Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Référendum en Italie

Aller en bas

Sujet / Message Référendum en Italie

Message par Sphinx le Mer 15 Juin - 6:26

Référendum

Le référendum désigne une procédure par laquelle l'ensemble des citoyens d'un territoire donné est appelé à exprimer une position sur une proposition qui leur est faite, concernant « une mesure qu'une autre autorité a prise ou envisage de prendre » (Julien Laferrière) et dont l'issue varie selon le type de référendum considéré.

Referendum abrogativi del 2011 in Italia







Le réveil des démocrates italiens

Berlusconi KO. Le Président du Conseil italien leur avait conseillé d'aller à la plage...ils ont préféré aller voter : 57% des Italiens se sont déplacés ce weekend pour rejeter par referendum différents projets gouvernementaux portant sur des questions aussi diverses que symboliques pour le pouvoir. Quatre referendums, quatre scores sans appel contre le Président du Conseil: les Italiens ont voté entre 94 et 96% (selon les referendums) contre: contre le retour au nucléaire, contre la privatisation de l'eau, contre les immunités judiciaires du président du Conseil et de ses ministres pendant l'exercice de leur mandat

15 jours après les élections municipales partielles qui ont porté au pouvoir des opposants à Berlusconi dans des villes majeures du pays (un démocrate à Milan, fief de Berlusconi, et un ancien magistrat anti-corruption à Naples) les referendums du weekend confirment le réveil des démocrates, et au delà, de toute une population. C'est une excellente nouvelle!

Signe d'une mobilisation importante, le quorum de participation à un referendum a été atteint pour la première fois en 16 ans. La participation a été élevée sur des sujets, certes importants, mais qui auraient pu n'être que très faiblement mobilisateurs: le nucléaire, par exemple, est à l'arrêt en Italie depuis 1987, date d'un premier referendum suite à la catastrophe de Tchernobyl. Il est vrai cependant que Berlusconi avait annoncé sa volonté de revenir à l'atome et le projet de construire de nouvelles centrales à partir de 2014.

Mais dans l'immédiat, ce sont les questions d'immunité qui risquent de l'embarrasser le plus alors qu'il est impliqué dans différentes affaires judiciaires.

Au lieu d'aller à la pêche, les italiens en ont donc profité pour asséner un coup, qui, l'avenir le dira, pourrait être fatal au président du Conseil. Contraint de revoir sa copie, Berlusconi fera face à son prochain test le 22 juin, date d'un vote de confiance au Parlement sur les projets du gouvernement

http://jean-lucbennahmias.blogs.nouvelobs.com


Berlusconi se fait botter les fesses lors du référendum

POLITIQUE - Les lois du gouvernement instituant le retour au nucléaire, l'ouverture au privé de la gestion et de la distribution de l'eau et une forme d'immunité pour le chef du gouvernement face à ses ennuis judiciaires ont été rejetés par une majorité d'Italiens...

«Il cavaliere» a-t-il perdu les rênes? Désavoué aux municipales, Silvio Berlusconi a essuyé un nouveau revers personnel lundi avec un vote massif des Italiens pour refuser par référendum le retour au nucléaire, une privatisation de la gestion de l'eau et la forme d'immunité judiciaire dont il bénéficie. Le chef du gouvernement, 74 ans, a reconnu sa défaite sur «tous les thèmes», qualifiant de «nette» la position des Italiens et estimant que «la volonté de participation des citoyens aux décisions sur notre avenir ne peut être ignorée».

Selon les résultats définitifs pour l'Italie, une écrasante majorité des votants - 94,3 à 96% selon la question - a voté contre des lois du gouvernement Berlusconi instituant le retour à l'atome, l'ouverture au privé de la gestion et de la distribution de l'eau et une forme d'immunité pour le chef du gouvernement face à ses ennuis judiciaires. Le décompte se poursuivait sur les bulletins des Italiens de l'étranger (3 millions de votants s'ajoutant aux 47 millions dans la péninsule).

«Ce ne sont ni la droite ni la gauche qui ont gagné, mais le peuple»

La participation a été très forte, à 56%, bien supérieure au quorum (50% plus une voix), indispensable pour que les référendums soient valables, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Cela faisait 16 ans que le quorum n'avait pas été atteint en Italie pour ce type de scrutin. C'est un échec pour M. Berlusconi qui avait appelé les Italiens à l'imiter et à déserter les urnes en passant leur week-end à la mer.

«Les Italiens se sont réappropriés leur destin et ont transformé le pays en un grand parlement qui remplace ce parlement qui ne légifère plus», a commenté Angelo Bonelli, chef du petit parti des Verts, l'un des promoteurs des référendums. «Aujourd'hui, ce ne sont ni la droite ni la gauche qui ont gagné, mais le peuple», a renchéri Giovanni Piocongi, un syndicaliste à barbichette en polo et jeans, en faisant la fête avec des centaines d'autres personnes à Rome.

Aux côtés de militants écologistes, civiques et d'autres syndicalistes, Giovanni Piocongi a dénoncé «les tentatives de récupération du mouvement par les partis politiques». Pour Laura, une rousse d'une soixantaine d'années, «c'est le début de la fin de Berlusconi, ça marque vraiment la fin du berlusconisme». Concernant le nucléaire, le plus mobilisateur des référendums avec celui sur l'eau, la décision est surtout symbolique puisque l'Italie avait abandonné cette énergie après un premier référendum en 1987 à la suite de la catastrophe de Tchernobyl.

«La loi est égale pour tous»

Mais le vote donne un coup d'arrêt définitif aux projets du gouvernement Berlusconi qui avait annoncé en 2008 la construction de centrales à partir de 2014 pour un retour à l'atome en 2020. Actuellement jugé dans trois procès dont celui sur le scandale sexuel Rubygate, Silvio Berlusconi redoutait surtout le référendum qui annule une loi dite d'«empêchement légitime» lui permettant de ne pas se présenter en justice en raison de ses obligations de Premier ministre.

«Nous avons dit non au nucléaire, mais surtout nous avons établi le principe sacro-saint selon lequel la loi est égale pour tous», a commenté l'ex-juge anticorruption Antonio di Pietro, chef du parti Italie des valeurs, l'un des grands initiateurs des référendums. Niccolo Ghedini, l'un des avocats du Cavaliere, a assuré que même sans cette loi, rien ne changerait car malgré les privilèges liés à ses fonctions, Silvio Berlusconi ou ses représentants légaux ne se sont soustraits à aucune audience en trois mois.

Nouvelle gifle

Pour le Cavaliere, l'échec aux référendums constitue une nouvelle gifle après la déroute de sa coalition de centre-droit aux municipales partielles d'il y a 15 jours, en particulier dans son fief de Milan. L'un de ses plus proches collaborateurs, Ignazio La Russa, affirme néanmoins que «cela ne modifiera pas l'action gouvernementale». Mais dans l'opposition, le chef du Parti démocrate (gauche) Pier Luigi Bersani a parlé de «résultat énorme», assurant que sa formation est «le premier parti d'Italie» et appelant le Cavaliere à démissionner. Pour M. Bersani, il y a «un divorce entre le gouvernement et le peuple».

Le pacte de fer entre Silvio Berlusconi et son allié la Ligue du Nord a aussi commencé à se lézarder, le chef de ce parti, Umberto Bossi, considérant que «Berlusconi a perdu sa capacité de communiquer avec les gens à la télévision». Après les résultats, Roberto Calderoli, un autre poids lourd de la Ligue, s'est dit «fatigué de recevoir des claques» à cause de Silvio Berlusconi.

Source:2011 AFP

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum