Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Stratégie militaire israélienne

Aller en bas

Sujet / Message Stratégie militaire israélienne

Message par Syfou le Jeu 10 Fév - 23:19

La Nouvelle stratégie défensive Israélienne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Durant les 30 dernières années, le traité de paix signé avec l'Égypte avait permis aux Forces de Défense Israéliennes –FDI- de se déployer, sans presque prendre en considération les évolutions éventuelles sur le front sud-ouest. Depuis la "guerre froide" qui sévit entre les deux pays, Israël et l'Égypte, datant de 1979, la prédisposition égyptienne de faire face militairement à Israël avait été neutralisée. Les Forces de Défense Israéliennes n'ont ni eut recours à un virement de leur infrastructure au front sud-ouest, ni ne s'étaient trop concentrés sur la situation de la zone démilitarisée du Sinaï.

Selon Gabi Ashkenazi, chef d'état major israélien partant, dans son discours à la conférence israélienne du 7 février courant à Herzlia, "la stratégie israélienne va devoir opérer de sérieux changements. La dernière insurrection égyptienne a surpris le chef de l'armée israélienne tout autant que son homologue égyptien. Ashkénazi déclare entre autre, "qu'au sommet des tensions régionales se modelant chez les pays arabes et non-arabes, chez les sunnites et les chiites, les radicaux et les modérés, Israël fait face aujourd'hui à une réalité tout à fait différente."

"Généralement, des opportunités peuvent naître suite aux manigances fomentant autour de nous. Néanmoins, la situation présente est sans aucun doute un challenge stratégique de taille pour Israël. Nous notons un affermissement certain et croissant dans le camp radical," admit Ashkénazi.

Révisant les situations en dehors de l'Égypte, il ajoute, "L'Iran est le principal commanditaire derrière l'armement, la formation et l'entraînement de la grande majorité des groupes de terroristes, et pas spécifiquement dans notre région." Ashkenazi relevait aussi un réveil dans le camp modéré chez les dirigeants arabes traditionnels du Moyen Orient, tout en soulignant un affaissement dans l'influence et la force américaines dans cette région."

Le FDI réévalue sa doctrine militaire en vue des événements récents au Liban, en Égypte et en Jordanie. L'armée israélienne renforce simultanément ses intérêts nationaux dans l'espoir que l'Occident reconnaisse en ce petit état un îlot de stabilité dans un foyer de plus en plus hostile où l'Islam radical opère librement.

Des analystes israéliens jugent impératif que le FDI étende ses infrastructures jusqu'aux limites, pour, non seulement défendre ce pays minuscule contre le Hezbollah, proxy iranien, au nord, le Hamas au sud, mais aussi contre un régime égyptien devenu instable. Le gouvernement israélien s'inquiète d'une perte de pouvoir éventuelle de l'Égypte face aux groupes terroristes qui gangrènent ses frontières poreuses avec Israël. Les premiers dégâts signalés se reflètent dans l'explosion du canal de transportation de gaz vers Israël et la Jordanie par les terroristes. Afin d'empêcher les forces bédouines d'embraser la région sud, Israël permit aux forces égyptiennes, comptant 800 soldats, de se déployer dans le Sinaï (en violation avec le traité de paix). Récemment, le gouvernement égyptien formula son désir d'augmenter le nombre de ses soldats dans le Sinaï, mais se heurta au refus d'Israël, qui cherche à éviter une violation additionnelle du contrat de paix, surtout en période d'insurrection égyptienne.

Le front égyptien a de toujours angoissé les généraux de l'armée israélienne, surtout à cause des exercices militaires égyptiens organisés tout au long de la frontière. Les officiers israéliens ne cachent pas leur frustration face au déploiement des armes de défenses égyptiennes fournies par l'aide américaine totalisant entre 1.3 – 1.5 billion de dollars chaque année depuis 1979. Les USA pensaient bien faire en équipant l'Égypte d'armes sophistiquées en échange au maintien de la paix avec Israël.

L'évolution des événements récents en Égypte et l'éventuelle inclusion de la Confrérie Musulmane au sein du gouvernement futur égyptien, compromettront et remettront en question le traité de paix de trente ans entre Israël et l'Égypte. Le FDI se prépare à un scénario des plus pires, entrevoyant l'ouverture de deux fronts simultanés -- quelque chose que les forces israéliennes n'envisageaient plus depuis la guerre du Yom Kippur en 1973.

"J'appartiens à la génération de la guerre de Yom Kippur. Dans le passé, les champs de bataille étaient éloignés et sophistiqués. Nous avons payé le prix exorbitant de la guerre et avons abandonné des territoires pour obtenir la paix. Nous risquons aussi de renoncer à d'autres morceaux de notre pays, pour nous retrouver dans une situation analogue à celle du sud," disait Ashkenazi, se référant aux changements actuels suite à l'émergence de nouveaux groupes radicaux. Il mentionna aussi la nécessité de devoir se battre sur plusieurs fronts dans l'avenir. "Nous devons opter pour des changements au niveau opérationnel et technique," expliquait-il.

"Basé sur une série de paramètres différents, Le FDI tente de restructurer ses forces, qui sans doute seront de grande envergure. Cela englobera non seulement l'Égypte, mais aussi l'Iran devenue une menace croissante, ainsi que d'autres États voyous. Israël se prépare pour une guerre classique et non classique, conventionnelle et non conventionnelle."

Ashkénazi couvre aussi le thème d'une guerre où, "vous ne verrez pas des divisions. C'est un ennemi hybride. Il se cache parmi la population civile et utilise les réserves naturelles pour frapper. La guerre qui plane sur nos têtes vise nos arrières –les zones civiles - en majorité. Si au préalable, les instructions étaient de reporter la guerre le plus possible de la population civile, aujourd'hui nous savons tous qu'elle est la cible imminente de l'ennemi," reconnut-il.

Le budget de la défense israélienne se base sur un certain nombre de chasseurs à réaction, de tanks, et un équipage de blindés. Les soldats réservistes sont nécessaires pour faire face aux menaces venant de l'Iran, de la Syrie, du Liban et de Gaza, ainsi que des israélo-palestiniens vivant au sein d'Israël. Les ressources actuelles disponibles ne sont pas suffisamment adéquates pour faire face à un front égyptien éventuel. Israël devra multiplier considérablement ses dépenses sur la défense pour protéger le front intérieur à l'avenir.

Mais cette situation grave et urgente s'ouvre alors que le nouveau congrès américain réévalue son aide à Israël et à d'autres pays. Cela pourrait signifier une diminution probable de l'aide militaire à Israël par les USA. Le FDI ne peut pas se permettre d'attendre les décisions des USA concernant leur contribution à Israël pour renforcer ses forces de défense. Il doit se préparer dès cet instant à faire face aux évolutions actuelles au Moyen-Orient, devenu une véritable menace stratégique à l'État juif. Le FDI est par conséquent contraint de mettre sur pied une stratégie de défense à multi niveaux, comprenant sophistication et amélioration des performances opérationnelles de ses propres systèmes de défense antimissile. Israël est confronté à une guerre de missiles très sérieuse, tandis que ses ennemis se glorifient de la capacité très avancée de leurs projectiles.

Ashkénazi admettait aussi qu'il nourrissait des appréhensions face à une mobilisation de la population civile sous une pluie de roquettes, ciblant le cœur du pays. "Nous devons nous préparer et défendre les centres stratégiques et les grandes agglomérations, pour concrétiser notre puissance militaire et capacité stratégique. Cette guerre de missiles s'intensifiera," expliquait-il, se référant aux facultés du Hamas au sud, du Hezbollah, de la Syrie au nord, et de l'Iran. Israël a besoin d'une défense active qui permettra à l'armée israélienne d'opérer efficacement et incontestablement. "En tant que partie de notre concept de la sécurité, notre capacité de faire face à la guerre est toujours omniprésente. Il ne suffit pas d'essayer de résoudre tous les problèmes en ouvrant le feu, solution peut-être plus souhaitable. Ce dont nous avons bien besoin est le talent de pouvoir manœuvrer sur le terrain."

Le FDI possède un arsenal imposant, mais s'appuie aussi sur l'intelligence militaire qui l'assiste durant le ciblage des objectifs ennemis. Les officiers israéliens concentrent leur attention dans la récolte de renseignements et dans la formation de leurs troupes qu'ils apprêtent afin de se mesurer aux conflits de faible teneur, ainsi qu'à toutes les catégories de guerres.


Qu'importe les portées des événements survenus au Liban, en Égypte et en Jordanie, le FDI aura besoin de réévaluer ses compétences militaires face aux faits sur le terrain. Ces experts de la défense impliqués dans la rédaction de la doctrine militaire israélienne vont devoir retourner bientôt à la planche à dessin. Ils devront évaluer comment préserver efficacement l'action préventive à la frontière sud, avec ou sans un contrat de paix opérant.

Selon Matan Vilnai, général et ancien chef d'état major, leader au Ministère de la Défense israélienne, qui se référait également aux challenges actuels lors de la Conférence d'Herzliyya, "l'environnement stratégique autour d'Israël est de moins en moins stable." Vilnai estime qu'il y a eu un changement global dans la nature des guerres. "La plupart des personnes ne réussissent pas à assimiler la signification de ce changement. Nous sommes déjà à la lisière de la troisième guerre mondiale," proclamait Vilnai. Il constate aussi le réveil du monde libre parallèlement à la formation de l'axe du mal Bierut/Damas/Téhéran.

Comme l'attestent les nombreux experts à Herzliyya, la plus grande menace de la région est l'Iran : son ambition d'accéder aux armes nucléaires, ses progrès évidents dans la perfection de ses missiles balistiques, et ses alliances croissantes aux terroristes mènent vers une hégémonie régionale dangereuse. L'Iran peut à loisir profiter de l'instabilité de l'Égypte pour la tourner en une seconde bande de Gaza, s'adossant sur la Confrérie Musulmane toujours dans les coulisses. Cette dernière tend la main à ses alliés naturels, préparant les égyptiens à sauter par delà le pont, tout en conciliant les gazans à une nouvelle guerre contre Israël.

Le FDI doit s'atteler dans la réforme en profondeur de sa stratégie militaire actuelle pour répondre aux menaces présentes et futures. Les israéliens se sentiront plus en sécurité dès que le danger sera reconnu et traité en conséquence. Certains Israéliens rapportent que les nouveaux défis sont les plus graves depuis 1948 - Israël fait face à une guerre éventuelle sur tous ses fronts.

Il était évident que le FDI cherchait à la conférence d'Herzliyya de nouveaux partenariats dans le monde libre; ceux qui se tiendront aux côtés d'Israël durant cette période de grande incertitude au Moyen-Orient.

Inspirée de l'étude de C. Hart

http://therese-dvir.com
http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum