Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Les Francs-Maçons au Maroc 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Les Francs-Maçons au Maroc EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Les Francs-Maçons au Maroc EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Les Francs-Maçons au Maroc EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Les Francs-Maçons au Maroc EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Les Francs-Maçons au Maroc Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les Francs-Maçons au Maroc

Aller en bas

Sujet / Message Les Francs-Maçons au Maroc

Message par Droit_De_l'Homme le Sam 30 Avr - 6:31

Sous la IIIe République

1867 - 1940
Moulay Hafid

Le F:. Moulay Hafid, Sultan en exil
Les Francs-Maçons au Maroc Pho-Maroc.Perso.MoulayHafidPortrait

Les journaux du 5 avril 1937 annoncent la mort de l’ancien Sultan Moulay Hafid. Le Figaro en bas de sa première page : "Moulay Hafid, ancien Sultan du Maroc est mort hier à Enghien".... Le Temps en haut de sa sixième page : “ Mort de Moulay Hafid ancien Sultan du Maroc ”.... De façon plus discrète, sa fiche maçonnique au GODF mentionne "décédé le 4 avril 1937" .
Ses notices nécrologiques vont à l’essentiel d’une vie mouvementée. "S.M. Moulay Hafid, qui souffrait de troubles circulatoires, est mort hier, au début de l’après midi, à Enghien-les-Bains, dans la maison que, il y a vingt ans environ, le gouvernement français avait mise à sa disposition. Si Kaddour Ben Ghabrit, directeur de l’Institut Musulman de Paris et Ben Khalifat, imam de la Mosquée de Paris, étaient au chevet de l’ancien Sultan....”.
"Moulay Hafid, né à Fez en 1875, était le second fils du grand Sultan Moulay El Hassan, de la dynastie des chorfa Alaouites, qui régna sur la Maroc de 1873 à 1894, et consolida l’autorité du Maghzen en ralliant de nombreuses tribus berbères".

Les Francs-Maçons au Maroc Pho-Maroc.Perso.MoulayAbdelAzizPortrait

En 1894, Moulay Hafid fut nommé vizir des affaires étrangères, mais à la mort de Moulay El Hassan, ce fut le fils aîné - Moulay Abd El Aziz - qui fut désigné pour succéder à son père, tandis que lui-même était nommé khalifat de Marrakech. Cependant la gestion d’Abd El Aziz mécontentait les Marocains traditionnels qui lui reprochaient sa xénophilie et ses dépenses.
En juillet 1907, au lendemain de l’occupation de Casablanca par les Français, Moulay Hafid, appuyé par les caïds du sud et les berbères, se fit proclamer Sultan à Marrakech et marcha sur Fez où il fit une entrée solennelle le 7 juin 1908. Son autorité était dès lors reconnue par toute une partie du Maroc. Cependant Abd El Aziz, réfugié à Rabat, envoyait contre lui 6.000 guerriers qui furent défaits, le 19 août, sur la rive gauche de la rivière Tessaout.
Abd El Aziz, abandonnant la partie, se retirait à Tanger. Moulay Hafid prenait sa place, bientôt reconnu par les puissances signataires de l’Acte d’Algésiras qui avaient posé comme condition la reconnaissance par le nouveau souverain du dit Acte....

Le 30 mars 1912, Moulay Hafid se résigna à signer la convention de Fez, qui consacrait l’unité du Maroc, la souveraineté du Sultan et l’institution d’un Protectorat placé sous la direction du Commissaire Résident Général, dépositaire des pouvoirs du gouvernement français. Le souverain n’avait accepté que contraint et forcé l’aide de la France. On le vit bien, quelques semaines plus tard, quand éclata dans la garnison de Fez la révolte des tabors massacrant quatre vingt personnes ; il ne fit rien pour s’interposer . Le 28 avril 1912 le général Lyautey était nommé Résident Général au Maroc... Le 25 mai il arrivait à Fez assiégée par les tribus berbères et délivrée par le colonel Gouraud.
Le 12 août 1912, Moulay Hafid, traqué et isolé, signait son abdication avant de s'embarquer sur le Chayla. Le 13 août, il était remplacé par son frère Moulay Youssef, sur proposition de Lyautey.
Installé par les Français à Tanger, il joue, comme son frère Abd el Aziz, au roi en exil. Quand la guerre éclate, il se réfugie en Espagne dans l’attente de la victoire allemande. Plus tard, pendant la guerre du Rif, il vient s’installer à Enghien-les-Bains, à la demande du gouvernement français poussé par Lyautey qui craint un rapprochement avec Abd El Krim.
C’est avec surprise que l’on retrouve donc le nom de Moulay Hafid, peu enclin aux idées européennes et surtout françaises, sur les fiches de la F∴M∴.
On penserait plutôt y retrouver Moulay Abd El Aziz dont le nom a été donné à une loge Espagnole de Tanger. Cette inclination, des Francs-Maçons, envers un Sultan retiré dans la ville internationale est confirmée par ce qu’écrit de lui Laredo dans son livre Mémoires d’un vieux Tangérois : "tous, à Tanger, le respectent pour son élévation de vue, son goût pour traiter avec les Européens". Mais, Laredo et les répertoires maçonniques restent silencieux sur une participation éventuelle de ce personnage à la vie d’une loge maçonnique. Dès lors la question se pose : simple sympathie de sa part, sans aller au-delà, ou bien insuffisance des sources disponibles ? Quoiqu’il en soit, au stade de nos connaissances, le Sultan Abd El Aziz n’a fait que prêter son nom à une loge.
Par contre, le nom de son frère Moulay Hafid apparaît bien sur les états de loge. Il n’en est rien encore lorsqu’il est en voyage en France après son abdication ni à Tanger pendant son début d’exil.
Initié en Espagne, affilié en France.
C’est vers la fin 1920 que Moulay Hafid est initié à Madrid par la loge "Union Hispano - Américana n°379" du Grande Oriente Espanol. Il est fait compagnon le 10 octobre 1921 et maître le 13 mai 1925. C’est une époque sombre pour lui ; en effet, la paix venue, il n’intéresse plus les gouvernements qui jusque là le subventionnaient, pour l’utiliser le cas échéant ou au contraire le neutraliser. Réduit à la misère, il habite une pauvre petite chambre dans laquelle il fait sa cuisine lui-même dans la cheminée.
Arrivé en France il s’affilie, le 13 janvier 1927, à la loge "Jean-Jacques Rousseau" GODF à Montmorency. Après accord du "Gran Consejo Federal Symbolico", daté de Séville le 20 décembre 1926, avec l’appréciation "Este querido H:. observo una conducta masonica intachable, y convivio fraternalmente con todos los H:. de este Cuadro".
A peine affilié, au GODF, il adresse aussitôt une demande de double affiliation au Vénérable de la Respectable Loge "Plus Ultra n°452" de la GLDF à l’Orient de Paris :
Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidLettre1Au mois de mai 1927 le F∴ Moulay Hafid a la double affiliation - au GODF et à la GLDF - avec l’approbation des FF∴ des deux obédiences.

Sa vie en exil
Les Francs-Maçons au Maroc Pho-Maroc.Perso.MoulayHafid.Bengabrit_small

Ce F:. - sultan craint de tous dans son pays il y a quelques années et champion d'un islam qu'il connaît bien selon ses propres interlocuteurs musulmans - est dorénavant un simple rentier disposant d’une grande maison bourgeoise où il vit à l’européenne. A ses côtés, Mme Velasco qui gère un personnel limité et s’efforce de calmer les colères brutales et mémorables de l’ex Sultan, colères qui allaient jusqu’à la cruauté lorsqu’il régnait.

Au début, il tirait aux pigeons, il participait aux grandes chasses... menait un train de vie qui rendait les fins de mois difficiles. A la fin, pour lui éviter de faire trop de dettes, le gouvernement français paye son loyer, son chauffeur et il peut alors disposer du reste.
Ses voisins en ont l’image d’un homme de grande taille, habillé à l’européenne avec le fez comme coiffure. Il est considéré, par tous, comme un pratiquant pieux qui reçoit la visite de nombreux musulmans, surtout pour le Ramadan.
Son bureau, par les nombreux ouvrages qu’il abrite, témoigne de ses goûts littéraires et ses contemporains affirment qu’il n’était pas dénué de sens poétique. La salle de jeu, qui donne sur le lac, rappelle sa passion pour le bridge. Somme toute, un rentier à l’abri des charges officielles qu’il ne semblait pas du reste apprécier, déjà lorsqu’il était monarque.
Que reste-t-il de ce "Sultan de la guerre sainte"? De ce malheureux "champion du Redressement Islamique" qui, vaincu, détrôné, avait eu un sursaut de rage au moment où il abdiquait : sur le canot qui, à travers l’estuaire du Bou-Regreg, l’emportait vers le bateau de l’exil Le Chayla, il avait saisi le parasol tenu au-dessus de sa tête par un caïd de sa garde, et pour que cet emblème traditionnel de la souveraineté ne pût revenir à son successeur asservi par les Européens, il l’avait brisé..".
Moulay Hafid, Franc-Maçon, est-il un F:. assidu ?
Le cahier de la loge "J. J. Rousseau" mentionne pour la première fois son nom, le 14 novembre 1926, en tant que visiteur, avant son affiliation à l’Atelier : "Le F:. Moulay Hafid demande l’entrée du temple après vérification de ses papiers. L’entrée du temple lui est donnée" par le Vénérable Jolly Léon... Son nom réapparaît dans le compte-rendu du 12 décembre 1926 : "Une lettre demande l’affiliation du F:. Moulay Hafid"... Puis le 13 mars 1927 : "La loge Plus ultra, Or:. de Paris, demande si l’At. ne s’oppose pas à l’affiliation du F:. Moulay Hafid "... Le 8 mai 1927 : "Une planche du GODF accuse réception de l’affiliation du F:. Moulay Hafid". Puis, les documents ne donnant pas la liste des membres présents, la question reste sans réponse. Il faut retenir cependant que le F:. Moulay Hafid demeure inscrit, tout au long des années qui suivent, sur le tableau de loge en tant que membre actif, jusqu’à la date de sa mort le 4 avril 1937.
Il en est de même à la loge "Plus Ultra". C’est une loge dont le sceau porte "Hispano-Americana", en rappel de la loge de Madrid ; elle est d’ailleurs de langue espagnole. Tout cela explique, certainement, le choix du F:. Moulay Hafid qui y est enregistré par la GLDF sous le n° 62.132 ; aux côtés de FF:. venus de Valence, Tarragone, Barcelone, Constantinople ....
Par contre, le nom du F:. Moulay Hafid n’est jamais mentionné dans les débats des loges au Maroc sous la IIIe République. Embarras des quelques rares FF:. qui savent et ignorance de la grande majorité expliquent largement ce silence, cette occultation.
Cet ex-Sultan, Franc-Maçon, est révélateur de toutes les contradictions de la période coloniale.
NB – Toutes ces loges au Maroc, avant la fin du XIX° siècle, n’ont pu échapper à la connaissance du sultan. Plus particulièrement à Rabat « Luze en Rabat n° 135 » et à Fez « Fet n° 136 » où la présence de marocains ne peut se comprendre sans l’accord de Moulay Abd el Aziz.
Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidCasablanca

Documents sur l'appartenance maçonnique de Moulay Hafid
Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidEspagne1

Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidEspagne2

Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidEspagne3

Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidFrance1

Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidFrance2

Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidFrance3

Les Francs-Maçons au Maroc Maroc128.117MoulayHafidFrance4

emsomipy.free.fr/Maroc128.117aMoulayHafidSultan.htm

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Les Francs-Maçons au Maroc

Message par Droit_De_l'Homme le Sam 30 Avr - 7:13

Mohamed VI béni par un rabbin juif

Les Francs-Maçons au Maroc Rabin-amar-d-israel-benit-m6
Mohamed VI vient, à son tour, d´être béni par le rabin juif Amar venu d´d´Israel!

Le "roi" du Maroc, beni par un rabin juif

Robert Assaraf - le leader autoproclamé des juifs encore vivant au Maroc - a déclaré dans une interview publié dans la revue Emarrakech
"Grâce à Hassan II, l'acceptation de l'idée d'Israël fut possible. J'ai pu accompagner le grand rabbin d'Israël, chef du monde Sépharade qui a fait la demande dès son élection pour aller bénir le roi du Maroc et ce vœu fut exaucé. Le roi Mohamed VI l'a reçu dans son palais de Tanger pour le bénir lui, le prince Moulay Rachid et le prince Moulay Hassan. Quand Hassan II est mort, on a fait des sondages qui ont montré qu'il était le chef d'état dans le monde qui a eu la meilleure note de l'opinion Israélienne avant même le président des Etats Unis!"


Une récente dépêche de l´AFP
du 26 janvier 2008:

« Selon un livre écrit par un journaliste israélienet (publié vendredi 25 janvier 2008 par le journaliste israélien Shmouel Seguev, et préfacé par un ancien chef du Mossad, le service d’espionnage israélien, Ephraïm Halévy, et publié en hébreu par les éditions Matar sous le titre Le lien marocain) fourmille de détails sur les relations secrètes entre Israël et le Maroc.


On y apprend que Ben Barka a rencontré en 1960 un haut responsable du Mossad pour lui demander - en vain - une aide financière... David Ben Gourion, le fondateur d’Israël, en a averti le souverain marocain. Après le déclenchement en 1963 de la guerre entre le Maroc et l’Algérie, le chef du Mossad, Meir Amit, doté d’un faux passeport, a rencontré à Marrakech le roi Hassan II pour lui déclarer :

« Nous pouvons et nous voulons vous aider.» Les instructeurs d’Israël ont ensuite entraîné des officiers marocains, formé des aviateurs au pilotage de Mig-17 soviétiques, organisé ses services secrets, surveillé la construction de la barrière entre le Maroc et l’Algérie, vendu des armes, y compris des chars AMX-13 français, et équipé des embarcations de pêche de radars pour les transformer en garde-côtes.

En 1965, Israël a pu suivre le sommet arabe de Casablanca et a ainsi découvert l’impréparation des armées arabes bien avant la guerre de juin 1967. M.

Seguev consacre aussi une place importante aux pourparlers du Mossad avec le roi Hassan II, qui ont préludé à la rencontre secrète au Maroc du ministre israélien des Affaires étrangères, Moshé Dayan, avec le vice-Premier ministre égyptien Hassan Al Toami, puis au voyage historique du président égyptien Anouar Sadate à Jérusalem en 1977.

M. Seguev ancien capitaine des renseignements militaires, puis correspondant à Paris du quotidien Maariv, souligne dans un entretien à l’AFP qu’il a des liens très étroits avec les renseignements israéliens. »

A.F.P.

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum