Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
91 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Coup d'État au Cambodge

le Dim 13 Fév - 0:21
Coup d'État au Cambodge destituant le prince Norodom Sihanouk
18 mars 1970




Profitant de l'absence du pays du prince Norodom Sihanouk, l'Assemblée nationale cambodgienne le déchoit de son poste de chef de l'État. Cheng Heng, le président de l'Assemblée nationale, est choisi pour lui succéder alors que le lieutenant général Lon Nol demeure le premier ministre.

Dans le contexte de la guerre du Viêt-Nam, le souverain du Cambodge fait face à une situation très délicate. Officiellement, le Cambodge adopte une position de neutralité active à l'égard de ses voisins. En réalité, le gouvernement Sihanouk soutient le Front national pour la libération du Viêt-Nam en autorisant le transit d'armes et de matériel militaire sur son territoire. Cette situation enflamme le Parti communiste khmer (PCK) qui commence la lutte armée contre le régime en janvier 1968. Pour renouer ses liens avec les États-Unis, Sihanouk laisse le général Lon Nol revenir au pouvoir en août 1969 avec les éléments les plus pro-américains et anticommunistes du régime, comme le prince Sirik Matak.

Cette aile droite souhaite ardemment obtenir une aide multilatérale et des investissements occidentaux pour résoudre les graves problèmes économiques qui secouent le pays. Devant le refus du Sangkum, le parti au pouvoir, de dénationaliser le secteur bancaire et de permettre l'activité économique étrangère, Sirik Matak et Lon Nol concluent que le principal obstacle aux réformes est la trop grande influence de Sihanouk. Le 8 mars 1970, d'importantes manifestations anti-vietnamiennes sont provoquées par la droite. Puis, le 18 mars, alors que tous les aéroports sont fermés, l'Assemblée nationale siège, entourée de blindés, et retire la confiance au souverain. Ce geste marque un changement de cap en politique extérieure, les nouvelles autorités coupant les liens avec le Nord-Viêt-nam. Le 5 octobre, le Parlement cambodgien déclare la République du Cambodge. Après 1000 ans d'existence, la monarchie est abolie.

http://perspective.usherbrooke.ca

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum