Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Sphères et cercles d'influence russe 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sphères et cercles d'influence russe EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Sphères et cercles d'influence russe EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Sphères et cercles d'influence russe EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sphères et cercles d'influence russe EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Sphères et cercles d'influence russe EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Sphères et cercles d'influence russe EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Sphères et cercles d'influence russe EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Sphères et cercles d'influence russe EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sphères et cercles d'influence russe EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Sphères et cercles d'influence russe EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Sphères et cercles d'influence russe EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Sphères et cercles d'influence russe EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Sphères et cercles d'influence russe EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Sphères et cercles d'influence russe EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Sphères et cercles d'influence russe EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Sphères et cercles d'influence russe EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Sphères et cercles d'influence russe Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sphères et cercles d'influence russe

Aller en bas

Sujet / Message Sphères et cercles d'influence russe

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 11 Déc - 15:38

Occident - Russie: chronologie

BIÉLORUSSIE

Depuis la chute de l'URSS : Moscou soutient le régime totalitaire et ubuesque d'Alexandre Loukachenko

MOLDAVIE

Depuis 1999 : Malgré plusieurs engagements solennels pris par Moscou lors des sommets de l'Organisation pour la sécurité et la coopération européenne (OSCE), la Russie refuse toujours de retirer ses 1 500 soldats de la région séparatiste de Transnistrie.
Mars 2006 : Moscou interdit toute importation de vin moldave (et géorgien) sous prétexte qu'ils contiendraient des «pesticides» et des «métaux lourds».

GÉORGIE

Depuis 2000 : Moscou distribue des passeports russes aux habitants des régions séparatistes d'Ossétie du Sudet d'Abkhazie.
Janvier 2006 : Suspension des livraisons de gaz russe.
27 mars 2006 : Moscou interdit l'importation des vins et de l'eau minérale géorgiens, avant de bloquer, le mois suivant, plusieurs autres produits agricoles en provenance de Géorgie.
8 août 2008 : en réaction à l'offensive militaire lancée la veille par l'armée de Tbilissi en Ossétie du Sud, l'armée russe attaque la Géorgie.

LETTONIE

2003 : Moscou cesse d'alimenter l'oléoduc desservant le terminal pétrolier de Ventspils, l'un des débouchés traditionnels du pétrole russe, dans l'espoir de pouvoir le racheter.

UKRAINE

Automne 2003 : tension russo-ukrainienne à propos des eaux territoriales en mer d'Azov.
5 septembre 2004 : Viktor Iouchtchenko, alors leader d'opposition pro-occidental, est victime d'un empoisonnement.
Janvier 2006 : Moscou coupe les livraisons de gaz à l'Ukraine pour la contraindre à accepter une augmentation des tarifs. Faute de pouvoir installer à Kiev un pouvoir qui lui soit inféodé, Moscou tente d'affaiblir le gouvernement central en encourageant la sécession de régions dominées par les Russophones.

POLOGNE

Août 2005 : agressions contre des diplomates et un journaliste polonais à Moscou.
Novembre 2005-décembre 2007 : embargo sur la viande polonaise, pourtant conforme aux strictes règles
sanitaires de l'Union : Varsovie paye manifestement son soutien à l'Ukraine.

LITUANIE

Depuis 2006 : La Lituanie accuse Moscou de bloquer ses livraisons de pétrole vers la raffinerie de Mazeiku, au prétexte que celle-ci a été vendue à des intérêts polonais plutôt que russes. En début d'année, le géant russe Gazprom a par ailleurs augmenté d'environ 35 % le prix de son gaz naturel vendu aux Lituaniens.

ARMÉNIE

Janvier 2006 : En pleine vague de froid, Moscou suspend ses livraisons de gaz. Mystérieux sabotages sur le gazoduc principal.

GRANDE-BRETAGNE

26 novembre 2006 : empoisonnement à Londres d'Alexandre Litvinenko, un ex-agent des services de sécurité russes (FSB) devenu opposant à Vladimir Poutine.
Décembre 2007 : Invoquant un «problème juridique», Moscou ordonne la fermeture des antennes régionales du British Council à Ekaterinbourg et Saint-Pétersbourg.

UNION EUROPÉENNE

Autres contentieux UE/Russie :
? Taxe de survol de la Sibérie que l'UE demande à la Russie de supprimer. Un accord avait été accepté au sommet de mai 2007, mais Moscou a refusé de le signer.
? L'UE remet en cause la tarification du fret ferroviaire russe.
? La Suède et la Finlande jugent l'augmentation des taxes russes sur le bois (de 6,5% à 20%) en juillet 2007 contraire aux niveaux convenus en 2004.

POLOGNE, RÉP. TCHÈQUE

Juillet 2007 : Suite au projet américain de bouclier anti-missiles, Moscou menace de déployer des bombardiers et des missiles à courte portée en Biélorussie. Les Etats-Unis veulent implanter, d'ici à 2012, dix missiles intercepteurs en Pologne, couplés avec un radar en République tchèque.
30 novembre 2007 : Moscou suspend sa participation au traité sur les forces conventionnelles en Europe.

ESTONIE

Mai 2007 : Cyber-attaques russes contre l'administration, les banques, les écoles, après que le gouvernement ait fait enlever la statue d'un soldat soviétique qui trônait en plein coeur de Tallinn.

AZERBAÏDJAN

Janvier 2007 : Gazprom menace de doubler ses prix, déjà multipliés par deux en 2006.

KOSOVO

Février 2008 : Hostile à l'indépendance proclamée avec l'assentiment des Occidentaux, Moscou menace d'utiliser ce "précédent" pour reconnaître les régions séparatistes au sud du Caucase.


Sphères et cercles d'influence russe Carte-10

http://www.skyscrapercity.com

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Sphères et cercles d'influence russe Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Sphères et cercles d'influence russe

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 11 Déc - 15:44

La reconquête russe depuis la guerre de Géorgie

La politique extérieure russe contre toute intrusion américaine

Depuis la guerre en Géorgie, la Russie tente de retrouver sa grandeur passée en menant une politique de "containment" des Etats-Unis dans sa sphère d'influence.

Depuis la guerre des « cinq jours » en Géorgie, en août 2008, une chose est sûre : la Russie est belle et bien revenue en force. Il n'est plus question de compter sans elle dans les grandes questions internationales, tout particulièrement les questions sécuritaires.

La démonstration de force brève mais efficace de l'armée russe a abouti à l’occupation de 20 % du territoire géorgien (soit une partie de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie). Son but était de lancer un message clair et limpide concernant le retour de la Russie sur la scène internationale. Il s’adressait aux pays occidentaux d'une part, aux alliés de l’ex-URSS d’autre part.

Le « containment » américain, objectif immédiat de la Russie

En substance, le gouvernement russe veut un « containment » de l’intrusion américaine en tentant de couper court à la politique d’élargissement de l’OTAN. Cette politique avait jusque-là fait fi des mécontentements russes. En clair, cette petite guerre de "cinq jours" ne restera peut-être pas gravée dans l’Histoire comme une guerre majeure, mais elle a quand même remis au goût du jour un ancien concept de Guerre froide.

Un remake dans lequel l’OTAN jouerait les chevaux de Troie américains pendant que la Russie tente désespérément maintenir l'Amérique hors de sa sphère d’influence. Le gouvernement russe craint une « otanisation » de ses frontières, étant donné que les actuels pays candidats (Ukraine, Géorgie) à l’adhésion à l'Alliance atlantique sont ses anciens alliés. Ils sont même situés dans le giron sécuritaire le plus proche de la Russie.

En 2004, l’adhésion à l’OTAN de ses anciens satellites et pays amis l’avait déjà affaiblie. Elle ne pouvait cependant pas répondre de façon conséquente (en menant une action armée par exemple) du fait de sa fragilité intérieure. Or aujourd’hui, la perception de la Russie n'est plus celle d'un Etat effondré sur lui-même, aux infrastructures fatiguées et au pouvoir désordonné. La Russie du XXIe siècle, c'est un pays rénové, fort de sa politique économique et militaire.

Aujourd'hui, la politique tous azimuts d’élargissement de l’OTAN est fortement ralentie par la résistance cette fois-ci solide de l’Etat russe. Malgré les déclarations récentes prétendant que rien n’empêchera l’entrée dans l’Organisation des deux candidats ukrainien et géorgien, il est difficile de voir comment cette adhésion sera possible sans prendre le risque de déclencher une réaction virulente, voir armée, de la Russie.

La reconquête des territoires perdus

À l’égard des anciens pays amis de la Russie, la guerre en Géorgie est un coup de semonce, une première étape de reconquête. La marche vers la reconquête a d’abord été menée à l’intérieur, avec la guerre en Tchétchénie, puis avec la reprise en main idéologique, économique et politique du pays.

À présent, elle se fait au-delà des frontières, dans l'ancienne ère d’influence russe. Moscou essaie d'exploiter les faiblesses de ses voisins. La Russie tente de profiter du manque de cohésion national qui peut exister dans certains pays comme l'Ukraine ou l'Estonie.

En Ukraine, elle a encouragé la reprise en main du pouvoir du président Ianoukovitch, proche du Kremlin, mettant un terme à la révolution Orange. En Crimée, dans la ville de Sébastopol, la présence de 11 000 marins russes vise à protéger la population à majorité russophone.

La Russie soutient également les populations russes dans les Etats voisins, notamment en Estonie où la politique d’assimilation du gouvernement fait naître des velléités d’indépendance.

La Russie prend avantage de la vague prorusse qui existe chez ses voisins. S’étant jurée de protéger tous les Russes où qu’ils soient dans le monde, elle saura profiter de la moindre occasion pour soutenir toute tentative sécessionniste.

La reconquête passe également par un soutien aux pays qui lui sont restés fidèles comme l’Azerbaïdjan, l’Arménie, l’Iran. La coopération est surtout d'ordre économique, en permettant la construction d'infrastructures, mais également militaire. La Russie a des bases dans la plupart de ces pays. Elle est aussi un soutien de Téhéran dans le dossier nucléaire iranien.

Nostalgie du glorieux passé russe

L’essentiel à souligner dans cette reconquête n’est pas tant comment la Russie compte la mener. L'essentiel est surtout de savoir pourquoi. La population russe et ses gouvernants sont nostalgiques de l’ancien rayonnement de la Russie tsariste mais aussi de l’URSS, dont l’effondrement a été mal vécu.

Ainsi, Vladimir Poutine, ancien président et actuel Premier ministre, ne considérait-il pas comme la plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle la chute de l’URSS ?

En conclusion, la reconquête par la Russie de son ancienne arrière-cour est d’autant plus inquiétante qu'elle semble même prête à une nouvelle Guerre froide, comme le déclarait si bien l’actuel président Dmitri Medvedev à l'époque de la guerre en Géorgie.

http://societemonde.suite101.fr






__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Sphères et cercles d'influence russe Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum