Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Base militaire

le Lun 30 Mai - 7:28
Une base militaire israélienne près des frontières de l'Algérie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce sont les services secrets ukrainiens qui ont obtenu le document avant sa diffusion sur la chaîne de télévision officielle libyenne Al Jamahiriya et sa publication par le journal israélien Yediot Aharonot. Il s’agit d’un document ultra-confidentiel rapportant la signature d’un accord conclu entre le Conseil national transitoire (CNT)
libyen et Israël pour l’installation d’une base militaire israélienne aux Monts verts, en Libye, si les insurgés arrivaient au pouvoir. Le document en question, portant l’entête «Israël Défense Forces», note qu’en contrepartie, Israël s’engage à obtenir la multiplication de frappes aériennes par l’Otan contre les forces gouvernementales libyennes et l’adhésion de pays arabes à la cause du CNT libyen.

La révélation inquiète nombre d’observateurs quant à une éventuelle installation d’une base militaire israélienne dans la région. L’Algérie serait le premier pays inquiet quant à l’aboutissement éventuel de cette perspective.

Le pays, qui a près de 1000 kilomètres de frontières avec la Libye, pourrait être confronté à une situation inquiétante pour sa sécurité, selon les observateurs. Le CNT aurait obtenu la satisfaction de sa partie du contrat avec la position favorable à ses desseins de certains pays arabes et la multiplication des frappes aériennes de l’Otan, contre,
souvent, des zones urbaines, faisant de nombreuses victimes civiles, dont 16 imams et hommes de religion tués dans un raid, selon la télévision officielle libyenne Al Jamahiriya. La situation en Libye s’aggrave avec l’intensification des frappes aériennes et les affrontements armés entre le gouvernement et les insurgés libyens, éloignant la seule solution possible, celle politique et pacifique à laquelle appellent l’Algérie et l’Union africaine (UA).

Le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC ou Aqmi), de son côté, tire profit de la situation, s’armant et s’ancrant dans la région après avoir été considérablement affaibli en Algérie par la lutte antiterroriste menée par l’Armée nationale populaire (ANP) et les forces de sécurité algériennes. Un second souffle pour l’organisation terroriste de Abdelmalek Droukdel, alias Abou Mossab Abdelouadoud, créant de nouveaux «justificatifs» pour l’intensification de l’intervention militaire étrangère dans la région que le GSPC ou Aqmi recherche tant pour des raisons connues. L’Algérie, rappelle-t-on, a exprimé son désaccord sur une intervention militaire étrangère dans la région, et son refus de l’ingérence dans les affaires internes des pays.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Base militaire

le Mer 1 Juin - 0:08
Liste des bases militaires américaines dans le monde

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pays dans lesquels l'armée américaines est présente en 2007.
Légende :
  • Plus de 1000 militaires américains.

  • Plus de 100 militaires américains.

  • Fait usage des installations militaires.

Cet article contient une liste non exhaustive des bases militaires des forces armées des États-Unis d'Amérique dans le monde hors du territoire métropolitain au début du XXIe siècle. Suite aux programmes de réorganisation en cours (BRAC 2005), de nombreuses installations sont en cours de fermeture, surtout en Europe de l'Ouest.



Source:*http://fr.academic.ru

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


angelo
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 47
Date d'inscription : 01/04/2011
Localisation : algerie

Sujet / Message Re: Base militaire

le Mer 1 Juin - 23:10
"Une base militaire israélienne près des frontières de l'Algérie"

L'Algérie ouvrira une base au Hezbollah à la frontière lybienne

C'est pas si difficile que ça: comme celà, les israëliens trouveront leurs vainqueurs où qu'ils iront ! Very Happy
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Base militaire

le Ven 28 Oct - 22:56
Les forces armées américaines réduites à 15 bases

BAGDAD - Le déploiement militaire américain en Irak est désormais réduit à 15 bases, contre 505 au plus fort de l'intervention des États-Unis, à l'approche du retrait des forces armées américaines d'ici la fin de l'année, a annoncé mercredi un général américain.

«Les forces américaines en Irak (USF-I) représentent maintenant 15 bases - dont neuf bases américaines et six gérées conjointement (avec les forces de sécurité irakiennes)», a déclaré le brigadier général Rock Donahue, chef du génie des forces militaires américaines en Irak.

Quelque 39 000 soldats et plus de 38 500 contractuels opèrent sur ces bases, selon un document fourni par l'armée américaine.

La totalité de ces bases passeront sous le contrôle des forces irakiennes d'ici fin 2011, date du retrait militaire américain d'Irak, selon les termes d'un accord signé en 2008 entre les deux pays.

Le président américain Barack Obama a confirmé le 21 octobre le retrait total des soldats américains encore stationnés en Irak d'ici la fin de l'année, mettant fin à près de neuf ans d'un conflit engagé par son prédécesseur George W. Bush.

Source:http://fr.canoe.ca

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Base militaire

le Jeu 17 Nov - 22:23
L'Australie base avancée des USA contre la Chine

Le président américain Barack Obama est arrivé hier en Australie, écrit jeudi 17 novembre le quotidien Kommersant. Le but principal de sa visite est la signature d'un accord permettant au Pentagone d’utiliser les bases de l’armée australienne sur le continent.

La visite de Barack Obama a été immédiatement associée à la récente déclaration de la Maison blanche sur la nécessité de revoir la politique des Etats-Unis en Asie du Sud-est. "Les ressources militaires américaines sont traditionnellement concentrées en Asie du Nord, a expliqué Patrick Cronin, expert du Centre pour une nouvelle sécurité américaine de Washington. Mais au cours des cinq dernières années les efforts de la Chine dans le domaine de la conception de nouveaux armements ont amené les Etats-Unis à revoir cette doctrine. Désormais, il est question de l’établissement d’une nouvelle stratégie militaire."

De ce point de vue l’Australie est une tête de pont parfaite. Les bases militaires sur le continent sont hors d’atteinte pour les derniers missiles balistiques chinois et permettent à la fois de contrôler les déplacements des navires et des avions de guerre dans les eaux de la mer de Chine méridionale.

Barack Obama et la première ministre australienne Julia Gillard ont visité hier la base militaire de Darwin, dans le nord du pays, et ont signé un accord permettant à l’infanterie de marine américaine d’utiliser ce territoire pour les entraînements et le déploiement d’équipements. Aujourd’hui, le président américain tiendra le discours devant le parlement australien que le service de presse de la Maison blanche a déjà qualifié de "primordial pour comprendre la stratégie américaine dans cette région."

Toutefois, on commence déjà à y voir plus clair dans cette stratégie. La semaine dernière, le Pentagone a annoncé la mise en place d’une nouvelle direction baptisée Air Sea Battle Command. Ce département sera chargé de la préparation des forces de la marine, de l’armée de l’air et de l’infanterie de marine pour repousser une attaque venant de Chine. Pendant un briefing à huit clos au Pentagone, ses représentants ont affirmé que ce nouveau département n’avait pas l’intention de coordonner les "actions militaires contre un Etat concret." Néanmoins, un haut fonctionnaire de l’administration américaine a confirmé que la Chine était la principale cible de cette stratégie.

Selon les experts du ministère américain de la Défense, depuis 2005 l’état-major de l’armée chinoise se prépare à d'éventuelles opérations militaires contre les Etats-Unis. Selon les calculs du Pentagone, au stade initial du conflit qui serait provoqué par le statut de Taïwan, les unités militaires chinoises pourraient tenter de mettre hors d’état de nuire les porte-avions américains, et parallèlement les sous-marins essayeront de bloquer les détroits clés dans la mer de Chine méridionale.

Début novembre, pendant la tournée asiatique du secrétaire à la Défense américain, il a été annoncé qu’après le retrait des troupes d’Irak et d’Afghanistan Washington avait l’intention de projeter à grande échelle des forces dans la région Asie-Pacifique. "Nous élargirons nos capacités dans cette région", a confirmé le chef du Pentagone Leon Panetta.

Nezavissimaïa gazeta

Spoiler:
Lu dans la presse russe
Les titres du 17 novembre 2011

http://fr.ria.ru/gros_titres/20111117/192012304.html

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Base militaire

le Mar 22 Nov - 23:25
Honduras : le maintien de la base militaire US de Soto Cano, un des motifs possibles du putsch

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
AUTEUR: Eva GOLINGER /Traduit par Fausto Giudice

Le président Manuel ZELAYA a été séquestré dans le palais présidentiel, sa résidence et emmené de force à la base militaire Hernan Acosta Mejias dans la banlieue de Tegucilgalpa dans la nuit du dimanche 28 juin. Après un temps sur la base, il a ensuite été expédié au Costa-Rica dans l’avion présidentiel. Il y a été reçu pendant que se poursuivait brutalement le coup d’État dans son pays. Les militaires US et leurs représentants à Tegucigalpa avaient parfaitement connaissance des faits.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les USA entretiennent une base militaire au Honduras, à SOTO CANO (à 97 km de la capitale), qui est opérationnelle depuis 1981 (elle est entrée en fonction sous la présidence Reagan). Elle fut d’abord utilisée par le colonel US Oliver North comme base opérationnelle de la « contra » nicaraguayenne, force paramilitaire entrainée et financée par Washington pour faire la guerre aux mouvements de gauche en Amérique Centrale et tout particulièrement contre le gouvernement sandiniste du Nicaragua. C’est depuis Soto Cano que la Contra lançait ses attaques terroristes, ses escadrons de la mort et toutes les missions spéciales qui consistaient en des milliers d’assassinats, de disparitions forcées, de tortures, de populations terrorisées dans toute l’Amérique centrale,

La base de Soto Cano est le siège de la Force opérationnelle mixte « Bravo » (Joint Task Force Bravo) composée d’effectifs de l’armée de terre, de l’armée de l’air, de forces de sécurité communes et du 1er bataillon du 228ème régiment de l’aviation US, ce qui représente environ 600 personnes au total et 18 aéronefs de combat, dont des hélicoptères UH60 Black Hawk et CH47 Shinock. Soto Cano est également le siège de l’Académie aérienne hondurienne, Plus de 650 citoyens usaméricains et honduriens vivent en permanence à l’intérieur de la base. En 2005, on commença à y construire des logements, dont 44 immeubles d’appartements et diverses résidences pour les troupes.

La constitution du Honduras ne permet pas légalement la présence militaire étrangère dans le pays. Un accord « par poignée de main » ("handshake agreement") semi-permanent entre les deux pays autorise cette présence stratégique. Cet accord avait été conclu en 1954 dans le cadre de l’aide militaire que les USA fournissaient au Honduras. Chaque année, Washington autorise des centaines de millions de dollars d’aide militaire et économique à ce pays, le troisième plus pauvre de l’hémisphère. Cet accord peut être dénoncé par le Honduras sans préavis.

Le 31 mai 2008, le président Manuel Zelaya annonçait que Soto Cano (Palmerola) serait utilisée pour des vols commerciaux internationaux. La construction du terminal aérien civil a été financée par des fonds de l’ALBA.

Le commandant de l’aviation du Honduras, le général Luis Javier Suazo, a étudié en 1996 dans la fameuse Ecole des Amériques [installée au Panamá en 1946, elle a été rapatriée à Fort Benning en Géorgie en 1984 et rebaptisée Institut de l'hémisphère occidental pour la sécurité et la coopération, NdT]. Le chef d’État-major conjoint, le général Romeo Vásquez, destitué par le président Zelaya le 24 juin pour avoir désobéi à ses ordres et principal acteur, quelques jours plus tard, du coup d’État est également diplômé de cette école école. Les deux hauts gradés honduriens entretiennent d’étroites relations avec le Pentagone et les militaires US de Soto Cano.

Bien que le Honduras dépende économiquement des USA, les relations diplomatiques ont commencé à se détériorer dans ces derniers mois. Le président Zelaya a félicité Obama en novembre pour sa victoire électorale qu’il qualifié « d’espoir pour le monde entier ». Mais deux mois plus tard, Zelaya envoyait à Obama une lettre personnelle dans laquelle il accusait les USA d’interventionnisme et il appelait le nouveau gouvernement à respecter les principes de non-ingérence dans la politique des autres pays. Zelaya a également demandé aux USA de revoir leur politique d’immigration et de visas utilisée comme pression contre ceux qui ont des croyances différentes et des idéologies qui ne représentent aucune menace pour les USA. Zelaya ajoutait que « la lutte légitime contre le trafic de drogue ne doit pas être utilisée comme prétexte pour imposer une politique interventionniste à d’autres pays ». Peu de temps après, Zelaya et son homologue Ortega du Nicaragua, boycottaient une réunion du Système d’Intégration de l’Amérique Centrale (SICA) à laquelle le vice-président US Joe Biden devait être présent.

Wasington a admis avoir eu connaissance préalable du coup d’État au Honduras avant même la semaine dernière. Dans des déclarations faites à la presse, lundi dernier, deux porte-parole du Département d’État ont déclaré que leur ambassadeur et une équipe de diplomates US « étaient en conversation » avec les principaux acteurs du putsch depuis un mois. Ces conversations se sont intensifiées durant la dernière semaine puisque l’ambassadeur Hugo Llorens s’est réuni trois fois avec les militaires putschistes et les groupes civiques [l’opposition de droite à Zelaya, NdT] pour chercher une autre issue [que le putsch, NdT].

L’administration Obama a condamné le coup d’État mais d’une manière très mesurée, le qualifiant comme action « en train d’évoluer vers un coup d’État » mais confirmant que légalement, elle ne le considère pas comme tel. Cette ambiguïté permet aux USA de maintenir les liens diplomatiques avec le Honduras et le gouvernement de facto, de reconnaître le gouvernement putschiste et de maintenir son aide militaire et économique à ce pays. C’est que s’ils qualifiaient les faits de coup d’État, les USA seraient obligés par la loi de rompre les relations diplomatiques et de suspendre la plus grosse partie de leur aide économique et militaire au Honduras.

De toute évidence Washington ne tient pas à risquer la fermeture de sa base de Soto Cano et l’expulsion de ses 600 militaires. De plus, la majorité des forces armées honduriennes qui ont pris part au coup d’État sont des alliés et des partenaires importants pour le Pentagone. Les actions du président Zelaya pour construire un terminal civil à Soto Cano et d’y autoriser des vols commerciaux internationaux, réalisées avec des fonds de l’ALBA, peuvent s’interpréter facilement comme une menace à la future présence militaire US au Honduras. Entre autres raisons, cela pourrait expliquer l’ambiguïté publique d’Obama face au coup d’État au Honduras.

http://tlaxcala.es

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Base militaire

le Lun 12 Déc - 14:11
Pakistan: Les États-Unis quittent une base réservée aux drones

Les Etats-Unis ont quitté ce lundi une base utilisée dans les attaques de drones contre les talibans réfugiés au Pakistan, deux semaines après la bavure de l'Otan ayant coûté la vie à 24 soldats pakistanais.

Leur départ de la base de Shamsi, dans la province du Balouchistan, est une victoire politique d'Islamabad mais n'aura que peu d'impact sur les opérations contre les islamistes, affirme une source pakistanaise de haut rang.

Au moins deux autres bases en Afghanistan

L'attaque aérienne de l'Otan, le 26 novembre, a considérablement dégradé les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan, qui a obtenu ce qu'il demandait depuis longtemps: la fermeture de la base de Shamsi. «La base de Shamsi était plus une base de maintenance et de ravitaillement pour les drones, la plupart des opérations sont conduites depuis l'autre côté de la frontière (afghane)», a dit une source militaire pakistanaise.

Les Etats-Unis disposent d'au moins deux autres bases en Afghanistan pouvant remplacer celle de Shamsi, a-t-on ajouté. «C'est une grande victoire politique et cela montre que nous nous défendons et que nous ne tolérerons plus de tels actes», a indiqué cette source.

Reuters

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Base militaire

le Jeu 12 Juil - 1:33
La présence américaine dans le Golfe

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Base militaire

le Mer 18 Juil - 13:36
Burkina Faso, Ouganda, kenya … des bases secrètes Américaines à travers l’Afrique

Selon le Washington Post, l’armée américaine a mis en place de petites bases aériennes à travers l’Afrique pour effectuer la surveillance des groupes terroristes.

Le journal, citant des responsables américains et africains, fait état de l’installation d’une douzaine de bases depuis 2007 dans un certain nombre de pays, dont le Burkina Faso, l’Ouganda, l’Éthiopie, Djibouti, le Kenya et les Seychelles. De même le journal souligne qu’elles illustrent l’importance de plus en plus grande de la militarisation constante des opérations de renseignement et du rôle des forces spéciales US dans la guerre contre le terrorisme.

Forces spéciales de l’armée américaine

Selon le Post, au lieu de drones, le programme de surveillance utilise des avions PC-12. Ces appareils ne nécessitent qu’un pilote a bord et peuvent utiliser des pistes sommaires et courtes. Ces petits avions non armés sont équipés pour enregistrer de la vidéo, suivre les tendances de chaleur infra-rouge, et capter les signaux radio et de téléphones cellulaires, ajoute le Washinton Post.

L’article affirme que la surveillance est assurée par les forces spéciales de l’armée américaine, mais s’appuie fortement sur des entrepreneurs militaires privés et le soutien de troupes africaines.

Surveillance d’Al-Qaïda

Parmi les cibles de la surveillance on compte les militants liés au réseau d’Al-Qaïda, en Somalie, au Yémen, dans la région du Sahel, et l’Armée de résistance du Seigneur, un groupe rebelle opérant en Afrique centrale.

Les responsables américains ont averti à plusieurs reprises de la menace que représentent ces groupes et d’autres, comme Boko Haram au Nigéria, pour la stabilité régionale.

Ces opérations visent également le groupe islamiste des Al-Sheebab, en Somalie, qui a récemment fait allégeance à Al-Qaida, selon la publication.

Ces bases, poursuit-on de même source, sont établies dans certains pays sahélo-sahariens pour surveiller les activités d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) dans la région, ainsi que dans d’autres pays, comme l’Ouganda, pour traquer le groupe rebelle de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, recherché pour crimes de guerre par la justice internationale.

Programme de drones secret dans l’est de l’Afrique

Le quotidien de la capitale américaine avait précédemment rapporté que les États-Unis disposent d’un programme de drones secret dans l’est de l’Afrique et dans la péninsule arabique pour épier les militants en Somalie et au Yémen.

Le Washington Post base son dernier rapport sur les déclarations de responsables militaires et gouvernementaux américains non identifiés, des responsables africains, des documents américains de marchés publics, des rapports militaires non secrets, et les câbles diplomatiques publiés par Wikileaks

Source:sanfinna.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Base militaire

le Lun 24 Sep - 12:05
AFRICOM : Base militaire américaine à Tantan

On entend parlé depuis pas mal de temps déjà de l’accord USA-Maroc à propos de l’installation d’une nouvelle base militaire américaine au sud du Maroc. Le 30 septembre était la date du lancement officiel de cette base militaire, précisément dans la ville de Tantan(300 Km au sud d’Agadir).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les américains comptent y coordonner toutes les activités militaires et sécuritaires sur l’ensemble du continent africain, à l’exception de l’Égypte, qui restera sous le commandement centrale.

La base est construite sur une suface de 1000 Hectare, une surface équivalente à 1000 terrains de football.

guide-az.com

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Base militaire

le Lun 8 Oct - 23:39
Base militaire russe

Base russe au Tadjikistan: Moscou et Douchanbé signent

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Russie et le Tadjikistan ont signé un accord sur la prolongation du bail de la base militaire russe sur le territoire tadjik, a déclaré vendredi à Douchanbé le conseiller du président russe Iouri Ouchakov.

"L'accord établit des conditions assez avantageuses pour la Russie: de facto, aucun loyer pour le stationnement de nos équipements militaires n'est perçu", a fait savoir M.Ouchakov aux journalistes.
Il a rappelé que le dernier accord réglementant la présence de la base russe au Tadjikistan avait été signé le 25 mai 1993 et arrivait à son terme en 2014.

Le nouveau document restera en vigueur jusqu'en 2042, avec des prolongations ultérieures de cinq ans.

Le Tadjikistan abrite la 201e base militaire russe. Il s'agit de la plus importante base russe à l'étranger, ses effectifs se chiffrant à près de 7.000 hommes. Les négociations sur la présence de cette base sur le territoire tadjik se déroulent depuis 2008. Pour le moment, la Russie ne paye pas de loyer pour la base, fournissant des armements modernes et des matériels militaires et spéciaux au Tadjikistan, ce qui n'est pas officiellement considéré comme un loyer.

http://fr.ria.ru

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Base militaire

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum