Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
urka
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 33
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : tizi

Sujet / Message Wikileaks

le Lun 6 Déc - 0:55
je vous cache pas que cela fait une semaine où un peu plus queje pense à cette fameuse fuite d'information publiées sur "Wikileaks." .
Estce que vous le croyez sérieusement parlant ? Ne s'agit il pas d'unemise en scène , un mensonge grossssssssssssssss comme ça ? même sic'étais vrai , pourrions nous croire qu'ILS ne ...peuvent pas contrecarrer cette fuite avec les moyens qu'ils ont? ou qlq peu ns expliquer qui est derrière wikileaks
avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Lun 6 Déc - 13:09
salut, tu n'as qu'a voir les impacts sur l'État sioniste !!! c'est les seuls qui ont bénéficié dans tt ça !
urka
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 33
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : tizi

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Mer 8 Déc - 1:27
c vrai ca
urka
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 33
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : tizi

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Mer 8 Déc - 1:29
y a t-il une relation avec la livraison des F 35 ?
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Mer 8 Déc - 8:37
Qui se cache derrière Wikileaks ?

Wikileaks de nouveau sur le devant de la scène. Avec la publication des câbles diplomatiques américains, il réalise peut-être son plus gros coup. Retour sur un site et son fondateur, Julian Assange.



Paradoxalement, ce site qui veut « ouvrir les gouvernements » et prône une transparence totale, est un des sites des plus secrets du Web. De Wikileaks, on connait surtout son mystérieux cofondateur et porte-parole Julian Assange.
Cet Australien de 39 ans, ancien hacker, a lancé son « bébé » en 2006 avec « des dissidents chinois, des journalistes, des mathématiciens et des techniciens en provenance des Etats-Unis, de Taiwan, d’Europe, d’Australie et d’Afrique du Sud. L’objectif à l’époque était de développer un Wikipedia non censurable, pour la fuite et l’analyse de masse de documents ».
La section « A propos » de la première version du site, aujourd’hui disparue, ajoute que « [le premier objectif de Wikileaks] est d’exposer les régimes oppressifs en Asie, de l’ancien bloc soviétique, de l’Afrique sub-saharienne et du Moyen Orient ». En bon hacker, Assange assure que les individus qui envoient des documents le font de manière parfaitement anonyme, par le biais de systèmes de cryptage divers, notamment le réseau TOR.
Quelques mois seulement après son lancement, Wikileaks produit son premier grand fait d’armes : la publication du « manuel des opérations courantes au Camp Delta », qui détaille le fonctionnement du centre de détention de Guantanamo. Viendront ensuite, en 2008, la publication de la messagerie électronique de Sarah Palin, la colistière de John McCain pour la Maison-Blanche, ou encore des documents embarrassants pour l’Eglise de scientologie. Pêle-mêle, citons encore en 2009 la liste des sites censurés en Australie, une série de rapports confidentiels de l’ONU ou une collection impressionnante de messages du 11 septembre... Autant dire que Wikileaks n’a pas chômé.
Wikileaks v2.0
En parallèle à la publication de ces nombreuses révélations, le site, dont l’équipe est bénévole, ne cesse d’en appeler aux donations pour subvenir à ses besoins. A tel point que Wikileaks va jusqu’à fermer ses portes début février 2010, faute d’avoir pu réunir les fonds nécessaires à son fonctionnement. Du jour au lendemain, tous les contenus du site disparaissent. Ils ne reviendront pas.
Wikileaks est en réalité en train de passer à la vitesse supérieure et se prépare à diffuser des documents bien plus compromettants. Cela commence par la vidéo présentant une attaque de l’armée américaine sur Bagdad en 2007, qui tua douze personnes, dont des enfants et deux journalistes de Reuters. Puis, le 25 juillet, Wikileaks diffuse, avec l’aide de grands journaux, quelque 92 000 documents de l’armée américaine sur la guerre en Afghanistan. Suivront, en octobre 2010, les 400 000 documents secrets sur la guerre d’Irak puis les 250 000 câbles diplomatiques livrés depuis ce week-end.
En quelques mois, Julian Assange a réussi à faire de son site une machine à faire trembler les gouvernements. Mais l’Australien n’en demeure pas moins un personnage trouble, qui a été lâché par de nombreux compagnons de route dans sa quête de la transparence totale. Peu après la publication des documents sur la guerre d’Afghanistan, Wired rapportait « qu’au moins une demi douzaine d’employés du site avaient démissionné », notamment Daniel Domscheit-Berg, porte parole allemand du site. La faute à Assange, accusé par Domscheit-Berg de ne pas prendre suffisamment de précautions avant de publier des documents et de se comporter « comme un genre d'empereur ou de marchand d'esclaves ».
Un mystérieux comité consultatif
Difficile aujourd’hui de savoir qui travaille avec Assange sur Wikileaks. A une époque, le site affichait fièrement un « comité consultatif » qui comprenait des personnalités hétéroclites, dont plusieurs dissidents chinois comme Wang Dan, un des leaders de la révolte de Tiananmen. Cette page a disparu du site, peut-être à la suite d'un article du magazine Mother Jones, qui mettait en doute l’existence même de ce fameux comité : Tashi Namgyal Khamsitsang, un ancien représentant du dalaï-lama, dit à peine souvenir d’avoir reçu un e-mail de la part de Wikileaks.

Et Ben Laurie, expert en sécurité informatique – il a notamment écrit Apache-SSL – indique au journal en riant : « Wikileaks a un soi-disant comité consultatif, et j'en suis prétendument membre. » Il avoue juste avoir vu Assange quelquefois, alors que ce dernier était en recherche de conseils afin de sécuriser les envois de documents confidentiels. « C’est un type étrange. Il semble être assez nomade, et je ne sais pas comment il fait pour vivre comme cela, pour être honnête. Il arrive avec un sac à dos, et je soupçonne que c’est tout ce qu’il possède », indiquait-il à Mother Jones.
Un sac à dos… Et de nombreuses infos explosives dans un coin de disque dur. Wikileaks et le mystérieux Assange n’ont sûrement pas fini de révéler des secrets. Récemment, le Twitter officiel du site indiquait que « les prochains mois verront un nouveau monde, dans lequel l’Histoire globale sera redéfinie ».

http://www.01net.com/editorial/524146/qui-se-cache-derriere-wikileaks/

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

urka
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 33
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : tizi

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Sam 11 Déc - 1:06
Et le soutien apporter par lula le président brésilien , veut dire que meme lula et avec les alluminati ?
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Sam 11 Déc - 19:52
urka a écrit:Et le soutien apporter par lula le président brésilien , veut dire que meme lula et avec les alluminati ?

Bonsoir,
Il voulait ou veut sa place parmi eux ; ses machins d'organisations ceux ne sont ke pour et contre meme les pays émergents comme ils prétendent faire croire aux genx moins illuminé dans leur propre doctrine !
Je te merci Hasan2 l'ex roi de la monarchie allawite et le roi de la jordanie y étaient parti intégrante mais moins influents Question

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Dim 12 Déc - 7:04
Hola senior,
C'est la nouvelle forme de la mathématique du lobby sioniste américain, et le reste de l'occident!!
Arrow si on revient un peu en arrière!!
Les attentats du 11 septembre 2001 = Vendre à l'opinion l'invasion de l'Irak!!!!!Exclamation
Mais il y a bien eu une conspiration, bien réelle par le groupe de comploteurs (George W.B., Dick C., Donald R…) qui ont instrumentalisés les attaques contre le World Trade Center et le Pentagone!!pour vendre à l'opinion l'invasion de l'Irak, alors même qu'ils n'avaient aucune preuve d'aucun lien entre les attentats et Saddam Hussein!! Exclamation Mais si on se pose certaines questions comme:
-L'origine des détonations et des fumées au moment de l'effondrement?Question
-L'effondrement vertical des tours à la vitesse de la chute libre!!Est ce possible techniquement?Question
-Le nuage de poussière!!, pas le nuage pyroclastique d'une explosion volcanique?Question Arrow

An inside job , Etats-Unis la grande puissance du mal,très difficile d'intégrer les attentats du 11-Septembre dans le tableau.!!!boulot préparé de l'intérieur scratch

Et comme connue! à la recherche de l'évolution du mal!! des nouvelles formules mathématiques viennent d'être publiées!!ça m'étonne pas! une génération presque depuis les anciens évènements du 11!! et la publication de cette nouvelle était faite comme!:

Wikileaks (An inside job:!Smile = Le moyen de pression mis sur ces pays pour qu’enfin ils attaquent l’Iran!

Wikileaks et le (ben laden N°2 Julian Assange)Exclamation(An inside job:!Smile = Discréditer l’Islam pour mieux l’attaquer en mettant à nu les tractations diplomatiques au moyen-orient:!:
L'offensive médiatique sioniste qui imposer sa loi au monde occidental et à ses alliés arabes, Les USA et l’ensemble de l'occident ont créés le playstation 2010:!:jeu de dénoncer le procédé, leur diplomatie est mise au vu et au su de tous :!:N’est-ce pas là finalement un moyen de pression mis sur ces pays pour qu’enfin ils attaquent l’Iran! Tout le monde semble être d’accord!! même certains dirigeants Arabes musulmans!!! pour dire que ce gouvernement est dangereux.

Voyant voir, le jeune Julian contre les USA!!! Il se rend suite a une convocation, mis en garde pour une plainte a titre de viol:!:alors qu'après le message de ces évènements, ( un jeune informaticien contre le monde entier!!!!!!!!! Piquant dans l'honneur des grandes puissances mondiales!!!Trop facile! Trop facile pour que ça colle:!:

La réalité est en l’occurrence du fascisme qui domine le monde à l’heure actuel, dévoilant la soumission au sionisme des pays arabes qui met à nu les tractations diplomatiques au moyen-orient, est le but recherché par le sionisme Twisted Evil , Discréditer l’Islam et les musulmans pour mieux les attaquer guerre118

Le sionisme pousse à la guerre contre l'Iran depuis l’élection d’Obama. Personne de sensé ne peut penser qu’une guerre contre l’Iran sera anodine pour la paix dans le monde et le futur!!

C'est la stratégie de Wikileaks comme je la vois personnellement.

Exclamation

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


urka
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 33
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : tizi

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Lun 13 Déc - 23:20
"ce site qui veut « ouvrir les gouvernements »" et le projet disertec ils dise que l'Algérie sans vision alors mr bouteflika viens de renter d"Allemagne peut-on sentir que ils ont fait pression sur Alger ?
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Mar 14 Déc - 3:46
L’o-hasard na pas de place dans la politique mon cher! la visite du président Bouteflika en Allemagne coïncide pas aux évènements du monde actuel!!a ce niveau tout était étudié et mis en plan de partenariat extérieure. sans aucune pression! peut être contraire! Alger met pression?

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Dim 9 Jan - 15:27
Dans ses dernières révélations, WikiLeaks rapporte que Mohammed VI et sa cour sont obsédés par tout ce qui concerne l’Algérie et son Armée



Il est arrivé aux responsables marocains comme à cette personne qui a un marteau et qui, de ce fait, voit partout des clous. Le roi Mohammed VI et sa cour sont obnubilés par l’Algérie et son armée. Selon les dernières révélations du site WikiLeaks, rapportées par le journal algérien online toutsurlalgerie (TSA), la préoccupation majeure de l’Armée royale concerne l’Algérie. Selon les documents de WikiLeaks, l’Armée marocaine possède des «plans d’attaque d’urgence» et effectue des simulations stratégiques pour contrer un éventuel assaut algérien.

De son voisin de l’Est, l’Algérie, Mohammed VI n’y voit que des menaces et se lance alors, dans une campagne de dénigrement international, particulièrement envers les Américains. En témoignent les documents irréfutables publiés par le site WikiLeaks. Dans ses notes, Rabat accuse l’Algérie de vouloir s’attaquer au Maroc, de refuser la collaboration sécuritaire, d’avoir favorisé la création d’Al Qaîda au Maghreb et, comble de la lubie royale, l’Algérie serait même sur le point de fabriquer la bombe atomique! C’est à peine si Rabat n’avait pas écrit que l’Algérie infestait la jeunesse marocaine par les tonnes de drogue qu’elle expédiait via les frontières.

Dans leurs échanges avec les responsables américains en visite à Rabat, les officiels marocains accusent les Algériens de ne pas coopérer avec eux dans la lutte antiterroriste. Le directeur général pour la surveillance du territoire (services de renseignements intérieurs), Abdelatif Hammouchi, se livre d’une manière déconcertante aux Américains. Lors de la visite à Rabat de l’assistante du président américain pour la sécurité intérieure et l’antiterrorisme, Frances Fragos Townsend. «La coopération avec les Algériens est erratique» affirme Hammouchi.

«Parfois ils nous fournissent de très bonnes informations et parfois on dirait qu’il s’agit d’impasse. Ce sont des partenaires difficiles», ajoute Yassine Mansouri (chef de la direction générale des études et de la documentation, le service de contre-espionnage marocain,)», rapporte le journal TSA citant une note diplomatique du 31 juillet 2007, publiée par WikiLeaks.

Plus tôt, la même année, ajoute le même journal, le directeur général des affaires bilatérales au ministère marocain des Affaires étrangères Youssef Amrani, avait ainsi «suggéré que l’émergence d’Aqmi était principalement due aux échecs du gouvernement algérien», rapporte une note du 18 mai. Une position que ne partagent visiblement pas les Etats-Unis qui défendent la politique antiterroriste de l’Algérie.

A l’accusation de Amrani, un diplomate américain répond que «le Gspc a été forcé de s’associer avec Aqmi parce que le gouvernement algérien a réussi à le marginaliser». Dans la même note, le diplomate américain constate que Khalid Zerouali, en charge de la sécurité des frontières marocaines au ministère de l’Intérieur, «s’est hérissé» lorsque les officiels américains ont cité l’Algérie comme «un modèle» dans la lutte antiterroriste en Afrique du Nord. Les documents de WikiLeaks révèlent aussi que le Maroc soupçonne depuis longtemps l’Algérie de chercher à développer un programme nucléaire militaire.

Cette inquiétude a été rapportée dans une note diplomatique américaine du 21 novembre 2006 transmise cinq jours après un entretien entre le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères marocains, Omar Hilale, et l’ambassadeur américain à Rabat au sujet du programme nucléaire de l’Iran. Hilale affirme ainsi qu’ «un Iran doté de l’arme nucléaire serait un désastre pour la région et spécialement pour le Maroc. Cela provoquerait une course à l’armement dans la région et cela accélèrerait la poursuite de ce qu’il a décrit comme un programme nucléaire militaire algérien similaire, même s’il n’est que naissant». «Si l’Iran réussit, dans les dix ans, d’autres pays du Moyen-Orient auront la bombe et les Algériens suivront peu après», a-t-il dit», précise la note. Au cauchemar algérien s’ajoute l’épine du Sahara occidental.

A une certaine période, près de 70% des effectifs des forces armées marocaines étaient déployés au Sahara occidental. Les masques sont tombés: il s’agit d’une armée d’occupation. Avec de pareilles révélations, il sera maintenant difficile au Maroc de justifier ses exactions et surtout les massacres que cette même armée vient de commettre au Sahara occidental. Par ailleurs, le site WikiLeak a fait d’autres révélations, notamment le portrait peu flatteur que font d’elle les Américains. Dans un câble classé «secret» daté d’août 2008, les diplomates américains en poste à Rabat évoquent «une armée marocaine minée par la corruption et la bureaucratie, de faibles niveaux d’éducation dans ses rangs, une marginalisation politique, des équipements vieillissants et un déploiement de la plupart de ses forces dans le Sahara occidental».


http://www.algerie360.com/algerie/lalgerie-et-son-armee-le-cauchemar-du-roi/

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Mer 2 Fév - 22:39
Moubarak et Suleiman liés par un Pacte, El Baradei Pion US !



Les Etats-Unis connaissent depuis 2007 l’existence d’un pacte secret entre Moubarak et Suleiman en vue de diriger ensemble l’Egypte


Unis par une promesse occulte. Le chef de l’Etat égyptien, Hosni Moubarak, et Omar Suleiman, son nouveau vice-président, avaient secrètement envisagé de gouverner en tandem depuis plusieurs années. C’est ce que révèlent des documents confidentiels, issus de l’ambassade américaine du Caire et dévoilés par Wikileaks.

Les diplomates américains basés en Egypte avaient anticipé la restauration du poste de vice-président et la nomination d’Omar Suleiman, chef des services secrets, dès l’année 2005 : c’est ce qui ressort d’un télégramme confidentiel, publié aujourd’hui par le site Wikileaks. Une anticipation clairvoyante qui sera partiellement renforcée, deux ans plus tard, lorsque les Américains du Caire apprendront également l’existence d’un accord secret entre le chef de l’Etat et l’ancien général : Hosni Moubarak aurait en effet promis à Omar Suleiman, bien avant 2005, de le nommer à ses côtés au poste de la vice-présidence. Cette fonction, vacante depuis 1981 et l’arrivée au pouvoir de l’actuel président égyptien, désigne implicitement l’homme consacré pour reprendre le pouvoir. C’est ainsi que, sur les trois dirigeants que l’Egypte a connu depuis 1952, deux d’entre eux – Anouar Al Sadate et Hosni Moubarak- ont accédé à la fonction suprême. Samedi, au lendemain d’une insurrection populaire qui a notamment gagné la jeunesse égyptienne, Omar Suleiman est parvenu à l’antichambre du pouvoir en prêtant serment pour devenir, à son tour, le vice-président.

La perspective des diplomates américains en 2005 se basait initialement sur un scoop publié alors par le Financial Times : selon le quotidien britannique, le porte-parole du président égyptien aurait laissé entendre, lors d’un dîner privé, qu’Hosni Moubarak voudrait restaurer le poste de vice-président juste après les élections présidentielles qui devaient se tenir en fin d’année. Après vérification auprès de plusieurs sources locales, l’ambassade américaine a recoupé favorablement l’information en considérant dans le même temps que l’homme de la situation serait vraisemblablement Omar Suleiman.

Rancœur du loyaliste

En 2007, un informateur de l’ambassade des Etats-Unis informa par ailleurs les Américains du ressentiment personnel du chef des services secrets égyptiens à l’endroit de Hosni Moubarak : selon ce télégramme, Suleiman serait « profondément blessé » par le « reniement » de la promesse, tenue « plusieurs années auparavant » par le chef de l’Etat, de le nommer vice-président. Le dirigeant du Renseignement égyptien serait en outre particulièrement hostile au fils du président, Gamal Moubarak, au point de « détester l’idée » de son accession au pouvoir. Un mépris réciproque, si l’on en juge par un autre télégramme confidentiel de l’ambassade faisant état de la perception du fils Moubarak à propos de Suleiman, envisagé comme une « menace ».

Jadis, les tactiques pour conquérir le pouvoir, et notamment à travers la passerelle de la vice-présidence, n’ont pas été indispensables pour Hosni Moubarak. Dans un ancien entretien accordé au journaliste Christian Malard, le président racontait comment sa nomination, en 1975, au poste de vice-président l’avait alors pris au dépourvu : « Un jour, le Président Sadate m’appelle et me demande de venir le voir, ce que je fais. À vrai dire, je ne m’attendais à rien de précis. Ma femme et moi devions dîner chez des amis, c’était un jeudi soir après la Guerre d’Octobre, le climat était détendu… Donc, je suis allé le voir comme convenu vers 18h. Il m’a gardé jusqu’à 20h. Il a commencé par évoquer l’Histoire du pays, à raconter diverses anecdotes… Puis, il me dit qu’il réfléchissait, qu’il voulait nommer un vice-président et qu’il avait pensé à certaines personnes pour ce poste… Je n’ai pas imaginé une seule seconde qu’il pensait à moi ! Je n’étais pas candidat à cette fonction. Et finalement, lorsqu’il m’a annoncé qu’il me nommait, là, je suis tombé de haut ! Je lui ai même demandé si ce n’était pas un peu prématuré. Il m’a alors répondu : « Non, vous commencez la semaine prochaine ». Je me suis alors dit que ce devait être mon destin ».

The show must go on

Un fatalisme qui n’est pas sans évoquer celui de l’ambassadeur américain : dans un télégramme de 2007 consacré à la succession présidentielle, le diplomate développa une analyse particulièrement cynique en envisageant la nécessité d’un futur président qui soit perçu, par l’opinion publique, comme un « anti-Américain » afin de « prouver sa fibre nationaliste à la rue égyptienne ». Le disciple probable de Machiavel rajouta même que, « pour coopter une potentielle opposition et galvaniser sa popularité », le nouveau dirigeant devra tendre la main « aux Frères musulmans, comme l’ont fait Gamal Abdel Nasser, Anouar Al Sadate et Hosni Moubarak au tout début de leurs mandats ». A la fois dictature militaire et Etat policier, l’Egypte semble ici renouer avec son passé tumultueux, fait d’intrigues de palais, de convoitises par l’étranger et de révoltes populaires. La dramaturgie étant en place, tous les acteurs peuvent dorénavant entrer sur scène.


http://mediapart.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Dim 6 Fév - 9:39
bonjour les amis ... excuser mon absence, j'etais en mission (séminaire)...pour l'Egypte, c'est claire que la préparation d'un moubarek bis s'est lancée depuis une belle lurette, le processus c'est annoncé plutot, mais les Ricains ne lacheront jamais l'Egypte, un allié préviligié.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Dim 6 Fév - 13:56
égypte n'est plus la carte maitresse , comme ce fut la période des années 50,60,et 70:nouvel air donc des notes de musiques qui donne un air de guerouabi :je n'ai plus 20 ans:::::le flamenco est dépassé.
d'autre leaders veulent sortir de l'anonima /IL Y A LA CARTE DE L 'AM2RIQUE LATINE ;il y a la palestine que l'échiquier mondial veut reconnaitre depuis la carte de 1967. ect....
cette donne représente un nouvel danger du sionisme mondial:,s'ajoutant le problème du liban ect....
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Ven 25 Fév - 23:53
Les Patrons voyous juifs de France crachent le morceau :



Tu m'étonnes :



Le 11 septembre, lui aussi, avait été bon pour Israël.
Tout ce que font les sionistes est toujours bon pour Israël:
http://membres.multimania.fr/wotraceafg/good.jpg
WikiSioniLeaks comme tout le reste.




Attention : la marque SioniLeaks appartient à Sionipédia : http://membres.multimania.fr/wotraceafg/sionipedia.jpg

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Ven 20 Mai - 23:37
Les services secrets canadiens partagent leurs suspects avec les États-Unis

Des documents confidentiels récemment divulgués par WikiLeaks montrent que le SCRC, le Service canadien de renseignements criminels, a secrètement partagé avec ses homologues américains les noms de 27 citoyens canadiens soupçonnés de terrorisme.

Le réseau CBC a rapporté que ces personnes avaient été identifiées comme des terroristes potentiels entre 2009 et 2010.

Les noms de 14 ressortissants étrangers vivant au Canada ont également été transmis aux Américains, selon les documents.

Lorsque des noms sont transmis aux agents de renseignement américains, ils sont souvent ajoutés à une liste noire, ce qui, de facto, empêche ces personnes d’être admises aux États-Unis.

Selon la CBC, une note diplomatique écrite en 2009 donne les noms de tous les suspects désignés dans le complot terroriste de Toronto, ceux qu’on a appelés « les 18 de Toronto ».

Sept de ces comploteurs ont vu leurs accusations retirées ou suspendues, sept ont plaidé coupables et quatre ont été condamnés.

Une autre note diplomatique mentionne le nom de Hiva Alizadeh, l’un des trois hommes inculpés dans le cadre d’un complot présumé visant à attaquer la région de la capitale nationale. La note diplomatique est antérieure à l’arrestation de cet individu.

Le mois dernier, les documents fournis par WikiLeaks affirmaient qu’un terroriste présumé, détenu à la prison de Guantanamo à Cuba, avait été une personne-clé au sein d’une cellule terroriste d’Al-Qaïda basée à Montréal Al-Qaïda, dont le but était de tuer des Américains.

Source :* http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/05/20110518-21 (...)

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Wikileaks

le Sam 10 Sep - 2:57
WikiLeaks dévoile les plans d’attaque contre l’Iran (Presse)




Le célèbre site WikiLeaks a réussi à se procurer des dépêches envoyées à Washington par l’ambassade des Etats-Unis en Israël, écrit vendredi 2 septembre le quotidien Komsomolskaïa Pravda, qui a pris connaissance de ces documents.

Après le renversement des régimes en Tunisie, en Egypte et au Yémen par les révolutions arabes soutenues par l’Occident, après le renversement du colonel Kadhafi, qui semblait éternel, par les insurgés libyens avec l’aide décisive de l’OTAN, et sachant que l’opposition syrienne est sur le point de mettre une croix sur le règne du président Bachar al-Assad, la communauté internationale a porté une nouvelle fois son attention sur l’Iran. Ce pays demeure le principal ennemi des Etats-Unis non seulement dans la région du Grand Moyen-Orient, mais également géopolitiquement et historiquement. Au XXIe siècle, pratiquement seul, Téhéran ose défier ouvertement Washington et son principal allié dans cette partie de la planète, Israël. Pour cette raison, les Américains et les Israéliens élaborent leur stratégie à long terme à l’égard de l’Iran, dont la principale tâche consiste à l’étouffer par des sanctions économiques et politiques, et en cas de nécessité, porter une frappe militaire contre "l’ennemi insolent."

Le célèbre site WikiLeaks a transmis au quotidien Komsomolskaïa Pravda des dépêches de l’ambassade américaine en Israël envoyées à Washington. Elles contiennent tout la conception de "l’encerclement" militaro-politique de l’Iran que les Etats-Unis, Israël et leurs alliés dans certains pays du Golfe devraient mettre en œuvre. Or, la Russie s’est mise en travers de ces plans ambitieux. Washington estime que la Chine a rejoint la position de la Russie. Les dépêches contiennent des informations expliquant comment les Américains s’apprêtent à surmonter ces obstacles et à déstabiliser la situation en Iran. Les Etats-Unis sont même prêts à contourner l’ONU (vu comment l’Occident a utilisé la résolution du Conseil de sécurité sur la Libye, personne ne croira à ses affirmations sur le respect du droit international).

Quoi qu’il en soit, Washington prévoit de confier à la Russie seulement un rôle "épisodique" dans le futur règlement du problème iranien. Les Etats-Unis semblent se réserver à eux-mêmes et à Israël les premiers rôles. Mais Moscou n’admettra certainement pas un tel scénario.

ruvr.ru

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Wikileaks

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum