Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Colonialisme, Néocolonialisme et Duplicité Française

le Sam 14 Mai - 11:38



Au moment où il déployait son aviation et son armée en Libye et en Côte d'Ivoire, le gouvernement rendait un hommage officiel à Aimé Césaire le chantre de l'anticolonialisme. Rien ne pouvait mieux illustrer l'hypocrisie française.

Aimé Césaire n'aurait pas été dupe de ce genre de commémorations venant des héritiers du colonialisme et fervents néocolonialistes.

C'est lui qui a écrit : « Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde ». Phrase qui synthétise bien le problème des rapports des peuples européens avec l'expansion impérialiste de leur continent.

L'impérialisme moderne, tel qu'il est né au XVIème siècle et s'est prolongé jusqu'à la moitié du XXème siècle, a résulté des nécessités du capitalisme européen : l'accumulation territoriale a répondu aux besoins d'accumulation du capital.

Karl Marx a expliqué comment « les trésors directement extorqués hors de l'Europe par le travail forcé des indigènes réduits en esclavage, par la concussion, le pillage et le meurtre, refluaient à la mère patrie pour y fonctionner comme capital ».

Quant à Aimé Césaire, il accusait : « L’Europe est comptable devant la communauté humaine du plus haut tas de cadavres de l’histoire ».

Ce que l’on retient moins est le fait que des savants et des hommes de culture se sont mis au service de cette politique impérialiste ; qu'ils ont forgé des théories qui privaient les peuples - avant tout d'Afrique - de leur caractère humain ou tout au moins les considéraient comme des êtres inférieurs.

Le zoologiste Georges Cuvier (1812) : « La race nègre est confinée au midi de l’Atlas, son teint est noir, ses cheveux crépus, son crâne comprimé et son nez écrasé ; son museau saillant et ses grosses lèvres la rapprochent manifestement des singes : les peuplades qui la composent sont toujours restées barbares [...] la plus dégradée des races humaines, dont les formes s’approchent le plus de la brute, et dont l’intelligence ne s’est élevée nulle part au point d’arriver à un gouvernement régulier ».


Le philosophe Ernest Renan (1871) : « La conquête d’un pays de race inférieure par une race supérieure, qui s'y établit pour le gouverner, n’a rien de choquant. [...] Autant les conquêtes entre races égales doivent être blâmées, autant la régénération des races inférieures ou abâtardies par les races supérieures est dans l'ordre providentiel de l'humanité ».

Grand dictionnaire universel Larousse (1872) : « C'est en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que l'espèce nègre est aussi intelligente que l'espèce blanche. Un fait incontestable et qui domine tous les autres, c'est qu'ils ont le cerveau plus rétréci, plus léger et moins volumineux que celui de l'espèce blanche ».

Victor Hugo (1879) : « Quelle terre que cette Afrique ! L’Asie a son histoire, l’Australie elle-même a son histoire qui date du commencement dans la mémoire humaine : L’Afrique n’a pas d’histoire ; une sorte de légende vaste et obscure l’enveloppe... Dieu offre l’Afrique à l’Europe ».


L'avocat et homme politique Jules Ferry (1885) : « Nous avons beaucoup de droits sur la surface du globe... [...] Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures... Parce qu'elles ont le devoir de civiliser les races inférieures... De nos jours, je soutiens que les nations européennes s'acquittent avec largeur, avec grande honnêteté de ce devoir supérieur de civilisation ».

Le théologien Teilhard de Chardin (1889) : « Les nègres aujourd’hui vivent sous l’influence corruptrice de tant de générations impures qu’il serait étonnant de les trouver aptes à une haute civilisation morale immédiate. On ne transforme pas en un jour des organismes façonnés depuis des siècles à l'immoralité. [...] Quand certains négrophiles ont soutenu que le noir tel qu'il est, est l'égal du blanc, ils ont parlé contre toute évidence ».


Charles Richet, professeur à la faculté de médecine de Paris, prix Nobel 1913 : « Voici à peu près trente mille ans qu'il y a des Noirs en Afrique, et pendant ces trente mille ans ils n'ont pu aboutir à rien qui les élève au-dessus des singes. [...] Ils continuent, même au milieu des Blancs, à vivre une existence végétative, sans rien produire que de l'acide carbonique et de l'urée ».

Ainsi, nombre d'intellectuels français ont trahi les idéaux d'égalité et de fraternité de la Révolution, et donné à l'impérialisme la caution idéologique qui lui manquait : le racisme biologique et culturel ou, dans le meilleur cas, le paternalisme.

Cette vision a connu son prolongement dans la culture populaire. La majorité des Français n'a jamais contesté l'existence d'un empire colonial. Elle en a même fait un objet de fierté. De la même manière qu'elle s'est accomodée des stéréotypes racistes véhiculés par le roman, l'imagerie, la chanson et jusqu'au cinéma des années 1930.


Exposition coloniale de 1931 : On expose les « indigènes » comme des animaux

Nous sommes un peuple qui vit dans l'imposture : nous nous parons du titre de « pays des droits de l'homme » alors que nous avons toléré les massacres coloniaux hier, et que nous tolérons les interventions impérialistes dans ces mêmes pays aujourd'hui.

lepetitblanquiste.hautetfort.com

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum