Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
91 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Arrestation d’un agent

le Ven 7 Jan - 0:36
Un ex-agent de la CIA arrêté pour avoir divulguer des informations secrètes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un ancien agent de la CIA a été arrêté jeudi pour avoir fourni à un journaliste des informations confidentielles sur une opération sous couverture du renseignement américain, a annoncé le ministère américain de la Justice dans un communiqué.
Jeffrey Sterling, un Afro-Américain âgé de 43 ans, a été arrêté à Saint-Louis dans le Missouri pour avoir fourni des informations sur une opération concernant les «capacités d'armement nucléaire» d'un «pays A» et d'«une personne liée à cette opération».

Le ministère a estimé que M. Sterling avait pu agir «en représailles au refus de la CIA de passer un accord en sa faveur» dans le cadre d'une procédure qu'il avait entamée contre son employeur pour discrimination raciale et qui avait été classée par la justice en 2005.

Il est soupçonné d'avoir d'abord fourni des informations en 2003, dans la perspective de la rédaction d'un article, puis en 2006 au même journaliste, cette fois pour un livre.


Le ministère ne cite ni le nom de la publication ni celui du journaliste, mais les dates et les détails évoqués correspondent à James Risen, reporter au New York Times et auteur du livre État de guerre: histoire secrète de la CIA et de l'administration Bush.

Le quotidien avait annoncé fin avril que M. Risen avait été convoqué pour témoigner à propos de sa source dans un chapitre du livre consacré «aux problèmes rencontrés par la CIA dans une opération pour perturber le programme nucléaire iranien présumé». Àl'époque, le reporter avait fait savoir qu'il ne se rendrait pas à la convocation.

James Risen a remporté le prix Pulitzer pour avoir révélé en décembre 2005 le programme secret de surveillance électronique mis en place par l'administration Bush après le 11-Septembre.

Jeffrey Sterling, qui risque plus de dix ans de prison, est également soupçonné d'avoir entravé le cours de la justice en effaçant un courriel qu'il avait envoyé au journaliste.

Il est soupçonné d'avoir téléphoné au domicile du journaliste en 2003 et de lui avoir envoyé par courriel un article sur les capacités d'armement nucléaire du «pays A». Les deux hommes seraient restés en contact et selon le ministère, «le reporter a publié en janvier 2006 un livre contenant des informations confidentielles sur cette opération».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Sam 29 Jan - 11:36
Un Américain condamné à 32 ans de prison pour espionnage
25 janvier 2011

Noshir Gowadia a été retrouvé coupable d'avoir transmis des documents militaires américains à la Chine.

Un Américain de Hawaii a été condamné à 32 ans de prison pour avoir fourni des informations classées défense à la Chine, dont des données techniques militaires, a annoncé mardi le ministère américain de la Justice.

Noshir Gowadia, 66 ans, a été condamné lundi après avoir été reconnu coupable en août 2010 par un jury à l'issue de quatre mois de procès à Honolulu.


Il a été déclaré coupable d'avoir donné des renseignements sur «un système d'échappement pour missiles de croisière presque indétectable, qui permettait aux missiles de croisière chinois d'être résistants à toute détection infra-rouge», a détaillé le ministère dans un communiqué.

Il a également fourni des informations classées sur la distance à laquelle un missile infra-rouge peut être verrouillé sur sa cible, en l'occurence le bombardier furtif américain B-2.


«Le bombardier B-2 est un outil crucial de défense américain, capable de pénétrer l'espace aérien ennemi et de lancer des armes de précisions téléguidées sur des cibles multiples», a expliqué la même source.


«M. Gowadia a fourni certains de nos secrets les plus sensibles au gouvernement chinois pour de l'argent, (...) sa condamnation doit servir d'avertissement à ceux qui cherchent à révéler nos secrets militaires pour de l'argent», a comment David Kris, chargé de la Sécurité nationale au ministère.

"cyberpresse.ca"
avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Sam 29 Jan - 13:24
la chine joue dans la cours des grands le 21 eimes siècles est pour la chine.
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Sam 22 Oct - 22:30
Un couple d'espions russes présumés arrêté en Allemagne

Un couple d'espions russes présumés, actifs depuis une vingtaine d'années, a été interpellé en Allemagne mardi selon des extraits diffusés samedi du magazine Der Spiegel à paraître dimanche.

Ce couple, portant des noms allemands, est détenu depuis son arrestation par un commando de la police criminelle fédérale (BKA) à Ballingen, une ville située à une quarantaine de kilomètres au sud de Stuttgart (Bade-Wurtemberg), et à Marburg, à environ 70 km à l'est de Cologne (Hesse), selon le magazine.

Les deux espions présumés, identifiés comme Andreas et Heidrun A., respectivement 45 ans et 51 ans, sont soupçonnés d'avoir travaillé pour les services de renseignement extérieurs russes (SVR), mais les objectifs de leur mission restent pour le moment confus, rapporte également le magazine.
Les deux intéressés contestent les accusations dont ils font l'objet.

Interrogé par l'agence russe Interfax, un porte-parole des services de renseignement extérieurs russes a indiqué qu'"il n'y aurait aucun commentaire sur ces informations". Le SVR n'était pas joignable samedi après-midi. Selon Der Spiegel, la police a surpris la femme alors qu'elle était en train d'écouter des messages cryptés sur un émetteur.

Les espions présumés étaient porteurs de passeports autrichiens qui mentionnaient des lieux de naissance en Argentine pour lui, et au Pérou pour elle mais, après des vérifications en Amérique latine, les enquêteurs ont constaté que ces renseignements étaient faux. Selon l'hebdomadaire, s'appuyant sur les hypothèses des enquêteurs, le couple aurait pu opérer en Europe, se servant de leur domicile allemand comme d'une base. Il est également possible qu'ils aient servi de relais entre d'autres agents et Moscou.

Il s'agit de la première affaire de ce genre en Allemagne depuis la réunification il y a 20 ans, selon le magazine et les enquêteurs émettent l'hypothèse que l'activité du couple au sein des services extérieurs russes aurait pu débuter du temps du KGB. La présence du couple en Allemagne de l'Ouest daterait de 1988.

Der Spiegel affirme qu'Andreas A. qui s'exprime avec un accent russe alors qu'il affirme ne pouvoir parler qu'allemand, anglais et espagnol, est arrivé dans le pays pour y étudier. Il a suivi des études de construction mécanique et sur les matières plastiques, avant de travailler pour un sous-traitant de l'industrie automobile. Avec sa compagne, qu'il a épousée en 1990, il a eu une fille. Il aurait ensuite plusieurs fois changé d'emploi et de domicile. Au début de l'année 2011, il aurait commencé un travail de conducteur de projet dans une entreprise installée à Ballingen.

L'Office fédéral de protection de la Constitution (service du renseignement intérieur) a porté son attention sur ce couple après que le FBI américain a découvert ces dernières années un réseau d'agents du SVR sur son territoire. Depuis la fin de l'été, les autorités allemandes avaient reçu des indices accréditant l'idée que le couple allait faire ses valises.

En juillet 2010, les Etats-Unis avaient échangé avec la Russie dix agents secrets dont la très médiatique Anna Chapman, travaillant pour le SVR sur le territoire américain, contre quatre espions officiant pour les Etats-Unis en Russie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Dim 23 Oct - 15:47
de bonne guerre:et les dormant refond surface:il est indéniable que chacun espionne l'autre.
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Mar 25 Oct - 22:26
ATTENTION - Avec communiqué du parquet fédéral

Allemagne-Russie-espionnage 2ELEAD * 4

Un couple d'espions russes présumés interpellé en Allemagne (presse)

BERLIN, 22 oct 2011 (AFP) - Un couple d'espions russes présumés, actifs depuis une vingtaine d'années, a été interpellé en Allemagne mardi, selon des extraits diffusés samedi du magazine Der Spiegel à paraître dimanche.
Ce couple porteur de noms allemands est détenu depuis son arrestation par un commando de la police criminelle fédérale (BKA) à Ballingen, une ville située à une quarantaine de kilomètres au sud de Stuttgart (Bade-Wurtemberg), et à Marburg, à environ 70 km à l'est de Cologne (Hesse), selon le magazine.
Les deux espions présumés, identifiés comme Andreas et Heidrun A., respectivement 45 ans et 51 ans, sont soupçonnés d'avoir travaillé pour les services de renseignement extérieurs russes (SVR), mais les objectifs de leur mission restent pour le moment confus, rapporte également le magazine.
Les deux intéressés contestent les accusations dont ils font l'objet.
Le parquet fédéral allemand a confirmé que "deux personnes (avaient) été arrêtées mardi car elles étaient fortement soupçonnées d'être des agents d'un service secret".
"Elles sont fortement soupçonnées de travailler de longue date en Allemagne pour un service de renseignement étranger", a indiqué le parquet dans un communiqué.
Un porte-parole des services de renseignement extérieurs russes a indiqué à l'agence russe Interfax qu'"il n'y aurait aucun commentaire sur ces informations". Le SVR n'était pas joignable samedi après-midi.
Selon Der Spiegel, la police a surpris la femme alors qu'elle était en train d'écouter des messages cryptés sur un émetteur.
Les espions présumés étaient porteurs de passeports autrichiens qui mentionnaient des lieux de naissance en Argentine pour lui, et au Pérou pour elle mais, après des vérifications en Amérique latine, les enquêteurs ont constaté que ces renseignements étaient faux.
Selon l'hebdomadaire, s'appuyant sur les hypothèses des enquêteurs, le couple aurait pu opérer en Europe, se servant de leur domicile allemand comme d'une base. Il est également possible qu'ils aient servi de relais entre d'autres agents et Moscou.
Il s'agit de la première affaire de ce genre en Allemagne depuis la réunification il y a 20 ans, selon le magazine et les enquêteurs émettent l'hypothèse que l'activité du couple au sein des services extérieurs russes aurait pu débuter du temps du KGB.
La présence du couple en Allemagne de l'Ouest daterait de 1988.
Der Spiegel affirme qu'Andreas A., qui s'exprime avec un accent russe alors qu'il affirme ne pouvoir parler qu'allemand, anglais et espagnol, est arrivé dans le pays pour y étudier.
Il a suivi des études de construction mécanique et sur les matières plastiques, avant de travailler pour un sous-traitant de l'industrie automobile. Avec sa compagne, qu'il a épousée en 1990, il a eu une fille.
Il aurait ensuite plusieurs fois changé d'emploi et de domicile. Au début de l'année 2011, il aurait commencé un travail de conducteur de projet dans une entreprise installée à Ballingen.
L'Office fédéral de protection de la Constitution (service du renseignement intérieur) a porté son attention sur ce couple après que le FBI américain a découvert ces dernières années un réseau d'agents du SVR sur son territoire.
Depuis la fin de l'été, les autorités allemandes avaient reçu des indices accréditant l'idée que le couple allait faire ses valises.
En juillet 2010, les Etats-Unis avaient échangé avec la Russie dix agents secrets dont la très médiatique Anna Chapman, travaillant pour le SVR sur le territoire américain, contre quatre espions officiant pour les Etats-Unis, en Russie.
elr-as/fjb/sym

AFP 221929 AFP FRS2381 19:30:40 22/10/2011 -

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Jeu 27 Oct - 10:05
depuis 1945 et même plus le KGB a pénétré l'Allemagne est d'abord puis l'ouest cela donne des actifs et des dormants :alors les services savent et connaissent comment sa marche :un bon échange mieux qu'un grand procès.
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Ven 8 Juin - 23:09
Maurice Dufresse, un barbouze trop bavard ?

Visé par une plainte du ministère de la Défense, cet ancien cadre du renseignement extérieur comparaissait vendredi à Paris pour avoir divulgué les identités de certains de ses collègues dans ses mémoires.

Vingt-cinq ans dans les services secrets. Ce pourrait être le résumé de la carrière de Maurice Dufresse. C’est surtout le titre d’un ouvrage paru en mars 2010 que cet ancien sous-directeur de la DGSE a coécrit avec le journaliste Laurent Léger.. C’est pour certaines de ses lignes, et plus précisément pour certains des noms propres qu’elles contiennent, qu’il comparaissait vendredi après-midi devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

«Ce livre, je l’ai écrit pour relater mon activité, et montrer à quel point elle peut-être passionnante.» Les mains jointes derrière le dos, Maurice Dufresse, nom de code «Pierre Siramy», raconte au micro, en quelques mots, la genèse de son livre. Car avant que sa retraite ne lui permette de coucher ses «souvenirs» sur 341 pages, il a été, vingt-cinq années durant, le sous-directeur de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) avant d’en devenir, en fin de carrière, le chef du service technique d’appui (STA), en charge de l’appui opérationnel et de l’imagerie satellitaire. L’ouvrage dépeint les «coulisses» ultrasecrètes de la DGSE, et revient sur un certain nombre des affaires géopolitiques explosives de l'époque (Affaire du Rainbow Warrior, moines de Tibhirine …).

Récit de carrière et récit de vie, ponctué de la révélation de certaines identités de ses collègues, complètes ou partielles. En clair, il y donne le prénom et la première lettre du patronyme de plusieurs membres de la DGSE, ainsi que les noms et prénoms de deux «poids lourds de la maison», tous, à l'époque, en activité. Lors de l’audience, il est revenu pendant de longues minutes sur ses rapports avec les deux responsables cités. Devant les difficultés de la présidente à comprendre l’exactitude de leur mission (Chef de service, chef d’état-major, adjoint à la direction générale ?), il a semblé s’excuser : «C’est un peu compliqué, c’est le problème de l’administration lourde.»

«L’anonymat des opérationnels»

Toujours est-il qu’en avril 2010, le ministère de la Défense a trouvé la chose moins compliquée. Hervé Morin, alors à la tête du ministère, porte plainte contre lui pour «Révélation d’identité de militaires ou de personnels civils appartenant à la DGSE dont les missions exigent, pour des raisons de sécurité, le respect de l’anonymat.» Un délit puni d’une amende de 15 000 euros, en vertu de l’article 39 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. En 2006, Michèle Alliot-Marie, alors Garde des sceaux, publie un arrêté relatif à ce texte de loi qui en exclut «les directeurs, des chefs de services ou d’unités, de leurs adjoints et des personnels militaires ou civils dont la nomination fait l’objet d’une publication au Journal officiel de la République française». Soit, selon l’avocat de Maurice Dufresse, Me Renaud Le Guhenec, des «titres» correspondant aux deux responsables cités. Tout cela ajouté au fait, explique-t-il, «que le texte de loi ne protège que l’anonymat des opérationnels», soit des agents en mission à l'étranger, et non les membres de l’administration. Et, martèle-t-il, coupures de journaux à l’appui, que ces deux noms «étaient donnés dans la presse depuis des années».

«Un livre de souvenirs»

«C’est un livre de souvenirs, tout simplement.» L’expression reviendra trois fois dans la bouche de l’avocat de Maurice Dufresse, Me Renaud Le Guhenec. Car, selon lui, l’ouvrage résume surtout toute «l’affection qu’il avait pour son service», «Il y raconte ses enthousiasmes, ses déceptions», et son envie de «créer des vocations». Maurice Dufresse subit-il «une procédure d’une réelle violence», pour avoir donné un «témoignage lucide sur une grosse machine» ? Pour l’avocat, le verdict est sans appel : «On touche à la liberté d’expression».

L’avocat de Laurent Léger, coauteur du livre, Me Olivier Saumon, allant jusqu'à citer le Petit Larousse, abonde dans le même sens : «Révélation : faire connaître ce qui était inconnu.» Or, Laurent Léger «a publié ce livre après avoir vérifié que les noms avaient déjà été eux-mêmes publiés». Me Christophe Bigot, qui défend les éditions Flammarion, enfonce le clou : «En "tapant" dans Google les noms des deux personnes citées, on trouve leur lien avec la DGSE dès les premiers résultats. Quelle que soit la façon dont vous prenez ce dossier, le sol se dérobe sous les pieds du ministère de la Défense.» S’adressant à la Présidente, il conclut : «Le ministère se prend pour le juge. La volonté du Ministère de la Défense, c’est de punir Monsieur Dufresne. Vous devez rappeler au ministère qu’il y a des règles, que les auteurs et éditeurs du livre en question ont parfaitement respectées.» Le délibéré est attendu le 7 septembre.

Source:liberation.fr/


Pierre Siramy en image.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

le Sam 9 Juin - 12:23
il ne devait pas éparpillés des données aussi sensible dans un livre ,mais par contre il pouvait faire un livre fiction.pour la pérénité de tous.
Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Arrestation d’un agent

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum