Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Bataille d'Amgala

Aller en bas

Sujet / Message Bataille d'Amgala

Message par Syfou le Sam 12 Fév - 23:09

Front Polisario



Le Front Polisario, de l'abréviation espagnole de Frente Popular de Liberación de Saguía el Hamra y Río de Oro (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro), connu aussi sous le nom Frelisario au début de son existence, est un mouvement politique et armé du Sahara occidental, créé en 1973 pour lutter contre l'occupation espagnole. Il est opposé depuis 1976 au Maroc pour le contrôle du Sahara occidental.

Historique

Le Polisario s'est formé le 10 mai 1973 à Zouérate (Mauritanie), dans le but de mettre fin à l'occupation espagnole du Sahara occidental. Après l'annonce du départ des Espagnols, il s'est opposé par les armes à l'annexion du territoire par le Maroc et la Mauritanie avant d'annoncer en février 1976 la création de la « République Arabe Sahraouie Démocratique » (RASD). Après avoir contraint la Mauritanie à le reconnaître en 1979, il s'est ensuite longuement opposé au Maroc, par une lutte armée entamée au lendemain de la marche verte, jusqu'au cessez-le-feu de 1991.

La RASD possède un gouvernement en exil, dont Mohamed Abdelaziz, né en août 1947 à Marrakech au Maroc, est le président de la république. La RASD est membre de l'Union africaine, mais pas des Nations unies ou de la Ligue arabe. Elle est aujourd'hui reconnue par près d'une quarantaine d'États, 32 selon le « portail du Sahara marocain », pour la plupart en Afrique ou en Amérique latine.

Le Front Polisario est un successeur du Mouvement de libération du Sahara qui existait dans les années 1960, sous l'impulsion de Mohammed Bassiri, et dont le soulèvement fut écrasé par les troupes de Franco. Après sa création en 1973, sous la direction de son premier chef, El-Ouali Moustapha Sayed, le Front Polisario mena une série de coups de main contre des objectifs militaires, que ce soit au Sahara occidental ou sur le territoire de la Mauritanie. En 1975, après le départ du Front Polisario pour Tindouf (Algérie), une mission de l'ONU reconnut sa légitimité, tandis que l'ancêtre de la Cour internationale de justice à la Haye arbitra en faveur de l'auto-détermination du peuple sahraoui.

Le Front Polisario signa un traité de paix avec la Mauritanie le 5 août 1979, par lequel Nouakchott reconnaissait la RASD, tout en abandonnant ses revendications territoriales. La Mauritanie se retira, épuisée par la guerre, mais le territoire qu'elle abandonna fut annexé par le Maroc.

Le Front Polisario revendique toujours ce territoire, même si le Maroc a réussi à contenir ses multiples assauts, grâce à la construction d'un mur défensif, le Mur marocain, qui comprend des champs de mines, des palissades et de nombreux bunkers. Le Front Polisario contrôle de facto la partie du Sahara occidental qui se trouve à l'est de cette ligne de défense, qu'il appelle « zone libre » et que les Marocains appellent « zone tampon », et qui est quasiment inhabitée. La présence du Polisario dans cette zone est considérée comme illégale par le Maroc car selon les accord relatifs au cessez-le-feu qui ont été signés sous l'égide de la MINURSO du 6 septembre 1991 aucun contingent militaire ne doit circuler dans cette zone.

Au sud-ouest de Tindouf et à quelques kilomètres seulement de la frontière du Sahara Occidental, le Front Polisario administre des camps de réfugiés Sahraouis, où il détenait également des centaines de prisonniers de guerre marocains, certains depuis plus de vingt-cinq ans. Ces prisonniers étaient les plus anciens captifs de guerre au monde. Le 17 août 2005, les 404 derniers prisonniers de guerre marocains ont été relâchés par le Front Polisario après des pressions internationales menées principalement par les États-Unis dans le cadre d'un échange avec des prisonniers de guerre Sahraouis détenus par le Maroc.

ses principaux soutiens dans les pays du monde arabe adhérant fortement au combat contre le colonialisme et le droit des peuples à l'autodétermination, et auprès de certains pays du tiers monde. Sur les plans politique et militaire, les soutiens venaient notamment de l'Algérie, de la Libye (soutien interrompu) et de Cuba, d'organisations caritatives espagnoles et de mouvements de guérilla dans d'autres pays, notamment le Front de Libération pour l'Indépendance du Timor-Oriental, liens qui ont perduré après l'indépendance de ce territoire qui cherche à avoir des relations économiques avec le Maroc.

Au début des années 1980, la Libye retira temporairement son soutien au Front Polisario, après avoir tenté de former une improbable union politique avec le Maroc. Elle apportait de temps à autre un soutien du bout des lèvres à l'organisation Sahraouie.

En 2004, l'Afrique du Sud a annoncé qu'elle reconnaissait officiellement la RASD, dix ans après que Nelson Mandela s'y était engagé après la chute de l'apartheid. L'Uruguay et l'Équateur firent de même en 2005, cependant le Tchad a retiré sa reconnaissance de la RASD le 18 mars 2006, tout comme le Cambodge le 8 août 2006, le Kenya en octobre 2006 , le Cap-Vert le 31/07/2007, et les Seychelles le 18/03/2008 . Plusieurs pays ont retiré leur reconnaissance de la RASD ces dernières années (Yougoslavie, Albanie , Madagascar , Équateur). En 2010, le Vénézuela, le Mexique et l'Iran ont soutenu indirectement le droit des Sahraouis à l'autodétermination. Ce qui provoqua la rupture des relations diplomatiques ou l'abaissement du niveau de représentation diplomatique entre le royaume du Maroc et ces pays. Enfin, en 2010 Grenade, Antigua et Barbuda, Saint Kitts et Sainte-Lucie ont également retiré leur reconnaissance de la RASD et soutenu le projet d'autonomie présenté par le Maroc.

Wikipedia

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Bataille d'Amgala

Message par Syfou le Sam 12 Fév - 23:19

Amgala



Amgala est un village du Sahara occidental, situé dans une oasis au sud de Smara et à l'ouest de Tifariti, à quelques kilomètres au nord de la frontière mauritanienne. Il est à l'extérieur du mur marocain, et fait partie de la « zone tampon » (pour le Maroc) ou « zone libre » (pour le Front Polisario).

Amgala a été le théâtre de plusieurs affrontements armés impliquant le Maroc, le Polisario et l'Algérie durant la guerre de 1976-1991, y compris les seules confrontations directes depuis la guerre des sables de 1963 entre l'armée algérienne et l'armée marocaine.

Avant le début de la guerre, la population était de 2 000 habitants.

La guerre de 1976-1991

Amgala est sous le contrôle du Polisario à partir de fin 1975, suite à l'évacuation de tout le territoire à l'est de Smara par l'armée espagnole. Le village sert de point de ravitaillement pour la population sahraouie sur la route de l'exil[non neutre] en Algérie. Une garnison algérienne apporte officiellement son soutien logistique à cette opération, mais selon le Maroc il s'agit surtout de venir prêter main forte aux combattants du Polisario, .

Du 27 au 29 janvier 1976, un premier affrontement avec l'Algérie (surnommé « Amgala I ») ; les troupes Polisario évacuent le Sahara occidental tandis que les troupes marocaines prennent contrôle de l'oasis. D'après le témoignage d'un ancien soldat marocain, au préalable, le Polisario avaient repoussé une attaque de l'armée mauritanienne.

Le 14 février éclate la bataille dite « Amgala II », où l'armée marocaine prend le contrôle de la région suite à des combats violents. Selon Anthony G. Pazzanita et Tony Hodges, il s'agit en fait d'une représaille menée par le Polisario, à laquelle ne participe pas l'Algérie.

Le Polisario organise plusieurs attaques de guerilla durant les mois suivants. En décembre, 5 soldats marocains sont tués et plusieurs blessés.

Suite au cessez-le feu de 1979 entre la Mauritanie (auparavant alliée du Maroc) et le Polisario, celui-ci est libre de concentrer ses attaques sur les troupes marocaines, et les contraint à abandonner temporairement Amgala. La suprématie aérienne du Maroc interdit toutefois au Polisario d'occuper durablement les lieux.

Le 8 novembre 1989, peu après un discours du roi Hassan II commémorant la Marche Verte et félicitant les FAR d'avoir « complètement maîtrisé » la situation militaire au Sahara occidental, le Polisario lance une attaque massive dans la région d'Amgala, franchissant le mur marocain sur 22 kilomètres . Les combats intenses cessent dans la deuxième quinzaine du mois.
Wikipedia

La revendication de la «marocanité» du Sahara servira à Hassan II
pour dépolitiser l’armée (qui avait planifié deux attentats contre sa personne
en 1971 et 1972) et l’éloigner des centres de décision politique en
stationnant les forces les mieux préparées, d’une part, à la frontière avec
la puissance coloniale espagnole et, d’autre part, dès la signature de l’accord
tripartite de Madrid, dans le Sahara occidental. De plus, l’organisation
de la Marche Verte (novembre 1975) et l’occupation du territoire
contribuèrent à faire oublier les graves déficiences constitutionnelles et à
désactiver les critiques de l’opposition contre la Couronne de même
qu’elles raffermirent la cohésion de l’opinion publique marocaine autour
de la figure du monarque.


Avec la participation à l’accord tripartite de Madrid, Ould Daddah
essaie de consolider une fragile identité nationale mauritanienne (le
pays vit scindé entre la tradition culturelle et politique de la population
arabo-berbère, les anciens nomades et les haratines, et la population noire
sédentaire du Sud) et, dans le même temps, d’intercaler un territoire
étendu entre la Mauritanie et la nouvelle frontière sud du Maroc, où
étaient toujours fraîches les prétentions annexionistes des années 70
(Rabat maintint ses revendications sur la Mauritanie jusqu’en 1969,
année au cours de laquelle il reconnut le nouvel Etat et accepta l’échange
d’ambassadeurs).

La conséquence directe fut que Ould Daddah dut
faire face aux actions du Front Polisario qui attaqua à plusieurs occasions
Nouakchott avec une armée dépourvue de ressources humaines et
matérielles. La guerre augmenta les dépenses de défense (les effectifs de
l’armée passèrent de 2 000 à 18 000 hommes entre 1975 et 1977 et représentaient
60% du budget national à un moment où les actions du Front
Polisario faisaient diminuer les exportations de minerai de fer) et permit
l’intervention militaire du Maroc (avec plus de 6 000 hommes stationnés
dans les zones économiquement vitales du pays) et de la France. Elle
généra également un malaise social croissant, tant au sein de la population
arabo-berbère qui, à cause de ses relations tribales, sympatisait avec
les Sahraouis que parmi la population noire qui craignait qu’une victoi-re du Polisario en Mauritanie ne renforce l’hégémonie arabo-berbère.

En juillet 1978, un coup d’Etat met fin à la guerre. En août 1979, le nouveau
président, Mohamed Juna Ould Haïdalla, de la tribu des Arosien et originaire
du Sahara occidental, signe un accord de paix avec le Front
Polisario par lequel il renonce aux territoires du sud du Sahara et met
ainsi fin à sa participation au conflit. En 1984, le malaise du secteur majoritaire
au sein du Comité militaire de résurgence national (CMRN) causé
par la politique de Haïdalla et la peur de représailles marocaines à la
reconnaissance de la RASD provoquent un nouveau coup d’Etat.

Cette même année, il va se produire un incident institutionnel international
encore plus important lié à la question de la souveraineté: la sortie du
Maroc de l’OUA en raison du retour de la RASD au sein de l’organisation.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum