Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Actualité japonaise

le Ven 11 Mar - 13:17
Le Japon secoué par un très violent séisme

Le tremblement de terre a provoqué sur les côtes nippones un tsunami d'environ dix mètres qui emporte tout sur son passage.



Un très violent séisme de magnitude 8,9 s'est produit vendredi au large des côtes nord-est. Dans un premier temps évalué à 7,9, le tremblement de terre initial, qui s'est produit à une profondeur de 24,4 kilomètres à 130 kilomètres à l'est de Sendai, sur l'île de Honshu, a été ressenti jusqu'à Pékin, à 2 500 kilomètres à l'ouest, et a été suivi de répliques. Les médias nippons évoquent quarante-quatre morts, des disparus et de nombreux blessés. Ce séisme serait, selon les sismologues, le plus violent dans le pays depuis 140 ans. Pour l'agence météorologique japonaise, il s'agirait même du tremblement de terre le plus fort jamais enregistré au Japon.

À Tokyo, à quelque 380 kilomètres de distance de l'épicentre, les gratte-ciel, construits sur des structures parasismiques spéciales, ont tangué pendant plus de deux minutes. Un toit s'est effondré sur un bâtiment du centre de Tokyo où six cents étudiants participaient à une cérémonie de remise de diplômes, faisant de nombreux blessés, selon les pompiers et les médias. Dans les bureaux et les habitations, des objets ont chuté des étagères, les ascenseurs ont été stoppés automatiquement, tandis que des millions de personnes se précipitaient dans les rues. Dix incendies ont été signalés dans la capitale. L'aéroport international de Narita, situé à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Tokyo, a été évacué.

http://www.lepoint.fr/monde/le-japon-secoue-par-un-tres-violent-seisme-11-03-2011-1305103_24.php

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Ven 11 Mar - 13:21
Alerte tsunami



Une alerte tsunami a été rapidement émise au Japon, mais aussi pour toutes les côtes du Pacifique. Plusieurs localités nippones ont d'ailleurs déjà été frappées par des tsunamis plus ou moins importants. Ainsi, les médias ont signalé un tsunami de 10 mètres à Sendai, une ville située dans la préfecture de Miyagi. La piste de l'aéroport de cette ville portuaire a été totalement inondée. De même, le parking du gigantesque complexe de loisirs Tokyo Disney Resort (Disneyland), dans la préfecture de Chiba, à quelques kilomètres de Tokyo, est également sous les eaux. La télévision a aussi diffusé des images de la ville de Kamaichi, touchée par un petit tsunami. On y voit des bateaux, des voitures et des camions flottant sur l'eau.

Dans une bonne partie du pays, les transports aériens et ferroviaires ont été interrompus. Le ministère de la Défense a dépêché ses forces navales vers la zone sinistrée. Le gouvernement fait de son mieux pour coordonner les secours et les opérations de sauvetage, "en prenant comme hypothèse que ce tremblement de terre a fait des dégâts considérables", a affirmé aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano.

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Ven 8 Avr - 0:28
Nouveau séisme au Japon, une centrale sous observation

Seuls deux des trois systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire d'Onagawa fonctionnaient encore jeudi soir, après un tremblement de terre de magnitude 7,4.

Le système électrique de la centrale nucléaire d'Onagawa a été partiellement coupé après un nouveau séisme dans le nord-est du Japon, rapporte la chaîne japonaise NHK jeudi 7 avril. Seuls deux des trois systèmes de refroidissement fonctionnent toujours, annonce la chaîne.

La centrale de Fukushima, déjà gravement endommagée par le séisme du 11 mars, n'a, selon l'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco), pas subi de nouveaux dommages. L'évacuation du site qui se trouve sur la côte avait été ordonnée plus tôt par Tepco, en raison de l'arrivée possible d'un nouveau tsunami. "Nous n'avons dans l'immédiat aucune information indiquant que quelque chose d'anormal se soit produit à la centrale", a affirmé un porte-parole de la compagnie. "L'alimentation en eau des réacteurs 1, 2 et 3 se poursuit sans problème".

Alerte au tsunami levée

Un fort séisme, de magnitude 7,1 s'était produit plus tôt dans le nord-est du Japon, déjà dévasté il y a près d'un mois par un énorme tremblement de terre et un tsunami géant.

L'Agence météorologique japonaise a immédiatement mis en garde contre un tsunami pouvant atteindre deux mètres de haut sur les côtes de la préfecture de Miyagi. Mais l'alerte a été levée une heure et demie plus tard, sans qu'aucune vague anormale n'ait été constatée.

Sept personnes ont été blessées, dont deux grièvement, selon la police citée par la chaîne de télévision publique NHK. L'Agence de sûreté nucléaire affirme par ailleurs qu'aucune centrale nucléaire de la région n'a subi de dégâts.

Des secousses ressenties jusqu'à Tokyo

La séisme d'une magnitude de 7,1 s'est produit à 23h32 locales (14h32 GMT, 16h32 heure de Paris), à une profondeur de 49 kilomètres, a précisé l'Institut de géophysique américain USGS. Son épicentre était situé dans l'océan Pacifique, à 66 kilomètres à l'est de la ville de Sendai, dans la préfecture de Miyagi. L'Agence météorologique japonaise a pour sa part établi la magnitude à 7,4 et fixé l'épicentre à une quarantaine de kilomètres à l'est de la péninsule d'Ojika.

"Nous avons déterminé que (le séisme de jeudi soir) était une réplique du tremblement de terre du 11 mars", a déclaré un porte-parole de l'Agence météorologique japonaise. La secousse a été ressentie jusqu'à Tokyo, à quelque 400 kilomètres au sud, où les immeubles et les maisons ont tremblé pendant plusieurs dizaines de secondes.

La préfecture de Miyagi avait déjà été frappée le 11 mars par un séisme de magnitude 9, le plus puissant jamais enregistré au Japon, suivi d'un tsunami de plus de dix mètres de hauteur, qui a dévasté tout la côte nord-est du Japon. La catastrophe a fait près de 28.000 morts et disparus.

Coupures

NHK rapporte que des fuites de gaz et des inondations ont été signalées dans certaines parties de la ville de Sendai. Selon l'agence de presse Jiji, cinq incendies et treize fuites de gaz se sont déclarés dans cette ville.

Des coupures d'électricité ont également été rapportées dans les préfectures voisines d'Aomori, d'Iwate et d'Akira. Certaines zones des préfectures de Miyagi et de Yamagata sont également plongées dans le noir, a indiqué l'Agence de sûreté nucléaire.

Source:*Nouvelobs.com - avec AFP


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Mer 17 Aoû - 1:16
Création d'une nouvelle agence de sûreté nucléaire

Le gouvernement japonais, a décidé de créer une nouvelle agence de sûreté nucléaire, cette fois-ci sous le contrôle du ministère de l'Environnement et non plus de celui du Commerce. Cette décision a pour but d'accroître l'indépendance de ce genre d'agence. Yukio Edano, secrétaire général du Cabinet, a déclaré que le gouvernement approuverait vraisemblablement le projet ce lundi.

"Nous nous attendons à faire de l'agence une filiale de l'Agence de l'environnement. [...] L'environnement et les questions nucléaires ont une certaine affinité.", a déclaré Edano.

Après la catastrophe de Fukushima, une grande partie de la population japonaise a reproché à cette agence, ses liens étroits avec l'industrie nucléaire sous la tutelle du ministère de l’Économie, du Commerce et de l'Industrie. Par cette décision, le gouvernement espère calmer la grogne des japonais et permettre à une nouvelle structure de vérifier les installation sans risquer des pressions de la part de grands groupes financiers.

Selon le plan rédigé par Goshi Hosono, ministre en charge de la crise nucléaire, la nouvelle agence serait intégrée à la Commission de sûreté nucléaire, un panel indépendant composé d'experts sous l'autorité du Cabinet.

Le Premier ministre Naoto Kan a déclaré lors d'une session parlementaire jeudi que "quelqu'un qui n'est pas un défenseur aveugle de la sûreté nucléaire ou un promoteur de l'énergie nucléaire mais qui est pleinement conscient des problèmes de l'énergie nucléaire" devrait diriger la nouvelle agence de régulation.

La nouvelle entité aura besoin de l'approbation du parlement avant son lancement prévu en avril prochain.

Source : Japan Today

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Sam 10 Sep - 14:35
Le ministre de l'Economie démissionne après des propos sur Fukushima


TOKYO - Le ministre japonais de l'Economie a démissionné samedi pour avoir parlé de ville de mort à propos des environs désertés de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, ont annoncé les médias nippons.

Nommé il y a à peine une semaine par le nouveau Premier ministre de centre-gauche Yoshihiko Noda, Yoshio Hachiro était vivement critiqué par l'opposition conservatrice pour ces propos tenus à l'issue d'une visite dans la région de Fukushima (nord-est).

Au cours d'une conférence de presse vendredi, M. Hachiro avait déclaré : Malheureusement, il n'y avait pas âme qui vive dans les rues des agglomérations voisines de la centrale. Cela faisait penser à une ville de mort.

M. Noda avait demandé à son ministre de présenter ses excuses, ce que l'interessé avait immédiatement fait.

La poursuite des attaques contre lui a toutefois poussé M. Hachiro à jeter l'éponge samedi, ont affirmé l'agence de presse Kyodo et la télévision publique NHK. Le Premier ministre a accepté sa démission, a-t-il été précisé.

Il s'agit d'un rude coup pour M. Noda, à peine installé au poste de Premier ministre en remplacement de Naoto Kan, dont la gestion des conséquences du tsunami du 11 mars, qui a fait près de 20.000 morts et disparus dans la région du Tohoku (nord-est), et de l'accident nucléaire de Fukushima avait été vivement contestée.

Aux commandes depuis vendredi, le sixième Premier ministre du Japon en cinq ans, avait créé la surprise en nommant à des postes clés de son équipe des hommes sans expérience gouvernementale, comme M. Hachiro.


(©AFP / 10 septembre 2011 13h59)

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Ven 13 Jan - 7:13
Remaniement du gouvernement pour tenter de sauver la réforme fiscale

Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a limogé vendredi cinq ministres, dont celui controversé de la Défense, à l'occasion d'un remaniement destiné à obtenir le soutien de l'opposition à un projet de hausse de la taxe sur la consommation.

Le porte-parole du gouvernement, Osamu Fujimura, a annoncé la liste du nouveau cabinet, composé comme le précédent de 17 ministres, dont cinq entrants.

Sixième Premier ministre en l'espace de cinq ans, M. Noda est déjà en baisse dans les sondages après seulement quatre mois au pouvoir. Afin de relancer la dynamique, il a appelé à ses côtés un poids lourd du Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche), Katsuya Okada, nommé au nouveau poste de vice-Premier ministre.

A ce titre, ce politicien expérimenté sera notamment chargé de la réforme de la taxe sur la consommation et du système de protection sociale, deux dossiers ultra-sensibles.

Le porte-parole a déclaré que l'arrivée de M. Okada allait contribuer aux efforts du gouvernement sur ces sujets majeurs.

Les principaux ministres, notamment ceux des Finances et des Affaires étrangères, ont été reconduits dans leurs fonctions.

En revanche, le ministre de la Défense, Yasuo Ichikawa, et le ministre de la Consommation et de la Sécurité publique, Kenji Yamaoka, tous deux censurés en décembre par le Sénat contrôlé par l'opposition, quittent le gouvernement.

M. Ichikawa était très critiqué depuis sa nomination il y a quatre mois pour son ignorance avouée en matière de défense. Récemment, il avait déclenché l'ire de l'opposition en décrivant le viol d'une fillette de 12 ans par trois soldats américains en 1995 à Okinawa (sud) comme "un incident d'orgie sexuelle".

Le portefeuille de la Défense a été confié à Naoki Tanaka, 71 ans, gendre de l'ancien Premier ministre Kakuei Tanaka.

M. Yamaoka avait lui été la cible des critiques de l'opposition conservatrice au Sénat pour avoir soutenu des projets d'investissements jugés douteux.

Trois autres ministères -- éducation, justice et réforme administrative -- changent également de titulaire.

Grâce à ce remaniement qui écarte deux bêtes noires de l'opposition, le Premier ministre Noda espère obtenir le soutien des conservateurs du Parti Libéral-Démocrate (PLD) à son projet de hausse de la taxe sur la consommation.

Actuellement de 5%, M. Noda voudrait la passer à 8% en avril 2014 et 10% en octobre 2015, afin de financer le système de protection sociale, sous pression du fait du vieillissement de la population et de la baisse du nombre des naissances.

Il aura pour cela besoin des voix de l'opposition, majoritaire au Sénat, d'autant plus que son projet ne fait pas l'unanimité au sein de sa propre majorité, certains députés craignant pour leur réélection.

Le porte-parole a déclaré que le nouveau gouvernement allait poursuivre ses efforts pour la reconstruction dans les zones du nord-est dévastées par le séisme et le tsunami du 11 mars, ainsi que pour le règlement de la crise à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

Il a ajouté que la nouvelle équipe allait également devoir continuer à lutter contre la déflation et à réformer le système de protection sociale.

tt



AWP

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Ven 30 Mar - 5:12
Japon: le PM donne l'ordre de détruire la fusée nord-coréenne si nécessaire


TOKYO - Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a donné son feu vert vendredi pour que les forces armées détruisent la fusée que s'apprête à lancer la Corée du Nord, au cas où elle menacerait le Japon.

Cette décision a été prise lors d'une réunion du gouvernement présidée par M. Noda.

J'ai transmis un ordre de destruction, a confirmé le ministre de la Défense Naoki Tanaka devant les journalistes.

La semaine dernière, il avait déjà ordonné aux Forces d'autodéfense -- nom officiel de l'armée au Japon -- de préparer les missiles sol-air Patriot Advanced Capability-3 (PAC-3) et les missiles intercepteurs Standard Missile-3 (SM-3), installés à bord des destroyers disposant du système de combat Aegis.

La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait lancer une fusée entre le 12 et le 16 avril pour placer en orbite un satellite d'observation à usage civil, mais les Etats-Unis et leurs alliés, notamment sud-coréens et japonais, y voient un test déguisé de missile balistique à longue portée et demandent à Pyongyang d'y renoncer.

Le régime nord-coréen a répondu qu'il n'abandonnerait jamais le droit de lancer un satellite pacifique.

Des images satellite capturées jeudi par la firme américaine DigitalGlobe et publiées vendredi par le site 38 North (38north.org), spécialisé dans l'étude de la Corée du Nord, montrent que les préparatifs ont bel et bien démarré.

La rampe de lancement a été rapprochée du pas de tir, des équipements sont hissés dans la tour, des équipes débroussaillent les alentours et des camions remplissent de carburant les réservoirs de la fusée.

Le tir doit être effectué depuis la base de Tongchang-ri, dans l'extrême nord-ouest de la Corée du Nord. Le premier étage de la fusée doit tomber en mer Jaune, à l'ouest de la péninsule coréenne, et le deuxième étage à l'est des Philippines, en survolant une partie des îles d'Okinawa (sud du Japon).

Le lancement doit coïncider avec le centième anniversaire de la naissance du fondateur de la République Populaire Démocratique de Corée, Kim Il-Sung, grand-père de l'actuel homme fort du régime, Kim Jong-Un, qui a lui-même succédé à son père Jong-Il, décédé le 17 décembre 2011.

La Corée du Sud a également prévenu de son côté qu'elle pourrait détruire en vol le lanceur s'il se dirigeait vers son territoire.

Selon le journal nippon Tokyo Shimbun, généralement bien informé sur les questions nord-coréennes, le lancement se rapproche. Il est probable que la date du lancement soit fixée au 12 ou au 13 avril, a déclaré une source proche du gouvernement nord-coréen, citée jeudi par le quotidien.

L'agence officielle nord-coréenne KCNA a affirmé que le satellite envoyé par le pays devait lui permettre de mieux évaluer l'état des cultures et de relever des données météorologiques.

Le satellite, pesant 100 kg, suivra une orbite héliosynchrone à 500 km d'altitude et dispose d'une autonomie prévue de deux ans, a expliqué un haut responsable du Comité coréen pour la technologie spatiale, cité par KCNA.

La Corée du Nord a invité des experts spatiaux et des journalistes étrangers à assister au tir, afin de prouver la nature pacifique de ce lancement d'un satellite scientifique et technologique d'une manière transparente, selon l'agence officielle.

En avril 2009, la Corée du Nord avait déjà procédé à un tir censé mettre en orbite un satellite. La fusée, lancée vers l'est, avait survolé le nord de l'archipel nippon avant de s'abîmer dans le Pacifique.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait condamné ce tir et alourdi les sanctions à l'égard du régime nord-coréen. En représailles, Pyongyang s'est retiré des pourparlers à six (Chine, Etats-Unis, Russie, Japon et les deux Corées) sur sa dénucléarisation.

kh-pn-gca-fmp/ple


©AFP

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
ZIGHOUD
Membractif
Membractif
Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 50
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : ALGERIE

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

le Ven 6 Juil - 8:54
L'accident nucléaire de Fukushima a été 'un désastre créé par l'homme' et non pas simplement provoqué par le séisme et le tsunami géant survenus le 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon, a conclu jeudi 5 juillet une commission d'enquête mandatée par le Parlement.
'L'accident (..) est le résultat d'une collusion entre le gouvernement, les agences de régulation et l'opérateur Tepco, et d'un manque de gouvernance de ces mêmes instances', a-t-elle expliqué dans son rapport final. 'Ils ont trahi le droit de la nation à être protégée des accidents nucléaires. C'est pourquoi nous sommes parvenus à la conclusion que l'accident a été clairement 'créé par l'homme'', poursuit le document long de 641 pages. 'Nous pensons que les causes fondamentales sont les systèmes d'organisation et de régulation qui se sont basés sur des logiques erronées dans leurs décisions et leurs actions, et non pas un problème de compétence d'un individu en particulier.'
'Il est clair que cet accident est un désastre créé par l'homme. Les gouvernements passés et en place à ce moment-là, les autorités de régulation et Tokyo Electric Power ont failli à leur devoir de protéger la vie des gens et la société', a-t-elle expliqué dans son rapport final.
'UNE EXCUSE POUR ÉCHAPPER À SES RESPONSABILITÉS'
L'accident de Fukushima, le plus grave depuis la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en Ukraine en 1986, a eu lieu juste après un séisme de magnitude 9 dans la région du Tohoku qui a déclenché un tsunami sur tout le littoral. Une vague de près quinze mètres de haut avait déferlé sur le site de la centrale Fukushima, noyant les systèmes de refroidissement des réacteurs et les générateurs de secours situés en sous-sol. 'Le 11 mars, nous pensons que la centrale était vulnérable aux tremblements de terre et aux tsunami', a estimé la commission.
SOURCE LE MONDE
Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Actualité japonaise

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum