Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sujets similaires
    Sondage
    Derniers sujets
    » L'emir Abdelkader et le monde antique ....
    Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

    » Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
    Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

    » BRICS
    Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

    » cabale
    Mer 1 Nov - 21:44 par ZIGHOUD15

    » algerian barkhane la citadelle
    Lun 30 Oct - 15:52 par ZIGHOUD15

    » LA MATRICE DU TERRORISME
    Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

    » nouvelle grille de lecture du monde
    Jeu 19 Oct - 13:59 par ZIGHOUD15

    » La science du transhumanisme
    Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

    » la guerre de syrie
    Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

    » Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
    Jeu 5 Oct - 12:58 par ZIGHOUD15

    » la chine nouveau joueur en afrique
    Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

    » Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
    Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

    » Les exercices militaires russo-biélorusse
    Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

    » l'inde nouveau joueur ?
    Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

    » Birmanie
    Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

    » divulgation ET sommes nous prets ?
    Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

    » la lachété comme le courage seraient hereditaires
    Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

    » Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
    Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

    » le mouton de l'aid
    Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

    » Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
    Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

    » Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
    Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

    » Renseignement et Internet
    Lun 14 Aoû - 12:33 par ZIGHOUD15

    » Négociations au Proche-Orient
    Lun 14 Aoû - 12:21 par ZIGHOUD15

    Galerie


    Décembre 2017
    DimLunMarMerJeuVenSam
         12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31      

    Calendrier Calendrier

    Connexion

    Récupérer mon mot de passe


    Le Néocolonialisme

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Sujet / Message Le Néocolonialisme

    Message par Droit_De_l'Homme le Sam 14 Mai - 8:20

    Le néocolonialisme décrit une politique impérialiste propre aux anciennes puissances coloniales vis-à-vis de leurs anciennes colonies.
    Le néocolonialisme est un terme employé pour décrire certaines opérations économiques au niveau international qui auraient des similitudes avec le colonialisme traditionnel entre les xvie et xixe siècles. Le néocolonialisme est le contrôle d’autres nations par des moyens indirects : en lieu et place d’un contrôle direct, militaire et politique, les puissances néocolonialistes utilisent des politiques commerciales, économiques, financières et culturelles afin de dominer des pays moins puissants. Ceux qui défendent ce concept prétendent que ceci revient à contrôler de facto les nations visées (voir la théorie de la dépendance d'Immanuel Wallerstein).
    Les anciens États colonisateurs, et d'autres États économiquement forts, continueraient de maintenir leur présence dans les économies des anciennes colonies, particulièrement pour ce qui concerne les matières premières. Après un processus accéléré de décolonisation du Congo belge, la Belgique a continué à contrôler, à travers la Société générale de Belgique, approximativement 70 % de l'économie congolaise. La partie du pays qui a connu le plus de contestation fut la province de Katanga où l'Union minière du Haut Katanga, appartenant à cette société, avait le contrôle sur cette province riche en minéraux et ressources. Après qu'une tentative de nationaliser l'industrie minière échoua dans les années 1960, celle-ci a été rouverte à l'investissement étranger.
    Les critiques du néocolonialisme dépeignent le choix d’accorder ou de refuser des prêts (en particulier ceux devant financer une dette d’un pays du tiers monde qui ne pourrait pas être remboursée autrement), particulièrement par des institutions financières internationales telles que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM), comme une forme de contrôle décisif. Ils allèguent que, afin de se qualifier pour ces prêts (aussi bien que pour d'autres formes d'aide économique), des nations plus faibles sont forcées de prendre des mesures (des ajustements structuraux) favorables aux intérêts financiers du FMI et de la BM, mais nuisibles à leurs propres économies et souvent à leur sécurité, augmentant leur pauvreté plutôt que de l'alléger.
    Certaines critiques soulignent que le néocolonialisme permet à des organisations internationales, tels la BM, de contrôler et d’exploiter des pays (habituellement) moins développés (PMD) en entretenant leur endettement. En effet, les dirigeants du tiers monde accordent des concessions et des monopoles aux sociétés étrangères en échange de la consolidation de leur pouvoir personnel et de pots-de-vin. Dans la plupart des cas, une grande partie de l'argent prêté à ces PMD est retournée aux sociétés étrangères privilégiées. Ainsi donc, ces prêts étrangers seraient donc, en fait, des subventions aux sociétés qui sont liées d’amitié avec les dirigeants de l’État emprunteur. Cette connivence est parfois désignée sous le nom de « corporatocratie ». Les organismes accusés de participer au néo-impérialisme incluent la Banque mondiale, l’Organisation mondiale du commerce, le G8 et le Forum économique mondial. Divers États parmi les « pays riches », notamment les États-Unis, seraient impliqués. Une description de première main, faite par un initié, de la corporatocratie, se trouve dans le livre .
    Les critiques du néocolonialisme tentent également de démontrer que l'investissement fait par des sociétés multinationales enrichit quelques personnes dans les pays sous-développés, et occasionne pour les populations qui habitent ces « néocolonies », une catastrophe humanitaire, environnementale et écologique. Ceci, argumente-t-on, a comme conséquence un développement insoutenable et un sous-développement perpétuel ; une dépendance qui permet d’exploiter ces pays devenus des réservoirs de main d'œuvre à bon marché et de matières premières, et qui restreint l'accès aux techniques avancées de production qui leur permettraient de développer leur propre économie.
    En revanche, les défenseurs du concept du néocolonialisme disent que, si les pays riches profitent de la main-d'œuvre à bon marché et des matières premières des nations sous-développées, en fin de compte, cela devient un élément modernisateur positif pour le développement du tiers monde.

    Néocolonialisme : fait suite à la décolonisation

    L'utilisation du terme néocolonialisme s’est répandue pour la première fois, particulièrement en référence à l'Afrique, peu après le processus de décolonisation qui a suivi la fin de la seconde guerre mondiale, qui a fait suite à la lutte menée par plusieurs mouvements nationaux d'indépendance dans les colonies. En gagnant leur indépendance, certains dirigeants et certains groupes d'opposition nationaux ont déclaré que leurs pays étaient soumis à une nouvelle forme de colonialisme, imposée par les anciennes puissances coloniales et par d’autres nations développées. En Afrique, l'État français a joué un rôle de premier plan dans l’instauration d’une politique néocolonialiste, et les troupes françaises en Afrique et les services secrets sont souvent impliquées dans des coups d’État ayant pour résultat l’instauration d’un régime agissant dans l'intérêt des multinationales françaises mais contre les intérêts de son propre pays. La politique de la Françafrique dont le soutien aux dictatures, continue de nos jours sous Nicolas Sarkozy.
    Les dénonciations du néocolonialisme sont également devenues nombreuses chez quelques mouvements d'indépendance nationale alors même qu'ils menaient encore leur lutte armée anticoloniale. Pendant les années 1970, dans les colonies portugaises du Mozambique et de l'Angola, par exemple, la rhétorique embrassée respectivement par les mouvements marxistes Front de libération du Mozambique (FRELIMO) et Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), qui devaient assumer par la suite le pouvoir lors de l'indépendance de ces nations, rejetaient à la fois le vieux colonialisme et le néocolonialisme.
    Certains polémistes qualifient également de néocolonialisme l'attitude actuelle qui consiste à s'ingérer dans les affaires politiques d'un pays du tiers-monde au nom de la paix, démocratie, droits de l'homme... L'expansion des ONG humanitaire nées du droit d'ingérence humanitaire reconnu par l'ONU est parfois perçu par les théoriciens du complot comme une stratégie des pays occidentaux d'étendre leur influence et d'imposer leurs idées à l'ensemble du monde. Les réseaux d'ONG, directement au contact de la population auraient le rôle non avoué de galvaniser le peuple contre certains régimes despotiques des pays en développement.

    wikipedia

    __
    flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

    人間の権利


    Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
    Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
    Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
    Un frère humain sans défauts.

    "L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


    avatar
    Droit_De_l'Homme
    Adm
    Adm

    Masculin
    Nombre de messages : 1184
    Age : 37
    Emploi/loisirs : Universel
    Date d'inscription : 22/07/2010
    Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum