Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
140 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Eurocorps

le Lun 4 Juil - 7:43
Corps européen

Engagé dans son ensemble, le Corps européen (plus connu sous le nom Eurocorps en français, comme en anglais dont c’est la langue de travail, ou Eurokorps en allemand) peut fournir jusqu'à 60 000 hommes. Créé en 1992, ce corps d’armée est déclaré opérationnel en 1995, il est une initiative franco-allemande à laquelle se sont successivement joint la Belgique (1993), l’Espagne (1994) puis le Luxembourg (1996).
Outre les cinq pays membres (« nations-cadre »), sept pays : la Grèce, la Pologne, la Turquie, l'Italie, la Roumanie, les États-Unis et l’Autriche détachent un nombre limité d’officiers à l’État-major, à Strasbourg.
Le déploiement du Corps européen est une décision des cinq nations-cadre, représentées dans le Comité commun par les chefs d’état-major de la défense et les directeurs politiques du Ministère des Affaires étrangères de chacune.
Le Corps européen n’est subordonné à aucune organisation militaire ; c’est le Comité qui évalue les demandes d’aide d’organisations multinationales comme :
l’ONU (pour les missions de Casques bleus),
l’Union européenne (dans le cadre de la Politique européenne de sécurité et de défense), et
l’OTAN (en vertu des accords de Berlin plus et la signature de l’Identité européenne de sécurité et de défense avec l‘Union européenne).
Le Corps européen peut également être déployé au profit des nations-cadre.
Son commandement est assuré par un général de corps d'armée appartenant à l'une des nations cadres et pour un mandat de 2 ans.

Commandants du Corps européen
général de corps d'armée Helmut Willmann : 1993-1996 (Allemagne)
général de corps d'armée Pierre Forterre : 1996-1997 (France)
lieutenant-général Léo Van Den Bosch : 1997-1999 (Belgique)
général de corps d'armée Juan Ortuño-Such : 1999-2001 (Espagne)
général de corps d'armée Holder Kammerhoff : 2001-2003 (Allemagne)
général de corps d'armée Jean-Louis Py : 2003-2005 (France)
lieutenant-général Charles-Henri Delcour : 2005-2007 (Belgique)
général de corps d'armée Pedro Pitarch : 2007-2009 (Espagne)
général de corps d'armée Hans-Lothar Domröse : depuis 2009 (Allemagne)

Quartier général
Le Quartier général (QG) du Corps européen ou Eurocorps, est installé près de la frontière franco-allemande à Strasbourg, siège de plusieurs institutions européennes.
Le Quartier général est composé des unités suivantes :
Un Groupe de commandement, composé du général-commandant, le général adjoint, les représentations air et marine et de l’État-major, les conseillers juridiques, un bureau de presse et de relations publiques, un conseiller médical et un conseiller politique (seulement pendant des engagements).
Un État-major d’environ 350 personnes pour soutenir le commandement. Cet État-major inclut également des officiers de l’Autriche, la Pologne, la Grèce, l'Italie, la Roumanie, la Turquie et les États-Unis qui participent à certaines opérations sans avoir de contribution permanente.
Une Brigade multinationale d’appui au commandement (MNCS Bde) est colocalisée à Strasbourg. Cette brigade est séparée et subordonnée au Quartier général du Corps. Elle fournit de l’appui lors des déploiements. La brigade dispose d’unités mise à la disposition par les nations sur une base de cas par cas.
La brigade comprend aussi un État-major spécifique (permanent) de 80 militaires, installé à Strasbourg.
Un bataillon de quartier général (subordonné à la MNCS Bde) fournit au Quartier général de la protection, du transport, de l’alimentation, etc. Ce bataillon permanent de 400 militaires peut être renforcé significativement en cas d’engagement.
L’anglais est la langue de travail et tout le personnel assigné au Corps européen doit le maîtriser.

Unités subordonnées
Les cinq nations-cadre ont prédésigné les unités suivantes au Corps européen :
La brigade franco-allemande.
La contribution française :
l’État-major de force n° 4 (EMF4) (équivalent d’un QG de division), à Limoges jusqu’au 30 juin 2009, comprenant une brigade blindée, une brigade d’infanterie mécanisée et si nécessaire, des unités de soutien spécialisées.
La contribution allemande :
la 10e division blindée (BD10), avec son QG à Sigmaringen.
La contribution belge :
le Commandement opérationnel terre (COT), dont le QG est à Evere, composé en 2009 de la 1e brigade médium à Bourg-Léopold.
La contribution espagnole :
le Cuartel general del mando de fuerzas pesadas (CGMFP) (Quartier général des forces lourdes), à Burgos, comprenant une division mécanisée.
La contribution luxembourgeoise :
une compagnie de reconnaissance (180 hommes), basée à Diekirch, comprenant deux sections de reconnaissance, une section antichar et un élément de soutien logistique (en opérations, cette compagnie est normalement intégrée à la contribution belge).
Contrairement à la Brigade franco-allemande et à l’État-major de la MNCS Bde, qui sont en permanence sous le commandement opérationnel du QG de l’Eurocorps, les contributions nationales restent sous commandement national en temps de paix. Elles deviennent entièrement subordonnées après que le transfert d’autorité ait été décidé par les États membres.
Le type et la taille des unités répondant aux besoins de l’Eurocorps doivent être déterminés en fonction de la mission confiée, de l’emploi probable et de l’objectif opérationnel. Si toutes les contributions nationales prédésignées étaient engagées, les effectifs du Corps atteindraient environ 60 000 hommes.

Déploiements, missions
Le Corps européen a participé à des missions de maintien de paix en Bosnie.
Il a commandé la mission KFOR III au Kosovo du 18 avril 2000 à octobre 2000.
Il a commandé la mission ISAF6 en Afghanistan du 9 août 2004 au 11 février 2005.
Du 1er juillet 2006 jusqu'au 10 janvier 2007, le Quartier général du Corps européen a fourni la composante terrestre de la Force de réaction 7 de l’OTAN (NRF7).
Du 1er juillet 2010 jusqu'au 10 janvier 2011, le Quartier général du Corps européen fournit à nouveau des éléments pour la composante terrestre de la Force de réaction 15 de l’OTAN (NRF15).
La Cour des comptes française note dans son rapport de 2011 que « l’Eurocorps, et sa force subordonnée, la brigade franco-allemande, n’ont guère été mobilisés jusqu’à maintenant. Il n’a pas connu d’engagement depuis six ans, c'est-à-dire depuis l’intervention en Afghanistan en 2004. » et recommande la « refonte, la réorganisation, voire la suppression » des corps militaires européens permanents .

Membres participants

Membres permanents (nations-cadre)
France (depuis 1992) – Ministère de la Défense français
Allemagne (depuis 1992) – Deutsche Bundeswehr
Belgique (depuis 1993) – Défense Belge - Belgische Defensie
Espagne (depuis 1994) – Ministerio de Defensa
Luxembourg (depuis 1996) – Lëtzebuerger Arméi

Autres pays participant seulement à l’État-major (sending nations)
Autriche
Grèce
Pologne
Turquie
Roumanie
Italie
États-Unis
La Pologne a fait part de son intention de rejoindre prochainement l'Eurocorps en tant que nation cadre et l'Italie, les États-Unis ainsi que la Roumanie prévoient de faire partie des sending nation.

wikipedia

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Eurocorps

le Lun 4 Juil - 7:54
Le général Olivier de Bavinchove prend le commandement de l’Eurocorps

Le général allemand Hans-Lothar Domröse a cédé le commandement de l’Eurocorps au général français Olivier de Bavinchove lors d’une prise d’armes organisée le 1er juillet à Strasbourg.

Saint-cyrien, âgé de 55 ans, le général de Bavinchove avait été pressenti, l’an passé, pour être nommé au poste de chef de l’état-major particulier du président de la République, lequel est depuis occupé par le général Benoît Puga.

Ancien chef de corps du 1er Régiment de Hussards Parachutistes (RHP), le général de Banvinchove a été sous-directeur recrutement de l’armée de Terre, puis chef d’état-major du contingent français de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) avant de commander l’Etat-major des forces 1 de Besançon.

L’officier français sera épaulé par le général allemand Walter Spindler et le général-major belge Guy Buchsenschmidt.

Le Corps européen – ou Eurocorps – est né en 1991 d’une initiative prise en commun par le président Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl. Déclarée pleinement opérationnelle en 1995, cette unité s’est ouverte à la Belgique (1993), à l’Espagne (1994) et au Luxembourg (1996).

Ces 5 pays constituent les « nations cadres » qui l’autorité de décider, au sein du Comité commun, de l’engagement des 60.000 hommes mobilisables par cette structure. Ils pourraient être rejoints par la Pologne, qui a fait une demande pour en faire partie. Par ailleurs, d’autres pays, tels que l’Autriche, la Grèce, l’Italie et la Turquie, font partie des « nations associées ».

En octobre 2011, le général de Bavinchove se rendra en Afghanistan afin d’y préparer l’affectation, à partir de janvier 2012, de 150 militaires de l’Eurocorps au quartier général de l’ISAF à Kaboul. Ces derniers participeront à la conduite des opérations de la coalition.

zone militaire
opex360

__
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum