Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 3 Mar - 22:26
Rappel du premier message :

La France écoute Alger
Une unité d’écoute de la Direction Générale des Services Extérieurs (DGSE), les services secrets français, basée à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Languedoc Roussillon) intercepterait depuis plus de trois ans les communications des forces de sécurité algériennes. Si cette information révélée par l’hebdomadaire français, " Le Nouvel Observateur ", a été accueillie avec une relative indifférence en France, il n’en est pas de même en Algérie, où la question de écoutes n’est pas aussi coutumière. Les quotidiens " El-Watan " et " Liberté " n’ont pas hésité à mettre l’information en " Une ".

Et pour cause : une source bien informée, citée par le journaliste Vincent Jauvert, prétend que ces écoutes très indiscrètes permettent aux services de renseignements hexagonaux d’avoir " une idée précise de qui perpètre certains massacres de civils ". Difficile d’en savoir plus et de faire la part entre information et désinformation.

Un lieu idéal
Achevée sans doute fin 1997, cette base secrète dissimulée au milieu des marécages qui s’étendent au pied du mont Canigou tient en un vingtaine de " parapluies " dont l’emplacement ne doit rien au hasard. En effet, intercepter les ondes radio codées et non codées que s’échangent les forces de sécurité algériennes, exige des infrastructures en milieu quasi désertique (pour éviter les parasitages électromagnétiques) et la proximité de la mer. Motif : les ondes rebondissent sur l’eau. Les eaux miroirs des étangs saumâtres qui jalonnent le littoral du golfe du Lion constituent un lieu idéal.

C’est d’ailleurs en Camargue que le patron de la DGSE de l’époque, Claude Silberzahn, avait initialement souhaité que s’érigent les unités d’écoute de la " grande muette ", au lendemain de la chute du mur de Berlin. Mais ce projet avait du être abandonné devant l’hostilité du maire d’Arles, Michel Vauzelles et des écologistes.

Difficile d’imaginer que la création d’une telle base destinée à " écouter " le Maghreb, n’a pas a été décidée en haut lieu. Contacté par Afrik, Vincent Jauvert évoque l’ancien ministre de la Défense, Pierre Joxe, aujourd’hui commissaire aux comptes. Et François Mitterrand. Himself.

Des indiscrétions reconnues
Les motifs de création de la base de Saint-Laurent-de-La-Salanque sont nombreux. D’abord, il y a l’essor technologique des télécommunications qui a fait passer les écoutes au premier plan des priorités des services de renseignement français. Ensuite, il y a la conjonction de la chute du mur de Berlin et du début de la sale guerre en Algérie, qui a poussé l’espionnage français à privilégier le Sud sur l’Est. Enfin, la crainte d’une exportation du conflit algérien en France. Crainte culminant avec la campagne d’attentats des années 95 et la prise d’otage de l’appareil d’Air-France. A ce sujet, les autorités avaient justifié l’intervention musclée du GIGN en territoire français, par l’interception de communications internes des militaires algériens qui prévoyaient un assaut, jugé trop dangereux par Paris.

Qu’en est-il réellement des information recueillies par ces grandes oreilles méridionales ? Contacté par nos soins, le ministère français de la Défense n’a toujours pas réagi à l’heure où nous bouclons.

Source:http://www.afrik.com/article2582.html


Dernière édition par sphinx le Dim 1 Mai - 22:02, édité 3 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:



col.chibani
Invité
Invité
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 3 Avr - 13:36
mardi 30 mars 2010
Un membre du Mossad aurait été arrêté dans le sud de l'Algérie

Les autorités algériennes ont-elles relâché un espion israélien appréhendé dans la zone pétrolière de Hassi Messaoud avec un faux passeport espagnol ? Près d’une semaine après la révélation par la presse israélienne de la disparition d’un citoyen de ce pays dans le sud algérien, le mystère reste entier concernant cette affaire. La piste d’Al-Qaïda au Maghreb islamique évoquée dans un premier temps par plusieurs médias, semble écartée. Le citoyen israélien a en effet pris contact avec sa famille dès vendredi, selon les médias locaux citant des sources du ministère israélien des Affaires étrangères.

Source: http://ecouteetrenseignement.blogspot.com/
col.chibani
Invité
Invité
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 10 Avr - 12:41
Une Israélienne accusée d'espionnage
AFP
08/04/2010
Une Israélienne a été accusée d'"espionnage aggravé" susceptible de porter atteinte à la sécurité de l'Etat, ont indiqué aujourd'hui la radio publique et la radio de l'armée israélienne.
Ces médias ont indiqué rendre publique cette information après la levée de la censure de cette affaire par un Tribunal de Tel-Aviv.

Anat Kamm, une soldate, a profité durant son service militaire obligatoire entre 2005 et 2007 de ses fonctions de secrétaire du général Yaïr Naveh, alors commandant de la région militaire centre --qui couvre la Cisjordanie-- pour voler quelque 2.000 documents classés "top secret", selon ces mêmes sources.
Ces documents concernaient notamment du matériel, des armements et des méthodes opérationnelles de l'armée.
Anat Kamm, qui a travaillé après son service militaire pour le site d'informations israélien Walla, a transmis la plupart de ces documents au journaliste Uri Blau du quotidien Haaretz.. Ce dernier a alors publié une série d'articles relatifs aux méthodes de l'armée.

L'un des articles publiés indiquait notamment comment les militaires avaient reçu pour directive de mener des assassinats ciblés contre des activistes palestiniens du Jihad islamique alors qu'il était possible de les arrêter, en contradiction avec un arrêt de la Cour suprême.

Anat Kamm affirme avoir agi pour des motifs idéologiques. Elle est assignée à résidence depuis cinq mois et risque une peine de prison à perpétuité.

Le figaro.fr
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 5687
Date d'inscription : 11/01/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 13 Avr - 11:25
Un Sud-Coréen arrêté pour espionnage au profit de la Corée du Nord

Un Sud-Coréen a été interpellé la semaine dernière pour espionnage présumé au profit de Pyongyang, a annoncé lundi un responsable sud-coréen. Il est également soupçonné d'avoir projeté l'enlèvement de militants ayant aidé des Nord-Coréens à passer au Sud.

Agé de 55 ans, il a débuté ses activités d'espionnage après avoir rencontré une Nord-Coréenne, agent de Pyongyang, en 1999 dans la province chinoise de Shandong, où il a été mêlé à des affaires de trafic de drogue. Baptisé Kim, l'homme s'est rendu à Pyongyang en 2000 pour 15 jours de formation, au cours de laquelle il a touché 10.000 dollars (7.312 euros) et 2kg de narcotiques.

Il est ensuite retourné en Chine, où il a commencé à enlever des militants sud-coréens qui aidaient des Nord-Coréens à quitter leur pays. Ils étaient ensuite envoyés en Corée du Nord en coopération avec l'espionne. Cet homme a également enlevé des transfuges nord-coréens se cachant en Chine et les a contraints à regagner leur pays.

Ce Sud-Coréen a tenté d'obtenir des informations sur des agents de renseignements de son pays travaillant en Chine, près de la frontière nord-coréenne.

Le responsable sud-coréen n'avait pas de précisions sur le nombre de militants et de transfuges qu'il a enlevés. "Kim" a été arrêté jeudi alors qu'il effectuait une visite en Corée du Sud.

http://tempsreel.nouvelobs.com
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 5687
Date d'inscription : 11/01/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 13 Avr - 11:28
Liban: trois hommes inculpés d'espionnage au profit d'Israël

BEYROUTH - Deux Libanais et un Palestinien ont été inculpés d'espionnage au profit d'Israël ainsi que de tentative de meurtre contre un responsable d'Al-Qaïda pour l'un d'entre eux, des chefs pour lesquels le procureur va demander la peine de mort, a annoncé lundi le parquet libanais.

Les trois hommes sont poursuivis pour avoir "fourni des informations à Israël et avoir facilité ses agressions et actes terroristes au Liban", selon l'acte d'accusation rendu public lundi par le procureur, qui a ajouté qu'il allait requérir la peine de mort à leur encontre.

La date du procès n'a pas été fixée.

Le Palestinien Mohammed Ibrahim Awad et le Libanais Robert Edmond Kfoury sont actuellement en détention. Le troisième suspect, le Libanais Elias Riyad Karam, a été inculpé par contumace.

Awad est également inculpé de tentative de meurtre contre un membre de sa famille, Naim Abbas, soupçonné d'être lié à Al-Qaïda et réfugié dans le camp palestinien d'Aïn Héloué.

Aïn Héloué est le plus grand des 12 camps de réfugiés palestiniens au Liban et est généralement considéré comme un sanctuaire pour les extrémistes et les fugitifs. Par convention, l'armée libanaise ne pénètre pas dans ces camps, y laissant la gestion de la sécurité aux Palestiniens.

Les autorités libanaises ont lancé en avril 2009 une vaste opération contre les réseaux d'espionnage israéliens présumés. Plus de 70 personnes ont été arrêtées, dont des policiers et des membres des forces de sécurité équipés de matériels de surveillance et de communication dernier cri.

Israël n'a fait aucun commentaire sur ces arrestations.

Le Liban et Israël sont toujours techniquement en état de guerre, l'espionnage est passible d'une peine de travaux forcés à perpétuité ou de la peine de mort s'il est prouvé qu'il a provoqué la mort de citoyens libanais.

En février, un ancien sous-officier des Forces de sécurité intérieure (FSI) a été condamné à mort pour collaboration avec Israël et pour son implication dans un attentat contre deux leaders du Jihad islamique au Liban.

Mahmoud Qassem Rafeh, 63 ans, avait reconnu en 2009 avoir "collaboré avec des officiers des services de renseignement israéliens (...) en contrepartie de milliers de dollars" entre 1993 et 2006, l'année de son arrestation.

http://www.romandie.com
col.chibani
Invité
Invité
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 26/02/2010

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 16 Avr - 17:34
USA: un agent de la NSA inculpé
AFP
15/04/2010
Un ancien agent de la NSA, l'Agence américaine de sécurité nationale, a été inculpé pour avoir joué le rôle d'informateur pour un journaliste, a annoncé aujourd'hui le ministère de la Justice américain.

Thomas Drake, 52 ans, est poursuivi devant un tribunal fédéral du Maryland (est) pour 10 chefs d'inculpation, notamment conservation illégale d'informations classées, obstruction à la justice et fausses déclarations.
Haut placé à la NSA entre 2001 et 2008, Thomas Drake est accusé d'avoir divulgué des documents à un journaliste pour une série d'articles publiés entre février 2006 et novembre 2007.

Le nom de ce journaliste et le journal dans lequel les papiers ont été publiés ne sont pas mentionnés dans l'acte d'inculpation.
On sait en revanche que les articles parlaient de la NSA et de ses activités de renseignement, dont les programmes SIGINT (pour signal intelligence) de surveillance des communications à l'étranger à des fins de renseignements, hébergés dans le quartier général de l'Agence dans le Maryland, où travaillait l'inculpé.

Bien qu'ayant, selon le ministère de la Justice, échangé "des centaines de courriels" et rencontré le journaliste à de multiples reprises en lui fournissant des informations classées, M. Drake n'est pas inculpé pour la fuite elle-même.
Le prévenu "a utilisé une adresse courriel secrète, hors du gouvernement, pour envoyer des informations classées et non classées qu'il n'était autorisé ni à posséder ni à partager", a estimé dans un communiqué Lanny Brauer, haut responsable au ministère de la Justice.
"Il a ensuite détruit ces documents et a menti à des agents fédéraux afin de faire échouer leur enquête", a-t-il ajouté.
S'il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, M. Drake est passible d'un maximum de 20 ans de prison.

http://www.lefigaro.fr/
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Nombre de messages : 8022
Date d'inscription : 19/12/2008

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 16 Avr - 23:48
Turquie-Grèce : trois espions turcs présumés risquent 20 ans de prison

Trois Turcs, accusés d’espionnage au profit de la Grèce, pays voisin et allié au sein de l’Otan mais avec lequel la Turquie a plusieurs différends, risquent jusqu’à 20 ans de prison chacun dans le procès où ils seront jugés, rapporte mardi l’agence Anatolie.

Le parquet d’Izmir, métropole de l’ouest de la Turquie située en face des côtes grecques, a préparé un acte d’accusation à leur encontre, réclamant de 15 à 20 ans d’emprisonnement, souligne l’agence.

Le code pénal turc prévoit une peine maximale de 20 ans de prison pour le crime d’espionnage militaire.

Le parquet leur reproche d’avoir fourni des renseignements sur des bases et des mouvements de troupes aux services secrets grecs, notamment sur les exercices aéronavals de l’armée turque dans cette région, précise l’agence.

Les trois hommes, arrêtés et écroués en décembre lors d’une opération des forces turques dans l’ouest du pays, ont reconnu les faits, selon l’acte d’accusation.

Anatolie ne précise pas la date de l’ouverture du procès. La Turquie et la Grèce, malgré un processus de rapprochement en cours depuis 1999, s’opposent depuis des décennies dans plusieurs domaines, notamment des questions de souveraineté en mer Egée.

http://www.armenews.com
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 21 Avr - 23:23
Soupçonné d’espionnage, un médecin canadien est incarcéré au Venezuela

.La famille du docteur Luis Carlos Cossio, un citoyen canadien coincé dans un scandale d’espionnage entre le Venezuela et la Colombie, demande à Ottawa de s’interposer.

La famille de M. Cossio explique que le médecin a été arrêté vers la fin du mois de mars et soupçonné de se prêter à des activités d’espionnage, après avoir été surpris par les autorités vénézuéliennes au moment où il photographiait une tour de télécommunications dans la ville de Maracay.

Son frère, Miguel Angel Cossio, dit que le gouvernement canadien se doit d’intervenir pour s’assurer que l’ancien résidant de Calgary fasse l’objet d’un traitement équitable.

Miguel Cossio a précisé que des responsables de l’ambassade canadienne avaient rendu visite à son frère, détenteur de la double nationalité canadienne et colombienne, le 10 avril.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a confirmé qu’un citoyen canadien était incarcéré au Venezuela et que des représentants de l’ambassade apportaient le soutien requis.



La Presse Canadienne

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 27 Avr - 23:03
Arrestation d'une diplomate indienne soupçonnée d'espionnage pour le Pakistan

Une diplomate indienne travaillant à l'ambassade d'Inde à Islamabad a été arrêtée à New Delhi soupçonnée d'espionnage pour le compte du Pakistan, ont annoncé mardi la police et le ministère indien des Affaires étrangères.
"Nous avons des raisons de croire qu'une fonctionnaire de l'ambassade d'Inde à Islamabad a transmis des informations aux services de renseignement pakistanais", a déclaré à la presse un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Vishnu Prakash. "La fonctionnaire coopère avec nos investigations et demandes de renseignements", a-t-il déclaré, depuis la capitale du Bhoutan où doit s'ouvrir mercredi une conférence régionale.
Selon une source policière, Madhuri Gupta, âgée de 53 ans et deuxième secrétaire de l'ambassade d'Inde à Islamabad, était surveillée depuis six mois. "Mme Gupta a été arrêtée à son domicile dans l'est de New Delhi après avoir été rappelée pour des consultations", a déclaré ce policier sous couvert d'anonymat.
Selon l'agence de presse Press Trust of India (PTI), elle a été convoquée à New Delhi au prétexte de discussions sur le sommet sur la coopération régionale des huit nations d'Asie du sud (SAARC) qui débute mercredi au Bhoutan.
Cette fonctionnaire qui travaillait au sein du service de presse et de l'information, est soupçonnée d'avoir transmis à ses contacts pakistanais des informations émanant du chef du service indien de renseignements, de recherches et d'analyses à Islamabad. Elle était employée à Islamabad depuis près de trois ans.
Le rôle du chef de ce service était aussi examiné, selon PTI.
K.C. Singh, un ancien secrétaire indien aux Affaires étrangères, a déclaré à la chaîne d'informations Times Now que Madhuri Gupta devrait en théorie avoir eu un accès limité en tant qu'employée au département de l'information. "Il y a plus de dégâts si c'est quelqu'un du département politique", a-t-il déclaré.

Leparisien

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 28 Avr - 23:24
Rencontre jeudi Inde-Pakistan dans l'ombre d'une affaire d'espionnage

THIMPHU, 28 avr 2010 (AFP) Les Premiers ministres indien et pakistanais doivent se rencontrer jeudi lors d'un sommet régional au Bhoutan dans un contexte où les deux pays rivaux tentent de reprendre un difficile dialogue de paix, dans l'ombre d'une affaire d'espionnage.

Le ministère indien des Affaires étrangères a annoncé mardi l'arrestation à New Delhi d'une diplomate de 53 ans employée à l'ambassade de l'Inde à Islamabad, soupçonnée d'avoir fourni des informations aux services de renseignements pakistanais.

Madhuri Gupta, qui travaillait au sein du service de l'information de l'ambassade, est soupçonnée d'avoir transmis à ses contacts pakistanais des informations émanant du chef du service indien de renseignements, de recherches et d'analyses à Islamabad.

Elle était surveillée depuis six mois et a été rappelée à New Delhi pour des consultations sur le sommet au Bhoutan, un prétexte pour pouvoir l'arrêter, selon l'agence Press Trust of India (PTI). Cette fonctionnaire risque une peine maximale de 14 ans de prison pour violation du secret défense.

Publicité
Le ministre indien des Affaires étrangères S.M. Krishna a précisé que la fonctionnaire était sous le coup d'une enquête conjointe de la police et du ministère de l'Intérieur pour comprendre ses motivations et son mode opératoire.

C'est dans ce contexte que doivent se rencontrer jeudi le Premier ministre Manmohan Singh et son homologue pakistanais Yousuf Raza Gilani, a annoncé le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères, Vishnu Prakash. L'ordre du jour n'a pas été précisé.

Cette affaire d'espionnage pourrait jeter une ombre sur les relations déjà tendues entre les deux frères ennemis qui se sont mené trois guerres depuis leur indépendance concomitante en 1947 et ne parviennent à se mettre d'accord sur la façon de reprendre un dialogue de paix entamé en 2004.

Le porte-parole du ministère pakistanais aux Affaires étrangères, Abdul Basi, a affirmé que l'arrestation de la diplomate était "une affaire intérieure et n'aurait aucune incidence sur les activités" du sommet.

http://www.letemps.ch

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Jeu 13 Mai - 22:47
Des Colombiens poursuivis pour espionnage au Venezuela

CARACAS (AP) — Cinq Colombiens poursuivis pour espionnage au Venezuela ont été confiés mercredi à une cour martiale, accusés d'avoir saboté les installations électriques du pays.

Le jugement aura lieu à Maracay, d'après l'agence officielle de presse bolivarienne, ABN.

Trois autres Colombiens, dont deux femmes, ont été relâchés, sans que l'on sache clairement si les accusations les concernant ont été abandonnées.

D'après le président Hugo Chavez, les suspects étaient porteurs de papiers militaires colombiens, et ils ont photographié des centrales électriques, au moment où le Venezuela subit une pénurie d'énergie.

Le gouvernement d'Alvaro Uribe a nié toute implication dans cette affaire, tout en demandant que ses concitoyens soient traités dans le respect des droits humains. Dix-neuf autres Colombiens ont été arrêtés depuis pour abattage d'arbres interdit sur un domaine public et détention d'arme illégale. Le ministre de la Défense colombien Gabriel Silva y voit de l'acharnement contre ses ressortissants. AP

xo/v0927

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 28 Mai - 23:52
Espionnage: 2 Arabes israéliens inculpés

Deux Arabes israéliens ont été inculpés aujourd'hui respectivement d'espionnage au profit du Hezbollah libanais et de "contacts avec l'ennemi", selon les actes d'accusation. Amir Makhoul, 52 ans, arrêté le 6 mai, est le directeur de l'ONG "Ittijah", qui regroupe diverses associations luttant pour les droits de l'Homme au sein de la minorité arabe israélienne. Omar Saïd, arrêté le 27 mai, est un universitaire.

M. Makhoul est accusé de "contacts avec un agent étranger", "conspiration pour aider l'ennemi en temps de guerre", "aide à l'ennemi en temps de guerre", "espionnage aggravé" et "espionnage" au profit du Hezbollah, considéré par Israël comme une organisation terroriste. Son procès doit commencer le 21 juin, selon la radio publique.

M. Saïd, résident de la localité de Kfar Kana (nord), a pour sa part été inculpé pour "contacts avec l'ennemi" et pour avoir transmis des informations susceptibles d'être utilisées contre Israël.

M. Makhoul, qui clame son innocence, a affirmé selon l'organisation Adalah avoir subi des mauvais traitements "physiques et psychologiques" durant les interrogatoires et avoir été privé de l'assistance de son avocat durant les 12 premiers jours de sa détention. Adalah, le centre légal pour les droits de la minorité arabe en Israël, a dénoncé les "méthodes illégalement employées" contre M. Makhoul.

"Les accusions inventées de toutes pièces qui servent à des inculpations dans des affaires de sécurité sont devenues monnaie courante. L'objectif est de justifier l'isolement total et le recours à des méthodes illégales d'interrogation contre des détenus", a ajouté l'organisation dans un communiqué.

La communauté des Arabes israéliens, descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'Etat hébreu en 1948, compte 1,2 million de personnes, soit près de 20% de la population totale d'Israël. Elle se plaint de discriminations. Le mois dernier, un Arabe israélien âgé de 23 ans a été condamné à cinq ans et huit mois d'emprisonnement pour espionnage au profit du Hezbollah.

AFP
27/05/2010

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 16 Juin - 18:30
Séoul: un général arrêté pour espionnage

Un général de l'armée sud-coréenne a été arrêté aujourd'hui sous l'accusation d'avoir transmis des plans de guerre sud-coréens, ainsi que d'autres informations secrètes, à la Corée du Nord, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Le commandement pour la défense et la sécurité a demandé aux procureurs militaires d'arrêter le général à deux étoiles, présenté seulement sous le nom de Kim, pour avoir divulgué des informations secrètes, selon l'agence.

Parmi les renseignements que le général aurait transmis à la Corée du Nord, se trouvent des informations sur une opération militaire destinée à être lancée en cas de guerre avec Pyongyang.

Le ministère sud-coréen de la Défense, par le biais d'un porte-parole, n'a pas souhaité commenter l'affaire.


Source:AFP
09/06/2010

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 4 Juil - 22:48
Le poker pour financer l’espionnage russe ?

Depuis quelques jours une affaire d’espionnage fait rage aux USA. Une dizaine de personnes ont été arrêtées et sont soupçonnées d’espionnage au profit de la Russie. Parmi elles Anna Chapman qui aurait tenté de lever des fonds en Russie pour monter un site de POKER en ligne.

Anna Chapman est une ravissante jeune femme qui a été arrêtée en début de semaine pour utiliser ses relations sociales à New York au profit des services secrets russes (il paraitrait qu’elle utilise ses atouts physiques pour avoir des relations \ »proches\ » avec des personnes influentes).

Elle est entrepreneur internet de son métier et a un site sur l’immobilier alors que, selon un spécialiste, elle n’y connait rien. On ne sait pas si sa connaissance d’Alexander Galitsky est une conséquence directe de son arrestation mais cet homme d’affaire russe qui dirige des fonds d’investissement a confirmé que la jeune femme a fait appel à lui pour lever des fonds dans le but de créer une société de jeu en ligne qui exploiterait en particulier le POKER. Heureusement que le FBI est intervenu à temps. Des joueurs américains qui s’adonnent à leur passion illégalement sur un site dont les revenus financeraient l’espionnage russe, ça aurait fait désordre ! Et si c’était un coup des extras terrestres ? Rappelez vite Mulder et Scully. Source OnlineCasinoAdvisory.com

Source: Chip Lead Poker

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 7 Juil - 17:24
a rocher noir en 1964:centre des hydrocarbures africain:en avait comme enseignants des russes(union sovietique) plaine de volonté:je me rappel d'une russe enseignante tres belle femme qui en quelques mois était transformé on une dame du 16eme de paris avec des habits de classe bourgeois et une caniche:plus de défaut de langue française et partie a paris pour son travail du kgb(je suis persuader c'est pour cela que les russes ont une veuille tradition de formation des femmes pour les services).
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 14 Juil - 0:01
Londres a retiré sa citoyenneté à Anna Chapman
Le ministère britannique de l'Intérieur a retiré sa citoyenneté britannique à Anna Chapman, qui figurait au nombre des dix espions russes remis vendredi par les Etats-Unis à la Russie et a été mariée à un Britannique, a annoncé mardi un porte-parole du Home Office. Anna Chapman devrait être également interdite de séjour sur le territoire britannique.

http://lci.tf1.fr/filnews/monde/espionnage-londres-a-retire-sa-citoyennete-a-anna-chapman-5925773.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Lun 20 Sep - 23:33
Canadien soupçonné d'espionnage en Libye: Ottawa s'en occupe


OTTAWA — Le gouvernement canadien "est au courant" de la situation d'un citoyen canadien retenu en Libye car soupçonné d'espionnage au profit des Etats-Unis, et cherche à obtenir davantage d'informations à ce sujet, a-t-on appris lundi auprès du ministère des Affaires étrangères.

"La mission canadienne à Tripoli travaille de près avec les autorités locales afin d'obtenir un supplément d'information. Elle lui offre les services consulaires requis", a indiqué une porte-parole du ministère, Melissa Lantsman, dans un courriel.

Douglas Oriali, qui détient également les nationalités irlandaise et australienne, a été empêché de quitter la Libye pour "raisons de sécurité", a rapporté lundi le journal libyen Oéa.

Il est soupçonné de collaborer avec les services de renseignements américains "en vue de collecter des informations visant à faire échouer un projet de forage au large de la Libye du groupe pétrolier britannique BP".

Selon le journal, un "responsable libyen de haut rang" a précisé que M. Oriali s'était présenté à son arrivée en Libye comme un archéologue venu en touriste.

Des "sources de l'ambassade" du Canada, citées par le journal, ont affirmé que M. Oriali était retenu dans son hôtel à Tripoli et qu'il avait été interrogé à deux reprises par la sécurité libyenne qui a confisqué son ordinateur portable et son téléphone.

BP avait indiqué fin juillet qu'il comptait démarrer une campagne de forage en eaux profondes au large de la Libye "dans quelques semaines", en vertu d'un accord conclu avec Tripoli en 2007, avant de reporter son projet au deuxième semestre.

(AFP)



__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Jeu 23 Sep - 13:43
l'espionnage est un vieux métier,et tout état ne peut être en reste.c'est de bonne guerre.il faut seulement être comme le boxeur toujours en veuille pour ne pas être surpris.
la confiance c'est bien le contrôle c'est mieux.afad el mim ya fadak.
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Sam 25 Sep - 23:52
Quatre Japonais soupçonnés d’espionnage sont arrêtés en Chine

Quatre ressortissants japonais, soupçonnés d’entrée illégale dans une zone militaire chinoise et d’y avoir filmé des objectifs militaires, sont emprisonnés en Chine. Les quatre hommes travaillaient apparemment pour une compagnie japonaise du bâtiment. Tokyo a confirmé ce vendredi 24 septembre leur arrestation. Cet incident intervient alors que les deux pays sont en plein crise diplomatique qui résulte de la détention d’un chalutier chinois au Japon.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

La branche chinoise de Fujita Corp nous confirme que les quatre Japonais arrêtés étaient bien des employés du groupe, mais ne souhaite pas pour l’instant s’exprimer davantage. Selon le commissariat de la ville de Shijiazhuang joint par RFI, cette affaire est directement traitée par le bureau de la sécurité nationale du Hebei. Affaire d’Etat puisque selon l’agence Chine nouvelle, les autorités « ont pris des mesures (…) après avoir été informées des activités (qualifiées) d’illégales » menées par les quatre hommes.

Sada Takashi de son nom chinois Gao Qiaoding et ses collègues ont été interpellés alors qu’ils filmaient des installations militaires, affirme-t-on du côté chinois. Selon certains médias japonais, les employés de Fujita Corp étaient venus effectuer des repérages dans le cadre d’une opération visant à nettoyer la zone d’armes chimiques laissées par l’armée japonaise pendant la seconde guerre mondiale.

Cette information ne nous a pas été confirmée par la compagnie. Depuis 1999, Tokyo et Pékin ont signé un mémorandum permettant à des experts japonais de venir récupérer ces armes de destructions. Cinquante-huit sites ont déjà été répertoriés dont le chef-lieu de la province du Hebei là où ont été arrêtés les Japonais.

Par RFI

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 26 Sep - 10:48
tout est sensible,même notre pays a des éléments trés sensibles,,surtout que notre démarche des affaires étrangéres joue un role mondial.par conséquent nous devons être vigilant.
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Dim 31 Oct - 22:42
Le Mossad a tenté de tuer un Algérien qui ressemblait à un espion iranien



Bouzaher Larbi, algérien, âgé de 53 ans, originaire de la wilaya de Khenchela a accusé les services secrets israéliens de le poursuivre et de l’espionner par l’intermédiaire d’une personne impliquée dans l’assassinat de l’activiste palestinien El Mabhouh.

Bouzaher Larbi, algérien, âgé de 53 ans, originaire de la wilaya de Khenchela a accusé les services secrets israéliens de le poursuivre et de l’espionner par l’intermédiaire d’une personne impliquée dans l’assassinat de l’activiste palestinien El Mabhouh. Dans une déclaration au journal « Echorouk », Larbi Bouzaher a expliqué que c’est la deuxième fois pour lui qu’il vit un cauchemar après celui qu’il a vécu durant les années quatre vingt dix.

A cette époque là, les services secrets français l’espionnaient pour une ancienne affaire qui remonte à 1987. À cette époque là, il résidait à Grenoble en France. Les services secrets français l’ont arrêté à cause d’une ressemblance physique avec un espion iranien appelé Wahid Gordji. Après son arrestation, il a indiqué qu’il a été torturé durant 90 heures, par la suite il a été libéré, puis arrêté une seconde fois avant qu’il ne soit libéré 48 heures plus tard.
« Ce que j’ai vécu comme torture m’a poussé à revenir dans mon pays vu que j’avais peur pour ma vie. Mais après l’amélioration de la situation, j’ai décidé de demander mes droits. C’est ainsi que j’ai décidé d’intenter une action en justice le 5 octobre 2009 auprès de la cours internationale de justice de La Hay.

En, plus de cela, j’ai envoyé une autre lettre à la même instance pour demander une protection », la cour de La Hay a répondu favorablement à sa demande. Echorouk a eu une copie de cette dernière lettre. Bouzaher Larbi a décidé d’avoir un peu de repos avant le jour de son jugement, alors il a choisi de passer quelques jours en tunisie. Une ancienne amie française lui a réservé une chambre dans un hôtel en tunisie.

Les services secrets qui ont accès aux réservations de leurs concitoyens ont découvert qu’une française a réservé une chambre à Larbi. Ainsi, ils ont décidé de le poursuivre et de l’espionner à nouveau. En effet, à son arrivée à un complexe touristique qui se trouve sur l’île de Djerba au sud de la Tunisie, il a remarqué qu’un homme le poursuivait partout. En se rendant compte de cet espion, il l’a pris en photo, pour la présenter comme preuve.

Au même temps il a avisé les directeurs du complexe touristique. Ce dernier a entamé des recherches, mais il n’a trouvé aucune trace de l’homme ni au niveau du complexe ni sur l’île de Djerba. A son retour en Algérie, il suivait l’affaire de l’assassinat de l’activiste palestinien El Mabhouh sur les chaînes satellitaires quand soudain une image tira son attention. Il s’agit bel et bien de la personne qui l’espionnait en Tunisie. En comparant la photo qu’il a prise de lui en Tunisie et l’image de la télévision.

Il a eu la confirmation, il s’agit bel et bien d’un espion du Mossade. Les services de renseignement israélien voulaient le liquider physiquement de peur qu’il ne dévoile l’affaire de l’espion iranien Wahid Gordji. Bouzaher Larbi a affirmé, enfin, que les services secrets français ont recouru à des espions du Mossade pour le liquider. Ces derniers l’ont espionné et tenté de l’assassiner en Tunisie pour mettre un terme à l’affaire de Wahid Gordji avant le jour du jugement prevu à la cour internationale de justice de La Hay.

Par:Nouara Bachouche

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 2 Nov - 9:09
oui nous devons de la vigilance:le mossad avec leurs valets français arabes,usa ect.... sont partout mais ne dorme pas l'œil du lion n'est pas fermé .
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 3 Nov - 22:51
abdelmalek a écrit:oui nous devons de la vigilance:le mossad avec leurs valets français arabes,usa ect.... sont partout mais ne dorme pas l'œil du lion n'est pas fermé .

Meme au pire des cas et à titre d'exemple si un algérien ose meme de ;il est sous sol What a Face affaire qui date: y'avait un militaire qui correspondé de mers el kebir avec israel pendant 6 mois enfin de compte nos agents l'ont mis dans le sac. affaire classé Wink

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Mer 3 Nov - 22:54
La récente affaire d’espionnage ne devrait pas nuire au travail de renseignement taiwanais, déclare la Défense

Après l’arrestation de Lo Chih-cheng, un membre du Bureau du renseignement militaire (MIB) taiwanais, suspecté d’avoir livré des informations militaires classées à la Chine, le ministère de la Défense s’est voulu rassurant, déclarant que les mesures immédiatement adoptées dans le sillage de l’arrestation permettraient de limiter les effets négatifs de cette affaire sur le travail du MIB.

Lo Chih-cheng a été placé en détention lundi et est accusé d’intelligence avec une puissance étrangère. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’officier de renseignement aurait amassé plus de 3 millions de dollars taiwanais en communiquant par l’intermédiaire d’un homme d’affaires taiwanais, Lo Pin, des informations classées à la Chine. Lo Chih-cheng effectuait un travail de renseignement depuis 4 ans sur le territoire chinois et Lo Pin lui servait d’informateur. Après avoir été identifié par les services chinois, Lo Pin aurait accepté de travailler pour la Chine et de retourner Lo Chih-cheng, le transformant en son propre informateur, ce dernier acceptant de fournir un travail d'agent double. Depuis 2007, Lo Pin se rendait tous les 4 mois à Taiwan pour prendre possession d’un support informatique contenant les informations rassemblées par Lo Chih-cheng moyennant finances, a rapporté la presse locale.

Les deux hommes sont actuellement en détention. Yu Sy-tue, le porte-parole du ministère de la Défense, a déclaré hier que des mesures avaient été immédiatement prises pour garantir la sécurité des agents de renseignement taiwanais travaillant en Chine et que cette affaire ne devrait pas hypothéquer le travail du MIB.

Wu Den-yih, le Premier ministre, a également réagi à cette affaire, estimant qu’elle s’inscrivait dans cette « guerre sans coup de feu tiré », que se livrent Taipei et Pékin. Il a insisté, alors qu’il s’adressait à la Commission parlementaire sur la sécurité nationale, sur la nécessité de protéger Taiwan de ce type d’attaque.

http://taiwaninfo.nat.gov.tw/ct.asp?xItem=126302&ctNode=467&mp=4

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
abdelmalek
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 69
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Jeu 4 Nov - 10:28
nous avons de la classe: tant mieux:..........hasadine bazaf: il nous faut la main de fatma et la vigilance encore plus......
avatar
Invité
Invité

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Jeu 4 Nov - 13:07
L'Algérie est en ce moment espionner tout à si-mute par les occidentaux, les israéliens, notre voisin le Maroc mais surtout par la France en tête. Chacun de ces pays à ses intérêts soit économique où soit la peur d'avoir une armée arabo-musulmane capable de ce défendre et même battre l'ennemi qui désir nous attaquer. L'espionnage que font beaucoup de pays dont l'Algérie aussi fait reste la meilleur des arme pour connaitre tout ce qui ce passe dans un pays.




avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 5 Nov - 8:29
Certes, un pays comme le notre, comme un arbre seul dans le disert, qui donne plusieurs variétés de fruits, qui passe a coté essaye de voler! malheureusement pour eux! il est bien gardé cet arbre! avant que quiconque passe devant, les gardiens sont prévenu avant son passage, pour être vigilants. ils évitent de boire le thé chaud en chaleur! ça fait transpirer attirant l'attention!!! bois frai et sois discret.

Arrow

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Invité
Invité

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 5 Nov - 19:31
Guerre secrète des renseignements marocains contre l’Algérie : fixation sur Alger et tentatives d’étouffer la voix du front Polisario sur la scène internationale

La dernière affaire dans ce sens remonte au mois de septembre 2010. A cette époque là, la justice néerlandaise a condamné à 240 heures de travaux d’intérêt général un ex-officier d’origine marocaine pour espionnage sur ses concitoyens au profit des services secrets marocains.
Les services de renseignements marocains usent de tous les stratagèmes et utilisent toutes les cartes qu’elles soient médiatiques, politiques ou associatives, afin de salir et ternir l’image de l’Algérie sur la scène internationale. A ce propos, la chose la plus dangereuse que font les médias marocains, ce qu’ils rapportent sur l’Algérie comme informations ayant trait au terrorisme, explosions, assassinats, suicides etc. L’objectif étant de présenter l’Algérie comme un pays dangereux, instable et surtout le présenter comme un pays qui alimente le terrorisme international. Après l’échec de ces tentatives, les même médias se sont retournés vers les bidonvilles et les quartiers populaires pauvres qu’ils qualifient de base arrière de l’intégrisme et du fanatisme salafiste. Le Makhzen veut faire croire aussi que les camps des réfugiés sahraouis sont une autre source du terrorisme. Ainsi, on voit que les services de renseignements marocains sont à la recherche du moindre indice matériel et la moindre preuve qui les aideraient à convaincre l’opinion internationale que les camps des réfugiés sahraouis à Tindouf sont une source qui alimente le terrorisme. Les stratagèmes du Makhzen sont voués à l’échec vu que les sahraouis ont découvert ce sale jeux, et ont ainsi « tué » toutes les cartes du Makhzen sur le plan international, africain et maghrébin.
Mise en place de projets d’intégration des marocains et des arabes à l’étranger
En plus de des différentes fins peu orthodoxes du Makhzen, ce dernier œuvre pour l’intégration des marocain, des arabes et même des sahraouis, si c’est possible, dans des projets économiques et sociaux afin de gagner leurs soutiens à ses thèses. Cette intégration des projets facilite aux services de renseignements marocains la manipulation, l’espionnage et l’orientation des adhérents à ces projets. Les intentions machiavéliques des services de renseignements marocains ont été mises à nue à plusieurs reprises. La dernière affaire dans ce sens remonte au mois de septembre 2010. A cette époque là, la justice néerlandaise a condamné à 240 heures de travaux d’intérêt général un ex-officier d’origine marocaine pour espionnage sur ses concitoyens au profit des services secrets marocains. Après la découverte de cette affaire en 2008, deux agents des services de renseignements marocains ont été expulsés de La Haye après que le gouvernement néerlandais a pris connaissance de cette opération d’espionnage. L’ex-officier avait travaillé avec des jeunes marocains à Rotterdam et était l’initiateur d’un projet visant à les intégrer dans la vie active au Pays-Bas afin de leur permettre de bénéficier d’une formation qui leur permet de travailler à l’aéroport de Rotterdam. Cet ex-officier a appelé son projet « Maxima » en référence au prince William Alexandre, l’héritier du trône des pays-bas. Lors de l’évaluation de ce projet en mois de février 2008, il a été décidé de designer ce prince comme son ambassadeur d’honneur. L’objectif des services de renseignements marocains n’était pas d’avoir des informations secrètes sur les Pays-Bas, mais d’accéder à des renseignements secrets sur les activistes marocains dans les domaines religieux, politique et juridique dans ce pays. Lors de l’audience, l’ex-officier a avoué le harcèlement qu’il subit chaque fois qu’il est en visite au Maroc. Il a en outre, expliqué que les services secrets du Makhzen l’ont contraint à travailler avec eux.
Tentatives d’impliquer les algériens dans les actes de vandalisme et dans le crime organisé
Les banlieues parisiennes et d’autres régions en France connaissent des actes de vandalisme et des crimes commis par des réseaux et des groupes souvent inconnus. Ces actes visent à déclencher des affrontements entre les services de l’ordre français et les immigrants. Le curieux dans cette histoire, c’est que ces affrontements sont souvent enregistrés dans les quartiers où résident une grande communauté algérienne. En revanche, les cités où vivent des marocains connaissent rarement ce genre d’affrontements. Des sources bien informées assurent que ces actes de vandalisme qui se déroulent dans « le périmètre » des algériens sont préparé, organisés et déclenchés par des activistes marocains. Ces actes de barbarie visent sans aucun doute à salir et ternir l’image de la communauté algérienne en France et à l’étranger. Si on suit les activités religieuses, on remarquera que la quasi-totalité des marocains travaillant dans un cadre parrainé par le Makhzen, ont envahi les mosquées en Europe afin d’avoir les rennes de ces centres qui ont une grande influence sur les communautés. À travers ces mosquées, les marocains orientent les masses populaire vers des horizons que les services secrets marocains exploitent pour contrôler, espionner, infiltrer et diriger les initiatives qu’elles soient d’aspect politique, civile ou religieuse etc.
Créer une zizanie entre l’Algérie et les pays amis
Nous avons parlé de toutes les tentatives marocaines visant à porter atteinte à l’Algérie, à son état, à sont peuple, à son histoire, à son passé, à son présent, à son futur, à sa politique, à sa pensée, et à son armée. Le Makhzen ne s’est pas arrêté là, mais ils a tenté et tente toujours de créer une zizanie « Fitna » entre l’Algérie et ses pays amis, y compris les pays maghrébins. Dans ce contexte, les services de renseignements marocains ont médiatisé, à travers leur site appelé « Algérie Times » le 20 avril 2010 une information dangereuse. Ce site rapporte que l’opposition mauritanienne a mis en place un plan visant à renverser le pouvoir de Mohamed Abdelaziz avec le soutien de l’Algérie. La publication de cette information a créé une grande polémique sur les manchettes de la presse mauritanienne. J’ai accordé une interview à propos de ce site et de son contenu au journaliste El Mahdi Ould Elmourabet le 26 avril 2010. J’ai souligné dans cette interview que le site est dirigé par les services de renseignements marocains. Suite à mon interview, beaucoup de journaux ont pointé un doigt accusateur vers les services marocains qui veulent « mettre à mort » les relations algéro-mauritaniennes. Les services de renseignements marocains ont fait tout, à travers ce site, pour créer une zizanie entre l’Algérie et la Mauritanie. Sa dernière manœuvre dans ce contexte remonte à la publication d’un rapport le 2 septembre 2010. Le rédacteur de ce rapport prétend que l’attentat suicide qui a visé le commandement de la 5e région militaire dans la région de El Naama sur la frontière mauritano-malienne le 25 août 2010 est planifié par l’Algérie en réaction à la délivrance du dénommé Omar Essahraoui aux autorités maliennes. Cette remise, rappelle-t-on, était derrière la libération des deux otages espagnoles Albert Vilalta et Roque Pascual. Ces derniers ont été libérés suite au paiement d’une rançon dont la somme reste inconnue, mais que le journal El Mundo a évalué à sept (7) millions d’euros. Celui qui a rédigé le rapport a médiatisé cette information, alors que le véritable auteur n’est qu’un mauritanien appelé Idris Ould Yareb qui a rejoint Al Qaida en 2005. Soulignant par ailleurs, que cette organisation terroriste a revendiqué dans un communiqué publié sur Internet au début du mois de septembre 2010 cet attentat suicide. Cette organisation a même dévoilé l’identité de ce kamikaz. Enfin, il faut noter, fort heureusement, que la presse mauritanienne n’a pas pris au sérieux ce mensonge. Elle a même appris la vérité sur le site qui usurpe l’identité algérienne. Soulignant enfin que le site en question est dirigé de rabat et de New York sous la direction directe des services de renseignements marocains. Le Maroc veut gagner le soutien de la Mauritanie qui a préféré la neutralité vis-à-vis de la question sahraoui. Cette tentative visant à créer un conflit entre l’Algérie et la Mauritanie qui ont de très bonnes relations, n’est pas un cas isolé, mais s’inscrit dans une série de complot que veut monter le Makhzen contre l’Algérie
avatar
Invité
Invité

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 5 Nov - 19:38
Les services secrets marocains et leurs guerres secrètes contre l’Algérie


En fait, le renseignement marocain est arrivé à une impasse, née en réalité d’une position « de principe » qui ne permet aucune concession, à savoir garder le Sahara sous domination. Un responsable des services secrets marocains avait dit textuellement : « Le Polisario sans l’Algérie ne peut rien faire, et partant de ce constat, il est impératif soit d’attiser les tensions entre les deux parties, soit de tenter de « casser le maillon fort » de l’équation, à savoir l’Algérie ».
Depuis que j’ai dévoilé les dessous de la ville de Dakhla sur les pages echorouk, j’ai décidé de dire tout ce que je connais sur le Makhzen et les services secrets marocains, après trois années passées à les étudier de près. Non pas en divulguant des informations qui ont été dites ça et là, ni en reprenant l’historique de l’appareil du renseignement du Palais royal, mais en mettant sur la place publique mon expérience personnelle et des informations que j’ai puisé dans le fonds secret des renseignements marocains et dans les étapes importantes d’un périple qui ne doit pas être mis aux oubliettes de l’Histoire. Je pars aussi dans mes propos à partir d’entrées dont j’ai eu un accès privilégié, et non pas à partir d’un esprit vindicatif, d’un règlement de comptes comme pourraient l’interpréter certains. Mon témoignage n’est pas non plus un motif pour être mis sous les sunlights des querelles qui secouent la région maghrébine, ni une « mission commandée » menée pour le compte d’un service secret, mais simplement – et humblement- une mission journalistique pour percer à jour des vérités cachées concernant un service secret qui a eu, et qui a son influence et ses coups fourrés dans le cours de la politique de la région et même au-delà.
Auparavant, mes critiques envers le Polisario, concernant la situation des droits de l’Homme, a été utilisé à tort et à travers, et j’estime –avec toute la moralité et le professionnalisme qui siéent à un homme dans pareille situation- que le temps est d’en parler ouvertement, d’autant plus que le temps passe et que l’homme n’est pas le gérant de sa propre destinée, mais je me dois aussi de dissocier le peuple marocain frère de ce que je vais porter sur ses services comme jugements, lesquels jugements ne pourraient que ravir les ennemis.
Mon périple journalistique a été suivi de près, et dès le début, par echorouk, à travers son directeur Ali Fodhil, et, en fait, mes reportages à Dakhla étaient destinées à echorouk, qui avait donné à mon travail toute l’importance qui lui seyait.

Sur le seuil du renseignement marocain

Tous les services de renseignement du monde travaillent en secret pour sécuriser les structures de l’état et assurer les intérêts de leur pays. Il est évident aussi que ces services possèdent leurs appareils légitimes et légaux et leurs méthodes illégales et illégitimes. Beaucoup d’entre elles « opèrent un sale boulot », comme les assassinats, les liquidations, la désinformation -pour justifier une politique injuste, dompter des adversaires ou imposer un agenda défini. Sous ces derniers qualificatifs, on peut placer le Mossad, ou encore la CIA, lesquels mènent en Palestine, en Irak et en Afghanistan un travail de ce genre.
Toutefois, lorsqu’un service secret est en situation d’occupant, il est plus dangereux encore, car il se trouve dans une position indélicate. A partir de là, on peut mieux appréhender la position des services secrets marocains, lesquels vivent une véritable impasse au sujet du Sahara Occidentale, que l’ONU place sous le volet de « liquidation d’occupation » et que la communauté internationale qualifie de « dernière colonie en Afrique ».
Pour se tirer d’embarras, les services secrets marocains travaillent sur deux fronts. Le premier est le front « Algérie », de par sa position de pays inflexiblement allié au Sahara Occidentale, le second étant celui de la communauté internationale et du contexte régional. Ce qui nous intéresse ici, évidemment, est le volet relatif à l’Algérie. Nous allons révéler des choses qui se situent bien loin de ce que la position officielle du Maroc, et même les propos du Palais royal, affichent.
En fait, le renseignement marocain est arrivé à une impasse, née en réalité d’une position « de principe » qui ne permet aucune concession, à savoir garder le Sahara sous domination. Un responsable des services secrets marocains avait dit textuellement : « Le Polisario sans l’Algérie ne peut rien faire, et partant de ce constat, il est impératif soit d’attiser les tensions entre les deux parties, soit de tenter de « casser le maillon fort » de l’équation, à savoir l’Algérie ».
Partant de là, il est devenu clair que les services marocains s’y est investi à fond dans cette mission, quitte à commettre assassinats ciblés, oppression des opposants et du peuple sahraoui, écrivant par ces actions un long registre, très riche en violations des droits de l’Homme, que ce soit au Rif, dans les territoires occupés ou dans certaines villes marocaines même. Ces mêmes services se sont aussi hasardés dans des aventures gravissimes, que ce soit pour liquider des opposants politiques ou pour se débarrasser de complices des putschs militaires manqués contre le roi. Le registre va de Ben Barka à Hichem El Mandari, en passant par Oufkir et les détenus de la triste prison de Tazmamart.
Dans ses priorités, le renseignement marocain se concentre sur l’Algérie, mais aussi sur l’Espagne et la Mauritanie, et ce pour des raisons stratégiques, dont les enjeux seront clarifiées plus loin…
avatar
Invité
Invité

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 5 Nov - 19:42
suite du Les services secrets marocains et leurs guerres secrètes contre l’Algérie


2eme Partie: des médias orientés et une propagande sale


De même, tout le monde connaît les chaînes paraboliques qu’a lancées le Maroc. En plus des stations qui appartiennent à l’état, on trouve medi@sat qui est financée par la France et la Maroc. En effet, si on regarde ces chaînes, on constatera « la Marocanité du Sahara occidental », et de montrer l’Algérie comme étant un pays comme la Somalie ou le Soudan où règnent l’insécurité, la faim et le crime. C’est un acte qui veut imposer une certaine réalité en ce qui concerne le Sahara occidental et ternir l’image de l’Algérie sur le plan régional et sur le plan international.
Cela représente un des grands et dangereux aspects avec lesquelles les services de renseignements marocains tablent pour la thèse et a propre propagande marocaine envers le Sahara occidental, et aussi pour frapper profondément l’Algérie. Le Makhzen marocain a toujours voulu la représenter comme étant une partie intégrale et active dans le conflit qui oppose le royaume et le Polisario. Ce tapage médiatique s’est traduit par l’arsenal qu’utilise le Maroc dans cette secrète et salle guerre. Le Maroc a tracé sur les médias, même les indépendants, les lignes rouges qu’il ne faut pas outrepasser. Le Makhzen a tenu d’insister à ce que les médias, notamment ceux qui s’alignent avec sa politique et sa vision, à maintenir le nom de « Sahara marocain » ou bien « les régions du sud du Maroc », par conséquent, aucun journal ou écrivain ou officier de dépasser cette ligne rouge mortelle. Ce qui veut dire par la, sa fin et la destruction de sa carrière professionnelle et même sa vie privée.
De même, tout le monde connaît les chaînes paraboliques qu’a lancées le Maroc. En plus des stations qui appartiennent à l’état, on trouve medi@sat qui est financée par la France et la Maroc. En effet, si on regarde ces chaînes, on constatera « la Marocanité du Sahara occidental », et de montrer l’Algérie comme étant un pays comme la Somalie ou le Soudan où règnent l’insécurité, la faim et le crime. C’est un acte qui veut imposer une certaine réalité en ce qui concerne le Sahara occidental et ternir l’image de l’Algérie sur le plan régional et sur le plan international.
Sans prendre en considération la liberté la presse au Maroc, et tout le monde est au courant des journaux qui on été fermés, à l’instar de « Nichan », ou celle qui on été forcé de changer leur façade, tel que « Akhbar Al Youm » et « Al Machaal ». Certains journalistes ont été incarcérés et d’autres ne sont pas autorisés à écrire comme Ali Lamrabet qui a dépassé les lignes rouges en ce qui concerne la cause du Sahara occidental qui est considérée comme la première cause « nationale ».
Si on parlerait du vécu de la liberté de la presse au Maroc des livres entiers ne serons pas suffisants, mais nous nous contenterons de l’aspect qui nous concerne et qui sont les quelques axes de cette dangereuse propagande qui vise l’Algérie. Nous pouvons citer par exemple :
La propagande pour la vision marocaine :
Le but principal de tous les médias marocains c’est d’appeler mondialement à l’autonomie ou à la régionalisation élargie qui présenté comme étant le seul et unique solution du Sahara occidental en montrant uniquement les points positifs. Chose qui est flagrante, en faisant recours au faux notoire, aux illusions et aux mensonges. En outre, en œuvrant à prouver que les sahraouis adhèrent à cette option, en montrant certains d’entre eux ou des marocains vêtus d’habit Sahraouis donnant allégeance au trône. Nous source nous prouvent que la plupart de ces allégeances ont été obtenus par force. Parfois, des rapports journaliers mal orientés qui n’a pas aucune relation avec le quotidien. Pour preuve flagrante, la rencontre de Dakhla de 28 juillet passé, que j’ai témoigné personnellement. En effet, les supporters du front Polisario ont maîtrisé la rencontre en revendiquant l’autodétermination en obligeant les participants à arrêter la rencontre. Cependant, lés médias du Makhzen ont voulu lui donner un aspect mondial et que les participants ont unanimement revendiqué l’autonomie, ce qui n’est pas du tout passé.

Mensonges et semence du doute.

C’est la pire des choses que les médias marocains ont faites. En effet, ils montent beaucoup et sèment des doutent et de mensonges qui n’ont aucun fondement, notamment sur les relations entre l’Algérie et Polisario. De temps en temps on lisait des informations fabriquées dans une cellule privée de Al Mansouri, le chef des renseignements, qui était le premier responsable de l’agence de presse officielle. Encore plus, nos sources précisent que des universitaires spécialisés dans les médias et dans les affaires militaires, stratégiques, sciences politiques, sécurité et le droit international participent à cette cellule.
Cet axe est également aperçu avec la fabrication des déclarations des personnalités politiques et même celles des opposants algériens. Les médias marocains diffusent ce qui arrangent les gendarmes à la manière de « halte aux gens qui font la prière » ou « n’approchez pas la prière » et oubliant toujours « ceux qui oublient leur prière » ou « lorsque vous étés ivres ». Nombreux d’interviews ont été fabriqués et de nombreux de déclarations ont étaient émises pour servir les intérêts des gendarmes marocains.
J’ai subi ceci à maintes reprises. Ma première histoire avec eux remonte lorsque j’ai interviewé l’écrivaine et journaliste égyptienne, Wafaa Ismail, pour le compte du journal « Akhbar Al Arab » en 2007 à Canada. Le journal « Sahifat Al Oma » du 01/04/2007 a diffamé les informations en voulant favoriser les intérêts des gendarmes marocains
avatar
Invité
Invité

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 5 Nov - 19:45
suite Les services secrets marocains et leurs guerres secrètes contre l’Algérie

3eme Partie : création de situations suspectes sous des noms d’Algerien


Après la faillite de la presse marocaine de faire la publicité d’un « Sahara marocain », le renseignement marocain s’est orienté vers une autre astuce : créer des sites sous le nom d’Algériens vivant à l’étranger. Sur ce genre de sites, la constante c’est l’approbation du Plan d’autonomie marocain. L’objectif est de créer l’illusion qu’il existe une opinion publique qui est contre la politique algérienne, et que la position officielle de l’Algérie ne dépasse pas les seuls tenants du pouvoir.
Il existe sur la Toile une quantité extraordinaire de sites web très suspects, dont les auteurs affirment être des opposants politiques, indépendants, vivant à l’étranger, en Europe ou aux États-Unis, alors qu’ils ne sont que simples agents de service des renseignements marocains.
Certains de ces sites, et pour faire le jeu jusqu’au bout, n’hésitent pas à critiquer ouvertement la politique de Rabat, les partis, le fonctionnement du Parlement marocain, et même parfois rédigent des brûlots sur le Rif et amazighité au Maroc. Le seul sujet qu’ils ne touchent pas, c’est « les régions marocaines du Sud », ou encore « l’unité territoriale du Maroc ». Cela est une constante dans ces sites.
Presque tous ces sites sont financés par le renseignement marocain. Une des preuves les plus évidentes c’est la publicité provenant d’Air Maroc, des banques et des institutions marocaines. Nous reparlerons de cela ultérieurement.
Après la faillite de la presse marocaine de faire la publicité d’un « Sahara marocain », le renseignement marocain s’est orienté vers une autre astuce : créer des sites sous le nom d’Algériens vivant à l’étranger. Sur ce genre de sites, la constante c’est l’approbation du Plan d’autonomie marocain. L’objectif est de créer l’illusion qu’il existe une opinion publique qui est contre la politique algérienne, et que la position officielle de l’Algérie ne dépasse pas les seuls tenants du pouvoir.
Par la magie de la prolifération de sites de pseudo-Algériens vivant à l’étranger, une opinion veut se former pour donner l’impression qu’il existe bel et bien une plate-forme politique algérienne qui va dans le même sens que l’opinion marocaine. C’est là ou réside le danger d’une telle illusion…
Une des anecdotes de ces entourloupes, est la création du site « Algérie Times », dont je fus, moi et un ingénieur d’origine algérienne et vivant au Canada, un des deux fondateurs. Cet ingénier suivait toutes mes interventions télévisées et couchait cela sur papier avant de les introduire sur site. Le site « Hespress » en fut charmé et publia la naissance de ce site, et beaucoup d’avenir lui fit prédit.
Quelques jours après la naissance de ce site, cet ingénieur fit changer le serveur et les mots de passe, clés essentiels pour entrer dans ce site, et tout à coup, je n’avais plus l’accès au site comme administrateur. Lorsque l’affaire ce fut ébruitée, le site changea d’adresse et de numéro de téléphone du webmaster, et lorsque je me suis déplacé moi-même à l’adresse indiquée, à Paris, je tombais…sur une vieille femme. Quand au numéro de téléphone, ce n’est pas la peine de dire qu’il n’existait pas non plus. Un peu de temps plus tard, le site fut vendu à un groupe appelé « le Congrès marocain d’Amérique » et racheté par un Américain d’origine maghrébine nommé Jalil. Ce même personnage a été derrière le lancement d’un autre site, « Maroc Post », qui a été immédiatement fermé, après qu’il eu racheté « Algérie Times ».
Pour donner un peu de crédibilité au site, Jalil fit confectionner un entretien avec un pseudo-journaliste algérien, dénommé Tlemçani Bouyounès, né en 1960, à Jijel, ayant obtenu un magistère en informatique et vivant à Londres, Jalil se faisant passer pour le rédacteur en chef du site « Algérie Times ». Le nom de cet Algérien vivant à Londres est bien entendu introuvable à Londres…
avatar
Invité
Invité

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

le Ven 5 Nov - 19:49
suite du Les services secrets marocains et leurs guerres secrètes contre l’Algérie

J’ai exigé que le nom de ce demandeur d’asile me soit communiqué, mais Mekaoui refusa net, arguant que l’intéressé ne veut pas pour le moment être connu, pour des raisons de sécurité. Il m’a refilé toutefois un numéro de téléphone, -un Djezzy- et j’ai appelé le Monsieur, qui, de toute évidence, attendait ce coup de fil. Avec un accent proche de celui de Annaba, il me confirma l’arrestation et le bombardement, et me donna l’impression qu’il connaissait bien les casernes algériennes et les rudiments de l’armée. Plus tard, ce personnage quitta le circuit, et évidemment, on n’a jamais su plus sur lui, parce que tout simplement, il n’a jamais existé en tant que refugié politique…
Ce genre de création d’informations fictives est monnaie courante dans la guerre du renseignement marocain contre l’Algérie, et je voudrais ici vous en relater une, spécialement une, dont je fus malgré moi l’agent de propagation, après que je fus mystifié par un site dont on a parlé auparavant : il s’agit de « Algeria Times ». Lorsque je découvris le pot-aux -roses, je préférais garder le silence jusqu’à ce que tous les atouts soient réunis de mon coté pour dévoiler la chose.
Le 4 aout 2009, le site publie une information concernant l’interpellation de cinq leaders du Polisario, dont le ministre délégué Mohamed Yeslem Yebset. L’information fit grand bruit. Juste après, une autre information publiée le 10 aout 2009, sous le titre de « des véhicules du Polisario en contact avec la « katibat des Molathamine » ont essuyé des tirs de la part de l’aviation militaire algérienne, lequel raid a fait huit morts. Cette information trouva écho auprès de la presse marocaine, mais pas autant que la première.
Je reçus l’information de l’arrestation du ministre délégué de la
part de Abderrahmane Mekaoui, un professeur à l’Université Mohamed V, à Casablanca, qui m’avait demandé de faire fonctionner mon site pour entamer des recherches le concernant. Aussi, lui demandai-je de tempérer afin de connaître pour plus de crédibilité les sources de cette information. Mon interlocuteur me cita sa source : un Algérien récemment arrivé –en juillet 2009- au Maroc pour demander l’asile politique. J’ai exigé que le nom de ce demandeur d’asile me soit communiqué, mais Mekaoui refusa net, arguant que l’intéressé ne veut pas pour le moment être connu, pour des raisons de sécurité.
Il m’a refilé toutefois un numéro de téléphone, -un Djezzy- et j’ai appelé le Monsieur, qui, de toute évidence, attendait ce coup de fil. Avec un accent proche de celui de Annaba, il me confirma l’arrestation et le bombardement, et me donna l’impression qu’il connaissait bien les casernes algériennes et les rudiments de l’armée. Plus tard, ce personnage quitta le circuit, et évidemment, on n’a jamais su plus sur lui, parce que tout simplement, il n’a jamais existé en tant que refugié politique…
Je demandais alors d’entrer en contact avec des sahraouis, pour connaître plus sur ces deux informations. Mekaoui me refila le numéro de quelqu’un qui s »appelait Ould Mohamed, qui se faisait passer pour un des proches de Mostafa Sayed. Il jura que l’arrestation du ministre délégué est réelle, et précisa : « La police du Polisario a resserré l’étau sur les personnes suspectes, ou qui avaient des velléités pour rejoindre le Maroc, le mettant littéralement sous contrôle ». Un autre personnage sahraoui, parlant avec l’accent des sahraouis, m’appela, avec un numéro algérien, et me confirma l’incident.
C’est alors que je pris la décision de publier les informations telles qu’elles m’ont été relatées par Mekaoui. Un grand écho donna suite à cela, et je fus invité par « Médi Sat1 », le 19 aout 2009. Je confirmais en direct les informations, et mon intervention fut diffusée, mais certaines parties ont été supprimées. Plus tard, lorsque je fus extorqué de mon site, j’essayais de faire comprendre aux gens que je n’avais plus de lien avec ce site, qui continua à utiliser mon nom, mais en vain.
Tous les contacts ont été rompus avec moi, et Mekaoui ne me répondait plus au téléphone…
Ceci est un résumé de notre volet sur la « fabrication de l’information » par les services de renseignement marocains. L’information est d’abord, diffusée. Par la suite, elle trouve tout un circuit pour lui faire des échos dans le sens voulu. Le site cité, « Algéria Times » reste encore algérien, et c’est ce qui apparaît toujours dans des journaux marocains comme « Al Alam », organe du parti au pouvoir.
Pour rappel, Ahmed Ould Souilem, qui a retourné casaque pour se jeter dans les bras des renseignements marocains, avait lui-même, affirmé que le site « Algeria Times » est dirigé par les services des renseignements algériens. Toutefois, dès que le Makhzen l’eusse mis au courant que le site a été rattaché à eux, ce même personnage a commencé à l’encenser en long et en large
Contenu sponsorisé

Post-it Re: Affaires d'espionnages d'actualité

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum