Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
122 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message l'Université et les étudiants algériens

le Jeu 17 Mar - 1:37
Les étudiants devant la présidence

«Si vous n’êtes pas compétents, partez !»



Les étudiants des différentes universités algériennes ont réussi hier à tenir leur sit-in devant la Présidence. Plus d’une centaine d’étudiants venus de différentes régions du pays : Annaba, Constantine, Jijel, Skikda, Batna, Sétif, Boumerdès, Oran, Blida, Mostaganem, Tlemcen ainsi que les étudiants de l’USTHB et ceux de l’ENSSEA ont répondu à l’appel de leurs camarades pour remettre une lettre au président de la République.

Les étudiants étaient présents dès la matinée aux alentours de la placette d’El Mouradia. Conscients de la difficulté de la tenue de ce sit-in dans un endroit aussi sensible, en l’occurrence la Présidence, les étudiants se sont rencontrés discrètement en petits groupes jusqu’à 11h, heure fixée pour la tenue de cette action. Les agents de police, présents sur place, ne se sont montrés à aucun moment violents avec les étudiants.A 11h30, une délégation de 6 étudiants présidée par un étudiant de l’USTHB a été reçue par le directeur des requêtes et des relations avec les citoyens au niveau de la Présidence.

«Ils ont refusé d’accuser réception dans la mesure où on n’est pas un organisme agréé», a déclaré Yahia, délégué de Boumerdès à ses camarades. Dans cette lettre, les étudiants ont fait part de «la nonchalance et le manque de lucidité de certains responsables du secteur quant à la prise en charge efficiente des problèmes posés et des préoccupations de toute la communauté universitaire». Ils exigent à ce que les responsables défaillants soient identifiés et écartés. Les étudiants ont demandé la démocratisation de l’université algérienne. Ainsi, considérant que les nouvelles formations adoptées par l’université algérienne ne sont pas conformes aux standards universels et ne sont pas en adéquation avec les besoins de l’industrie algérienne ni même avec les priorités nationales de recherche, ils exigent l’évaluation de toutes les réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en associant la communauté universitaire.

Les revendications soulevées lors des premiers rassemblements devant la tutelle ne sont pas omises. Bien au contraire, les étudiants des trois cycles ont exigé la prise en charge immédiate et effective des revendications sociopédagogiques adressées à la tutelle. Contraints de se regrouper devant la boutique du fleuriste de la placette d’El Mouradia, les étudiants hissaient des banderoles mentionnant le nom de leur université et leurs revendications. «Nous ne sommes pas venus vous voir. Nous vous demandons de respecter vos engagements.
Si vous n’êtes pas compétents, partez !», lit-on sur un étendard tenu par les étudiants.
En attendant la sortie des délégués reçus à la Présidence, leurs camarades fredonnaient des chants patriotiques tels que Kassamane et Min djibalina. Ils scandaient également des slogans hostiles à Harraoubia. Le sit-in s’est terminé sans grabuge. Les étudiants se sont dispersés dans le calme.

elwatan.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: l'Université et les étudiants algériens

le Jeu 17 Mar - 1:39
Les raisons légitimes de la colère estudiantine


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Invité
Invité

Sujet / Message Re: l'Université et les étudiants algériens

le Sam 16 Avr - 15:50
5e Colloque maghrébin de géophysique : A l’écoute de la planète

Les travaux du 5e Colloque maghrébin de Géophysique Appliquée, organisé conjointement par le Centre de recherche en astronomie, astrologie et géophysique et l’Université des sciences et de la technologie Houari Boumédiène, à l’hôtel Hilton, ont débuté, hier en présence de chercheurs et experts nationaux mais également de Tunisie, du Maroc, de Mauritanie, de France et du Burkina Faso.
le 12-04-2011.

Cette rencontre qui durera trois jours sera consacrée à la présentation et au débat des résultats des recherches, réalisées dans le domaine de géophysique qui s’emploie à étudier la structure, la composition et la dynamique de la planète terre et plus particulièrement les applications de cette discipline par les secteurs environnemental et économique. Intervenant lors de l’inauguration de ce colloque, M. Djeddi, directeur du laboratoire géophysique, au sein de l’USTHB affirmera qu’il s’agit, à travers cet espace, qui intervient dans le cadre de la commémoration de la journée du Savoir et du 37e anniversaire de l’inauguration de l’USTHB, de débattre et d’échanger les expériences dans les domaines de la géophysique et des géosciences qui permettent aujourd’hui, de mieux comprendre et de quantifier les interactions inter et intra milieux et d’induire les impacts sur l’évolution, à court, moyen et long termes sur les ressources naturelles, avant de poursuivre que la communauté des chercheurs est interpelée , à apporter sa contribution pour faire face à la pollution, la rareté des ressources en eau et la menace des catastrophes naturelles.
S’exprimant sur la cartographie géophysique au service de la gestion des risques géologiques, M. Abtout, du CRAAG, reviendra sur cette science en Algérie et ses applications portées par deux grandes entreprises, en l’occurrence la Sonatrach et l’Office de recherche géologique et minière ainsi que l’implication de l’université algérienne par le biais de l’USTHB, à travers son unité de recherche qui sera après le séisme de Chlef, en 1980, un catalyseur pour la formation de spécialistes en géophysique. Il citera également le rôle du CRAAG et le lancement de plusieurs chantiers (autoroute Est-Ouest, les barrages et l’émergence de bureaux d’études, avant d’aborder les risques géologiques auxquels sont confrontés les pays, à l’instar des glissements de terrains, les inondations, les tsunamis et les volcans, d’où la vocation de la géophysique de déterminer la structure responsable de ces aléas. Il estimera, en fait que l’élaboration d’une cartographie des failles est nécessaire, pour l’Algérie, d’autant plus qu’elle est située dans une zone sismique.
Dans le même ordre d’idées, M. Hamedach, du même organisme, relèvera que les aléas sismiques représentent aujourd’hui, un axe fondamental pour quantifier les risques, incontournables pour l’élaboration de normes de construction, d’autant plus que les pouvoirs publics s’attellent à introduire des amendements sur le code parasismique de 1980, dont la copie a été révisée en 2003, après le séisme de Boumerdès, pour le rendre plus performant. Il faut dire que la quantification d’un risque passe par l’évaluation de l’aléa ainsi que la vulnérabilité mais aussi la résilience d’une société face au risque. D e nombreuses études sont menées ces dernières années sur l’aléa sismique et la vulnérabilité des constructions et la dernière version devrait voir le jour durant l’année en cours.

El Moudjahid (geophysique)
Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: l'Université et les étudiants algériens

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum