Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Témoignage  120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Témoignage  EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Témoignage  EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Témoignage  EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Témoignage  EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Témoignage  EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Témoignage  EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Témoignage  EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Témoignage  EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Témoignage  EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Témoignage  EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Témoignage  EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Témoignage  EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Témoignage  EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Témoignage  EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Témoignage  EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Témoignage  EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Témoignage  EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Témoignage  EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Témoignage  EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Témoignage  EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Témoignage  EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Témoignage  EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Témoignage  EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Témoignage  Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Témoignage

Aller en bas

Sujet / Message Témoignage

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 14 Déc - 5:12

Ils ont dit

Ahmed Ben Bella, ancien président de la République

«L’Algérie va bien»

«L’Algérie évolue et a la possibilité de faire mieux», a déclaré l’ancien président de la République, Ahmed Ben Bella. Interrogé par l’Expression sur la situation du pays, l’ex-chef d’Etat s’est montré satisfait. «L’Algérie est bien dirigée, tahia Abdeka», a-t-il tenu à préciser lors de la Conférence internationale sur la résolution 1514. M.Ben Bella a estimé qu’il est temps d’appliquer ce droit aux peuples palestinien et sahraoui.

------------------------
Réda Malek, ancien chef de gouvernement

«Il faut donner un nouveau souffle»

«Il faudrait un nouveau souffle à l’action anticoloniale», a déclaré l’ancien Premier ministre et négociateur des Accords d’Evian, Réda Malek. S’exprimant en marge de la Conférence internationale sur la célébration du 50e anniversaire de la résolution 1514, il a mis l’accent sur la nécessité de relancer la conscience anticolonialiste et anti-apartheid.

------------------------
Jacques Vergès, ancien avocat du FLN

«La domination coloniale a pris d’autres visages»

«La résolution 1514 est plus que d’actualité et elle doit être appliquée au Sahara occidental et à la Palestine», a déclaré Maître Jacques Vergès. S’exprimant en marge de la Conférence internationale tenue au Palais des nations, cet avocat reconnaît que «la domination coloniale a pris d’autres visages et d’autres masques», a-t-il reconnu. Il a estimé que l’Algérie demeure toujours la capitale de tous les pays et des peuples qui luttent pour leur indépendance.

-------------------------
Lamamra à propos de la lutte antiterroriste

«L’UA apprécie les initiatives d’Alger»

«L’Union africaine apprécie les efforts consentis au niveau de la région du Sahel et les initiatives prises par l’Algérie au plan opérationnel», a indiqué M.Lamamra en marge de la célébration à Alger du 50e anniversaire de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux. Au sujet de la cause sahraouie, M.Lamamra dira: «C’est un droit sacré pour l’Union africaine.»

-------------------------
Lakhdar Brahimi

«L’ONU ne se transforme pas d’elle-même»

«On a besoin du volontarisme pour que les pays qui sont petits et qui ne dominent pas le monde puissent s’exprimer et faire entendre leur parole.»
C’est ce qu’a déclaré le conseiller auprès des Nations unies, Lakhdar Brahimi à propos de la résolution 1514.
M.Brahimi, considère que c’est aux pays membres de faire les efforts nécessaires pour obtenir cette transformation. «L’ONU ne se transforme pas d’elle-même», a-t-il conclu.

-------------------------
http://www.lexpressiondz.com
-------------------------

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Témoignage

Message par Droit_De_l'Homme le Lun 7 Fév - 3:26

Jean Ziegler :
«Il est de l’intérêt de l’Occident d’affaiblir l’Algérie»


Témoignage  2668870-3770824

Selon vous, l’Algérie a échappé à la mainmise du capitalisme mondial.
Comment ?
Je suis frappé de la permanence des principes en Algérie contenus dans la
plate-forme de la Soummam de 1956. Ces mêmes principes se retrouvent dans la
politique étrangère algérienne : universalité, Etat solidaire, justice
sociale, souveraineté, etc. L’Algérie est la principale puissance en Afrique
du Nord. Lancer un plan de 240 milliards d’euros sur quatre ans en est un
signe. Cette puissance est mise au service de la souveraineté. L’Algérie est
pratiquement le seul pays d’Afrique qui maîtrise l’investissement étranger
avec la règle du 51/49 contenu dans son code. Il y a également le contrôle
strict sur le transfert des profits.L’Algérie a trouvé là le moyen de
négocier avec les multinationales, avec les maîtres du monde et de les
maîtriser. Ces firmes ne cherchent qu’à maximiser les profits. Nestlé
n’est pas la Croix-Rouge ! Je vis dans le cœur du monstre à Genève au
milieu de ces multinationales et je sais de quoi je parle. Au Nigeria, Esso et
Texaco dictent leur loi. L’Algérie est le onzième producteur de pétrole
membre de l’Opep. Le Nigeria produit plus. Prenez ces deux exemples. Le
Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique et qui sort 2,2 millions de barils
de pétrole par jour, est sous les ordres des multinationales.En Algérie,
Sonatrach dicte sa loi aux firmes pétrolières étrangères pour travailler.
Donc, il y a une notion de souveraineté totale. Au Conseil des droits de
l’Homme de l’ONU, l’Algérie joue un grand rôle en présidant le groupe
afro-arabe. Les diplomates algériens donnent le ton au sein de ce groupe en
défendant les intérêts des pays du Sud. Bouteflika, qui a été ministre des
Affaires étrangères, est l’un des hommes d’Etat du tiers monde qui a une
parfaite connaissance des mécanismes compliqués du système onusien. Driss
Djazaïri, Mohamed Salah Dembri et Lakhdar Ibrahimi sont des diplomates connus.

Pour revenir sur les mesures sur l’investissement, des pays européens tels
que la France et l’Allemagne ont critiqué ces dispositions…
Les multinationales veulent avoir le champ libre. Elles ne l’ont pas en
Algérie. L’actuelle classe dirigeante française n’a jamais pardonné
l’indépendance de l’Algérie. On ne se rend pas compte encore du
traumatisme causé aux Européens. Il y avait la défaite de Diên Biên Phu,
mais le Viêtnam est loin de leur monde. Le Maghreb est dans le même monde, et
c’est là que ces Européens ont été radicalement contestés. La victoire de
l’Algérie a ouvert la voie à la décolonisation en Afrique.

L’instabilité au Sahel n’aide-t-elle pas les anciens empires à se
réveiller ?
La situation au Sahel est dangereuse. L’Algérie est effectivement
indépendante et montre l’exemple. L’Algérie ne fait pas partie de la
francophonie. Souverain donc, ce pays doit être saboté. Je ne sais pas qui
finance El Qaïda et qui est derrière. Mais il me semble évident qu’il est
de l’intérêt de l’Occident d’affaiblir l’Algérie. El Qaïda est au
cœur du Sahel. Qui sait, demain ils iront attaquer les champs pétrolifères de
Hassi Messaoud…

Ces groupes sont-ils manipulés ?
Je le pense, oui. Sociologiquement, il existe un terreau avec
l’appauvrissement des Touareg, le racisme noir contre les Touareg, etc. Les
gouvernements n’ont pas tenu leurs promesses, la misère est toujours là. Ces
groupes se financent par les rançons payées contre la libération des otages.
Les Européens négocient et payent. Pour l’Algérie, cela crée des
problèmes puisque ces groupes ont plus de possibilités de s’armer. Si vous
payez 5 millions d’euros pour les otages, comme l’ont fait les Espagnols,
cela devient un commerce alimenté par les Européens […]. La Suisse refuse
d’extrader les islamistes recherchés par mandat international parce qu’elle
ne veut pas provoquer ceux qui ont déposé des fonds dans les
banques.L’économie suisse dépend énormément des banques. La Suisse est le
deuxième pays le plus riche de la planète avec le revenu par habitant. Ce
pays, qui n’a pas de matière première, vit de l’argent d’autrui […].
Je n’ai pas les moyens de confirmer que l’Occident finance les groupes
terroristes, mais je peux dire que certaines puissances occidentales ne seront
pas mécontentes d’affaiblir l’Algérie. L’Algérie, dans tous les pays du
Sud, est une épine, un pays qu’on ne peut pas mettre à genoux. C’est «le
mauvais» exemple pour les autres. Imaginez que demain le Niger reprenne les
gisements d’uranium au groupe nucléaire français Areva et crée une
Sonatrach nigérienne. Cela va provoquer une explosion en France des prix de
l’électricité, car, pour l’instant, la France ne paye presque rien. Le
président Tandja, qui voulait multiplier les investissements chinois et
indiens, a été écarté.
Le Maghreb uni en tant qu’entité économique n’est-il pas une menace pour
l’Union européenne (UE) ?
Non. L’UE est constituée de 27 pays, de 400 millions de consommateurs et de
11 000 milliards de dollars de produit intérieur brut (PIB). L’UE est une
grande puissance économique qui habilement a associé les pays du Maghreb avec
des accords et a créé un marché élargi. Avec le problème du Sahara
occidental, le Maghreb uni, une idée merveilleuse, n’est pas possible. La
Libye et l’Egypte posent aussi problème. Comme pour l’UE, les pays doivent
créer un minimum commun, avoir des buts politiques et structures économiques
communs…

En Algérie, il y a un dossier de corruption lié à Sonatrach. Pourquoi la
corruption est-elle fort présente dans les pays pétroliers ?Pourquoi les
Algériens seraient-ils des anges !? A Genève, il existe une corruption
incroyable, pourtant c’est une démocratie. Il s’agit de spéculations
immobilières et des fausses factures. Partout où il y a de l’argent, il y a
beaucoup de tentations. Les banquiers suisses ont, pour la plupart, des banques
off shore aux îles Caïman pour échapper au fisc.
Des experts parlent de «malédiction du pétrole». Le Nigeria en est le
parfait exemple…
Je mets l’Algérie à part. Il est faux de dire qu’il n’existe pas de
développement dans ce pays. Il y a des logements et des infrastructures qui
sont en construction. Certes, il y a des problèmes sociaux, mais il y a un
investissement public, pas spéculatif privé, qui est impressionnant. Je ne
suis pas venu depuis huit ans en Algérie et je constate qu’il y a un
développement infrastructurel remarquable. Au Nigeria, des dictatures
militaires se succèdent. Dans l’index du développement humain du Pnud, le
Nigeria est en bas du tableau, alors que c’est le huitième producteur mondial
de pétrole. Il faut peut-être renforcer le contrôle sur les dépenses
publiques, mais on m’a dit que le président Bouteflika auditionne chaque
année les ministres sur les projets. Cela n’existe pas au Nigeria ou au
Soudan. Aux Algériens de savoir si de telles méthodes sont efficaces ou non.

L’absence de démocratie et de libertés n’aide-t-elle pas le maintien des
systèmes comme au Nigeria ?
Mis à part l’Egypte, l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Nigeria et
l’Ethiopie, la majorité des 53 pays en Afrique, surendettés et dirigés par
des élites faibles, vivent la misère sur le plan économique. Dans ces pays,
la construction nationale, durant les 50 dernières années, a été
déficiente. Selon le FAO, 81 millions d’Africains étaient sous-alimentés en
1975. En 2005, ils étaient 202 millions d’Africains à être dans cette
situation. La faim explose en Afrique. L’hypocrisie des Européens est totale.
Ils pratiquent le dumping agricole en Afrique. Les surplus sont déversés sur
les marchés de Niamey, Bamako, Dakar et d’ailleurs, et plus loin, le paysan
africain s’épuise au travail et n’a aucune chance d’avoir un revenu
normal parce qu’au marché, la ménagère peut acheter des légumes ou du
poulet espagnols, grecs ou français à moitié prix des produits locaux. Les
règles de l’OMC fonctionnent selon les intérêts des multinationales.
L’OMC est une entreprise de désarmement économique des pays du tiers monde.
Ce dumping empêche les pays agricoles africains, qui constituent les deux tiers
du continent, d’acquérir le minimum vital qui permet ensuite le
développement de la démocratie. Brecht a dit : «L’affamé ne peut pas
manger un bulletin de vote.» De l’autre côté, les Occidentaux se plaignent
de l’absence de démocratie et des atteintes aux droits de l’Homme en
Afrique noire, alors que cette absence de démocratie est le résultat de la
surexploitation économique pratiquée par ce même Occident.

Existe-t-il un lien entre cette crise financière et la multiplication des
conflits actuellement ?
L’Amérique est la première puissance économique. Presque 25% des biens
industriels fabriqués dans le monde sont l’œuvre des Américains, alors
qu’ils ne sont que 300 millions. La matière première de cette formidable
machine industrielle est le pétrole. Elle utilise 20 millions de barils de
pétrole par jour, alors que la production mondiale est de 85 millions de barils
par jour. Huit de ces 20 millions de barils sont produits entre l’Alaska et le
Texas, le reste est importé de régions dangereuses telles que le delta du
Niger, l’Asie centrale, le Moyen-Orient. Cela force les Américains à
maintenir la plus gigantesque armada que le monde ait jamais connue. Donald
Rumesfeld (ancien secrétaire à la Défense, ndlr) avait dit que les Etats-Unis
doivent être capables de mener quatre guerres en même temps.Les Etats-Unis
soutiennent Israël pour contrôler le monde arabe et l’Iran. Si l’Arabie
saoudite, principal fournisseur des Etats-Unis en hydrocarbures, change de
stratégie, elle sera ciblée par Israël. La guerre d’Irak est une guerre du
pétrole. L’Irak a les deuxièmes réserves de pétrole au monde avec 13
milliards de barils avec une faible teneur en soufre. Les pipelines entre la mer
Noire et l’océan Indien passent par l’Afghanistan. La guerre
d’Afghanistan a également une motivation économique directe. Marx disait que
«le capitalisme porte en lui la guerre, comme le nuage porte l’orage». Il y
a une logique contraignante, si vous dépendez du pétrole étranger, vous
devriez assurer et contrôler les sources d’approvisionnement.

Avez-vous des projets d’écriture ?
Tout ce dont je vous parle ici fait l’objet d’un livre que j’ai écrit,
La France identitaire, pour lequel je cherche un éditeur. Pour la première
fois en 25 ans de publication, j’éprouve des difficultés à publier pareil
ouvrage sur la montée de l’islamophobie en France. Je ne sais pas pourquoi.
Il paraît que c’est la crise…

http://www.alterinfo.net

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Témoignage

Message par Syfou le Sam 26 Mar - 13:05

Comment David Pearce voit le changement en Algérie
(Ancien ambasssadeur US à Alger)

Témoignage  Photo-16

A l’inverse des nombreux think tanks occidentaux qui se sont montrés récemment sceptiques concernant l’évolution de la situation politique et économique de l’Algérie, l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, David Pearce, se dit plutôt optimiste quant à l’avenir du pays.

Durant ma mission en Algérie, j’ai eu à visiter beaucoup de régions et j’ai rencontré beaucoup de personnes et pas uniquement des responsables. Je peux dire que le peuple algérien a beaucoup de talent. C’est pour cela que je reste optimiste quant à l’avenir de l’Algérie», a-t-il confié, jeudi, lors d’une conférence de presse bilan animée au siège de son ambassade. David Pearce, dont le mandat arrive à échéance, a néanmoins prévenu que l’Algérie n’était pas «immunisée» contre les changements qui affectent actuellement le monde arabe.

A la question de savoir pourquoi, justement, le vent de contestation, qui a soufflé sur nombre de pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, a jusque-là épargné l’Algérie, le diplomate américain – qui vient de se voir confier par le département d’Etat la dure mission de gérer l’ambassade américaine à Kaboul en Afghanistan – a expliqué que «la manière, dont ces changements ou ces révoltes pour la liberté et la dignité ont lieu, varie en fonction des circonstances de chaque pays». Toutefois, il fera remarquer que le débat a été lancé en Algérie. A ce propos, M. Pearce a qualifié de «positive» la levée de l’Etat d’urgence tout en disant espérer que cette décision sera suivie par d’autres mesures aussi positives surtout dans le domaine de la liberté d’expression, de rassemblement et d’association. «Le changement dans la région reflète les ambitions des peuples. Ces ambitions sont très importantes. Elles doivent être prises en compte par les Etats», a ajouté le diplomate américain.

Ecartant l’idée que son départ soit lié à l’affaire WikiLeaks, l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger a souhaité, par ailleurs, que le changement, dans le cas de l’Algérie, se fasse de manière pacifique et dans un esprit de tolérance, car «ce qui se passe ici aura un impact sur toute la région». Il a suggéré l’idée, en outre, que le changement pourrait prendre encore du temps. Mais l’idéal, selon lui, serait quand même que les aspirations de la société soient prises en charge «tôt». «C’est vrai qu’il y aura un changement. Mais il est vrai aussi que les points de vue diffèrent sur la manière dont ce changement devrait avoir lieu. C’est tout à fait normal. C’est cela la démocratie (…). Il faudra gérer ces divergences dans un esprit de tolérance. Il est très important de savoir écouter. Si on perd un débat politique aujourd’hui, et bien sachez que l’on peut le gagner demain. Le plus important est d’être prêt pour dialoguer à tout moment», a conseillé M. Pearce.

Les Américains gênés par la bureaucratie

Pour ce qui est du bilan des deux années passées en Algérie, David Pearce a assuré avoir été traité avec «courtoisie» et avoir rencontré tous les responsables qu’il a sollicités. Il regrettera tout de même le poids de la «bureaucratie» qui a pour effet de compliquer le travail. «(…) Bien entendu, il y a de la bureaucratie en Algérie. Les choses ne se font pas facilement ici. Mais nous avons persévéré et nous persévérons», a-t-il déclaré, tout en se montrant satisfait du résultat de son mandat à la tête de l’ambassade des Etats-Unis à Alger. Un mandat caractérisé par une amélioration sensible de la coopération algéro-américaine dans de nombreux domaines.
Au-delà, le diplomate américain a tenu à indiquer que sa priorité en venant en Algérie était surtout d’«augmenter le niveau ainsi que la fréquence des contacts entre les deux pays». «C’est vrai que les articles de presse sont bons, mais ne reflètent pas vraiment l’idée que l’on voudrait se faire d’un peuple ou d’un pays. Il est difficile d’avoir une idée claire tant qu’il n’y a pas eu ce contact direct. C’est la raison pour laquelle j’ai privilégié le contact personnel et direct. Cette démarche répond à notre souci de bien faire passer notre message», a-t-il soutenu.

Dans la foulée, David Pearce a fait savoir que l’Algérie – qui devient le pays le plus grand d’Afrique après le référendum du Sud Soudan – bénéficie d’une «attention particulière» de la part des Etats-Unis eu égard à son «poids» et à son «influence» sur la région, à sa superficie et l’importance de sa population. D’où, a-t-il ajouté, ce souci de Washington de faire en sorte que les contacts entre les deux pays soient fréquents.
Au sujet de la récente déclaration de la secrétaire d’Etat dans laquelle elle a qualifié de «sérieuse» et «crédible» la proposition d’autonomie faite par les Marocains aux Sahraouis, M. Pearce a estimé que celle-ci «reflète la politique habituelle des Etats-Unis».
A l’occasion, il a démenti l’idée selon laquelle le dossier du Sahara ne ferait pas actuellement consensus au sein de l’Administration américaine. Le diplomate américain a indiqué que son pays «a toujours soutenu les efforts du SG des Nations unies ainsi que ceux de son envoyé spécial, Christopher Ross, et encouragé les parties à négocier et à coopérer».

Zine Cherfaoui

http://elwatan.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Témoignage

Message par Invité le Dim 27 Mar - 10:37

bureaucratie !?? Il a demandé un pret ANSEJ !??? pourquoi il ne dit pas tout simplement que les Algériens ne font pas se qu'on demande parcequ'ils sont souverrains ?? ...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Témoignage

Message par Daûphin_zz_47 le Lun 28 Mar - 7:11

Arafat rend hommage à l'Algérie dans son discours historique à l'ONU

[url][/url]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Témoignage  Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Témoignage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum