la tranche d’âge de certains clandestins. En effet, parmi les 12 jeunes interceptés, il y en avait 4 qui sont encore scolarisé au niveau du cycle moyen. Autre particularité de ce groupe, l’absence à bord de l’embarcation d’une personne adulte.

En effet, l’âge des 12 personnes interpellées varie entre 16 et 17 ans. Habituellement, à bord des embarcations, il y avait toujours un passeur chevronné ayant une bonne connaissance de la navigation entre les deux rives distantes de plus de 250 km.

Apparemment, ce groupe d’adolescents a monté toute cette opération sans passer par les circuits habituels, avec un réseau de rabatteurs et obligatoirement un bon pilote dont le rôle principal consiste à convoyer les clandestins jusqu’à la cote espagnole et revenir préparer une autre traversée.

Un commerce très lucratif au point que les frais par passagers peuvent atteindre les 20 millions de Cts.

http://www.elwatan.com/une/4-collegiens-parmi-des-harraga-a-mostaganem-17-01-2011-107579_108.php

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Mar 18 Jan - 10:31
je crois que c'est un problème sérieux et il y va de la crédibilité de l'état. posé la question avec sa thérapie.
trouvé des solutions :la jeunesse a le rale bol pourquoi s'ils cherchent le dancing ouvrant le dancing. ils veulent vivrent donnant plus de joie a la jeunesse . l'école manque de perspective pourquoi. avoir un diplôme pourquoi. ansej et la banque qui bloque.
montré a la télé ceux qui réussissent ,la bonne méthode c'est le contraire discuter avec les recalés ;méthode qu'un algérien avait breveté a Montréal et qui donne des résultats appréciables pour les petits entrepreneurs . et les PME PMI raméne plus de devise au canada que les grande entreprise.stimuler les jeunes pour réussir.
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Mer 19 Jan - 4:29
Je suis parfaitement d'accord avec vous docteur, la raison qui justifie le stresse et déprime de ces jeunes, et qui les pousse a une telle aventure, est tout simplement un rêve d'une autre vie joyeuse et loisible! ou l'un ne s'occupe de l'autre!.....sortir sans que personne ne lui demande ou il va!...Etc
Comme vous dite, ouvrant des dancing et donnant plus de joie et surtout l'ouverture d'esprit des responsable, ainsi que les parents qui peuvent jouer un rôle extrêmement important dans la vie de leurs enfant a certain âge.
Bizarre évènement qui m'étonnais! l'activité culturelle durant le moi de ramadan, précisément les soirées organisées la nuit après la prière, ou l'on remarque visiblement même souvent une présence toutes catégories! et même des familles, qui fût tout le monde joyeux et heureux! mais lorsqu'il s'agit d"aller en boite de nuit(dancing)! qui d'ailleurs peu et difficilement trouvé!!!on le considère comme voyou déraillé! après écarté du reste Exclamation
La télé peut jouer un rôle provocant en peu de temps grand changement! malheureusement elle le joue au contraire!! et chaque algérien dit la mentalité algérienne! pourtant une fois sur terre promise lui même t'apprend le mot clé permettant un changement radical!!!
Je pense que ce problème n'est pas du tout difficile a résoudre!mais est ce y a la volonté de chacun d'entres nous algériens de le résoudre?

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Mer 19 Jan - 13:42
on peut commencer par des concours de meilleurs comiques ou du rire:
moi je me rrappel j'étais membre du comité de l'unea ou on organisé bcp de fêtes: des soirés ou on dansés il y avait de la joie.
je voie mes enfants étudiants:c'est terne aucune activité vivante.
avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Mer 19 Jan - 14:40
docteur ya le croissant rouge ! loll
avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Jeu 20 Jan - 9:42
merci Mehdi:
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Jeu 20 Jan - 21:07
Algerie-Espagne : facilitation d’octroi de visas



L’ Algérie et l’Espagne se sont mises d’accord pour faciliter la délivrance des visas en faveur des citoyens des deux pays. Cela a eu lieu lors des pourparlers qui ont eu lieu entre le secrétaire d’ État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Halim Benatallah et Xuan Antonio Yanaze Barnuivo, le secrétaire d’État espagnol des Affaires étrangères.

Le communiqué émanant du secrétariat d'État algérien a fait savoir que les deux ministres, lors de la rencontre tenue ce lundi à Madrid, ont exprimé leur volonté de coopérer davantage en vue de permettre aux citoyens des deux pays de se déplacer depuis et vers ces derniers plus facilement. Ils se sont donc mis d’accord pour s'entretenir prochainement au sujet d'une délivrance plus facile de visas. A cet égard, il a été annoncé que le nombre de visas touristiques et ceux délivrés aux hommes d’affaires ont augmenté au cours de l’année dernière (2010).C’était donc la tendance à laquelle les deux pays visent à soutenir et encourager dans les jours à venir. Benatallah a également abordé le sujet de la coopération entre les deux pays, notamment en matière de faire revenir les immigrants illégaux vers leurs pays d’origine. Il a ajouté que le nombre de ressortissants qui sont revenus l’année précédente en Algérie dans le cadre de la coopération de ces deux pays est estimé à 1400 personnes. Dans ce contexte, le secrétaire d’État chargé de la Communauté nationale à l’étranger, a déclaré que le but de sa visite effectuée en Espagne était d’évaluer les conditions d’hébergement et de résidence de la communauté algérienne dans ce pays. Selon Benatallah, le nombre de ressortissants algériens en Espagne a augmenté ces dernières années. « Mais elle reste la moins nombreuse par rapport aux autres communautés étrangères que compte l’Espagne », a-t-il ajouté. Il a encore dit que vu les témoignages des ressortissants algériens dans ce pays, que ces derniers se trouvent dans « un pays qui n’a pas été affecté par des propos xénophobes et racistes et qu’ils jouissent de leurs droits dans ce pays, connu pour sa diversité culturelle..»

http://www.echoroukonline.com

Je déconseil mes compatriotes la misére de la france et son système pros marocain et conte la cause des SHARAOUIS à la libeté revendiqué violenc103

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Ven 21 Jan - 8:27
Syfou a écrit:....
...Je déconseil mes compatriotes la misére de la france et son système pros marocain et conte la cause des SHARAOUIS à la libeté revendiqué violenc103

gif_23 L'idée a déjà tatouée leurs pensées! ayant le courage pour une telle aventure dont ils savent que les chances d'être rapatrier dans un cercueil ou disparu! sont supérieures a celles de soit disant bien arrivées! je veux dire directement dans les centres d'immigration clandestine!! laisse Basketball rien a faire! (may hass bel djemra ghir li kouato) Smile

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

le Ven 7 Oct - 5:55
Neuf jeunes, âgés entre 25 et 37 ans, ont pris le large dans la soirée de mardi à partir des côtes est de Dellys, à 60 km de Boumerdès. Ces harraga auraient rallié l’île de Majorque, mercredi, sains et saufs.


«Ils ont contacté leurs proches ce jeudi et ils les ont rassurés de la réussite de l'aventure »,nous confie une source locale.Celle-ci ajoute que ces jeunes en mal de vivre dans leur propre pays, avaient pris toutes leurs dispositions et s'étaient assurés des bonnes conditions climatiques avant l'entame de la traversée.

Ils avaient embarqué à bord d’une embarcation de 4m de longueur à partir de la plage El Kaous. L’embarcation aurait été conduite par un navigateur très connu dans la région.

Il est à noter que plusieurs autres vagues de candidats à l’immigration clandestines avaient embarqué à partir des côtes de l’est de la wilaya et ont atteint l’autre rive de la méditerranée.


Ramdane Koubabi

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Harragas, sans papiers , clandestins Algériens pourquoi?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum