Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Politique étrangère de l'Iran 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Politique étrangère de l'Iran EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Politique étrangère de l'Iran EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Politique étrangère de l'Iran EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Politique étrangère de l'Iran EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Politique étrangère de l'Iran EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Politique étrangère de l'Iran EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Politique étrangère de l'Iran EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Politique étrangère de l'Iran EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Politique étrangère de l'Iran EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Politique étrangère de l'Iran EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Politique étrangère de l'Iran EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Politique étrangère de l'Iran EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Politique étrangère de l'Iran EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Politique étrangère de l'Iran EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Politique étrangère de l'Iran EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Politique étrangère de l'Iran EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Politique étrangère de l'Iran EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Politique étrangère de l'Iran EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Politique étrangère de l'Iran EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Politique étrangère de l'Iran EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Politique étrangère de l'Iran EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Politique étrangère de l'Iran EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Politique étrangère de l'Iran EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Politique étrangère de l'Iran Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Politique étrangère de l'Iran

Aller en bas

Sujet / Message Politique étrangère de l'Iran

Message par Syfou le Ven 6 Mai - 14:19

Politique étrangère de l'Iran

Politique internationale

En Iran, le régime révolutionnaire mis en place par l'ayatollah Khomeini a initié des changements radicaux dans la politique étrangère qui était menée par le Shah, particulièrement en inversant l'orientation du pays vis-à-vis de l'Occident. Après l'idéalisme post-révolutionnaire initial, une politique étrangère dure et la Guerre Iran-Irak, le pays a initié une politique étrangère plus rationnelle, basée sur des objectifs économiques. Cependant, celle-ci est occasionnellement occultée par la rhétorique idéologique.

Dans les années récentes, l'Iran a fait de grands efforts pour améliorer ses relations avec ses voisins, particulièrement avec l'Arabie saoudite. Les buts régionaux de l'Iran sont d'essayer de ne pas être dominé en établissant leur rôle de leader dans la région, de circonscrire l'influence américaine et des autres puissances extérieures et de construire des relations commerciales de qualité. En termes généraux, la politique étrangère de l'Iran se base sur trois idées principales :

Elle prend position contre les États-Unis et Israël : le premier en tant que puissance militaire qui la menace dans le golfe Persique et le second comme partie intégrante de la propagande islamique post-révolution.

Relations Iran-États-Unis et Relations Iran-Israël

Elle veut éliminer l'influence extérieure dans la région. L'Iran se voit comme une puissance régionale, alors que des puissances mondiales telles que les États-Unis ou la Grande-Bretagne ne le souhaitent pas. Elle cherche donc à réduire leur présence dans le golfe Persique autant que possible.

Relations franco-iraniennes et Relations Iran-Allemagne

Elle développe fortement les contacts diplomatiques avec les autres pays en voie de développement dans un effort pour construire des relations commerciales et des appuis politiques, maintenant que le pays a perdu son soutien américain d'avant la révolution.

Relations Iran-Inde, Relations Iran-Chine et Relations Iran-Russie

Malgré ses lignes directrices, les relations bilatérales sont fréquemment confuses et contradictoires, à cause de l'oscillation permanente de l'Iran entre des aspects pragmatiques et idéologiques.

Le pays envisagerait d'entrer dans l'Association sud-asiatique pour la coopération régionale.

Exportation de la révolution

Le concept de l'exportation de la révolution islamique dérive d'une façon particulière de voir le monde. Cette vue perçoit la révolution islamique comme la façon pour les musulmans et les non-musulmans de se libérer eux-mêmes de l'oppression des tyrans qui servent les intérêts de l'impérialisme international.

Il existe plusieurs courants de pensée quant aux moyens à mettre en œuvre pour exporter la révolution islamique. En général, ceux qui sont pour l'exportation de la révolution seulement à travers l'éducation et l'exemple ont dominé le ministère des affaires étrangères, alors que ceux en faveur d'une assistance active aux groupes révolutionnaires n'ont pas servi à de tels postes. Néanmoins, parce que ces soutiens à l'approche activiste sont aussi des dirigeants politiques influents, ils ont pu influencer certains domaines des relations étrangères. Cela est particulièrement vrai au sujet de la politique envers le Liban.

En 1982, l'Iran déploie 1 500 gardiens de la révolution à Baalbek au Liban, pour organiser, fournir et entraîner le Hezbollah. L'Iran a diminué son aide au mouvement libanais mais continue tout de même à armer le Hezbollah et l'encourage à maintenir une capacité militaire significative.

De plus, Téhéran a aussi soutenu des mouvements chiites en Iraq, à Bahreïn, en Arabie saoudite, en Afghanistan. Après la guerre du Golfe de 1991, l'Iran a aussi tissé des liens avec le Hamas, le Jihad islamique palestinien et d'autres mouvements sunnites à qui ils ont donné des financements limités, profitant du mécontentement croissant envers les États-Unis.

Néanmois, l'exportation de la révolution ne cadre pas avec le désir d'ouverture de l'Iran, et certains auteurs comme Olivier Roy ou Thierry Dufour pensent que le concept d'exportation de la révolution s'est évanoui dès les premières années du régime.

Programme nucléaire iranien



Wikipedia

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique étrangère de l'Iran

Message par Daûphin_zz_47 le Mar 10 Juil - 13:06

Aucun dirigeant n'est éternel, déclare Téhéran à propos d'Assad

ABOU DHABI (Reuters) - Il appartiendra au peuple syrien de choisir son dirigeant lors des élections prévues en 2014 et, d'ici là, les puissances étrangères doivent éviter d'aggraver la situation par une ingérence sur le terrain, a déclaré lundi le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi.
Depuis le début du soulèvement syrien, il y a 16 mois, l'Iran, majoritairement chiite, est resté l'un des rares alliés de la Syrie, gouvernée par la minorité chiite alaouite.
"Aucun dirigeant n'est éternel, donc, dans le cas de M. Bachar al Assad, il y aura une élection présidentielle en 2014, au cours de laquelle nous devrons laisser les événements suivre leur cours normal", a dit Ali Akbar Salehi dans un entretien à Reuters.
Le ministre a renouvelé son soutien au plan de paix de Kofi Annan, qui était attendu lundi à Téhéran après une visite à Damas, mais a accusé "une bonne partie" des rebelles d'être des "terroristes" soutenus par l'étranger, reprenant ainsi la rhétorique du gouvernement syrien.
"Il y a beaucoup d'armes qui arrivent illégalement en Syrie", a t-il dit. "Beaucoup de gens de différents pays affluent (...) et prennent les armes contre le gouvernement."
"Mon message à tous les pays susceptibles de jouer un rôle dans ce contexte est d'être très prudents pour ne pas aggraver la situation".

http://fr.news.yahoo.com/aucun-dirigeant-nest-%C3%A9ternel-d%C3%A9clare-t%C3%A9h%C3%A9ran-%C3%A0-propos-195826744.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum