Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
140 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 3 Mar - 22:26
Rappel du premier message :

La France écoute Alger
Une unité d’écoute de la Direction Générale des Services Extérieurs (DGSE), les services secrets français, basée à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Languedoc Roussillon) intercepterait depuis plus de trois ans les communications des forces de sécurité algériennes. Si cette information révélée par l’hebdomadaire français, " Le Nouvel Observateur ", a été accueillie avec une relative indifférence en France, il n’en est pas de même en Algérie, où la question de écoutes n’est pas aussi coutumière. Les quotidiens " El-Watan " et " Liberté " n’ont pas hésité à mettre l’information en " Une ".

Et pour cause : une source bien informée, citée par le journaliste Vincent Jauvert, prétend que ces écoutes très indiscrètes permettent aux services de renseignements hexagonaux d’avoir " une idée précise de qui perpètre certains massacres de civils ". Difficile d’en savoir plus et de faire la part entre information et désinformation.

Un lieu idéal
Achevée sans doute fin 1997, cette base secrète dissimulée au milieu des marécages qui s’étendent au pied du mont Canigou tient en un vingtaine de " parapluies " dont l’emplacement ne doit rien au hasard. En effet, intercepter les ondes radio codées et non codées que s’échangent les forces de sécurité algériennes, exige des infrastructures en milieu quasi désertique (pour éviter les parasitages électromagnétiques) et la proximité de la mer. Motif : les ondes rebondissent sur l’eau. Les eaux miroirs des étangs saumâtres qui jalonnent le littoral du golfe du Lion constituent un lieu idéal.

C’est d’ailleurs en Camargue que le patron de la DGSE de l’époque, Claude Silberzahn, avait initialement souhaité que s’érigent les unités d’écoute de la " grande muette ", au lendemain de la chute du mur de Berlin. Mais ce projet avait du être abandonné devant l’hostilité du maire d’Arles, Michel Vauzelles et des écologistes.

Difficile d’imaginer que la création d’une telle base destinée à " écouter " le Maghreb, n’a pas a été décidée en haut lieu. Contacté par Afrik, Vincent Jauvert évoque l’ancien ministre de la Défense, Pierre Joxe, aujourd’hui commissaire aux comptes. Et François Mitterrand. Himself.

Des indiscrétions reconnues
Les motifs de création de la base de Saint-Laurent-de-La-Salanque sont nombreux. D’abord, il y a l’essor technologique des télécommunications qui a fait passer les écoutes au premier plan des priorités des services de renseignement français. Ensuite, il y a la conjonction de la chute du mur de Berlin et du début de la sale guerre en Algérie, qui a poussé l’espionnage français à privilégier le Sud sur l’Est. Enfin, la crainte d’une exportation du conflit algérien en France. Crainte culminant avec la campagne d’attentats des années 95 et la prise d’otage de l’appareil d’Air-France. A ce sujet, les autorités avaient justifié l’intervention musclée du GIGN en territoire français, par l’interception de communications internes des militaires algériens qui prévoyaient un assaut, jugé trop dangereux par Paris.

Qu’en est-il réellement des information recueillies par ces grandes oreilles méridionales ? Contacté par nos soins, le ministère français de la Défense n’a toujours pas réagi à l’heure où nous bouclons.

Source:http://www.afrik.com/article2582.html


Dernière édition par sphinx le Dim 1 Mai - 22:02, édité 3 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:



Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 29 Sep - 23:02
Ziad Homsy condamné aux travaux forcés pour espionnage pour Israël

BEYROUTH – Le Premier Juge d’Instruction Militaire Rachid Mezher a prononcé mardi son acte d’accusation contre le défendeur Ziad Homsy pour espionnage pour le compte d’Israël. Il l’a condamné provisoirement aux travaux forcés, après l’avoir accusé de commettre deux délits stipulés dans les articles 275 et 278 du Code des Procédures Pénales. Il a aussi émis un mandat d’arrêt contre lui.
http://www.iloubnan.info/politique/actualite/id/38706/liban/Ziad-Homsy-condamn%C3%A9-aux-travaux-forc%C3%A9s-pour-espionnage-pour-Isra%C3%ABl
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 5 Oct - 23:08
le Mossad en difficulté au Liban

Le Liban sur le qui-vive. Le Pays du Cèdre a récemment démantelé plusieurs réseaux d’espionnage à la solde d’Israël et plus de 70 Libanais ont été arrêtés depuis le début de l’année 2009, soupçonnés d’appartenir à une cellule du Mossad. Une guerre de l’ombre qui implique des responsables militaires et dont le but est de fournir une "banque de données" sur le Hezbollah.

Des chiffres sans précédents. Depuis le début de l’année 2009, les services de renseignements israéliens ont subi l’un des plus importants revers de leur histoire dans un pays arabe. Plus de 70 libanais ont été inculpés d’espionnage pour Israël ces derniers mois. Une quarantaine de suspects ont été placés en détention et une trentaine est encore activement recherchée par les autorités libanaises. Des données qui, sans surprise, n’ont pas été commentées par le Mossad.

Face à cette vague d’arrestations, le Hezbollah est plus que jamais sur ses gardes. Samedi 3 octobre, la milice chiite a demandé à Ali Jarah, un Libanais soupçonné d'espionnage, de commettre un attentat-suicide contre l'ambassade israélienne à Rome. Comme il refuse, le Hezbollah décide de l'incriminer et de le remettre aux autorités judiciaires libanaises. Ce dernier affirme que le Fatah et le Hezbollah étaient au courant depuis des années de ses contacts avec Israël.


Réactivation des réseaux depuis la guerre de 2006

Les opérations de démantèlement auraient réellement commencé en avril. Les personnes appréhendées sont accusées d'avoir communiqué à Israël des renseignements sur des positions et des dirigeants du Hezbollah. L'une d'elles aurait cherché à obtenir des informations sur le lieu de résidence du chef du mouvement, Hassan Nasrallah, qui vit dans la clandestinité depuis la guerre de 2006.

Plus grave et pour la première fois dans l’histoire de l’armée libanaise, deux gradés en exercice ont été inculpés pour espionnage et placés en détention. Il s’agit de deux colonels qui sont poursuivis pour avoir donné des indications précises sur des positions civiles et militaires.

Selon les responsables de la sécurité libanaise, Israël a mis l'accent sur le renseignement humain depuis la guerre de 2006, qui avait montré la capacité du Hezbollah à dissimuler ses batteries de roquettes et missiles aux missions de reconnaissance aérienne israéliennes. Israël tenterait depuis de construire une "banque de données" sur le Hezbollah, afin d’être mieux préparé en cas de nouvelle guerre.

"Avant 2006, il y avait des cellules dormantes et des réseaux ayant une marge de manœuvre limitée", explique à l’AFP un responsable des services de sécurité sous le couvert de l’anonymat. Depuis le début de 2009, ces espions sont devenus plus actifs et ont laissé des traces, ce qui nous a permis de les démasquer".


Un "secret technique" à l’origine des arrestations

Si on ignore précisément comment ces réseaux ont été démantelés, le général Ashraf Rifi, commandant de la police libanaise, attribue ces arrestations à "un secret technique" qu'il a refusé de dévoiler. Un responsable de la sécurité libanaise a de son côté déclaré sous couvert de l'anonymat que les arrestations avaient été réalisées grâce à "un progrès technologique très important".

Ce secret technique aurait permis de repérer les cellules d’espionnages, un travail d’autant plus difficile que ces cellules ne sont généralement constituées que de deux à trois personnes, travaillent de façon autonome et cloisonnée et ne se connaissent pas entre elle.

Le général Rifi décrit les récentes arrestations comme un revers majeur aux efforts d'Israël pour collecter des renseignements au Liban, ajoutant qu'il se passera des années avant qu'un tel réseau puisse être reconstitué.

http://www.guysen.com/articles.php?sid=10835
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 13 Oct - 23:59
RD Congo: procès en appel de deux Norvégiens condamnés à mort

KINSHASA — Le procès en appel de deux Norvégiens, condamnés à mort début septembre par un tribunal militaire de la RD Congo pour le meurtre d'un Congolais et espionnage, a débuté mardi devant la cour militaire de Kisangani (nord-est), a-t-on appris de source judiciaire.

Tjostolv Moland, 28 ans et Joshua French, 27 ans, deux ex-militaires, ont été condamnés à mort le 8 septembre pour le meurtre le 5 mai du chauffeur d'un véhicule 4x4 qu'ils avaient loué à Kisangani, capitale de la Province orientale (nord-ouest).

Le tribunal militaire de Kisangani a aussi condamné les deux hommes pour espionnage, détention illégale d'arme de guerre, vol à main armée et association de malfaiteurs. L'un d'eux était également jugé pour tentative d'assassinat sur deux autres personnes, et le second pour complicité.

Arrêtés quelques jours après le meurtre, MM. Moland et French, qui a aussi la nationalité britannique, ont toujours plaidé non coupables. Selon eux le chauffeur a été tué pendant une attaque de bandits, alors qu'ils étaient en repérage pour faire venir des touristes dans la région.

Ils avaient fait appel le lendemain de leur condamnation. Leurs avocats avaient dénoncé à l'audience l'absence de toute "preuve irréfutable".

Condamné à une amende de 60 millions de dollars par le tribunal militaire, le gouvernement norvégien avait rejeté les accusations d'espionnage, affirmant que les condamnés n'avaient "aucun lien avec les autorités norvégiennes".

Leur procès en appel s'est ouvert mardi matin devant la cour militaire de Kisangani, a-t-on indiqué auprès de celle-ci.

Un représentant de l'ambassade de Grande-Bretagne à Kinshasa assiste depuis mardi à l'audience, car Joshua French a "demandé une aide consulaire", ce qu'il n'avait pas fait en première instance, a-t-on précisé à l'ambassade.

Les autorités congolaises s'étaient engagées auprès du gouvernement norvégien à ne pas appliquer la peine capitale prononcée contre les accusés, si la même peine était retenue en appel.

La RDC s'était aussi déclarée "ouverte à une discussion sur la possibilité qu'une partie de la peine éventuelle (finalement retenue, ndlr) soit purgée en Norvège", avait indiqué le gouvernement norvégien.

http://www.google.com
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 17 Oct - 0:04
Un Serbe condamné à huit ans de prison en Russie pour espionnage

Un Serbe a été condamné vendredi par un tribunal russe à huit ans de prison pour avoir transmis des informations sur des systèmes de missiles russes aux Etats-Unis, selon les agences russes.

Selon l'enquête, Alexandre Georgievic recueillait depuis 1998 des informations concernant les systèmes de missile russes, notamment Arena, Iskander et P-500, qui constituent un secret d'Etat.

Il agissait à la demande d'un citoyen américain qui dirigeait des sociétés commerciales travaillant pour le ministère américain de la Défense.

Les informations sur Arena ont été transmises à cet Américain contre une somme d'argent.

Georgievic a avoué être au courant que ces informations allaient être transmises à un représentant d'un Etat étranger.

Alexandre Georgievic a été arrêté en novembre 2007 à l'aéroport international de Cheremetievo, dans la banlieue de Moscou. Il était à ce moment recherché en Russie pour espionnage. (belga)

http://www.7sur7.be
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 19 Oct - 1:24
Des «engins d'espionnage israéliens» détruits au Liban

Trois « engins d'espionnage israéliens » ont été détruits les 17 et 18 octobre dans le Sud-Liban dans une zone de déploiement de la Force des Nations unies au Liban (Finul), frontalière avec l'Etat hébreu. Deux de ces engins ont été détruits par l'armée israélienne, a indiqué une source militaire libanaise. Selon toujours cette dernière, l'armée libanaise qui s'est déployée dans la région, « a repéré un troisième engin et l'a fait exploser dimanche matin ». Selon la Force des Nations unies au Liban (Finul), « les explosions ont été provoquées par des charges contenues dans des capteurs souterrains abandonnés qui avaient été placés là par les forces de défense israéliennes apparemment pendant la guerre de 2006 ».



Des sources de sécurité libanaises révèlent que le matériel d’écoute, détruit samedi 17 et dimanche 18 octobre, servait à espionner les communications du Hezbollah. Les trois appareils étaient branchés sur le réseau de communication sécurisé du parti, entre deux villages du Sud-Liban, à quelques kilomètres seulement de la frontière internationale, dans la zone de déploiement de la Finul.

Un communiqué de l’armée libanaise indique que deux des appareils qui étaient piégés, ont été détruits samedi, par des explosions télécommandées par les Israéliens. Le troisième a été découvert et détruit dimanche par les militaires libanais.

L’existence d’un réseau de communication en circuit fermé, installé par le Hezbollah, est connu et toléré par le gouvernement libanais. Ce réseau câblé et long de plusieurs centaines de kilomètres relie la direction suprême du parti à ses unités les plus reculées dans tout le Liban. Il a empêché lors de la guerre de 2006, la rupture de la chaîne de commandement et est censé protéger le Hezbollah des écoutes israéliennes.

Mais pour surveiller le parti, l’Etat hébreu s’est tout simplement connecté sur son réseau. Cet incident est le dernier épisode de la guerre secrète que se livrent le Hezbollah et Israël. Au printemps dernier, les services de renseignement libanais avaient réussi à identifier et arrêter une quarantaine d’agents pro-israéliens. Il est clair toutefois que les activités d’espionnage continuent de part et d’autre.

http://www.rfi.fr
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 19 Oct - 23:04
Les dessous de la découverte des dispositifs d'espionnage israélien au Liban Sud

la Résistance qui a informé samedi l'armée libanaise de la présence des trois engins d'espionnage israéliens installés dans la vallée AlAnk entre les deux localités de Houla et de Meïs ElJabal, située à près de mille mètres de la position militaire israélienne AlAbbad.

C'est alors que celle-ci s'est attelée à assiéger la région, quand les drones israéliens sont arrivés sur les lieux. Vers 20 heures 20 de la nuit de samedi, le premier engin a explosé. Piégé, il semble avoir été sauté à distance, à partir de la Palestine occupée. Le Hezbollah et l'armée libanaise accusent l'ennemi sioniste de l'avoir détruit, de crainte qu'il ne soit démantelé et décodé.

Le second appareil d'espionnage, installé non loin du premier dans la même région, a également eu le même sort, douze heures plus tard, dans la matinée du dimanche. Auparavant, l'armée ennemie avait mis en garde l'armée libanaise et la Finul contre toute velléité de s'en approcher.

C'est alors qu'un régiment de génie de l'armée libanaise s'est chargé de démanteler le troisième dispositif, interdisant à un contingent espagnol de s'en charger seul. Assistée par une unité onusienne, il a découvert 6 boîtes ainsi que des câbles liés aux deux engins détruits. Chacune des boîtes contenait 360 batteries. L'engin n'était pas piégé et servait à connecter les deux autres détruits.

Selon le quotidien AsSafir, les deux engins étaient liés par câbles à un panneau d'émission équipé de caméras, fixé dans la colonie israélienne de Manara située aux confins avec la frontière libanaise. Ils permettaient la transmission presque instantanée de toute action captée.

Restent à savoir quand et comment leur installation a eu lieu. Selon le Hezbollah, c'est après la guerre de juillet 2006 que le dispositif a été planté, ce qui implique qu'un groupe de techniciens israéliens ou de collaborateurs libanais s'en sont chargés. Quant à la Finul, elle s'est empressée de dire qu'il a été installé durant la guerre de juillet, sans plus de détails.



http://www.tayyar.org
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 21 Oct - 1:05
Un ex-chercheur de la NASA arrêté pour espionnage

L'homme a tenté de vendre des renseignements stratégiques sur l'armement américain à un agent du FBI, qui s'était présenté comme un agent israélien.

L'histoire n'est pas banale : un scientifique américain de haut vol a été arrêté lundi pour tentative d'espionnage. Il devrait être présenté à la justice américaine et risque la prison à perpétuité.

Un faisceau d'indices avait poussé le contre-espionnage à lui tendre un piège : le scientifique, qui depuis 10 ans, collaborait avec une société proche du gouvernement israélien, avait effectué en janvier dernier, un voyage à l'étranger suspect. Parti avec des disques durs, il était revenu les mains vides.

C'est pourquoi le 3 septembre, un policier du FBI contacte Stewart David Nozette en se faisant passer pour un agent du Mossad, les services secrets israéliens. Celui-ci accepte de le rencontrer dans un hôtel à Washington et manifeste rapidement sa volonté de transmettre des informations très sensibles sur l'armement nucléaire américain, les satellites militaires et les systèmes d'alerte et de représailles en cas d'attaque. Une semaine plus tard, il commence à fournir des renseignements classés «secret défense» portant gravement atteinte à la sécurité nationale.

S'il a pu y avoir accès, c'est qu'il est un chercheur haut placé : titulaire d'un doctorat en astronomie du MIT, prestigieuse université américaine, il a commencé sa carrière à la Maison-Blanche. Nozette travaille ensuite pour ministère de l'Energie et la Nasa, où il a accès à des documents classifiés concernant des armes nucléaires et les technologies de pointes en lien avec la défense nationale.

Ses motivations ? Il les exprime très simplement lors de sa rencontre avec l'agent du FBI sous couverture : «Mon premier souhait est que [le Mossad] réfléchisse à la manière dont il va me payer. Qu'ils ne s'attendent pas à ce que je fasse ça pour rien.» Contre ses premiers services, le FBI lui verse plusieurs enveloppes de cash contenant des sommes inférieures à 10000 dollars.

Le ministère de la Justice précise que «la plainte n'impliquait ni l'Etat d'Israël ni aucun agent travaillant en son nom» dans les faits reprochés à ce scientifique. Mais le responsable de la sécurité nationale au ministère a déclaré que cette affaire devait «servir d'avertissement à tous ceux qui envisagent de compromettre les secrets de notre pays par appât du gain.»

http://www.lefigaro.fr/international/2009/10/20/01003-20091020ARTFIG00405-un-ex-chercheur-de-la-nasa-arrete-pour-espionnage-.php

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 25 Oct - 22:08
Des islamistes somaliens exécutent deux hommes pour espionnage

MOGADISCIO - Les insurgés somaliens de l'organisation islamiste al Chabaab ont exécuté en public dimanche deux hommes présentés à la foule comme des espions.

Les Etats-Unis estiment qu'Al Chabaab, qui cherche à renverser le gouvernement du président Cheikh Charif Ahmed, soutenu par l'Onu, et à imposer sa propre version, particulièrement dure, du droit islamique, agit pour le compte du réseau Al Qaïda en Somalie.

Les combattants d'al Chabaab ont convoqué la foule par haut-parleurs près du port de la ville de Marka, à une centaine de kilomètres au sud de la capitale Mogadiscio. Les gens ont été contraints d'assister à l'exécution, effectuée par un peloton d'exécution.

Un responsable d'al Chabaab a expliqué aux journalistes que les deux hommes étaient détenus depuis trois mois et avaient reconnu être des espions.

Les insurgés, qui ont interdit le cinéma, la danse lors des mariages et le football, ont ordonné des exécutions, des amputations et des flagellations ces derniers mois, notamment à Kismayo, un port plus au sud que Marka, mais aussi dans les quartiers de Mogadiscio entre leurs mains.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/des-islamistes-somaliens-executent-deux-hommes-pour-espionnage_823845.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 25 Oct - 22:15
Espionnage d’Etat : un espion américain au service de Tel Aviv arrêté aux Usa

Une fois de plus la marche du monde aura prouvé qu’entre les Etats il n’y a de simple amitié, mais plutôt des intérêts antagonistes que les uns et les autres tentent de privilégier. Ils ont beau entretenir d’excellents rapports dont les méritent sont vantés par les médias, mais entre eux, les Etats sont constamment en compétition en vue du leadership. Pour preuve, au moyen de billets de banque et de jours meilleurs en Israël, un scientifique américain se livre à l’espionnage au profit de l’Etat d’Israël.
Brève : 52 ans révolus, ancien de la Nasa, du Pentagone et de la Maison Blanche, un scientifique et détenteur d’un doctorat en astronomie au MIT s’est fait piéger par les services du FBI lundi dernier aux Usa, alors qu’il trafiquait pour le compte d’Israël de documents classés « secret défense et top secret ». David Kriss, responsable de la sécurité nationale au ministère de la Justice qui donne cette information précise que ce scientifique aurait unilatéralement offert ses services aux services secrets israéliens afin de leur fournir des informations sur «l'armement nucléaire, les satellites militaires, et d'autres systèmes d'armement».


Entre les Etats il n’existe que les intérêts souvent antagonistes que les uns et les autres cherchent à préserver. La vraie amitié n’existe que dans l’esprit de rêveurs du tiers monde qui s’imaginent avoir des amis parmi les membres de la communauté internationale. Et même entre alliés privilégiés, la propension à se surveiller est au centre de rapports cachés. A coté de rapports officiels, les Etats se livrent à l’espionnage pour ne pas se laisser surprendre.

Et au moyen de billets de banques, mêmes de hauts fonctionnaires et les hommes de science se laissent manipuler et vont jusqu’à trahir leur patrie.

Tel est le cas d’un scandale qui vient d’être révélé lundi dernier aux Usa et où un scientifique de haut rang a été pris la main dans le sac. Piégé par les agents du très célèbre Fbi qui s’étaient faits passés pour des agents de services secrets israéliens, il s’est laissé prendre en réaffirmant sa disponibilité à livrer des informations classées « top secret » à l’Etat d’Israël.

http://www.continentalnews.fr/actualite/editorial,145/espionnage-d-etat-un-espion-americain-au-service-de-tel-aviv-arrete-aux-usa,9069.html#

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 9 Nov - 22:25
IRAN
Trois Américains accusés d'espionnage par Téhéran


Trois randonneurs, qui étaient emprisonnés depuis trois mois après être entrés en territoire iranien via l'Irak, ont été accusés d'espionnage. Selon leurs familles, ils se seraient en fait perdus à la frontière.



Trois randonneurs américains, qui étaient emprisonnés depuis trois mois en Iran après être entrés en territoire iranien via l'Irak, ont été accusés d'espionnage, lundi 9 novembre, a indiqué le procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, cité par l'agence officielle Irna. "L'enquête continue et dans un avenir pas très lointain il y aura une déclaration à leur propos", a-t-il ajouté.
Hillary Clinton a aussitôt réagi, de Berlin où elle se trouve pour les commémorations de la chute du Mur : "Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de preuve pour retenir le moindre chef d'accusation", à l'encontre des trois Américains, a déclaré la secrétaire d'Etat américaine à la presse. "Nous réitérons notre demande que le gouvernement iranien fasse preuve de compassion envers ces trois jeunes et les relâche", a-t-elle poursuivi.

Des randonneurs qui se sont perdus ?

Les trois randonneurs sont Shane Bauer, 27 ans, Sarah Shourd, 31 ans et Josh Fattal, 27 ans. Ils avaient disparu le 31 juillet dans une région montagneuse aride du Kurdistan irakien, où la frontière est peu marquée entre l'Iran et l'Irak. L'Iran avait par la suite informé les Etats-Unis, par l'intermédiaire de l'ambassade helvétique, de leur arrestation sur le sol iranien.
Selon leurs familles, les trois randonneurs se sont simplement perdus. Mais Téhéran a indiqué ne pas se satisfaire de ces explications.
Après une première visite le 29 septembre, des diplomates de l'ambassade de Suisse, qui représente les intérêts américains en Iran en l'absence de liens diplomatiques entre Téhéran et Washington, avaient de nouveau rendu visite le 29 octobre aux trois Américains à la prison d'Evine à Téhéran pendant 40 minutes. Ils leur avaient apporté des vêtements, des livres et de quoi écrire.
"Nous avons été informés par le département d'Etat (américain) du fait que Shane, Sarah et Josh sont en bonne santé physique et nous sommes évidemment heureux qu'ils aient pu recevoir une nouvelle visite", avaient écrit les familles le 30 octobre.
Les familles avaient remis à la mi-octobre une pétition à la mission iranienne aux Nations unies pour réclamer la libération des jeunes gens.
Le Congrès des Etats-Unis avait lui aussi réclamé leur libération, demandant en outre qu'ils puissent communiquer par téléphone avec leur famille aux Etats-Unis.

http://tempsreel.nouvelobs.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 11 Nov - 14:11
Réputation du message : 100% (1 vote)
IL EST INDENIABLE QUE CELA DONNE LE TOUNIQUE?QUE DIRE POUR MOI CELA C4EST DU ROMAN ?§?COMPLEXE SI TOUT ETAIT SIMPLE.CHACUN TIRE LE VOLANT DANS SON CERCLE.MAIS LE MOSSAD A L AVANTAGE D ETRE PARTOUT MAIS CELA N EST PAS SUFFISANT CHAQUE ETRE A SON TALON D ACHILLE.IL FAUT LE CHERCHER.
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 15 Nov - 20:03
Une histoire d'espionnage provoque des tensions entre le Chili et le Pérou

Des tensions diplomatiques entre le Pérou et le Chili, sur fond d'accusations d'espionnage, ont conduit les autorités péruviennes à rappeler pour consultations à Lima leur ambassadeur en poste à Santiago. A Singapour, où il se trouve pour la réunion de l'APEC (Forum de coopération économique Asie-Pacifique), le chef de la diplomatie péruvienne, José Garcia Belaunde, a déclaré en outre que la délégation péruvienne allait regagner prématurément Lima en raison de cette affaire.

Les accusations d'espionnage ont fait surface sur fond d'escalade de la tension entre les deux pays voisins au sujet d'un contentieux sur leur frontière maritime. "Cet incident(...) signifie que nous retournons plus tôt à Lima", a dit le ministre à Reuters à Singapour. "Nous souhaitons vivement que la lumière soit faite là-dessus".

Les autorités péruviennes ont annoncé avoir arrêté un officier de l'armée de l'air péruvienne. La justice le soupçonne d'avoir reçu de l'argent pour espionner pour le compte du gouvernement chilien, ce que les autorités de Santiago ont démenti samedi. "Le Chili ne se livre pas à l'espionnage", a dit à la presse à Singapour le ministre chilien des Affaires étrangères, Mariano Fernandez. Le ministre péruvien de la défense a indiqué plus tôt que l'officier de l'armée de l'air en question avait été arrêté voici une quinzaine de jours et que la justice s'apprêtait à l'inculper de trahison.

Malgré leurs relations commerciales étroites, le Pérou et le Chili ont de longue date un contentieux frontalier. L'an dernier, le Pérou a présenté auprès de la Cour internationale de justice de La Haye ses revendications territoriales le long de la frontière maritime commune. Le Chili, lui, estime que les questions frontalières ont été réglées au terme d'une guerre qui opposa les deux pays au XIXe siècle.

http://www.lemonde.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 16 Nov - 8:18
le colonialisme a laisse un lourd contentieux(espagnol),il a cree des petit etats au lieux de rassembler d'autant plus ils sont de la même ethnies ou peut differentes.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 16 Nov - 9:57
j'aime bien lire touts ces histoires que montre que l homme est complexe;
chacun a un role;le choix de chacun pour choisir son camp..

il est vrai que nous sommes au 21rmr siecles ,cela va montrer d'autres histoires que l'homme va creer;
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 23 Nov - 23:46
RDC: peine de mort requise en appel contre deux Norvégiens accusés de meurtre

KINSHASA — La peine de mort a été requise en appel devant une cour militaire du nord-est de la RD Congo contre deux Norvégiens accusés du meurtre d'un Congolais et d'espionnage, et déjà condamnés en première instance à la peine capitale, a-t-on appris lundi auprès d'un avocat de la défense.

Tjostolv Moland, 28 ans, et Joshua French, 27 ans, deux ex-militaires, ont été condamnés à mort le 8 septembre par un tribunal militaire de Kinsangani (nord-est) pour le meurtre le 5 mai du chauffeur d'un véhicule loué dans cette ville, chef-lieu de la province Orientale.

Ils s'y étaient rendus en tant que touristes ou en prospection d'affaires, selon différentes versions.

Lors du procès en appel, débuté le 13 octobre, M. Moland, se disant "rattrapé par sa conscience chrétienne", aurait reconnu une certaine responsabilité dans le meurtre du chauffeur, tout en niant avoir tué celui-ci, selon une source proche du dossier. Cet accusé a été très affecté par sa détention au cours de laquelle il a eu des problèmes de santé.

M. French, qui a aussi la nationalité britannique, a lui continué de plaider non coupable, avançant que le chauffeur avait été tué pendant une attaque de bandits, une version également défendue par Moland en première instance.

Vendredi, le ministère public de la cour militaire de Kisangani a "requis la peine de mort" contre les Norvégiens, arrêtés quelques jours après le meurtre, a déclaré lundi à l'AFP Me Guillaume Likwela, l'un de leurs avocats. La partie civile représentant l'Etat congolais a réclamé "800 millions de dollars de dommages et intérêts", a-t-il ajouté.

Le verdict doit être rendu "en principe samedi", a indiqué l'avocat.

MM. Moland et French, qui avaient créé une société de sécurité en Ouganda, sont également jugés pour espionnage, détention illégale d'arme de guerre, vol à main armée et association de malfaiteurs. L'un d'eux est aussi poursuivi pour tentative d'assassinat sur deux autres personnes, et le second pour complicité.

La province Orientale, frontalière notamment avec l'Ouganda, est une région disposant d'importantes ressources minières, principalement de l'or et du diamant.

http://www.google.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


cameleo84
Membre
Membre
Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 45
Date d'inscription : 12/10/2009

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 24 Nov - 16:23
Mais c'est vieux comme l'Hérode ça! Bien mais il y a MIEUX. peu intéressant Bon, vous n'avez rien d'autres à proposer ??Tout les service secret emplois ce genre de proceder et les meilleur en la matiere sont sans aucun doute la CIA ... "J'ai entendu parler que l'état algérienne a procédé en faveur de la CIA et contre le mossad ce genre de pratique en infiltrant des femmes marocaine dans certaine cellules, actif dans divers pays pour exercer une pression sur certain hommes internationaux qui développent l'économie ...enfin bon c'est surment de l'intox??Heureusement qu'ils existes des hommes et des femmes de bonne volonté grâce sur qui Nous Pouvons, Toujours Compter !... Il n'ont pas conscience à quel point cela touche tout le monde voir même ... Ah ???? on est encore dans une democratie ??? Dans le monde obscur de l'espionnage, les apparences ne sont qu'un ..... Ah, l'humour anglais.L'espionnage est une pratique qui repose sur une discréation absolue...." target="_blank" rel="nofollow">http://www.youtube.com/v/kFqvA9gO86Q&hl=fr_FR&fs=1&"> name="allowFullScreen" value="true">" target="_blank" rel="nofollow">http://www.youtube.com/v/L9N7JZYAW-I&hl=fr_FR&fs=1&"> name="allowFullScreen" value="true">http://www.youtube.com/v/L9N7JZYAW-I&hl=fr_FR&fs=1&" type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" width="425" height="344">
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 6 Fév - 0:02
Fort possible reste à vérifié

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 6 Fév - 0:05
UKRAINE: 5 espions russes du FSB interpellés...



http://www.marcfievet.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 9 Fév - 19:47
Un ingénieur de chez Boeing condamné à 15 ans de prison pour espionnage

Dongfan "Greg" Chung, 73 ans, ingénieur américain d’origine chinoise a été condamné hier à 15 ans d’emprisonnement par la justice californienne pour espionnage à la solde de la Chine.

Le prévenu a été reconnu coupable par le tribunal de Santa Ana, au sud-est de Los Angeles, d’espionnage industriel au profit d'une puissance étrangère et de mensonge envers le FBI, la police fédérale américaine.

Tout au long de sa carrière dans le groupe de défense américain Rockwell, puis chez Boeing, Dongfan aurait divulgué à la Chine des informations sur la navette spatiale américaine, la fusée Delta IV, l’avion de transport militaire C17 ainsi que sur le bombardier stratégique B1. Chung a justifié les faits qui lui sont reprochés par sa volonté d’aider la "mère patrie".

Le juge fédéral Cormac Carney a déclaré qu’on ne pouvait pas "mettre de prix" sur la sécurité nationale. La sévérité de la peine est également un message fort pour Pékin, selon le magistrat. En résumé: "Arrêtez d'envoyer des espions aux États-Unis".

Dan Beck, un porte-parole de l’avionneur américain a déclaré que son entreprise avait collaboré avec les enquêteurs: "Nous ne commentons pas les enquêtes criminelles en cours et le gouvernement ne fera aucun commentaire sur le sujet de l'affaire, Boeing n'est pas une cible de l'enquête et a coopéré avec le gouvernement".

Au delà de cette affaire, c’est l’espionnage dans son ensemble qui inquiète les autorités américaines. "La menace est très simple. C'est une menace à notre sécurité nationale et à notre situation économique dans le monde, une menace qui est posé par les efforts incessants des services de renseignement étrangers pour pénétrer nos systèmes de sécurité et voler nos technologies militaires les plus sensibles", a déclaré en conférence de presse, Kenneth Wainstein, le premier assistant du procureur général attaché à la sécurité nationale du département américain de justice.

Source:http://www.radio86.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 13 Fév - 15:58
Les étranges liens de Bernard Madoff avec les services-secrets israéliens

Où sont passé les milliards de la Bernard L. Madoff Investment Securities ? Des informations de plus en plus précises tendent à démontrer que cet escroc aurait été le financier d’opérations clandestines du Mossad (les services secrets israéliens). Mecanopolis vous présente aujourd’hui un premier article exclusif sur cette affaire, qui fait état d’enquêtes très ciblées des services sécuritaires étasuniens. Assurément, les semaines à venir nous permettrons d’affiner le tir et de retracer plus précisément encore le parcours très étrange de Bernard Madoff.



L’equipe d’Obama réalise une grande opération contre les forces du Mossad aux Etats Unis

Des analystes des services secrets russes sont ont signalé que l’armée étasunienne et les forces de police loyales a Obama ont réalisé la plus grande capture de l’histoire des Etats Unis en ce qui concerne un réseau d’espionnage œuvrant à l’intérieur de ses propres frontières.

Selon ces analyses, le financier de New York Bernard Madoff serait l’organisateur de vastes opérations d’espionnage d’Israël aux USA depuis les années 60.

Mr Madoff qui possède la double nationalité nord-américaine et israélite, fut arrêté le 12 décembre dernier alors qu’il essayait de fuir des Etats Unis en sortant des milliers de millions de dollars de fonds de réserve du Mossad, tentative qui fut neutralisée par le Juge de district Luis Stanton, ce dernier dit que « son ordre d’arrêt » était nécessaire afin d’éviter que Madoff ou l’un de ses agents ne puissent sortir cet argent de la jurisprudence de la cours de justice nord-américaine et pour préserver le « Status Quo » des futures enquêtes sur le sujet.

Ces analyses signalent aussi que le fameux procureur de la justice nord-américaine et allie d’Obama, Patrick Fitzgerald, fut derrière la capture de Madoff et des ses sympathisants du Mossad sur lesquels Fitzgerald enquêtait depuis la détention en 2005 d’un officier du Pentagone, Lawrence Franklin, qui avait a sa charge le fait de « passer » des secrets militaires nord-américains a l’AIPAC, qui est connue comme étant une organisation de première ligne du Mossad et qui opère depuis les USA.

Sur le pouvoir d’influence du Mossad à l’intérieur du gouvernement des États-Unis, on peut lire ce qui suit:

« Le comité Israélo-Nord-Américain des affaires publiques (AIPAC) qui mène directement la branche législative du gouvernement nord-américain et « The Conférence of Présidents of Major American Jewish Organizations », une des organisations judéo-nord-américaine les plus importantes, sont la relation principale entre la communauté juive et la branche exécutive du gouvernement des Etats Unis.

Les 2 groupes « clefs » ont comme but, présenter aux « Designers » de la Politique, des messages uniformes et représentatifs de la diversité des medias pro-sionistes plus petits et de la communauté Juive-Nord -américaine en général. Le grand éventail d’opinions pro-sionistes se reflète dans le groupe de tête des organisations pro-Israël de droite comme de gauche.

Les experts en politique étrangère nord-américains John Mearsheimer et Stephen Walt définissent comme étant le noyau du groupe de tete:

l’ « American Israël Public Affairs Committee », le « Washington Institute for Near East Policy », et l’ « Anti-Defamation League and Christians United for Israël » ainsi que d’autres organisations clefs qui influencent la politique étrangère du pays et qui travaillent pour le bénéfice d’Israël, ceci inclus la « Zionist Organization of America », l’ « Israël Policy Forum », le « American Jewish Committee », le « Religious Action Center of Reform Judaism », l’ « Americans for a Safe Israël », l’ « American Friends of Likud », le « Mercaz-USA », et l’ « Hadassah ».

Chaim Waxman, en 1992, mis dans le calendrier Américano-juif la liste de plus de 80 organisations juives qui se dédiaient spécifiquement a des activités sionistes et pro Israël.

51 de ces plus grandes organisations se réunissent a la « Conférence of Présidents of Major American Jewish Organizations ». Plus important encore, cette mission auto-imposée inclus « fomenter divers groupes pour former une force unifiée pour le bien-être d’Israël » et travailler pour « renforcer y sponsoriser la très spéciale relation USA-Israël ».

Des informations émanantes d’Israël détaillent ce que provoque l’arrestation de Madoff par les allies d’Obama sur les opérations du Mossad aux USA, opérations appelées « fondations », comme on peut le lire dans le journal israélite « Haaretz »:

« Une supposée fraude de 50 000 million de dollars par le financier de Wall Street, Bernard Madoff, cause une grande stupeur au sein du monde philanthropique juif, et oblige de fameuses fondations caritatives ayant leur siège social aux USA, a fermer, et menace les ressources financières de beaucoup d’autres ».

La Fondation de la famille Chais , une fondation d’œuvres de bienfaisance qui a son siège social en Californie, et qui avait confie la totalité de ses investissement dans les mains de Madoff, fut obligée de cesser ses activités, ce dimanche, âpres avoir durant de nombreuses années, verse des dons pour le montant de 12,5 millions de dollars annuel pour les causes d’Israël et de l’Europe Orientale, a annonce le JTA.

« Je peux confirmer que la Fondation Chais a ferme », a communique ce dimanche, le président de la Chais, Abraham Infeld par l’intermédiaire du JTA… Tous les fonds de la fondation étaient sous la responsabilité de Mr. Madoff. Nous avons pris la terrible discision, et avec grande peine, de fermer la Fondation ».

La Fondation Robert I. Lappin, qui a son siège social dans le Massachussetts, et qui finançait des voyages pour les jeunes juifs afin de connaitre Israël, fut aussi obligée de fermer ce vendredi parce que les ressources financières de la fondation étaient entre les mains de l’ex-président du Nasdaq ».

Comme le signalent les rapports en question, l’opportunité de capturer partie des intégrants du puissant Mossad qui comptent avec l’appui du lobby juif et ses espions associes, par les forces (l’Equipe d’Obama), se doit au plan du Président élu Barack Obama pour un « changement radical » de la politique extérieure des USA et l’éloignement de l’influence israélienne a partir de l’action, plan qui s’initiera lors de son investiture.

En ce qui concerne l’implantation de ce changement dans la politique étrangère d’Obama, en faveur du monde arabe et en défaveur des israéliens, le rapport d’information de Christian Monitor est le suivant:

« Durant sa campagne politique pour les présidentielles, le Président élu Barack Obama, a mis comme objectif premier dans son agenda, la restauration de l’image des USA a l’étranger et particulièrement dans le monde musulman. Obama, cette semaine, a commence à définir ses plans pour donner un important discours dans une capitale du monde musulman, et cela devrait être au cours de ses 100 premiers jours de présidence.

Le plan d’Obama est encore en gestion, mais donne tout de suite lieu à des spéculations sur l’endroit possible du discours et sur son contenu…

Et en ce qui concerne, l’ « importante Capitale Musulmane », ou Obama pourrait faire son discours historique pour les peuples arabes du Moyen Orient, le rapport confidentiel dit que celle-ci est au « cœur même » du « besoin immédiat » de l’équipe d’Obama pour arrêter Madoff et le Mossad…, donc, l’unique capitale arabe qui pourrait être utilisée est laïque mais de sensibilité musulmane et c’est La Capitale Turque d’Istanbul ! En effet l’Egypte, pays traditionnellement allie des USA, fut qualifie de « totalement inacceptable » par l’équipe d’Obama a cause de l’effroyable traitement que ce pays inflige a son peuple et a cause de cette présidence sans fin du « dictateur » Moubarak. On considère inadéquat l’utilisation de ce pays pour redessiner « la nouvelle image » des USA a une population complètement opposée a sa politique.

Le rapport confidentiel dit qu’en raison de cette affaire, Madoff et le Mossad ont initie une tentative de coup d’Etat contre le gouvernement turc, et nous, spectateurs, pouvons en prendre connaissance, de cette sorte:

« Daniel Levi, Daniel Guney o Tuncan Guney ? Qui est cette personne que la Procuration du gouvernement turc voulait interroger la semaine dernière ??

Selon des infos du journal turc Milliyet, c’est un agent du Mossad, membre du groupe clandestin et nationaliste d’extrême droite, connu sous le nom d’ « Ergenekon ». On présume qu’Ergenekon planifiait un renversement du gouvernement pro-islamique du premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

Un autre journal turc, le »Yeni Safak », a signale qu’on été trouve dans l’appartement de Güney des documents qui, supposément, relationnaient des membres de la communauté économique d’Israël avec d’importantes figures turques aussi impliquées dans l’affaire Ergenekon.

Selon d’autres infos de la presse turque, Güney était un agent des services secrets turcs qui avait infiltre les deux « cotes » (les services secrets turcs et l’organisation Ergenekon), afin de pouvoir révéler l’identité de ses membres.

En 2004, Güney fut extradé secrètement de Turquie et envoyé de la même manière aux USA, plus tard il passa au Canada ou son nom apparait sur la liste des membres de la congrégation « Beit Yaakov » comme Daniel T. Güney »…

Nous ne pouvons pas deviner la fin de cette saga, mais pouvons cependant signaler que, jusqu’au jour d’aujourd’hui, et a quasiment 4 ans de son arrestation, l’espion israélite du Pentagone, Franklin et ses commanditaires de l’AIPAC, ne sont toujours pas impliques dans cette affaire qui devrait être jugé par le fiscal Fitzgerald, car, peut être, la considération de dévoiler les implications du Mossad dans les affaires du peuple nord-américain serait trop catastrophique.

On ne peut pas reprocher a l’armée nord-américaine de ne pas prendre des mesures contre la pénétration du Mossad, car selon ses règles a long terme, il est interdit aux juifs nord-américains de rentrer dans les corps d’élite des officiers US et dans les services de renseignement gouvernementaux en raison de sa possible double nationalité (nord américaine et israélite).. De ce fait l’armée est considérée comme étant le « dernier protecteur » afin que son pays ne soit pas utilise uniquement pour le bénéfice d’Israël. Cette même réticence de l’armée US est maintenant utilisee par Obama pour éloigner son pays, de ce catastrophique chemin.

http://www.mecanopolis.org

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 28 Fév - 3:26
arrestation de cinq hommes soupçonnés d'espionner pour Israël

BEYROUTH - Au moins cinq hommes, dont un ex-responsable des services de sécurité libanais, ont été arrêtés ces dernières semaines pour leur participation présumée à deux réseaux d'espionnage au profit d'Israël dans le nord et le sud du Liban, rapportent vendredi les médias locaux.
Un responsable des services de sécurité a confirmé sous couvert de l'anonymat que des arrestations avaient été réalisées, sans donner plus de précisions. Les autorités libanaises ont lancé en avril une vaste opération contre les réseaux d'espionnage israéliens présumés.

Plus de 70 personnes ont été arrêtées, dont des policiers et des membres des forces de sécurité équipés de matériels de surveillance et de communication dernier cri. Israël n'a fait aucun commentaire au sujet de ces arrestations. Le Liban et Israël sont toujours techniquement en état de guerre, et l'espionnage est passible d'une peine de travaux forcés à perpétuité ou de la peine de mort s'il est prouvé qu'il a provoqué mort de citoyen libanais.

La semaine dernière, un ancien sous-officier des Forces de sécurité intérieure (FSI) a été condamné à mort pour collaboration avec Israël et pour implication dans un attentat contre deux leaders du Jihad islamique au Liban.

Mahmoud Qassem Rafeh, 63 ans, avait reconnu en 2009 avoir "collaboré avec des officiers des services de renseignement israéliens (...) en contrepartie de milliers de dollars" entre 1993 et 2006, l'année de son arrestation.

Mercredi, un procureur militaire a demandé la peine de mort contre deux Libanais accusés d'avoir fourni à l'Etat hébreu des informations sur le mouvement chiite Hezbollah.

Un ressortissant libanais arrêté en février a par ailleurs reconnu des accusations d'espionnage pour le compte d'Israël, a annoncé jeudi la police libanaise. L'homme sera déféré devant un tribunal militaire.

http://www.iloubnan.info

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 2 Mar - 16:05
Liban/Télécoms: polémique et accusations d'espionnage contre Washington

BEYROUTH - Une requête américaine pour obtenir des informations sur le réseau de téléphonie du pays a créé la polémique au Liban, entraînant des accusations d'espionnage, ainsi qu'une réunion d'urgence et une mise au point des autorités lundi.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a confirmé qu'une requête avait été transmise, via l'ambassade américaine, par la division du département d'Etat chargée de la lutte contre le trafic de stupéfiants dans le monde, qui participe à l'entraînement des forces de sécurité au Liban.

Elle a été rejetée, signale le texte.

Titrant "L'ambassade américaine espionne le Liban", le quotidien As-Safir, proche de la minorité soutenue par Damas et Téhéran, avait révélé dans son édition de vendredi l'existence d'une telle démarche auprès du gouvernement libanais en avril 2009.

La polémique a entraîné une réunion d'urgence des membres de la commission parlementaire de l'Information et des Télécommunications et de hauts responsables, dont le ministre de l'Intérieur Ziad Baroud.

"Si ce qui a été publié dans le journal est exact, nous pourrions nous retrouver face à une situation sensible et dangereuse", a réagi Hassan Fadlallah, à la tête de la commission.

"Nous devons nous opposer à toute tentative de nuire à la souveraineté libanaise, que cela vienne des ambassades américaine, iranienne, syrienne, française, ou de n'importe quelle autre représentation", a poursuivi ce député du Hezbollah, pilier de la minorité parlementaire.

Le chef du mouvement chiite Hassan Nasrallah a également dénoncé dans la soirée la requête américaine. "En raison des liens stratégiques entre les Etats-Unis et Israël, toute information recueillie grâce à ce genre de requête (...) parvient aux Israéliens", a déclaré cheikh Nasrallah.

"Cela revient à offrir à Israël des informations sur un plateau d'argent par procuration, et nous espérons qu'aucun citoyen libanais ne collabore avec l'ambassade américaine dans cette affaire", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Energie Gebrane Bassil (minorité), titulaire à l'époque du portefeuille des Télécommunications, a également affirmé à l'AFP que la requête américaine avait été rejetée.

"Ils ont demandé l'accès à des informations très détaillées sur le réseau de téléphonie mobile au Liban", a-t-il expliqué.

"En tant que ministre, je ne pense pas qu'une partie étrangère, quel que soit le pays qu'elle représente, ait besoin d'une telle information", a-t-il poursuivi.

L'ambassade américaine n'a pas souhaité réagir.

(©️AFP / 01 mars 2010 21h41)

http://www.romandie.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 8 Mar - 15:45
L'Australie enquête sur des affaires d'espionnage
Imprimez / Envoyez

Le service de renseignements australien (ASIO) procède actuellement à une enquête sur au moins trois citoyens ayant la double nationalité australienne et israélienne soupçonnés d'espionnage pour le compte d'Israël, a rapporté samedi le journal Sydney Morning Herald.

L'enquête a été ouverte au moins six mois avant l'assassinat en janvier à Dubaï de Mahmoud al-Mabhouh, responsable du bras armé du mouvement islamiste palestinien Hamas, un acte largement attribué aux services secrets israéliens (Mossad).

Les autorités de Dubaï ont révélé que trois suspects de l'assassinat, aux noms de trois citoyens de double nationalité australienne et israélienne, étaient porteurs de passeports australiens.

Les noms de ces trois Australiens ne sont pas liés aux trois personnes dans le colimateur de l'ASIO.

Selon des sources de renseignement australiennes, les trois personnes faisant l'objet d'enquête australienne ont tous immigré en Israël durant la dernière décennie.

Elles sont retournées en Australie à différents moments pour y changer légalement son nom et obtenir un nouveau passeport.

Source: xinhua
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 8 Mar - 21:50
un Ouïghour condamné

Un Ouïghour âgé de 62 ans a été condamné par la justice aujourd'hui à Stockholm pour avoir espionné pour le compte de Pékin des expatriés de la minorité ouïghoure résidant en Suède, où il a passé ces treize dernières années en tant que réfugié politique.

L'homme, qui a obtenu la nationalité suédoise, et dont le nom, tel que fourni par la justice, est Babur Maihesuti, a été reconnu coupable d'"activités d'espionnage" et s'est vu infliger une peine d'un an et quatre mois d'emprisonnement, d'après un communiqué du tribunal d'arrondissement de la capitale suédoise devant lequel il comparaissait.

De janvier 2008 à juin 2009, Babur Maihesuti a collecté des informations à caractère personnel sur des Ouïghours exilés, notamment sur leur état de santé, leurs voyages et leur éventuelle implication dans des actions politiques. Il les a ensuite transmises à Pékin, par l'entremise d'un diplomate et d'un journaliste chinois travaillant pour les services de renseignement de son pays, a conclu la cour.


Source:Le Figaro

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 9 Mar - 15:02
Un chef du Hamas trahi par son propre fils

Cheikh Hassan Youssef, un des fondateurs du mouvement palestinien "Hamas", a renié depuis la prison israélienne, où il écope une peine de six ans, son fils qui s'est avéré être un agent travaillant pour Israël.

Mossab Youssef était une "taupe". Voilà ce que ce fils de l'un des leaders du Hamas vient de révéler dans une interview donnée au journal israélien "Haaretz". Mossab Youssef y affirme avoir collaboré avec le Shin Beth (le service de contre-espionnage israélien) pour déjouer des attaques palestiniennes contre Israël et pour aider à la capture de quelques chefs du groupe armé...dont son propre père Chaikh Hassan Youssef.

Ce dernier a renié publiquement son fils en déclarant qu'après avoir arrêté de croire en Dieu, il était passé à l'ennemi. Mossab Youssef avait en effet déjà défrayé la chronique en se convertissant au christianisme il y a quelques années, un comble pour le fils d'un mouvement islamique.

A noter que Mossab Youssef réside aujourd'hui aux Etats-Unis et qu'il s'apprête à sortir une biographie où il revient sur son expérience d'agent double. Aussi insolite que le fait puisse paraître, il est à noter que Mossab Youssef n'est pas un cas isolé : certains palestiniens n'hésitent pas en effet à passer de l'autre côté, en collaborant avec le Mossad ou le service de contre-espionnage, dans le but d'obtenir un passeport européen ou américain.

Souce:http://www.emarrakech.info

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 3 Avr - 13:36
mardi 30 mars 2010
Un membre du Mossad aurait été arrêté dans le sud de l'Algérie

Les autorités algériennes ont-elles relâché un espion israélien appréhendé dans la zone pétrolière de Hassi Messaoud avec un faux passeport espagnol ? Près d’une semaine après la révélation par la presse israélienne de la disparition d’un citoyen de ce pays dans le sud algérien, le mystère reste entier concernant cette affaire. La piste d’Al-Qaïda au Maghreb islamique évoquée dans un premier temps par plusieurs médias, semble écartée. Le citoyen israélien a en effet pris contact avec sa famille dès vendredi, selon les médias locaux citant des sources du ministère israélien des Affaires étrangères.

Source: http://ecouteetrenseignement.blogspot.com/
col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 10 Avr - 12:41
Une Israélienne accusée d'espionnage
AFP
08/04/2010
Une Israélienne a été accusée d'"espionnage aggravé" susceptible de porter atteinte à la sécurité de l'Etat, ont indiqué aujourd'hui la radio publique et la radio de l'armée israélienne.
Ces médias ont indiqué rendre publique cette information après la levée de la censure de cette affaire par un Tribunal de Tel-Aviv.

Anat Kamm, une soldate, a profité durant son service militaire obligatoire entre 2005 et 2007 de ses fonctions de secrétaire du général Yaïr Naveh, alors commandant de la région militaire centre --qui couvre la Cisjordanie-- pour voler quelque 2.000 documents classés "top secret", selon ces mêmes sources.
Ces documents concernaient notamment du matériel, des armements et des méthodes opérationnelles de l'armée.
Anat Kamm, qui a travaillé après son service militaire pour le site d'informations israélien Walla, a transmis la plupart de ces documents au journaliste Uri Blau du quotidien Haaretz.. Ce dernier a alors publié une série d'articles relatifs aux méthodes de l'armée.

L'un des articles publiés indiquait notamment comment les militaires avaient reçu pour directive de mener des assassinats ciblés contre des activistes palestiniens du Jihad islamique alors qu'il était possible de les arrêter, en contradiction avec un arrêt de la Cour suprême.

Anat Kamm affirme avoir agi pour des motifs idéologiques. Elle est assignée à résidence depuis cinq mois et risque une peine de prison à perpétuité.

Le figaro.fr
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 13 Avr - 11:25
Un Sud-Coréen arrêté pour espionnage au profit de la Corée du Nord

Un Sud-Coréen a été interpellé la semaine dernière pour espionnage présumé au profit de Pyongyang, a annoncé lundi un responsable sud-coréen. Il est également soupçonné d'avoir projeté l'enlèvement de militants ayant aidé des Nord-Coréens à passer au Sud.

Agé de 55 ans, il a débuté ses activités d'espionnage après avoir rencontré une Nord-Coréenne, agent de Pyongyang, en 1999 dans la province chinoise de Shandong, où il a été mêlé à des affaires de trafic de drogue. Baptisé Kim, l'homme s'est rendu à Pyongyang en 2000 pour 15 jours de formation, au cours de laquelle il a touché 10.000 dollars (7.312 euros) et 2kg de narcotiques.

Il est ensuite retourné en Chine, où il a commencé à enlever des militants sud-coréens qui aidaient des Nord-Coréens à quitter leur pays. Ils étaient ensuite envoyés en Corée du Nord en coopération avec l'espionne. Cet homme a également enlevé des transfuges nord-coréens se cachant en Chine et les a contraints à regagner leur pays.

Ce Sud-Coréen a tenté d'obtenir des informations sur des agents de renseignements de son pays travaillant en Chine, près de la frontière nord-coréenne.

Le responsable sud-coréen n'avait pas de précisions sur le nombre de militants et de transfuges qu'il a enlevés. "Kim" a été arrêté jeudi alors qu'il effectuait une visite en Corée du Sud.

http://tempsreel.nouvelobs.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 13 Avr - 11:28
Liban: trois hommes inculpés d'espionnage au profit d'Israël

BEYROUTH - Deux Libanais et un Palestinien ont été inculpés d'espionnage au profit d'Israël ainsi que de tentative de meurtre contre un responsable d'Al-Qaïda pour l'un d'entre eux, des chefs pour lesquels le procureur va demander la peine de mort, a annoncé lundi le parquet libanais.

Les trois hommes sont poursuivis pour avoir "fourni des informations à Israël et avoir facilité ses agressions et actes terroristes au Liban", selon l'acte d'accusation rendu public lundi par le procureur, qui a ajouté qu'il allait requérir la peine de mort à leur encontre.

La date du procès n'a pas été fixée.

Le Palestinien Mohammed Ibrahim Awad et le Libanais Robert Edmond Kfoury sont actuellement en détention. Le troisième suspect, le Libanais Elias Riyad Karam, a été inculpé par contumace.

Awad est également inculpé de tentative de meurtre contre un membre de sa famille, Naim Abbas, soupçonné d'être lié à Al-Qaïda et réfugié dans le camp palestinien d'Aïn Héloué.

Aïn Héloué est le plus grand des 12 camps de réfugiés palestiniens au Liban et est généralement considéré comme un sanctuaire pour les extrémistes et les fugitifs. Par convention, l'armée libanaise ne pénètre pas dans ces camps, y laissant la gestion de la sécurité aux Palestiniens.

Les autorités libanaises ont lancé en avril 2009 une vaste opération contre les réseaux d'espionnage israéliens présumés. Plus de 70 personnes ont été arrêtées, dont des policiers et des membres des forces de sécurité équipés de matériels de surveillance et de communication dernier cri.

Israël n'a fait aucun commentaire sur ces arrestations.

Le Liban et Israël sont toujours techniquement en état de guerre, l'espionnage est passible d'une peine de travaux forcés à perpétuité ou de la peine de mort s'il est prouvé qu'il a provoqué la mort de citoyens libanais.

En février, un ancien sous-officier des Forces de sécurité intérieure (FSI) a été condamné à mort pour collaboration avec Israël et pour son implication dans un attentat contre deux leaders du Jihad islamique au Liban.

Mahmoud Qassem Rafeh, 63 ans, avait reconnu en 2009 avoir "collaboré avec des officiers des services de renseignement israéliens (...) en contrepartie de milliers de dollars" entre 1993 et 2006, l'année de son arrestation.

http://www.romandie.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

col.chibani
Invité
Invité
Masculin
Nombre de messages : 128
Age : 77
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 16 Avr - 17:34
USA: un agent de la NSA inculpé
AFP
15/04/2010
Un ancien agent de la NSA, l'Agence américaine de sécurité nationale, a été inculpé pour avoir joué le rôle d'informateur pour un journaliste, a annoncé aujourd'hui le ministère de la Justice américain.

Thomas Drake, 52 ans, est poursuivi devant un tribunal fédéral du Maryland (est) pour 10 chefs d'inculpation, notamment conservation illégale d'informations classées, obstruction à la justice et fausses déclarations.
Haut placé à la NSA entre 2001 et 2008, Thomas Drake est accusé d'avoir divulgué des documents à un journaliste pour une série d'articles publiés entre février 2006 et novembre 2007.

Le nom de ce journaliste et le journal dans lequel les papiers ont été publiés ne sont pas mentionnés dans l'acte d'inculpation.
On sait en revanche que les articles parlaient de la NSA et de ses activités de renseignement, dont les programmes SIGINT (pour signal intelligence) de surveillance des communications à l'étranger à des fins de renseignements, hébergés dans le quartier général de l'Agence dans le Maryland, où travaillait l'inculpé.

Bien qu'ayant, selon le ministère de la Justice, échangé "des centaines de courriels" et rencontré le journaliste à de multiples reprises en lui fournissant des informations classées, M. Drake n'est pas inculpé pour la fuite elle-même.
Le prévenu "a utilisé une adresse courriel secrète, hors du gouvernement, pour envoyer des informations classées et non classées qu'il n'était autorisé ni à posséder ni à partager", a estimé dans un communiqué Lanny Brauer, haut responsable au ministère de la Justice.
"Il a ensuite détruit ces documents et a menti à des agents fédéraux afin de faire échouer leur enquête", a-t-il ajouté.
S'il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, M. Drake est passible d'un maximum de 20 ans de prison.

http://www.lefigaro.fr/
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 16 Avr - 23:48
Turquie-Grèce : trois espions turcs présumés risquent 20 ans de prison

Trois Turcs, accusés d’espionnage au profit de la Grèce, pays voisin et allié au sein de l’Otan mais avec lequel la Turquie a plusieurs différends, risquent jusqu’à 20 ans de prison chacun dans le procès où ils seront jugés, rapporte mardi l’agence Anatolie.

Le parquet d’Izmir, métropole de l’ouest de la Turquie située en face des côtes grecques, a préparé un acte d’accusation à leur encontre, réclamant de 15 à 20 ans d’emprisonnement, souligne l’agence.

Le code pénal turc prévoit une peine maximale de 20 ans de prison pour le crime d’espionnage militaire.

Le parquet leur reproche d’avoir fourni des renseignements sur des bases et des mouvements de troupes aux services secrets grecs, notamment sur les exercices aéronavals de l’armée turque dans cette région, précise l’agence.

Les trois hommes, arrêtés et écroués en décembre lors d’une opération des forces turques dans l’ouest du pays, ont reconnu les faits, selon l’acte d’accusation.

Anatolie ne précise pas la date de l’ouverture du procès. La Turquie et la Grèce, malgré un processus de rapprochement en cours depuis 1999, s’opposent depuis des décennies dans plusieurs domaines, notamment des questions de souveraineté en mer Egée.

http://www.armenews.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Contenu sponsorisé

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum